1. Les marchés
  2. Live blog
live

Des marchés très instables

L'Europe reste sous pression après des déclarations officielles chinoises promettant des contre-mesures aux tarifs douaniers US. Wall Street bascule dans le rouge. Carlsberg et K+S contre la tendance.
  • A l’agenda ce vendredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve vendredi pour la dernière séance de la semaine.

    Au menu :  le rapport mensuel de l’Opep et les mises en chantier de logement en juillet ainsi que l’indice de confiance du consommateur de l’Université  du Michigan en août aux Etats-Unis. Du côté des entreprises, Aperam cote ex-dividende brut de 0,4375 euro. A l’étranger, Deere publie ses résultats du troisième trimestre.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en baisse, les investisseurs restant sur la défensive, très préoccupés par le ralentissement de la croissance et la guerre commerciale sino-américaine.

    En Europe, le secteur automobile termine lanterne rouge du Stoxx 600

    A Bruxelles, les valeurs cycliques sont une nouvelle fois délaissées 

    Bel 20: -0,31%

    AEX: -0,34%

    CAC 40: -0,27%

    Dax: -0,63%

  • Plongeon de General Electric

    Le titre General Electric chute fortement. Le Wall Street Journal écrit que selon Harry Markopolos, un lanceur d'alertes dans l'affaire Bernard Madoff, avait affirmé que les états financiers du conglomérat industriel masquaient la gravité de ses problèmes. Selon ce dernier, GE est à cours de fonds de roulement et sa situation de trésorerie est bien plus grave que ce qui figure dans ses comptes. GE a répondu qu'il confirmait ses comptes et qu'il respectait le "degré d'intégrité le plus élevé" dans sa communication financière.

  • L'euro baisse sur une possible relance du QE par la BCE

    L'euro baisse face au dollar après des propos accommodants d'un responsable de la BCE et alors que les marchés s'inquiètent des risques de récession.

    "Il est important que nous élaborions un ensemble de mesures importantes et percutantes pour septembre", à l'occasion de la prochaine réunion de l'institution, a déclaré Olli Rehn, le gouverneur de la banque de Finlande lors d'une interview au Wall Street Journal.

  • Forte chute de Cisco Systems après ses résultats

    Cisco Systems chute lourdement après avoir dit anticiper un bénéfice inférieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours, le premier de son exercice.

    Sous la houlette de son directeur général Chuck Robbins nommé en juillet 2015, le spécialiste des routeurs investit dans des relais de croissance tels que le cloud, l'internet des objets et la cybersécurité par le biais d'acquisitions mais peine à se transformer en un prestataire logiciels.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,23%, Nasdaq +0,21%

  • Les futures sur Wall Street soutenus par un cocktail de stats supérieures aux attentes

    Le rendement des Treasuries à 10 ans efface ses pertes et les futures amplifient légèrement leur gains après plusieurs statistiques supérieures aux attentes.

    > Les ventes au détail aux Etats-Unis ont fait un bond en juillet, dépassant les attentes des analystes, selon le département du Commerce. L'indice des ventes des détaillants et restaurants a progressé de 0,7% par rapport à juin, selon ces données corrigées des variations saisonnières. Les analystes anticipaient, eux, une hausse de seulement 0,3%.

    > La croissance de l'activité manufacturière dans le nord-est des Etats-Unis a fléchi en août mais beaucoup moins que prévu, montre l'enquête mensuelle de l'antenne de Philadelphie de la Réserve fédérale. L'indice "Philly Fed" est descendu à 16,8 en août contre 21,8 en juillet, ce qui était un plus haut depuis juillet 2018. Il était tombé en juin à 0,3, son plus bas niveau depuis février.

    > La productivité aux Etats-Unis a poursuivi une progression plus soutenue que prévu au deuxième trimestre, annonce département du Travail. D'avril à juin, la productivité (hors secteur agricole) a progressé de 2,3% alors que les analystes s'attendaient à une avancée de 1,3%.

    L'activité manufacturière dans la région de New York a accélèré contre toute attente en août, montre l'enquête mensuelle publiée lundi par l'antenne régionale de la Réserve fédérale. L'indice "Empire State" a progressé à 4,8 contre 4,3 en juillet. Il avait dégringolé à -8,6 en juin. Les économistes prévoyaient en moyenne un chiffre de 3,0 pour cet indicateur qui, sous zéro, signale une contraction de l'activité.

  • "Investisseurs, passez en mode défensif"

    Que se passe-t-il sur les marchés financiers depuis mercredi? En quoi l'inversion de la courbe des taux américains est si importante? Pour y voir plus clair, nous avons posé 3 questions à Frank Vranken, chief strategist chez Puilaetco Dewaay.

  • Fin des problèmes techniques

    Les problèmes techniques affectant la diffusion des cours sur notre site sont résolus. Merci pour votre  patience !

  • Wall Street attendue en hausse grâce à Walmart

    Les contrats à terme sur les indices boursiers américains repassent en territoire positif, suiite aux bons résultats et prévisions optimistes du géant de la distribution, Walmart (voir post de 13h54).

    Wall Street devrait ouvrir en hausse de 0,5%.

    En Europe, les indices européens ont réduit leurs pertes, autour de 0,4%.

  • +145%
    Le bénéfice net d'Alibaba s'envole
    Le bénéfice net du numéro un chinois de la vente en ligne Alibaba a bondi de 145% à 3,096 milliards de dollars (21,25 milliards de yuans) au premier trimestre sur un an, porté par la croissance de sa base d'utilisateurs.

  • Walmart fait mieux que prévu et se montre optimiste pour 2019

    Walmart , le numéro un mondial de la grande distribution, a engrangé des résultats meilleurs que prévu au 2ème trimestre, grâce à une solide performance aux Etats-Unis et se montre optimiste pour l'ensemble de l'exercice.

    Walmart a engrangé un chiffre d'affaires de 130,4 milliards de dollars au 2ème trimestre en hausse de 1,8% en tenant compte des fluctuations de taux de changes. Ce montant est supérieur aux 130,1 milliards attendus par Wall Street.

    Le bénéfice par action est ressorti à 1,27 dollar contre 1,22 attendu par les analystes.

    L'action gagnait presque 7% lors des transactions électroniques avant l'ouverture du marché.

     

    ©REUTERS

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    1. Les marchés européens affichent des reculs légèrement supérieurs à 1%.
    2. L'Europe a brutalement décroché en matinée, la Chine promettant des contre-mesures aux tarifs douaniers US.
    3. Les minières, l'auto et les pétrolières s'inscrivent en tête des reculs sectoriels, entre 1,8% et 2%.
    4. Les contrats à terme sur Wall Street, positifs en début de journée, sont désormais négatifs.
    5. Le Dow Jones devrait reculer de 0,59%, le S&P 500 de 0,43% et le Nasdaq de 0,85%.
    6. L'or progresse, de 0,23% à 1.531,30 dollars l'once.
    7. Walmart publie ses résultats avant l'ouverture des marchés américains.
    8. Les investisseurs attendent les ventes de détail US à 14h30 et la production industrielle à 15h15.
    9. 17 des 20 valeurs composant le Bel20 sont en baisse. En tête : Umicore (-2,4%), ING (-2%) et Aperam (-1,84%).

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * CISCO SYSTEMS chute de 8,7% en avant-Bourse après avoir dit anticiper un bénéfice inférieur aux attentes de Wall Street pour le trimestre en cours, premier de son exercice. Sous la houlette de son directeur général Chuck Robbins nommé en juillet 2015, le spécialiste des routeurs investit dans des relais de croissance tels que le cloud, l'internet des objets et la cybersécurité par le biais d'acquisitions mais il peine à se transformer en un prestataire logiciels.

    * PIVOTAL SOFTWARE , VMWARE - VMWare propose de racheter Pivotal, qui fournit des outils pour les développeurs de logiciels, au prix de 15 dollars par action, soit une prime de 81% par rapport à son cours de clôture de mercredi. Pivotal, qui comme VMWare est contrôlé par le groupe Dell Technologies, s'envole de 66,3% en avant-Bourse.

    * WALMART publie avant l'ouverture ses résultats du deuxième trimestre. Les analystes prévoient en moyenne un bénéfice par action de 1,22 dollar, contre 1,29 dollar un an plus tôt, sur un chiffre d'affaires en progression de 1,6% à 130,11 milliards, d'après le consensus IBES Refinitiv.

  • Wall Street attendue en baisse

    Wall Street devrait ouvrir en baisse. Les contrats à terme sont passés négatifs en fin de matinée après des déclarations du ministère des Finances chinois.

    Le Dow Jones devrait reculer de 0,2%, le S&P 500 de 0,07% et le Nasdaq de 0,39%.

     La Chine devra prendre de nécessaires contre-mesures après les droits de douane que les Etats-Unis menacent d'imposer sur 300 milliards de dollars (270 milliards d'euros) d'importations chinoises, a déclaré jeudi le ministère des Finances.

    Les tarifs douaniers violent le consensus auquel étaient parvenus les chefs d'Etat des deux pays et ne vont pas dans le sens d'un règlement des différends par la négociation, a-t-il ajouté.

    Le 1er août, le président américain Donald Trump a annoncé l'imposition, à partir de 1er septembre, de droits de douane de 10% sur les 300 milliards de dollars d'importations chinoises qui n'étaient pas encore taxées. Il a fait partiellement marche arrière mardi.

    ©EPA

  • Saxo lance un squeeze-out sur Binck

    Après deux offres de reprise, Saxo a acquis 97,96% des actions Binck. Étant donné que le seuil de 95% est dépassé, Saxo peut entamer la procédure pour acquérir 100% des actions. Les actions de Binck seront négociées à la Bourse d'Amsterdam pour la dernière fois le 25 septembre.

  • Nouvel épisode dans la guerre commerciale, les indices européens battent en retraite

    Les Bourses européennes battent en retraite, après des déclarations officielles chinoises.

    L’imposition par les États-Unis de nouveaux droits de douane de 10% sur les produits chinois fait échouer les efforts pour résoudre les différends par la négociation, selon un communiqué du ministère des Finances chinois. La Chine devra prendre les contre-mesures nécessaires, lit-on dans le document.

    Bruxelles cède 0,80%, Amsterdam et Paris 0,65% et Francfort 0,57%.

    Les minières, les pétrolières et l'automobile figurent en tête des reculs sectoriels, avec des replis de respectivement 1,42%, 1,11% et 1,02%. L'alimentation (+0,12%), les utilities (+0,07%) et l'immobilier (=) gardent la tête hors de l'eau.

    Les futures sur Wall Street ralentissent mais restent positifs, entre 0,11% pour le Dow Jones et 0,3% pour le S&P 500.

     

     

    ©AFP

  • Hausse inattendue des ventes de détail au Royaume-Uni

    Les ventes au détail ont enregistré une progression inattendue en juillet, dopée par une bond des achats en ligne, reflétant une consommation des ménages toujours soutenue à l'approche du Brexit.

    Les ventes en volume ont augmenté de 0,2%, selon les données de l'Office national de la statistique (ONS), alors que les économistes prévoyaient en moyenne un recul de 0,2% après leur hausse de 0,9% en juin.

    Par rapport à juillet 2018, la hausse atteint 3,3%, faisant suite à une croissance de 3,8% en juin. Le consensus Reuters était à +2,6%.

    Les ventes en ligne ont bondi de 6,9% par rapport à juin, leur plus forte hausse en volume depuis mai 2016, en grande partie grâce à la promotion annuelle "Prime Day" d'Amazon.

  • K+S : +3%

    Le fabricant allemand d'engrais K+S a publié des résultats meilleurs que prévu pour le deuxième trimestre, avec un chiffre d'affaires en croissance de 8%. Son action représentative gagne 2,75% à 14 euros.

  • Carlsberg: +5%

    L'action du groupe brassicole Carlsberg prend plus de 5% à la Bourse de Copenhague.

    Carlsberg, qui a relevé ses prévisions pour l’année complète la semaine dernière, a annoncé un solide premier semestre après une hausse de 17% de ses ventes de bières artisanales par rapport à l’année précédente.

    Ce développement a entraîné une croissance de 25% de son bénéfice net, qui a atteint 3,1 milliards de couronnes (460 millions de dollars), a annoncé jeudi la société danoise. "Toutes nos priorités de croissance - artisanat et spécialités, bières sans alcool et Asie - ont généré une bonne progression", a déclaré le groupe brassicole.

    Les analystes estimant que la société pourrait être en mesure de relever à nouveau ses prévisions.

    Carlsberg entame également la deuxième étape d'un programme de rachat d'actions annoncé précédemment et prévoit de racheter pour 2 milliards de couronnes de ses propres titres.

    ©Bloomberg

  • "Les marchés semblent un peu plus stables, mais des jours comme aujourd'hui peuvent être comme le bon vieux temps britannique, ensoleillé le matin et tempête à l'heure du déjeuner. Dans ces marchés, je ne serais pas surpris de voir une montagne russe d'un jour et il y a beaucoup de statistiques."
    Craig Erlam
    Analyste spécialiste des marchés chez Oanda

  • Le point sur la tendance boursière

    1. Les marchés européens se stabilisent au lendemain d'une séance difficile.
    2. Les craintes d'une récession font espérer de nouvelles baisses de taux.
    3.
    Francfort gagne 0,22%, Paris 0,12% et Bruxelles 0,07% mais Amsterdam plie de 0,15%.
    4. Londres perd 0,32% alors qu'une douzaine de valeurs se traitent ex-dividende.
    5. Wall Street devrait rebondir de 0,5%, au lendemain d'une chute de 3% du Dow Jones et du Nasdaq.
    6. Maersk, K+S et Carlsberg bien orientées après leurs résultats.
    7. Pluie de statistiques américaines à l'agenda.

  • Problèmes dans la diffusion des cours

    Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques dans la diffusion des cours de Bourse. Nous mettons tout en oeuvre pour les résoudre le plus rapidement possible.

  • "Le marché est encore très fragile, même si les mouvements sont peu marqués."
    Naeem Aslam
    Analyste chez Think Markets

  • Maersk: +6%

    L'action AP Møller-Maersk bondit de 6% dans les premiers échanges à la Bourse de Copenhague.

    Le groupe maritime danois est repassé dans le vert au deuxième trimestre, et il a annoncé maintenir ses prévisions 2019 en dépit d'une conjoncture incertaine marquée par les tensions commerciales.

  • | Opening Bell |

    L'Europe boursière rebondit dans les premiers échanges, dans un marché qui tente de reprendre des couleurs au lendemain d'une journée compliquée, mais les inquiétudes autour d'une récession restent toujours vives.

    • Bruxelles: +0,38%
    • Amsterdam: +0,02%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,31%
    • DJ Stoxx 600: +0,17%

  • Changement de tendance, l'Europe attendue en légère hausse

    Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse à l'ouverture, les craintes de récession qui ont fait chuter les marchés la veille venant alimenter les espoirs de nouvelles baisses de taux.

    Les futures sur les indices laissent entrevoir une ouverture en hausse de 0,2% pour le CAC 40 parisien, de 0,3% pour le Dax à Francfort, de 0,1% pour le Footsie londonien et de 0,3% pour l'EuroStoxx 50.

  • Aegon, Carlsberg, Osram... quelques valeurs à suivre en Europe

    * AEGON - L'assureur néerlandais, présent aux Etats-Unis sous le nom Transamerica, a publié un bénéfice d'exploitation semestriel de 1,01 milliard d'euros, en baisse de 5% mais supérieur au consensus établi par ses soins. Le bénéfice net a augmenté de 26%. Aegon va verser un dividende intérimaire de 0,15 euros, en hausse de 7%.

    * CARLSBERG - Le brasseur danois a fait état d'une progression de 6,5% de son chiffre d'affaires semestriel, à près de 33 milliards de couronnes (4,4 milliards d'euros), avec une amélioration de ses marges. Le groupe avait relevé la semaine dernière ses prévisions de bénéfice 2019 au vu de ses ventes des six premiers mois.

    * OSRAM et AMS ont indiqué mercredi que les discussions en vue de racheter le spécialiste allemand de l'éclairage par le fabricant autrichien de capteurs progressaient.

  • Cisco Systems : -8% en après bourse

    Après que Wall Street a connu mercredi sa pire séance boursière de l'année, Cisco Systems a présenté des prévisions décevantes. Cela a fait baisser l'action de 8% dans les échanges d'après bourse.

    Pour le trimestre en cours - le premier trimestre de l'exercice 2020 pour Cisco -, le géant de la technologie table sur une hausse de 0 à 2% de son chiffre d'affaire, entre 13,07 et 13,33 milliards de dollars, alors que les analystes tablaient sur 13,40 milliards de dollars.

    Les annonces de Cisco pourraient avoir aujourd'hui un impact sur les producteurs d'appareillages télécoms tels que Nokia et Ericsson .

     

    ©REUTERS

  • "Une récession peut faire perdre jusqu'à 20% à la Bourse"

    "Partout les courbes des rendements annoncent une récession et les investisseurs se mettent à l'abri en sachant qu'une récession nuit aux résultats de sociétés et peut faire perdre jusqu'à 20% à la Bourse", estime Chris Rupkey, économiste chez MUFG Union Bank à Tokyo.

    Le seul point positif, ajoute-t-il, c'est que la gravité de la menace ne peut qu'alarmer les banques centrales et entraîner une réponse adaptée, en premier lieu de la Réserve fédérale américaine.

    Signe des temps, le marché des futures table désormais sur une baisse de taux d'un demi-point aux Etats-Unis en septembre, après déjà une réduction d'un quart de point le 31 juillet.

  • Briefing d'avant Bourse

    L'Europe devrait ouvrir en baisse | Pluie d'indicateurs US au menu

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse à l'ouverture, prolongeant la tendance de la veille dans le sillage de Wall Street qui a connu sa plus mauvaise séance de l'année avec un Dow Jones en baisse de 800 points.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre autour de 10 points à l'ouverture, à 5.241, le Dax à Francfort 19 points à 11.473 et le FTSE à Londres 52 points à 7.096.

    3. Le CAC et le Dax ont perdu mercredi plus de 2% tandis que le Stoxx 600 a cédé 1,68%, revenant à ses niveaux de la mi-février, en réaction à des indicateurs maussades et à l'inversion de la courbe des taux aux Etats-Unis qui alimentent les craintes sur la croissance mondiale.

    4. Les investisseurs suivent aussi l'évolution de la situation à Hong Kong après les manifestations violentes des derniers jours. Le président Donald Trump a semblé lier mercredi les négociations commerciales USA-Chine à un dénouement "humain" de la crise dans l'ex-colonie britannique.

    5. L'agenda en Europe est calme en ce 15 août, avec juste les ventes au détail britanniques au programme, mais l'après-midi verra la publication d'une batterie d'indicateurs américains.

    6. Les marchés asiatiques sont orientés à la baisse dans le sillage de Wall Street même si les pertes sont moins lourdes. A Tokyo, l'indice Nikkei cède 1,35%. Les indices chinois abandonnent autour de 0,75% et  l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 0,39%.

    7. Avec les craintes de récession, les investisseurs se sont reportés en masse sur les emprunts d'Etat, poussant le rendement des Treasuries à 30 ans à un plus bas record de 1,97%. Sa baisse atteint 60 points de base en 12 séances, pour un rendement désormais moindre que celui des bons à trois mois. Le rendement des Treasuries à 10 ans s'inscrit à 1,5463%, en baisse de 0,034 point.

  • Retour sur la séance à Wall Street

    Les marchés américains ont clôturé en nette baisse mercredi, dans un marché toujours lesté par les craintes sur un ralentissement de l'économie mondiale après l'inversion de la courbe des taux aux Etats-Unis.

    Ce phénomène, connu sous le nom d'"inversion de la courbe des taux", reflète la différence de rendement accordé par l'Etat américain aux investisseurs misant sur sa dette à court ou à long terme. Particulièrement redouté des marchés financiers, il est généralement  l'indicateur avancé d'une récession. Le taux d'intérêt sur la dette à 30 ans est lui tombé à son plus bas historique.

    > L'indice Dow Jones a perdu mercredi 800,49 points à 25.479,42 points, soit une chute de 3,05% qui est la plus forte de l'année.
    > Le S&P-500, plus large, a cédé 85,72 points ou 2,93% à 2.840,60 points.
    > Le Nasdaq Composite a rendu 242,42 points (3,02%) à 7.773,94 points.
    >Les 11 grands indices sectoriels S&P 500 ont fini dans le rouge, emmenés par le compartiment de l'énergie (-4,12%) et celui des financières (-3,56%).

  • A suivre ce jeudi 15 août

    Pluie d'indicateurs américains, dont les ventes de détail à 14h30 et la production industirelle à 15h15.

    Plusieurs résultats d'entreprises également dont les chiffres d'Aegon, Alibaba, Carlsberg, Maersk, Walmart...

  • Good morning !

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le jeudi 15 août 2019. Bonne journée à toutes et tous!

    La situation reste tendue sur les marchés. L'Asie boursière suit Wall Street à la baisse ce matin, dans un climat d'incertitudes entourant l'économie mondiale.

    L'indice Nikkei 225 de la Bourse de Tokyo perd 1,5%.

    A Hong Kong l'indice Hang Seng cède 0,2%. La Bourse de Shanghai lâche 0,62%.

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Echo Connect