1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Contre toute attente, la Bourse rebondit fortement"

Les marchés européens terminent en forte hausse, alors que les Etats-Unis et la Chine seraient sur le point de s'entendre sur le montant des droits de douanes qui seraient annulés. Proximus ex-dividende. Ahold Delhaize délaissée par un broker. Orange déçoit des traders. M&C Saatchi s'effondre.
  • A l’agenda ce jeudi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve jeudi pour une nouvelle séance.

    Au menu : les commandes industrielles d'octobre en Allemagne, la balance commerciale du Canada en octobre,  la production industrielle du mois d'octobre en Espagne, l’opération d'emprunt français à long terme, la réunion semestrielle des pays Opep et non Opep liés par un accord de limitation de production  (jusqu'au 6),  les immatriculations automobiles de novembre au Royaume-Uni, la balance commerciale en octobre et les commandes industrielles en octobre aux Etats-Unis, et l’audition devant une commission du Sénat de Randal Quarles, vice-président de la Fed.

    Du côté des entreprises, bpost cote ex-dividende intérimaire, et Telenet aussi (0,57 euro brut). SAS publie ses résultats du quatrième trimestre.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +1,29%

    AEX: -1,38%

    CAC 40: +1,27%

    DAX: +1,12%

    FTSE100: +0,28%

    Stoxx 600: +1,11%

  • Expedia en forte hausse

    Le voyagiste en ligne Expedia flambe  alors que le groupe, peinant à s'ajuster à l'évolution de son marché et miné par des résultats désastreux, a limogé son PDG et son directeur financier.

  • Le baril de Brent gagne plus de deux dollars

    Les cours du brut et du Brent montent nettement à la veille de la réunion de l'Opep etde ses alliés, Russie en tête, qui pourraient approuver un encadrement plus strict de la production de pétrole afin de soutenir les prix.Le marché est également porté par la diminution plus importante qu'attendu des stocks de brut américains la semaine dernière, selon les chiffres publiés par l'American Petroleum Institute (API).

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,46%, Nasdaq +0,43%

  • GoPro: +8% en avant bourse

    GoPro prend 8% en avant-Bourse après avoir annoncé des ventes en hausse lors du week-end du "Black Friday", marqué par de multiples opérations promotionnelles.

    ©Bloomberg

  • Les chiffres ADP ratent de loin le consensus

    Selon l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP, 67.000 emplois ont créés dans le secteur privé aux Etats-Unis en novembre, après 121.000 en octobre et un consensus de 175.000.

    Le chiffre d'octobre a été révisé en baisse, la première estimation ayant fait état de 125.000 créations d'emplois.

    Le gouvernement publie vendredi les chiffres officiels de l'emploi pour novembre et les économistes s'attendent à un taux de chômage inchangé à 3,6%. Ils anticipent aussi de fortes créations d'emplois à 182.000 contre 128.000 en octobre.

     

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Les principales valeurs à suivre à Wall Street, où les contrats à terme laissent entrevoir une ouverture en hausse, de l'ordre de 0,6% pour l'indice Dow Jones, de 0,50% pour le S&P 500 et de 0,64% pour le Nasdaq 100.

    Alphabet, Caterpillar, United Airlines...

    * Les valeurs sensibles au commerce - Les valeurs sensibles à cette thématique comme Apple, Boeing et Caterpillar pourraient reprendre des couleurs après une information de Bloomberg affirmant, à l'appui de sources non-identifiés, que les Etats-Unis et la Chine se rapprochent d'un accord de "phase 1".

    * Alphabet - Sundar Pichai, le directeur général de Google, va prendre la tête de la maison-mère Alphabet, Larry Page et Sergey Brin, les deux cofondateurs du géant californien du numérique, ayant décidé de prendre du recul.

    * Salesforce a publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes et présenté une prévision de bénéfice par action 2020 légèrement au-dessus du consensus mais sa prévision pour le trimestre en cours a déçu et le titre perdait environ 2% dans les transactions hors séance.

    * United Airlines a annoncé mardi soir la commande de 50 Airbus A321XLR destinés à effectuer les liaisons entre la côte Est des Etats-Unis et l'Europe, devenant la dernière compagnie américaine en date à signer un contrat pour acquérir le dernier modèle de l'avionneur européen.

    * Workday perd 2% en avant-Bourse après avoir publié après la clôture de mardi une prévision de revenus de ses abonnements en 2021 inférieure aux attentes de Wall Street. Compass Point a abaissé sa recommandation à "neutre".

  • Le point sur la tendance - Update

    1. Les indices européens pointent en nette hausse après un début de séance laborieux.
    2. Des informations de presse dans le dossier commercial ont permis aux marchés de se relancer.
    3. Bloomberg a annoncé que les USA étaient proches d'un accord de phase 1 avec la Chine, en dépit des tensions sur Hong Kong et le Xinjiang.
    4. Les gains varient entre 1,55% à Amsterdam et 0,97% à Bruxelles. Le Stoxx 600 engrange 1,12% et l'EuroStoxx 50 1,49%.
    5. Les actions des sociétés minières mènent la hausse avec une progression de 1,72% pour l'indice sectoriel de référence.
    6. Wall Street est attendue en hausse de 0,35%.

    "Contre toute attente, la Bourse rebondit fortement ce matin sur une note de Bloomberg, citant des sources proches des discussions, selon lesquelles les Etats-Unis et la Chine se rapprochent d'un accord malgré les déclarations du président Trump."
    Franklin Pichard
    Directeur général de Kiplink Finance

  • L'économie de la zone euro reste proche de la stagnation

    Le secteur privé de la zone euro est resté proche de la stagnation en novembre, le secteur manufacturier semblant toujours peser sur celui des services et sur l'activité économique dans son ensemble, montrent les résultats définitifs des enquêtes IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) publiés mercredi.

    L'indice composite, considéré comme un bon indicateur de la santé économique, s'est maintenu le mois dernier à 50,6. Il ressort ainsi au-dessus de l'estimation préliminaire de 50,3 tout en restant très proche de la barre des 50 séparant croissance et contraction.

    L'indice des services a fléchi à 51,9 contre 52,2 en octobre, suggérant une contagion des difficultés du service manufacturier.

    "Les résultats de l'enquête indiquent toujours une économie quasi stagnante."
    Chris Williamson
    Economiste en chef chez IHS Markit




  • Le marché automobile allemand attendu en baisse de 6,2% en 2020

    Les ventes de voitures neuves en Allemagne devraient baisser de 6,2% l'an prochain, malgré un bond attendu pour les véhicules électriques, déclare la fédération des importateurs automobiles allemands (VDIK).

    Les ventes de voitures électriques devraient s'envoler de 60% à au moins 160.000 unités en 2020 en Allemagne mais le marché du neuf, dans sa globalité, devrait tomber à 3,35 millions de voitures, prédit la VDIK.

  • Degroof Petercam vise plus haut pour Care Property

    L'analyste Herman van der Loos de Degroof Petercam relève de 3 euros son objectif de cours sur Care Property à 31 euros, ce qui laisse un léger potentiel de hausse puisque l'action s'échange à 29,60 euros (+0,68%). La recommandation reste à "accumuler".

    Notre nouvel objectif de cours suggère un modeste potentiel de hausse, explique Herman van der Loos. Toutefois, considérant le faible risque combiné avec des multiples de valorisation encore décents et la probable inclusion dans l'indice EPRA, nous maintenons notre conseil à "accumuler", précise-t-il.

  • Ahold Delhaize a ristourné plus de 20 milliards d'euros à ses actionnaires

  • Moody's plus optimiste pour le secteur bancaire italien

    L'agence de notation Moody's annonce avoir rehaussé sa perspective pour le secteur bancaire italien, prenant acte d'une réduction de ses crédits douteux, d'une amélioration de ses conditions de financement et de niveaux robustes de capital.

    "La perspective pour le système bancaire de l'Italie a été modifiée, de négative à stable", a fait savoir l'agence dans un communiqué.

    "Nous misons sur le fait que les crédits à problèmes des banques italiennes chutent en 2020 pour la cinquième année consécutive", explique Fabio Iannò, analyste chez Moody's, cité dans le communiqué.

  • L'activité dans le secteur privé reste déprimée au Royaume-Uni (PMI)

    L'activité dans le secteur privé au Royaume-Uni s'est contractée en novembre, du fait de l'incertitude liée au Brexit et aux prochaines élections, selon des chiffres du cabinet Markit publié mercredi.

    L'indice PMI composite (comprenant l'industrie et les services) s'est établi à 49,3 points le mois dernier, soit un peu au-dessus des 48,5 points de l'estimation provisoire "flash" publiée le 22 novembre.

    Un score inférieur à 50 points témoigne toutefois d'une baisse de l'activité, ce qui est de mauvais augure pour la croissance économique en cette fin d'année.

  • M&C Saatchi: -43,4%

    Le réseau international d'agences publicataires M&C Saatchi s'effondre de plus de 43%, après un avertissement sur résultats, le deuxième en moins de trois mois.

  • Les marchés accélèrent

    Les États-Unis et la Chine sont sur le point de s'entendre sur le montant des droits qui seraient annulés, dans le cadre d'un accord commercial de première phase, malgré les tensions à Hong Kong et au Xinjiang, indique Bloomberg.

    Les principaux indices européens accélèrent : l'indice Stoxx 600 gagne 1%. Francfort gagne 0,62%, Bruxelles 0,93%, Paris 1,17% et Amsterdam 1,24%.

  • Le point sur la tendance boursière

    1. Les marchés européens progressent malgré les incertitudes sur le commerce.
    2. Le rebond de l'activité des services chinois permet d'atténuer les inquiétudes sur le front commercial.
    3. L'indice sectoriel des téiécoms en Europe perd 0,60%, pénalisé par Orange.
    4. Orange perd 4,5%, certains traders se déclarant déçus par les perspectives de dividende.
    5. Autre mouvement notable : Ubisoft prend 4% grâce à une recommandation de Morgan Stanley.
    6. Befimmo perd 2,47% après une levé de fonds de 69 millions d'euros par le placement d'actions existantes.
    7. Ahold Delhaize progresse de 0,76%, malgré les commentaires de Kepler Cheuvreux.
    8. Proximus, qui cote ex-dividende de 0,50 euro, engrange 0,19%.
    9. Wall Street est attendue en légère baisse, de 0,03%.

  • KBCS vise plus bas pour X-Fab

    KBC Securities réduit ses estimations et son objectif de cours sur X-Fab à 4,50 euros contre 5 euros, pour tenir compte ainsi des prévisions bien plus faibles que prévu pour le quatrième trimestre, ainsi que la réduction d'activité prévue pendant la période de Noël en vue de réduire les coûts. La probabilité d'une reprise significative reste faible alors que le secteur automobile reste confronté à une série de défis, ajoute KBC Securities. La recommandation reste à "conserver".

  • Ahold Delhaize délaissée par Kepler Cheuvreux

    Ahold Delhaize a connu un début d'année difficile, constatent les analystes de Kepler Cheuvreux, marqué par un avertissement sur résultats lié à des grèves aux Etats-Unis en avril. Malgré cela, le distributeur a maintenu son objectif de free cash-flow de 1,8 milliard d'euros, grâce à une accélération des économies de coûts, ajoutent-ils. Depuis cet été, l'action s'est redressée pour atteindre l'objectif de cours fixé par la banque, après les résultats du troisième trimestre. Avec un rendement de 7% free cash-flow, et en l’absence d’une forte reprise de Stop & Shop aux États-Unis, le titre est valorisé à sa juste valeur, estime Kepler Cheuvreux.

    En conséquence, le broker réduit à conserver son conseil sur la valeur, retire l'action de sa liste de valeurs favorites, tant au niveau européen, du Benelux que du secteur du commerce de détail alimentaire.

    Ahold Delhaize gagne 0,43% à 23,23 euros.

  • Elior: +10%

    Elior gagne 10% après la publication de ses résultats annuels.

  • Orange: -3,5%

    Orange cède 3,5%. Des traders évoquent la déception sur le montant du dividende annuel prévu sur la periode 2021-2023.

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ont débuté sans grande conviction mercredi matin, reprenant leurs esprits après deux jours d'importantes pertes, le regain soudain des tensions commerciales ayant sapé la confiance des investisseurs.

    • Bruxelles: -0,12%
    • Amsterdam: +0,25%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,11%
    • DJ Stoxx 600: +0,10%

    Befimmo : -2,47%

  • La cotation de Befimmo...

    ... va pouvoir reprendre dès l'ouverture ce mercredi, indique la FSMA.

  • #rallyeboursier | La question du jour

    #rallyeboursier Jour 13. Avec cette question: "Quelle était l’activité d’origine de la société d’investissement Beluga ?

    1/ Pisciculture
    2/ Brasserie
    3/ Aciérie"

  • Gimv se renforce dans l'immuno-oncologie

    Dans le cadre d’une levée de fonds de série B de 53 millions de dollars, Gimv a augmenté son investissement dans ImCheck Therapeutics, société de biotechnologie qui développe un anticorps first-in-class activant les lymphocytes T gamma delta (gd) dans diverses indications en oncologie et un portefeuille d’immunothérapies innovantes pour le traitement des cancers et des maladies auto-immunes.

    Ce tour de table a été mené conjointement par Pfizer Ventures et Bpifrance et a réuni de nouveaux investisseurs spécialisés dans les sciences de la vie.

