1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street termine dans le rouge

New York a perdu des plumes ce jeudi, alors que les marchés européens ont à nouveau clôturé en sens divers. L'euro a progressé vers 1,2250 dollar. En Bourse de Bruxelles, ING a inclus Recticel dans sa liste d'actions favorites pour le Benelux.
  • Fin du live

    Le live sur les marchés touche à sa fin.

    A demain pour suivre les marchés en direct.

  • Le résumé de la séance à New York

    Les Bourses américaines ont fléchi jeudi, marquant une pause après avoir enregistré une série de records la veille. Les gains des valeurs technologiques ont compensé les pertes dans les secteurs sensibles aux taux d’intérêt. La baisse de Boeing et du secteur des soins de santé a pesé sur les indices à New York.

    Le rendement des bons du Trésor à dix ans a grimpé au-dessus de 2,6% pour la première fois depuis mars. Le Dow Jones a terminé sur un recul de 0,37%, se maintenant toutefois au-dessus des 26.000 points. Le S&P 500 s’est replié de 0,16% pour repasser sous les 2.800 points. Les gains des valeurs technologiques ont soutenu le Nasdaq (-0,03%), qui a terminé de peu dans le rouge.

    L’action Boeing a chuté de 3,1% à 340,16 dollars, un recul qui a pesé à la fois sur le Dow et le secteur industriel, en recul de 0,3%. Les résultats trimestriels d’entreprise ont continué par ailleurs à capter l’attention des marchés, avec, entre autres, Morgan Stanley avançant de 0,89% à 55,84 dollars grâce à un bénéfice net meilleur que prévu à 516 millions de dollars, mais affecté par la réforme fiscale américaine.

    Les services publics, en baisse de 0,62% et l'immobilier, en baisse de 0,98%, ont également été sous pression.

    Le dollar américain a chuté à mesure que les traders entassaient l'euro, le yen, la livre sterling et les autres grandes devises en raison des inquiétudes suscitées par un éventuel "shutdown" à Washington. Les dirigeants de la majorité républicaine du Congrès ont intensifié leurs efforts pour faire voter avant ce vendredi midi une nouvelle prolongation de la loi de financement de l'Etat fédéral.

    Le bond du rendement des obligations d'Etat à dix ans a pesé sur les valeurs défensives telles que les services aux collectivités et l'immobilier.

  • Wall Street clôture en légère baisse

    • Le Dow Jones a cédé 0,31% à 26.034 points;
    • Le S&P 500 a reculé de 0,16% à 2.798.17 points;
    • Le Nasdaq a a perdu 0,03% à 7.296,05 points.
  • Le pétrole termine quasi stable à New York

    Le pétrole a terminé quasi inchangé de 2 cents à New York ce jeudi, à 63,95 dollars le baril. 

    Le marché hésitant entre une nouvelle baisse importante des stocks de brut aux USA, et la perspective de voir la production américaine grimper.

    Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, référence américaine du brut, a cédé 2 cents pour clôturer à 63,95 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

  • Résumé de la séance boursière en Europe

    Les investisseurs sont restés prudents ce jeudi, ce qui a donné lieu à une nouvelle séance boursière sans tendance nette. Les avis d’analystes et les résultats ont animé la cote.

    Les marchés européens ont à nouveau clôturé en sens divers ce jeudi. Le Dax  a gagné 0,74% mais le FTSE 100  a perdu 0,32%, tandis que le Cac 40  est resté stable (+ 0,02%).

    En Bourse de Paris, Carrefour  a grimpé de 3,03% à 18,22 euros. Le distributeur a annoncé un chiffre d’affaires supérieur aux attentes au dernier trimestre.

    Airbus  (+ 0,74% à 90,40 euros) a bénéficié de l’annonce d’une grosse commande d’Emirates. La compagnie aérienne du Golfe persique déboursera 16 milliards de dollars (13 milliards d’euros) pour 36 très gros porteurs A380, dont 20 déjà commandés et 16 en option.

    Nokia  a perdu 1,64% à 3,97 euros. Goldman Sachs a réduit son avis sur l’équipementier télécom finlandais à "neutre", contre "acheter" auparavant. La banque d’affaires américaine a aussi réduit son objectif de cours à 4,50 euros, contre 5 euros précédemment. Nokia publiera ses résultats annuels le 1er février.

    À Francfort, Infineon  a bondi de 5,55% à 25,10 euros. Le groupe allemand spécialisé dans les semi-conducteurs a bénéficié d’une note de Société Générale favorable à ce secteur. La banque estime que les sociétés exposées à ce marché bénéficieront de la croissance de la demande attendue dans l’automobile et l’industrie. Société Générale voit le cours d’Infineon atteindre 29 euros dans un an et conseille d’"acheter" la valeur. Le groupe allemand a également suscité l’intérêt d’investisseurs américains après un relèvement de la recommandation de Goldman Sachs à son égard. La banque d’affaires recommande désormais le titre à l’"achat", contre un avis "neutre" auparavant. Son prix cible est passé de 21,80 à 29 euros.

    En Bourse de Zurich, Geberit  s’est envolé de 6,54% à 452,90 francs suisses. Le spécialiste des sanitaires a vu ses ventes grimper de 3,5% l’an dernier et de 5,3% au dernier trimestre. La croissance enregistrée durant les trois derniers mois de 2017 est supérieure aux attentes.

    UBS  a gagné 1,61% à 18,95 francs suisses. Crédit Suisse a revu son opinion sur UBS à "surperformance", contre "neutre" auparavant. L’objectif de cours est passé de 17,50 à 22 francs suisses.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: -0,16% à 4.142,06 points

    AEX: +0,57% à 566,49 points

    Cac 40: +0,02% à 5.494,83 points

    Dax: +0,74% à 13.281,43 points

    FTSE 100: -0,32% à 7.700,96 points

  • Baisse plus prononcée que prévu des stocks de pétrole aux USA

    Les stocks de pétrole brut ont chuté plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés jeudi par le département américain de l'Energie (DoE).

    Lors de la semaine achevée le 12 janvier, les réserves commerciales de brut ont baissé de 6,9 millions de barils pour s'établir à 412,7 millions, quand les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient sur un recul de seulement 3,15 millions de barils.

  • Alcoa en nette baisse après ses résultats

    Alcoa  subit son plus net revers en Bourse de New York depuis octobre 2016. Le titre du géant de l'aluminium plonge de plus de 7% vers 16h30.

    Les résultats annuels du groupe américain ont été publiés mercredi après la clôture des marchés. Les coûts énergétiques, plus élevés que prévu, ont pesé sur les bénéfices.

  • Indices boursiers partagés à l'ouverture de Wall Street

    La Bourse de New York a ouvert sur une note indécise. Quelques instants après le début de la séance, le Dow Jones  gagnait 0,08% mais le Nasdaq  perdait 0,06%.

  • Les plateformes françaises de crypto-monnaies dans le collimateur de l'AMF

    Le patron du gendarme français de la Bourse, Robert Ophèle, s'est dit décidé à "passer au crible la soixantaine de plateformes accessibles en France proposant des crypto-monnaies" comme le bitcoin.

    "En fonction de leur typologie, nous allons engager un certain nombre d'actions" allant de la demande de mise en conformité aux règles de l'AMF (Autorité des marchés financiers) au transfert au parquet des dossiers de "fraudes manifestes" avec une inscription sur une liste noire publiée sur le site internet, a déclaré M. Ophèle lors de la présentation de ses voeux à la presse.

  • USA: l'indice "Philly Fed" fléchit plus que prévu

    La croissance de l'activité économique dans le nord-est des Etats-Unis a décéléré plus que prévu en janvier, montre l'enquête de conjoncture mensuelle de la Réserve fédérale de Philadelphie.

    L'indice "Philly Fed" a rétrogradé à 22,2 contre 27,9 en décembre alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un recul de cet indice à 25,0. Un chiffre supérieur à zéro traduit une croissance de l'activité manufacturière dans la région, sur la base d'une enquête auprès d'entreprises de l'est de la Pennsylvanie, du sud du New Jersey et du Delaware.

    L'indice "Philly Fed" est considéré comme l'un des premiers indicateurs mensuels sur la santé du secteur manufacturier américain.

  • USA: les inscriptions hebdomadaires au chômage baissent fortement

    Les inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis ont fortement baissé tout en restant solides selon les chiffres officiels publiés par le département du Travail.

    En données corrigées des variations saisonnières, le ministère du Travail a recensé 220.000 demandes pour la semaine close le 13 janvier, soit une baisse de 41.000. Les analystes s'attendaient à un recul de moinde ampleur à 251.000.

  • USA: les mises en chantier de logements ont diminué plus que prévu en décembre

    Les mises en chantier de logements aux Etats-Unis ont diminué plus que prévu en décembre, selon les données publiées par le département du Commerce.

    Elles se sont établies à 1,192 million en rythme annualisé et en données corrigées des variations saisonnières en baisse de 8,2% sur le mois prédécédent (révisé lui à la hausse). Les analystes prévoyaient un tassement moins important à 1,280 million.

  • * Les valeurs à suivre à Wall Street *

    * MORGAN STANLEY a publié jeudi un bénéfice trimestriel en baisse de 59% en raison de l'inscription dans ses comptes d'une charge exceptionnelle d'environ 1,2 milliard de dollars (980 millions d'euros) liée à la réforme fiscale aux Etats-Unis, mais son bénéfice hors exceptionnels est supérieur au consensus. Le titre gagne 2,2% dans les transactions en avant-Bourse.

    * ALCOA a annoncé mercredi une perte trimestrielle aggravée, conséquence de la fermeture et de la liquidation de sites de fonderie. La perte nette part du groupe est de 196 millions de dollars (1,06 dollar par action) au quatrième trimestre contre 125 millions (68 cents) un an plus tôt. L'action perd 6,7% en après-Bourse.

    * VERIZON COMMUNICATIONS a dit mercredi que la réforme fiscale se traduirait par une hausse des résultats du quatrième trimestre et de l'ensemble de l'année 2017.

    * BANK OF NEW YORK MELLON a fait état jeudi d'un bénéfice par action supérieur aux attentes au titre du quatrième trimestre, à 1,08 dollar contre 0,90 dollar attendu par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. En revanche, le produit net bancaire est ressorti en deçà des attentes, à 3,7 milliards de dollars, en raison d'une charge liée à la réforme fiscale aux Etats-Unis. Le titre perd 1,5% en avant-Bourse.

    * PTC - L'action de l'éditeur de logiciels gagne 7,7% en avant-Bourse et pourrait ouvrir sur un plus haut de 17 ans et demi après des résultats trimestriels et des prévisions supérieurs aux attentes de Wall Street.

    * WYNDHAM WORLDWIDE a annoncé jeudi le rachat des activités de franchise et de gestion hôtelière de LA QUINTA HOLDINGS pour 1,95 milliard de dollars en numéraire. Le titre La Quinta gagne 8,5% en avant-Bourse.

    * AMERICAN EXPRESS, IBM publieront leurs résultats du quatrième trimestre après la clôture des marchés américains.

    * WAL-MART STORES - Goldman Sachs a relevé sa recommandation à "achat" et intégré le titre dans sa liste de valeurs américaines favorites. Le titre du géant de la distribution gagne 1,7% en avant-Bourse.

    * CHEVRON - HSBC a abaissé sa recommandation sur le groupe pétrolier à "conserver" contre "acheter".

    * SYMANTEC - Jefferies a abaissé sa recommandation à "sous-performance" contre "conserver" et ramené son objectif de cours à 23 dollars contre 30 dollars. Le titre perd 3% en avant-Bourse.

    * HUBELL INC - JPMorgan relève sa recommandation à "surpondérer" contre "neutre" et revoit son objectif de cours à 138 dollars contre 115 dollars.

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (->13h30)

  • STM et Infineon grimpent, Société générale est à l'achat

    Les fabricants de semi-conducteurs STMicroelectronics   et Infineon   grimpent en Bourse, portés par une note de Société générale qui entame son suivi à "achat" sur les deux titres. 

    Les analystes de Société générale estiment dans une note que la croissance du marché des semi-conducteurs devrait se poursuivre cette année après des ventes record en 2017. "Infineon et STM en bénéficieront tous les deux, grâce à leur forte exposition à la demande et à des vecteurs de croissance dans les marchés finaux de l'automobile et de l'industrie", commente la banque française.

    L'intermédiaire juge que le potentiel de hausse est encore plus important pour STMicroelectronics qui bénéficie de son rôle de fournisseur auprès du géant Apple pour les capteurs 3D, un segment amené à se développer.

  • GKN dénonce des déclarations "trompeuses" de Melrose

    Le groupe britannique d'ingénierie GKN   a qualifié de "trompeuses" les affirmations de Melrose au sujet de la prime incluse dans son offre hostile de rachat pour 7,4 milliards de livres (8,4 milliards d'euros) et il a démenti toute accélération dans ses propres projets de scission.

    GKN a immédiatement rejeté mercredi l'offre en actions et en numéraire du spécialiste du redressement d'entreprises, en jugeant qu'elle était "de fait inchangée" par rapport à une première approche en date du lundi 8 janvier qu'il avait pareillement repoussée.

  • Degroof Petercam abaisse sa note pour Ageas

    La banque Degroof Petercam a abaissé sa recommandation pour Ageas   à "conserver" contre "accumuler" auparavant. "Ageas a surperformé le secteur de 2% l'année dernière et se négocie désormais en ligne avec ses pairs sur la base du rendement du dividende et avec une légère décote sur la base du P/E. Cela ne laisse pas assez de potentiel pour justifier notre ancienne recommandation, donc nous rétrogradons à conserver", explique l'analyste Bart Jooris.

    L'objectif de cours reste à 43,5 euros.

  • La nouvelle plateforme intégrée de Mithra prête à monter en puissance

    L’année 2018 pourrait s’avérer une des plus cruciales de l’histoire de Mithra  . La pharma liégeoise spécialisée dans la santé féminine va être confrontée à plusieurs échéances majeures dans les prochains mois, a expliqué mercredi le CEO de l’entreprise, François Fornieri, à l’occasion d’une visite du ministre-président wallon Willy Borsus dans les installations flambant neuves de Mithra à Flémalle. 

  • Geberit monte avec l'accélération de ses ventes au T4

    Le groupe suisse de sanitaires et de plomberie Geberit est en nette hausse en Bourse après avoir fait état d'une progression de 3,5% de ses ventes en 2017 grâce à une nette accélération au quatrième trimestre.

    Geberit a dit avoir enregistré une hausse de 3,5% de ses ventes en 2017 par rapport à l'année précédente, à 2,91 milliards de francs (2,48 milliards d'euros), un chiffre conforme aux attentes des analystes. Sur le seul quatrième trimestre, la hausse des ventes ressort à 10,9% en données publiées et 5,3% en organique à 706 millions de francs.

  • Carrefour abaisse encore sa prévision de résultat pour 2017

    Carrefour   a annoncé mercredi soir des ventes annuelles en 2017 en hausse de 3%, à 88,24 milliards d'euros, tout en révisant à la baisse sa prévision de résultat opérationnel courant (ROC) pour l'année, qualifiée de "globalement difficile". Les ventes annuelles du groupe de grande distribution français ont été pénalisées par un marché français en léger repli (-0,1%) mais tirées par l'international (+5,6%).

    Ces résultats sont supérieurs aux attentes des analystes de Factset, qui tablaient sur un chiffre d'affaires annuel de l'ordre de 79 milliards d'euros.

    Néanmoins, le groupe, dont le PDG, Alexandre Bompard, doit annoncer son plan de "transformation" mardi prochain, évoque une "année globalement difficile", avec un résultat opérationnel courant (ROC) attendu à environ 2 milliards d'euros, "en baisse d'environ 15% à taux de change courants", selon des données estimées non-auditées. Lors de la publication du chiffres d'affaires du troisième trimestre, le directeur financier de Carrefour, Matthieu Malige, avait prévu un ROC en repli de 12,5%.

    Pour expliquer ce -15%, Carrefour évoque "une forte pression commerciale, en particulier en France, une hausse des coûts de distribution dans les principaux marchés du groupe". Mais aussi "des amortissements en augmentation suite à la politique passée de fort investissement, et une situation plus difficile en Argentine", où l'inflation reste à un niveau élevé.

  • L'Iran réclame 4,9 milliards à une filiale de Deutsche Börse

    La banque centrale iranienne a déposé plainte au Luxembourg contre Clearstream, la chambre de compensation filiale de Deutsche Börse  , afin de recouvrer 4,9 milliards de dollars (4,0 milliards d'euros), a indiqué l'opérateur de la Bourse de Francfort.

    Les fonds, gelés sur des suspicions de financement d'acte de terrorisme et en partie utilisés pour dédommager des victimes, correspondent notamment à 1,9 milliard de dollars versés à des plaignants aux termes d'une décision de justice de 2013 aux Etats-Unis ainsi qu'à 2 milliards de dollars visés dans le cadre d'une autre procédure judiciaire de plaignants américains aux Etats-Unis et à Luxembourg.

  • "Les indices américains n'ont pas mis plus d'une séance à retrouver le chemin de la hausse avec une progression proche de 1% sur les principaux indices". Les autres places boursières avaient toutefois du mal "à suivre le rythme". "Le principal rendez-vous du jour, la publication de la croissance chinoise, est déjà passé" et "la séance ne devrait pas être beaucoup plus animée que les précédentes en Europe".
    Analystes d'Aurel BGC

  • Quest for Growth investit 1 million dans HalioDx

    La pricaf Quest for Growth  a participé à la levée de fonds de 18,5 millions d'euros par la société HalioDx. Lien vers le communiqué

    KBC Securities rappelle que QfG a déjà indiqué un investissement d'environ 1 million d'euros dans son dernier rapport sur sa valeur nette d'inventaire (VNI). Il s'agirait donc d'un investissement dans HalioDx. Le broker a par conséquent relevé son objectif de cours à 9,10 euros contre 8,70 euros auparavant. La recommandation reste à "conserver".

  • Un broker abaisse sa note pour AB InBev

    Alors que Deutsche Bank est passé à l'achat sur AB InBev  , un autre broker, Redburn, a abaissé sa recommandation à "neutre" contre "acheter" auparavant. L'objectif de cours n'est toutefois pas spéciifé.

  • | OPENING BELL |

    AEX +0,47%

    DAX +0,38%

    STOXX EUROPE 600 +0,32%

    CAC 40 +0,27%

    BEL 20 +0,18%

  • Deutsche Bank passe à l'achat sur AB InBev

    Deutsche Bank a relevé sa recommandation pour AB InBev   à "acheter" contre "conserver" auparavant. Les brasseurs augmenteront leurs bénéfices plus rapidement que les producteurs de spiritueux en raison de fondamentaux plus solides, explique la banque allemande dans un rapport sectoriel.

    Selon elle, "2018 pourrait marquer un tournant" pour le groupe belge. Deutsche Bank s'attend à une croissance organique des bénéfices à deux chiffres, à une bonne année à venir au Brésil, à des signes de retour de la croissance des volumes et à des craintes de surexploitation aux États-Unis.

    La banque est convaincue que les bénéfices d'AB InBev vont croître durablement plus vite que ses pairs. Le titre devrait donc négocier à prime par rapport aux autres groupes de biens de consommation de base.

    L'action AB InBev sur cinq ans ©L'Echo

  • L'actionnaire majoritaire d'Ablynx approuve le rejet de l'OPA

    Van Herk Investments, l'actionnaire majoritaire de la biotech Ablynx  , approuve le rejet de l'offre du géant Novo Nordisk par la société belge. Pour Aat van Herk, l'offre du groupe danois "sous-évalue le caplacizumab, le pipeline d'Ablynx, sa plateforme, sa technologie, ses employés et son savoir-faire".

    L'homme d'affaires déclare qu'il est prêt à considérer toute offre pour Ablynx par Novo Nordisk, ou tout autre offrant, qui reflète correctement la valeur de l'entreprise

  • Chine: production industrielle robuste en décembre, la consommation ralentit

    La production industrielle chinoise est restée robuste en décembre en dépit des efforts de Pékin pour réduire la pollution atmosphérique, mais les ventes au détail ont quelque peu ralenti leur rythme de croissance, selon des chiffres publiés par le Bureau national des statistiques.

    La production industrielle s'est inscrite en hausse de 6,2% le mois dernier sur un an, après +6,1% en novembre. Sur l'ensemble de 2017, elle progresse de 6,6%.

    Les ventes au détail ont quant à elles augmenté en décembre de 9,4% seulement après +10,2% en novembre. Sur l'année, elles progressent de 10,2%. Quant à l'investissement en capital fixe, il a augmenté de 7,2% sur l'ensemble de l'an dernier, la tendance restant la même que fin novembre.

  • Chine: la croissance accélère à 6,9% en 2017

    La Chine a vu sa croissance accélérer à 6,9% en 2017, un sursaut après avoir enregistré l'année précédente sa pire performance depuis plus d'un quart de siècle (6,7%), a annoncé le gouvernement, signe d'une conjoncture plus favorable pour le géant asiatique.

    La croissance économique chinoise a également bien résisté au quatrième trimestre, à 6,8%, a indiqué le Bureau national des statistiques (BNS), malgré une vaste campagne anti-pollution pénalisant l'activité.

  • Des actionnaires d'Ablynx augmentent leur participation

    La biotech Ablynx   a annoncé que deux de ses actionnaires ont récemment renforcé leur participation dans la société:

    • FMR LLC détient à présent 7.230.164 actions avec droit de vote, ce qui représente 9,68% du nombre total (contre 9,50% précédemment)
    • Bank of America Corporation détient à présent 3.851.779 actions avec droit de vote, ce qui représente 5,15% du nombre total (contre 4,32% auparavant).
  • Mérieux Développement et Gimv vont acquérir Stiplastics Healthcaring

    Mérieux Développement et Gimv  , associés au management, ont annoncé avoir signé un accord d’exclusivité avec Stage Capital, l’actionnaire majoritaire de Stiplastics Healthcaring, en vue de l’acquisition de la société. Basée à Saint-Marcellin (Isère - France), elle emploie plus de 90 collaborateurs et prévoit un chiffre d’affaires de 21 millions d'euros à la fin de l’exercice 2017/2018.

    "Stiplastics Healthcaring bénéficie d’atouts majeurs pour devenir un acteur de référence européen sur son marché, grâce à une grande maîtrise de son outil industriel, une expertise réglementaire et une compréhension très fine des besoins de ses clients.", a commenté Benoit Chastaing, Partner Health & Care chez Gimv.

    La transaction, dont le montant n'a pas été dévoilé, devrait être finalisée fin janvier 2018. Lien vers le communiqué

  • Déjà des records à la pelle à la Bourse de Bruxelles en 2018

    L’année 2018 vient tout juste de démarrer, qu’une poignée d’actions cotées à la Bourse de Bruxelles ont déjà atteint de nouveaux sommets historiques. Elles sont 5 dans l’indice Bel 20 – soit 20% des titres qui le composent – à avoir accompli cette prouesse. Les champions sont Umicore  , Sofina  , Telenet  , GBL  et Galapagos  . Quant à elle, bpost   est à deux doigts de les imiter dans cet exercice.

  • MDxHealth avance avec un nouveau test pour le cancer de la prostate

    MDxHealth   annonce des résultats de recherche prometteurs avec un nouveau test de biopsie liquide en développement. Les données publiées dans un magazine spécialisé indiquent que le test a le potentiel pour aider à constituer un traitement personnalisé pour les patients atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration (CRPC).

  • ING revoit sa note pour Recticel

    En plus de l'inclure dans sa liste d'actions favorites pour le Benelux, ING a relevé son objectif de cours pour Recticel   à 11 euros contre 9,30 euros précédemment.

    La banque a par ailleurs réitéré sa recommandation à "acheter". "Nous prévoyons une amélioration continue de la dynamique des bénéfices, en supposant des prix de matières premières stables et nous pensons que la cession imminente de la division Automobile sera très relutive étant donné que sa valeur implicite est nul au cours actuel de l'action", explique l'analyste Giel-Jan Triest.

    Il anticipe une vente de la division Automobile cette année, alors que le CEO de Recticel a rappelé en septembre dernier que c'était un actif non stratégique pour le groupe et que les étoiles sont alignées pour vendre cette activité en 2018.

    "Nous considérons la vente de la division Auto comme un catalyseur positif pour le cours de l'action, étant donné (1) qu'il existe peu de synergies entre cette division et les autres activité de Recticel; (2) la division est notoirement gourmande en capital; (3) la vente permettra à Recticel d'investir davantage dans son activité d'isolation, qui présente un rendement et un profil de croissance supérieurs; (4) cela devrait se traduire par une contraction de la décote du groupe de 15% à 10%".
    Giel-Jan Triest
    analyste chez ING

  • ING remanie sa liste d'actions favorites

    La banque néerlandaise ING a modifié sa liste d'actions favorites pour le Benelux, ajoutant quelques nouveaux noms et en supprimant d'autres qui, selon elle, ne laissent qu'une marge limitée après une performance solide ou manquent de catalyseurs pour rester parmi les favoris. Elle a ainsi retiré BAM, NSI, PostNL et Unilever de sa liste de favoris, tout en ajoutant DSM, Recticel   et SBM Offshore.

    Au final, sa liste se compose de a.s.r., AMG, Basic-Fit, DSM, Euronext  , Recticel, SBMO, et TomTom

    La banque a par ailleurs créé une liste des actions les moins aimées avec CFE  , Colruyt  , IBA   et Vopak.

    Les actions favorites de la banque ING ©ING

  • La Bourse de Tokyo en baisse après avoir franchi les 24.000 points

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse ce jeudi après avoir brièvement franchi en séance la barre des 24.000 points pour la première fois depuis novembre 1991.

    Le Nikkei avait atteint en début de séance 24.084,42 points, son plus haut niveau depuis novembre 1991, dans le sillage de la nette hausse de Wall Street, où le Dow Jones a fini à plus de 26.000 points pour la première fois. Il s'est ensuite orienté à la baisse tandis que le yen reprenait du terrain face au dollar. Au moment de la clôture, la devise japonaise gagnait 0,13% face au billet vert à 111,14

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau, lui aussi brièvement passé au-dessus des 1.900 points en un mouvement inédit en 26 ans, a pour sa part reculé de 0,74% (-13,96 points) à 1.876,86 points.

  • Good Morning!

    Bonjour à toutes et à tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo, l'endroit idéal pour vous tenir informé "minute par minute" des grandes tendances de l'actualité boursière et financière de ce jeudi 18 janvier 2018.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content