1. Les marchés
  2. Live blog
live

Déception autour de Fagron, Umicore au plus haut

Les marchés européens ont clôturé en hausse, mettant la politique de côté pour se concentrer sur les résultats trimestriels. Chez nous, le trading update de Fagron a largement déçu les investisseurs. Umicore a atteint un nouveau plus haut historique.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en légère hausse ce mercredi, à l’exception de la Bourse de Paris. Les investisseurs se sont notament focalisés sur la nouvelle saison de résultats trimestriels qui a démarré à Wall Street avec les chiffres de plusieurs grandes banques.

    "C'est une période qui reste très calme alors même qu'il y a beaucoup d'enjeux", relève auprès de l'AFP Alexandre Baradez, un analyste pour IG France. Catalogne, Brexit, Corée du Nord... "Le marché observe et attend des avancées sur ces thèmes, sans s'inquiéter. Il absorbe les différents éléments sans réellement s'en soucier".

    Le Footsie britannique a progressé de 0,30% et le Dax allemand de 0,09%, tandis que le Cac 40 a reculé de 0,03%.

    L’envolée inexplicable d’Umicore

    Démarrant sur une note prudente, le Bel 20 a évolué dans le rouge en première partie de séance avant de prendre de la hauteur grâce au bond d’Umicore. L’indice bruxellois a clôturé sur une progression de 0,29% à 4.070,68 points ce mercredi.

    Le titre bpost a pris 0,17% à 24,03 euros. La banque britannique HSBC a relevé son objectif de cours à 25,80 euros contre 25 euros précédemment, saluant le récent rachat de la société Radial. Un "coup audacieux" qui permet au groupe postal d’élargir son spectre d’activités. "Néanmoins, nous pensons que cette acquisition n'est pas sans risque. Tout d'abord, le groupe postal achète une entreprise qui est en train de mettre en œuvre une stratégie post-fusion. Cela est coûteux et c’est la raison principale pour laquelle Radial ne contribuera pas au profit pour au moins la première année", remarquent les analystes. C’est pourquoi ils ont réduit leurs estimations de BPA pour 2018, tout en augmentant leurs prévisions pour 2019. Le conseil reste à "conserver".

    De son côté, Umicore a gagné jusqu’à 6,27% en séance avant de retomber à un gain de 3,69% à 75,08 euros. Une envolée sans raison apparente... Le broker néerlandais ABN Amro a juste réitéré sa recommandation à "acheter". Son objectif de cours est également maintenu à 82 euros.

    Sur le marché élargi, Fagron a trébuché de 6,52% à 11,76 euros suite à la publication de ses résultats trimestriels. Le spécialiste des préparations pharmaceutiques a vu son chiffre d’affaires s’élever à 103,6 millions d’euros soit une modeste hausse de 0,2% par rapport à la période correspondante de l’an dernier.

    L’offre publique secondaire des actions VGP (-3,24% à 64,60 euros) a démarré ce jeudi et se tient jusqu’au 24 octobre inclus. Quelque 4.524.569 actions de ses deux actionnaires principaux sont vendues dans une fourchette comprise entre 55 euros et 63 euros.

    Care Property a lâché 3,06% à 19,77 euros en raison du détachement de deux coupons: le coupon numéro 8 qui donne droit au dividende pro rata temporis relatif à l'exercice 2017 en cours, et le coupon numéro 7 qui donne droit à souscrire à l'augmentation de capital.

  • Les premiers résultats cliniques du gp-ASIT+ publiés dans une revue scientifique

    La société Asit Biotech  a annoncé la publication des premières données cliniques avec gp-ASIT+, son produit candidat le plus avancé dans la rhinite aux pollens de graminées, dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology (JACI), la revue scientifique officielle de l’American Academy of Allergy, Asthma and Immunology (AAAAI). 

    Les auteurs concluent que gp-ASIT+ est un candidat potentiel pour l’immunothérapie allergénique dont la validation clinique doit être poursuivie. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    FTSE-100 (Londres) +0,30%

    BEL 20 +0,29%

    AEX +0,20%

    DAX +0,09%

    CAC 40 -0,03%

  • "La hausse du Dax pourrait s'accélérer si l'euro recule encore par rapport à ses niveaux actuels, ce qui rendrait les valeurs exportatrices allemandes encore plus attractives". "Des conditions de marché favorables, le soulagement de voir refluer la menace de sécession de la Catalogne et des taux d'intérêt au plus bas, associés au QE ont contribué à hisser le Dax à un record aujourd'hui"
    Fawad Razaqzada
    analyste de FOREX.com

