L'euro sous les 1,30 dollar seulement en 2015?

Hormis Paris, les Bourses européennes se sont bien orientées ce mercredi, s'inscrivant dans le sillage de la foulée des nouveaux records de clôture inscrits par le Dow Jones et le S&P 500 la veille à Wall Street et du pic de trois ans atteint par les Bourses asiatiques. Les télécoms ont été partagées, entre le refus de l'opérateur Orange de racheter son concurrent Bouygues Telecom et le gain de KPN. Thrombogenics a terminé en tête des hausses du marché bruxellois.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

18:24 Comme d'habitude, un point sur la séance à Bruxelles pour clôturer ce Market Live

Belle performance ce mercredi de la Bourse de Bruxelles, qui s’est retrouvée en tête des principaux marchés européens. Le Bel 20 a ainsi progressé de 0,46% à 3166,29 points.

En tête de l’indice, UCB a gagné 2,03% à 63,35 euros. Dans une note publiée hier, Barclays estime que les ventes mondiales pour les médicaments immunologiques devraient progresser de 7% par an, atteignant les 59 milliards de dollars en 2020. Celles du Cimzia d’UCB devraient atteindre les 2,8 milliards de dollars (contre les 2,1 milliards de dollars prévus par le groupe).

A sa suite, Umicore (+1,42% à 34,96 euros) a terminé sur un rebond pour la deuxième fois consécutive, après une perte de 3,8% pour le mois de juin.

Colruyt a pour sa part grimpé de 0,51% à 37,66 euros, au lendemain d’un plan massif de rachat d’actions propres.

Parmi les valeurs cotées hors indice belge, ThromboGenics a encore été au centre de toutes les attentions (+4,77% à 9,14 euros). La biotech a annoncé que le Jetrea avait été approuvé en Uruguay, une première en Amérique latine.Par ailleurs, Jan De Kerpel (KBC Securities) note que "les volumes d’échange élevés de ces derniers jours ont permis à plusieurs vendeurs à découvert de couvrir leurs positions. Atteignant les 12,3% il y a deux semaines, les positions short représentent maintenant 8,66% du capital". L’analyste a toutefois maintenu sa recommandation à "vendre", puisque "le titre continuera d’être volatile au moins jusqu’à la publication des résultats trimestriels fin août".

Enfin, IBA (+3,25% à 11,90 euros) a annoncé avoir signé un contrat avec le Centre de développement de médecine nucléaire à Moscou, pour l'installation d'un cyclotron. La valeur de l'installation de ce système est estimée entre 12 et 15 millions d'euros. Une très bonne nouvelle selon Jan De Kerpel. "La vente d'un Cyclone 70 est un événement rare. Depuis l'annonce du projet Arronax en 2006, la société n'a vendu un tel système que fin de l’année dernière, explique-t-il. L'annonce aura un impact positif sur la division "autre accélérateur"pour les 2-3 ans à venir". Par conséquent, l’analyste a réitéré son conseil à "acheter", avec un objectif de cours à 13 euros.

18:14 Communiqué de Recticel

NOTIFICATION PAR BNP PARIBAS INVESTMENT PARTNERS

MODIFICATIONS DE L’INVESTISSEMENT EN ACTIONS ASSORTIES D’UN DROIT DE VOTE

Conformément à la loi du 2 mai 2007 relative à la publicité des participations importantes dans des entreprises cotées en bourse, Recticel (Euronext: REC) communique la situation suivante:

BNP Paribas Investment Partners UK Ltd, domiciliée 178, 5 Aldermanbury Square, London EC2V 7BP (Royaume-Uni), a informé Recticel et la FSMA qu’en date du 26 juin 2014 elle a dépassé vers le haut le seuil statutaire de 3%.

BNP Paribas Investment Partners UK Ltd. dispose maintenant d’une participation dans Recticel de 882.424 actions ou 3,03% (au 26 juin 2014) (ou 2,99% au 30 juin 2014 (cfr communiqué de presse du 30 juin 2014) du nombre total des actions émises.

BNP Paribas Investment Partners UK Ltd. Est contrôlée par BNP Paribas Investment Partners SA, TSA 47000-75318 Paris Cedex 09 (France).

 

17:35 | Clôture des marchés européens

Express

BEL 20 : 0,46%

FTSE 100 : 0,20%

AEX : 0,09%

DAX : 0,09%

CAC 40 : -0,37%

-- 

Stoxx Europe 600 : 0,25%

Stoxx Europe 50 : 0,23%

17:24

Les dirigeants de la société française Viadeo, deuxième réseau social professionnel dans le monde, se sont voulus rassurants mercredi sur les perspectives de leur entreprise, en dépit d'une introduction en Bourse calamiteuse.

Le dauphin de l'américain LinkedIn avait retenu un prix d'introduction de 17,10 euros pour ses premiers pas boursiers, soit déjà au bas de la fourchette visée.

Mais ce prix, qui valorisait l'ensemble de la société à 171 millions d'euros, était encore jugé trop élevé par les investisseurs. Ce n'est pourtant qu'un tiers de la valorisation de son concurrent allemand Xing.

Avant la clôture, le titre perdait 17,05%, à 14,19 euros. Plus tôt dans la journée, le prix de l'action était descendu jusqu'à 13,25 euros.

L'opération a permis à Viadeo de renforcer ses fonds propres de 32,7 millions d'euros. Ces fonds lui serviront à développer sa présence commerciale sur ses deux plus gros marchés, la France et la Chine, et à enrichir technologiquement sa plateforme.

"Je ne crois pas que la société ait perdu 15% de valeur entre hier et aujourd'hui", a réagi le PDG Dan Serfaty, en référence à la plongée du titre en Bourse.

Même ton rassurant du côté d'Olivier Fécherolle, directeur de la stratégie et du développement du groupe: "Il faut revenir aux fondamentaux, j'imagine que les investisseurs qui ont souscrit hier ne l'ont pas fait pour vendre aujourd'hui", a-t-il déclaré à l'AFP.

"On est heureux d'avoir fait cette introduction et on a renforcé nos fonds propres pour attaquer les marchés émergents et la Chine. Le recrutement sur les réseaux sociaux est une réalité aujourd'hui, on a des positions de leadership en France et en Chine, ainsi qu'en Afrique francophone et en Russie, et c'est cela qu'il faut aller concrétiser", a résumé M. Fécherolle.

17:21 Tiens tiens

Yellen use of "Bubble - 5x— zerohedge (@zerohedge) July 2, 2014

17:14

L'euro se maintiendra à un niveau élevé pendant encore quelques mois avant de céder du terrain face au dollar dont la résurgence, prédite depuis un moment par les analystes et les investisseurs, devrait se matérialiser plus tard dans l'année, montre une enquête Reuters publiée jeudi.

L'euro devrait rester autour de son niveau actuel face à lamonnaie américaine, soit 1,36 dollar, pendant un mois avant de fléchir à 1,34 dollar dans trois mois, selon l'enquête réalisée cette semaine auprès de plus de 60 stratégistes.

La monnaie unique européenne ne descendra sous la barre de 1,30 dollar que dans un an, toujours d'après l'enquête Reuters.

Le niveau élevé de l'euro préoccupe la Banque centrale européenne (BCE), qui a annoncé le mois dernier une série de mesures pour contrer la menace d'une déflation. Elle se réunit jeudi mais devrait simplement apporter quelques précisions.

L'euro avait baissé un peu en mai après l'annonce par le président de la BCE, Mario Draghi, de mesures d'assouplissement monétaire pour le mois suivant.

Ces mesures, notamment une baisse des taux directeurs ainsi que des opérations ciblées de refinancement à long terme, ont finalement été dévoilées le 5 juin dernier. L'euro a peu bougé depuis.

Si l'inflation aux Etats-Unis ne devrait pas tarder à reprendre, notamment en raison de l'augmentation des coûts de l'énergie sur le marché mondial, rien n'indique qu'elleaugmentera bientôt dans la zone euro.

La BCE elle-même n'est pas très optimiste puisqu'elle prévoit 0,7% d'inflation dans la zone euro cette année. Quant à l'objectif fixé par la banque centrale d'une inflation légèrement sous la barre de 2%, il ne devrait pas être atteint avant 2017 au plus tôt.

L'euro devrait faiblir à terme, au moins face au dollar, qui devrait grimper avec l'inflation pour accompagner la reprise attendue de l'économie américaine après une contraction aupremier trimestre due en grande partie à un hiver particulièrement rigoureux.

Si elle n'est pas pressée de le faire, la Réserve fédéraledevrait finalement remonter ses taux d'intérêt, probablement lors du second semestre 2015. Il faudra vraisemblablement attendre des années avant de voir la BCE lui emboîter le pas.
 

17:00 En ce moment même, Janet Yellen donne une conférence de presse, en compagnie de Christine Lagarde

We'll take this live on @CNBC 11a ET RT @pdacosta: Room packed at IMF to watch @Lagarde chat with Fed Chair Yellen pic.twitter.com/IybfT7aewV— Carl Quintanilla (@carlquintanilla) July 2, 2014

16:33 USA/stocks de brut: chute de 3,2 millions de barils, à 384,9 MB, au 27/06

US crude oil inventories -3155K vs -2400K exp— ForexLive (@ForexLive) July 2, 2014

16:30

Beleggers kopen om het even wat in deze lage rente omgeving, ook stormrisico's http://t.co/dOzjTZIiun— Gert De Mesure (@gertdemesure) July 2, 2014

16:27

Une chute de la demande d'équipements militaires au mois de mai a entraîné une baisse globale des commandes à l'industrie aux Etats-Unis, mais une demande soutenue dans le secteur privé reflète la bonne résistance de l'économie dans son ensemble.

Le département du Commerce a fait état mardi d'une baisse de 0,5% des commandes à l'industrie après la hausse de 0,8% enregistrée en avril (+0,7% en première estimation).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une baisse de 0,3% seulement en mai.

Hors commandes militaires, les commandes de biens durables sont en hausse de 0,2%. Hors transports, un secteur dans lequel les commandes sont volatiles, la baisse ressort à 0,1% pour mai.

Les commandes de biens durables ont quant à elles baissé de 0,9% en mai, après une hausse de 0,9% en avril.

Les commandes de biens d'équipement hors défense et aéronautique, considérées comme un bon baromètre des projets d'investissement des entreprises, ont augmenté de 0,7% en mai, a confirmé le département du Commerce.

La production manufacturière américaine semble s'accélérer au deuxième trimestre après un début d'année difficile. Ces données renforcent le sentiment que l'investissement pourrait soutenir une reprise de la croissance américaine cette année.

16:00

Etats-Unis: commandes industrielles -0.5% (cons -0.3% préc +0.7%)— Alexandre Baradez (@ABaradez) July 2, 2014

15:55

Le groupe pétrolier Total a annoncé mercredi être entré en négociations exclusives avec l'américain UGI Corporation (UGI), maison mère du distributeur de gaz français Antargaz, au sujet de la vente du distributeur de gaz de pétrole liquéfié (GPL) Totalgaz.

Dans un communiqué séparé, UGI a précisé avoir signé un accord de principe pour racheter Totalgaz pour un prix compris entre 400 millions et 450 millions d'euros. L'opération, qui reste soumise à l'autorisation des autorités administratives et réglementaires compétentes, devrait être finalisée au cours du premier semestre de 2015, a précisé UGI.

Pour Total, la cession de Totalgaz s'inscrit dans le cadre de sa stratégie de gestion de son portefeuille d'actifs. La major pétrolière a prévu de céder entre 15 milliards et 20 milliards de dollars d'actifs non stratégiques ou arrivés à maturité afin d'améliorer sa trésorerie et sa rentabilité, après avoir investi massivement ces dernières années dans des projets de production et d'exploration.

Pour UGI et sa filiale Antargaz, l'acquisition de Totalgaz doit leur permettre de renforcer leur base de clients commerciaux et résidentiels en France, en créant le numéro un français dans la commercialisation de GPL.

Présent aux Etats-Unis, UGI se développe actuellement fortement en Europe. L'un des principaux acteurs mondiaux du GPL a racheté récemment des activités au Bénélux, dans les pays nordiques, au Royaume-Uni et en Pologne.

A la Bourse de Paris, le titre Total, qui évoluait en légère hausse à mi-séance, est retombé dans le rouge à l'annonce des discussions exclusives avec UGI. L'action perdait 0,5% à 53,03 euros. A New-York, le titre UGI avançait de 0,1% à 50,60 dollars.

 

15:32 Wall Street ouvre sur une note stable. L'indice S&P grignote 0,01%, l'indice Dow Jones 0,03% et l'indice composite du Nasdaq 0,05%.

[Market Open] U.S. stocks open flat despite positive ADP data: http://t.co/xpmCfjqccp— CNBC (@CNBC) July 2, 2014

15:18 Les valeurs à suivre à Wall Street

* Constellation Brands a publié un bénéfice en forte hausse et un chiffre d'affaires supérieur aux attentes pour le trimestre au 31 mai, soutenu par une augmentation des ventes de ses bières Corona ou Modelo. Le groupe a également relevé ses objectifs 2015. Le titre bondit de 7% avant Bourse.

* KROGER, premier opérateur de supermarchés aux Etats-Unis, a annoncé mercredi son intention de racheter le distributeur en ligne Vitacost.com pour environ 280 millions de dollars (pour renforcer sa présence sur internet.

* RACKSPACE HOSTING - L'hébergeur de sites internet pourrait sortir de la cote et est en négociations avec un fonds d'investissement pour financer l'opération, selon le blog spécialisé TechCrunch. Le titre s'adjuge 8,62% avant Bourse.

* T-MOBILE - La Federal Trade Commission a déposé une plainte mardi contre l'opérateur, l'accusant d'avoir ajouté des millions de dollars de charges non autorisées aux factures de ses clients, une pratique appelée "cramming" (bourrage).

* GOOGLE a acquis le service de musique en streamnig Songza, dans sa quête de jouer un plus grand rôle sur le marché en forte croissance de la musique en ligne.

* AMERICAN AIRLINES est sur le point de finaliser une commande de 200 moteurs CFM International, d'une valeur de 2,6 milliards de dollars (1,9 milliard d'euros) au prix catalogue, pour équiper 100 Airbus A320neo AIR.PA pour lesquels la compagnie aérienne a passé une commande ferme, apprend-on mardi de trois sources proches du dossier.

* JPMORGAN CHASE & CO - Le PDG Jamie Dimon a fait savoir qu'on lui avait diagnostiqué un cancer de la gorge, mais que sa maladie était guérissable et qu'il continuerait à rester activement impliqué dans la gestion de la plus grande banque des Etats-Unis.

* FACEBOOK - Les autorités britanniques se demandent si le réseau social n'a pas violé la loi protégeant les données personelles en ayant autorisé des chercheurs à se livrer à une enquête psychologique sur les utilisateurs du réseau social, rapporte le Financial Times.

* DESTINATION MATERNITY a déclaré que le distributeur britannique spécialisé dans la puériculture Mothercare avait rejeté ses deux offres de rachat.

 

14:29 Le secteur privé aux Etats-Unis a créé 281.000 emplois en juin, un chiffre nettement supérieur aux attentes et le plus élevé enregistré depuis novembre 2012, montre mercredi l'enquête mensuelle du cabinet spécialisé ADP.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 200.000 créations de postes. Le chiffre de mai est confirmé à 179.000.

Le dollar progressait, tout comme les futures de Wall Street, après la publication de l'enquête ADP.

 

14:27

 

14:21 USA - 281.000 EMPLOIS CRÉÉS DANS LE SECTEUR PRIVÉ EN JUIN (CONSENSUS 200.000) - ENQUÊTE ADP

 

14:10  L'action de Gowex, fournisseur espagnol d'internet wifi dans les lieux publics, poursuit sa descente aux enfers ce mercredi. Le titre dégringole de 44% après avoir chuté de 46% lundi, après la publication d'un rapport accablant d'un cabinet d'études qualifié de "diffamatoire" par l'entreprise.


Le groupe Gotham City Research, qui se présente comme un cabinet d'études, a publié sur internet un rapport qualifiant Gowex de "plaisanterie", le comparant au géant du poisson surgelé Pescanova, dont les soupçons de comptes truqués ont fait scandale dans le pays.

L'entreprise espagnole a vivement réagi.

 

13:45 L'action Veolia Environnement accuse l'une des plus fortes baisses du CAC 40  mercredi en Bourse. Morgan Stanley a abaissé sa recommandation sur la valeur de "surpondérer" à "pondération en ligne" et retiré le titre de sa liste des meilleures idées d'investissement en Europe.

A 13h15, le titre abandonne 3,22% à 13,67 euros dans des volumes représentant 78% de leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext. Au même moment, l'indice CAC 40 est stable (-0,01%) dans des volumes équivalant à 48% de leur moyenne quotidienne habituelle.

Des traders interrogés par Reuters attribuent cette baisse en Bourse du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets à une note publiée par Morgan Stanley.



En un an, le titre Veolia a progressé de près de 60%.

13:39 Le secteur des télécoms perd 0,34% plus forte baisse sectorielle en Europe. Les valeurs télécoms françaises ferment la marche des plus fortes baisses de l'indice DJ Stoxx 600. Orange plonge de 3,5% et Iliad de 3,4%. Orange a exclu mercredi de prendre part à une opération de consolidation sur le marché français des télécoms, renonçant à racheter la division télécoms en difficulté du groupe Bouygues (-3%). A l'inverse, KPN monte de 1,2%. La Commission européenne a autorisé mercredi le rachat d'E-Plus, filiale allemande de téléphonie mobile du Néerlandais KPN, par la filiale allemande du géant espagnol Telefonica, ce qui aura pour effet de faire passer de quatre à trois le nombre d'opérateurs en Allemagne.

 

 

13:00 |Le point en milieu de journée|

A savoir

Hormis la place de Paris, qui fait du surplace, les Bourses européennes étaient bien orientées mercredi vers la mi-séance dans la foulée des nouveaux records de clôture inscrits par le Dow Jones et le S&P 500 la veille à Wall Street et le pic de trois ans atteint par les Bourses asiatiques.

D'après les premières indications, Wall Street devrait ouvrir en très légère hausse même si cette tendance peut être inversée - ou amplifiée - par les chiffres de l'institut ADP sur les créations d'emploi dans le secteur privé en juin aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 est plombé par le secteur des télécoms après l'annonce par Orange qu'il renonçait à prendre part à une opération de consolidation en France.

Le CAC abandonne ainsi 0,03%. À Francfort, le Dax avance de 0,18% et à Londres, le FTSE  prend 0,32%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progresse lui de 0,37%.

Le cours du Brent est repassé sous la barre des 112 dollars après la décision des rebelles libyens de rouvrir deux terminaux pétroliers.

Sur le marché des changes, le dollar se stabilise non loin d'un creux de deux mois touché face à un panier de devises internationales, dans l'attente des chifffres ADP et d'un discours de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, prévu dans la journée.

Les Bunds ont effacé leurs légères pertes de début de séance pour évoluer juste au-dessus du point d'équilibre.

 

12:06 BlaBlaCar, start-up française de covoiturage longue-distance, va lever 100 millions de dollars (73 millions d'euros), un montant record pour une entreprise de technologie européenne, auprès du fonds d'investissement Index Ventures pour se développer à l'international, rapporte mercredi le Financial Times.



La levée de fonds, d'un montant record pour une entreprise de technologie en Europe, aura lieu auprès du fonds d'investissement Index Ventures, qui a déjà soutenu le logiciel de partage de fichiers à distance Dropbox.

Les fonds déjà associés, Accel Partners, ISAI et Lead Edge Capital, participeront à l'opération.

Fondé en 2006, BlaBlaCar (ex-Covoiturage.fr) est devenu le leader français du secteur et revendique 95% des annonces de covoiturage en France.

La start-up assure qu'un million de personnes sont transportées par mois en Europe via ses services et emploie aujourd'hui 150 personnes dont environ 100 en France.

Dans le covoiturage entre particuliers sur internet, chaque passager paie le conducteur du véhicule pour un trajet donné, une partie de la somme revenant au site jouant le rôle d'intermédiaire.

 

11:23 Boum! Viadeo rate son introduction en Bourse. L'action s'effondre de 20,58%!

Le titre du réseau social à finalité professionnelle Viadeo dégringolait mercredi matin à la Bourse de Paris pour sa première cotation, tombant nettement sous son prix d'introduction, pourtant fixé en bas de fourchette visée à 17,10 euros.

A 10H55 (08H55 GMT), l'action perdait 17,25% à 14,15 euros, dans un marché stable.



Il juge le prix d'introduction "trop élevé" alors même que le marché est "globalement hésitant, avec une consolidation qui dure depuis quelques six semaines".

Le prix fixé pour l'IPO correspondait à une capitalisation boursière totale de 171,1 millions d'euros, avait indiqué Viadeo mardi soir.

L'objectif principal de l'opération est de financer le renforcement de la force commerciale du groupe en France et en Chine (70% des fonds levé), en particulier par le biais d'acquisitions. Le reste de l'argent collecté doit être consacré à l'enrichissement technologique de la plateforme.

 

10:39 Colruyt a a annoncé hier un rachat massif d'actions propres, soit pas moins de 7,26 millions de ses propres actions au 30 juin 2014. Le prix d'achat est de 37 euros par action.

 

10:09

 

10:07 Alcatel-Lucent (+4,13%) signe la plus forte progression individuelle du Stoxx 600. JP Morgan a relevé de "neutre" à "surpondérer" sa recommandation sur la valeur.

 

 

09:59 |Le point à l'ouverture des marchés|

A savoir

Hormis la place de Paris, les principales Bourses européennes ont ouvert en légère hausse mercredi, dans la foulée des nouveaux records de clôture inscrits par le Dow Jones et le S&P 500 à Wall Street et le pic de trois ans atteint par les Bourses asiatiques.

L'indice pan-européen DJ Stoxx600 gagne 0,17% tandis que l'indice Euro Stoxx 50 est stable. Paris se tasse de 0,08%. Londres gagne 0,29%, Amsterdam et Francfort gagnent 0,27%. L'indice Bel20 avance de 0,18%.

Orange (-3,05%), Bouygues (-3,23%) et Iliad (-4,88%), les premiers concernés par l'annonce du premier, figurent parmi les plus fortes baisses de l'indice Stoxx 600.

L'indice regroupant les valeurs télécoms (-0,74%) est l'un des rares indices sectoriels à être dans le rouge en début de séance.

La plus forte hausse sectorielle est à mettre à l'actif du compartiment automobile (+0,99%), qui profite notamment de la bonne tenue du marché aux Etats-Unis en juin.

Alcatel-Lucent (+4,13%) signe la plus forte progression individuelle du Stoxx 600 après que JP Morgan a relevé de "neutre" à "surpondérer" sa recommandation sur la valeur.

Sur le marché des changes, la livre reste à son pic de six ans atteint la veille face au dollar à la suite de données confirmant la bonne santé de l'économie britannique.

L'euro, qui évolue souvent de pair avec les Bourses européennes, cède un peu de terrain face au billet vert, la monnaie unique n'étant plus portée par le mouvement d'achat de fin de trimestre des exportateurs de la zone euro.

Les cours du brut évoluent en très légère hausse, coincés entre la menace d'une aggravation brutale de la situation en Irak et la décision des rebelles libyens de rouvrir deux terminaux pétroliers.

Comme c'est généralement le cas lorsque les places boursières progressent, les Bunds allemands, délaissés pour des actifs plus risqués, subissent un léger repli.

 

 

09:48 

 

 

09:40

MDxHealth and Miraca Life Sciences Announce Agreement to Promote ConfirmMDx— MDxHealth (@MDxHealth) 2 Juillet 2014

 

09:18 

 

 

 

09:09 

A savoir

Les valeurs télécoms souffrent ce mercredi matin à la Bourse de Paris après le refus de l'opérateur Orange de racheter son concurrent Bouygues Telecom, ce qui aurait permis la consolidation du secteur espérée par le marché.

A 09H05 (07H05 GMT), Iliad perdait 4,66% à 213,90 euros, Bouygues 4,02% à 29,13 euros, Orange 3,94% à 11,33 euros et Numericable 3,25% à 43,20 euros, signant les quatre plus fortes baisses du SBF 120. Dans le même temps, l'indice CAC 40 contenait son repli à 0,13%.

 

 

09:03 |Opening bell|

 

09:01  Viadeo a annoncé mardi que le prix de son introduction en Bourse (IPO) avait été fixé à 17,10 euros, dans le bas de la fourchette initialement retenue pour l'opération, qui doit permettre au réseau social professionnel de lever autour de 32,7 millions d'euros.

 

#IPO de @Viadeo ce matin à @Euronext_Paris - félicitations ! pic.twitter.com/0fOlx7zrQg— Euronext_Paris (@Euronext_Paris) 2 Juillet 2014

 

08:57

#Colruyt bought back 7.2m (!) treasury shares for €269m. Now owns 4.94% of shares. Mgmt believes $COLR share price drop overdone? TP €36— Hans D'Haese (@HansDHaese) 2 Juillet 2014

 

08:30 Les titres MediVision Ltd et Settlements SA sont suspendus. Et pour cause: ces deux sociétés n'ont pas encore publié leur rapport annuel respectif. La date ultime de publication est fixée au 30 avril 2014.

 

08:25

 

08:13 Quelques valeurs belges à suivre ce mercredi

Thrombogenics - L'actionnaire activiste Guy Wyser-Pratte s'est fendu dans la presse américaine d'une lettre demandant plus de transparence au groupe biotech Thrombogenics. Lien vers l'article. Par ailleurs Thrombogenics a annoncé que le Jetrea, le médicament vedette de Thrombogenics, a été approuvé en Uruguay pour le traitement des adultes atteints de VMT (traction vitréomaculaire), y compris lorsque celle-ci est associée à un trou maculaire d'un diamètre de 400 microns ou inférieur   . L'Uruguay est le premier pays d'Amérique latine à accorder l'approbation Jetrea.  

IBA - L'entreprise néo-louvaniste IBA a signé un contrat avec le Centre de développement de médecine nucléaire à Moscou, en Russie, pour l'installation d'un cyclotron. La valeur de l'installation de ce système est estimée entre 12 et 15 millions d'euros, indique mercredi IBA, qui précise avoir déjà "reçu un acompte significatif". Lien vers l'article.

Mobistar - Mobistar et Base ont, chacun, déposé une plainte devant le tribunal de première instance de Bruxelles. L’Etat belge leur doit des millions pour ses écoutes téléphoniques. Lien vers l'article.

 

07:53 Retour sur la séance à Wall Street où l'optimisme des investisseurs sur la croissance mondiale, alimenté notamment par un chiffre encourageant en Chine, a porté mardi le Dow Jones et le S&P 500 à des sommets jamais atteints auparavant.


Selon les résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average a gagné 0,77% ou 129,47 points pour s'établir à 16.956,07 points, après avoir frôlé en cours de séance le seuil symbolique des 17.000 points.

Le S&P 500, l'indice le plus regardé par les investisseurs, s'est adjugé 0,67% ou 13,09 points, pour terminer à 1.973,32 points.

Le Nasdaq, à dominante technologique, s'est apprécié de 1,14% ou 50,47 points, à 4.458,65 points.



"Après une dizaine de séances où les indices ont à peine bougé, comme s'ils stagnaient autour de l'équilibre, le marché a fait preuve d'une forte demande pour célébrer les données économiques américaines", a estimé Art Hogan de Wunderlich Securities.

A première vue, les indicateurs sur l'économie des Etats-Unis sont pourtant sans éclat.

L'activité des industries manufacturières dans le pays a en effet accusé un léger repli en juin. Mais à 55,5, "on reste bien au-delà du seuil des 50" qui indique que l'activité est en expansion, a remarqué Art Hogan.

Les dépenses de construction dans le pays ont par ailleurs augmenté moins que prévu en mai, ne grappillant que 0,1% sur un an. Mais les chiffres d'avril ont parallèlement été nettement révisés à la hausse.

"Si on regarde la tendance, et pas seulement un chiffre à un moment donné, l'économie est en nette phase d'amélioration", a souligné le spécialiste.

 

07:50 |Le point avant l'ouverture des marchés|

 

A savoir

Les principales Bourses européennes sont attendues irrégulières autour du point d'équilibre mercredi après leur bonne tenue de la veille et les nouveaux records de clôture inscrits la veille à Wall Street par le Dow Jones et le S&P 500 dans la foulée d'indicateurs macro-économiques américains et chinois jugés rassurants.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  pourrait gagner entre un et quatre points à l'ouverture, ce qui correspond à un niveau inchangé en termes de pourcentage, le Dax à Francfort devrait progresser de 0,1% mais le FTSE à Londres est vu en recul de 0,1%.

La Bourse de Tokyo progressait de près de 0,4% dans les derniers échanges, l'indice Nikkei évoluant non loin d'un pic de cinq mois après des données montrant une activité soutenue du secteur manufacturier américain, premier marché pour les exportateurs japonais.

Le secteur manufacturier américain a enregistré en juin sa plus forte croissance depuis mai 2010, à la faveur notamment de la bonne tenue des prises de commandes et de la production, selon une enquête menée auprès des directeurs d'achat publiée mardi.

Les Bourses asiatiques dans leur ensemble sont également portées par les statistiques suggérant une bonne santé de la conjoncture économique mondiale, l'indice MSCI regroupant les places de la région hors Japon  gagnant 0,9% pour évoluer à un pic de plus de trois ans.

Les cours du brut évoluent en très légère hausse, coincés entre la menace d'une aggravation brutale de la situation en Irak et la décision des rebelles libyens de rouvrir deux terminaux pétroliers.

 

07:46 Bonjour! Ceci démarre le Market live de ce mercredi 2 juillet. Merci de nous suivre. Au menu du jour figure deux nouvelles satistiques américaines. Il s'agit d'une part de l'enquête ADP sur les créations d'emploi dans le secteur privé. La stat ADP intervient un jour avant la publication de l'enquête mensuelle de l'emploi aux Etats-Unis. D'autre part, les investisseurs attendent les commandes à l'industrie du mois de mai aux Etats-Unis (16h). En Europe, il faudra se contenter des prix à la production pour la zone euro (11h).

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect