1. Les marchés
  2. Live blog
live

8.000 points pour le Nasdaq pour la première fois

Wall Street a bien progressé ce lundi grâce à l'apaisement des tensions commerciales. Le Nasdaq a même dépassé le seuil des 8.000 points pour la première fois. Les indices européens ont terminé la séance dans le vert.
  • A suivre ce mardi 28 août

    Le market live s'arrête ici, voici les principaux événements à suivre demain, mardi 28 août: 

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    • 15h Indice des prix immobiliers S&P/Case-Shiller / juin
    • 16h Indice de confiance du consommateur / août

    Zone euro
    • 10h Masse monétaire M3, crédit au privé / juillet

    → ENTREPRISES

    Etats-Unis
    • Tiffany / résultats du T2 (avant Bourse)
    • Hewlett Packard Enterprise / résultats du T3 (avant Bourse)

    Belle fin de soirée! 

  • Le Nasdaq franchit le cap des 8.000 points

    Les Bourses américaines ont débuté la semaine en nette hausse après l’annonce, ce lundi, par le président américain Donald Trump, d’un accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique. Ce qui a permis à deux des principaux indices de la place new-yorkaise d’établir des records.

    Le Dow Jones a gagné 1,01% à 26.049,64 points. Il repasse à cette occasion au-dessus du seuil des 26.000 points qu’il n’avait plus franchi depuis février. Le S&P 500, qui a également établi un nouveau record, a pris 0,77% à 2.896,74 points et se rapproche du seuil des 3.000 points. Le Nasdaq, de son côté, a franchi pour la première fois la barre des 8.000 points. Il a terminé la séance sur un gain de 0,91% à 8.017,90 points.

    Parmi les valeurs les plus sensibles aux tensions commerciales, Boeing et Caterpillar ont respectivement gagné 1,25% et 2,77%. 

    Le constructeur de véhicules électriques haut de gamme Tesla a cédé 1,10% à 319,27 dollars après que son CEO, Elon Musk, a annoncé vendredi qu’il ne retirerait finalement pas son entreprise de la cote.

  • | CLOSING BELL |

    • Dow Jones +1,00% à 26.049,20 points
    • S&P 500 +0,76% à 2.896,66 points
    • Nasdaq +0,91% à 8.017,90 points
  • Le pétrole termine en hausse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé lundi en légère hausse sur le marché new-yorkais Nymex, marquant une pause après la forte progression de la semaine dernière liée à la perspective de sanctions américaines, attendues en novembre, contre les exportations de l'Iran.

    Le contrat octobre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 15 cents, soit 0,22%, à 68,87 dollars le baril.

    Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 39 cents (+0,51%) à 76,21 dollars le baril.

  • Des actions en forme après l'accord commercial entre les USA et le Mexique

    Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse lundi, profitant de l'élan donné par Wall Street après l'annonce d'un nouvel accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique, qui ravive l'espoird'un apaisement des tensions globales et favorise la prise de risque. 

    La vive hausse des marchés américains a permis à la plupart des grands indices européens d'amplifier leur progression en fin de séance: à Paris, le CAC 40 a fini sur un gain de 0,86% (46,60 points) à 5.479,10 points et à Francfort, le Dax a progressé de 1,16%, sa meilleure performance depuis le 26 juillet.

    Les marchés britanniques étaient fermés, la journée étant fériée au Royaume-Uni. 

    L'indice Stoxx du secteur automobile, le premier concerné par l'accord USA-Mexique, affiche sur la journée un gain de 2,22%. Parmi les plus fortes hausses de l'EuroStoxx 50, Volkswagen a pris 2,51%, Daimler 2,48% et BMW 2,34%. A Paris, Valeo a gagné 2,83%, Faurecia 3,94% et PSA 2,22%.

  • Clôture en hausse pour les marchés européens

    Bel20: +0,40%

    AEX: +071%

    CAC40: +0,86%

    DAX: +1,13%

  • Le point sur les marchés après l'ouverture de Wall Street

    En Europe, l'indice Stoxx 600 s'adjuge 0,38% tandis qu'à Paris, le CAC 40 prend 0,66% et qu'à Francfort, le Dax avance de 0,73%.

    La perspective de voir s'apaiser l'un des fronts de la guerre commerciale déclenchée par l'administration Trump vient s'ajouter à l'effet porteur pour les actions du discours prononcé vendredi à Jackson Hole (Wyoming) par Jerome Powell, le président de la Fed.
    Ce dernier a conforté le scénario d'une poursuite de la hausse des taux en défendant une approche pragmatique de la politique monétaire, et il a écarté le risque d'une accélération marquée de l'inflation.

    Parmi les valeurs les plus sensibles aux tensions commerciales, Boeing et Caterpillar gagnent respectivement 0,97% et 2,01%, deux des meilleures performances du Dow.
    Les constructeurs automobiles Ford, General Motors et Fiat Chrysler prennent pour leur part entre 1,5% et 1,8%.

  • L'action Tesla recule encore

    L'action Tesla  recule à Wall Street après l'abandon du projet d'un retrait du constructeur automobile de la Bourse, certains analystes suggérant de remplacer le PDG Elon Musk ou de nommer à ses côtés un adjoint susceptible de l'encadrer.
    L'entrepreneur milliardaire a expliqué vendredi soir que les consultations menées avec l'aide de Goldman Sachs et de Morgan Stanley avaient montré que la plupart des actionnaires de Tesla étaient opposés à son projet de rachat avec retrait de la cote, proposé il y a trois semaines.
    L'action Tesla, déjà en baisse de près de 15% depuis le pic atteint le 7 août, date de l'annonce du projet de "buyout" à 420 dollars par action, a perdu jusqu'à 5% dans les transactions électroniques avant l'ouverture de Wall Street mais a ensuite réduit ses pertes pour s'afficher à 314 dollars (-2,8%) vers 15h. 

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,50%

    Nasdaq +0,55%

  • KBW voit Euronext surperformer

    Euronext progresse de 2,72% à 56,70 euros, les analystes de KBW ayant relevé leur recommandation sur la valeur à "surperformance" contre "performance en ligne", citant la "flexiblité du capital" de l'opérateur boursier.

    Euronext est capable de réaliser une "importante transaction" compte tenu d'un endettement très faible, estime KBW.

    Si l'opérateur boursier ne réalise pas d'acquisitions, les actionnaires pourraient se voir attribuer une rémunération extraordinaire d'environ 6 euros par action ou un rendement de 11% au niveau actuel de l'action, notent encore les analystes.

    Les investisseurs n'ont pas encore pris en compte les réductions de l'impôt des sociétés aux Pays-Bas et en France, qui devraient soutenir les bénéfices et qui participent à la décision de KBW de relever son objectif de cours à 63 euros contre 62 euros.

  • Vers de nouveaux records à Wall Street

    Les contrats à terme sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d'environ 0,3% pour le Dow Jones et le Standard & Poor's 500, et de 0,4% pour le Nasdaq Composite.

    Le S&P et le Nasdaq pourraient ainsi inscrire de nouveaux records.

  • Le point en milieu de journée

    Les marchés actions bien orientés, avec la Fed, la Chine, l'Alena, l'Ifo

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en hausse à mi-séance, la remontée du yuan chinois, l'espoir d'un compromis commercial entre les Etats-Unis et le Mexique et l'amélioration du climat des affaires en Allemagne favorisant les actifs risqués.

    2. Francfort gagne 0,50%, Paris 0,42% et Amsterdam 0,24%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,14% et le Stoxx 600 de 0,24%.

    3. Les marchés britanniques sont fermés, la journée étant fériée au Royaume-Uni. La Bourse de Milan, elle, se distingue avec un recul de 0,62% sur fond d'incertitudes persistantes quant à la politique économique et budgétaire du gouvernement Conte.

    4. Le sentiment général favorable aux actifs risqués, actions en tête, s'appuie aussi sur le discours prononcé vendredi par Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale.

    5. L'indice Stoxx européen du secteur automobile, directement concerné, progresse ainsi de 1,12%. Parmi les meilleures performances du jour au sein de l'EuroStoxx 50 figurent BMW (+1,85%), Volkswagen (+1,87%) et Daimler (+1,11%).

    6. Autre valeur allemande en vue, le groupe de distribution Metro bondit de 11%, dopé par la perspective d'une recomposition de son capital. Son compatriote Ceconomy, qui discute d'une cession de l'essentiel de sa participation de 10%, prend 4,01%.

    7. A Madrid, un autre distributeur, Dia, gagne 4,27% en réaction à un article de presse évoquant l'intérêt de l'homme d'affaires russe Mikhaïl Fridman pour un possible rachat.

  • KBCS sur Balta et Greenyard

    KBC Securities passe à "conserver" (contre "acheter) sur Greenyard et réduit son objectif de cours sur la valeur à 9,50 euros contre 13 euros.

    Pour Balta , le prix cible est ajusté à 7,50 euros contre 9 euros avec une recommandation d'achat maintenue.

  • La livre turque repart à la baisse

    La livre turque perd plus de 3% contre le dollar (à 6,215) après une période fériée de près d'une semaine, affectée par la persistance des craintes entourant la querelle diplomatique entre la Turquie et les Etats-Unis au sujet d'un pasteur américain détenu par Ankara.

    Les investisseurs s'inquiètent des vives tensions entre Washington et Ankara après l'emprisonnement du pasteur Andrew Brunson, accusé par les autorités turques de terrorisme.

    Les investisseurs seront attentifs lundi à la rencontre prévue entre le ministre turc des Finances Berat Albayrak et son homologue français Bruno Le Maire à Paris, qui devrait déboucher sur un communiqué attendu à 15h30.

    L'indice BIST 100 de la Bourse d'Istanbul, fermée lors des quatre dernières séances, avance lundi de 0,78%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Tesla, Pfizer, Facebook...

    * TESLA - Le constructeur de voitures électriques restera finalement coté en Bourse, a annoncé vendredi son PDG Elon Musk, renonçant à une idée accueillie avec scepticisme par la communauté financière. L'action perd 5,5% en avant-Bourse.

    * JOHNSON & JOHNSON et Bayer ont subi un revers dans leurs efforts pour élargir le nombre de patients bénéficiant de leur anticoagulant vedette Xarelto. Deux études mettent en effet en doute son efficacité dans le traitement de malades souffrant de déficience cardiaque à haut risque.

    * PFIZER a annoncé que son traitement tafamidis réduisait de 30% le risque de décès chez les personnes souffrant d'une forme rare de maladie cardiaque. Les résultats de cette étude augmentent les chances de ce traitement de devenir un énorme succès.

    * COMCAST continuera de proposer les chaînes de Big Ten Network de 21ST CENTURY FOX, spécialisées dans la diffusion de rencontres de sport universitaire, ont fait savoir vendredi les deux groupes.

    * FACEBOOK a annoncé lundi avoir supprimé les comptes du chef de l'armée birmane, le général Min Aung Hlaing, et de plusieurs hauts responsables militaires afin d'empêcher la propagation "de la haine et de la désinformation".

  • Dia monte, un projet d'OPA évoqué

    L'action Dia s'adjuge plus de 4% en Bourse de Madrid, en réaction à une information de presse selon laquelle l'homme d'affaires russe Mikhaïl Fridman a engagé des négociations avec d'autres actionnaires de la chaîne de hard-discount espagnole concernant une éventuelle offre de rachat.

    Les analystes de Banco Sabadell n'écartent pas l'éventualité d'une OPA, mais ils ne l'attendent pas avant janvier 2019.

  • "L'économie allemande est à son zénith"

    Le moral des entrepreneurs allemands s'est repris en août à 103,8 points, contre 101,7 points le mois précédent, et les attentes se sont améliorées dans un contexte d'accalmie des tensions commerciales, selon le baromètre Ifo publié lundi.

    Basé sur le sondage d'environ 9.000 entreprises, cet indicateur très suivi, qui permet d'avoir un avant-goût de l'activité économique dans les mois à venir, a dépassé les attentes (101,9 points) des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

    L'indice évaluant la situation actuelle, une des composantes du baromètre d l'Ifo, est ressorti à 106,4 points, contre 105,4 points en juillet, tandis que les attentes pour les six prochains mois sont remontées à 101,2 points, contre 98,2 points le mois dernier.

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • Le point sur les marchés en matinée

    L'Europe dans le vert, la Fed et la BPC en soutien, Metro et Altice Europe en vue

    1. Les Bourses européennes évoluent en hausse dans un contexte de marché toujours favorable aux actifs risqués, le président de la Réserve fédérale ayant écarté le risque de surchauffe de l'économie américaine tandis que les mesures prises par la Banque populaire de Chine (BPC) pour soutenir le yuan rassurent sur la stabilité de la devise chinoise.

    2. Autre élément favorable aux marchés actions, la perspective d'avancées dans les négociations entre les Etats-Unis et le Mexique sur l'accord de libre-échange Alena.

    3. Francfort gagne 0,34%, Paris 0,33%, Amsterdam 0,27% et Bruxelles 0,13%. La Bourse de Londres est fermée en raison d'un jour férié. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'adjuge 0,11% et le Stoxx 600 gagne 0,20%.

    4. La Bourse de Milan recule de 0,31%, pénalisée par le repli des valeurs bancaires sur fond de craintes politiques dans la péninsule avant la présentation d'ici un mois du budget du nouveau gouvernement pour 2019.

    5. Sur le marché des changes, la livre turque perd plus de 2%  après un long week-end férié sur le marché local, sur fond de tensions persistantes entre Washington et Ankara et de crise conjoncturelle dans le pays.

    6. De son côté, l'euro n'a guère réagi à la publication de l'indice Ifo allemand sur le climat des affaires, ressorti à 103,8 en août, au-delà des attentes.

    7. Aux valeurs en Europe, le distributeur allemand Metro s'envole de 15% après l'annonce par son compatriote Ceconomy (+5%) qu'il pourrait suivre le groupe familial Haniel et vendre une participation dans le distributeur allemand au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

    8. Altice Europe grimpe de 3,36%. Le groupe a démenti auprès de Reuters des informations de la presse portugaise faisant état de la volonté d'Altice de céder ses actifs portugais.

    9. A Bruxelles, les avertissements sur résultats de Balta et Greenyard sont sanctionnés par des replis de l'ordre de 7%.

  • L'Ifo bien meilleur qu'attendu

    L'indice Ifo progresse à 103,8 points en août, mieux qu'attendu (101,9) et que le mois précédent (101,7), signalant une poursuite de la croissance économique.

     

    Pour Carsten Brzeski, l'indice Ifo bien meilleur qu'attendu témoigne du fait que les tensions commerciales relèvent plus de la crainte que de la réalité.

  • Metro: +17%

    L'action Metro AG s'envole de plus de 17% à la Bourse de Francfort après l'annonce par son compatriote Ceconomy, qui détient par ailleurs 24% du capital de Fnac Darty, qu'il pourrait suivre le groupe familial Haniel et vendre une participation dans le distributeur allemand au milliardaire tchèque Daniel Kretinsky.

    Le distributeur d'électronique grand public allemand Ceconomy, dont l'action représentative gagne 5,5% a annoncé lundi être en négociations en vue de la cession de l'essentiel de sa participation de 10% à EPGC, un véhicule d'investissement détenu par Daniel Kretinsky et l'homme d'affaires slovaque Patrik Tkac, co-fondateur du groupe J&T.

    "Une décision sur le principe et les modalités d'un accord d'achat des actions n'a pas encore été prise", a toutefois précisé Ceconomy dans un communiqué.

  • Les cinq actions préférées de...

    ... Guy Sips (KBC Securities)

     

  • "Profit warning significatif de Greenyard"

    L'avis de Kepler Cheuvreux sur Greenyard , après l'avertissement sur résultats qualifié de "significatif" :

    "Greenyard a publié ce matin un communiqué de presse inattendu, dans lequel la direction réduit encore les prévisions pour 2018/2019. La société prévoit désormais une baisse de 25% de son EBITDA avant éléments exceptionnels pour l'exercice 2018/19, ce qui est nettement inférieur aux prévisions antérieures laissant anticiper une croissance de 10% en rythme annuel. Il est motivé par de multiples facteurs, tels que la baisse des ventes, la pression sur les prix et l’impact du cas de listeria. Dans le même temps, la direction annonce une révision de son portefeuille d’activités en vue de se désendetter. Cela nous préoccupe."

    Le broker recommande toujours l'action à "acheter" avec un objectif de cours de 12 euros.

  • Dégagements sur Balta et Greenyard

    Balta (-6,6%) et Greenyard (-6,52%) reculent fortement en début de séance, le marché sanctionnant les annonces des deux entreprises ce matin.

  • | Opening Bell |

    Les marchés actions européens ouvrent en hausse modérée, aidés par la performance de Wall Street vendredi. La Bourse de Londres est fermée (Summer Bank Holiday).

    • Bruxelles: +0,26%
    • Amsterdam: +0,29%
    • Francfort: +0,54%
    • Paris: +0,43%
    • DJ Stoxx 600: +0,24%

  • Balta vire son CEO et lance un avertissement sur résultats

    Annonce choc mais qui se comprend au vu des récents déboires de Balta tant au niveau de son compte de résultat que de son cours de Bourse qui a perdu 62% depuis son introduction sur Euronext Bruxelles il y a environ un an : le CEO, Tom Debusschere, s’en va avec effet immédiat.

    Cette annonce ce double d’un avertissement sur résultats. Le producteur de revêtements de sol textiles anticipe désormais un Ebitda annuel inférieur aux prévisions antérieures qui se situaient entre 82 millions et 87 millions d’euros. L’Ebitda du second semestre devrait toutefois montrer une amélioration par rapport à celui de l’an dernier, précise la société.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Légère hausse en vue en Europe, l'indice Ifo à l'agenda, Balta et Greenyard à suivre

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture.

    2. Les actifs risqués devraient toujours bénéficier des déclarations jugées rassurantes du président de la Réserve fédérale.

    3. Les places asiatiques progressent sont soutenues par le discours de Jerome Powell et le renforcement du yuan après des mesures annoncées vendredi par la banque centrale chinoise afin de le soutenir.

    4. Le CAC 40 et le Dax devraient gagner chacun autour de 0,2% en début de séance. La Bourse de Londres est fermée pour cause de jour férié.

    5. Les déclarations de Powell ont pesé dans un premier temps sur le dollar, qui paraît se stabiliser lundi face à un panier de devises de référence dont l'euro, proche de l'équilibre juste au-dessus de 1,16 dollar.

    6. La séance s'annonce peu agitée avec un agenda macroéconomique pratiquement vierge, hormis l'indice allemand Ifo.

    7. Balta et Greenyard à suivre à Bruxelles.

  • Trading update et avertissement sur résultats de Greenyard

    En raison d’une combinaison de facteurs (rappel des produits congelés en raison de la contamination par la Listeria, la longue période de sécheresse durant l'été et la guerre des prix des produits frais), le maraîcher Greenyard table sur une bénéfice 2018-2019 de 25% inférieur à celui de son exercice comptable précédent.

    Plus d'informations dans quelques minutes.

  • Le Nasdaq et le S&P 500 à un niveau record

    Wall Street a terminé en nette hausse vendredi, soutenue par un discours du président de la banque centrale américaine (Fed) Jerome Powell, au terme d'une semaine qui aura vu la Bourse battre un record de longévité à la hausse.

    > L'indice Nasdaq a gagné 0,86%, à 7.945,98 points, un niveau inédit.

    > L'indice élargi S&P 500 a pris 0,62%, à 2.874,69 points, également à un niveau historiquement élevé.

    > L'indice vedette de la place new-yorkaise, le Dow Jones Industrial Average, s'est apprécié de 0,52%, à 25.790,35 points.

    Le président de la Fed, Jerome Powell, a affirmé vendredi lors d'un discours à la conférence de Jackson Hole, dans le Wyoming, qu'il "ferait tout ce qui est en son pouvoir" pour réagir à une éventuelle hausse de l'inflation ou à une crise.

    La hausse continue des taux d'intérêt de la part de la banque centrale américaine est le meilleur moyen de préserver la dynamique de l'économie américaine, de favoriser une croissance de l'emploi aussi forte que possible et de maîtriser l'inflation, a ajouté Jerome Powell.

    S'exprimant quelques jours après les critiques du président américain Donald Trump contre la poursuite du resserrement monétaire aux Etats-Unis, le président de la Fed a précisé que ce processus devait rester graduel.

    Les marchés en ont déduit qu'il n'y avait pas lieu de modifier le scénario privilégié de deux hausses de taux aux
    Etats-Unis avant la fin de l'année, soit quatre en tout en 2018.

     

    "Toute la semaine les investisseurs ont attendu le discours de Jerome Powell. Le fait qu'il entende lutter comme il l'affirme contre l'inflation est positif pour les investisseurs."
    Adam Sarhan, de 50 Park Investment

  • KBW relève sa reco sur Euronext

    KBW relève sa recommandation sur Euronext à "surperformance" contre "performance de marché", l'objectif de cours passe de 62 euros à 63 euros.

  • Départ du CEO de Balta et avertissement sur résultats

    Les résultats semestriels de Balta viennent de nous parvenir. Ils étaient normalement attendu pour demain. Un fait saillant à retenir du communiqué: le départ, avec effet immédiat et de commun accord, du CEO Tom Debusschere.

    La recherche pour un successeur à long terme a démarré précise Balta.

    D'ici là, Cyrille Ragouce, président du conseil d'administration devient CEO par intérim.

    Par ailleurs, Balta publie un avertissement sur résultats

    Plus d'informations dans quelques minutes.

  • Agenda du lundi 27 août

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 10h Indice Ifo du climat des affaires / août

    Royaume-Uni
    •  Marchés fermés (Summer Bank Holiday)

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Balta: résultats semestriels

    Pays-Bas
    • Envipco: résultats semestriels

  • Bonjour !

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette semaine boursière.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content