1. Les marchés
  2. Live blog
live

Apple remet Wall Street en selle | Greenyard remonte la pente

Les marchés US ont profité de la bonne tenue de l'action Apple pour se rapprocher de leurs pics. En Europe, les Bourses ont clôturé sans tendance, focalisés sur les réunions de trois banques centrales. Chez nous, Greenyard reprend plus de 20% après avoir redémarré son usine en Hongrie.
  • Apple et les biotechs remettent Wall Street en selle

    Si mercredi les analystes semblaient dubitatifs sur la présentation en cours de séance des nouveaux téléphones d'Apple,  ils ont changé de fusil d'épaule un jour après. Ce jeudi, la marque à la pomme a effacé les pertes de la veille, s'adjugeant 2,42% pour finir au-dessus des 226 dollars.

    Et preuve des timides signes de détente sur le front commercial, les actions de Boeing et Caterpillar, deux sociétés très sensibles à toute perturbation du commerce international, ont respectivement pris 0,53% et 0,87%.
    De plus, les craintes liées aux hausses des taux de la Fed semblent s'atténuer après un nouvel indicateur suggérant une hausse limitée de l'inflation.

    Cette conjonction de bonnes nouvelles a ainsi permis aux trois principaux indices de tutoyer leurs records. Le Dow Jones termine sur un gain 0,57% pour repasser la barre des 26.000 points. Le Nasdaq (+0,75%), porté également par les biotechs, a de nouveau franchi les 8.000 points alors que le S&P 500 (+0,53%) n'est plus qu'à une poignée de points de son record historique atteint il y a deux semaines.

  • Démission au sommet chez le gendarme des marchés italiens

    Mario Nava, président de la Consob, l'autorité de la Bourse italienne, a démissionné quelques mois après sa nomination. C'est Claudio Borghi, le porte-parole de la Ligue pour les questions économiques, qui a annoncé la nouvelle en remerciant "le Dr. Nava pour le bon sens qu'il a démontré avec cette démission".

    Mario Nava a été nommé en avril par le précédent gouvernement mais au lieu de quitter son précédent poste à la Commission européenne, où il avait la charge de la surveillance du système financier et de la gestion de crises à la direction générale de la stabilité, il avait demandé un détachement temporaire, ce qui a suscité la colère de la nouvelle coalition arrivée début juin au pouvoir à Rome.

    Les chefs des groupes parlementaires de la Ligue et du Mouvement 5 étoiles (M5S), les deux partis de la coalition, avaient réclamé sa démission mercredi dans un communiqué commun.

  • Goldman Sachs remanie sa direction

    La banque américaine Goldman Sachs va revoir sa structure dirigeante en vue de l'intronisation de son futur patron David Solomon le 1er octobre, avec notamment la nomination de Stephen Scherr au poste de directeur financier en remplacement de Martin Chavez.

    La banque de Wall Street a également nommé John Waldron au poste de directeur général adjoint qu'occupe encore David Solomon pour un peu plus de deux semaines. John Waldron prendra ses fonctions le 1er octobre, en même temps que David Salomon, nommé CEO en juillet en remplacement du charismatique Lloyd Blankfein. Stephen Scheer prendra lui son poste le 5 novembre, après la publication des résultats du troisième trimestre de la cinquième banque américaine par le montant de ses actifs.

    L'action était quasiment stable (+0,07%) à 228,35 dollars vers la mi-séance à Wall Street .

  • Solvay va sortir du CAC 40

    Le 24 septembre prochain, l'action du groupe de chimie sera remplacé par l'éditeur de logiciels industriels Dassault Systèmes. 

  • Clôture sans tendance pour les marchés européens

    Bel20: +0,04%

    AEX: -0,14%

    CAC40: -0,08%

    Dax: +0,27%

    FTSE100: -0,42%

    Euro Stoxx50: +0,38%

  • Les crypto monnaies remontent fortement après leur dégringolade

    L'ether mène le rebond.

  • Apple rebondit

    Apple mène le rebond des valeurs technologiques. Le titre avait terminé en baisse mercredi après avoir présenté trois nouvelles versions de l'iPhone, deux très haut de gamme et une plus abordable.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,40%

    Nasdaq +0,57%

  • USA: les inscriptions au chômage au plus bas depuis près de 49 ans

    Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont diminué contre toute attente la semaine dernière aux Etats-Unis, tombant à un plus bas de près de 49 ans et soulignant la robustesse du marché du travail.

    Ce nombre a baissé de 1.000 à 204.000 en données CVS dans la semaine au 8 septembre, son niveau plus faible depuis décembre1969, a annoncé le département du Travail jeudi.

    Les inscriptions de la semaine précédente ont été révisées en hausse de 2.000 à 205.000.

    Les économistes attendaient en moyenne 210.000 inscriptions au chômage durant la semaine sous revue.

    La moyenne mobile sur quatre semaines s'établit à 208.000, également au plus bas depuis décembre 1969, et en baisse de2.000 par rapport à la semaine précédente.

  • Wall Street: les valeurs à suivre

     Principales valeurs à suivre jeudi à Wall Street, où les contrats à terme sur indices suggèrent une ouverture en hausse de 0,2% à 0,3%:

    * Plusieurs valeurs industrielles sensibles aux tensions commerciales internationales montent en avant-Bourse après l'invitation américaine à une reprise des négociations avec la Chine, accueillie favorablement par Pékin. BOEING et CATERPILLAR gagnent environ 0,4%.

    * Les VALEURS CHINOISES cotées à Wall Street montent elles aussi: ALIBABA, JD.COM et BAIDU prennent environ 2%.

    * APPLE reprend 0,8% en avant-Bourse après une baisse de 1,2% mercredi en réaction à la présentation de ses nouveaux produits.

    * QUALCOMM avance de plus de 2% dans les transactions en avant-Bourse, ce qui devrait porter le titre à un plus haut de trois ans et demi. Le premier fabricant mondial de puces pour téléphones mobiles a annoncé des rachats d'actions d'un montant de 16 milliards de dollars (13,8 milliards d'euros) dans le cadre d'un programme plus large portant sur 30 milliards.

    * TESLA cédait 1,2% dans les premiers échanges en avant-Bourse, effaçant une partie de ses gains (+4%) de la veille, après la publication sur Twitter par le PDG du groupe, Elon Musk, d'un message selon lesquels les clients de la marque pourraient devoir subir un allongement des délais de livraison en raison de la forte hausse des volumes en Amérique du Nord. Bloomberg évoque par ailleurs le possible départ du vice-président en charge des finances à l'international Justin McAnear.

    * ADOBE SYSTEMS - L'éditeur du logiciel de retouche d'image Photoshop est en discussions pour racheter Marketo, une société non cotée de logiciels de marketing basés sur le cloud (informatique dématérialisée), a-t-on appris de sources prochesdu dossier.

    * HERSHEY - Le fabricant de chocolat et de confiseries a annoncé mercredi soir le rachat de Pirate Brands à B&G FOODS pour 420 millions de dollars en numéraire.

    * PIVOTAL SOFTWARE - L'action de l'éditeur delogiciels, qui a gagné plus de 90% depuis son introduction enBourse en avril, chutait de plus de 12% dans les premierséchanges en avant-Bourse après la publication de ses résultats trimestriels.

    * BLACKSTONE - Nordea et DNB ont conclu la vente de 60% de la banque Luminor, numéro trois du secteur dans la région de la Baltique, à un consortium emmené par Blackstone pour un milliard d'euros.

  • La BCE laisse ses taux inchangés

    À l'instar de la BoE, la Banque centrale européenne (BCE) a laissé ses principaux taux directeurs inchangés.

  • Euronext Bruxelles modifie légèrement ses règles

    Euronext Bruxelles a décidé cet été de revoir légèrement ses règles sur la composition des indices bruxellois (Bel 20, Bel Mid et Bel Small). Pour pouvoir en faire partie, les actions devront dorénavant avoir la Bourse de Bruxelles comme marché de référence.

    Exit donc Galapagos ou ING du Bel 20? Non. Car Euronext permet aux membres actuels des indices bruxellois de le rester si leur équipe en Belgique représente au moins 15% de l'ensemble du staff.

  • La banque centrale de Turquie resserre la vis

    La banque centrale de Turquie relève son principal taux d'intérêt de 625 points de base à 24%

    → Vive réaction de la livre turque qui bondit de 5% face au dollar 

  • Statu quo de la BoE

    La Banque d'Angleterre (BoE) a annoncé avoir maintenu son taux d'intérêt à 0,75%, optant pour le statu quo en attendant l'issue des négociations sur le Brexit et après avoir resserré sa politique monétaire le mois dernier.

    Cette décision de la BoE, qui ne constitue pas une surprise pour le marché, a été prise à l'unanimité des neuf membres de son comité de politique monétaire. L'institution dit envisager une poursuite du resserrement monétaire pour limiter l'inflation à 2%, mais toute décision dépendra fortement de l'impact des discussions sur le Brexit qui entrent dans leur dernière ligne droite.

  • Daimler prend 20% de Heycar, spécialiste des voitures d'occasion

    Daimler   a pris une participation de 20% dans Heycar, une plate-forme en ligne de vente de véhicules d'occasion créée l'année dernière par son concurrent Volkswagen  , a annoncé ce dernier. La maison mère de Mercedes a acquis cette participation via une augmentation de capital de la société Mobility Trader Holding, qui gère Heycar par le biais d'une filiale en Allemagne, a ajouté Volkswagen.

    Le montant de l'opération n'a pas été rendu public.

  • Rubis décroche, déception sur le résultat net du S1

    L'action Rubis   décroche à la Bourse de Paris, après l'annonce par le groupe d'une baisse de son résultat net semestriel lié aux difficultés de son activité stockage et à son désengagement de l'Iran.

    Le résultat net de Rubis a reculé de 7% au premier semestre 2018, son activité de stockage ayant été pénalisée par une "chute sévère" des recettes du dépôt turc en raison des évolutions géopolitiques régionales. Le groupe a aussi dû passer une charge liée à l'arrêt de ses activités en Iran après les sanctions américaines contre le pays.

  • Moscovici qualifie l'Italie de "problème", exige un budget "crédible"

    Le commissaire européen Pierre Moscovici a présenté l'Italie comme un "problème" dans la zone euro et demandé à son gouvernement "un budget crédible" pour l'année prochaine, l'appelant à poursuivre les réformes.

    "Il y a un problème qui est l'Italie" au sein de la zone euro, a prévenu le commissaire européen lors d'une conférence de presse à Paris. "C'est bien l'Italie le sujet sur lequel je veux me concentrer avant tout". "L'Italie a besoin de réformes de son économie. Arrêter les réformes, faire fonctionner la planche à billets, ce n'est pas ça qui va sauver l'Italie"
    Pierre Moscovici
    commissaire européen

    Selon lui, l'Italie reste un pays dont "la croissance est dans le bas de la fourchette de la zone euro et où le problème massif est celui d'un déficit de productivité".  Moscovici a également rappelé à Rome que "la réduction de la dette est très importante pour l'Italie", estimant qu'elle "ne peut pas vivre avec une dette publique de 130%".

  • La Chine se félicite de l'invitation américaine à négocier

    La Chine s'est félicitée de l'invitation des Etats-Unis à engager un nouveau cycle de négociations commerciales, au moment où Washington se prépare à franchir un pas supplémentaire dans sa guerre commerciale avec Pékin.

    "La Chine a toujours pensé qu'une escalade du conflit commercial n'était dans l'intérêt de personne. En fait, depuis les discussions préliminaires du mois dernier à Washington, les deux délégations aux discussions sur le commerce ont maintenu diverses formes de contact et eu des échanges sur les inquiétudes de chacun"
    Geng Shuang
    porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères

    Il a ajouté qu'Américains et Chinois discutaient actuellement des détails d'une reprise des négociations.

    → Larry Kudlow, principal conseiller économique de la Maison blanche, a déclaré mercredi soir dans un entretien télévisé à Fox Business Network que le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, avait adressé une invitation à de hauts responsables chinois.

  • Reprise de la cotation de 2Valorise

    La FSMA annonce que la cotation de 2Valorise  , suspendue mercredi à 11h30, va reprendre ce jeudi à 11h30.

    Dans un communiqué publié mercredi, la société indique que Think2Act Energy & Materials NV détient à présent 94,14% des actions de 2Valorise, racheté auprès des anciens actionnaires de référence de 2Valorise, Gimarco NV, LRM NV et M. Philiep Van Eeckhout. Le prix d'acquisition des actions était de 6 euros par action. Lien vers le communiqué

  • Agfa-Gevaert approché par Kanteron Systems

    La société Agfa-Gevaert   annonce avoir été approchée par Kanteron Systems récemment. Mais le conseil d'administration d'Agfa-Gevaert a décidé de ne pas y donner suite. Lien vers le communiqué

    "Le chiffre d’affaires d’Agfa Healthcare a stagné ces dernières années. Cependant, un accord avec Kanteron permettrait à Agfa de tirer parti de notre technologie de pointe, en particulier en pathologie et en génomique, permettant ainsi à Agfa de prendre la tête du nouveau marché des systèmes d’information clinique pour la médecine de précision, ce qui une importante opportunité de croissance", a expliqué Jorge Cortell, PDG de Kanteron Systems sur le blog de la société. "Certains des plus grands distributeurs internationaux d’Agfa ont déjà signé avec Kanteron Systems. Il est temps que toute la famille Agfa ait accès à notre technologie innovante".

  • "La Banque Centrale Européenne (BCE) fera sa rentrée des classes cet après-midi. Si les investisseurs n'attendent pas grand-chose de cette réunion" sur le plan de la politique monétaire, ils pourraient "cependant être très surpris car de nombreux points d'interrogation demeurent", à commencer par les effets de la guerre commerciale et la situation en Italie
    Mirabaud Securities Genève

  • Meituan (Tencent) lève $4,2 mds pour son IPO

    Meituan Dianping, une plate-forme en ligne chinoise de services allant de la livraison de repas à la billetterie, a levé 4,2 milliards de dollars dans le cadre de son introduction en Bourse, la plus importante IPO au monde pour un groupe internet depuis quatre ans, a appris Reuters de sources proches du dossier.

    La filiale du géant chinois de l'internet Tencent Holdings a cédé environ 480 millions d'actions sur le marché primaire, soit 8% de son capital élargi, à 69 dollars de Hong-Kong (8,79 dollars US ou 7,5 euros) chacune pour son introduction en Bourse de Hong Kong. Cela fait ressortir une valorisation d'environ 52,8 milliards de dollars américains (45,4 milliards d'euros), en prenant en compte des actions à émettre dans le cadre d'un plan d'actionnariat des salariés antérieur à l'IPO, ont ajouté les sources.

  • BPCE envisage le rachat d'activités de Natixis pour 2,7 milliards euros

    Natixis   a fait un pas de plus en vue de réduire sa dépendance à la banque de détail après que sa maison-mère BPCE, qui regroupe les réseaux des Caisses d'Epargne et des Banques Populaires, a annoncé un projet d'acquisition de la majorité des services financiers spécialisés (SFS) du groupe bancaire pour 2,7 milliards d'euros.

    Les activités qui vont être cédées sont l'affacturage, des cautions et garanties, du crédit-bail, du crédit à la consommation et du métier titres, et emploient près de 2.700 salariés. "Il s'agit d'activités financières au service des deux réseaux Banque Populaire et Caisse d'Epargne", a précisé Laurent Mignon, président du directoire du groupe BPCE lors d'une conférence de presse. Le montant de 2,7 milliards d'euros déboursé par BPCE représente 12 fois le résultat net 2018 et 1,8 fois les fonds propres 2018 normalisés des activités cédées, a également souligné la banque.

  • La fin des rendements à deux chiffres?

    De 2008 à aujourd’hui, les marchés financiers ont connu une forte progression annuelle, à plus de deux chiffres. Mais cette performance pourrait toucher à sa fin.

    Bruno Colmant, directeur de la recherche économique chez Degroof Petercam, indique que la banque gère désormais ses actifs différemment. "Nous ne sommes plus dans une économie de marché, nous sommes dans une économie politique. Nous avons dû prendre une gestion hyperdiversifiéé pour diluer le risque politique, binaire. Nous nous trouvons face à un nouveau paysage" indique-t-il. Cela se traduit par plus de cash dans les portefeuilles de placement, et moins d’exposition aux valeurs européennes, américaines et émergentes, avec le dollar comme rôle de diversification.

  • Morrisons dégage un bénéfice semestriel supérieur aux attentes

    Morrisons   a annoncé une hausse légèrement plus marquée que prévu de son bénéfice semestriel ainsi qu'un onzième trimestre consécutif de croissance de ses ventes constantes, le numéro quatre des supermarchés en Grande-Bretagne ayant tiré parti d'une météo clémente et d'un effet Coupe du monde de football.

    Le groupe, qui deviendra le numéro trois du secteur en cas de feu vert des autorités de la concurrence au projet de fusion entre Sainsbury's et Asda (filiale de l'américain Walmart, retire également les fruits de son développement dans le commerce de gros, où il a noué des partenariats avec la chaîne McColl's et Amazon . Sur les six mois au 5 août, premier semestre de son exercice 2018-2019, le groupe basé à Bradford, dans le nord de l'Angleterre, a dégagé un résultat imposable courant de 193 millions de livres (216 millions d'euros), soit une progression de 9% par rapport au total d'il y a un an.

  • France: l'inflation stable à 2,3% en août

    Les prix à la consommation ont augmenté de 2,3% en août sur un an, comme en juillet, l'accélération de l'inflation alimentaire compensant un ralentissement dans l'énergie, selon des chiffres définitifs publiés par l'Insee. "Cette stabilité de l'inflation résulte d'un ralentissement sur un an des prix de l'énergie, compensé par une accélération des prix de l'alimentation", détaille l'institut public de statistique notamment dans son communiqué.

    Sur un mois, les prix ont en revanche rebondi de 0,5% en août, après un léger repli de 0,1% en juillet. L'Insee invoque "une hausse saisonnière des produits manufacturés après les soldes d'été", ainsi que là encore une accélération des prix alimentaires.

  • | OPENING BELL |

    DAX +0,04%

    STOXX Europe 600 +0,01%

    CAC 40 -0,03%

    Euro Stoxx 50 -0,04%

    AEX -0,11%

    BEL 20 -0,12%

  • KBCS abaisse sa note sur Sioen

    KBC Securities a réduit son objectif de cours pour Sioen Industries   à 29 euros contre 32 euros précédemment. La recommandation reste toutefois à "acheter".

  • Deutsche Bank envisage une transformation en vue de fusions

    Deutsche Bank   envisage une restructuration qui dénouerait les liens entre ses activités banque de détail et banque d'investissement, une modification qui faciliterait la fusion de tout ou partie de la première banque allemande avec un concurrent, ont dit trois sources proches du dossier.

    Ces dernières ont précisé que le directoire du groupe, qui veut tourner la page de trois années de pertes consécutives et de plusieurs milliards de dollars d'amendes, allait réfléchir à la transformation de la banque en une société holding. Cette éventualité devrait vraisemblablement être discutée lors d'une réunion du directoire prévue cette semaine à Hambourg, ont encore dit les sources, notant que le nouveau président de la banque Christian Sewing, nommé en avril, voulait fixer un nouveau cap.

  • Michelin confirme ses objectifs 2018

    Le fabricant de pneumatiques Michelin   a confirmé ses objectifs et sa ligne directrice pour 2018, après avoir passé en revue les principaux éléments exogènes que sont les marchés, les cours des matières premières et des devises.

    "L'impact attendu de l'évolution du cours des matières premières sur le résultat opérationnel du deuxième semestre reste neutre, le renchérissement du prix du Brent étant compensé par des prix du caoutchouc naturel plus favorables", a expliqué Michelin dans un communiqué envoyé à l'occasion d'une journée investisseurs. "Le renforcement de l'US dollar par rapport à l'euro compense les impacts négatifs des dépréciations des devises émergentes, en particulier du peso argentin et de la livre turque, pays dans lesquels le groupe a passé des hausses de prix significatives. L'impact attendu de l'évolution des parités avec les cours moyens d'août reste inchangé par rapport à celui indiqué en juillet", a ajouté le groupe.

  • RBS songe à un dividende spécial

    Royal Bank of Scotland   pourrait consacrer jusqu'à quatre milliards de livres (4,5 milliards d'euros) de fonds propres excédentaires au versement d'un dividende exceptionnel à ses actionnaires, déclare Howard Davies, président de la banque britannique, dans un entretien publié par le Times.

    Selon le journal britannique, Howard Davies préférerait allouer ce surplus de capital au rachat d'actions RBS à l'Etat mais il ajoute qu'un dividende spécial n'est pas exclu s'il y a une forte demande des actionnaires en ce sens. La banque, qui avait dû être sauvée de la faillite par l'Etat britannique lors de la crise financière de 2007-2009, est encore contrôlée à 62% par Londres.

  • Adobe discute du rachat de Marketo, un spécialiste du marketing

  • Allemagne: l'inflation annuelle IPCH confirmée à 1,9% en août

    Le taux d'inflation annuel harmonisé aux normes européennes a été confirmé à 1,9% en Allemagne pour le mois d'août, a annoncé l'Office fédéral de la statistique.

    La variation des prix de détail harmonisés d'un mois sur l'autre a également été confirmée, à 0,0%. La hausse des prix de détail en données non harmonisées est pareillement confirmée à 0,1% d'un mois sur l'autre et à 2,0% annuellement.

  • La Bourse de Tokyo en nette hausse, espoirs d'apaisement commercial

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en nette hausse de 0,96%, grâce à un petit apaisement des craintes découlant des différends commerciaux entre Etats-Unis et leurs partenaires, Chine en tête. A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a engrangé 216,71 points à 22.821,32 points, et l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a augmenté de 1,11% (+18,70 points) à 1.710,02 points.

  • Thyssenkrupp prévoit une restructuration de sa division ingénierie

    Guido Kerkhoff, président du directoire par intérim de Thyssenkrupp , s'est attelé à la restructuration de la division ingénierie de sites et chantiers navals du conglomérat industriel allemand, a dit une source proche du dossier.

    Cette dernière a dit à Reuters que Guido Kerkhoff s'apprêtait à remercier le patron de cette division, Peter Feldhaus, pour le remplacer par Marcel Fasswald, dont la mission serait de se concentrer sur le redressement des activités. Dans le cadre du projet, les chantiers navals seront scindés de la division et placés sous autorité directe du directoire, a ajouté la source.

  • À côté de la BoE et la BCE, la Banque centrale de Turquie est également très attendue

  • Du changement à la Bourse de Bruxelles

    L'action de la société de biotechnologie Oxurion   (anciennement ThromboGenics) va intègrer l'indice Bel Mid, l'action du groupe de fruits et légumes Greenyard   faisant le chemin inverse du Bel Mid vers le Bel Small, a annoncé Euronext dans le cadre de la révision trimestrielle des indices de la Bourse de Bruxelles.

    Le titre de la société immobilière réglementée Home Invest BE   va intègrer quant à lui le Bel Small. Les changements seront effectifs le lundi 24 septembre prochain. Lien vers le communiqué

  • Greenyard redémarre son usine hongroise

    Après enquête, la société Greenyard  a découvert l'origine de la souche de bactérie listeria qui a contaminé son usine de Baja, en Hongrie. Elle a donc décidé de fermer l'un des deux tunnels de congélation (qui représente environ 3% du volume de production des activités de produits congelés de Greenyard). Ce qui lui permet de redémarrer le reste de son usine.

    Greenyard estime que l'impact financier intégral de cette affaire restera dans les 30 millions d'euros (net après assurance), comme mentionné précédemment . Lien vers le communiqué

  • Galapagos lève 300 millions de dollars à Wall Street

    La biotech Galapagos   annonce également faire appel aux investisseurs américains pour lever 300 millions de dollars. Elle va émettre 2.575.107 nouvelles actions sous la forme d'American Depositary Shares (ADS), à 116,50 dollars l'unité.

    L'opération devrait se clôturer le lundi 17 septembre prochain. Lien vers le communiqué

  • Encore une bonne nouvelle pour Galapagos

    Après les résultats prometteurs en phase III présentés la veille, Galapagos   vient de recevoir un feu vert pour l'application d'un accord de licence globale sur le traitement MOR106 destiné à soigné des maladies inflammatoires. Lien vers le communiqué

    La société belgo-néerlandaise, l'entreprise allemande MorphoSys et le groupe pharmaceutique suisse Novartis avaient conclu un accord le 19 juillet dernier portant sur le développement et la commercialisation de leur traitement conjoint MOR106. Mais ils attendaient le feu vert des autorités américaines pour rendre cet accord effectif. Lien vers le communiqué du 19 juillet

    À l'époque, Galapagos avait déjà reçu un paiement de licence de 95 millions d'euros. La biotech pourrait recevoir des paiements d'étapes pouvant aller jusqu'à 850 millions d'euros, plus des royalties comprises entre 10 à 20%.

  • L'offre publique de VGP a rapporté 190 millions d'euros

    La société immobilière VGP   avait lancé la semaine dernière une offre en souscription publique pour des obligations portant sur un montant compris entre 175 millions et 225 millions d’euros. Au terme de l'opération, les obligations d’une valeur de 1.000 euros chacune ont rapporté 190 millions d'euros au spécialiste de l'immobilier logistique, ce qui représente 188,4 millions d'euros en net.  

    Les fonds levés seront utilisés pour le refinancement d’une partie de la dette du groupe à hauteur de 80 millions d’euros. Le reste servira à l’acquisition de terrains de développement (80 millions) et au financement de nouveaux projets (68,1 millions). Lien vers le communiqué

  • Les investissements US plombés par les tensions commerciales

    Même si l'activité de l'économie américaine a continué de croître à "un rythme modéré", les économistes de la Fed pointent avant tout "l'inquiétude et les incertitudes liées aux tensions commerciales" qui se font ressentir dans le monde des entreprises. 

    "Un certain nombre de régions observent que de telles inquiétudes ont poussé des entreprises à diminuer ou à reporter des projets d'investissements", précise la Réserve Fédérale dans son Livre beige, rapport qui prend le pouls de l'économie US et qui est publié deux semaines avant la prochaine réunion monétaire de la Fed, les 25 et 26 septembre.

  • Wall Street dans le désordre, Apple a pesé sur les high techs

    Wall Street a terminé en ordre dispersé mercredi, tiraillée entre Apple, qui a dévoilé des changements seulement mineurs dans son offre de produits, et des valeurs industrielles qui ont elles bénéficié d'informations voulant que de nouvelles discussions d'ordre commercial puissent avoir lieu entre Washington et Pékin. L'indice Dow Jones a gagné 27,86 points (0,11%) à 25.998,92 points. Le S&P-500, plus large, a pris 1,03 point (0,04%) à 2.888,92 points. Le Nasdaq Composite a cédé 18,25 points (0,23%) à 7.954,23 points.

    Le gouvernement américain a pris contact avec son homologue chinois pour ouvrir de nouvelles discussions, alors même qu'il s'apprête à mettre en oeuvre des droits de douane sur 200 milliards de dollars de produits chinois importés, ont dit deux sources au fait du dossier. Des responsables emmenés par le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin ont récemment adressé une invitation aux autorités chinoises, en particulier le vice-Premier ministre Liu He, à cette fin. Le Wall Street Journal le premier a fait mention de cette invitation.

    → Apple, dont l'action a perdu 1,24%, a dévoilé mercredi son plus grand modèle d'iPhone, qui ne présente outre cela rien de bien nouveau, mais surtout une Apple Watch qui a obtenu, dit le groupe à la pomme, l'aval de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, pour sa nouvelle fonction d'électrocardiogramme. "Il y a eu les annonces (d'Apple) et comme il fallait s'y attendre, le trader n'y a pas vu grand chose de neuf, c'est pourquoi une partie des gains d'hier est rétrocédée aujourd'hui", a dit Michael James (Wedbush Securities).

  • Good Morning!

    Bonjour à toutes et à tous! Bienvenue sur le "Market Live" de L'Echo pour suivre avec nous l'actualité boursière et financière de ce jeudi 13 septembre 2018.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés