Ablynx a fait des étincelles lors d'une séance sans relief

La victoire de Merkel, c'est fait! Les marchés se tournent maintenant vers les Etats-Unis et leur fameux "fiscal cliff". L'échéance se rapproche. L'inquiétude a gagné les Bourses, d'autant plus que les investisseurs s'interrogent sur le calendrier de la Fed. A Wall Street, c'est la fête pour Apple, tandis que Blackberry poursuit sa descente aux enfers.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Anne-Sophie Bailly et Isabelle Dykmans  sont vos "livebloggeuses" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 


17:47 A Bruxelles, notons les jolies performances de AvH (+3,04%) et CFE (+5,18%) , après leur recommandation à l'achat de la part d'ING. Ablynx termine sur une envolée de 11,46% après le deal de 175 millions de dollars avec AbbVie.


17:36 Closing bell! Une clôture définitivement rouge en Europe. Les bonnes nouvelles concernant la croissance en Europe ainsi que la réélection d'Angela Merkel en Allemagne ont été éclipsées par les discussions houleuses autour du budget aux USA ainsi que par l'incertitude sur le calendrier de la Fed...

17:09 À l'affut de la moindre info qui pourrait vous indiquer quand la Réserve fédérale américaine commencera à réduire son programme de rachat d'actifs ? Si vous en croyez William Dudley, président de la Fed de New York, cela interviendra avant la fin de cette année. Même discours chez Dennis Lockhart, le président de la Fed d'Atlanta pour qui il reste "du chemin à faire" avant que la Fed ait atteint ses objectifs pour le marché du travail.

16:08 Draghi continue à parler : "La BCE est disposée à utiliser tout instrument, y compris un nouveau LTRO, pour maintenir sa politique monétaire".

Et pendant ce temps-là...

Bund futures hit session high on Draghi comments— Chris Adams (@chrisadamsmkts) September 23, 2013

16:02 Les investisseurs hésitaient jusqu'à présent, mais maintenant ils semblent avoir choisi une direction : celle de la baisse !

15:51 Apple s'adjuge 5,2% à 491,75 dollars après des annonces optimistes sur son chiffre d'affaires et sa marge brute du quatrième trimestre, qu'il attend désormais vers le haut de ses marges de prévision. Son concurrent canadien BlackBerry chute en revanche de 5,5% à 8,24 dollars sur le Nasdaq après l'annonce, vendredi soir, de lourdes pertes pour le deuxième trimestre de son exercice, de la suppression de plus d'un tiers de ses effectifs et d'un recentrage de ses activités sur la clientèle professionnelle.

15:34 Ouverture contrastée à Wall Street


15:29  Mario Draghi commence à parler. Il dit s'attendre à une poursuite de la reprise pendant le trimestre en cours, "en dépit de la faible production industrielle en juillet". Il prévient aussi que les taux resteront bas pendant une période prolongée. Pas de quoi faire rebondir les Bourses européennes, qui continuent à évoluer dans le rouge...

15:08  Apple annonce que son chiffre d'affaires et sa marge brute trimestriels devraient se situer dans le haut des fourchettes de prévisions évoquées jusqu'à présent.

15:01  Une stat moins bonne que prévu...

USA-INDICE PMI MANUFACTURIER DE SEPTEMBRE EN BAISSE À 52,8 EN VERSION FLASH (CONSENSUS 54,0, AOÛT 53,1)


14:33 L'iPhone 5 a plutôt du succès... Le titre prend 4% en avant-Bourse.

AAPL says 9 million 5C and 5S phones sold over the weekend— zerohedge (@zerohedge) September 23, 2013

14:11 Le patron et directeur de la création du fabricant de vêtements Moncler, Remo Ruffini, envisage une cotation à la Bourse de Milan cet hiver, a-t-il déclaré lundi dans le Financial Times. "J'ai très envie de cette cotation. Nous étions prêts en 2011 et nous le sommes toujours", a déclaré M. Ruffini. "Entrer en Bourse fait partie de la maturité d'une entreprise. C'est la raison pour laquelle une cotation est une bonne chose pour Moncler".

14:08 Encore une journée difficuile en vue pour BlackBerry.

Blackberry loses another 5% premarket on Friday profit warning http://t.co/XX3rDKDuGx— MarketWatch (@MarketWatch) September 23, 2013

13:00 Vous voulez parler de l'actualité des marchés financiers, c'est le moment, c'est l'instant.

 

12:15 Petit point à la mi-séance. On reste toujours dans des marges étroites autour du point d'équilibre sur les marchés européens.

Sur le marché des changes, l'euro perdait un peu de terrain face au dollar. Les cambistes digèrent la victoire attendue de la chancelière Angela Merkel dimanche aux élections législatives en Allemagne.

Les investisseurs digéraient par ailleurs la publication lundi d'un nouvel indicateur européen encourageant.
En effet, l'activité privée a continué de progresser en septembre dans la zone euro, l'indice PMI composite atteignant son plus haut niveau en plus de deux ans.

12:04 Voici les valeurs à suivre à Wall Street

ALCOA, composant du Dow Jones depuis 1959, sort ce lundi de l'indice phare de Wall Street, tout comme BANK OF AMERICA et HEWLETT-PACKARD, dans le cadre du plus important remaniement du Dow depuis près de dix ans. GOLDMAN SACHS, NIKE et VISA remplaceront les trois sortants.

BLACKBERRY a annoncé vendredi après la clôture de lourdes pertes pour le deuxième trimestre de son exercice, la suppression de plus d'un tiers de ses effectifs, soit environ 4.500 emplois, et un recentrage de ses activités sur la clientèle professionnelle.

LOCKHEED MARTIN. Le département américain de la Défense a annoncé vendredi après la clôture la conclusion d'un contrat de quatre milliards de dollars avec le numéro un mondial de la défense, portant sur la fourniture aux Etats-Unis et aux Emirats arabes unis de composants du système de défense antimissile Terminal High Altitude Area Defense.

AT&T a dit vendredi qu'il réfléchissait à différentes options permettant de "monétiser" ses relais mobiles, tout en précisant que la conclusion d'un éventuel accord avec un acheteur dépendrait de la manière dont ce dernier continuerait d'utiliser ces équipements. La semaine dernière, l'agence Bloomberg a rapporté qu'une cession de ces antennes permettrait à l'opérateur télécoms de lever quelque cinq milliards de dollars.

APPLE. Un groupe de pirates informatiques allemands a affirmé dimanche avoir forcé le dispositif de reconnaissance d'empreintes digitales de la dernière version de l'iPhone, une innovation commercialisée deux jours plus tôt seulement par le groupe.

PHILIP MORRIS, leader mondial de l'industrie du tabac, se défend de tout lobbying illégal après la publication samedi par Le Parisien de documents suggérant le fichage des eurodéputés avant l'examen, le 9 octobre prochain par le Parlement européen, d'une directive destinée à mieux avertir les fumeurs.

CITIGROUP a subi une baisse significative de ses revenus de trading au troisième trimestre, évolution qui pourrait peser sur les bénéfices de la banque, a rapporté dimanche le Financial Times.


11:42 Vendredi soir, Blackberry était au centre de l'attention. Le fabricant de smartphones a annoncé de lourdes pertes ainsi que la suppression d'un tiers de ses effectifs. L'entreprise a décidé de laisser tomber le marché des particuliers pour se concentrer sur les entreprises et administrations. Le titre a plongé de plus de 17%. Selon un tour d'analystes réalisé par Reuters, ce projet est largement vu comme étant une manoeuvre désespérée qui, selon les spécialistes du secteur, ne fera qu'accélérer la chute du groupe canadien. Le changement de stratégie et la restructuration radicale de la société crée des inquiétudes sur sa viabilité. L'incertitude pourrait bien inciter certains de ses partenaires et de sa clientèle professionnelle et particulière à délaisser son système. Nous verrons si la dégringolade se poursuivra cette après-midi...

10:22 L'activité privée a continué de progresser en septembre dans la zone euro, l'indice PMI composite atteignant son plus haut niveau en plus de deux ans, signe que la reprise s'intensifie, a indiqué lundi le cabinet Markit qui publie cet indicateur. L'indice s'est établi à 52,1 contre 51,5 en août, selon une première estimation. Il est à son plus haut niveau depuis 27 mois, a précisé Markit.

10:10 Zone euro: la reprise s'intensifie en septembre, indice PMI à 52,1

09:55 Reuters nous livre une petite synthèse de ce qui se passe sur les marchés ce matin. Je vous en fais part.

A savoir

Les Bourses européennes ont ouvert en léger recul, l'inquiétude des investisseurs sur la stratégie de la Réserve fédérale américaine l'emportant sur l'impact positif de bons indicateurs de croissance du secteur privé en Chine et en Europe et sur la victoire d'Angela Merkel aux élections législatives allemande.

Les investisseurs s'interrogent sur la stratégie à venir de la Fed après sa décision inattendue la semaine dernière de ne pas toucher à son programme d'injections de liquidités dans l'économie. 

A Paris, l'indice CAC 40 perd 0,15% à  Francfort, le Dax cède 0,25%, à Londres, le FTSE recule de 0,31%. Le Bel 20 est à l'équilibre. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 se replie de 0,2%.


Les marchés avaient atteint des pics la semaine dernière après la décision de la Fed, même si l'enthousiasme s'était rapidement épuisé dans la mesure où
cette décision est le reflet de la fragilité de la reprise.

Une série d'indices PMI signalent une accélération de la croissance de l'industrie manufacturière en Chine et une bonne tenue du secteur privé dans la zone euro grâce au secteur des services.

En Allemagne, plébiscitée pour son rôle pendant la crise de la zone euro, Angela Merkel a conduit dimanche les conservateurs à un succès triomphal aux élections législatives fédérales, près de la majorité absolue. "La formation d'une grande coalition pourrait être une bonne chose pour la zone euro", ajoute Peter Dragicevich, responsable de la stratégie chez Commonwealth Bank of Australia. "Le SPD est en faveur d'une plus grande intégration dans la zone euro."

Sur le marché du pétrole, le Brent mer du Nord se maintient au-dessus des 109 dollars le baril, soutenu par les bons chiffre de croissance en Chine, dans
des marchés qui restent toutefois prudents en attendant de savoir si la Fed a l'intention de réduire ses rachats d'actifs à sa prochaine réunion d'octobre.

Cette crainte pèse également sur le marché de l'or, à 1.321,81 dollars l'once contre un puc de 1.374,54 dollars touché jeudi dernier.

Les investisseurs attendent d'autres indices PMI manufacturiers en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que les discours de trois responsables de la Fed, dont
celui du président influent de la Fed de New York, William Dudley.

Les marchés japonais étaient fermés ce lundi pour la fête de l'Equinoxe d'automne.

09:45 Je vous donnais le tweet de l'analyste Tom Simonts sur MDX Health qui faisait étatt dune supension de cotation. Je ne vois de confirmation de cette info nulle part.

09:30 KBCS a revu son objectif de cours sur Ablynx pour le porter de 12 à 12,50 euros. Le deal conclu avec Abb-Vie dope le cours de la biotech qui gagné 11,86% pour s'établir à 8,30 euros.

 

09:25 A quelques semaines d'importantes échéances budgétaires, les États-Unis se dirigent vers une nouvelle crise politique, Barack Obama estimant que l'intransigeance de ses adversaires républicains risque notamment de provoquer un catastrophique défaut de paiement, deux ans après un épisode similaire.


Deux dates butoirs se rapprochent à grande allure:

  • le 1er octobre, début de l'exercice budgétaire 2014, avant laquelle de nouveaux crédits doivent être votés;
  • la mi-octobre, quand le Trésor américain aura atteint le "plafond" légal de la dette fédérale.

09:11

De handel in #MDXHealth is geschorst op Euronext Brussel. En @HansDHaese van Bank Degroof verlaagt koersdoel op #Gimv van €40 to €38— Tom Simonts (@TSimonts) September 23, 2013

09:00 OPENING BELL

08:50 ING revient sur le deal CFE/AvH

Ratings: ING trekt rating #Ackermans op van Houden tot Kopen en doet hetzelfde voor #CFE. Koersdoel van #CFE gaat van €43 naar €71 #DEME— Tom Simonts (@TSimonts) September 23, 2013

08:46

"Le renversement de tendance vendredi à Wall Street (...) devrait se traduire par un démarrage en demi-teinte en Europe ce matin, en dépit de la victoire d'Angela Merkel."
Michael Hewson,
analyste chez CMC Markets

08:39 Du côté des valeurs belges, on suivra l'évolution du cours d'Ablynx qui a conclu un accord de licence d'une valeur de 175 millions de dollars.

08:24 Bonjour à tous, je (Anne-Sophie) vais vous accompagner pour le suivi des marchés ce lundi matin. Des marchés qui sont attendus sur une note hésitante, après

  • l'annonce d'une accélération de la croissance dans le secteur manufacturier en Chine. La croissance a gagné en vigueur en septembre dans le secteur manufacturier chinois, jusqu'à atteindre un plus haut de six mois, grâce à une amélioration de la demande, tant au niveau intérieur qu'à l'étranger. 

 

  • le triomphe d'Angela Merkel aux élections législatives allemandes. En Allemagne, plébiscitée pour son rôle pendant la crise de la zone euro, Angela Merkel a conduit dimanche les conservateurs à un succès triomphal aux élections législatives fédérales, près de la majorité absolue.  Alors que la quasi-intégralité des bulletins de vote ont été dépouillés, le bloc conservateur est crédité de 41,5%, son plus gros score depuis 1990. Il devra se passer de son partenaire de coalition libéral (FDP), qui, avec 4,8% passe sous le seuil de 5% requis pour être représenté au Bundestag, et pourrait devoir composer à nouveau avec le centre gauche. )


D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien et le FTSE à Londres pourraient perdre jusqu'à 0,2% à l'ouverture, tandis que le Dax, soutenu par le résultats des élections, pourrait gagner 0,1%.

La Bourse de Tokyo est fermée pour la fête de l'automne.

Wall Street a fini en baisse de plus de 1% vendredi après des déclarations de plusieurs responsables de la Fed qui ont accru le degré d'incertitude sur la stratégie à venir de la Réserve fédérale américaine après sa décision la semaine dernière de ne pas toucher à son plan de rachats d'actifs.


Les investisseurs attendent une série d'indices PMI manufacturiers en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que les discours de trois responsables de la Fed.


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés