1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe au rebond | Aperam en tête du Bel 20 | Netflix crève l'écran à Wall Street

L'Europe boursière a terminé dans le vert, saluant l'investiture de Joe Biden. Net repli de l'action Mithra sur fond d'audition par la police de François Fornieri, son patron. Les résultats d'ASML, BASF, Burberry et Richemont applaudis. Netflix en vedette à Wall Street.
  • Au menu ce jeudi

    C'est ici que se referme le Market Live. Merci de l'avoir suivi et rendez-vous au même endroit ce jeudi dès 7 heures! 

    > À suivre ce jeudi 21 janvier 
     
    La Banque centrale européenne (BCE) organise jeudi sa réunion de politique monétaire. L'indice de confiance des consommateurs belges et les inscriptions hebdomadaires au chômage balisent également la séance. Sofina, Gilead, IBM et Intel à tenir à l'oeil. 

     

  • Les actions en Europe montent après les records de Wall Street

    Les Bourses européennes ont terminé en hausse mercredi et Wall Street a inscrit de nouveaux records juste avant la prestation de serment de Joe Biden comme 46e président des Etats-Unis et après une nouvelle série de résultats de sociétés solides aux Etats-Unis comme en Europe. 

    Le Bel 20 a rebondi de 0,91% avec 17 valeurs dans le vert. À Paris, le CAC 40 a gagné 0,53% et le FTSE 100 de Londres a pris 0,41%. À Francfort, le Dax a progressé de 0,77%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,8%, le FTSEurofirst 300 0,67% et le Stoxx 600 0,72%. 

    Sur les marchés à Wall Street, au moment de la clôture en Europe, les actions US évoluaient elles aussi dans le vert, le Dow Jones s'adjugeant 0,56%, le Standard & Poor's 500 1,07% et le Nasdaq Composite 1,41%. Le S&P-500 et le Nasdaq ont l'un et l'autre inscrit de nouveaux plus hauts historiques.

    Au-delà de la perspective de la relance, Wall Street salue les résultats meilleurs qu'attendu de Netflix (+14,45%) et de Morgan Stanley (+0,40%) entre autres.

    En Europe, les secteurs cycliques ont profité des espoirs de reprise: l'indice Stoxx de l'automobile a progressé de 2,77%, celui des matières premières 2,09%, celui des médias 1,69%. Le compartiment des hautes technologies (+1,82%) a en plus été tiré par les résultats meilleurs qu'attendu publiés par le groupe néerlandais d'équipements de fabrication de semi-conducteurs ASML, dont l'action a pris 3,01%. Dans le luxe, le britannique Burberry (+3,86%) et le suisse Richemont (+2,80%) ont donné le ton de la journée, le premier en affichant sa confiance dans un rebond cette année et le second en publiant des ventes en hausse de 5% sur octobre-décembre.

  • Le Bel 20 termine en hausse

    Le Bel 20 s'est adjugé 0,91% pour se fixer à 3.746,97 points. Sur les 20 actions qui le composent, 17 étaient en hausse et 3 en baisse.

    Top / Flop du Bel 20

    TOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Aperam36,29+2,98%
    • Telenet36,46+2,88%
    • Argenx239,6+2,31%
    • Umicore47,0+2,17%
    • Galapagos89,44+2,03%
    FLOP
    • ValeursCours (€)Var.%
    • Colruyt49,42-0,88%
    • Ageas44,76-0,29%
    • AB InBev56,24-0,2%
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.
    Rédigé par Quotebot le 20/01/2021 à 17h45
  • Europe | Closing Bell

    BEL20 : +0,91% 
    AEX : +1,23% 
    CAC40 : +0,53% 
    DAX30 : +0,68% 
    FTSE100 : +0,26% 
    STOXX600 : +0,66%  

    Résultats provisoires 

  • KLM suspend tous ses vols long-courriers vers les Pays-Bas

    Grosse tuile pour la compagnie KLM, la branche néerlandaise du groupe Air France KLM. Elle va suspendre ses 270 vols long-courriers hebdomadaires vers les Pays-Bas à compter de vendredi en raison de nouvelles règles sanitaires liées au coronavirus. 

    Les nouvelles règles fixées mercredi par les autorités néerlandaises imposent notamment aux passagers et au personnel navigant de présenter un deuxième certificat négatif de dépistage rapide au coronavirus juste avant le départ. 

  • Pourquoi des obligations américaines à 50 ans?

    La future secrétaire du Trésor américain a évoqué la possibilité d'émettre des obligations à très long terme pour profiter des taux bas actuels. 

    > Notre article

     
  • Règlement à l'amiable pour le cartel américain du poulet

    Le géant américain de la viande Tyson Foods a accepté de verser 221,5 millions de dollars à plusieurs plaignants l'accusant de s'être entendus avec d'autres sociétés sur les prix du poulet pendant plusieurs années. Dans un document transmis mercredi à l'autorité américaine des marchés financiers, le groupe explique avoir conclu cet accord avec les acheteurs directs et indirects de ses produits réunis dans plusieurs plaintes en nom collectif. 

    "Nous n'admettons aucune responsabilité" en concluant cet accord mais "pensons que la résolution de ces affaires est dans le meilleur intérêt des actionnaires de la société", a déclaré un porte-parole de Tyson Foods.  

  • Statu quo sur les taux à la Banque du Canada

    La banque centrale canadienne a annoncé le maintien de son taux directeur à 0,25% en soulignant que la recrudescence de la pandémie avait interrompu la reprise économique dans bien des pays, dont le Canada.  

    "De nouvelles vagues de cas de Covid-19 ont forcé les gouvernements à réintroduire des mesures pour contrer le virus. Cependant, l'arrivée de vaccins efficaces, combinée à des mesures budgétaires et monétaires de soutien supplémentaires, a amélioré les perspectives de croissance à moyen terme", indique-t-elle dans un communiqué. 

  • Record pour le Nasdaq

    Porté par la progression de Netflix, le Nasdaq évolue quelques minutes après le début des échanges en hausse de 1,41% à un peu plus de 13.383 points, soit un niveau jamais exploré par l'indice à forte coloration technologique. 

    Les autres indices new-yorkais étaient également à la fête, orofitant du regain général d'appétit pour le risque lié à la prise de fonctions de Joe Biden et une série de résultats de sociétés meilleurs qu'attendu.

    Vers 15h50, l'indice Dow Jones gagne 0,35% et le S&P 500 0,75%. 

    Wall Street poursuit ainsi sur sa lancée de la veille après les déclarations au Sénat de Janet Yellen, appelée à devenir la secrétaire au Trésor du nouveau président Joe Biden, confirmant sa volonté d'engager rapidement une politique de relance offensive. Joe Biden doit prêter serment aux alentours de 18h00, heure belge, lors d'une cérémonie sans public, pandémie oblige, et placée sous haute sécurité après l'assaut du 6 janvier contre le Capitole.

    Au-delà des espoirs placés dans la nouvelle administration, Wall Street profite de la bonne tenue des résultats publiés par plusieurs grands noms de la cote.

    Morgan Stanley gagne 1,91% après avoir publié un bénéfice trimestriel en hausse de 57%, supérieur aux attentes, et confirmé son intention de consacrer dix milliards de dollars à des rachats d'actions.

    A la baisse, Procter & Gamble perd 0,63% après avoir relevé pour la deuxième fois ses prévisions annuelles tout en disant s'attendre à des difficultés à court terme.

  • Netflix crève l'écran à Wall Street

    Le titre Netflix grimpe de 13% dans les premiers échanges sur le Nasdaq après avoir attiré plus de nouveaux abonnés que prévu au quatrième trimestre, en grande partie grâce au confinement, ce qui a porté à plus de 200 millions le nombre de ses abonnés à la fin de 2020. 

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +0,30% 
    S&P 500: +0,59% 
    Nasdaq Composite: +1,09% 

  • Mithra remonte légèrement

    L'action Mithra ne perd plus que 4,4% peu après 15 heures. La biotech, qui avait ouvert confortablement dans le vert, s'est violemment retournée à la baisse après des informations évoquant une audition du patron François Fornieri par la police liégeoise dans le cadre de l'affaire Nethys. En fin de matinée, Mithra abandonnait près de 13%. Sa capitalisation boursière avait alors fondu de 118 millions d'euros. 

  • Donald Trump a quitté la Maison-Blanche

    Le président Donald Trump a quitté la Maison-Blanche. L'hélicoptère présidentiel Marine One transportant Donald et Melania Trump s'est envolé peu après 8h15 (13h15 GMT) depuis les jardins de la Maison-Blanche. Prononçant seulement quelques mots, le président sortant a évoqué un mandat "fantastique de quatre ans", représentant "l'honneur d'une vie".

  • Care Property sous pression à la reprise des cotations

    L'action Care Property perd 3,35% à 26 euros à la reprise des cotations. Le titre était suspendu depuis l'ouverture, en raison d'un placement privé d'actions (voir le post de 13h19 & et le post 8h30)

  • Reprise des cotations sur Care Property...

    ... à 14h30.

  • Procter & Gamble brille grâce à la demande pour ses produits de nettoyage

    Procter & Gamble prend 3% avant l'ouverture de la séance, le géant américain des produits de consommation ayant relevé son objectif de ventes et bénéfice d'exploitation annuels, après avoir bénéficié de la demande accrue pour ses articles d'entretien et de nettoyage en raison de la pandémie.

    Le fabricant de Charmin, Tide et autres produits de base pour les ménages s'attend désormais à ce que ses revenus organiques augmentent jusqu'à 6% au cours de l'exercice 2021, une augmentation par rapport aux prévisions précédentes d'une hausse de 5% maximum. P&G voit également son bénéfice par action augmenter jusqu'à 10%, selon un communiqué publié mercredi, contre une fourchette de 5% à 8% jusqu'ici.

    "Les catégories de produits qui profitent du fait que les gens sont à la maison continuent de bien se tenir", a déclaré le directeur financier, Jon Moeller, dans une interview.

  • Morgan Stanley dopé par ses activités de trading

    La banque d’affaires américaine a vu ses profits bondir de 57% au quatrième trimestre, grâce au dynamisme de ses activités de trading. Le bénéfice net a atteint 3,27 milliards de dollars sur la période, soit 1,81 dollar par action. C’est bien plus que les 1,27 dollar qu’attendaient les analystes. À Wall Street, le titre Morgan Stanley progresse d’environ 2% dans les échanges avant-bourse.

    Les recettes des activités de trading, principale source de revenus de l’établissement, ont pour leur part atteint 7 milliards de dollars, contre 5,05 milliards à la même période l’an dernier. Une performance liée à des volumes d’échanges très élevés avec l’élection présidentielle américaine et les annonces de développement de vaccins anti-Covid au cours des trois derniers mois.

  • Les actions Care Property Invest placées avec une décote de 5%

    Care Property Invest annonce qu'un placement privé de 1.736.346 actions Care Property Invest, émises plus tôt ce matin dans le cadre de l'acquisition du centre de services de soins et de logement avec un groupe de logements à assistance "Résidence des Ardennes", situé à Attert (Belgique), a été réalisé avec succès.

    Les actions ont été placées auprès d'une large base d'investisseurs institutionnels pour un montant de 25,55 euros par action, soit une décote de 5% par rapport au cours de clôture d'hier (26,90 euros).

    La négociation de l'action Care Property Invest sur Euronext Brussels est suspendue depuis ce matin dans le cadre de ce placement privé. Elle devrait reprendre rapidement.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Pilule amère pour Mithra | Des brokers visent plus haut pour AB InBev, KBC, UCB et Elia (+Briefing)

  • "Pas de perquisition chez François Fornieri"

    Les avocats de François Fornieri réagissent aux informations annonçant une perquisition chez François Fornieri, le CEO de Mithra (voir post de 11h05).

    "La presse de ce jour fait état d’une perquisition qui serait en cours chez M. François Fornieri. Tel n’est pas le cas. M. Fornieri est uniquement entendu dans le cadre de l’affaire Nethys", déclare la défense de l'homme d'affaires.

    "Ces auditions s’inscrivent dans la suite normale de l’enquête. Comme il s’est toujours attaché à le faire, M. Fornieri veille à apporter tous les éléments utiles à l’enquête", ajoutent-ils.

    À Bruxelles, l'action Mithra perd 8,52% à 18,80 euros dans un marché en hausse de 0,64%.

     

  • Wall Street attendue dans le vert | Netflix devrait décoller

    Les contrats à terme indiquent ce mercredi une ouverture dans le vert. L'indice Dow Jones ouvrirait en hausse de 0,23%, le S&P 500 de 0,40% et l'indice composite du Nasdaq de 0,77%.

    L'action Netflix est indiquée en hausse de 13,3% dans les échanges d'avant bourse à 568,62 dollars, après avoir attiré plus de nouveaux abonnés que prévu grâce en grande partie au confinement, ce qui a porté à plus de 200 millions le nombre de ses abonnés à la fin de 2020.

    Alibaba bondit de 7,2% à 270 dollars en préouverture. Jack Ma, fondateur du géant chinois du commerce en ligne, est apparu mercredi avec une centaine d'enseignants de zones rurales de la Chine dans une vidéo diffusée en direct, ce qui constitue la première apparition publique de l'homme d'affaires depuis octobre dernier. Le titre coté à Hong Kong a gagné 8,5%.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens pointent en hausse en milieu de journée, soutenus par les espoirs de reprise de l'économie américaine alors que Joe Biden s'apprête à faire son entrée à la Maison-Blanche et par des résultats d'entreprises (ASML, BASF, Richemont, Burberry...) bien accueillis.

    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,65% et le Stoxx 600 de 0,58%.

    Les gains varient entre 0,49% à Paris et 1,22% à Amsterdam. L'AEX est porté par le bond de 3,85% d'ASML Holding qui profite de la publication de résultats supérieurs aux attentes.

    Joe Biden prêtera serment ce mercredi à Washington pour devenir officiellement le 46ᵉ président des Etats-Unis dans un contexte sanitaire et sécuritaire inédit et en l'absence du président sortant, Donald Trump.

    Les investisseurs essaient de voir le verre à moitié plein malgré de mauvaises nouvelles sur le plan sanitaire : l'Allemagne a décidé de prolonger jusqu'au 14 février les mesures de confinement, la Chine renforce les contrôles à Pékin alors que la capitale a recensé le plus grand nombre de nouvelles infections en trois semaines et le bilan de l'épidémie aux États-Unis a franchi mardi le seuil des 400.000 morts, selon les calculs de Reuters.

  • En 2020, la majorité des gestionnaires de fonds ont fait mieux que le Bel 20

    L’an dernier, sur les 12 fonds qui investissent exclusivement en actions belges, dix ont fait mieux que l’indice Bel 20.

    -5,6%
    Le recul des fonds d'actions belges en 2020
    En moyenne, les fonds d’actions belges affichent une perte de 5,6%, soit mieux que le recul de l’indice Bel20, qui a cédé 7,2% (dividendes compris). Sur les 12 fonds gérés activement, dix – c’est-à-dire 83% – font mieux que l’indice phare d’Euronext Bruxelles.
    Ce taux de réussite est bien plus élevé que dans les autres catégories d’investissement. 


  • L'inflation reste négative en zone euro

    L'inflation dans la zone euro est restée négative en rythme annuel en décembre, en raison principalement de la baisse des prix de l'énergie, montrent mercredi les chiffres définitifs publiés par Eurostat.

    L'indice d'évolution des prix à la consommation calculé aux normes européennes (IPCH) affiche une baisse de 0,3% sur un an, comme sur les trois mois précédents. Par rapport à novembre, les prix ont augmenté de 0,3%, précise Eurostat.

    La baisse des prix de l'énergie n'a que légèrement ralenti, à 6,9% en rythme annuel après -8,3% en novembre. Elle se traduit par une contribution négative de 0,68 point à l'évolution du taux d'inflation global, précise Eurostat.

  • BASF propulse Solvay

    BASF qui est connu pour être un baromètre économique important est à l'origine d'une vague d'optimisme sur les valeurs européennes de la chimie. Si le géant allemand a clôturé l'année 2020 sur de lourdes pertes, les investisseurs retiennent surtout qu'il a aussi observé une reprise en fin d'année.

    Le groupe de Ludwigshafen a connu une perte opérationnelle (EBIT) de 191 millions d'euros durant l'année, pénalisé par la crise du Covid-19, qui a ralenti son activité, après un bénéfice de 4,2 milliards d'euros en 2019. Son chiffre d'affaires a baissé (-0,28%), à 59,149 milliards d'euros.

    Mais BASF voit désormais la lumière au bout du tunnel, avec un quatrième trimestre solide, et au-dessus des attentes des analystes.

    Le résultat opérationnel du groupe bondit de 60% sur un an, à 932 millions d'euros et le chiffre d'affaires du chimiste est également en hausse, à 15,9 milliards d'euros, contre 14,7 milliards au quatrième trimestre 2019.

    Cette dynamique "s'explique principalement par des volumes et des prix plus élevés", estime le groupe.

    La reprise de l'activité automobile en fin d'année, notamment grâce au dynamisme du marché chinois, a contribué à faire repartir l'activité, selon BASF.

    Le titre gagne 1,8% à la Bourse de Francfort, avec un indice Dax en hausse de 0,62%.

    À Bruxelles, l'action Solvay s'aligne sur la tendance et grimpe de 1,97% à 100,95 euros.

  • Perquisition chez le patron de Mithra

    Le domicile de François Fornieri, patron de Mithra , fait l'objet d'une perquisition dans le cadre de quatre dossiers judiciaires instruits par le juge liégeois Frédéric Frenay.

    L'un des dossiers judiciaires en question date de début janvier 2020: une instruction judiciaire avait été ouverte pour une suspicion de délit d'initié. François Fornieri avait transféré d'importantes sommes d'argent sur le compte d'un de ses amis dans le but d'acheter des actions Mithra. C'est la FSMA, l'Autorité des services et marchés financiers, qui avait alerté la justice pour des faits présumés commis en 2019.

    L'action Mithra perd 1,22% à 20,30 euros.

  • Le secteur du luxe | ASML | BASF

    Le secteur du luxe se distingue ce matin, grâce à Richemont qui a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 5% à taux de change constant, tiré par la forte croissance en Asie-Pacifique et au Moyen-Orient.

    Dans son sillage, Swatch gagne 2,28%, LVMH 1,99% et Hermès 1,16%.

    Le britannique Burberry prend 4,80%, le marché semblant privilégier une bonne performance en Chine au troisième trimestre de son exercice décalé au recul de 9% des ventes globales.

    Autre valeur en vue, ASML , fournisseur néerlandais pour l'industrie des semi-conducteurs, s'octroie 2,42%, sur fond de résultats supérieurs aux attentes.

    Enfin, BASF , géant allemand de la chimie, gagne 1,64% après la publication de leur bénéfice, meilleur qu'attendu.

  • ING grand fan d'Aedifica

    ING reprend le suivi d'Aedifica avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 115 euros.

    La banque ne tarit pas d'éloges sur la valeur : "Aedifica est le premier acteur européen coté dans le secteur de l'immobilier de santé. Il offre un mélange exceptionnel de croissance et de fondamentaux solides, soutenu par de fortes tendances démographiques et une diversification géographique sur des marchés à faible risque. La direction a de solides antécédents d'acquisitions ordinaires couplées à des transactions 'extraordinaires', telles que le rachat de Hoivatilat et une entrée rapide et importante au Royaume-Uni. Sa puissance de feu d'environ 500 millions d'euros offre une large marge de croissance. Les nouvelles du Covid-19 sont rassurantes : la surmortalité devrait se normaliser alors que les programmes de vaccination donnent la priorité aux centres de soins. La prime de 40% par rapport à la valeur nette d'inventaire, en ligne avec ses pairs, est intéressante étant donné une croissance 2x plus rapide".

    Aedifica gagne 1,24% à 97,70 euros dans un marché en hausse de 0,61%

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes progressent, dans un marché en attente de l'investiture du nouveau président américain Joe Biden. Les gains varient entre 0,17% à Francfort et 0,75% à Amsterdam.

    L'Euro Stoxx 50 bonifie de 0,40% et le Stoxx 600 de 0,40%.

    Comme l'ensemble des bourses mondiales, la place financière allemande devrait être focalisée mercredi sur la cérémonie d'intronisation de Joe Biden à la Maison Blanche.

    La situation sur le plan de la crise sanitaire liée au Covid-19 devrait également être scrutée par les acteurs du marché.

    Sur le front des valeurs...

    ASML prend 2,2% alors que le fournisseur pour l'industrie des semi-conducteurs, a dégagé un bénéfice supérieur aux attentes.

    Richemont bondit de 4,4%. Le groupe de luxe suisse a vu ses ventes à taux de change constants augmenter de 5%.

    Burberry prend 4,4%. Le groupe de luxe s'est déclaré confiant dans sa capacité à rebondir une fois la pandémie ralentie

    Bone Therapeutics gagne 0,4% dans la foulée de son trading update.

    Aedifica avance de 1,24%. ING a repris la couverture du titre avec une recommandation d'achat.

    UCB grappille 0,14%. Credit Suisse qui est neutre sur la valeur vise désormais 90 euros par action contre 83 jusqu'ici.

    Galapagos monte de 2% au lendemain de la décision de Morgan Stanley de revenir à l'achat sur la société biotech.

    L'action Care Property est suspendue.

  • Richemont: +4%

    Richemont gagne 4% après avoir fait état d'une hausse de 5% de ses ventes pour les trois mois à fin décembre.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,75%
    Bruxelles: +0,35%
    Paris: +0,32%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,38%
    Stoxx 600: +0,33%

    ASML Holdings: +1,6%

  • Ahold Delhaize & UCB

    L'analyste Victoria Petrova de Credit Suisse réduit l'objectif de cours d'Ahold Delhaize de 25 euros à 24 euros.

    Pour UCB , Credit Suisse vise désormais 90 euros contre 83 euros.

    La recommandation reste à "neutre" pour les deux valeurs.

    Ahold Delhaize a clôturé mardi à 23,88 euros et UCB à 86,36 euros.

  • Suspension de Care Property Invest

    L'action Care Property Invest est suspendue, alors "qu'un placement privé d'actions de la société immobilière cotée est imminent".

    En parallèle, Care Property annonce l'acquisition du centre de services de soins et de logement avec un groupe de logements à assistance "Résidence des Ardennes" à Attert par le biais d'une augmentation de capital réussie.

    L'opération a été réalisée par (i) un apport en nature du terrain et des biens immobiliers de ce projet et (ii) la conclusion d'un accord séparé concernant l'achèvement des travaux en cours.

    Suite à cet apport conduisant à une augmentation de capital (y compris la prime d'émission) de 42,09 millions d'euros ou 1.696.114 nouvelles actions Care Property Invest ont été émises. Le prix d'émission s'élève à 24,81 euros par action (24,8142474213662 euros pour être précis).

    L'action a clôturé mardi à 26,90 euros.

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture, au lendemain des déclarations sans surprise de Janet Yellen en faveur de la relance aux Etats-Unis et avant la cérémonie d'investiture de Joe Biden.

    L'Euro Stoxx 50 ouvrirait en hausse de 0,11%, tout comme le Cac 40 à Paris. Le Dax ouvrirait sur une note stable.

    Janet Yellen, choisie par Joe Biden pour occuper le poste de secrétaire au Trésor, a plaidé - comme anticipé - en faveur d'un plan de soutien important pour relancer l'économie américaine, quelqu'en soit le prix.

    Joe Biden a présenté la semaine dernière une proposition de plan de relance de 1.900 milliards de dollars face aux conséquences économiques de la pandémie.

    "La Fed cherche à atteindre une inflation de 2% et le plein emploi, ce qui semble encore lointain, donc elle maintiendra les taux d'intérêt bas pendant un certain temps et le sentiment du marché devrait rester solide", a déclaré Yoshinori Shigemi chez Fidelity.

    Joe Biden prêtera serment ce mercredi à Washington pour devenir officiellement le 46e président des États-Unis dans un contexte sanitaire et sécuritaire inédit et en l'absence du président sortant, Donald Trump.

     

    ©AFP

  • Netflix:+12% en après bourse

    Netflix a connu la meilleure année de son histoire, gagnant plus de clients que prévu et affirmant qu'elle n'avait plus besoin d'emprunter de l'argent pour continuer à construire son empire du divertissement.

    Le premier service de streaming payant au monde a attiré 8,51 millions de nouveaux clients au cours des trois derniers mois de l'année 2020, grâce à la popularité d'émissions à succès telles que "Bridgerton" et "The Queen’s Gambit". Cela a dépassé les propres prévisions de Netflix et les 6,06 millions projetés par Wall Street.

    L'action a bondi de 12% dans les transactions après bourse.

  • Bone Therapeutics: 14,7 millions d'euros en trésorerie

    Dans un communiqué, Bone Therapeutics   fait le point sur son activité du quatrième trimestre 2020 et ses perspectives de développement pour 2021.

    On apprend notamment que la société de biotechnologie disposait d'une trésorerie nette de 14,7 millions d'euros pour l’année close au 31 décembre 2020. La société spécialisée dans les thérapies cellulaires pour les maladies osseuses estime dès lors disposer des fonds nécessaires pour poursuivre ses activités stratégiques jusqu’au quatrième trimestre 2021. Cette estimation reste sujette à modification en cas d’évolution de la pandémie de Covid-19 en cours, précise l'entreprise.

  • ASML pulvérise les prévisions

    ASML , le fournisseur de machines intervenant dans la fabrication de puces informatiques, a gagné 1,35 milliard d'euros au quatrième trimestre, contre 1,13 milliard d'euros sur la même période en 2019. Les analystes attendaient 1,02 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires s'est également élevé à 4,25 milliards d'euros, tandis que les analystes visent 3,73 milliards d'euros.

    Les prévisions pour le premier trimestre 2021 sont également supérieures aux attentes. ASML prévoit un chiffre d'affaires compris entre 3,9 et 4,1 milliards d'euros et une marge brute compris entre 50 et 51%.

    Enfin, ASML compte augmenter son dividende de 15%.

  • Jack Ma de retour, l'action Alibaba s'emballe

    Bonjour et bienvenue sur notre "Market live" du mercredi 20 janvier. L'action Alibaba signe une progression remarquable de plus de 9% en bourse de Hong Kong. Les investisseurs sont rassurés après la première apparition publique de Jack Ma, le fondateur du géant chinois en ligne, depuis octobre.

    Jack Ma s'est entretenu mercredi avec une centaine d'enseignants de zones rurales de la Chine lors d'une visioconférence, ce qui constitue la première apparition publique de l'homme d'affaires depuis octobre dernier.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés