1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street termine la semaine au-dessus des nuages

Les marchés européens ont clôturé en territoire positif ce vendredi, la tendance haussière s'accélérant en seconde partie de séance. A New York, il a encore plu des records. Chez nous, Asit Biotech s'est envolée de 20% suite à la publication d'un article scientifique.
  • Le résumé de la séance à Wall Street

    La Bourse de New York, toujours portée par son optimisme sur l'économie, a poursuivi sa course aux records ce vendredi. Rassurés par les prévisions des banques et les solides chiffres de vente du secteur de la distribution, les investisseurs ont ainsi assisté à la deuxième séance record consécutive.

    > Le Dow Jones a pris 0,89% pour terminer à 25.803,19 points. Le S&P500 (+0,67% à 2.786,24 points) et le Nasdaq (+0,68% à 7.261,06 points) ont eux aussi poussé plus loin leur meilleure marque en clôture malgré la déconvenue du titre Facebook. Sur l'ensemble de la semaine, le Dow a gagné 2%, le S&P 1,57% et le Nasdaq 1,75%

    Le réseau social le plus populaire au monde a été secoué par l'annonce d'une importante refonte de ses contenus, où la priorité sera donnée aux publications partagées. L'action Facebook a perdu 4,47% à 179,37 dollars.

    JPMorgan Chase a fait état d’un léger repli de son bénéfice net annuel, mais a aussi assuré que la réforme fiscale allait lui permettre d'accroître ses investissements. Son titre a glané 1,69% à 112,67 dollars.

    Le gestionnaire d’actifs Blackrock a grimpé de 3,41% à 555,53 dollars  grâce à de solides résultats.

  • La clôture à New York

    Les principaux indices à Wall Street ont inscrit de nouveaux records en clôture, et cela pour la seconde séance consécutive.

    Dow Jones: +0,89% à 25.803,19 points

    S&P 500: +0,67% à 2.786,23 points

    Nasdaq: +0,68% à 7.261,06 points

  • Teva dans de sales draps

    L'agence d'évaluation financière Moody's a abaissé de deux crans la note du numéro un mondial des médicaments génériques, le laboratoire israélien Teva, désormais en catégorie spéculative, s'inquiétant notamment d'un haut niveau d'endettement conjugué à une baisse des bénéfices.

    Cette note fixée jusqu'à présent à Baa3 a été ramenée à Ba2, en catégorie spéculative, selon un communiqué précisant que cette évaluation est assortie d'une perspective stable, ce qui signifie que Moody's n'envisage pas de réviser son jugement à court terme.

     > Lire également 14.000 emplois et le dividende supprimés chez Teva

  • Le pétrole grimpe encore

    Le pétrole coté à New York a inscrit à la clôture un nouveau plus haut depuis décembre 2014, porté par des propos du ministre russe de l'Energie évoquant le rééquilibrage en cours sur le marché mondial.

    > Le baril de light sweet crude (WTI) pour livraison en février, référence américaine du brut, a gagné 50 cents pour finir à 64,30 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

  • L'euro au plus haut en trois ans face au dollar

    L'euro évoluait vendredi soir face au dollar à son plus haut niveau depuis décembre 2014, dopé par l'annonce d'un accord politique en Allemagne au lendemain de commentaires plus optimistes que prévu de la Banque centrale européenne.


    > En début de soirée, l'euro valait 1,2162 dollar, contre 1,2030 dollar jeudi soir après être monté jusqu'à 1,2174 dollar. La monnaie unique européenne gagnait également du terrain face à la devise japonaise, à 135,05 yens pour un euro contre 133,87 yens la veille. Le billet vert baissait face à la monnaie nipponne, à 111,05 yens pour un dollar contre 111,29 yens la veille.

  • EasyJet et Air France-KLM veulent reprendre Alitalia

    EasyJet et Air France-KLM ont présenté une offre pour la compagnie aérienne en difficulté Alitalia, placée sous la tutelle de l'Etat, a déclaré le ministre de l'Industrie italien Carlo Calenda. Cette offre EasyJet-Air France-KLM est l'une des trois offres sur la table, a-t-il dit, ajoutant qu'il devait rencontrer lundi les administrateurs d'Alitalia qui ont reçu l'offre afin d'étudier les détails de cette proposition.

    La compagnie allemande Lufthansa et le fonds d'investissement américain Cerberus ont également présenté des offres pour Alitalia. 

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en petite hausse ce vendredi, mettant la vigueur de l’euro de côté. "Il y a un optimisme ambiant, que ce soit sur les marchés asiatiques, américains ou européens", a souligné Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

    Le Cac 40 a progressé de 0,52%, le Dax allemand de 0,32% et le Footsie britannique de 0,20%.Les valeurs automobiles ont une nouvelle fois porté la tendance en Europe, avec un bond de 1,24%. En tête, GKN s’est envolé de 26,24% à la Bourse de Londres. 

    Un potentiel de 20% pour Telenet?

    Le Bel 20 a évolué sur une note stable ce vendredi, après une ouverture en hausse de 0,24%. Mais porté par la tendance haussière à Wall Street, l’indice bruxellois a ainsi clôturé sur une progression de 0,21% à 4.164,12 points. En tête du classement, Umicore (+2,87% à 45,10 euros) a encore terminé sur un nouveau plus haut historique. Depuis le début de l’année, l’action a déjà pris 14,32%.

    Le titre Telenet a bondi de 1,50% à 61 euros, soutenu par une note d’analyste positive. Le broker Pivotal Research Group se montre très enthousiaste sur les perspectives du groupe télécom. "Nous continuons à nous attendre à une accélération matérielle de l’Ebitda au 4e trimestre et pour 2018 en lien avec les bénéfices tirés de la conversion des abonnés actuels du MVNO (opérateur de réseau mobile virtuel, Ndlr) actuel vers le réseau de Base", écrit-il. Pour lui, il n’est pas exclu que Telenet soit un acteur dans la poursuite de la concentration du secteur en Belgique. C’est pourquoi il a relevé son objectif de cours à 75 euros contre 65 euros précédemment. Soit un potentiel de hausse de 24,79% par rapport à son cours de clôture jeudi soir.

    Sur le marché élargi, Asit Biotech s’est envolé de 22,50% à 4,90 euros. La société a annoncé la publication d'un nouvel article dans la revue scientifique Allergy. Elle y présente  les résultats de l'essai clinique visant à déterminer la dose maximale tolérée (étude de Phase IIa) de son produit candidat gp-ASIT + pour le traitement d'immunothérapie de la rhinite induite par le pollen de graminées. Dans son sillage, Argenx a grimpé de 12,70% à 55,90 euros, Ablynx de 3,39% à 36,60 euros et Curetis de 3,94% à 6,86 euros.

    D’Ieteren a progressé de 2,22% à 38,70 euros. L’autorité belge de la concurrence a autorisé son acquisition du groupe Rietje. La concentration porte sur les garages Rietje à Kapellen et Zwijdrecht, distributeurs Audi, Volkswagen et Skoda, et le carrossier multi-marques à Kapellen.

    De son côté, Avantium (-15,46% à 7,49 euros) signale que Synvina, sa co-entreprise avec BASF, a l’intention d’étendre sa phase pilote. Mais certaines étapes qui nécessitent des améliorations. L’usine devrait être  opérationnelle vers 2023-2024.

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +0,52%

    AEX +0,40%

    DAX +0,32%

    BEL 20 +0,21%

    FTSE-100 (Londres) +0,20%

  • Carrefour grimpe, l'entrée dans Showroomprivé de bon augure

    Le titre Carrefour   s'inscrit en tête de l'indice CAC 40, les investisseurs estimant que l'entrée du groupe de distribution au capital de Showroomprivé est de bon augure pour son accélération très attendue dans le digital.

    Carrefour a annoncé jeudi soir qu'il prendrait une participation d'environ 17% au capital du spécialiste du déstockage en ligne de mode Showroomprivé auprès de Conforama, filiale du groupe Steinhoff, pour environ 79 millions d'euros. "Le partenariat avec Showroomprivé, destiné à lancer une offre multi-canale (...), ressemble à une annonce symbolique avant le plan de transformation prévu le 23 janvier", écrit dans une note l'analyste Antoine Parison, de la banque d'investissement Bryan Garnier.

    Le marché espère que Carrefour, lors de la présentation deson nouveau plan stratégique le 23 janvier, détaillera sesambitions dans le digital, où il est à la traîne par rapport àses concurrents français. Le secteur de la distribution est enoutre confronté à des manoeuvres d'approche de la part du géantaméricain du e-commerce Amazon.

  • USA: hausse des stocks des entreprises en novembre

    Les stocks des entreprises aux Etats-Unis ont progressé de 0,4% en novembre, selon les données publiées par le département du Commerce. Ceux du mois d'octobre sont restés stables, alors qu'ils avaient été annoncés en baisse de 0,1% lors d'une première estimation. Les économistes avaient anticipé une hausse de 0,3% pour novembre.

    Les stocks des distributeurs hors automobile, qui entrent dans le calcul du PIB, ont augmenté de 0,2%, comme annoncé le mois dernier. Ils avaient augmenté de 0,4% en octobre.

  • Wall Street monte après des résultats de banques et des indicateurs en demi teinte

    La Bourse de New York évolue dans le vert après un début de séance en ordre dispersé dans le sillage de résultats de banques contrastés, d'indicateurs en demi-teinte et du repli de Facebook  : le Dow Jones et le Nasdaq .

    Ce vendredi, les investisseurs surveillent de près la diffusion des comptes de plusieurs grands établissements financiers. JPMorgan Chase  , la première banque américaine en termes d'actifs, grimpe après avoir fait part d'un bénéfice net annuel de 24,44 milliards de dollars, malgré une charge au quatrième trimestre de 2,4 milliards liée à la réforme fiscale. Dans le même secteur les résultats de Wells Fargo  , de Blackrock  et de PNC Financial  sont diversement reçus. 

    Alors que les bénéfices de ces entreprises étaient en général meilleurs que prévu, "le manque d'enthousiasme face à ces résultats peut laisser penser aux courtiers qu'une correction plus généralisée s'annonce à l'horizon", a commenté Patrick O'Hare de Briefing. 

  • | OPENING BELL |

    Wall Street a ouvert en ordre dispersé: le Dow Jones grimpe de 0,35% et le S&P 500 de 0,13%, tandis que le Nasdaq a reculé de 0,05%

  • L'inflation "core" accélère, les rendements obligataires US aussi

    Le rythme sous-jacent de l'inflation aux États-Unis s'est accélérée de façon inattendue en décembre, en raison de la hausse des coûts du logement, ce qui renforce les perspectives de hausse des taux d'intérêt de la Réserve fédérale en 2018.

    Si l'on exclut les aliments et l'énergie, deux éléments volatiles, l'indice des prix à la consommation a progressé de 1,8% par rapport à l'année précédente après une hausse de 1,7%, incluant un gain mensuel de 0,3% qui a dépassé les prévisions des analystes.

    En incluant tous les éléments, l'indice global montre un gain plus faible que prévu en décembre, en ligne avec les estimations, car les prix de l'énergie ont baissé, selon un rapport du département du Travail publié vendredi. L'indice des prix à la consommation CPI a progressé de 0,1% par rapport à novembre en données corrigées des variations saisonnières après 0,4% en novembre quand les analystes anticipaient une hausse de 0,2%. Sur un an, l'indice progresse de 2,1%.

    ==> La réaction des marchés

    Le rendement des Treasuries à 2 ans se tasse de trois points de base pour passer au-dessus des 2% à 2,01%, pour la première fois depuis 2008. Celui à dix ans gagne 4,3 points de base à 2,58%.

    En Europe, les indices actions cèdent une partie de leurs gains. Amsterdam est à l'équilibre. Francfort perd 0,13%. Paris avance de 0,24% et Bruxelles se tasse de 0,08%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 est à l'équilibre (+0,06%).

    Sur le marché des changes, l'euro qui est monté jusqu'à 1,2148 en séance retombe à 1,2121.

    Les contrats à terme sur Wall Street virent au rouge. Le Dow Jones réduit son avance à +0,30%. Le S&P 500 et le Nasdaq 100 abandonnent respectivement 0,03% et 0,27%.

     

  • Progression des ventes au détail en décembre

    Les ventes au détail aux Etats-Unis ont progressé en décembre et le chiffre du mois précédent a été révisé en forte hausse, selon les statistiques du département du Commerce publiées vendredi.

    L'indice des ventes des détaillants et restaurants a avancé de 0,4% en données corrigées des variations saisonnières, un peu en-dessous des prévisions des analystes (+0,5%).

    Le ministère a aussi révisé en forte hausse le chiffre de novembre, à +0,9% au lieu des 0,4% annoncés initialement.

  • USA: les ventes au détail progressent (+0,4%) en décembre

  • USA: l'inflation mensuelle a accéléré à 0,1% en décembre

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * ADVANCED MICRO DEVICES perd 2,2% en avant-Bourse aprè avoir déclaré jeudi que ses microprocesseurs étaient vulnérables aux deux variantes de la faille de sécurité Spectre.

    * BLACKROCK - Le numéro un mondial de la gestion d'actifs a fait état vendredi d'un bond de son résultat net au quatrième trimestre, à 2,3 milliards de dollars contre 851 millions un an plus tôt, grâce notamment à un gain de 1,2 milliard de dollars lié à la promulgation de la réforme fiscale aux Etats-Unis.

    * BLACKSTONE - JPMorgan a relevé sa recommandation sur le spécialiste du capital-investissement à "surpondérer" contre "neutre" avec un objectif porté de 35 à 46 dollars.

    * FACEBOOK perd 2,9% en avant-Bourse après avoirannoncé une modification de la manière dont il filtre les messages et les vidéos sur son fil d'actualité, une initiative qui, selon son PDG, inaugure une série de changements dans la stratégie du premier réseau social au monde.

    * FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES a annoncé jeudi soir qu'il allait investir un milliard de dollars dans le transfert sur son site du Michigan de la production de modèles Ram actuellement assemblés au Mexique.

    * INTEL a déclaré jeudi soir que les correctifs (patches) récemment diffusés pour régler les failles de sécurité
     ses puces pourraient amener des ordinateurs équipés d'anciens processeurs Broadwell et Haswell à redémarrer plus souvent qu'à l'habitude et qu'une mise à jour pourrait être nécessaire pour corriger ces bogues.

    * JPMORGAN CHASE & CO, première banque américaine en termes d'actifs, a publié vendredi une baisse de 37% de son bénéfice au quatrième trimestre en raison d'une charge de 2,4 milliards de dollars (1,98 milliard d'euros) liée à un nouvel impôt fédéral. L'action a d'abord cédé 1% en avant-Bourse avant de se retourner à la hausse (+1%).

    * SNAP - Le titre du propriétaire de l'application Snapchat recule de 3% dans les transactions en avant-Bourse après une dégradation du conseil de Raymond James à "sous-performance" contre "performance de marché".

  • -4,3%
    Facebook décroche dans les échanges d'avant-Bourse
    Facebook perd 4,3% en préouverture, après l'annonce d'une refonte des contenus sur son réseau. La nouvelle version du fil d'actualité donnera la priorité aux publications partagées par la famille et les amis, reléguant marques et médias au second plan.

  • "La temporisation des deux derniers jours ne vient pas, pour le moment, détériorer durablement la configuration haussière de court et moyen terme" de l'indice CAC 40 qui reste bien positionné. Et le bal des publications qui débute aujourd'hui aux Etats-Unis devrait donner l'impulsion que les marchés attendent pour confirmer leur rebond."
    Franklin Pichard
    Directeur général délégué de Kiplink Finance

  • Wall Street s'apprête à ouvrir en hausse

    La Bourse de New York s'apprêtait vendredi à ouvrir en hausse, poursuivant la tendance de la veille alors que s'ouvre une période de résultats d'entreprises attendus comme favorables.

    Vers 14h, le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average, qui donne sa tendance, gagnait 0,37% et celui du Nasdaq, à dominante technologique, 0,12%.  Le contrat à terme sur l'indice élargi S&P 500 avance de 0,17%.

    Les investisseurs réagiront aussi aux résultats des géants bancaires JP Morgan Chase et Wells Fargo notamment annoncent ce vendredi leurs résultats du 4ème trimestre 2017.

    Les investisseurs connaîtront également les chiffres sur l'inflation aux États-Unis en décembre, qui seront d'autant plus scrutés que la faiblesse de l'inflation continue d'être un casse-tête pour la Réserve fédérale américaine (Fed), freinant toute velléité d'accélération du resserrement monétaire aux États-Unis.

    Les investisseurs prendront également connaissance des ventes au détail en décembre, et des stocks et ventes des entreprises en novembre.

  • Le bénéfice de BlackRock dépasse les attentes

    BlackRock, numéro un mondial de la gestion d'actifs, a annoncé vendredi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, ses fonds indiciels cotés (ETF pour exchange-traded funds) ayant attiré davantage d'investissements.

    Le bénéfice du gérant américain au quatrième trimestre a été amplifié par une plus-value de 1,2 milliard de dollars (989 millions d'euros) liée à la récente réforme fiscale adoptée aux Etats-Unis. Le fonds a également augmenté son dividende trimestriel de 15%.

    Le bénéfice net a bondi à 2,3 milliards de dollars, soit 14,07 dollars par action, contre 851 millions de dollars, soit 5,13 dollars par action, un an plus tôt.

    Hors bénéfices tirés de la réforme fiscale, BlackRock a dégagé un bénéfice par action de 6,24 dollars. Les analystes prévoyaient en moyenne 6,04 dollars par action, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

  • Bénéfice trimestriel en baisse de 37% pour JPMorgan Chase

    JPMorgan Chase , première banque américaine en termes d'actifs, a publié une baisse de 37% de son bénéfice au quatrième trimestre en raison d'une charge de 2,4 milliards de dollars (1,98 milliard d'euros) liée à un nouvel impôt fédéral.

    Le bénéfice net s'est contracté à 4,23 milliards de dollars, soit 1,07 dollar par action, sur la période octobre-décembre, contre 6,73 milliards de dollars (1,71 dollar par action) un an auparavant.

    Hors taxe fiscale et autres éléments exceptionnels, le bénéfice net s'est établi à 6,7 milliards de dollars, soit 1,76 dollar par action.

    L'action perdait 1,1% en avant-Bourse.

  • La situation sur les marchés en milieu de journée

    L'essentiel de la matinée boursière

    1. Les principales bourses européennes évoluent en légère hausse en mileu de journée, l'élan donné par les nouveaux records inscrits la veille par Wall Street ayant été freiné par une nouvelle envolée de l'euro, au plus haut depuis trois ans.

    2. Peu après 12h, Paris gagne 0,33%, Francfort 0,27%, Londres 0,24% et Amsterdam 0,14%. L’indice DJ Stoxx 600 monte de 0,16%.

    3. Sur le marché des changes, l'euro se traite à près de 1,2127 dollar, en hausse de plus de 0,79% face au billet vert, après l'annonce d'un projet l'accord de coalition en Allemagne entre les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU et les sociaux-démocrates du SPD.

    4. Le secteur automobile se distingue avec une hausse de 1,35%, tiré par le bond de 26% du britannique GKN, qui a annoncé avoir rejeté une offre d'achat de son concurrent Melrose (+5,44%).

    5. Carrefour prend 0,92% en réaction à l'annonce de son entrée, à hauteur de 17%,au capital du spécialiste du déstockage en ligne Showroomprivé. Ce dernier bondit de 49,63%.

    6. Autre valeur en vue, Fiat Chrysler Automobiles gagne 3,74% et a inscrit un nouveau plus haut historique. Le groupe italo-américain a annoncé le transfert en 2020 aux Etats-Unis de la production de pick-up actuellement assemblés au Mexique.

    7. L'action Puma (-4,88%) est attaquée en Bourse de Francfort, au lendemain de l'annonce par sa maison mère française, Kering (-0,71%), de la distribution à ses actionnaires de 70% du capital de l'équipementier sportif allemand dans le cadre de son recentrage sur le luxe et la joaillerie.

    8. A Bruxelles, Asit Biotech (+23,75%) se distingue, en réaction à un nouvel article sur les résultats cliniques de gp-ASIT+ paru dans la prestigieuse revue scientifique Allergy. A l'autre bout du spectre, Avantium rétrograde de 7%. La société a fait savoir que la production commerciale de plastique biologique allait accuser du retard.

    9. Le reste de la séance s’annonce animé sur le front des indicateurs, avec les chiffres des prix à la consommation et des ventes au détail à 14h30, comme sur celui des résultats avec la publication, avant l'ouverture, des comptes de JPMorgan Chase et de Wells Fargo.

  • KBCS reste à "accumuler" sur Asit Biotech

    L'objectif de cours de 7 euros est également confirmé après la publication des données de Phase 2 pour le rhume des foins gp-Asit+ dans un journal professionnel faisant autorité.

    "Avec cette publication sur les données de recherche acquises avant l'introduction en bourse, Asit met en avant son principal produit, le gp-Asit+", ont commenté les analystes de KBC Securities. Ils soulignent que le médicament dans une étude de phase 3 ont débouché sur des résultats relativement faibles, sur lequel l'autorité sanitaire allemande a demandé une nouvelle étude de phase 3. Ce qu'Asit Biotech prépare maintenant. Cependant, les finances d'ASIT sont extrêmement tendues et la biotech devrait avoir clôturé sur une position de trésorerie de 1 million d'euros à la fin de l'année dernière.

    La société travaille sur une augmentation de capital.

  • KBCS réduit son objectif de cours sur Avantium

    Wim Hoste réduit son objectif de cours sur Avantium à 8,50 euros contre 11, alors que la compagnie a annoncé que la production commerciale de son plastique biologique allait accuser du retard. Le rating reste à "conserver".

    L'analyste a découvert que les problèmes dans l'usine pilote étaient principalement liés à la qualité et à la pureté du produit. Synvina, la coentreprise d'Avantium et de BASF, devra donc installer des équipements supplémentaires dans l'usine pilote.

    Au cours d'une conférence téléphonique d'Avantium, Hoste a appris que l'entreprise visait toujours une usine d'une capacité de 25.000 à 50.000 tonnes.

    Avantium prévoyait d'investir entre 275 et 325 millions d'euros pour une usine de 50.000 tonnes.

    Le retard n'est certainement pas une bonne nouvelle, dit l'analyste. Désormais, il ne voit pas Avantium faire un bénéfice avant 2025-2026 au plus tôt (grâce à l'octroi de licences de technologie de production). Cela signifie qu'Avantium n'aura pas assez d'argent pour tenir jusque là.

    "Nous continuons à croire qu'Avantium a une technologie intéressante, mais le délai très long avant la rentabilité et les risques importants associés au développement, nous incitent encore à être prudent."

  • D'Ieteren peut reprendre le groupe Rietje

    L'Autorité de la concurrence a marqué son accord pour la reprise du groupe Rietje par D'Ieteren .

    Le groupe Rietje comprend les garages éponymes à Kapellen et Zwijndrecht, qui distribuent les marques Audi, Volkswagen et Skoda. Il reprend églaement une carrosserie multi-marques à Kapellen.

  • Warning: chat spécial "Guide actions 2018"

    Ce vendredi 12 janvier nous organisons un chat spécial de 12h30 à 13h30 consacré à la publication, ce week-end, de notre "Guide actions 2018".

    Le thème central est l'impact d'une hausse des taux sur certaines catégories d'actions. Vous pouvez déjà nous poser vos questions en cliquant ici.

  • Le point sur les marchés en matinée

    Le point sur les marchés en matinée

    1. Après une ouverture en hausse, les principales bourses européennes évoluent proches de l'équilibre en matinée vendredi, l'élan donné par les nouveaux records inscrits la veille par Wall Street ayant été interrompu par une nouvelle envolée de l'euro, au plus haut depuis trois ans.

    2. Peu après 10h, Amsterdam perd 0,11%. Paris (+0,03%) est à l’équilibre tout comme Londres (+0,08%). A Francfort, le Dax prend 0,24%. L’indice DJ Stoxx 600 est grappille 0,03%.

    3. Sur le marché des changes, l'euro se traite à près de 1,2120 dollar, en hausse de plus de 0,7% face au billet vert, après l'annonce d'un projet l'accord de coalition en Allemagne entre les chrétiens-démocrates de la CDU-CSU et les sociaux-démocrates du SPD, qui doit désormais donner lieu à des négociations formelles avant la formation d'un gouvernement.

    4. Côté actions, le secteur automobile se distingue avec une hausse de 1,51%, tiré par le bond de 24,14% du britannique GKN, qui a annoncé avoir rejeté une offre d'achat de son concurrent Melrose (+8,19%).

    5. Carrefour prend 0,17% en réaction à l'annonce de son entrée, à hauteur de 17%,au capital du spécialiste du déstockage en ligne Showroomprivé. Ce dernier bondit de 48,46%.

    6. Autre valeur en vue, Fiat Chrysler Automobiles gagne 3,63% et a inscrit un nouveau plus haut historique. Le groupe italo-américain a annoncé le transfert en 2020 aux Etats-Unis de la production de pick-up actuellement assemblés au Mexique.

    7. Le reste de la séance s’annonce animé sur le front des indicateurs, avec les chiffres des prix à la consommation et des ventes au détail à 14h30, comme sur celui des résultats avec la publication, avant l'ouverture, des comptes de JPMorgan Chase et de Wells Fargo.

  • L'euro franchit le seuil de 1,21 dollar

    L'euro progresse ce matin sur le marché des changes, pour atteindre 1,2114 dollar, son niveau le plus élevé depuis décembre 2014. Jeudi soir, la devise européenne cotait encore 1,2032 dollar.

    La monnaie unique a brutalement accéléré ses gains à l'annonce de l'accord d'une coalition en Allemagne.

    Hier après-midi, la publication du compte-rendu du dernier Comité de politique monétaire de la BCE, qui suggère un prochain changement de ton de l'institution en faveur d'une politique monétaire plus restrictive, a déjà donné un coup de boost à l'euro.

    Evolution de l'euro face au dollar au cours de ces trois dernières séances:

     

    ©Doc

  • La cession de titres Puma par Kering passe mal

    Le groupe de luxe Kering envisage de distribuer l'essentiel de ses titres dans l'équipementier sportif allemand Puma à ses actionnaires, au premier rang desquels la holding Artemis de la famille Pinault, pour se consacrer au luxe. Cette annonce est mal accueillie en Bourse: Puma chute de 11,54% tandis que Kering est désormais en baisse de 0,95% après avoir initialement ouvert en hausse et gagné jusqu'à 1,62%.

  • Asit Biotech rit, Avantium pleure

    La Bourse de Bruxelles évolue en hausse de 0,22% à 4.164,68 points en début de séance, malgré le recul de Bekaert (-1%) et d'AvH (-0,9%), toujours plombée par sa filiale CFE (-1,5%).

    Hors Bel20, les biotech se distinguent encore grâce notamment à Asit Biotech dont l'action s'envole de 24%, en réaction à un nouvel article sur les résultats cliniques de gp-ASIT+ paru dans la prestigieuse revue scientifique Allergy. Curetis suit avec un gain de 7,88%. Ablynx et Argen-X gagnent respectivement 3,90% et 3,23%.

    A l'autre bout du spectre, Avantium rétrograde de 7%. La société a fait savoir que la production commerciale de plastique biologique allait accuser du retard.

    MDxHealth rétrograde de 2,2%. Taglich Brothers a confirmé sa recommandation d'achat sur MDxHealth mais réduit son prix cible à 5 dollars contre 7,50.

    Telenet ne profiète guère du relèvement d'objectif de cours annoncé par le broker américain Pivotal Research. Le titre gagne 0,42%.

  • BOURSE-KERING MONTE DE 1% APRÈS L'ANNONCE DE LA SCISSION DE PUMA

  • BOURSE-PUMA DÉCROCHE DE PRÈS DE 13% APRÈS LA SCISSION ANNONCÉE PAR KERING

  • | Opening Bell |

    Les indices actions ouvrent sur un rebond vendredi, dans un marché en quête de catalyseur, suspendu aux premiers résultats trimestriels bancaires attendus aux Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,11%
    • Amsterdam: +0,16%
    • Francfort: 0,29%
    • Paris: +0,23%
    • DJ Stoxx 600: +0,13%

  • Le plastique biologique d'Avantium prend du retard

    La production commerciale du plastique biologique d'Avantium dans une usine à construire à Anvers va accuser du retard. Le CEO d’Avantium Tom van Aken estime désormais que l’usine sera opérationnelle vers 2023-2024.

    Synvina, sa co-entreprise avec BASF , est à l'origine de ce report. Dans le processus technique de la mise en place de la production, Synvina a identifié des étapes qui nécessitent des améliorations, précise-t-elle dans un communiqué. Elle recommande de se pencher sur ses étapes afin d’assurer un processus le plus efficient possible et le meilleur produit pour les clients. Dans ce contexte, Synvina a l’intention d’étendre la phase pilote ce qui va retarder le début de la construction de l’usine. Dans ce contexte, Synvina a l’intention d’étendre la phase pilote, ce qui va retarder le début de la construction de l’usine de 24 à 36 mois.

  • Puma et Kering parmi les valeurs à suivre en Europe

    Kering a annoncé jeudi après la clôture son intention de distribuer en nature à ses actionnaires environ 70% du total des actions Puma , dont le groupe détient 86,3% du capital, une opération qui lui permettrait de se concentrer sur le luxe et ferait de la famille Pinault un actionnaire direct de l'équipementier sportif allemand.

    Kering a confirmé ainsi une piste évoquée par des sources approchées par Reuters.

    Puma a perdu jeudi 4,38%, Kering 0,99%.

     

    ©IMAGEGLOBE

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture

    Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture des marchés

    1. Les principales Bourses européennes devraient tenter un rebond à l'ouverture, dans le sillage des records affichés à Wall Street, malgré la fermeté de l'euro et les tensions sur le marché obligataire.

    2. Le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,34% à l'ouverture et le Dax à Francfort 0,36%. L FTSE à Londres devrait ouvrir sur une note stable, après avoir clôturé sur un record.

    3. L'euro évolue encore vendredi autour de 1,2040 dollar, après avoir atteint plus tôt en séance 1,2066, non loin de son pic annuel de 1,2089.

    4. Le rendement du Bund est remonté à plus de 0,52%, pour la première fois depuis début août, après la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE qui suggère un prochain changement de discours de l'institution.

    5. Les grandes banques, JP Morgan Chase et Wells Fargo en tête, donneront ce vendredi le véritable coup d'envoi de la "saison" des résultats du quatrième trimestre.

    6. Les investisseurs surveilleront la publication à 14h30 des prix américains à la consommation de décembre. Des chiffres décevants pourraient remettre en question le rythme des hausses de taux aux Etats-Uni.

  • Avis de broker sur Telenet et MdxHealth

    Pivotal Research Group passe de 65 à 75 euros sur Telenet . La recommandation reste à "acheter".

    Taglich Brothers confirme sa recommandation d'achat sur MDxHealth mais réduit son prix cible à 5 dollars contre 7,50.

  • Nouveaux records à Wall Street

    Après un accès de faiblesse mercredi, les marchés américains ont repris leur marche en avant ce jeudi dans le sillage des résultats, bien reçus, des premières grandes entreprises à dévoiler leurs comptes pour le quatrième trimestre: la compagnie aérienne Delta (+4,78% à 58,52 dollars) et le constructeur de maisons KB Home (+12,31% à 38,58 dollars).

    La hausse persistante du pétrole a également permis aux indices new-yorkais de retrouver leurs sommets.

    Le Dow Jones a ainsi gagné 0,81% pour terminer à moins de 26 unités des 25.600 points. Même cadence pour le Nasdaq qui s'est adjugé 0,81%, de quoi pouvoir franchir allègrement les 7.210 points. De son côté, le S&P 500 a grimpé de 0,66% au-dessus des 2.766 points.

  • A l'agenda du vendredi 12 janvier

    → ECONOMIE / FINANCE

    Belgique

    • Revue de la note souveraine belge par S&P

    Chine

    • Balance commerciale/décembre

    Etats-Unis

    • 14h30 Prix à la consommation/décembre
    • 14h30 Ventes au détail/décembre
    • 16h Stocks des entreprises/novembre

    → ENTREPRISES

    Allemagne

    • BMW : ventes annuelles 2017 (9h)

    Belgique

    • Dalenys: offre de rachat par Natixis contre 9 euros par action. Jusqu’au 22 janvier.
    • Sapec: réouverture de l’offre de reprise par Soclinpar à 60 euros par action. Jusqu’au 23 janvier.
    • Warehouses Estates Belgium: cotation ex-dividende de 3,45 euros bruts

    Etats-Unis

    Résultats du T4 de :

    • JPMorgan Chase & Co
    • Wells Fargo
    • BlackRock

  • Tokyo finit en baisse, Uniqlo se distingue

    La Bourse de Tokyo clôture en baisse, pénalisée par la fermeté du yen qui a pesé sur les valeurs exportatrices de la cote.

    L'indice Nikkei a perdu 56,61 points (-0,24%) à 23.653,82 points et le Topix, plus large, a cédé 11,85 points (-0,63%) à 1.876,24 points.

    Aux valeurs, Fast Retailing (Uniqlo) a bondi de 6%, le distributeur de prêt-à-porter ayant annoncé un bénéfice record pour le premier trimestre de son exercice 2017-2018.

  • Bonjour!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content