  • Le Dax franchit les 13.000 points pour la première fois

    La Bourse de Francfort a poursuivi son envolée ce jeudi, l'indice vedette Dax franchissant le seuil des 13.000 points en séance pour la première fois de son histoire, tiré par la compagnie aérienne Lufthansa  . Vers 14H20 GMT, le Dax est monté à 13.002,34 points, en hausse de 0,24%,

    Ce palier symbolique était attendu depuis des semaines, alors que l'indice allemand volait de record en record sur fond de solides statistiques économiques et de tassement de l'euro face au dollar. Mais l'impulsion manquait encore pour avaler les trente derniers points, et les investisseurs attendaient l'ouverture ce jeudi de la saison des résultats, avec les chiffres trimestriels des banques américaines Citigroup et JPMorgan Chase.

    Ressorties au-dessus des attentes, ces deux publications ont coïncidé avec l'accélération du Dax en début d'après-midi, alors que le grossissement annoncé de Lufthansa soutenait déjà le marché depuis la matinée.

  • Bon début d'exercice pour Sky, convoité par Fox

    Sky  , le groupe européen de télévision payante que Rupert Murdoch essaie d'acquérir, a dit avoir bien démarré son nouvel exercice, avec une croissance du chiffre d'affaires à périmètre comparable de 5% et 160.000 nouveaux abonnés.

    Le CA à périmètre comparable du premier trimestre est ressorti à 3,3 milliards de livres (3,68 milliards d'euros), tandis que l'excédent brut d'exploitation (EBE, Ebitda) a augmenté de 11% à 582 millions de livres.

  • Umicore s'enflamme, sans raison apparente

    Le titre Umicore  s'envole à la Bourse de Bruxelles, permettant au Bel 20 de passer dans le vert. Une envolée sans raison apparente... Du côté des analystes, ABN Amro a réitéré sa recommandation à "acheter" avec un objectif de cours à 82 euros. AlphaValue a lui maintenu son conseil à "vendre" avec un objectif de cours fixé à 63,60 euros.

     

    Graphe intraday de l'action Umicore ©L'Echo

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : -0,11%
    • S&P 500: -0,13%
    • Nasdaq : -0,15%

  • "Le deal Bpost n'est pas sans risque"

    Bpost plie de 0,44% à 23,89 euros en début d'après-midi. Même en deuxième lecture, les investisseurs ne semblent pas convaincus par l'annonce lundi du rachat du spécialiste américain du commerce électronique Radial par Bpost. HSBC a relevé son objectif de cours sur la valeur à 25,80 euros (contre 25) mais ne va pas au-delà d'un conseil de conserver le titre.

    "C'est une étape importante pour rendre le bilan de Bpost plus efficace et trouver des pistes supplémentaires pour compenser la réduction du trafic de courrier", reconnaît l'analyste Edward Standord. "En outre, s'il y avait encore un doute, il est maintenant clair qu'un accord potentiel avec PostNL ne sera pas réhabilité."

    L'analyste voit aussi des risques. "Premièrement, Bpost achète une entreprise qui est en train fusionner. C'est cher et c'est aussi la principale raison pour laquelle Radial ne contribuera pas immédiatement au profit. Mais, à notre avis, il y a aussi un petit risque que des problèmes d'intégration se posent une fois que la direction a pleinement accès à l'entreprise. En outre, il existe des risques classiques, comme gérer une entreprise outre-Atlantique et réussir à garder le management dans un secteur en pleine changement."

  • Barnier parle, la livre sterling chute

    La livre sterling cède du terrain face au dollar et à l'euro après les déclarations de Michel Barnier, le responsable pour l'Union européenne des négociations sur le Brexit, évoquant une "impasse" des discussions. L'euro a atteint 90 pence pour la première fois depuis le 14 septembre.

    Evolution intraday de la livre sterling:

     

    ©Doc

  • Les prix à la production accélèrent aux USA

    Les prix à la production aux Etats-Unis ont accéléré leur progression en septembre comme s'y attendaient les analystes, selon les chiffres du département du Travail jeudi.

    Ils ont grimpé de 0,4% en données corrigées des variations saisonnières, remontant dans le vert pour le 2e mois d'affilée après une progression de 0,2% en août. L'ouragan Harvey qui a affecté le Texas fin août a eu un effet à la hausse sur les prix de l'énergie.

    Sur un an en données brutes, les prix à la production sont en hausse de 2,6%, le taux le plus fort sur 12 mois depuis février 2012.

