1. Les marchés
  2. Live blog
live

Clôture sur une note très positive en Europe

Accalmie sur les marchés. Les semi-conducteurs parmi les meilleures progressions grâce à Nvidia et Applied Materials. Bayer et Galapagos recherchées. Aperam ex-dividende. Elia dans les recos du jour. Wall Street ouvre en hausse.
  • Tinc va distribuer un dividende de 0,5 euro par action

    Tinc , une société d'investissement en infrastructures, a l'intention de verser 0,5 euro par action aux actionnaires en octobre. 90% de cette somme est exonérée de retenue à la source.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +1,60%

    AEX: +1,33%

    CAC 40: 1,22%

    Dax: +1,23%

  • Le pétrole efface une partie de ses gains après le rapport mensuel de l'Opep

    Le pétrole a perdu une partie de ses gains du début de journée après que l'Opep a légèrement revu à la baisse l'estimation de la croissance de la demande mondiale en 2019, tout en maintenant sa projection inchangée pour 2020. Le cours du baril de Brent progresse encore toutefois. 

  • Le bitcoin vit sa pire semaine de l'année

    Le cours du bitcoin a chuté de 15% cette semaine, autour de 10.145 dollars. Il signe sa pire semaine depuis le mois de novembre. Le reste des cryptomonnaies ne s'en sort pas mieux. L'indice Bloomberg Galaxy Crypto a reculé de 12% sur la semaine. 

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,60%, Nasdaq +0,85%

  • USA : les mises en chantier de logements déçoivent, les permis de construire accélèrent

    Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont baissé plus que prévu en juillet du fait d'une chute des constructions d'immeubles collectifs mais les dépôts de permis de construire ont accéléré, selon les données du département du Commerce publiées vendredi.

    Les départs de chantiers se sont établis à 1,191 million en rythme annualisé et données corrigées des variations saisonnières. Cela représente une baisse de 4% par rapport à juin. Les analystes misaient sur un repli moindre à 1,245 million.

    Sur un an, les nouveaux chantiers progressent légèrement de 0,6%.

    C'est le recul des mises en chantier d'immeubles collectifs le mois dernier (-17,2%) à 303.000 qui explique essentiellement la baisse générale.

    Les permis de construire sont en progression de 1,5% sur un an.

  • Ray Dalio: La Chine est capable de se débarrasser de ses obligations US

    Bridgewater Associates, le fondateur du plus important fonds de levier au monde, estime que la Chine utilisera sa montagne d'obligations du gouvernement américain dans la guerre commerciale. Les Chinois pourraient vendre leurs 1.110 milliards de dollars de papier gouvernemental américain.

    Bien que ce scénario ne soit pas impossible, nous nous posons la question suivante: "Pourquoi les Chinois vont-ils échanger ces Treasuries?", Car à la fin, la Chine doit convertir cette somme énorme en "quelque chose". Et les actifs sécurisés sont très rares et coûteux de nos jours.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les Bourses européennes progressent de l'ordre de 1% en début d'après-midi
    2. Wall Street est en attendue en hausse, de l'ordre de 1%
    3. Les investisseurs et les traders parient sur des mesures de soutien de la part des banques centrales
    4. Les inquiétudes sur l'économie demeurent
    5. Les semi-conducteurs européens électrisés par Nvidia
    6. Bayer recherchée sur une reco d'achat de BOFAML
    7. Aperam ex-dividende
    8. Galapagos à deux doigts du Graal
    9. Les mises en chantier de juillet aux USA attendus à 14h30 et l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan pour le mois d'août à 16h

  • "Les traders parient maintenant sur des banques centrales plus accommodantes"

    Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi, après la clôture de Wall Street, que les négociateurs américains et chinois tenaient des discussions "productives" et que ceux-ci devraient à nouveau se rencontrer en septembre malgré la décision de Washington de taxer à partir du 1er septembre plus de 125 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires.

    Ces déclarations permettent aux acteurs du marché de souffler pour la dernière séance d'une semaine très volatile mais les incertitudes restent toutefois présentes, non seulement sur le dossier commercial mais aussi, notamment, sur l'évolution de l'économie mondiale.

    Evoquant des signaux économiques et financiers "mitigés", Neel Kashkari, le président de la Fed de Minneapolis, a laissé entendre jeudi qu'il apporterait son soutien à une poursuite de la baisse des taux d'intérêt afin de soutenir la croissance.

    "Les traders parient maintenant sur des banques centrales plus accommodantes afin de soutenir les économies et empêcher une récession mondiale, l'intervention de Jerome Powell à la tête de la Réserve fédéral étant en vue alors que la réunion annuelle de Jackson Hole se profile la semaine prochaine."
    Pierre Veyret chez ActivTrades

    En Europe, Olli Rehn, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), a mis en avant, dans un entretien au Wall Street Journal, la nécessité d'un ensemble de mesures "important et percutant" lors de la réunion de politique monétaire de septembre.

  • Flash crash pour l'action KBC

    Un phénomène boursier assez rare a été observé ce matin pour KBC . L'action a connu un véritable flash crash. La banque a soudainement chuté de 4,5% à 11h50, mais peu après, la perte s'est contractée à moins de 0,5%.

    Le volume des transactions était 5 fois plus important que la normale au moment du crash.

    Le flash crash témoigne principalement de la grande nervosité des marchés boursiers cette semaine. Il a peut être un lien avec l'ouverture tardive de la Bourse de Londres.

    KBC est inchangée à 51,02 euros. Cette année, l'action de la banque a déjà perdu près de 10% de sa valeur.

    ©Doc

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * LIBERTY GLOBAL - Freenet a déclaré vendredi qu'il voterait contre le projet d'augmentation de capital de 4,1 milliards de francs suisses (3,8 milliards d'euros) de Sunrise Communications destiné à lui permettre de prendre le contrôle d'UPC, la filiale helvétique du groupe américain.

    * GENERAL ELECTRIC - L'action, qui a chuté de 11,3% jeudi, sa plus forte baisse sur une séance depuis 2008, reprenait 2,7% dans les transactions électroniques après la clôture en réaction à l'annonce de l'achat de plus de 250.000 titres par le PDG, Lawrence Culp.

    * APPLIED MATERIALS - Le spécialiste des équipements pour la fabrication de semi-conducteurs a dépassé les attentes de Wall Street sur le troisième trimestre de son exercice fiscal et il prévoit pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires et des profits supérieurs aux estimations du marché.

    * NVIDIA - L'action du groupe de semi-conducteurs gagnait 5,7% dans les échanges d'avant-Bourse vendredi en réaction à la publication d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes.

  • Wall Street signalée en nette hausse

    Les contrats à terme sur les principaux indices américains sont très bien orientés:

    > Dow Jones : +0,92%
    > S&P 500 : +0,95%
    >Nasdaq: +1,24%

  • Baisse de l'excédent commercial de la zone euro

    L'excédent commercial de la zone euro a diminué de deux milliards d'euros en juin, par rapport à juin 2018, à 20,6 milliards d'euros, a annoncé Eurostat, l'office de la statistique de l'Union européenne, vendredi.

    Les exportations ont baissé de 4,7% annuellement en juin et les importations de 4,1%.

    En données CVS, les exportations ont fléchi de 0,6% en juin d'un mois sur l'autre, tandis que les importations ont augmenté de 0,3%.

  • Les valeurs des semi-conducteurs en soutien des marchés

    Les marchés européens conservent leurs gains en fin de matinée, avec des gains tourant autour de 0,9%, grâce aux espoirs de mesures de soutien à l'économie en Chine et à la bonne tenue des valeurs des semiconducteurs en Europe après les résultats de Nvidia et Applied Materials.

    Les bancaires signent la meilleure progression sectorielle (+1,48% pour l'indice DJ Stoxx 600 de référence).

    Les technos suivent avec un gain de 1,4%, grâce aux solides résultats publiés la veille par Nvidia et des chiffres supérieurs aux attentes d'Applied Materials. Infineon gagne 2%, ASML 1,5% et STMicroeletronics 1,2%. A Bruxelles, Melexis avance de 3,9%.

    La société de spécialités chimiques IMCD par contre dégringole de 18%, après un chiffre d'affaires organique inférieur aux attentes au deuxième trimestre.

  • Ouverture des échanges à Londres après un problème technique

    The London Stock Exchange, l'opérateur de la Bourse de Londres, annonce que les transactions sur ses principaux indices ont redémarré à 10h40, un problème technique ayant retardé l'ouverture des indices des valeurs vedettes FTSE 100 et
    des capitalisations moyennes.

    L'indice FTSE-100 gagne 0,7%, s'alignant sur la tendance haussière des autres grands indices boursiers européens.

  • L'euro fragilisé par un responsable de la BCE

    L'euro baissait encore face au dollar, pour la quatrième séance d'affilée, fragilisé par les récents propos d'un responsable de la Banque centrale européenne.

    La devise européenne perd 0,22% à 1,1083 dollar.

    "Les commentaires d'Olli Rehn hier ont définitivement incité les marchés à s'attendre à une action plus accommodante" de la part de la BCE."
    Fritz Louw
    Analyste pour MUFG

    Dans une interview au Wall Street Journal, publiée jeudi, le gouverneur de la banque de Finlande a plaidé pour un "ensemble de mesures importantes et percutantes pour septembre", à l'occasion de la prochaine réunion de l'institution. Selon lui, il est également préférable de "dépasser" les attentes du marché que d'être "en dessous".

    "La BCE - en appliquant la tactique de choc que Rehn a indiquée - enverra les taux de change de l'euro encore plus bas."
    Ulrich Leuchtmann
    Analyste pour Commerzbank

  • Bayer : +2,35%

    Bayer prend 2,4%, grâce à BAML qui est devenu acheteur sur le titre.

    Par ailleurs, une  autorité américaine a donné le feu vert pour l'exploitation d'une mine supplémentaire de phosphate à ciel ouvert dans l'Etat d'Idaho, rapporte Bloomberg. Le phosphate entre dans la composition de l'herbicide controversé Round up de sa filiale Monsanto.

  • Le point sur les marchés

    Accalmie boursière | Le marché à l'achat sur Bayer et Galapagos

    1. Les Bourses européennes progressent, les investisseurs semblant un peu apaisés par les dernières déclarations de Washington sur le conflit commercial avec Pékin et aussi par les espoirs d'une baisse des taux en Europe.
    2. Francfort gagne 0,54%, Amsterdam 0,68%, Paris 0,80% et Bruxelles 1,05%. L'Euro Stoxx 50 avance de 0,96%.
    3. A Londres, le FTSE n'a pas ouvert, l'opérateur LSE ayant annoncé examiner un problème potentiel de services transactionnels.
    4. Donald Trump a déclaré jeudi que négociateurs américains et chinois tenaient des discussions "productives" et que ceux-ci devraient à nouveau se rencontrer en septembre.
    5. Olli Rehn, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la BCE, a mis en avant, dans un entretien au Wall Street Journal, la nécessité d'un ensemble de mesures "important et percutant" lors de la réunion de politique monétaire de septembre.
    6. Au plan des indicateurs, les marchés attendent la balance commerciale de la zone euro de juin en matinée et, dans l'après-midi, deux statistiques américaines: les mises en chantier de juillet et l'indice de confiance du consommateur de l'Université du Michigan d'août, dans sa première estimation.
    7. Tous les indices sectoriels Stoxx 600 sont dans le vert en début de matinée, avec en tête les valeurs technologiques (+1,20%), en réaction aux solides résultats publiés la veille par l'américain Nvidia.
    8. Bayer prend 2,3%, grâce à BAML qui est devenu acheteur sur le titre.
    9. Galapagos, dont la demande de mise sur le marché du filgotinib en Europe a été validée, gagne 3%.

  • Le 10 ans néo-zélandais sous 1%

    Le taux d’intérêt à dix ans en Nouvelle-Zélande a atteint un nouveau plancher record la nuit dernière. Le taux d'intérêt est tombé en dessous de 1% à 0,98%.

  • L'ouverture des indices londoniens retardée par un problème technique

    The London Stock Exchange, l'opérateur de la Bourse de Londres, annonce qu'il examine un problème technique qui retarde l'ouverture des indices des valeurs vedettes FTSE 100 et des capitalisations moyennes.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens rebondissent à l'ouverture, tentant de se rattraper au terme d'une semaine mouvementée, même si la nervosité devrait encore dominer.

    • Bruxelles: +0,66%
    • Amsterdam: +0,36%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,33%
    • DJ Stoxx 600: +0,27%

    • Galapagos : +2,85%

  • "Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin dans le sillage de la clôture des marchés américains et d'une détente fragile des relations commerciales entre Pékin et Washington. Un rebond technique pourrait ainsi enfin se matérialiser, à moins qu'un tweet ne change tout."
    Les analystes de Mirabaud Securities Genève

  • "Pas de reprise du marché des puces avant 2020"

    Applied Materials ne table pas sur une reprise du marché des mémoires avant 2020, après avoir annoncé jeudi soir un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au troisième trimestre de son exercice fiscal.

    L'équipementier des semi-conducteurs, dont l'activité est souvent considérée comme un baromètre du secteur, a fait état d'un recul des dépenses en mémoires de la part de ses clients au troisième trimestre.

    Les ventes nettes ont diminué de 14% pour atteindre 3,56 milliards de dollars au troisième trimestre, dépassant toutefois la prévision moyenne de 3,52 milliards de dollars des analystes.

    Le chiffre d'affaires tiré des systèmes de semi-conducteurs, l'activité la plus importante, a reculé de 11,8% à 2,27 milliards de dollars. Les analystes attendaient en moyenne 2,17 milliards de dollars, selon FactSet.

    Le bénéfice net au troisième trimestre clos le 28 juillet a reculé à 571 millions de dollars, soit 61 cents par action, contre 1,02 milliard d'euros (1,01 dollar par action) un an plus tôt. Hors exceptionnels, il ressort à 74 cents par action, supérieur aux 70 cents attendus par les analystes.

  • L'euro un peu retrait face au dollar

    L'euro reste un peu en retrait face au dollar (-0,04% à 1,1103), affecté notamment par des déclarations au Wall Street Journal d'Olli Rehn, l'un des membres du Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (BCE), évoquant la nécessité d'un ensemble de mesures "important et
    percutant" lors de la réunion de politique monétaire de septembre.

  • Les contrats à terme s'enhardissent à la hausse

    Les contrats à terme laissent entrevoir une ouverture en hausse en Europe, de 0,58% pour l'indice Euro Stoxx 50, de 0,73% pour le FTSE 100 et de 0,64% pour Francfort.

  • Tokyo finit en très légère hausse

    La Bourse de Tokyo clôture en très légère hausse, des rachats à bon compte venant compenser les craintes de récession mondiale.

    > L'indice Nikkei a gagné 0,06% à 20.418,81 points.
    > Le Topix, plus large, a pris 0,1% à 1.485,29 points.

  • Citigroup réduit son conseil sur Elia

    Citigroup réduit son conseil sur Elia à "conserver" contre "acheter".

    Au total, le gestionnaire du réseau à haute tension bénéficie de quatre recommandations d'achat et de 2 conseils de "conserver". Il n'y a pas d'avis de "vendre".

  • Aperam ex-dividende

    Aperam cote ex-dividende de 0,44 euro brut ce vendredi.

  • Galapagos encore plus proche de la commercialisation

    Gilead et Galapagos signalent que leur demande de mise sur le marché (MAA : "marketing authorization application") du filgotinib, le produit phare de la biotech belgo-néerlandaise pour le traitement de l’arthrite rhumatoïde a été validée et est actuellement soumise à l’évaluation auprès de l’Agence européenne du médicament.

    Cette validation constitue la dernière étape avant la mise sur le marché du filgotinib dans cette indication médicale.

    Citadel a par ailleurs pris une position courte nette de 0,50% (ou 274.116 actions) sur Galapagos. Au moins quatre investisseurs ont eu une position vendeuse sur la société biotech, représentant 2,09 millions d'actions ou 3,81% des actions existantes.

     

  • Etroite irrégularité prévue en Europe en ouverture

    Les principales Bourses européennes sont attendues irrégulières à l'ouverture, dans un contexte d'aversion au risque qui ne favorise guère les actifs jugés risqués tels que les actions, au bénéfice d'autres tels que les obligations ou l'or.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,3% à l'ouverture, tandis que le Dax à Francfort perdrait 0,11% et que le FTSE à Londres laisserait 0,28%.

    Les marchés asiatiques sont en très légère hausse. Tokyo grappille 0,04%. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,31%.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect