1
  1. Les marchés
  2. Live blog
live

Sans entrain, Wall Street a fait du surplace

Les indices actions européens ont réduit leurs pertes alors que Wall Street a clôturé sans direction, faute d'indicateur économique majeur.
  • Fin du live

    Merci à toutes et à tous de nous avoir suivis.

    Bonne soirée à tous

  • Sans entrain, Wall Street a fait du surplace

    La Bourse de New York a clôturé sans direction mercredi, faisant une pause faute d'événement économique majeur. Le Dow Jones a perdu 0,16% à 24.140,91 points. Le Nasdaq a gagné 0,21% à 6.776,38 points. Le S&P 500 a reculé de 0,3 point à 2.629,27 points. Les trois indices ont oscillé entre pertes et gains pendant toute la séance.

    Il ne s'est vraiment pas passé grand-chose sur les marchés. Les investisseurs patientent donc certainement avant la diffusion vendredi du rapport sur l'emploi. Cette position attentiste n'est pas surprenante dans la mesure où la hausse des indices, qui avaient déjà fortement progressé depuis le début de l'année, s'est encore accélérée la semaine dernière dans la perspective de l'adoption par le Sénat de sa version de la réforme fiscale.

    Mais depuis lundi, le marché actions n'a pas réussi à maintenir ses gains, suggérant que le mouvement de hausse alimentée par l'optimisme sur ce texte s'est épuisé. Les investisseurs s'interrogent notamment sur les conséquences pour les géants de la tech des nouvelles mesures prévues par la réforme.

  • Wall Street termine en ordre dispersé

    • Le Dow Jones a perdu 0,15% à 24.143,32 points.
    • Le Nasdaq a gagné 0,21% à 6.776,38 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 1,61 point à 2.631,44 points.
  • Le pétrole recule sous l'effet des stocks d'essence américains

    Le prix du pétrole new-yorkais a terminé en fort recul ce mercredi, sous l'effet d'un gonflement marqué des réserves d'essence aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 1er décembre.

    Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en janvier, référence américaine du brut, a perdu 1,66 dollar pour clôturer à 55,96 dollars sur le New York Mercantile Exchange.

    "La chute des cours est principalement liée à la hausse des stocks d'essence", a indiqué James Williams, de WTRG. "La hausse des réserves d'essence étant plus élevée que la baisse des réserves de pétrole, la pression à la baisse sur le cours du pétrole l'a emporté", a détaillé le spécialiste.

  • A l'agenda ce jeudi

    A la Bourse de Bruxelles

    Bpost: cotation ex-dividende de  1,06 euro brut

    Brederode: déclaration intermédiaire pour le troisième trimestre

    Sapec: offre de reprise à 60 euros par action par Soclinpar. Jusqu’au 15 décembre

     

    Indicateurs 

    Chine: Réserves de change en novembre

    USA : inscriptions hebomadaires au chômage

    Zone euro: PIB détaillé 3T 

  • La séance du jour à la Bourse de Bruxelles

    Comme les autres Bourses européennes, Bruxelles a réduit ses pertes dans le sillage de l’évolution positive de Wall Street. L’indice Bel 20 a reculé de 0,50% à 3.979,75 points.

    Ontex (+ 1,16% à 28,34 euros) a signé la plus forte hausse de l’indice bruxellois, suivi par Colruyt (+ 0,57% à 44,88 euros) et Telenet (+ 0,45% à 57,47 euros).

    Proximus (-1,45% à 28,48 euros) a accusé la plus forte baisse de l’indice Bel 20. Le titre cotait mercredi sans son dividende intérimaire de 0,50 euro brut.

    AB InBev (-1,44% à 95,64 euros) a été pénalisé par une dégradation de la recommandation de JP Morgan à "sous-pondérer" contre "neutre". L’objectif de cours a été réduit à 90 euros, contre 105 euros. L’ère d’une croissance supérieure à la moyenne est terminée pour AB InBev et les activités américaines du groupe brassicole vont peser sur les profits au moins jusqu’à l’année fiscale 2020, estime Komal Dhillon, l’analyste de JP Morgan dans une note. Le marché est trop optimiste quant au redressement au Brésil, poursuit-il. Komal Dhillon estime par ailleurs que les cash-flow seront sous pression compte tenu de la sous-performance attendue des activités aux Etats-Unis.

    Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur Engie (+ 0,40% à 14,89 euros) à 15 euros contre 13,20 euros avant. La recommandation reste à "neutre".

    La recommandation positive de Degroof Petercam sur Cofinimmo (+ 0,09% à 109,10 euros) a eu peu d’effet sur le cours. Degroof Petercam a relevé sa recommandation à "accumuler" contre "conserver" et son objectif de cours à 116,5 euros, contre 110,5 euros (lire en page 28).

    Hors Bel 20, Asit Biotech a gagné 0,46% à 3,93 euros. La biotech a indiqué avoir reçu un retour positif de l’autorité de santé américaine (FDA) concernant la préparation du plan de développement clinique de gp-ASIT + aux États-Unis, dans le traitement de la rhinite allergique aux pollens de graminées.

    Biocartis a chuté de 6,32% à 10,96 euros. La société spécialisée dans les diagnostics de cancer avait annoncé la semaine dernière le lancement de deux tests visant le cancer colorectal. Le titre avait dépassé brièvement les 14 euros. Profitant de cette aubaine boursière, Biocartis avait décidé de lever, dare-dare, 60 millions d’euros auprès d’investisseurs institutionnels via un placement privé. L’action, bradée à 12,5 euros, avait rencontré un tel succès que l’offre avait été sursouscrite et le montant levé majoré de 20 millions.

  • CLOSING BELL

    • Bruxelles: -0,50%
    • Amsterdam:  -0,06%
    • Francfort: -0,38% 
    • Paris: -0,02%
    • Londres: +0,47%
    • DJ Stoxx 600: -0,10%

  • Biocartis rechute lourdement

    La société spécialisée dans les diagnostics de cancer avait annoncé la semaine dernière le lancement de deux tests visant le cancer colorectal. Le titre avait pris jusqu'à 6,3% en séance et a dépassé brièvement les 14 euros. Profitant de cette aubaine boursière, Biocartis avait décidé de lever, dare-dare, 60 millions d'euros auprès d'investisseurs institutionnels via un placement privé. L'action, bradée à 12,5 euros, avait rencontré un tel succès que l'offre a été sursouscrite et le montant levé majoré de 20 millions. L'action    a fortement rechuté, sous 11 euros. 

  • Evolution hésitante à Wall Street

    La Bourse de New York hésitait sur la direction à suivre peu après l'ouverture mercredi, prenant un peu de recul après la forte progression des indices depuis le début de l'année.

    Les trois indices oscillent entre pertes et gains depuis le début de la séance.

     

  • Canada: la banque centrale maintient son taux directeur à 1%

    La Banque du Canada a maintenu son principal taux directeur inchangé à 1% en dépit d'un rythme de croissance soutenu qui devrait néanmoins s'atténuer dans les prochains mois.

    L'économie canadienne poursuit sa croissance sur un rythme moins rapide que dans la première moitié de l'année et  "les perspectives mondiales demeurent entachées d'une incertitude considérable, notamment quant à l'évolution géopolitique et aux politiques commerciales", a indiqué l'institut d'émission pour justifier sa décision.

  • Home Depot va racheter 15 millards de dollars de ses actions

    Home Depot , la première chaîne mondiale de magasins de bricolage, a annoncé mercredi un programme de rachat d'actions de 15 milliards de dollars (12,7 milliards d'euros) et fixé un objectif de chiffre d'affaires compris entre 114,7 et 119,8 milliards de dollars pour l'exercice clos en janvier 2021.

     

    ©REUTERS

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,06%
    • S&P 500: -0,07%
    • Nasdaq +0,30%

  • Le point en Europe avant l'ouverture à Wall Street

    1. A une demi-heure de l'ouverture de la séance à Wall Street, les futures restent franchement orientés à la baisse après la publication de deux statistiques américaines, l'une sur la productivité, l'autre sur les créations d'emploi dans le secteur privé.

    2. L'indice Dow Jones devrait ouvrir en baisse de 0,45%, le S&P 500 de 0,4% et le Nasdaq de 0,2%.

    3. En Europe, la tendance reste franchement négative, avec des replis compris entre 0,9% à Francfort et 0,4% à Amsterdam. Londres résiste à la pression baissière grâce au repli de la livre sterling face à l'euro à 1,1336 (-0,3%).

    4. Les plus fortes baisses sectorielles sont à mettre sur le compte des banques (-1,16%), de la chimie (-1,16%), de l'automobile (-1,13%) et des technos (-1,06%).

    5. Aux valeurs, Steinhoff, Saga et Elior restent en pointe des baisses avec des reculs de 62%, 24% et 11%.

    6. La Bourse de Bruxelles n'échappe pas au marasme ambiant, pénalisé en outre par le détachement de coupon en Proximus et l'abaissement du rating de JP Morgan chez AB InBev.

    7. Sur le front du bitcoin, la monnaie virtuelle flirte avec les 12.800 dollars à 12.777.

     

  • La productivité américaine a augmenté de 3% au troisième trimestre

    La productivité aux Etats-Unis a confirmé sa progression de 3% au troisième trimestre, selon la deuxième estimation du département du Travail publiée jeudi.

    Les analystes s'attendaient à un peu mieux, prévoyant que le ministère révise sa première estimation de 3% à 3,3%.

  • Les créations d'emplois dans le secteur privé augmentent comme prévu

    Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont poursuivi leur hausse comme prévu, selon l'enquête mensuelle de la société de services informatiques ADP publiée mercredi.

    Le mois dernier, le secteur privé a créé 190.000 nouveaux postes après 235.000 en octobre où les créations d'emplois avaient fortement rebondi à la suite de l'impact des ouragans dans le sud du pays.

  • Wall Street signalée en baisse, s'interrogeant sur la réforme fiscale

    La Bourse de New York s'apprête à ouvrir dans le rouge mercredi, s'interrogeant sur les conséquences de la réforme fiscale de Donald Trump, à l'aube d'une séance garnie en indicateurs.

    Vers 14h, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, reculait de 0,15%, tandis que celui du Nasdaq, à dominante technologique, lâche 0,31% et celui de l'indice élargi S&P 500 perdait 0,10%.

    Du côté des indicateurs, l'agenda est bien garni ce mercredi. La séance sera notamment animée par l'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis en novembre, avec l'estimation de la société de services ADP, prélude au rapport officiel attendu vendredi.

    Les investisseurs prendront également connaissance des chiffres de la productivité au troisième trimestre ainsi que des stocks hebdomadaires de pétrole brut.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (12h30->13h30)

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    1. Coup de blues ce matin les marchés actions européens sur fond de recul des marchés asiatiques et de Wall Street, de baisse du prix des matières premières comme le cuivre, d'interrogations sur les conséquences de la réforme fiscale US, de la crainte d'un +shutdown+ aux Etats-Unis, du projet de Trump de reconnaître Jérusalem comme capital d'Israël et d'une salve d'avertissements sur résultats en Europe.

    2. Aux alentours de 12h, Francfort décroche de 1%, Amsterdam de 0,50% et Paris de 0,58%. Londres est stable (-0,07%).

    3. Tous les secteurs encaissent des pertes, avec un tête la chimie (-1,13%), les matières premières (-1,13%), les banques (-1,03%) et les technos (-1,02%).

    4. Plusieurs sociétés chutent par ailleurs lourdement. Le spécialiste allemand de la distribution Steinhoff dégringole de 63%, après l'annonce de la démission de son président du directoire et de l'ouverture d'une enquête sur des soupçons d'irrégularités comptables. Le spécialiste des voyages et de l'assurance Saga perd 24% à Londres suite d'un avertissement sur bénéfices. Le titre du groupe français de restauration collective Elior Group perd plus de 7%, pénalisé par un bénéfice net en baisse de 15,4% pour son exercice décalé 2016/17. A Amsterdam, les avertissements de deux entreprises du secteur de la construction BAM et Volkerwessels se traduisent par des chutes de respectivement 20,39% et 8%.

    5. A Bruxelles, l'indice Bel20 lâche 1%, dans la foulée d'AB InBev (-2%) après une dégradation de JP Morgan. Proximus rétrograde de 2,5%, mais le titre est coté ex-dividende intérimaire de 0,50 euro brut.

    6. Le bitcoin poursuit sa course folle à 12.836 dollars...

    7. Les investisseurs attendent les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour novembre, prélude au rapport mensuel vendredi.

    8. Wall Street est attendue en baisse. Le contrat à terme sur l'indice Dow Jones recule de 0,22%, celui sur le S&P 500 de 0,16% et celui sur le Nasdaq 100 de 0,52%.


    8. Wall.

  • Le bitcoin en passe de dépasser l'indice Dax

    Le bitcoin poursuit sa course folle à 12.700 dollars...en passe de dépasser le niveau du Dax qui évolue actuellement à 12.921 points.

     

  • Degroof Petercam relève son avis sur Cofinimmo

    Degroof Petercam relève son rating sur Cofinimmo à "accumuler" contre "conserver". Le prix cible est de 116,50 euros.

  • VolkerWessels est chute libre

    BAM n'est pas la seule société à être sanctionnée. VolkerWessels l'est également. Même si l'entrepreneur, contrairement aux concurrents, a la réputation d'une gestion rigoureuse des coûts, il doit lui aussi avertir sur ses résultats. L'alerte concerne les nouvelles écluses à IJmuiden.

  • Boum! BAM dégringole

    Le groupe de BTP BAM perd un cinquième de sa valeur à Amsterdam, sanctionné pour un avertissement sur résultats.

     

    ©ANP XTRA

  • Pourquoi JP Morgan a dégradé son conseil sur AB InBev

    L'ère d'une croissance supérieure à la moyenne est terminée pour AB InBev et les activités américaines du groupe brassicole vont peser sur les profits au moins jusqu'à l'année fiscale 2020, signale Komal Dhillon, l'analyste de JP Morgan dans une note. Le marché est trop optimiste quant au redressement au Brésil, poursuit-il. Dhillon estime par ailleurs que les cash-flow seront sous pression compte tenu de la sous performance attendue des activités aux Etats-Unis.

    L'action est dégradée à "sous pondérer" contre "neutre". L'objectif de cours passe à 90 euros contre 105.

    Diageo est la valeur préférée de JP Morgan par les entreprises européennes de boissons.

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les indices actions européens pointent en net repli ce matin, dans le sillage du recul des marchés asiatiques et de Wall Street, plombés notamment par le secteur technologique et le recul des matières premières et alors que les investisseurs peinaient à trouver une impulsion dans l'agenda du jour.

    2. Aux alentours de 10h, Francfort cède 0,92%, Paris 0,67%, Amsterdam 0,48% et Londres 0,48%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 rétrograde de 0,68%.

    3. Les investisseurs s'inquiètent également d'un prochain +shutdown+ et attend les chiffres de l'emploi US pour le mois de novembre qui seront publiés vendredi. Le Congrès américain a jusqu'à vendredi soir pour voter des crédits fédéraux et éviter une fermeture des administrations, un "shutdown" que la majorité républicaine exclut absolument.

    4. Les valeurs technologiques signent la plus forte baisse sectorielle en Europe, avec un repli de 1,19%.

    5. Aux valeurs, le spécialiste allemand de la distribution Steinhoff chute de 56,96% après l'annonce de la démission de son président du directoire et de l'ouverture d'une enquête sur des soupçons d'irrégularités comptables.Le spécialiste des voyages et de l'assurance Saga perd 23% à Londres suite d'un avertissement sur bénéfices. Le titre du groupe français de restauration collective Elior Group perd plus de 5%, pénalisé par un bénéfice net en baisse de 15,4% pour son exercice décalé 2016/17.

    6. A Bruxelles, Proximus est cotée ex-dividende. AB InBev et VGP ont fait l'objectif de commentaires d'analystes.

    7. Du côté des indicateurs, la séance sera notamment animée outre-Atlantique par les chiffres ADP de l'emploi dans le secteur privé pour novembre, prélude au rapport mensuel.

  • Proximus ex-dividende

    Proximus cote ce mercredi ex-dividende intérimaire de 0,50 euro brut. Le détachement du coupon pèsera pour 2,3 points sur le Bel20.

  • A l'agenda ce mercredi

    ECONOMIE / FINANCES

    → Allemagne

    • 8h Commandes à l'industrie / octobre

    → Etats-Unis

    • 14h15 Enquête ADP sur l'emploi / novembre

    • 14h30 Productivité, coûts du travail (révisé) / T3

    → Canada

    • 16h Décision de politique monétaire

    ENTREPRISES

    → Etats-Unis

    • Broadcom / résultats du T4 (après Bourse)

    • Verdict par un tribunal de Détroit dans le procès d'Olivier Schmidt, responsable de Volkswagen dans le procès des logiciels truqueurs

    → Belgique

    • Proximus - Le titre cote ce mercredi ex-dividende intérimaire de 0,50 euro brut.

    • Sapec: offre de reprise à 60 euros par action par Soclinpar. Jusqu’au 15 décembre

    → France

    • Elior : résultats annuels 2016/2017 (7h) + conférence de presse (9h30)

    • Salon de l'immobilier d'entreprise (SIMI) - Palais des Congrès, place de la porte Maillot, Paris - Jusqu'au 8

  • Proximus : -1,75%; AB InBev : -1,53% dans les premiers échanges

  • JP Morgan démarre le suivi de VGP

    JP Morgan démarre le suivi de VGP avec un conseil "neutre" et un objectif de cours de 65 euros.

  • | Opening Bell |

    Les marchés actions européens démarrent en forte baisse, les investisseurs commençant à s'inquiéter dans le sillage de Wall Street de possibles effets-boomerang de la réforme fiscale américaine sur les marchés, notamment pour les valeurs technologiques.

    Les intervenants de marché jouent la prudence aussi, avant l'emploi américain attendu en fin de semaine.

    • Bruxelles: -0,92%
    • Amsterdam: -0,81%
    • Francfort: -1,18%
    • Paris: -0,89%
    • DJ Stoxx 600: -0,67%

  • Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit pour assister, aux premières loges, à cette séance de Bourse du mercredi 6 décembre 2017.

  • Le chinois Xiaomi compte s'introduire en Bourse en 2018

    Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi a demandé à des banques de postuler vendredi prochain en vue d'une introduction en Bourse en 2018, ont dit à Reuters des sources au fait de ce projet.

    Xiaomi avait été valorisé l'équivalent de 46 milliards de dollars (39 milliards d'euros) lors d'un tour de table en 2014 avant un passage à vide qui s'était traduit par une stagnation de ses ventes. Son redressement récent, attesté par des résultats robustes cette année, donne à penser que sa valeur est en hausse.

    Selon les sources, sa mise en Bourse pourrait être "la plus importante IPO du secteur technologique" l'an prochain.

  • 12.390 USD
    Record du bitcoin
    Le bitcoin cote 12.390 dollars, un nouveau record, selon des données Bloomberg.

     

    ©Doc

  • Steinhoff International Holdings : -62%

    L'action du distributeur allemand de textiles, actif en Afrique du sud, Steinhoff International Holdings dégringole de 62% à l'annonce du départ du CEO Markus Jooste sur fond d'irrégularités comptables.

     

  • Le point avant l'ouverture des marchés européens

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en baisse, dans le sillage de Wall Street et des places en Asie, affectées par le repli des compartiments technologiques et des matières premières.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,5% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,6% et le FTSE à Londres perdrait 0,5%.

    3. En Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 1,97%, pénalisée par le renchérissement du yen et la baisse des valeurs liées aux ressources de base dans le sillage du recul marqué des cours du cuivre.

    4. Le contrat à terme sur le cuivre à Shanghai recule de 3%, à la suite du net repli enregistré mardi sur le London Metal Exchange (LME). Les analystes mettent avant une hausse des stocks de cuivre, le renforcement du dollar ainsi que le ralentissement des investissements dans le secteur chinois de l'énergie.

    5. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule de 1,32%.

    6. Sur le marché des changes, le dollar cède du terrain après avoir profité ces derniers jours des avancées dans le projet de réforme fiscale aux Etats-Unis. L'approche de l'échéance, le 8 décembre, du plafond de la dette pour le budget fédéral américain alimente la nervosité des cambistes.

    7. La livre sterling recule à nouveau, autour de 1,3420 dollar. Pénalisée par les espoirs déçus d'un accord lundi entre Bruxelles et Londres sur les conditions du Brexit, la devise britannique a été également brièvement secouée par des informations de la chaîne de télévision Sky News selon lesquelles un complot visant à assassiner la Première ministre britannique Theresa May a été déjoué.

  • Hausse inattendue des commandes à l'industrie

    Les commandes à l'industrie ont affiché une hausse inattendue en octobre en Allemagne, grâce à une solide demande hors de la zone euro, ce qui suggère que la première économie européenne va gagner de l'élan dans les mois à venir.

    Elles ont augmenté de 0,5%, selon les données publiées mercredi par le ministère de l'Economie, contre une hausse de 1,2% en septembre (+1% en première estimation).

    Les économistes interrogés par Reuters prédisaient en moyenne une contraction de 0,3%.

  • JP Morgan modifie son opinion sur AB InBev

    JP Morgan modifie son opinion sur AB InBev à "sous pondérer" contre "neutre". Le target passe à 90 euros contre 105.

  • A suivre: Asit Biotech, Biocartis, Bois Sauvage, Fagron, Lotus Bakeries...

    • ASIT BIOTECH - Asit Biotech indique avoir reçu un retour positif de l’autorité de santé américaine (FDA) concernant la préparation du plan de développement clinique de gp-ASIT+ aux États-Unis. "La FDA a émis seulement quelques commentaires et demandes de clarifications complémentaires sur le dossier permanent de gp-ASIT+", précise la biotech. -> Le communiqué de l'entreprise.

    BIOCARTIS - Oppenheimerfunds détient 5,09% des droits de vote de Biocartis, selon un décompte arrêté le 29 novembre.

    •  BOIS SAUVAGE - A sa demande, Frédéric Van Gansberghe a été mis en congé de la présidence du Conseil d'administration de Compagnie du Bois Sauvage pour des raisons de convenance personnelle. Le vice-Président, Monsieur Pierre-Yves de Laminne de Bex, lui succèdera à la présidence. Frédéric Van Gansberghe reste membre du Conseil d'administration.

    •  FAGRON - JP Morgan a pris une participation dans Fagron, soit 3,43% du capital du spécialiste des préparations magistrales ou encore 2.461.438 droits de vote.

    •  LOTUS BAKERIES - Lotus Bakeries a procédé au rachat de 101 actions au cours de la période comprise entre le 27 et le 30 novembre, à pun prix moyen de 2.142,33 euros. Elle détient 15.196 actions propres ou 1,87% du total d'actions émises.

  • Repli des marchés asiatiques, l'Europe attendu en baisse, le bitcoin à 12.000 dollars

    L'essentiel de la tendance boursière:

     

    1. Les actions asiatiques atteignent un creux de 2 mois en raison d'une aversion pour le risque, avec un indice MSCI Asie-Pacifique en baisse de 1,5%

    2. Tokyo lâche 2%, sous l'effet de la baisse des prix du cuivre et inquiète de la décision de Donald Trump de faire de Jérusalem comme capitale d'Israël.

    3. Les rendements américains à long terme progressent, le dollar baisse.

    4. Le bitcoin franchit le seuil des 12.000 dollars pour toucher un nouveau record.

    5. Les actions européennes attendues en repli.

  • Wall Street termine en baisse malgré le rebond des techs

    La Bourse de New York, en proie à quelques doutes sur la réforme fiscale et ses éventuels effets, a terminé dans le rouge mardi à l'issue d'une séance très indécise.

    • Le Dow Jones a perdu 0,45% à 24.180,64 points.

    • Le Nasdaq a cédé 0,19% à 6.762,21 points.

    • Le S&P 500 a reculé de 9,80 points à 2.629,46 points.

    Le marché action a été indécis, mais cela correspond avant tout à une pause après la forte progression des indices enregistrée ces dernières semaines dans la perspective de la finalisation de la réforme fiscale.

    Les spéculations vont bon train sur la façon dont la réforme fiscale va affecter les entreprises du secteur technologique, en particulier celles qui font la majeure partie de leur business à l'étranger.

  • Le Nikkei chute de près de 2% à Tokyo

    La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse, sous le coup notamment du recul du compartiment des matières premières dans le sillage du repli marqué des cours du cuivre.

    L'indice Nikkei a perdu 445,34 points (-1,97%) à 22.177,04 points. Il s'agit de sa plus forte baisse journalière depuis le 22 mars dernier.

    De son côté, le Topix, plus large, a cédé 25,55 points (-1,43%) à 1.765,42 points.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content