  • Citigroup fait mieux qu'attendu

    La banque américaine Citigroup a annoncé des résultats trimestriels meilleurs que prévu, en raison d'une hausse des crédits accordés aux ménages et aux entreprises et une baisse de ses coûts.

    Le bénéfice net a progressé de 7,6% à 4,13 milliards de dollars lors du troisième trimestre achevé le 30 septembre, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du nord, de 1,42 dollar contre 1,32 dollar attendu en moyenne par les analystes financiers.

     

    ©EPA

  • JPMorgan Chase dépasse les attentes

    JPMorgan Chase , première banque américaine en termes d'actifs, annonce des résultats trimestriels meilleurs que prévu, en raison d'un déclin moindre que prévu des recettes générées par les activités spéculatives.

    Le bénéfice net a augmenté de 7% à 6,73 milliards de dollars lors du troisième trimestre achevé le 30 septembre, ce qui s'est traduit par un bénéfice par action ajusté, référence en Amérique du Nord, de 1,76 dollar, contre 1,65 dollar anticipé en moyenne par les analystes financiers.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Les Bourses européennes varient peu.
    2. Les résultats de Citigroup et JP Morgan sont attendus avant l'ouverture de Wall Street. Ils pourraient influencer la tendance.
    3. La situation en Catalogne reste un sujet d'attention.
    4. A Bruxleles, les trimestriels de Fagron sont anctionnés. Début du placement des titres VGP. Détachements de coupon en Care Property.
    5. L'euro est stable face au dollar, à 1,1856.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (12h30->13h30)

  • "La tendance pourrait s'inverser après la publication des résultats des valeurs bancaires."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Le marché boude le titre Essilor

    Essilor baisse en Bourse de Paris, l'annonce d'une avancée que le groupe qualifie de majeure en vue du rapprochement avec l'italien Luxottica ne suffisant pas à lever les interrogations des investisseurs concernant cette fusion.

    "Le marché boude le titre en attendant l'accord des institutions européennes", explique Philippe Cohen, gérant chez Kiplink Finance. "Le marché attend de savoir les cessions qui seront demandées et quels sacrifices les deux partenaires devront consentir pour pouvoir se marier", ajoute-t-il.

    Pour Philippe Cohen, il n'y a "rien d'extraordinaire dans les annonces d'Essilor". Il ajoute que Kiplink reste à "accumuler" sur le titre Essilor, les éventuelles cessions que pourrait réclamer Bruxelles n'enlevant rien, selon lui, à la pertinence du rapprochement avec Luxottica.

  • Forte hausse de la production industrielle en zone euro

    La production industrielle en zone euro a nettement plus augmenté que prévu en août, à son rythme le plus soutenu depuis neuf mois, portée en particulier par les biens d'équipement, un bon présage pour la croissance économique du second semestre.

    La production a augmenté de 1,4% d'un mois sur l'autre, le pourcentage le plus élevé depuis novembre 2016, et de 3,8% annuellement, a annoncé Eurostat jeudi. Les économistes interrogés par Reuters projetaient +0,5% et +2,6% respectivement.

    La production de biens d'équipement a augmenté de 3,1% sur le mois et celle de biens durables de 1,3%.

  • Biom'up, une participation de la Gimv cotée vendredi à Paris

    Deux ans après l'investissement de la Gimv dans Biom'up, la société de technologie médicale s'introduit à la Bourse de Paris. La première cotation aura lieu vendredi et le prix d'introduction a été fixé à 10,50 euros par action, ce qui valorise l'entreprise à 113 millions d'euros, selon les calculs de KBC Securities. L'analyste Cédrid Duinslaeger estime par conséquence la participation de 12 à 12,6% de la Gimv à 14 millions d'euros, un modeste 1% du portefeuille total de la société d'investissement.

  • Le bitcoin au-dessus de 5.000 dollars

    Le cours du bitcoin, moyen de paiement virtuel qui n'est pas régulé, atteint un niveau jamais vu depuis son lancement il y a plus de huit ans et demi, montant à plus de 5.000 dollars pour un bitcoin.

    Vers 10h20, le cours de la crypto-monnaie est monté à un nouveau sommet historique à 5.183,97 dollars pour un bitcoin, selon des chiffres agglomérés par le fournisseur de données financières Bloomberg.

     

  • Deux détachements de coupon chez Care Property Invest

    Care Property Invest cède 2,40% à 19,91 euros. Le spécialiste des maisons de repos détache aujourd'hui deux coupons: le coupon numéro 8 qui donne droit au dividende pro rata temporis relatif à l'exercice 2017 en cours jusqu'au 26 octobre 2017 inclus et qui ne sera pas attribue aux actions nouvelles, et le coupon numéro 7 qui donne droit à souscrire à l'augmentation de capital à un prix de 16,80 euros pièce.

    Pour rappel: 7 actions existantes donnent droit de souscrire à deux nouvelles.

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les indices actions européens évoluent sur une note stable, les investisseurs restant prudents en l'absence d'indicateurs macroéconomiques marquants et face à la situation incertaine qui perdure en Catalogne.

    2. Aux alentours de 10h15, Amsterdam grignote 0,07%, Bruxelles et Francfort se tassent de 0,09% et Londres de 0,04%.

    3. L'absence d'indicateurs macroéconomiques renforcent l'attentisme des opérateurs. Les quelques investisseurs actifs se penchent plutôt sur le sort de titres ou de secteurs bien ciblés.

    4. Le groupe de luxe Burberry gagnait 2%. Il profitait de la publication d'une note sectorielle de Berenberg, au sein de laquelle la banque a conseillé à ses clients d'acheter le titre Burberry.

    5. Just Eat s'octroie 5,33%, après avoir obtenu une approbation provisoire des autorités britanniques de la concurrence pour sa fusion avec Hungryhouse.

    6. La compagnie allemande Lufthansa qui va reprendre 81 avions et quelque 3.000 salariés d'Air Berlin monte de 3%, à la faveur d'un relèvement de recommandation de Bernstein et contribue à la hausse de l'ensemble du secteur des transports et loisirs (+0,63%).

    7. A Bruxelles, l'action Fagron (-6,20%) souffre après ses trimestriels tandis que le titre VGP (-4,15%) s'ajuste à la fourchette de prix annoncée par le promoteur immobilier pour le placement d'une partie de titres détenus par ses deux actionnaires majoritaires.

  • Just Eat en tête du Stoxx 600

    Just Eat est la meilleure performance de l'indice DJ Stoxx 600 après avoir obtenu une approbation provisoire des autorités britanniques de la concurrence pour sa fusion avec Hungryhouse.

    L'action bondit de 6,2% à 746,5 pence.

  • "C'est la journée des banques avec les résultats attendus de JPMorgan et Citigroup avant l'ouverture des indices américains. Les résultats pourraient être mitigés, en raison de la faiblesse de la croissance des prêts, mais aussi parce que la volatilité très réduite sur les marchés devraient peser sur les revenus de la banque d'investissement."
    Les analystes de Aurel BGC

  • Lufthansa va reprendre 3.000 salariés d'Air Berlin

    La compagnie allemande Lufthansa va reprendre 81 avions et quelque 3.000 salariés d'Air Berlin , annonce-t-elle.

    Fin septembre, Lufthansa avait déjà indiqué qu'elle allait libérer un milliard d'euros pour la reprise d'une partie de la flotte de sa concurrente en grande difficulté.

    L'action Lufthansa gagne 2,61% à 25,20 euros, parmi les meilleures progressions de l'indice DJ Stoxx 600.

     

    ©EPA

  • ING enlève Fagron de sa liste d'achat

    Après la forte hausse de l'action depuis le début de l'année (+30%) et les résultats trimestriels mitigés (publiés ce matin), ING a décidé de retirer Fagron de sa liste d'achat. Le conseil passe d'acheter à conserver, l'objectif de cours de 14,5 à 14 euros.

    L'analyste Matthias Maenhaut pointe les problèmes de l'entreprise en Europe et aux Etats-Unis.  En Europe, l'entreprise est confrontée à un retard des laboratoires externes chargés de tester les matières premières, ce qui limite la disponibilité des produits. Selon le communiqué de presse, l'arriéré devrait être résolu au premier  trimestre de l'année prochaine. Aux États-Unis, la mise en service de l'usine pour préparations stériles à Wichita n'a pas pu compenser, notamment, la contraction dans la vente de matières premières.

  • Fagron et VGP sur le flanc, le Bel20 en léger repli

    Comme ailleurs en Europe, la Bourse de Bruxelles varie peu dans les premiers échanges, le Bel20 cédant 0,07% à 4.055,97 points. Les actions Fagron (-7,31% à 11,66 euros) et VGP (-4,88% à 63,50) reculent de manière plus marquée, la première en réaction à son trading update, la seconde après l'annonce du détail du placement d'actions par ses deux actionnaires majoritaires.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens proches du point mort jeudi, freinée par la progression de l'euro (à 1,1862 dollar) et dans l'attente de signaux venus de Wall Street où plusieurs grandes banques publient ce jour leurs résultats.

    • Bruxelles: -0,02%
    • Amsterdam: +0,00%
    • Francfort: +0,07%
    • Paris: -0,06%
    • DJ Stoxx 600: +0,10%

  • "Les minutes de la Fed n'ont pas vraiment apporté de nouveaux éléments et ont acté le fait qu'il y aura une hausse des taux en décembre prochain. Les indices européens devraient ouvrir en très légère hausse dans le sillage de la clôture de New York. La tendance pourrait cependant s'inverser après la publication des résultats des valeurs bancaires."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Voici les détails du placement d'actions VGP

    VGP , le promoteur immobilier actif en Europe centrale, annonce les détails du placement d'actions par deux de ses grands actionnaires: Bart Van Malderen et Jan Van Geet.

    Ces deux actionnaires majoritaires entendent vendre 4,52 millions d'actions, pour un prix compris entre 55 et 63 euros l'unité. C'est une décote de 6 à 18% par rapport au niveau de clôture de mercredi (66,76 euros).

    Van Malderen cède, comme écrit précédemment, 20% de VGP - soit 3,78 millions de titres - et réduit ainsi sa participation de 43% à un peu moins de 23%. Le CEO Van Geet vend 0,74 million d'actions, réduisant sa participation de 25,3% à 21,3%.

    En outre, en cas d'intérêt marqué de la part des investisseurs, les deux actionnaires peuvent également vendre un quart des actions supplémentaires, au total 5,65 millions de titres. En outre, les banques d'affaires qui accompagnent le placement bénéficient d'une option pour acheter 15% d'actions supplémentaires.

    Résultat: les deux principaux actionnaires peuvent engranger entre 249 millions et 410 millions d'euros.

    La période d'inscription pour le placement commence aujourd'hui et se poursuivra jusqu'au 25 octobre. JPMorgan et KBC Securities guideront l'opération.

  • Tokyo finit en hausse de 0,35%

    La Bourse de Tokyo a fini jeudi en hausse de 0,35% dans le sillage des records de clôture inscrits la veille par les indices de Wall Street.

    L'indice Nikkei a gagné 73,45 points à 20.954,72 points après avoir touché en séance un pic de 21 ans à 20.994,40.

    Le Topix, plus large, a pris 3,32 points (0,20%) à 1.700,13.

    L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,51%, au plus haut depuis décembre 2007.

  • Des retards affectent les ventes de Fagron

    La croissance européenne de Fagron a été freinée par des retards observés chez des fournisseurs extérieurs qui entraînent, à leur tour, des délais de livraison chez ses propres clients.

    A l’issue du troisième trimestre, Fagron a vu son chiffre d’affaires s’élever à 103,6 millions d’euros soit une modeste hausse de 0,2% par rapport à la période correspondante de l’an dernier. A taux de change constant, la progression atteint 2,4%. La croissance organique, elle, s’élève à 1,3%.

    Fagron signale aussi son communiqué qu’elle est constamment en discussions avec différentes parties afin de consolider sa position dans ses régions clés : l’Europe et les deux Amériques.

    En guise de prévisions, la société cotée sur Euronext Bruxelles et Amsterdam, se borne à signaler qu’elle reste positive sur les opportunités de croissance qu’elle observe dans les différents marchés où elle est active.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grandes variations à l'ouverture, les investisseurs ayant intégré la perspective de la poursuite du resserrement monétaire aux Etats-Unis et se focalisant désormais sur la nouvelle saison de résultats trimestriels des entreprises qui commence.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient enregistrer des variations inférieures à 0,1% en début de séance.

    3. La publication, mercredi, du compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale n'a guère eu d'effet sur les investisseurs puisqu'elle n'a fait que confirmer leurs anticipations d'une hausse des taux en décembre.

    4. Les tensions politiques demeurent vives par ailleurs, notamment en Espagne, où le gouvernement central a donné mercredi huit jours à l'exécutif catalan pour abandonner son objectif d'indépendance, mais aussi autour de la péninsule coréenne, survolée mardi par des bombardiers de l'armée américaine.

    5. La journée sera marquée par le véritable coup d'envoi de la saison des résultats trimestriels des entreprises, donné comme de coutume à présent par les grandes banques. Citigroup et JPMorgan Chase ouvrent le bal ce jeudi et seront suivies vendredi par Bank of America et Wells Fargo.

  • Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le jeudi 12 octobre 2017. Bonne journée à toutes et tous!

     

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content