1. Les marchés
  2. Live blog
live

Apple à nouveau à 1000 milliards de dollars

Les marchés sur la réserve avant une réunion monétaire historique pour la Fed. Les négociations commerciales brutalement interrompues. Pluie de résultats à Bruxelles, avec les chiffres de Melexis, Ontex, Solvay, Umicore... Warning d'Aperam. WDP veut diviser son action par sept.
  • A l’agenda ce jeudi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve jeudi pour une nouvelle séance.

    Au menu : L’indice PMI Markit manufacturier définitif en  juillet en Allemagne, l’indice PMI Caixin-Markit manufacturier définitif en  juillet en Chine, les inscriptions au chômage  pour la semaine au 27 juillet et l’Indice ISM manufacturier en juillet aux Etats-Unis, l’indice PMI Nikkei-Markit manufacturier définitif en juillet au Japon,  l’indice PMI Markit manufacturier en juillet au Royaume-Uni et le communiqué de politique monétaire de la Banque d'Angleterre, rapport trimestriel sur l'inflation. L’indice PMI Markit manufacturier définitif en juillet de la zone euro.

     Les marchés sont  fermés en Suisse.

     

    Du côté des entreprises, sont attendus les résultats du premier semestre de argenx et Telenet. A l’étranger, les résultats du troisième trimestre de Infineon et Siemens sont publiés. BMW annonce ses résultats du deuxième trimestre. Generali publie ses résultats semestriels, tout comme Telecom Italia. ING et Arcelor publient leurs résultats du deuxième trimestre, tout comme Royal Dutch Shell. Barclay et Standard Chartered publient leurs résultats semestriels

  • Hausse de la valeur du portefeuille d'Intervest Offices & Warehouses

    La SIR immobilière cotée Intervest Offices & Warehouses affiche un plan de croissance ambitieux pour le deuxième semestre: la poursuite de la croissance de son portefeuille immobilier en vue d’atteindre 1 milliard d'euros d’ici fin 2019 avec une hausse du résultat EPRA par action d’au moins 3% et un dividende brut minimum de 1,50 euro par action.

    Au 30 juin, le portefeuille immobilier était en hausse de 5% à une juste valeur de 909 millions d'euros (867 millions au 31 décembre 2018). Le groupe note également une augmentation de 1% de la juste valeur de son portefeuille immobilier existant au premier semestre, "principalement en raison de l’aiguisement des rendements dans le portefeuille logistique".

    Le taux d’occupation de l’ensemble du portefeuille immobilier s’élève à 91% au 30 juin 2019, contre 93% au 31 décembre 2018.

    Le résultat EPRA est en hausse de 75% "en raison de la croissance du portefeuille immobilier et de l’indemnité de rupture unique reçue suite au départ du locataire Medtronic". Par action, le résultat EPRA est de 1,03 euro au premier semestre 2019, alors qu'il était de 0,77 euro au premier trimestre 2018.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en légère hausse. A quelques heures des conclusions d'une réunion de la banque centrale américaine (Fed), les opérateurs se montrent prudents car "il n'est pas entièrement clair" si les décisions "auront un impact positif ou négatif sur les marchés européens", note Andreas Lipkow, de Comdirekt.

    En Europe, les résultats de sociétés ont animé la cote en attendant la Fed.

    A Bruxelles, les investisseurs ont applaudi les résultats d'Ontex, Solvay et Umicore.

    Bel 20: +0,77%

    AEX: -0,39%

    CAC 40: +0,14%

    DAX: +0,45%

    FTSE 100: -0,64%

    Euro Stoxx 50: +0,27%

  • Forte chute des stocks de brut aux Etats-Unis

    Les stocks de pétrole brut ont reculé la semaine dernière aux Etats-Unis pour la septième semaine consécutive, bien au-delà des prévisions des analystes, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).

    Lors de la semaine achevée le 26 juillet, les réserves commerciales de brut ont baissé de 8,5 millions de barils pour s'établir à 436,5 millions de barils, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse de 2,75 millions de barils. Depuis la semaine achevée le 7 juin, les stocks de brut ont chuté de 49 millions de barils.

  • Apple franchit à nouveau la barre de 1000 milliards de dollars de capitalisation

    La capitalisation boursière d'Apple a repassé la barre de 1000 milliards de dollars grâce au rebond du titre. Si le titre maintient sa hausse de 4,2%, la société terminera la séance à un niveau de capitalisation symbolique. Avec Microsoft , Apple est la deuxième valeur de plus de 1000 milliards de dollars. 

  • Wall Street ouvre en hausse

     Dow Jones +0,20%, Nasdaq +0,21%

  • Net rebond des créations d'emplois dans le secteur privé en juillet

    Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont nettement rebondi en juillet, et plus que prévu, selon l'enquête mensuelle d'ADP publiée qui fait toutefois apparaître un recul marqué des nouvelles embauches pour les petites entreprises.

    En outre, la tendance de fond reste un ralentissement de l'emploi depuis le début de l'année.

    Quelque 156.000 nouveaux emplois ont été enregistrés dans le seul secteur privé, contre 102.000 en juin, indique la firme de fiches de paie ADP.

    Globalement pour juillet, les analystes tablaient sur un nombre moins élevé (150.000).

    "Bien que le marché du travail reste dynamique, il montre des signes d'affaiblissement. Une modération de la croissance de l'emploi est attendue car le marché du travail se resserre davantage."
    Ahu Yildirmaz
    Vice-président de la cellule d'études d'ADP



    Le gouvernement publie vendredi les chiffres officiels de l'emploi pour juillet. Les analystes s'attendent à 160.000 nouvelles créations secteurs public et privé confondus, contre 224.000 emplois enregistrés en juin.

  • +0,6%
    Hausse attendue des bénéfices des entreprises européennes
    Les bénéfices des entreprises européennes sont désormais attendus en hausse de 0,6% au deuxième trimestre, au lieu d'une baisse de 0,5% prévue il y a encore une semaine, selon les estimations des analystes compilées par Refinitiv.

  • L'essentiel de la tendance boursière - Update

    1. La Bourse de New York devrait ouvrir en hausse de 0,1 à 0,3%.
    2. Les indices européens en ordre dispersé, Paris gagne 0,11% mais Amsterdam cède 0,33%.
    3. L'indice Bel20 monte de 0,79% dopé par Ontex (+12%), Umicore (+9,14%) et Solvay (+2,08%).
    4. Apple grime de 5% en avant Bourse après des trimestriels supérieurs au consensus.
    5. EssilorLuxottica prend 4,4%, après ses résultats et le projet d'acquisition de GrandVision (+5,4%).
    6. Puma avance de 8%, grâce à des prévisions relevées.
    7. Calme plat sur le marché des changes avant la Fed où la livre sterling se stabilise.

  • La recapitalisation de Nyrstar est bouclée

    Après le feu vert indispensable des détenteurs d’obligations ainsi que celui des autorités judiciaires compétentes au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, la recapitalisation du groupe est désormais effective signale Nyrstar dans un communiqué.

    Nyrstar confirme par ailleurs que son CEO, Hilmar Rode, restera administrateur et directeur général de la société. Daniel Vanin a été nommé CEO du nouveau groupe opérationnel contrôlé par Trafigura.

    La cotation de Nyrstar est toujours suspendue à la Bourse de Bruxelles dans l’attente de la publication du rapport du réviseur.

  • LafargeHolcim en soutien de GBL

    Le géant du ciment LafargeHolcim gagne 1,3% à la bourse de Zurich après la publication de ses résultats semestriels. Le bénéfice net a plus doublé parce que le producteur de béton n'a pas eu à supporter de coûts de restructuration importants cette fois-ci et que l'entreprise a dû payer moins d'intérêts en raison de la réduction de la dette.

    Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a augmenté plus que prévu avec une croissance de 7% au deuxième trimestre.

    Pour l’ensemble de l’année 2019, le groupe prédit une augmentation des bénéfices d’au moins 5% et une hausse du chiffre d'affaires de 3 à 5%.

    La reprise chez LafargeHolcim est un coup de pouce pour GBL dont l'action progresse de 0,19%. La holding belge détient 9,4% des actions. Le géant du ciment représente 13,5% du portefeuille de GBL.

    GBL profite également de la forte hausse des titres Umicore et Ontex après des résultats rassurants.

    GBL publie ses résultats trimestriels après Bourse.

  • Degroof Petercam réduit son conseil sur WDP

    La société immobilière réglementée WDP , qui a publié ses résultats semestriels avant l'ouverture, fait l'objet d'un abaissement d'un conseil par Degroof Petercam. Pour l'analyste de la banque, Amal Aboulkhouatem, l'action WDP a enregistré l'une des meilleures performances des valeurs suivies par Degroof Petercam (+35,4% depuis le début de l'année), dopée par les perspectives de croissance alimentées par l'expansion du commerce électronique. Au niveau actuel, l'action se négocie à des multiples de valorisation élevés et un rendement du dividende de 3,3%, poursuit-il. Et une grande partie de la future création de valeur est déjà incluse dans le prix de l'action. "Nous modifions notre rating de conserver à réduire et confirmons notre objectif de cours à 130 euros", précise-t-il.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * APPLE a dégagé un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs au consensus et sa prévision de chiffre d'affaires du trimestre en cours dépasse également les attentes, provoquant une hausse de 4,2% de l'action dans les transactions électroniques avant l'ouverture.

    * ADVANCED MICRO DEVICES prévoit un chiffre d'affaires du troisième trimestre en deçà du consensus, en raison d'une baisse de la demande de processeurs employés dans les consoles de jeux. AMD a dit mardi attendre un chiffre d'affaires de 1,8 milliard de dollars, plus ou moins 50 millions, alors que le consensus Refinitiv IBES était à 1,95 milliard. L'action chutait de 7% en après-Bourse.

    * ELECTRONIC ARTS a publié mardi soir un chiffre d'affaires meilleur que prévu pour son premier trimestre clos fin juin, porté par le succès de son jeu "Apex Legends", mais il a confirmé des prévisions inférieures au consensus pour le deuxième trimestre et l'exercice annuel. L'action a gagné jusqu'à 5% dans les échanges d'après-Bourse.

    * MONDELEZ INTERNATIONAL - Le fabricant des chocolats Cadbury a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel
    supérieur aux attentes et a relevé sa prévision de croissance organique annuelle, grâce à la croissance de la demande des marchés émergents. L'action gagnait 1% en après-Bourse.

    * GILEAD SCIENCES a annoncé mardi soir un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs aux attentes, la hausse des ventes de ses traitements du virus VIH ayant compensé un tassement de la demande de ses traitements de l'hépatite C. L'action a initialement monté dans les transactions électroniques avant d'effacer ses gains.

    * SPOTIFY a annoncé mercredi un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au deuxième trimestre grâce à un nombre d'abonnés à son service premium en hausse.

  • "Le S&P 500 à 3.100 points fin 2019 et à 3.400 points fin 2020"

    Goldman Sachs a relevé mardi son objectif pour l’indice de référence américain S&P 500 de 3% à 3.100 points à la fin de cette année. La banque a toutefois a abaissé ses estimations de bénéfices, en raison de la faiblesse de l’activité économique et des perspectives de marge.

    Au début de l’année, Goldman avait prédit que la croissance du bénéfice par action de 2019 serait probablement comprise entre 3% et 6%, mais la banque d'affaires s’attend maintenant à ce qu’elle se situe dans la partie basse de la fourchette.

    Malgré le resserrement des bénéfices, les analystes restent favorables pour les marchés d'actions.

    Le nouvel objectif de prix pour le S&P500 implique un gain de 24% pour l’année en 2019. Goldman Sachs fixe un niveau cible de 3.400 points pour l'indice à la fin 2020, une hausse de 10% par rapport à l’objectif de cette année.

    L'indice S&P500 se situait à 3.013,18 points à la clôture mardi soir.

     

  • L'inflation et la croissance européenne ralentissent en zone euro, le chômage au plus bas

    La croissance économique en zone euro a ralenti au deuxième trimestre, tout comme l'inflation en juillet, deux mauvaises nouvelles partiellement compensées par une bonne, la baisse du chômage en juin, selon des chiffres officiels mercredi.

    > L'inflation en zone euro a ralentit en juillet à 1,1%, selon Eurostat, contre 1,3% en juin.

    > La croissance économique a rétrogradé au deuxième trimestre à +0,2% contre +0,4% au premier.

    > Le chômage s'est inscrit à un plus bas depuis 11 ans à 7,5% en juin, en recul par rapport au 7,6% enregistré en mai.


    Tous ces chiffres sont totalement conformes à ce qu'attendaient les analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset.

  • L'Asie boursière heurtée par le conflit commercial

    Les Bourses asiatiques ont fini en baisse plombées par les craintes d'absence de solution rapide au conflit commercial sino-américain après de vives critiques contre la partie adverse émanant du président Trump.

    > L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a cédé 0,86% à 21.521,53 points
    > A Hong Kong, l'indice Hang Seng a également clôturé en baisse de 1,31% à 27.777,75 points
    > En Chine continentale, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a abandonné 0,67% à 2.932,51 points, celui de la Bourse de Shenzhen a reflué de 0,68% à 1.571,30 points.

  • Melexis: de -4% à +6%

    Le fabricant de semi-conducteurs pour le secteur automobile Melexis a ouvert en baisse de plus de 4%, mais il affiche maintenant une hausse de 6%. "Nous considérons que toute faiblesse des prix à court terme est une opportunité d'achat", a déclaré KBC Securities. Cette fenètre d'opportunité a donc été très limitée ce matin.

  • Upgrade pour Galapagos chez UBS

    UBS relève sa recommandation sur Galapagos à "acheter" contre "neutre".

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. L'indice DJ Stoxx 600 est stable (-0,01%) se stabilisant après sa pire séance en trois de mois.
    2. Les marchés européens pointent en ordre dispersé : Francfort gagne 0,14% et Paris 0,12% mais Amsterdam perd 0,15%.
    3. Bruxelles engrange 0,73% grâce à Umicore, Solvay et Ontex, dont les résultats trimestriels sont bien accueillis.
    4. Les investisseurs attendent la décision de la Fed et le discours de son patron Jerôme Powell.
    5. La séance est assombrie par le retour des crispations entre la Chine et les Etats-Unis.
    6. L'agenda des indicateurs est chargé avec notamment pour la zone euro l'estimation rapide de l'inflation et la première estimation de la croissance du deuxième trimestre 11h
    7. Aux Etats-Unis, l'enquête ADP sur l'emploi privé, publiée à 14h15, donnera un avant-goût de la statistique officielle de l'emploi attendue vendredi.
    8. En Allemagne, les ventes au détail ont rebondi plus que prévu en juin après leur baisse inattendue du mois précédent tandis que le nombre de demandeurs d'emplois a augmenté d'un millier en juillet.

  • "Un scénario satisfaisant serait une baisse de 0,25% assortie d'une forte probabilité d'une baisse de 25 points supplémentaires lors de la réunion de septembre prochain."
    Christopher Dembik
    Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • "La Fed devrait baisser ce soir les taux. Bien que les marchés aient intégré depuis quelque temps l'information, les attentes sont considérables. Les investisseurs s'attendent à un changement de 25 points de base mais en espèrent 50. Ils réagiront davantage à l'intensité et à la profondeur du discours accommodant de Jérôme Powell, qu'a une baisse effective de 0,25%."
    Christopher Dembik
    Responsable de la recherche économique chez Saxo Banque

  • Bic pointe en baisse de plus de 6%

    Bic plonge de plus de 6%, pénalisé par un recul de sa rentabilité au deuxième trimestre.

  • KBC Securities sur Ontex

    L'avis d'Alan Vandenberghe de KBC Securities après la publication par Ontex de ses résultats semestriels (voir post de 8h48) : "Ontex a publié des résultats décents, dépassant le consensus au niveau du chiffre d'affaires et des marges. De plus, nous sommes rassurés par l’évolution de la dette avec un effet de levier totalement conforme aux covenants bancaires. Les perspectives sont à notre avis déjà correctement reflétées dans les attentes du consensus. Nous pensons que le cours de l’action réagira positivement au rapport semestriel d'Ontex, mais nous ne voyons pas de raison de changer d'avis sur Ontex à ce stade.  La rating de "conserver" est maintenue et l'objectif de 16,5 euros est confirmé."

  • |Opening bell|

    Hormis la Bourse de Bruxelles, dopée Ontex, Solvay et Umicore, les principaux marchés européens s'installent prudemment à l'équilibre dans les premiers échanges en attendant la décision de la Fed, après une séance assombrie par le retour des crispations entre la Chine et les Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,67%
    • Amsterdam: -0,33%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,02%
    • DJ Stoxx 600: -0,08%

    • Melexis : -2,43%
    • Aperam: -2%
    • WDP: -1,82%
    • Umicore: +6,30%
    • Ontex: +4,63%
    • Solvay: +4,13%

  • Chiffres meilleurs qu'attendu chez Umicore

    Umicore a dévoilé des chiffres semestriels supérieurs aux estimations du marché. Il confirme ses prévisions et va mettre en paiement un dividende intérimaire.

  • Ontex souffre particulièrement en Europe

    Dans un contexte de marché très concurrentiel, Ontex , le spécialiste des produits d'hygiène personnelle, a vu son chiffre d'affaires poursuivre son érosion au premier semestre. Le groupe belge souffre particulièrement en Europe.

    Pour l'ensemble de l'année, Ontex maintient les prévisions revues à la baisse en mars dernier. Le groupe table donc sur un chiffre d'affaires et un Ebitda stables.

  • Le bénéfice d'exploitation d'Airbus s'envole de 72%

    L'avionneur Airbus annonce un bénéfice d'exploitation en hausse de 72% au deuxième trimestre, dépassant les attentes grâce aux améliorations de la performance financière du long-courrier A350 et des taux de change. Il a confirmé ses objectifs pour l'ensemble de 2019.

  • Les négociations commerciales brutalement interrompues

    Négociateurs chinois et américains devaient entrer mercredi, à Shanghai, dans le vif du sujet à propos de la guerre commerciale. Mais les pourparlers ont été brutalement interrompus, indique l'agence de presse Bloomberg.

  • Melexis garde la tête hors de l'eau au deuxième trimestre

    Avec un résultat d'exploitation (Ebit) de 18,4 millions d’euros pour un bénéfice net de 15,6 millions d’euros au deuxième trimestre, le spécialiste belge des semi-conducteurs Melexis chute lourdement par rapport à l'an passé mais redresse légèrement la barre du premier trimestre. Dans l'ensemble, les résultats correspondent aux prévisions d'avril.

  • EssilorLuxottica absorbe le néerlandais GrandVision

    Méga-rachat dans l'optique: le géant franco-italien de l'optique EssilorLuxottica va absorber le néerlandais GrandVision pour 7,1 milliards d'euros.

    EssilorLuxottica "va acquérir l'intégralité des 76,72% de participation de HAL Holding dans le capital de GrandVision à un prix par action de 28 euros", précise le communiqué annonçant l'opération.

    Le prix représente une prime de 10,4% par rapport au cours de clôture mardi du distributeur à la Bourse d'Amsterdam (25,36 euros).

     

    "Cela va créer une véritable entreprise mondiale de soins et d'équipements optiques qui sera idéalement positionnée pour capter les changements des besoins et des comportements des consommateurs."
    Stephan Borchert
    PDG de GrandVision

  • Avertissement sur résultats d'Aperam

    Aperam a vu son bénéfice brut d’exploitation diminuer légèrement plus que prévu au deuxième trimestre.  Le producteur d’acier inoxydable garde le cap, mais son PDG, Timoteo Di Maulo, parle de "conditions de marché difficiles" et de "pression extrême sur les prix".

    L'Ebitda du troisième trimestre est attendue en baisse par rapport au deuxième trimestre, en raison du ralentissement saisonnier en Europe, des importations en hausse et de la faiblesse des prix sur les marchés internationaux.

  • WDP divise son action par sept

    WDP , spécialiste de l'immobilier logistique, va diviser son action par sept. Sur base du dernier cours de clôture (156 euros), le nouveau cours de l'action devrait être de l'ordre de 22 euros, non loin du prix d'IPO il y a 20 ans : 23 euros.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture d'une séance marquée par la prudence face aux incertitudes sur le commerce et l'attente des annonces de la Réserve fédérale américaine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait regagner 0,14% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,24% et le FTSE à Londres prendrait 0,20%.

    3. La Réserve fédérale américaine annoncera sa décision monétaire à 20h et devrait, selon les anticipations du marché, annoncer une baisse de taux, ce qui serait une première depuis la crise financière il y a dix ans.

    4. Lors de sa conférence de presse qui débute à 20h30, Jerome Powell, le président de la Fed, sera surtout attendu sur la trajectoire future des taux et l'impact de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

    5. L'agenda des indicateurs est chargé avec notamment pour la zone euro l'estimation rapide de l'inflation et le PIB à 11h. Aux Etats-Unis, l'enquête ADP sur l'emploi privé, publiée à 12h15 GMT, donnera un avant-goût de
    la statistique officielle de l'emploi attendue vendredi.

    6. La séance sera très chargée au niveau des résultats d'entreprise avec une salve de publications de résultats dont ceux d'Airbus, Credit Suisse, Fiat Chrysler, Ontex, Melexis, Solvay, Umicore et Vinci.

    7. Apple a gagné 4% dans les échanges d'après Bourse après la clôture après avoir dégagé un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels meilleurs que prévu et dit anticiper pour le trimestre en cours un chiffre d'affaires supérieur au consensus.

    8. Sur le marché des changes, la livre sterling se stabilise à 1,216, après être tombée mardi à 1,2117, un creux de 28 mois, face aux craintes grandissantes d'un divorce brutal entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

  • Les résultats de Solvay supérieurs aux attentes

    Les résultats de Solvay nous parviennent et ils sont meilleurs qu'attendu par les analystes. Le chiffre d'affaires a progressé de 2% à 2,65 milliards d'euros, alors que les analystes tablaient sur une moyenne de 2,62 milliards d'euros. Le résultat brut d’exploitation s’établit à 624 millions d’euros, en baisse de 3%, bien mieux que le consensus de 594 millions d’euros.

  • Vers une baisse des taux de la Fed

    La Fed conclut aujourd'hui une réunion monétaire historique où elle devrait, pour la première fois en 11 ans, abaisser les taux d'intérêt pour prolonger la croissance alors que Donald Trump réclame des taux encore plus bas.

    Selon les économistes, la Banque centrale américaine va annoncer aujourd'hui une baisse d'un quart de point de pourcentage (0,25 point) des taux d'intérêt au jour le jour, qui conditionnent tous les autres crédits.

    La faible inflation, l'apathie de la croissance mondiale et les inquiétudes autour de la guerre commerciale sino-américaine font agir la Fed, qui subit aussi la pression incessante de la Maison Blanche exigeant des taux plus bas.

    Jerome Powell, cible d'attaques répétées de la part du président, Donald Trump, s'expliquera devant la presse mercredi à 20h30.

  • Bonjour !

    Notre Market Live démarre ici, merci de nous suivre!

    Voici le programme de la journée boursière de ce mercredi 31 juillet, qui sera ponctuée par la très attendue décision de la Réserve fédérale (Fed) sur le coup de 20h; mais avant cela, il va falloir digérer plusieurs résultats de sociétés reprises dans le Bel 20:

Plus sur Les Marchés

Echo Connect