1. Les marchés
  2. Live blog
live

Caterpillar et 3M ont tiré New York vers les records

Wall Street a été portée par les résultats encourageants de quelques entreprises phares de l'économie US comme Caterpillar, 3M et McDonald's, emmenant le Dow Jones à un nouveau record. Chez nous, l'actualité fut faible, mis à part quelques notes d'analystes. Melexis cotait ex-dividende ce mardi.
  • Fin du live

    C'est ici que se termine notre couverture en direct de l'actualité des marchés. Merci de nous avoir suivis et à demain.

  • Caterpillar et 3M ont tiré New York vers les records

    Les marchés américains ont retrouvé les sommets desquels ils s'étaient éloignés la veille. Ragaillardis par des résultats solides d'entreprises phares de l'économie US, les indices ont rapidement évolué autour de leurs records.

    → Le Dow Jones a terminé la séance sur un gain de 0,72% à 23.442 points, soit quelques unités au-dessus de sa meilleure marque. Le S&P 500 a pris 0,16% à 2.569,15 points et le Nasdaq (+0,18%) est revenu frapper à la porte des 6.600 points.

    La chaîne de restaurants rapides McDonald's a vu son bénéfice net flamber de 47,7% le trimestre écoulé.  L'action McDonald's en a profité pour prendre 0,33% à 163,88 dollars.

    Caterpillar a dégagé de son côté un bénéfice net de 1,06 milliard de dollars au troisième trimestre. Le titre du fabricant d'engins de chantier s'est envolé de 4,98% à 138,24 dollars.

    Le groupe 3M, qui fabrique notamment des rubans adhésifs, a aussi fait part de chiffres dépassant les attentes. L’action a grimpé de 5,91% à 234,65 dollars, soit le prix le plus élevé de son histoire.

  • Le pétrole termine en hausse de plus de 1% à New York

    Les cours du pétrole ont fini en hausse de plus de 1% sur le marché new-yorkais Nymex en raison de la détermination affichée par l'Arabie saoudite à désengorger le marché. Les investisseurs anticipent aussi une nouvelle contraction des stocks de brut aux Etats-Unis, dont la statistique hebdomadaire officielle sera publiée ce mercredi.

    > Le contrat décembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 57 cents, soit 1,1%, à 52,47 dollars le baril. Au moment de la clôture du Nymex, le Brent prenait 96 cents (+1,67%) à 58,33 dollars.

  • Que va faire la BCE ce jeudi?

    La BCE devrait annoncer une réduction de son programme d’achats mensuels tout en le prolongeant. Attention, les perspectives d’inflation s’améliorent…

  • À l'agenda ce mercredi

    Les marchés financiers se focaliseront sur deux indicateurs macroéconomiques ce mercredi: l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne et le PIB (1ère estimation) du Royaume-Uni. De l'autre côté de l'Atlantique, deux statistiques seront également publiées: les commandes de biens durables et les ventes de logements neufs, pour septembre.

    Les investisseurs devront encore digérer de nombreuses publications d'entreprise, avec les chiffres de LufthansaGlaxoSmithKlineLloyds Banking GroupNorsk Hydro. En France, ce sera autour de Air LiquideBicCapgeminiDassault SystèmesInterparfumsSartorius Stedim Biotech et Albioma. À Wall Street, les investisseurs s'intéresseront à BoeingCoca-Cola et Visa.

    Chez nous, Melexis et Intervest Offices & Warehouses (IO&W) publieront leurs résultats trimestriels en avant-Bourse.

  • Résumé de la séance européenne

    Les principaux indices actions ont clôturé en ordre dispersé ce mardi, tiraillés entre les différents résultats trimestriels du jour et une prudence traditionnelle avant la réunion de la Banque centrale européenne (BCE). "La saison des résultats bat son plein", soulignent les experts de Mirabaud Securities Genève.

    "Les actions en Europe connaissent une faible volatilité ce qui se traduit par peu de mouvements", ajoute David Madden, analyste chez CMC Markets.

    Le Cac 40 a progressé de 0,15%, le Dax allemand de 0,08% et le Footsie britannique de 0,03%. Les valeurs automobiles ont tiré la tendance européenne (+1,13%), grâce aux solides chiffres trimestriels de Fiat Chrysler dont l’action a bondi de 5,08% à Milan

    KBCS confiant dans les perspectives de Melexis

    Après avoir tenté plusieurs fois pendant la séance de se maintenir en territoire positif, le Bel 20 a clôturé dans le rouge ce mardi. L’indice phare de la Bourse de Bruxelles a ainsi terminé sur un repli de 0,24% à 4.080,04 points. À sa tête, les valeurs financières ont tenté de soutenir la tendance. ING a grimpé de 1,08% à 15,93 euros, KBC de 0,55% à 72,48 euros et Ageas de 0,08% à 41,23 euros.

    Le titre Engie a cédé 0,44% à 14,55 euros malgré une note positive de Goldman Sachs. La banque d’investissement américaine a relevé son objectif de cours à 15,50 euros contre 14,90 euros précédemment. La recommandation reste à "neutre".

    De l’autre côté du tableau, Galapagos (-2,07% à 84,20 euros) a terminé lanterne rouge. AB InBev a lâché 1,12% à 105,60 euros. Le brasseur belgo-brésilien doit publier ses résultats trimestriels ce jeudi avant l’ouverture des marchés européens. Quatre éléments, parmi d’autres, devront retenir l’attention des investisseurs. Lire notre article

    Sur le marché élargi, Melexis a pris 0,30% à 85,76 euros, ralentie par son détachement de coupon. L’action cotait ex-dividende intermédiaire de 1,30 euro brut. KBC Securities a en outre relevé son objectif de cours, passant de 84 à 90 euros. "La société sera-t-elle en mesure de conserver ses prévisions de chiffre d'affaires et de marge pour l'exercice 2017 malgré l'évolution du marché des changes?", se demande l’analyste Guy Sips. Melexis doit publier ses résultats trimestriels ce mercredi en avant-Bourse. "Nous espérons voir dans cette mise à jour de nouveaux signes que Melexis peut progresser vers une croissance importante et l'expansion de ses activités". Son conseil reste à "accumuler".

    Le holding flamand Gimv (-0,4% à 52,14 euros) et UI Gestion sont entrés en négociations exclusives pour céder leur participation majoritaire dans le capital d'Almaviva Santé, cinquième groupe d’hospitalisation privée en France. Selon Gimv, cet investissement a eu un effet positif sur la valeur des fonds propres au 30 juin 2017 d’environ 0,75 euro par action. En réaction, Degroof Petercam a relevé son objectif de cours à 53 euros contre 52 euros auparavant. Sa note reste à "conserver".

  • Asit biotech publie des résultats dans la rhinite allergique aux acariens

    Asit biotech  a après-Bourse publié les résultats d’une étude de suivi avec hdm-ASIT+ dans la rhinite allergique aux acariens.

    Une étude de suivi de l’essai clinique de Phase I/II avec hdm-ASIT+ a été réalisée en Allemagne, à l’Hôpital Universitaire Carl-Gustav-Carus de Dresde. Sur les 36 patients initialement randomisés (9 sous placebo et 27 traités), 5 patients sous placebo et 14 patients traités ont participé à un examen médical complémentaire 8 mois après la fin du traitement.

    L’objectif était d’évaluer une amélioration potentielle à long terme de la réactivité à un test de provocation conjonctival et du titre des anticorps spécifiques aux allergènes d’acariens (IgG, IgG4, IgE et anticorps bloquants). Cette étude de suivi n’a pas permis de mettre en évidence une amélioration à long terme de ces paramètres. Lien vers le communiqué

  • Montea s'agrandit encore aux Pays-Bas

    Montea  a annoncé après-Bourse l'acquisition d'un centre de distribution logistique dans le parc d’affaires Vosdonk. Il couvre 6.870 m² d’espace de stockage et 1.730 m² de bureaux et est loué à Bas Logistics. 

    La SIR belge a également acheté un terrain contigu de 20.808 m² pour la construction et la location de l’extension du centre de distribution pour Bas Logistics. Le bâtiment comprendra environ 9.900 m² d’espace de stockage, une mezzanine d’environ 900 m² et un atelier d’environ 570 m². Le projet sur mesure sera opérationnel d’ici avril 2018. 

    La transaction représente une valeur d’investissement totale de € 14 millions (conforme à la valeur d’investissement calculée par l’expert immobilier) ; elle sera financée sur dettes bancaires et génèrera un rendement initial net de 6,0% environ. Lien vers le communiqué

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +0,15%

    DAX +0,08%

    BEL 20 -0,24%

    AEX -0,42%

  • "Siemens a mandaté des banques pour l'IPO du pôle santé"

    Siemens  a mandaté Goldman Sachs, Deutsche Bank et JPMorgan Chase pour superviser l'introduction en Bourse (IPO) de sa filiale Healthineers, ont déclaré à Reuters des sources proches du dossier. L'IPO, qui devrait avoir lieu au premier semestre 2018, sera peut-être l'une des plus importantes faites par une entreprise allemande depuis des années, de l'avis des analystes.

    Le conglomérat industriel avait dit en novembre vouloir coter Healthineers, valorisé une quinzaine de milliards d'euros, afin de lui permettre de se développer dans de nouveaux segments comme l'analyse du génome et les services de santé.

  • General Motors a mieux performé que prévu au T3, le titre grimpe

    General Motors  a annoncé un bénéfice trimestriel avant impôt et provisions liées à la cession de ses activités européennes supérieur aux attentes du marché, a promis de réduire ses stocks d'invendus et relevé son objectif de bénéfice 2017.

    Mais abstraction faite de ces charges et autres éléments exceptionnels, le résultat par action est un bénéfice de 1,32 dollar, supérieur au consensus qui le donnait à 1,14 dollar.

    Le premier constructeur automobile américain s'attend à une stabilisation des ventes de véhicules légers aux Etats-Unis cette année, autour de 17 millions d'unités, tout comme en 2018.

  • Caterpillar submerge les consensus; l'action bondit

    ©AFP

    Le chiffre d'affaires et le bénéfice de Caterpillar  ont largement dépassé les attentes en raison d'une demande étonnamment soutenue en Amérique du Nord pour les engins de chantier et de fortes ventes en Chine.

    Le leader mondial des engins de terrassement et du matériel minier a également relevé ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice annuels, anticipant une croissance de 20% environ du CA des engins de chantier et de 30% du CA du matériel minier. Caterpillar projette dorénavant un chiffre d'affaires annuel de 44 milliards de dollars (37,4 milliards d'euros) et non plus de 42 à 44 milliards, ainsi qu'un bénéfice par action ajusté de 6,25 dollars et non plus de 5,00 dollars.

    Le bénéfice net a quasiment quadruplé à 1,06 milliard de dollars, soit 1,77 dollar par action, au troisième trimestre contre 283 millions (48 cents) un an plus tôt. Hors charges de restructuration, le bénéfice par action est de 1,95 dollar contre 85 cents un an auparavant et un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 1,27 dollar.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street a ouvert en hausse ce mardi: le Dow Jones grimpe de 0,64%, le S&P 500 de 0,19% et le Nasdaq de 0,18%

  • Le point sur les marchés avant l'ouverture de Wall Street

    1. Les indices actions européens en ordre dispersé, au gré des résultats publiés.
    2. Les PMI flash confirment une dynamique de croissance solide en Europe.
    3. Les rendements des emprunts d'Etat en zone euro en hausse de 4 points de base, légère progression de l'euro (à 1,1760).
    4. Wall Street bien orientée dans les échanges d'avant Bourse.
    5. Le marché se prépare à la réunion de la BCE jeudi.

     

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * CATERPILLAR a publié des résultats trimestriels nettement supérieurs aux attentes, portés par une forte hausse de la demande d'engins de chantier, et a relevé ses prévisions annuelles. L'action gagne 6,2% en avant-Bourse et devrait ouvrir sur un plus haut historique.

    * UNITED TECHNOLOGIES a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes et revu à la hausse pour la deuxième fois cette année ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice par action pour l'ensemble de l'exercice. Le titre gagne 2,6% dans les transactions en avant-Bourse.

    * 3M a relevé mardi ses objectifs financiers pour 2017 après avoir enregistré un chiffre d'affaires record au troisième trimestre et supérieur aux attentes. Le titre grimpe de 2,2% en avant-Bourse après avoir touché lundi en séance un plus haut historique.

    * GENERAL MOTORS a annoncé mardi une perte nette au troisième trimestre, imputable à des charges liées à la cession de sa filiale européenne Opel à PSA. Si l'on fait abstraction de ces charges, le résultat a cependant dépassé le consensus. Le titre grimpe de 3,7% en avant-Bourse.

    * WHIRLPOOL - Le titre du fabricant d'électroménager chute de près de 10% dans les transactions en avant-Bourse après l'annonce de résultats trimestriels inférieurs aux attentes et l'abaissement des prévisions pour 2017 en raison d'une hausse des prix des matières premières.

    * APPLE abandonne 0,8% en avant-Bourse à 154,93 dollars après la publication d'un article du quotidien japonais Nikkei selon lequel les livraisons initiales de l'iPhone X devraient avoisiner 20 millions d'unités, soit la moitié du volume prévu pour cette année, en raison de problèmes techniques.

    * MCDONALD'S a publié un chiffre d'affaires à données comparables supérieur aux attentes pour ses restaurants aux Etats-Unis au troisième trimestre, les nouvelles offres proposées par la chaîne de restauration rapide ayant permis une hausse de la fréquentation. L'action gagne 0,6% en avant-Bourse.

    * FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES a annoncé mardi une hausse de 50%, supérieure aux attentes, de son bénéfice net au troisième trimestre et une diminution plus marquée qu'anticipé de son endettement. Le titre coté à Milan gagnait plus de 2,5% après la publication des comptes. L'action cotée à New-York avance pour sa part de 3,8% en avant-Bourse.

    * ELI LILLY a publié mardi un bénéfice trimestriel en baisse mais supérieur aux attentes et dit explorer plusieurs options, dont celle d'une vente ou d'une introduction en Bourse, pour sa division de santé animale Elanco, qui a réalisé un chiffre d'affaires de 740,6 millions de dollars au troisième trimestre. L'action progresse de 2,7% en avant-Bourse.

    * ALEXION PHARMACEUTICALS gagne 5,4% en avant-Bourse après le feu vert de la Food and Drug Administration (FDA) américaine à la mise sur le marché du Soliris pour le traitement de la myasthénie généralisée, une maladie autoimmune. Les analystes de Cowen estiment que ce traitement pourrait générer un chiffre d'affaires annuel de plus d'un milliard de dollars.

    * INTERPUBLIC GROUP - Le titre chute de 8% en avant-Bourse alors que le groupe publicitaire a abaissé mardi sa prévision annuelle de croissance organique du chiffre d'affaires, en raison de la baisse des dépenses en marketing de ses clients à l'international. Le groupe prévoit désormais une croissance organique comprise entre 1% et 2% en 2017, contre +3% à +4% auparavant.

    * LOCKHEED MARTIN a publié mardi un bénéfice et un chiffre d'affaires trimestriels légèrement inférieurs aux attentes et a dit tabler sur des revenus compris entre 50 milliards et 51,2 milliards de dollars en 2017. Le groupe de défense vise une croissance d'environ 2% de son chiffre d'affaires en 2018. Le titre recule de 1,3% en avant-Bourse.

    * INTERNATIONAL PAPER a annoncé mardi avoir conclu la fusion de ses activités d'emballages grande consommation en Amérique du Nord avec GRAPHIC PACKAGING, sur la base d'une valorisation de 1,8 milliard de dollars pour sa division. Le titre Graphic Packaging grimpe de 4,1% dans les échanges en avant-Bourse, International Paper 1,1%.

    * HESS - Aker BP va acquérir la filiale norvégienne du groupe américain pour 2,0 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) afin de renforcer ses activités d'exploration et de production dans la région, ont annoncé les deux sociétés mardi.

    * PULTEGROUP - Le groupe de construction résidentielle a annoncé mardi une hausse de 38,2% de son bénéfice trimestriel, portée par la croissance du nombre de ventes et l'augmentation des prix de vente moyens.

    * CORNING - Le titre grimpe de 3,5% en avant-Bourse après que le groupe a fait état d'un bénéfice et d'un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs aux attentes, grâce à la forte demande pour ses écrans de smartphones Gorilla Glass.

  • +7%
    Caterpillar a pulvérisé les estimations de bénéfice et de chiffre d'affaires de Wall Street, tiré par une forte demande pour ses équipements de construction en Amérique du Nord et en Chine, et il a relevé ses prévisions pour l'année. L'action bondit de 7% en avant Bourse.

  • Wall Street attendue en légère hausse

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse après le repli de lundi.

    Aux alentours de 14h, les contrats à terme sur les principaux indices américains affichaient les évolutions suivantes:

    • Dow Jones : +0,55%
    • S&P 500: +0,16%
    • Nasdaq 100 : +0,12%

    La tendance pourrait toutefois être influencée par les résultats attendus avant la cloche, dont ceux de quatre groupes entrant dans la composition de l'indice Dow Jones:

    Caterpillar ,
    McDonald's ,
    3M ,
    United Technologies .

  • "La BCE devrait réaliser un 'resserrement monétaire accommodant' (dovish tapering), en mettant l'accent sur l'extension du programme d'achat d'actifs plutôt que sur sa réduction étant donné la faible dynamique de l'inflation."
    Valentin Bissat
    Economiste et stratégiste senior chez Mirabaud Asset Management

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous (12h30->13h30)

  • Le point sur les marchés en milieu de séance

    1. Les Bourses européennes en ordre dispersé avec les résultats.

    2. Aux alentours de 12h, le Stoxx 600 perd 0,10%, Bruxelles 0,14% et Amsterdam 0,07%. Londres (+0,01%) est stable tandis que Paris gagne 0,23% et Francfort 0,17%.

    3. Le PMI composite est moins bon qu'espéré en zone euro.

    4. L'euro est légère hausse, à 1,1757, après le PMI de la zone euro, dont le sous-indice sur les prix à la production a montré une accélération à un niveau jamais atteint depuis juin 2011.

    5. La BCE attendue jeudi sur son programme de rachats d'actifs.

  • AMS, Essilor, Maisons du Monde... voici les valeurs en vue en Europe

    La publication des résultats trimestriels se poursuit en Europe, salués en sens divers.

    > ams . En tête de l'indice paneuropéen DJ Stoxx 600, le fabricant de puces autrichien ams AG, coté à Zurich, s'envole de 21% après des perspectives jugées très encourageantes pour la fin d'année. Le bond du fournisseur d'Apple profite à STMicrolectronics (+0,97%) qui signe une des plus fortes hausses du CAC 40 à Paris.

    > Essilor bondit de 3,3% après l'annonce d'un chiffre d'affaires trimestriel en ligne avec les attentes malgré l'impact des ouragans sur ses ventes aux Etats-Unis. L'italien Luxottica , qui doit fusionner avec le spécialiste français de l'optique, monte de 3,51% après avoir aussi annoncé ses performances du troisième trimestre.

    > A Paris, Maisons du Monde gagne 2,7% après le relèvement de ses objectifs pour 2017.

    > L'italien Saipem bondit de 8,7% à Milan et le suédois SAAB avance de 5% à Stockholm, tous deux profitant de l'annonce d'un solide carnet de commandes au troisième trimestre.

    > Randstad abandonne 5%. Le groupe néerlandais de travail temporaire a publié un bénéfice net en baisse de 7% au troisième trimestre, notamment à cause des investissements versés dans la réorganisation de l'américain Monster, acquis l'an dernier.

    > Whitbread . Le groupe d'hôtellerie-restauration Whitbread perd 5%. Il a certes annoncé une hausse de ses profits au premier semestre, grâce à la bonne tenue de ses hôtels Premier Inn, mais sa chaîne de café Costa a vu sa rentabilité diminuer.

  • La croissance a ralenti en zone euro, mais elle reste solide

    La croissance du secteur privé au sein de la zone euro a ralenti plus que prévu en octobre tout en restant soutenue et les entreprises ont augmenté leur prix au rythme le plus élevé en plus de six ans, montrent les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle d'IHS Markit publiés mardi.

    L'indice PMI flash composite a reculé à 55,9 ce mois-ci après 56,7 en septembre, se maintenant bien au-dessus du seuil de 50 qui sépare les phases d'expansion et de récession.

    Ce niveau est inférieur aux prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui attendaient en moyenne l'indice en léger repli à 56,5.

    "C'est la poursuite de l'histoire récente où tout va plutôt bien, ce sont encore plus de nouvelles positives pour l'économiede la zone euro. La France et l'Allemagne sont les deux moteurs de la croissance. En dehors de cela, le taux de croissance a un peu fléchi mais reste solide."
    Andrew Harker
    Directeur associé chez IHS Markit



    > Le sous-indice des prix à la production a bondi à 53,3 après 52,7 en septembre, au plus haut depuis juin 2011.

    > L'indice PMI manufacturier s'est élevé à 58,6 ce mois-ci dans sa version préliminaire, un pic depuis février 2011, contre 58,1 en septembre et un recul attendu à 57,8.

    > L'indice PMI des services, principal secteur d'activité de la zone euro, a en revanche reculé à 54,9 après 55,8 en septembre et 55,6 attendu par le consensus des économistes.

    IHS Markit estime que ce rapport permet de prévoir une croissance de l'économie de la zone euro au quatrième trimestre à environ 0,6% à 0,7% contre 0,5% attendu en moyenne par les économistes interrogés par Reuters.

     

  • Le marché dézingue Boliden

    Boliden , l'homologue suédois de Nyrstar plonge de plus de 9% à la Bourse de stockholm ce matin, après avoir toutefois atteint lundi son plus haut niveau depuis 17 ans.

    Les investisseurs sanctionnent un trading update jugé décevant et l'annonce du départ du CEO, Lennart Evrell, qui devrait quitter l'entreprise en 2018.

    Certains analystes restent toutefois optimiste sur la valeur. Lundi, Credit Suisse a relevé son objectif de cours sur la valeur à 345 couronnes suédoises. Barclays a fait de même ce matin, passant à 305 couronnes contre 285. Le conseil reste à "accumuler". Morgan Stanley est à "réduire" avec un prix cible de seulement 234 couronnes.

    Le bénéfice de 1,74 milliard de couronnes est inférieur au consensus de 2,37 milliards. Le chiffre d'affaires de 11,63 milliards de dollars, soit un peu moins que prévu (12,38 milliards). Plusieurs mines ont eu des problèmes de production et les coûts d'entretien ont également augmenté.

    Nyrstar gagne 0,43% à 6,50 euros, profitant à peine des déboires boursiers de Boliden.

     

  • Carpetright enfonce Balta

    Le britannique Carpetright , le plus grand distributeur de tapis du Royaume-Uni, chute de plus de 5% à la Bourse de Londres après un avertissement sur les bénéfices.

    Carpetright est l'un des plus gros clients du fabricant de tapis belge Balta , et le Royaume-Uni est également un marché clé pour le groupe coté à la Bourse de Bruxelles depuis le printemps.

    Le titre Balta perd 3,46% à 12,13 euros, inférieur à son prix d'IPO de 13,25 euros.

    Carpetright a déclaré ce matin que les activités avaient été très volatiles au premier semestre (avril-septembre) et que les bénéfices seraient donc inférieurs à ceux de 2016-2017. Pour l'ensemble de l'exercice à fin mars 2018, le groupe cible un bénéfice brut de 13,8 à 16,7 millions de livres.

    Le groupe compte 419 magasins au Royaume-Uni et 136 à l'extérieur.

     

  • ZONE EURO-INDICE PMI DES SERVICES À 54,9 EN VERSION FLASH EN OCTOBRE (CONSENSUS 55,6, SEPTEMBRE 55,8)-MARKIT

  • ZONE EURO-INDICE PMI MANUFACTURIER À 58,7 EN VERSION FLASH EN OCTOBRE, AU PLUS HAUT DEPUIS FÉVRIER 2011 (CONSENSUS 57,8, SEPTEMBRE 58,1)-MARKIT

  • ZONE EURO-INDICE PMI COMPOSITE FLASH À 55,9 EN OCTOBRE (CONSENSUS 56,5, SEPTEMBRE 56,7)-MARKIT

  • Degroog Petercam ajuste le tir sur Tessenderlo et Gimv

    Degroof Petercam relève son objectif de cours sur Tessenderlo à 42 euros contre 35. Le conseil reste à "conserver".

    Le prix cible de Gimv passe pour sa part à 53 euros contre 52 tandis que la recommandation "conserver" est maintenue.

  • "Les marchés européens bougent peu ce matin, à la suite d'une journée mitigée en Asie et en l'absence de nouvelle macro-économique marquante."
    Markus Huber
    Trader chez City of London Markets Limited

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    1. Les indices actions européens dérivent au gré des résultats d'entreprises, sans tendance claire, dans un marché prudent qui attend la BCE jeudi  et des indicateurs pour la zone euro.

    2. Le PMI flash composite de la zone euro attendu à 10h.

    3. Tokyo a progressé pour la seizième séance consécutive en dépit du repli à Wall Street.

    4. Le fabricant de puces autrichien AMS bondit de plus de 15% sur le marché suisse.

    5. A Bruxelles, l'indice Bel20 est stable tandis que Roularta bondit de plus de 6%.

  • Roularta sur les chapeaux de roues

    L'action Roularta bondit de plus de 6% en début de séance à Bruxelles, sans raison apparante, dans un marché stable comme l'illustre un Bel20 stable (+0,01%) à 4.089,36 points. Global Graphics et Exmar suivent avec des gains supérieurs à 2%.

    A l'autre bout du spectre, on retrouve Melexis (-1,9% à 83,88 euros) dont le titre est coté ex-dividende de 1,3 euro brut.

  • Solide performance de la banque catalane Caixabank

    Le bénéfice net de CaixaBank , troisième banque espagnole et deuxième banque catalane, a doublé au troisième trimestre à 649 millions d'euros, profitant comme au trimestre précédent de l'intégration de la banque portugaise BPI, rachetée en février.

    Au troisième trimestre 2016, CaixaBank avait enregistré un résultat net de 332 milions d'euros.

    Sur le trimestre, BPI a contribué au résultat net à hauteur de 103 millions d'euros, précise le communiqué.

    Le produit net bancaire, équivalent du chiffre d'affaires, atteint 1,2 milliard d'euros, contre 1 milliard au troisième trimestre 2016 avant l'intégration de BPI.

    Sur les neuf premiers mois de l'année, il grimpe de plus de 15% à 3,5 milliards d'euros. Sans BPI, la hausse n'aurait été que de 6,5%, précise la banque.

    Les comptes, clos fin septembre, ne font pas encore état d'un éventuel impact de la crise politique en Catalogne, région d'origine de CaixaBank, où les dirigeants séparatistes menacent de déclarer l'indépendance depuis le référendum d'autodétermination du 1er octobre, interdit par Madrid.

    CaixaBank a subi ces dernières semaines une forte chute de son cours en Bourse en raison de l'incertitude politique, qui l'a poussée le 6 octobre à transférer son siège social de Barcelone à Valence, pour assurer son maintien dans la zone euro, et donc sa source de financement via la Banque centrale européenne (BCE), quelle que soit l'issue de la crise catalane.

     

    ©REUTERS

  • ©Doc

  • | Opening Bell |

    Les Bourses européennes démarrent quasiment à l'équilibre, hésitant à prendre de l'élan à deux jours d'une réunion cruciale de la Banque centrale européenne (BCE).

    • Bruxelles: -0,11%
    • Amsterdam: -0,12%
    • Francfort: -0,04%
    • Paris: -0,03%
    • DJ Stoxx 600: -0,09%

  • KBCS vise plus haut pour Melexis et Tessenderlo

    KBC Securities relève son objectif de cours sur Melexis et Tessenderlo à respectivement 90 euros (84) et 40 euros (36). L'avis reste à "accumuler" et "conserver".

  • Tokyo améliore son record absolu

    Après un début de séance dans le rouge, la Bourse de Tokyo a inversé la vapeur et a finalement terminé sur une 16ème hausse consécutive mardi, améliorant ainsi son record absolu signé la veille.

    L'indice vedette Nikkei, qui évolue par ailleurs à ses plus hauts niveaux depuis 21 ans, a pris 0,5% à 21.805,17 points (+108,52 points), tandis que l'indice élargi Topix a progressé de 0,67% à 1.756,92 points (+11,67 points).

  • Retour mercredi à la Bourse de Milan du titre BMPS

    La cotation des actions de Monte dei Paschi di Siena reprendra le 25 octobre après la validation par les autorités boursières du document permettant leur retour à la cote, a annoncé la banque italienne mardi.

    L'action Monte dei Paschi est suspendue de cotation à la Bourse de Milan depuis décembre 2016 à la suite de l'échec de la tentative de la banque toscane de réaliser une augmentation de capital. Elle a du en conséquence faire appel à l'Etat italien dans le cadre d'un plan de sauvetage de 8 milliards d'euros.

  • Résultats en forte hausse pour l'allemand Covestro

    Avec BASF, un autre groupe chimique allemand surprend positivement ce matin. Covestro , spécialisé dans les plastiques et polymères, a annoncé mardi une hausse de 50% de son excédent brut d'exploitation au troisième trimestre et un plan de rachat d'actions de 1,5 milliard d'euros.

    Le résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) a progressé de 50,2% à 862 millions d'euros au troisième trimestre et le bénéfice net a bondi de 89,6% à 491 millions.

    Le chiffre d'affaires a augmenté de 16,9% à 3,5 milliards d'euros, le groupe ayant pu augmenter ses prix de vente, notamment dans le segment des polyuréthanes.

    Le programme de rachat d'actifs débutera dans le courant de ce trimestre pour s'achever à la mi-2019.

    Covestro s'était engagé à restituer des liquidités à ses actionnaires s'il ne procédait pas à une acquisition majeure dans les deux ans.

    Bayer , l'ex-maison mère de Covestro, détient toujours un quart du capital de la société.

  • La Gimv cède ses parts détenues dans Almaviva Santé

    La Gimv et UI Gestion sont entrés en négociations exclusives pour céder leur participation majoritaire dans le capital d'Almaviva Santé, cinquième groupe d’hospitalisation privée en France.

    Actuellement, le groupe gère au total 2.700 lits, 190 blocs opératoires et salles d'examen, et emploie plus de 3.300 personnes ainsi que 1.100 médecins libéraux. Son chiffre d’affaires devrait être supérieur à 300 millions d’euros en 2017, soit plus du triple des 100 millions d’euros qu’il réalisait en 2012.

    Au niveau financier, la société d’investissement de la Région flamande se borne à préciser que cet investissement a eu un effet positif sur la valeur des fonds propres au 30 juin 2017 d’environ 0,75 euro par action.

    -> Lire notre article

  • BASF surprend positivement

    Le géant allemand de la chimie BASF maintient ses prévisions annuelles après un bond de son bénéfice net meilleur que prévu au troisième trimestre et au vu d'une conjoncture mondiale plus dynamique.

    Entre juillet et septembre, BASF a dégagé un bénéfice net de 1,34 milliard d'euros, en hausse de 50% sur un an, a-t-il annoncé dans un communiqué. Une performance meilleure que prévu: les analystes interrogés par le fournisseur de services FactSet misaient sur un bénéfice net de 1,13 milliard d'euros.

     

    "La demande a continué de progresser positivement au troisième trimestre. Nous avons réalisé une solide croissance en volume par rapport au trimestre déjà fort de l'année précédente."
    Kurt Bock
    Président du directoire de BASF



    Le groupe se dit un peu plus optimiste sur la croissance mondiale qui devrait atteindre 2,8% cette année contre 2,5% anticipé précédemment. La production industrielle doit, elle, s'améliorer de 3,1% contre 2,5% auparavant, et celle dans la chimie de 3,4%, sans changement.

    Dans ce contexte porteur, le groupe s'attend à dégager un ebit avant éléments exceptionnels sur la seconde partie de l'année "significativement supérieur" à celui du second semestre 2016.

    Pour l'ensemble de l'année, celui-ci est toujours attendu en "nette amélioration", soit d'au moins 11% sur un an, selon une prévision revue à la hausse après le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires doit quant à lui s'inscrire en nette hausse - d'au moins 6% - par rapport à 2016.

     

    ©AFP

  • Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture des marchés

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en légère baisse, avant une salve d'indicateurs PMI attendue pour la zone euro, les investisseurs restant par ailleurs attentifs aux publications de résultats et aux annonces prochaines autour des banques centrales.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,12% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,07% et le FTSE à Londres cèderait 0,18%. A Madrid, l'Ibex 35 est attendu en repli de 0,15%.

    3. En Asie, la Bourse de Tokyo progresse de 0,35% à l'approche de la clôture, en route pour une 16e séance consécutive de hausse en dépit du repli la veille de Wall Street.

    4. Les opérateurs de marché se tournent vers la Chine et le 19e Congrès du Parti communiste. Le président chinois Xi Jinping devrait dévoiler dans la journée la composition du nouveau Comité permanent du bureau politique du PCC, l'organe le plus puissant du pays.

    5. En Europe, la séance sera animée par la publication dans la matinée des indices d'activité PMI flash pour le mois d'octobre, qui devraient permettre de confirmer la vigueur de la reprise en zone euro. Le PMI flash composite de la zone euro attendu à 10h.

    6. Aux Etats-Unis, la question en suspens concerne le nom de celui ou celle qui sera aux commandes de la Réserve fédérale (Fed) à l'expiration du mandat de Janet Yellen en février. Le président Donald Trump a dit lundi à la presse que sa décision sur le prochain président de la Fed était "très très proche".

    7. Le dollar cède du terrain après avoir été dopé par la perspective d'un président de la Fed moins accommodant et d'une prochaine réforme fiscale aux Etats-Unis. L'euro avance notamment de 0,12%, à 1,1762 dollar.

  • Retour sur la séance à Wall Street

    Les marchés américains, à l'orée d'une semaine particulièrement chargée en résultats d'entreprises, ont terminé dans le rouge lundi. Il faut dire que les bulletins trimestriels présentés avant-Bourse n'étaient guère encourageants, d'autant plus que les valeurs technologiques et celles du secteur industriels ont perdu des plumes.

    > L'indice Dow Jones a perdu 54,67 points (0,23%) à 23.273,96 points.
    > Le S&P-500, plus large, a cédé 10,23 points (0,4%) à 2.564,98 points.
    > Le Nasdaq Composite a laissé 42,23 points (0,64%) à 6.586,83 points.

  • À l'agenda ce mardi

    Côté macroéconomie, les investisseurs s'intéresseront à plusieurs indices PMI flash, publiés au Japon, Allemagne, France et Royaume-Uni.

    L'actualité des entreprises sera par contre plus chargée avec la publication de nombreux résultats trimestriels.

    Parmi les gros groupes européens, on attend ceux de Randstad, BASF, Anglo American, Fiat Chrysler Automobiles et Novartis.

    À Wall Street, ce sera autour de Caterpillar, General Motors, Lockheed Martin, McDonald's, 3M et United Technologies de publier leurs chiffres en avant-Bourse.

    Chez nous, on notera le détachement de coupon pour Melexis, qui sera coté ex-dividende intermédiaire de 1,30 euro brut.

  • Bonjour!

    Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit pour assister, aux premières loges, à cette séance de Bourse du mardi 24 octobre.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés