Wanda fait ses débuts à la Bourse de Hong Kong

©REUTERS

Le géant chinois de l'immobilier Wanda Commercial a fait ses débuts mardi à la Bourse de Hong Kong où il a levé l'équivalent de 2,97 milliards d'euros, un record mondial pour l'entrée en bourse d'un groupe immobilier.

Le groupe, navire amiral du conglomérat Dalian Wanda Group, a vendu 600 millions d'actions à un prix unitaire de 48 HKD (environ 5 euros) contre 13% de ses parts, ce qui le valorise à 28,8 milliards HKD. Il a levé l'équivalent de 2,97 milliards d'euros, un record mondial pour l'entrée en bourse d'un groupe immobilier.

Les fonds obtenus par Wanda surpassent le précédent record mondial établi par un groupe immobilier - l'introduction en Bourse à 2,9 milliards de dollars du singapourien Global Logistic Properties en 2010.

• Dalian Wanda Group, dont les activités vont de l'immobilier à la finance en passant par le divertissement, conserve 44% des parts de Wanda Commercial.

©REUTERS

A sa tête, l'emblématique milliardaire Wang Jianlin, qui était selon le magazine Forbes - avant l'introduction en Bourse de Wanda Commercial - la quatrième fortune de Chine, avec un patrimoine évalué à 13,2 milliards de dollars.

Cette entrée en Bourse arrive toutefois à un moment difficile pour le marché de l'immobilier en Chine, qui ne cesse de s'effriter - avec une offre surabondante, notamment sur les surfaces commerciales, face à une demande très inégale.

Wanda a d'ailleurs dû réduire d'un tiers son objectif pour son entrée en Bourse, en vue d'attirer des investisseurs rendus frileux par le refroidissement de l'immobilier chinois et les forts ratios d'endettement du groupe.

Wanda Commercial opère 175 sites en Chine, dont 71 malls Wanda Plaza, misant sur les villes moyennes et la vague d'urbanisation du pays.

Grâce à la fièvre du marché immobilier, Wang Jianlin avait été sacré première fortune chinoise en 2013 par le magazine Forbes, avec des actifs de 14,1 milliards de dollars. Pour finalement se voir détrôner cet automne par Jack Ma, après l'entrée en fanfare d'Alibaba à Wall Street.

En 2012, M. Wang avait - imprudemment? - promis à Jack Ma de lui verser 100 millions de yuans (13,3 millions d'euros) si d'ici à dix ans, le volume des ventes en ligne dans le pays surpassait les achats réalisés en magasin.

Wanda Group s'est illustré en rachetant en 2012 la chaîne américaine de cinémas AMC pour 2,6 milliards de dollars, devenant le numéro un mondial des salles de cinéma. Et il a entamé à Qingdao (est de la Chine) la construction d'un ambitieux complexe de studios de cinéma et de parcs d'attractions dédiés au 7e art.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés