Bernanke a fait trembler les marchés

©Bloomberg

La déroute mondiale. Aucun actif épargné. L'Europe a perdu 3%, Wall Street abandonne 1,4%. Les actions européennes accusent l'une de leur plus forte baisse en près de 18 mois. En annonçant la fin des festivités pour cette année, Ben Bernanke a troublé des marchés qui s'attendaient à être ménager par plus de suspense. Tous les secteurs européens sont dans le rouge, courant de -1,2% pour les groupes de loisirs à -4,3% pour le compartiment automobile.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... David Collin (david.collin@lecho.be) et François Remy (francois.remy@lecho.be) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:41 La perspective d'un retrait prochain par la Fed de ses mesures de soutien à l'économie a fait trembler les marchés de la planète. Aucun actif financier n'a été épargné par ce mouvement de vente généralisé

Perfusés tous les mois des milliards de dollars d'argent frais du programme d’achat de la Fed, les investisseurs doivent désormais se faire à l'idée qu'ils vont bientôt devoir vivre sans. 

À l’issue du comité monétaire de la Fed mercredi soir, son président Ben Bernanke a été clair : l’institution pourrait réduire dès cette année le montant des titres qu'elle rachète en cas d'amélioration sur le front de l'emploi aux Etats-Unis.

La référence plus explicite à un ralentissement de la politique monétaire a "heurté les marchés", expliquait-on chez Crédit Agricole CIB.

Ajoutez à cela le mauvais indicateur en provenance de Chine, où l'indice PMI flash du secteur manufacturier est retombé à un plus bas de 9 mois en juin.

S’en est suivi un courant de vente implacable sur les actions. En Asie, Tokyo a perdu 1,7%, Shanghai 2,8%. De leur côté, les Bourses européennes ont abandonné en moyenne quelque 3%.

A New York, Wall Street n'était pas épargnée, le Dow Jones cède près de 1,4%.

Dans ce mouvement d'inquiétude, les marchés ont ignoré l’aspect essentiel du plan de la Fed : l’amélioration prochaine de la situation économique aux Etat-Unis. Condition sine qua non à tout changement de politique monétaire. 

Plutôt court-termistes, les marchés ne s'appuient pas encore sur les meilleures perspectives économiques également avancées par la Fed. Ils anticipent avant tout le ralentissement puis l'arrêt des injections de liquidités massives, dont ils ont largement profité ces derniers temps. 

 

17:35 

Closing Bell

  • Cac 40 -3,66% à 3.698 points 
  • Dax -3,28% à 7.928 points 
  • Bel 20 -3,04% à 2.538 points 
  • FTSE 100 -2,98% à 6.159 points
  • AEX -2,62% à 341,88 points

 

16:36 

 

16:27 La déroute mondiale. Le S&P 500 abandonne 1,3%, le Cac 40 3%, le Dax 2,8%, le Bel 20 2,5%... Les actions européennes accusent l'une de leur plus forte baisse en près de 11 mois

En annonçant la fin des festivités pour 2013, Ben Bernanke a troublé des marchés qui s'attendaient à être ménager par plus de suspense.

Tous les secteurs européens affichent des pertes, courant de -0,8% pour les croisiéristes et autres groupes de loisirs à -3,9% pour le compartiment automobile.

 

16:03 Les reventes de logements ont augmenté de 4,2% en mai, à 5,18 millions en rythme annualisé, leur plus haut niveau depuis novembre 2009, et les prix ont augmenté, confirmant la tendance à la reprise du marché immobilier, selon les chiffres de la National Association of Realtors.  Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un chiffre de 5,0 millions.

 

15:37 Wall Street a débuté la séance en nette baisse, au lendemain de commentaires de la Fed annonçant un retrait prochain de ses mesures exceptionnelles de soutien à l'économie.

La Bourse de New York avait déjà été fortement affectée mercredi par les remarques des responsables de la Fed: le Dow Jones avait cédé 1,35% à 15.112,19 points et le Nasdaq 1,12% à 3.443,20 points.

 

15:32

Wall Street

  • S&P 500 -0,87% à 1.614 points 
  • Dow Jones -0,62% à 15.011 points 
  • Nasdaq -1,06% à 3.406 points

 

15:23 Dans sept minutes Wall Street ouvreses portes, voici les valeus à suivre:

  • MICROSOFT a annoncé que les utilisateurs de sa nouvelle console Xbox One ne seraient finalement pas obligés d'être connectés à internet pour utiliser des jeux vidéo et a assoupli les conditions de prêt et de vente d'occasion des supports physiques des jeux correspondants. Par ailleurs, selon une information parue mercredi sur le site internet du Wall Street Journal, le groupe a récemment engagé des négociations avec NOKIA en vue d'un éventuel rachat de la division matériels du fabricant de téléphones mobiles finlandais, mais celles-ci ont échoué et ne devraient être reprises. Aucune des deux sociétés n'a voulu faire de commentaire.
  • MICRON a publié un bénéfice meilleur que prévu pour le troisième trimestre de son exercice, à la faveur d'une hausse des prix des mémoires utilisées dans les PC, les téléphones portables et les tablettes. Le prix moyen de ses mémoires DRAM, qui ont représenté 39% de son chiffre d'affaires en 2012, a augmenté de 16% au cours du trimestre, a précisé le groupe. La société a publié un bénéfice de 4,0 cents par action alors que le consensus était à deux cents, sur un chiffre d'affaires de 2,32 milliards de dollars (consensus $2,25 mds).
  • RED HAT, premier distributeur mondial du système d'exploitation Linux, a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu en raison de l'augmentation des abonnements. Son bénéfice net a atteint 40,4 millions de dollars, soit 21 cents par action, pour le trimestre au 31 mars, contre 37,5 millions, soit 19 cents par action, un an auparavant. Hors éléments exceptionnels, son bénéfice a été de 32 cents/action. Son chiffre d'affaires a augmenté de 15% à 363,3 millions de dollars. Le conseil d'administration de SANDRIDGE ENERGY a remercié le fondateur et directeur général du groupe énergétique, Tom Ward, après des mois de conflit avec des actionnaires activistes qui lui reprochent des erreurs stratégiques et des opérations purement intéressées au dépend des actionnaires.

 

15:10 Wall Street devrait ouvrir en baisse de 1%, selon les "futures"

 

14:42 

Express

Les nouvelles inscriptions au chômage aux Etats-Unis ont enregistré une hausse supérieure aux attentes pendant la deuxième semaine de juin, selon des chiffres publiés jeudi à Washington par le département du Travail.
Le ministère a recensé le dépôt de 354.000 demandes hebdomadaires d'allocations chômage pour la semaine close le 15 juin, en hausse de 5,3% par rapport à la semaine précédente en données corrigées des variations saisonnières.
Ce chiffre est supérieur à la prévision médiane des analystes qui était de 340.000, en légère hausse par rapport à la semaine d'avant.
Le ministère a révisé en légère augmentation le nombre de demandes d'allocations chômage pour la semaine précédente à 336.000 contre 334.000.

 

14:38 Chute du dollar après les chiffres de l'emploi de l'emploi US qui se révèlent décevants par rapport aux attentes. L'euro cote 1,3208.

 

14:34 Tension sur le marché interbancaire chinois, la suite.

 

Face aux tensions sur le marché interbancaire chinois, la PBOC (Bank of China) a injecté aujoud'hui 8.2 mds $ de liquidités supplémentaires— Alexandre Baradez (@ABaradez) June 20, 2013

 

14:33 USA: hausse surprise des inscriptions hebdomadaires au chômage à 354.000

 

14:29 Leasinvest vient d'envoyer un communiqué sur les résultats du placement privé des scripts réalisés ce matin. Ce placement fait suite à l'augmentation de capital réalisée récemment.

 

14:15 Le marché est désormais en territoire Bear-nanke

 

Markets in Bear-nanke territory - analyst— Pedro da Costa (@pdacosta) June 20, 2013

14:04

 

Suite aux tensions sur le marché interbancaire chinois, des rumeurs concernant le défaut d'une banque chinoise pèsent sur les marchés...— Alexandre Baradez (@ABaradez) June 20, 2013

 

13:20 Voici l'explication du repli de 4% du titre AB InBev

A savoir

Le cours d'AB InBev plonge de 4% sous l'impact combiné de plusieurs facteurs, nous explique Kirs Kippers, analyste chez Petercam.
 

  1. La stratégie de la Fed pourrait influencer négativement les valeurs à faibles risques avec des perspectives de dividendes élevés telles qu'AB InBev. La rotation sectorielle est en cours.
  2. Le géant brassicole réalise une grande partie de son chiffre aux Etats-Unis et au Brésil. Avec la dépréciation du real brésilien face à l'euro, cela influence négativement.
  3. Le Brésil essuie actuellement des vagues de manifestations contre la forte inflation des denrées alimentaires, les coûts de la Coupe du Monde de football et la corruption généralisée à tout le pays. Cela ne présage rien de bon pour les volumes des ventes d’AB InBev au deuxième trimestre, même si les attentes n'étaient déjà pas élevées chez Petercam. Le second semestre et l'année 2014 feront toute la différence.
  4. Les autorités antitrust mexicaines ont annoncé qu'elles se prononceront aujourd'hui sur la plainte d'un concurrent contre le "duopole" ayant la mainmise sur le marché de la bière. Elles pourraient déboucher sur une refonte de la structure de distribution. Petercam ne s'attend pas à ce qu'un changement de distribution ait un effet clairement négatif pour Modelo (ABI) et FEMSA Cerveza (Heineken).

 

 

 

12:48 |Le point à la mi-journée en Europe|

Les marchés européens sont en nette, les investisseurs sont toujours sous le choc des propos du président de la banque centrale américaine Ben Bernanke, laissant craindre une réduction dès cette année du soutien apporté par son institution à l'économie. Un indicateur chinois plombe également la tendance.

Les principaux indices européens affichent des reculs supérieurs à 2%. Paris, Londres et Francfort perdent 2,5%, Bruxelles 2,4%. Milan et Madrid lâchent respectivement 1,8% et 2,2%.

L'once d'or libellée en dollar est en sévère repli, passant sous les 1.300 dollars l'once . L'argent n'est pas épargné également: -6,5%

Le secteur des matières est laminé: -3,5% pour l'indice DJ Stoxx 600 sectoriel. Le compartiment automobile recule de 3,4%.

Sur le marché obligataire, les rendements des obligations souveraines repartent à la hausse +19 points de base (pb) pour la dette italienne à 10 ans; +25 points de base pour l'Espagne et +29 pb pour le Portugal. Le rendement de la dette belge monte à 2,5% (+15pb).

"Les investisseurs vont devoir digérer le changement de politique monétaire à venir", indique Pascal Plunet, gérant chez Barclays Bourse.
Lors de la conférence de presse qui a suivi la réunion du comité monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) mercredi soir, M. Bernanke a averti que la Fed pourrait réduire dès cette année le montant des titres qu'elle rachète sur le marché, en cas d'amélioration sur le front de l'emploi.

Ces déclarations "semblent avoir confirmé les craintes des investisseurs sur une sortie de la Fed" de sa politique d'achats d'actifs, qui a jusqu'à présent largement contribué à soutenir les marchés, explique Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Les investisseurs démontrent leur dépendance à la politique monétaire ultra-accommodante, souligne de son côté Matt Basi, de CMC Markets.

Dans ce contexte, "la volatilité sera une nouvelle fois au rendez-vous", indique M. Plunet.

Côté indicateur, le ralentissement de la contraction de l'activité privée qui s'est confirmé en juin dans la zone euro, est largement passé inaperçu.


Outre-Atlantique, les investisseurs resteront attentifs à la publication

  • des demandes hebdomadaires d'allocations chômage (14h30 heure de Paris);
  • de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie pour le mois de juin (16h);
  • et à l'indicateur composite de l'activité économique en mai (16h) du Conference Board.

 

12:35 Je vous signale qu'AB InBev est en forte baisse aujourd'hui, sans raison apparente à première vue. On cherche. Actuellement, le titre perd 4,17% à 66,80 euros.

 

12:30 Le rendement des treasuries à 10 ans pointe à 2,45%. Sur 12h, il a pris 27 points de base!

 

11:47

TREASURY 10-YEAR YIELD RISES TO 2.40%, HIGHEST SINCE OCT. 2011— deltahedge (@minefornothing) June 20, 2013

 

11:46: Fnac: -10,23% à 19,75 euros

 

11:41 Boum! L'or franchit à la baisse le cap des 1.300 dollars l'once.

 

GOLD $1,298/oz.— lemasabachthani (@lemasabachthani) June 20, 2013

 

11:26 Les marchés encaissent plutôt mal les déclarations du président de la banque centrale américaine Ben Bernanke ce jeudi. Le patron de la Fed a évoqué un ralentissement des mesures de soutien à l'économie, ce qui pèse largement sur les Bourses européennes. La plus forte contraction de la production manufacturière enregistrée par la Chine en juin a également affecté l'humeur des investisseurs.

Francfort, Paris, Londres et Bruxelles perdent 2%.

Les secteurs des matières premières subit d'importants dégagements, l'indice DJ Sectoriel lâche 3%.

L'or souffre également de cette perspective, l'once libellée en dollar touchant un plus bas de deux ans. Le cours de l'argent est en repli de plus de 5%

Sur le marché obligataire, les rendements des obligations souveraines espagnoles et portugaises se tendent nettement. Le rendement à 10 ans portugais prend 24 points de base tout comme celui de l'Espagne dont le rendement monte à 4,76%. Madrid a d'ailleurs vu ses coûts de financement augmenté lors de son adjudication obligataire ce matin.

 

11:06 Bonne nouvelle sur l'activité du secteur privé dans la zone euro. Le repli s'est atténuée plus qu'attendu en juin, mais la diminution persistante des carnets de commandes suggèrent que la région est encore loin d'une reprise en bonne et due forme.

L'indice PMI flash composite de la zone euro, considéré comme un indicateur avancé fiable de la croissance économique, est remonté à 48,9 en juin contre 47,7 le mois dernier. Il s'inscrit au plus haut depuis mars 2012 et dépasse le consensus Reuters qui le donnait à 48,1. Au cours des 22 derniers mois, cet indice n'a été qu'une seule fois au-dessus du seuil de 50 séparant expansion et contraction de l'activité.

 

10:21 Les marchés européens augmentent légèrement leur recul et lâche désormais plus de 2%. C'est le cas à Francfort où le Dax perd 2,33%, Paris rend 2,27% et Londres 2,04%. Le Bel20 n'est pas très loin, abandonnant 1,98%.

Les investisseurs encaissent les propos du président de la banque centrale américaine (Fed) Ben Bernanke laissant craindre une possible réduction dès cette année du soutien apporté par la Fed à l'économie.

 

10:18 Tension sur les obligations souveraines à 10 ans. Le rendement de l'OLO belge à 10 ans prend 11 points de base à 2,452%.

 

10:11 Le cours de l'once d'argent pique du nez: -6% à 20,18 dollars l'once

 

10:01 Les marchés européens augmentent quelque peu leur repli. Francfort lâche 2%, Paris 1,8%, Londres 1,7%... A Bruxelles, l'indice Bel20 s'inscrit dans la tendance et rétrograde de 1,7%. AB InBev (-3,3%), Delhaize (-2,2%) et Solvay (-2%) pointent en tête des reculs. Hors Bel20, Euronav et Galapagos plonge de plus de 5%.

 

09:54 

*GOLD FALLS TO $1,319.76, LOWEST LEVEL IN MORE THAN TWO YEARS— lemasabachthani (@lemasabachthani) June 20, 2013

 

09:53 L'once d'or tombe à un plus base de deux ans à 1.319,76 dollars.

 

09:44

 

09:35 Les marchés européens sont en net recul ce jeudi en début de séance, alors que la Fed a prévenu qu'elle allait ralentir ses rachats d'actifs dès cette année. Les reculs tournent autour de 1,4%. Le secteur des matières premières (-2,7%), les biens de consommations (2,4%) et la construction (-2%) affichent les reculs les plus significatifs.

 

 

09:17 L'enseigne de distribution de biens culturels Groupe Fnac perd 9,55% dès l'ouverture de sa cotation à la Bourse de Paris. A 9h, le cours de la Fnac, perdait 9,55% pour s'inscrire à 19,9 euros dans un marché en repli de 1,73%. Le cours de référence était de 22 euros pour la société, née d'une scission du groupe Kering (ex-PPR).

 

09:07 Cofinimmo: KBC Securities réduit son objectif de cours à 90 euros contre 95 euros avant. Le rating reste à "conserver".

 

09:02 | Opening Bell |

Amsterdam: -1,44%
Bruxelles: -1,62%
Francfort: -1,78%
Londres: -1,39%
Paris: -1,95%
Milan: -1,28%
Madrid: -1,61%

 

08:48 La tendance en pré-ouverture:

 

08:44 Suspension de l'action Leasinvest, le temps de procéder au placement privé de scripts non exercés dans le cadre de l'augmentation de capital.

 

08:39 Le contrat à terme sur l'indice DJ Euro Stoxx est en net repli, près de 2%. Bref, le rouge devrait dominer à l'ouverture.

 

08:39 Tension sur le rendement de l'obligation belge à 10 ans. Il prend 15 points de base à 2,495%.

 

08:32 La société belge de biotechnologies Cardio3 BioSciences (C3BS), spécialisée dans les thérapies régénératives pour le traitement des maladies cardiaques, a annoncé jeudi le lancement de son introduction en Bourse sur les marchés de Bruxelles et Paris.

La société vise une levée de plus de 23 millions d'euros sur la base du prix médian d'introduction. Elle a annoncé que deux investisseurs s'étaient engagés à investir 13,95 millions d'euros, selon un communiqué.
L'offre porte sur un maximum de 1.300.000 actions nouvelles, soit 23,17 millions d'euros sur la base du prix médian d'introduction (17,825 euros).
La fourchette indicative de prix d'introduction se situe entre 16,65 et 19 euros par action.
L'offre prévoit une clause d'extension de 15% et une option de surallocation de 15%. Selon le calendrier annoncé, l'opération sera ouverte du 21 juin au 3 juillet, pour un début de cotation le 5 juillet.
Cardio3 BioSciences entre en Bourse pour "soutenir (son) développement", et notamment pour financer une étude clinique internationale de Phase III de son traitement C-Cure, préparer des essais cliniques aux Etats-Unis et poursuivre son programme de recherche.

 

08:30 Au fait, la première cotation de la Fnac c'est aujourd'hui!

 

08:24 Emission obligataire pour VGP.

VGP annonce avoir fait une offre publique en Belgique d'obligations à échéance le 12 Juillet au détail 2017 pour un montant attendu de minimum 40 millions d'euros  et 75 millions d'euros au maximum. Le taux fixe des obligations est de 5,15% (brut) par an. Les obligations seront émises en valeur de 1.000 euros, mais les investisseurs pourront souscrire aux emprunts obligataires pour un montant minimum de 10.000 euros. La période de souscription s'étend du 24 Juin 2013 jusqu'à et comprenant 5 Juillet 2013, sous réserve de clôture anticipée.  

08:23 L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo clôture la séance de jeudi en recul de 1,74%, dans le sillage de Wall Street, et ce malgré un affaiblissement du yen pourtant bon pour les entreprises nippones.
 

08:14 Colruyt et Delhaize sont dans le viseur d'UBS. Le broker a a retiré la première de sa liste des valeurs les moins préférées et l'a remplacée par la marque au lion.

 

08:09 SoGen relève son opinion sur Cofinimmo à "acheter" contre "conserver". Axa a notifié à Cofinimmo son départ de son siège du boulevard du souverain en 2017. Tous les détails du communiqué de Cofinimmo ici. Cela représente 5,1% des revenus locatifs de Cofinimmo. La Sicafi a indiqué qu'elle allait transformer le bâtiment en immeuble résidentiel.

 

08:08 SoGen relève son opinion sur Befimmo à "acheter" contre "conserver".

 

08:07 Les analystes de Bank of America-Merrill Lynch ont relevé leur recommandation sur le titre de l'équipementier télécoms Alcatel-Lucent à "acheter" contre "sous-performer".

 

08:03 Le contrat à terme sur l'indice FTSE 100 rétrograde de 1,6%.

 

08:00 Les Bourses européennes sont attendues en baisse sensible jeudi à l'ouverture, au lendemain de l'annonce par la Réserve fédérale qu'elle pourrait commencer à revoir à la baisse son programme d'assouplissement quantitatif (QE) et après un indice d'activité décevant en Chine.

 

Dans son traditionnel communiqué qui clôt les délibérations des membres de la Fed sur la politique monétaire à tenir, la banque a bien confirmé poursuivre ses achats d’actifs au même rythme que lors des mois précédents. Mais lors de la conférence de presse qu’il a donnée peu après la publication du communiqué, Ben Bernanke, son président, a répété que la Fed envisage de réduire ses achats "plus tard" dans l’année, et même à "y mettre fin à la mi-2014 si l’économie continue de s’améliorer comme elle le prévoit".

 

07:59 Petit communiqué de la Gimv: La société d'investissement européenne Gimv et la direction de Luciad annoncent aujourd'hui l'acquisition par Gimv d'une participation majoritaire dans Luciad, le leader mondial de la visualisation hautement performante en matière d’applications de connaissance de la situation géospatiale pour les secteurs de la sécurité et de l'aéronautique.

 

07:57 Bonjour! J'(David Collin) ouvre ce Market Live avec le prix d'IPO de bpost. Celui-ci est fixé à 14,5 euros. La première cotation aura lieu demain vendredi 21 juin.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés