1. Les marchés
  2. Live blog
live

Des marchés européens dans le vert à la clôture

L'Europe parvient à terminer dans le vert, après la réunion de la BCE. Forte chute de Celyad après la reprise de sa cotation. Regroupement d'actions pour Hamon. Un contrat pour IBA. AB InBev relance son IPO en Asie.
  • A l’agenda ce vendredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve vendredi pour la dernière séance de la semaine.

    Au menu :  les marchés d’actions sont fermés en Chine, les ventes au détail en août, les prix import-export en août, l’indice de confiance du consommateur de l’université du Michigan en septembre et les stocks et ventes d’entreprises en juillet aux Etats-Unis ; la réunion de l’Eurogroupe, la revue de la note souveraine du Portugal par S&P Global, et les coûts du travail en zone euro au deuxième trimestre. Du côté des entreprises, Moury Construct cote ex-dividende brut de 5,20 euros. L’offre de reprise de Connect Group par IPTE pour 1,60 euro par action se poursuit jusqu’au 23 septembre.

  • L'euro inverse la tendance face au dollar

    L'euro est remonté face au dollar

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé dans le vert mais sous leurs plus hauts du jour jeudi après l'annonce par la Banquecentrale européenne (BCE) de nouvelles mesures de soutien monétaire qui nerépondent que partiellement aux attentes des investisseurs face aux multiplessignes de ralentissement de l'économie.

    En Europe, Alstom est lanterne rouge du Stoxx 600 après la cession de son capital par Bouygues

    A Bruxelles, AB InBev relance l'IPO de ses activités asiatiques. Celyad chute lourdement à la reprise de sa cotation

    Bel 20: +0,55%

    AEX: +0,28%

    CAC 40: +0,44%

    DAX: +0,46%

    FTSE 100: +0,06%

    Euro Stoxx 50: +0,70%


  • La banque centrale danoise abaisse elle aussi son taux de dépôt

  • Celyad fixe le prix de son offre globale

    Celyad , qui a décidé de remplir ses caisses, a fixé le prix de son offre globale portant sur 2 millions d'actions à 9,08 euros par action, ce qui représente une décote de plus 25% de la valeur par rapport au cours de clôture de mardi.

  • Les marchés européens repartent en baisse

    Sous l'impulsion de Wall Street, qui passe aussi dans le rouge.

    Le Dow Jones recule et le S&P 500 fait du surplace

    Le Dax , le CAC 40 et le Bel 20 sont dans le rouge.

  • Les banques réduisent leur recul en Europe

    Les valeurs bancaires, fortement malmenées après l'annonce de l'abaissement du taux de dépôt à -0,50% de la BCE, remontent.

    KBC et ING ne sont plus en bas du classement du Bel 20.

  • Reprise de cotation de Celyad à 16h

    Le titre Celyad, suspendu après le lancement du placement privé de la biotech de 18,2 millions d'euros, reprend à la cotation à 16h.

  • Wall Street ouvre en hausse

     Dow Jones +0,29%, Nasdaq +0,45%

  • Des perspectives économiques et d'inflation revues à la baisse par la BCE

  • Chute des taux longs européens

    Et plongeon  du taux italien à dix ans

  • Suivez la conférence de presse de la BCE

    ECB

  • Donald Trump salue la BCE et égratine au passage la Fed

    Le président américain a exprimé son souhait de voir la Réserve Fédérale américaine abaisser ses taux d'intérêt en négatif.

  • Les banques chutent après la BCE

    La décision de la BCE d'abaisser le taux de dépôt pèse sur les valeurs bancaires.

    KBC recule , ING aussi à Bruxelles.

    A Paris, Crédit Agricole , BNP Paribas et Société Générale sont en repli.

  • La BCE relance ses vastes rachats de dette à partir de novembre

    La BCE a décidé de réactiver ses rachats de dette publique et privée, à raison de 20 milliards d'euros par mois à compter du 1er novembre, une arme anti-crise aussi puissante que controversée. Elle s'est réservé la possibilité de baisser de nouveau ses taux, tout en abandonnant tout horizon précis pour les relever, signe supplémentaire de sa détermination à soutenir dans la durée une économie au ralenti.

  • L'euro passe sous 1,10 dollar après les décisions de la BCE

    L'euro a soudainement grimpé face au dollar après les annonces de la Banque centrale européenne (BCE), avant de rapidement effacer ses gains et de retomber sous 1,10 dollar. Comme attendu, la BCE a abaissé son taux sur les dépôts bancaires à -0,50% et prévoit de relancer ses vastes rachats de dette à partir de novembre.

  • La BCE abaisse son taux de dépôt

    La Banque centrale européenne (BCE) a décidé d'abaisser son taux de dépôt frappant les liquidités excédentaires des banques, un coup de pouce à l'économie très attendu par les marchés, et le premier mouvement sur ses taux depuis mars 2016.
    Déjà négatif, le taux sur les dépôts a été abaissé de -0,40% à -0,50%, la BCE voulant par ce biais encourager les banques à prêter leurs excès de trésorerie aux ménages et aux entreprises au lieu de le laisser au guichet de la banque centrale.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les marchés européens en petite hausse.
    2. Les Etats-Unis et la Chine montrent des signes de bonne volonté.
    3. Toute l'attention des investisseurs se porte sur les annonces de la BCE dans l'après-midi.
    4. Le communiqué de la BCe est attendu à 13h45 et la conférence de presse est prévue à 14h30.
    5. Les investisseurs anticipent une baisse du taux de dépôt, déjà en territoire négatif à -0,4%, de 10 ou 20 points de base. Mais, ils ont des doutes sur l'annonce d'un nouveau programme de rachats d'actifs.

  • "L'IPO d'AB InBev en Asie servira de tremplin pour des acquisitions"

  • Problèmes avec les indices Euronext - Update 2

    VWD, notre fournisseur de données, nous fait savoir que le problème avec les indices Euronext sont résolus (voir post de 9h59).

  • L'Institut ifo abaisse ses prévisions de croissance pour l'Allemagne

    L'Institut ifo corrige à la baisse ses prévisions de croissance en Allemagne pour l'année en cours ainsi que l'année prochaine. Au lieu de 0,6 %, les chercheurs tablent désormais pour 2019 sur une croissance de seulement 0,5 %.

    "L'économie allemande est menacée d'une récession. La faiblesse du secteur industriel fait tache d'huile et affecte progressivement les autres filières économiques, comme la logistique, qui fait partie du secteur des services", constate Timo Wollmershaeuser, directeur des études conjoncturelles au sein de l'Institut ifo.

    L'Institut ifo estime que la réduction de l'activité de 0,1% pendant le deuxième trimestre se répétera au troisième trimestre. "Techniquement parlant, nous serions alors en phase de récession", poursuit Timo Wollmershaeuser. La reprise légère attendue pour le quatrième trimestre 2019 ainsi que l'amélioration impressionnante de 0,4% constatée au premier trimestre se traduiraient alors par un taux de croissance global de 0,5% pour l'année entière.

    L'horizon s'assombrit également pour l'année prochaine: l'Institut ifo vient de revoir sa prévision de croissance du PIB allemand de 1,7 % à 1,2 %, et même à seulement 0,8% en tenant compte du nombre particulièrement élevé de jours travaillés en 2020.

  • Baisse plus forte que prévu de la production industrielle en zone euro

    La production industrielle de la zone euro a diminué de 0,4% en juillet par rapport à juin, annonce Eurostat, un recul plus fort que prévu puisque les économistes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un repli de 0,1%.

    Sur un an, la production industrielle est en baisse de 2,0%, alors que les économistes attendaient une contraction de 1,3%.

  • AB InBev: +4%

    Matinée faste pour AB InBev , dont l'action représentative bondit de 4% à 88,76 euros.

    Le brasseur a annoncé qu'il réfléchissait à nouveau à une introduction en bourse de sa filiale Asie-Pacifique à Hong Kong alors que le premier brasseur mondial avait renoncé il y a deux mois à cette opération, censée contribuer à son désendettement (voir post de 7h46).

  • ING passe à l'achat sur AvH

    Ackermans & van Haaren (AvH) est un groupe diversifié très performant, qui se concentre de plus en plus sur la création de valeur dans ses trois principaux secteurs d'activité: le dragage, la banque privée et l'immobilier, indique ING.

    Les analystes de la banque néerlandaise estiment que cette focalisation porte ses fruits. Ils ont procédé à une mise à jour de leur modèle de valorisation, lequel génère un objectif de cours de 155 euros (contre 147,5 euros), ce qui implique un PER pour l'exercice 2020 de 14,7x, un niveau inférieur à la moyenne quinquennale (16,1x).

    La recommandation passe de "conserver" à "acheter".

    ING perd 0,36% à 9,60 euros dans un marché bruxellois en hausse de 0,99%.

  • Problèmes avec les indices Euronext - Update

    VWD, notre fournisseur de données, nous fait savoir que le problème se situe chez Euronext. L'opérateur boursier aurait communiqué de mauvaises données hier soir, ce qui explique que les indices ne se mettent pas à jour actuellement. Les deux parties sont à l'oeuvre pour résoudre ce problème aussi vite que possible.

  • "La réunion de la BCE est la seule chose qui compte pour les investisseurs aujourd'hui"

    Les bourses européennes évoluent en légère hausse en début de matinée, avant les décisions de la Banque centrale européenne dont les marchés espèrent qu'elle va frapper fort pour aider l'économie. Les gains sont de 0,20% à Francfort, 0,30% à Paris et 1,13% à Bruxelles.

    "La réunion de la Banque centrale européenne est la seule chose qui compte pour les investisseurs à travers le monde aujourd'hui", résume Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group. Les marchés tablent sur le fait que la BCE va sortir le grand jeu et annoncer des mesures pour relancer une économie à la peine. Mais "des attentes élevées signifient qu'il est facile d'être déçu", prévient Mme Ozkardeskaya.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,83%
    • Amsterdam: +0,36%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,29%
    • DJ Stoxx 600: +0,20%


  • Alstom: -6%

    Alstom perd 6% à 37 euros, alors que Bouygues a annoncé la cession de 13% du capital au prix de 37 euros par action (soit un montant total de 1,08 milliard d'euros) dans le cadre d'un placement accéléré auprès d'investisseurs institutionnels.

    A l'issue de cette opération, Bouygues reste le premier actionnaire d'Alstom avec 14,7 % du capital social.

  • Problèmes dans la diffusion des indices Euronext

    Notre fournisseur de données rencontre actuellement des difficultés dans la transmission des indices Euronext (Bruxelles, Amsterdam, Paris...). Tout est mis en oeuvre pour résoudre le problème le plus rapidement possible.

  • British American Tobacco annonce la suppression de 2.300 emplois

    Le fabricant britannique de cigarettes British American Tobacco (BAT) annonce jeudi la suppression de 2.300 emplois dans le monde afin de s'adapter au changement d'habitudes de consommation et à l'essor des cigarettes électroniques.

    Le groupe, l'un des poids lourds mondiaux d'un secteur confronté à la baisse des volumes vendus de cigarettes traditionnelles, a annoncé dans un communiqué que ce plan de restructuration sera achevé d'ici janvier 2020.

    Les suppressions d'emplois prévues représentent moins de 5% des effectifs totaux du groupe qui compte quelque 55.000 salariés dans le monde.

  • Les bourses européennes attendues en nette hausse

    Les bourses européennes se dirigent vers une ouverture dans le vert, profitant de signes d'apaisement dans la guerre commerciale sino-américaine, et toujours portée par l'espoir d'un geste fort de la BCE, qui rend son verdict en début d'après-midi.

    L'Euro Stoxx 50 progresserait de 0,48%, Paris de 0,37%, Francfort de 0,50 et Amsterdam de 0,44%.

    "Les indices européens devraient ouvrir en nette hausse ce matin dans le sillage de l'annonce surprise de Washington et Pékin d'effectuer une pause dans l'escalade de leur guerre commerciale, ce qui devrait permettre aux responsables chinois et américains de reprendre leurs négociations, début octobre, sans tension."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Hamon prévoit un regroupement de ses actions

    La décision avait déjà été prise lors de l'assemblée générale d'avril, mais le moment est venu: le fabricant de cheminées industrielles Hamon procédera à un regroupement d'actions dans dix jours. Onze actions existantes seront regroupées dans une nouvelle. Le dernier jour de cotation des actions existantes sera le vendredi 20 septembre, la première cotation de la nouvelle action Hamon est prévue pour le lundi 23 septembre.

  • IBA, Qrf... quelques valeurs belges à suivre

    Cofinimmo - La SIR a reçu deux EPRA Gold Awards, l'un pour la qualité de son rapport financier annuel, l'autre pour son rapport de développement durable.

    IBA - Après la vente d'un Cyclone 70 en Corée du Sud le mois dernier, l'entreprise néo-louvaniste IBA va installer un cyclotron en Afrique du Sud. Il s'agit d'un projet dont la valeur est comprise entre 12 et 15 millions d'euros. Le Cyclone 70 y sera dédié à la production d’isotopes médicaux de nouvelle génération principalement utilisés pour le diagnostic de maladies graves. > Notre article

    Qrf - Avec effet le 1er janvier 2020, Qrf prendra le contrôle de la gestion de son portefeuille immobilier, ce qui permettra de réaliser une économie de 40% sur les frais de gestion à partir de 2020. La gérance était assurée jusqu'ici par Quares. > Le communiqué

  • Sandrine Dufour, CEO ad interim de Proximus

    Un comité des nominations est prévu ce jeudi chez Proximus . À l'agenda: définir la procédure qui permettra de trouver un successeur à Dominique Leroy. L'option de nommer un chasseur de tête semble privilégiée.

    Leroy restera au sein de l'opérateur jusqu'au 1er décembre. Elle prendra ensuite la direction du Néerlandais KPN .

    Dans l'attente de pourvoir à son remplacement, Sandrine Dufour, l'actuelle directrice financière, pourrait bien assurer l'intérim. Elle serait accompagnée dans sa tâche par le président du conseil d'administration, Stefaan De Clerck.

  • Berenberg confirme sa recommandation d'achat sur Barco

    Les analystes de Berenberg ont mis à jour leur modèle sur Barco , ce qui se traduit par un ajustement à la baisse des prévisions de bénéfice pour cette année et les deux prochaines. Cela n'a toutefois pas d'impact sur la recommandation et l'objectif de cours: la recommandation d'achat est maintenue ainsi que l'objectif de cours de 230 euros.

    Barco a clôturé mercredi à 189,20 euros (+1,18%).

  • AB InBev relance son IPO à Hong Kong

    AB InBev ne lâche pas l’affaire. Après avoir annoncé mi-juillet qu’il ne procéderait pas à l’introduction (IPO) à la Bourse de Hong Kong de sa filiale Asie Pacifique pour des raisons notamment liés aux conditions du marché, le numéro un mondial de la bière a remis son ouvrage sur le métier.

    Il annonce aujourd’hui que Budweiser Brewing Company APAC Limited, sa filiale Asie-Pacifique (excluant l’Australie), a redéposé une application pour l’introduction en bourse, toujours à Hong Kong, d’une minorité de ses actions.

    Le brasseur précise toutefois dans son communiqué qu’il n’y a aucune garantie que cette opération sera finalisée et que la décision dépendra d’un certain nombre de facteurs y compris les conditions de marché. Aucun calendrier n’est avancé.

  • L'Asie soutenue par les gestes de bonne volonté sino-américains | La BCE au programme

    Les marchés asiatiques pointent dans le vert, encouragés par des reports de surtaxes douanières des Etats-Unis et de la Chine l'un envers l'autre, avant la reprise de leurs négociations commerciales.

    > L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo prend 1%
    > Le CSI 300 des grandes capitalisations boursières chinoises avance de 0,41%
    > Shanghaï et Shenzhen progressent de l'ordre de 0,2%

    Pékin et Washington ont annoncé mercredi une pause dans l'escalade de leur guerre commerciale, ce qui devrait permettre aux responsables chinois et américains de reprendre leurs négociations, début octobre, dans un état d'esprit plus constructif.

    Les investisseurs espèrent aussi l'annonce de nouvelles mesures de relance de la Banque centrale européenne (BCE) cet après-midi, prélude peut-être à une action similaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine prochaine.

    Les marchés européens devraient ouvrir en hausse de l'ordre de 0,6%.

    ©Doc

Plus sur Les Marchés

Echo Connect