  • Briefing d'avant bourse

    1. Les principales Bourses européennes devraient repartir à la hausse à l'ouverture après les pertes accusées la veille
    en raison des inquiétudes sur le front commercial USA-Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,55% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,54% et le FTSE à Londres de 0,13%.

    3. Les marchés mondiaux ont été refroidis mardi par des déclarations de Donald Trump, qui a annoncé, lors du sommet de l'Otan à Londres, qu'aucune date limite pour conclure un accord commercial avec Pékin n'était fixée et qu'il pourrait être préférable d'attendre que l'élection présidentielle de novembre 2020 soit passée.

    4. Outre la question du commerce, les investisseurs seront attentifs à la publication des indices PMI définitifs des services en zone euro.

    5. Le secteur automobile européen sera à suivre à l'ouverture après les déclarations mardi soir du secrétaire américain au Commerce à Reuters selon lesquelles l'administration Trump n'a pas exclu de futurs relèvements de droits de douane sur les voitures importées aux Etats-Unis.

  • Orange envisage une cession partielle des tours de son réseau

    Le groupe télécom français Orange qui tient ce mercredi sa journée 'Investisseurs', annnonce la création d'entités dédiées pour gérer ses tours de réseau mobile, posant les bases d'une cession partielle partout où le groupe est présent en Europe afin de consolider sa valeur.

    Orange, qui détient en propre quelque 40.000 tours de son réseau mobile en Europe, va créer dans la plupart de ces pays européens des "TowerCos", c'est-à-dire des entités dédiées à la gestion de ces tours.

    Il gardera le contrôle de ces entités dans tous les pays européens où elles seront créées. A terme sera envisagé le regroupement de tout ou partie de ces TowerCos locales dans une TowerCo européenne, dont Orange garderait le contrôle majoritaire.

    "C'est un véhicule qui nous permettra un rôle éventuel de consolidation au niveau européen."
    Stéphane Richard
    PDG d'Orange



    Orange rejoint le train d'autres entreprises européennes qui réfléchissent à céder une part de leurs réseaux mobiles sur fond de flambée des valorisations de ces infrastructures, qui suscitent l'appétit de groupes comme l'américain KKR et l'espagnol Cellnex.

    Par ailleurs, Orange a annoncé la cession de 1.500 sites non stratégiques en Espagne à Cellnex pour 260 millions d'euros et son intention de verser un dividende annuel de 70 centimes a minima par action jusqu'en 2025.

  • Ageas emprunte facilement 750 millions d'euros

    L’assureur Ageas a levé facilement 750 millions d'euros avec l’émission de titres de créance subordonnés libellés - prenez une profonde respiration - "Titres de réserve de catégorie 1 subordonnés dépréciés à taux fixe subordonnés à taux fixe restituables". Avec le produit de cette émission, le groupe peut racheter d'autres titres de créance hybrides plus anciens ("FRESH").

  • Befimmo lève 69 millions d'euros

    La société immobilière réglementée (SIR) Befimmo , cotée sur Euronext Bruxelles, a annoncé mardi soir, après la suspension de sa cotation, une levée de fonds de 69 millions d'euros. Les 1.266.300 actions ont été placées à un prix de 54,5 euros par action auprès d'investisseurs qualifiés.

    Le groupe spécialisé dans l'immobilier de bureaux a en fait décidé de mettre en vente des actions propres qu'elle détient en portefeuille.

  • Banimmo, Telenet et Proximus à l'agenda

    Proximus cote ex-dividende de 0,50 euro aujourd'hui. Banimmo et Telenet ont rendez-vous avec leurs actionnaires, convoqués à chaque fois pour une assemblée générale extraordinaire.

  • L'Europe bien orientée | Les craintes sur le commerce fragilise l'Asie boursière

    Bonjour ! Bienvenue sur notre Market live, l'endroit rêvé pour ne rien rater en temps réel de l'actualité des marchés boursiers.

    Le début de séance s'annonce positif en Europe: l'Euro Stoxx 50 devrait ouvrir en hausse de 0,44% et le Dax de 0,49%.

    En Asie par contre, les marchés sont mal orientés. A Tokyo, l'indice Nikkei a perdu 1%, affecté par les déclarations de Donald Trump sur le commerce avec la Chine et par la vigueur du yen, qui a pénalisé les valeurs exportatrices.

    L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong recule de 1,08%. En Chine, l'indice CSI 300 des grandes capitalisations boursières cède 0,17%. Shanghai (-0,32%) et Shenzhen (+0,05%) évolue de manière contrastée.

     

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Echo Connect