1. Les marchés
  2. Live blog
live

Des espoirs sur un vaccin font bondir les marchés européens

Les marchés européens terminent en forte hausse, grâce à la progression des cours du pétrole et les espoirs de relance de l'économie. Les minières s'envolent de 6% et les autos de 5%. Moderna bondit à Wall Street.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Au programme: Lotus Bakeries cote ex-dividende de 32 euros bruts. Résultats de Walmart et Home Depot en avant bourse. Indice allemand Zew et immatriculations automobiles en Europe.

  • Résumé de la séance en Europe

    Les Bourses européennes ont vécu leur meilleure séance en près de huit semaines, profitant des espoirs de reprise progressive de l'activité économique, de la promesse renouvelée de soutien de la Réserve fédérale et des premiers résultats prometteurs d'un essai de vaccin expérimental contre le COVID-19.

    À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 5,16% (220,71 points) à 4.498,34 points, enregistrant sa plus forte hausse sur une séance depuis le 24 mars. A Londres, le FTSE 100 a gagné 4,29% et à Francfort, le Dax a progressé de 5,67%. L'indice EuroStoxx 50 a pris 5,1%, le FTSEurofirst 300 4,03% et le Stoxx 600 4,07%, pour signer lui aussi sa meilleure performance depuis mars.

    Cet optimisme a profité à l'ensemble des secteurs de la cote mais les plus cycliques ont bénéficié des rebonds les plus spectaculaires: l'indice Stoxx des matières premières a pris 8,03%, celui de l'automobile 7,96%, celui du pétrole et du gaz 6,45%.

    A Paris, Airbus a rebondi de 12,23%, l'exploitant de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield de 12,34%, Société générale de 10,27%. Au-delà du rebond général, Total (+7,40%) a bénéficié de l'abandon du projet de rachat d'activités d'Occidental Petroleum au Ghana et de l'acquisition d'actifs de gaz et d'électricité d'EDP en Espagne.

    Thyssenkrupp a pris 12,47% après les informations de Reuters selon lesquelles le groupe allemand discute avec plusieurs sidérurgistes d'une possible alliance. Parmi les candidats potentiels à un partenariat, ArcelorMittal a gagné 7,17%.

    Ryanair affiche un bond de 15,76% malgré l'annonce d'une baisse de 13% de son bénéfice annuel et d'une réduction de ses objectifs, la diminution de sa consommation de trésorerie et les perspectives de reprise de l'activité ayant rassuré le marché. 

    Le Bel 20 a gagné 3,22%. Solvay, Cofinimmo, Smartphoto et Fluxys ont détaché leur dividende.

  • Nouveau projet pour Home Invest

    Home Invest Belgium a acquis 100% des parts de la société Clarestates BV, propriétaire d’un immeuble à Bruxelles selon un communiqué. L’investissement total (acquisition, frais d’études et travaux de construction à réaliser) s’élèvera à environ € ± 11 millions. Le rendement initial brut après redéveloppement se situera aux alentours de 5%

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +3,22%

    CAC 40: +5,16%

    AEX: + 3,92%

    Stoxx 600: + 4,05%

  • Première acquisition pour Aedifica en Suède

    La SIR Aedifica a annoncé sa première acquisition en Suède. Elle a investi dans deux centres de soins résidentiels à Uppsala et Heby pour un montant d'environ 39 millions de SEK.

  • Le point à Wall Street après l'ouverture

    La Bourse de New York évolue en nette hausse après l'annonce par le laboratoire américain Moderna de résultats préliminaires encourageants d'essais cliniques sur un vaccin contre le nouveau coronavirus.  

    Son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, monte de 2,78% à 24.344,12 points.  Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'apprécie de 1,79% à 9.176,08 points.  Le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, prend 2,41% à 2.932,75 points.  

    Wall Street avait enregistré une baisse sur l'ensemble de la semaine dernière, perturbée notamment par des indicateurs contrastés et un regain de tensions entre les Etats-Unis et la Chine: le Dow Jones avait cédé 2,1% et le Nasdaq 1,2%. 

     Le laboratoire américain Moderna a fait part de "données intérimaires positives" de la phase initiale des essais cliniques de son projet de vaccin mRNA-1273.  Ce dernier a semblé susciter une réponse immunitaire chez huit personnes à qui il avait été administré, de la même ampleur que ce qu'on observe chez ceux qui ont été naturellement contaminés par le virus, selon un communiqué du laboratoire.  Les résultats complets de cet essai de phase 1 ne sont toutefois pas encore connus.  

    Pour les analystes de Charles Schwab, "les résultats optimistes du projet de vaccin de Moderna contre le Covid-19 donnent un coup d'accélérateur au fort démarrage du marché."  A Wall Street, l'action du laboratoire s'envolait de plus de 25%.  "C'est très bien de voir ce genre d'informations, mais on en est à un stade encore très précoce et mieux vaut ne pas trop s'enthousiasmer", tempère JJ Kinahan de TD Ameritrade. 

    Sur le front économique, le patron de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a continué de se montrer prudent tout en envisageant un retour de la croissance sur le moyen terme ou le long terme.  Dans une interview diffusée dimanche sur CBS, il a estimé que la crise actuelle présentait "des différences fondamentales" avec la Grande Dépression, rappelant que, contrairement à 1929, tous les indicateurs étaient au vert pour l'économie américaine avant la pandémie.  Le président de la Fed a néanmoins jugé que le taux de chômage pourrait atteindre les 20% à 25% aux Etats-Unis et que le PIB pourrait chuter jusqu'à 30% au deuxième trimestre.  

    De plus en plus d'entreprises ont, pour leur part, prévu la réouverture progressive de leur activité en Amérique du Nord cette semaine. C'est le cas  des usines automobiles, notamment General Motors , Ford , Fiat Chrysler USA  et Tesla .  

    Parmi les autres valeurs du jour, plusieurs majors pétrolières profitent du nouveau bond du pétrole new-yorkais: Chevron monte de 4,23%, ExxonMobil de 5,00% et Occidental Petroleum de 6,69%. 

    Plusieurs industries fortement dépendantes d'un redémarrage à plein régime de l'économie américaine s'affichent également en hausse, comme les compagnies aériennes Delta Air Lines , American Airlines et United Airlines .  

    Disney grimpait pour sa part de 7,11%. Le groupe va rouvrir mercredi le centre commercial de son gigantesque complexe d'Orlando, en Floride, en mettant en place de strictes normes sanitaires. Le parc d'attractions et les hôtels restent pour l'instant fermés. 

  • Moderna Therapeutics en forte hausse

    Le titre Moderna a ouvert en forte hausse à Wall Street.  Il s'est envolé de près de 20% après l'annonce de résultats positifs dans son étude d'un vaccin contre le Covid-19.

    L'action a pris 315% depuis le début de l'année.

  • Berkshire Hathaway réduit sa participation dans Goldman Sachs

    Le holding du milliardaire américain Warren Buffett, Berkshire Hathaway , a vendu 10 millions d'actions Goldman Sachs au premier trimestre, selon un rapport publié vendredi. Il a ramené sa participation à 1,9 millions d'actions dans la banque américaine, soit moins de 0,6% du capital de celle-ci, représentant 330 millions de dollars.

    Berskhire Hathaway avait injecté 5 milliards de dollars dans Goldman Sachs en 2008 au moment de la crise financière. 

    Au premier trimestre, le titre Goldman Sachs a reculé de 33%.

  • Wall Street ouvre en nette hausse

    Dow Jones +2,87%, Nasdaq +1,80%

  • Quorum insuffisant pour l'AG des obligataires de FNG

    FNG Group NV, la filiale de FNG NV (Brantano,...) annonce que le quorum de l'assemblée générale des obligataires le 19 mai 2020 n'est pas atteint.

    Ladite assemblée générale extraordinaire du 19 mai 2020 n'aura donc pas lieu, indique un communiqué de FNG.

    Le groupe a l'intention de convoquer prochainement une assemblée générale pour chaque type d'obligations en circulation afin de demander un report des paiements et un moratoire (standstill) de trois mois. Un tel report donnera au groupe l'occasion d'élaborer un plan de relance avec les différentes parties prenantes, qui pourra ensuite aussi être proposé aux obligataires.

  • Boum! JC Penney jette l'éponge

    L'ancien propriétaire de la chaîne de grands magasins Sarma en Belgique requiert la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites aux États-Unis.

  • Moderna: +27% | Wall Street accélère

    Moderna s'envole de 27%, à 18,42 dollars, dans les échanges d'avant bourse à Wall Street, après l'annonce de résultats positifs dans son étude d'un vaccin contre le Covid-19.

    L'information dope les futures sur Wall Street: +2,11% pour celui sur l'indice Dow Jones, +2% pour le S&P 500 et + 1,7 pour le Nasdaq.

  • Credit Suisse relève son target sur Euronext

    Credit Suisse relève son objectif de cours sur Euronext de 82 à 90 euros, tout en maintenant sa recommandation de "surperformer".

    Les analystes ont relevé de 6% leurs prévisions de bénéfice pour Euronext après la dernière mise à jour trimestrielle. Ils tiennent compte également de l'acquisition de VP Securities au Danemark. Euronext réussit à créer de la valeur grâce à ses acquisitions et diversifie, par ailleurs, la source de ses revenus, précisent-ils encore.

    Enfin, Credit Suisse signale que son objectif de cours valorise l'entreprise meilleur marché que les autres principales places financières européennes.

    L'action Euronext gagne 2,6% à 87,65 euros.

  • Hausse de plus de 1,4% en vue à Wall Street

    Wall Street devrait démarrer la semaine sur les chapeaux de roues. L'indice Dow Jones est attendu en hausse de 1,7%, le S&P 500 de 1,6% et l'indice composite du Nasdaq de 1,44%.

    En Europe, les bourses européennes progressent de plus de 2% à mi-séance, effaçant une partie de leurs pertes de la semaine dernière.

    Les espoirs placés par les investisseurs dans la reprise de l'activité l'emportent sur les risques de dommages économiques durables des mesures de confinement des derniers mois.

    Les investisseurs reprennent espoir au vu, entre autres, du début de réouverture des cafés et restaurants en Italie et de la levée partielle des restrictions en place depuis plusieurs semaines à New York ou en Espagne.

    Ils s'appuient aussi sur les propos de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, selon lesquels, en l'absence d'une deuxième vague de l'épidémie de Covid-19, l'économie américaine pourrait bénéficier d'une reprise progressive au second semestre après la très forte contraction attendue au deuxième trimestre.

    "Les économies européennes et américaine ont probablement touché le fond en avril et redémarrent lentement. Mais les incertitudes concernant le virus et le regain de tensions commerciales USA-Chine suscite des doutes sur la rapidité de la reprise."
    Les analystes de Barclays

  • UPDATE | Briefing actions belges

  • La Belgique lève 3 milliards d'euros sur le marché obligataire

    L'Agence fédérale de la dette tape dans le haut de la fourchette. Dans un communiqué, elle annonce qu'elle a accepté les offres à l'adjudication de ce jour pour un montant total de 3,002 milliards d'euros.

    La Belgique visait entre 1,5 milliard et 3 milliards d'euros.

    Ce montant est réparti à hauteur de:

    • 0,846 milliard sur la souche 0,10% 22/06/2030

    • 1,501 milliard sur la souche 1,00% 22/06/2031

    • 0,655 milliard sur la souche 1,70% 22/06/2050

  • KBCS vise plus bas pour Jensen-Group

    KBC Securities a mis à jour son programme de valorisation de Jensen-Group , avec un scénario plus pessimiste alors que l'hôtellerie (40% du chiffre d'affaires de Jensen-Group) fait face à des conditions défavorables, même lorsque les mesures de lockdown sont progressivement levées.

    L'objectif de cours est réduit à 26,5 euros, contre 28,5, mais la recommandation reste à "accumuler".

  • Le point sur la tendance boursière

    Les principales bourses européennes sont en nette hausse en milieu de matinée, soutenues par la progression des contrats à terme sur les indices américains et sur les cours du brut, la poursuite de la sortie du confinement suscitant l'espoir d'une reprise de l'économie mondiale.

    L'assouplissement progressif des mesures de confinement en Europe, comme aux États-Unis, alimente en effet l'optimisme des investisseurs sur un redressement économique malgré les relations commerciales tendues entre les États-Unis et la Chine et la dégradation des indicateurs.

    Les gains varient entre 1,08% à Bruxelles et 3% à Francfort.

    L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'adjuge 2,3% et le Stoxx 600 de 2%.

     

    "Du côté des marchés, l'ambiance reste plutôt festive et la baisse des restrictions fait espérer un retour à la consommation. En outre, sur le marché du pétrole, les cours du baril profitent de cette fièvre acheteuse, à la veille de l'échéance de juin."
    Vincent Boy
    Analyste marché chez IG France

  • Les tops et les flops en Europe

    > Tous les secteurs européens sont dans le vert: l'indice Stoxx de l'automobile gagne 4,33%, celui des matières premières prend 4,8% et celui de la construction 3%.

    Total, Royal Dutch Shell et BP gagnent plus de 4%, soutenus par la remontée des cours du pétrole.

    Thyssenkrupp bondit de 3%, parmi les plus fortes progressions du Stoxx 600. La division sidérurgique du conglomérat industriel allemand discute avec plusieurs homologues du secteur en vue d'un rapprochement, selon une source au fait de ces négociations. Cette information profite au leader mondial de la sidérurgie ArcelorMittal dont l'action gagne 4,10%.

    > La compagnie aérienne Ryanair s'octroie plus de 8% à Londres après avoir dégagé une hausse de son bénéfice annuel après impôts.

  • Objectifs de cours réduits pour Bekaert

    Kepler Cheuvreux et ING reviennent sur le dernier trading update de Bekaert .

    > Kepler Cheuvreux - Alors qu'une grande partie de la faiblesse économique est désormais intégrée, il est encore trop tôt pour devenir positif sur l'action Bekaert, car nous n'avons pratiquement aucune visibilité à ce stade, indique le broker. Bekaert manque également de visiblité, précise-t-il, c'est pourquoi il s'est abstenu de donner des indications quantitatives. Kepler Cheuvreux prévoit une baisse sensible de la croissance organique de Bekaert en 2020, tandis que la reprise en 2021 risque d'être morose. La baisse de la demande aura un effet négatif sur les marges. Les estimations de bénéfices sont du coup réduites pour 2020 et au-delà. L'objectif de cours est abaissé à 16 euros, contre 20 euros, avec une recommandation de "vendre".

    > ING - ING révise également à la baisse ses prévisions de Rebit (résultat opérationnel récurrent) et, en conséquence, son objectif de cours de 28 euros à 23 euros. "Alors que Bekaert s'attaque à ces vents contraires sans précédent grâce à un contrôle rigoureux des coûts et de la trésorerie, nous restons prudents pour l'instant et maintenons notre recommandation de conserver", explique ING. Le courtier s'attend à ce que la dynamique de l'action reste faible.

    Bekaert gagne 0,28% à 17,85 euros dans un marché en hausse de 1,45%.

  • "Nous sommes à l'aube d'un changement structurel, fondamental et pérenne en faveur des actifs durables"

    L'engagement du patron de Blackrock, Larry Fink, en faveur de l’investissement durable avait déjà fait grand bruit en janvier dernier, bien avant que la crise du coronavirus n’ébranle les marchés financiers et l’économie mondiale. Trois mois après, le premier gestionnaire d’actif au monde en est plus convaincu que jamais: la durabilité, mesurée à la lumière des critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance), va bel et bien s’imposer comme la nouvelle norme en terme d’investissement. Et la crise actuelle devrait le confirmer.

    "Nous sommes à l’aube d’un changement structurel, fondamental et pérenne des préférences des investisseurs en faveur des actifs durables", explique Blackrock. "Si cette évolution n’est pas encore entièrement prise en compte par les marchés, elle va entraîner une surperformance des investissements durables pendant une longue phase de transition, qui s’ouvre maintenant."

  • Global Graphics: +5%

    Global Graphics bondit de 5% à 2,56 euros, après avoir annoncé la cession d'URW Type Foundry GmbH à Monotype GmbH, filiale à 100% de Monotype Imaging, pour un montant de 7,5 millions d'euros.

    Un montant de 5 millions d'euros sera payable à la clôture de l'opération, 2 millions d'euros sont payables 12 mois après la clôture et 500.000 euros sont payables 24 mois après la clôture.

    URW Type Foundry GmbH fabrique du lettrage exclusif pour des marques telles que Mercedes et Siemens.

    Global Graphics avait acquis URW en 2015 pour 4,2 millions d'euros.

  • Voici le briefing actions belges

  • Les marchés européens ouvrent en nette hausse

    Les marchés européens ouvrent en hausse, encouragés par la remontée des prix du pétrole, la bonne orientation des contrats à terme sur Wall Street et le redémarrage graduel de l'activité.

    Les gains varient entre 1,46% à Bruxelles et 2,28% à Francfort.

    L'Euro Stoxx 50 bonifie de 2,10% et l'indice DJ Stoxx 600 de 1,85%.

    > Ryanair bondit de 4,5% après la publication de ses résultats trimestriels.

    > ISS s'envole de 8% après un changement de CEO.

    > ABN Amro gagne 3% après une recommandation de "conserver" de Berenberg, mais un objectif de cours réduit de 8,50 à 6,70 euros.

    > Total avance de 4,12%, avec le rebond des cours du pétrole et l'annonce de l'acquisition d'Energias de Portugal en Espagne.

  • Sofina: +1,61%

    Giphy, la plateforme pouvant se targuer de détenir la plus grande collection d'images animées, vient de passer aux mains du géant américain Facebook. Montant de l'opération? 400 millions de dollars. Desquels le holding de la famille Boël touchera sa part.

    L'action Sofina gagne 1,61% à 220,50 euros.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +1,83%
    Bruxelles: +1,58%
    Francfort: n.c.
    Paris: +1,99%

    Euro Stoxx 50: +1,75%
    DJ Stoxx 600: 1,56%

  • Perte nette record pour SoftBank Group

    Le géant japonais des investissements dans les nouvelles technologies SoftBank Group publie une perte nette record de 961,6 milliards de yens (8,3 milliards d'euros), encore plus importante que sa dernière prévision de 900 milliards de yens.

    Le groupe a principalement souffert de l'impact négatif sur ses comptes du géant américain des bureaux partagées WeWork, et de la chute de la valeur de nombreux actifs de son fonds d'investissement Vision Fund depuis la pandémie de Covid-19.

    Le groupe avait généré un bénéfice net de 1.412 milliards de yens en 2018/19.

  • La FSMA autorise à nouveau les ventes à découvert

    La situation se normalise aussi en quelque sorte sur les marchés puisque la FSMA annonce la suspension, à partir du 19 mai, de la mesure d'interdiction des ventes à découvert prise le 18 mars.

    Cette mesure exceptionnelle avait été prise après que la FSMA ait observé d’importantes fluctuations de cours. Cette forte volatilité indiquait que le marché éprouvait des difficultés à évaluer correctement l'impact de la crise du Covid-19 sur les sociétés cotées par manque de visibilité et de compréhension à l’époque. La mesure visait à éviter que ces conditions ne se détériorent et n'aient des effets négatifs sur les sociétés concernées et sur la confiance du marché en général.

    La FSMA est d'avis que la situation sur les marchés s'est stabilisée depuis lors et elle ne juge pas donc nécessaire de prolonger l'interdiction.

    L'interdiction des ventes à découvert est également suspendue dans plusieurs autres pays européens (Autriche, Espagne, France, Grèce et Italie), selon un communiqué de l'ESMA.

  • Ryanair prévoit une perte "supérieure à 200 millions d'euros" au premier trimestre

    Le transporteur aérien Ryanair a enregistré un bénéfice net part du groupe hors éléments exceptionnels de 1 milliard d'euros pour l'exercice achevé fin mars, en hausse de 13% sur un an grâce à une hausse du trafic avant la pandémie de coronavirus.

    En incluant les éléments exceptionnels, le bénéfice net part du groupe annuel atteint 648,7 millions d'euros, soit une baisse de 26,7% sur un an.

    Toutefois, le groupe prévoit d'essuyer une perte "supérieure à 200 millions d'euros au premier trimestre", celui où les effets du confinement, qui a entraîné une annulation quasi totale du trafic aérien, se sont faits pleinement sentir.
       

  • Douwe Egberts de retour à la bourse d'Amsterdam

    L'entreprise derrière la marque de café Douwe Egberts, JDE Peet's, compte revenir en bourse, rapporte le journal économique britannique Financial Times. L'IPO serait annoncée cette semaine par la maison mère JAB Holdings.

    La société de café souhaite lever 2 milliards d'euros.

    Sur ces 2 milliards, le groupe souhaite lever 700 millions en émettant de nouvelles actions. Avec cet argent, JDE Peet veut rembourser ses dettes. Le reste provient de la vente d'actions existantes.

    La société a reporté l'introduction en bourse de deux mois en raison de la chute des marchés, mais la situation s'est rétablie depuis lors. En outre, JAB s'attendrait à ce que la demande de café reste élevée malgré la crise corona.

  • Le Japon plonge en récession

    L'économie japonaise a plongé en récession pour la première fois depuis quatre ans et demi, selon des données officielles.

    Le produit intérieur brut (PIB) du Japon s'est contracté au premier trimestre de 3,4% en rythme annualisé, après un déclin de 7,3% en lecture définitive sur la période octobre-décembre.

  • Briefing d'avant bourse

    Les principales bourses européennes se dirigent vers une nette hausse à l'ouverture, encouragées par le rebond des cours du pétrole et la hausse des futures de Wall Street.

    Les contrats à terme sur les indices européens signalent une hausse de 1,56% pour l'EuroStoxx50, de 1,57% pour le Dax à Francfort et de 1,42% pour le CAC 40 parisien.

    Parallèlement, la levée progressive des mesures de confinement en Europe comme aux États-Unis continue de susciter l'espoir d'une reprise économique qui soutient les marchés d'actions en dépit des craintes toujours très présentes.

    "Les économies de l'Europe et des États-Unis ont probablement atteint le creux de la vague en avril et commencent lentement à se réveiller. Toutefois, les données reçues de la plupart des économies mettent en évidence l'ampleur de la contraction, ce qui augmente les risques de cicatrices à plus long terme qui pourraient compromettre la reprise."
    Christian Keller
    Economiste chez Barclays

  • Bone Therapeutics active la phase 3 pour le JTA-004

    Bone Therapeutics , société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires et biologiques dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses, annonce le traitement des premiers patients dans le cadre de l’étude clinique pivot de phase 3 évaluant JTA-004 à Hong-Kong.

    Avec la levée progressive des mesures de confinement liées à la pandémie de Covid-19, plusieurs sites cliniques européens doivent également reprendre sous peu leurs activités de recrutement des patients pour cette étude, précise la société.

    Cette étude de phase 3 randomisée, en double aveugle et contrôlée, évaluera le potentiel d’une unique injection intra-articulaire de JTA-004 dans le genou pour réduire la douleur arthrosique, comparé au placebo ou au Hylan G-F 20, le traitement de référence actuel de l’arthrose sur le marché.

    Bone Therapeutics prévoit de publier les premiers résultats de l’étude portant sur le critère principal d’évaluation à 3 mois et sur une période de suivi de 6 mois au second semestre 2021.

  • Le pétrole carbure

    Les cours du brut grimpent de plus d'un dollar pour revenir à des plus hauts d'un mois, soutenus par les réductions de production et les signes d'une reprise progressive de la demande.

    > Le baril de Brent grimpe de 3,3% à 33,59 dollars.
    > Le baril de brut léger américain (WTI) bondit de 4,5% à 30,77 dollars.

    Le contrat du WTI pour livraison juin expire mardi et ne montre donc pas de signes, pour l'instant, d'une répétition du plongeon historique en territoire négatif que le contrat pour mai avait connu à son échéance.

  • Nouvelle semaine chargée sur le plan des annonces de résultats de sociétés

    > Côté entreprises, la semaine sera animée à la Bourse de Bruxelles par la publication des résultats de Leasinvest lundi et ceux de Home Invest Belgium mardi. Ils seront suivis mercredi par Car Property Invest, AvH, CFE et Elia dont le cours de l'action caracole à des niveaux record.

    Une série d’actions coteront ex-dividende. Ce sera le cas de Fluxys, Cofinimmo et Solvay lundi, de Lotus-Bakeries mardi, et de Qrf et BNB mercredi.

    Du côté des résultats que publieront les sociétés étrangères, outre ceux de Telecom Italia, ceux de Ryanair pour son exercice 2019-2020 seront fort suivis lundi.

    Parmi d’autres résultats attendus, citons encore ceux du distributeur américain Walmart, ainsi que ceux de Home Depot pour leur premier trimestre, de Marks & Spencer mercredi et d’Alibaba vendredi.

    > Au rayon des statistiques, épinglons les chiffres des immatriculations automobiles en Europe pour le mois d’avril mardi et l’indice Zew allemand du sentiment économique le même jour. Mercredi, on prendra connaissance du niveau de la confiance des consommateurs belges. Jeudi enfin, outre le compte-rendu de la réunion de la BCE du 30 avril, seront publiés les PMI des secteurs de l’industrie et des services pour la zone euro et les États-Unis.

  • Cofinimmo, Fluxys Belgium, Smartphoto et Solvay

    Quatre sociétés détachent leur coupon ce lundi. Il s'agit de Cofinimmo (5,6 euros bruts), Fluxys Belgium (1,30 euro), Smartphoto (0,55 euro) et Solvay (2,25 euros bruts).

  • Nette hausse en perspective en Europe

    Bonjour! Ceci démarre notre "Market live" du lundi 18 mai. Merci de nous suivre.

    On démarre avec un topo de la situation en Asie où les marchés progressent. Les investisseurs optent visiblement pour l'optimisme, avec la réouverture progressive des économies et la clôture positive de Wall Street vendredi.

    Shanghai avance de 0,57%. La bourse de Hong Kong gagne 0,37%. À Tokyo, l'indice Nikkei se renforce de 0,50%.

    En Europe, les contrats à terme laissent entrevoir une ouverture en hausse de 1,4% pour le Dax et pour l'Euro Stoxx 50.

    ©Arne Dedert/dpa

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés