Yellen parle, Wall Street freine

©AFP

Wall Street a légèrement baissé mercredi, prudente après des propos de Janet Yellen, présidente de la banque centrale (Fed), qui a évoqué l'éventualité d'une hausse des taux américains dès décembre: le Dow Jones a cédé 0,28% et le Nasdaq 0,05%.

Wall Street, qui avait ouvert en légère hausse mercredi après des indicateurs bien accueillis, s’est orientée à la baisse à la suite des déclarations de Janet Yellen. La présidente de la Fed a clairement laissé entendre que la banque centrale pourrait entamer en décembre le relèvement de ses taux d’intérêt.

Le Dow Jones a cédé 0,28% à 17.867,58 points et le Nasdaq 0,05% à 5.142,48 points. L’indice S & P 500, particulièrement suivi des investisseurs, a reculé de 0,35% à 2.102,31 points.

Les déclarations de Janet Yellen "ne marquent pas de changement majeur par rapport au communiqué qui avait suivi la dernière réunion de politique monétaire de la Fed (fin octobre) mais cela confirme ce qui avait été dit" et pousse donc les marchés à la prudence, a jugé Art Hogan, de Wunderlich Securities. 

En ce sens, les indicateurs américains de mercredi, nombreux, ont plutôt semblé de nature à encourager la Fed à agir:

• L'activité dans les services aux Etats-Unis a dépassé les attentes en octobre, selon un indice établi par l'association professionnelle ISM.
 Le déficit commercial américain a nettement plus baissé que prévu le mois précédent malgré un déséquilibre croissant avec la Chine, selon les données du département du Commerce. 
• Les observateurs se sont satisfaits d'une enquête du groupe privé ADP sur les créations d'emplois dans le secteur privé en octobre. 

Malgré un léger ralentissement, les chiffres étaient "plutôt bons", selon les termes de Jack Ablin, de BMO Private Bank, et ont été jugés rassurants deux jours avant un rapport très attendu du gouvernement américain sur le même sujet. Toutefois, lus au prisme des intentions de la Fed, ils laissent eux aussi envisager une prochaine hausse des taux.

Du côté des valeurs

Facebook a gagné 1,38% à 104,00 dollars alors que le réseau social devait publier ses résultats trimestriels à la clôture. Les analystes prévoient en moyenne un bénéfice par action de 52 cents et un chiffre d’affaires de 4,37 milliards de dollars. Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, l'action gagnait 2,57%.

Groupon plonge de son côté de 26,30% à 2,97 dollars après avoir livré la veille des prévisions de résultats en deçà des attentes des analystes pour le trimestre en cours et pour l’ensemble de l’exercice. Les mesures présentées par le groupe d’e-commerce pour redresser ses activités n’ont pas convaincu les investisseurs.

Tesla , spécialiste des voitures électriques de luxe, a bondi de 11,17% à 231,63 dollars après avoir annoncé à l'occasion de ses résultats trimestriels qu'il présenterait son "Model 3" de moyenne gamme à la fin mars 2016 et prévoyait de livrer entre 50.000 et 52.000 voitures en 2015.

Plusieurs groupes de médias ont annoncé leurs résultats trimestriels. Time Warner a chuté de 6,60% à 72,20 dollars après avoir livré des prévisions pessimistes pour 2016 et fait ainsi oublier un chiffre d'affaires meilleur que prévu au troisième trimestre.

21st Century Fox , qui réunit les actifs audiovisuels de la famille Murdoch, a perdu 5,21% à 29,65 dollars après avoir fait part d'une chute des recettes générés par ses studios de cinéma.

Dans le vert pendant une partie de la séance, CBS a finalement cédé 0,60% à 47,95 dollars, partagé entre une hausse de son bénéfice trimestriel d'exploitation et une légère baisse de ses ventes.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés