1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street sans direction | Des valeurs bancaires recherchées

Wall Street termine en ordre dispersé alors que les marchés européens ont fini en hausse. L'appétit pour le risque de retour grâce aux espoirs sur le commerce. Les banques italiennes rassurent. La croissance britannique déçoit, la livre sterling sous pression.
  • Wall Street redoute un nouveau shutdown

    La poursuite des négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis a été chaleureusement accueillie à l'ouverture des marchés US. Les indices démarraient alors confortablement dans le vert, mais à mi-séance, la Bourse de New York a été freinée, en particulier par les valeurs pétrolières et aussi le risque de voir arriver un nouveau 'shutdown' de l'administration fédérale si les démocrates et les républicains n'arrivent pas à s'entendre d'ici la fin de la semaine.

    > Au final, le Dow Jones (-0,21%) a perdu du terrain alors que le S&P 500 (+0,07%) et le Nasdaq (+0,13%) sont parvenus à limiter la casse après quelques passages en territoire négatif.

    Forte volatilité sur les titres Boeing (-0,22%) et Caterpillar (+0,26%) , les deux valeurs du Dow Jones les plus sensibles aux tensions commerciales.

    Les avis d'analystes ont animé la cote. Electronic Arts (-0,31%) a mis un terme à son rally malgré plusieurs nouveaux commentaires d'analystes favorables sur les débuts de son dernier jeu "Apex Legends". Le titre de l'éditeur de jeux vidéo, qui s'était déjà octroyé 16% vendredi, a gagné 5,02% à 102,50 dollars en début de séance avant de redescendre dans le rouge.  

    Tesla a glané 2,31% après le relèvement d’une recommandation.

  • | Closing Bell |

    Dow Jones:  -0,22%

    S&P 500: +0,07%

    Nasdaq Composite: +0,13% 

    Résultats provisoires 

  • SoftBank investit près d'un milliard dans des véhicules autonomes de livraison

    Le Vision Fund du japonais SoftBank, qui investit à tour de bras dans les technologies, est tombé sous le charme de la start-up américaine Nuro, spécialisée dans les petits véhicules autonomes de livraison. Avec exactement 940 millions de dollars de SoftBank, Nuro a au total reçu un milliard de dollars, des fonds d'investissement comme Greylock Partners ou Gaorong Capital mettant aussi au pot. 

  • Le pétrole recule

    Les cours du pétrole ont terminé en baisse sur le marché new-yorkais Nymex, la crainte d'un échec des discussions sino-américaines en cours l'emportant sur le soutien apporté par le plan de réduction de la production de l'Opep et ses alliés. 

    > Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 31 cents, soit 0,59%, à 52,41 dollars le baril.

    > Le Brent a cédé de son côté 59 cents (-0,95%) à 61,51 dollars.

     

  • Rebond de Bpost, dans la foulée de Deutsche Post

    La Bourse de Bruxelles a rebondi ce lundi après une semaine difficile. Le Bel 20 a avancé de 0,65% à 3496,38 points.

    Au sein de l’indice, Bpost, AB InBev et  Solvay  ont signé les plus fortes progressions du jour, avec un gain respectif de 3,58%, 1,60% et 1,83%.

    Bpost a profité du bond des valeurs du secteur grâce à Deutsche Post.

    Les plus fortes baisses du jour de l’indice reviennent à Umicore (-2,29%) et Cofinimmo(-1,43%).

    UCB a perdu 0,13%. Le groupe pharmaceutique a annoncé une collaboration avec The Epilepsy Society afin de mieux comprendre les composants génétiques de l’épilepsie. UCB va investir 2,5 millions d’euros dans cette collaboration.

    Sur le marché élargi, Lotus Bakeries a signé l’une des meilleures progression du jour avec un gain de 4,31% après avoir annoncé le relèvement de son dividende. Celui -ci grimpe de 49% à 29 euros brut par action (payable le 25 mai) contre 19,50 euros au titre de 2017. "Cela correspond à un tiers du bénéfice net récurrent, et correspond à un juste équilibre entre une rémunération correcte pour les actionnaires et le réinvestissement du bénéfice dans l’entreprise", a expliqué Jan Boone, le CEO de Lotus. Chez Degroof Petercam, l’analyste Fernand de Boer souligne que d’ici 2020, la stabilité des marges du groupe et sa croissance vont permettre d’autres relèvements de dividende.

    Barco, qui avait pris 18,30% la semaine dernière grâce à ses résultats trimestriels, a pris 1,29%. Kepler Cheuvreux a relevé son objectif de cours à 145 euros contre 125 euros avant. La recommandation reste à "acheter".

    Sequana Medical, qui commençait ce lundi sa cotation sur la Bourse de Bruxelles à 8,50 euros, a perdu 0,94%. La biotech a levé 27,5 millions d’euros à l’issue de sa souscription publique.

    Au rayon des baisses du jour, on retrouve Nyrstar, qui a lâché 4,37%. Le producteur de zinc convoque ses actionnaires en assemblée extraordinaire le 14 mars pour déplacer la date de l’assemblée ordinaire le dernier mardi de juin et pour nommer Jane Moriarty comme administrateur indépendant.

    Les valeurs biotech ne sont pas en forme ce lundi. Bone Therapeutics a perdu 7,60%, MDx Health 4,31% et Asit Biotech 1,68%. Mais Genkyotex a pris 4,35%.

  • Clôture en hausse des marchés européens

    Bel 20: +0,65%

    AEX: +0,59%

    CAC 40: 1,06%

    DAX: +1,04%

    FTSE100: +0,89%

    Euro Stoxx 50: +0,97%

  • Le titre Apple légèrement sensible à la baisse de la demande chinoise

    Le titre Apple ne réagit pas fortement à l'information sur la baisse des ventes d'iPhone en Chine au quatrième trimestre. 

     Les ventes de l'iPhone d'Apple en Chine ont chuté de 20% sur un an au quatrième trimestre 2018 alors que celles des smartphones de son concurrent chinois Huawei ont bondi de 23%, montrent des données publiées lundi par le cabinet spécialisé IDC.
    Ce rapport est le premier à quantifier l'ampleur du récent déclin d'Apple en Chine après le rare avertissement sur ses ventes émis le mois dernier par la firme à la pomme. Tim Cook, directeur général du groupe, avait alors pointé du doigt les difficultés rencontrées dans la deuxième économie mondiale pour expliquer en partie cet avertissement.

  • Le risque de récession aux USA en 2020 proche de 50% selon Vanguard

     L'augmentation du risque d'une récession aux Etats-Unis l'an prochain  est désormais proche de 50%, a déclaré le directeur des investissements du géant de la gestion d'actifs Vanguard Group, Greg Davis.

    Le ralentissement de la croissance aux Etats-Unis, en Europe et en Chine accroît les risques entourant les perspectives économiques
    Greg Davis
    Directeur des investissements de Vanguard Group

    La croissance aux Etats-Unis devrait ralentir à environ 2% d'ici un an, celle de la Chine à 6% et celle de l'Europe à 1% seulement, a précisé Greg Davis.

  • Le dividende de Lotus pourrait encore augmenter

    Cela fait plus de 15 ans que Lotus Bakeries augmente chaque année son dividende. Mais pour l'exercice 2018, elle a décidé de se montrer plus généreuse. Notre analyse

  • L'espoir d'un accord sino-américain rassure Wall Street

     La Bourse de New York évolue en hausse en début de séance lundi après la reprise des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui ravive l'espoir d'une issue favorable au différend qui oppose les deux premières économies mondiales.
    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 72,97 points, soit 0,29%, à 25.179,3 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,35% à 2.717,44 points.
    Le Nasdaq Composite prenait 29,17 points, soit 0,4% à 7.327,37 points à l'ouverture.


    Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi espérer un "bon résultat" des négociations qui viennent de débuter à Pékin et la conseillère à la Maison blanche Kellyanne Conway a elle aussi exprimé son optimisme.


    Boeing et Caterpillar , les deux valeurs du Dow Jones les plus sensibles aux tensions commerciales, prennent respectivement 0,88% et 1,01%.


    "Ces discussions commerciales sont vues d'un bon oeil. Il ya encore beaucoup d'incertitudes mais les marchés ont tendance à réagir un peu plus aux bonnes nouvelles qu'aux mauvaises", a commenté Scott Brown, chef économiste de Raymond James.


    Sur le front de la politique intérieure américaine, après l'échec dimanche de la concertation entre républicains et démocrates sur le financement de la lutte contre l'immigration clandestine, une nouvelle réunion de conciliation doit tenter dans la journée d'éviter un nouveau blocage ("shutdown") partiel des administrations fédérales.


    Les préoccupations politiques, commerciales et économiques l'ont emporté la semaine dernière sur les résultats de sociétés, qui pourraient de nouveau animer la cote dans les prochains jours avec les publications attendues de Coca-Cola, PepsiCo ou encore Nvidia.


    En attendant, ce sont surtout les avis d'analystes qui animent le marché: Electronic Arts  progresse après plusieurs commentaires d'analystes favorables sur les débuts du nouveau jeu "Apex Legends" et Tesla   aussi après le relèvement de la recommandation de Canaccord Genuity.
    A la baisse, Chevron  et Exxon Mobil  souffrent du repli des cours du pétrole.

  • Le meilleur placement de Bill Gross

    ©REUTERS

    L'ancien gestionnaire de fonds Bill Gross cherche à vendre sa collection de timbres rares, dont la valeur a pris 100% en dix ans, mieux que ses placements obligataires. Notre analyse.

  • Wall Street ouvre en hausse

     Dow Jones +0,25%, Nasdaq +0,40%

  • Le franc suisse victime d'un "flash crash" en Asie

    Le franc suisse a été victime d'un "flash crash" ce matin sur les marchés asiatiques, une baisse brutale favorisée par le manque de liquidité qui l'a fait tomber brièvement à son plus bas niveau depuis novembre face au dollar.

    La devise helvétique a perdu jusqu'à 1% en quelques minutes contre le billet vert peu après minuit: alors qu'elle se traitait autour de 1,0004, elle est tombée à 1,0095 au plus bas du jour, avant de revenir une demi-heure plus tard à son niveau antérieur.

    Le franc suisse se traite autour de 1,0035 , en repli d'environ 0,37%.

    Le fait que la journée de lundi soit fériée au Japon a fortement réduit la liquidité du début de la séance en Asie, un contexte favorable à ce type de phénomène.

    D'autres intervenants ont appelé à relativiser l'importance de ce mouvement.

    "Il n'y a rien à commenter (...) Un écart de 1% dans un contexte de faible liquidité n'est pas un crash. Si quelqu'un s'y connaît en matière de secousses sismiques sur le marché des changes (...) c'est bien la Banque nationale suisse."
    Viraj Patel
    Stratège devises d'Arkera, une société de technologies financières



    Le franc suisse avait gagné jusqu'à 30% en 2015 après l'abandon totalement inattendu de l'arrimage du franc à l'euro.

    Le précédent "krach éclair" sur le marché des changes remontait au 3 janvier, lorsque le yen avait soudainement bondi de 7% face au dollar australien.

  • Wall Street attendue en hausse

    La Bourse de New York est attendue en hausse, l'appétit pour le risque ayant repris le dessus avec la réouverture en hausse des marchés chinois, fermés depuis une semaine, et la reprise des discussions commerciales sino-américaines, dont l'issue reste toutefois incertaine.

    Les contrats à terme sur les grands indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en progression d'environ 0,3%.

    Certains commentateurs mettent toutefois en garde contre un excès d'optimisme en soulignant la complexité des questions qui restent à régler.

    "Même s'ils progressent, les négociateurs sur le commerce auront probablement besoin d'un délai supplémentaire pour parvenir à un consensus sur les sujets structurels qui restent à résoudre, ce qui suggère qu'un accord d'ici la fin février reste improbable."
    Les économistes de Nomura

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Atmos Energy, Nasdaq, Tesla...

    * NUVASIVE bondit de 13,6% en avant-Bourse en  réaction à des informations de presse faisant état d'une  négociations avec le britannique Smith & Nephew en vue  d'une offre sur le fabricant américain de prothèses qui pourrait dépasser les trois milliards de dollars.

    * NASDAQ - Euronext a annoncé lundi relever son offre sur la Bourse d'Oslo de 145 à 158 couronnes par action, renchérissant sur la contre-offre du Nasdaq, sans toutefois emporter l'adhésion de la directrice  générale d'Oslo Bors.

    * APOLLO GLOBAL MANAGEMENT - Le fonds de capital-investissement s'apprête à racheter pour quelque trois milliards de dollars les chaînes de télévision de Cox Media Group afin de renforcer ses opérations de télédiffusion aux Etats-Unis, ont dit à Reuters des sources proches des tractations.

    * NETFLIX - "Roma", film du Mexicain Alfonso Cuaron produit par Netflix, a remporté dimanche les prix du meilleur film et du meilleur réalisateur à la cérémonie des Bafta à Londres. Le fonds Third Point est par ailleurs sorti du capital du géant de la vidéo en ligne ainsi que de de celui de Microsoft, selon une notification à la Securities and Exchange Commission (SEC) publiée vendredi.

    * ATMOS ENERGY remplacera NEWFIELD EXPLORATION au sein de l'indice Standard & Poor's 500 à compter du 15 février, a annoncé vendredi S&P Dow Jones Indices.

    * REGENERON PHARMACEUTICALS et Sanofi ont annoncé lundi qu'ils allaient baisser aux Etats-Unis d'environ
    60% le prix du Praluent, un traitement contre le cholestérol, sur fond de débat sur la flambée des prix dans l'industrie pharmaceutique.

    * TESLA gagne 2,2% en avant-Bourse à la faveur d'un relèvement de recommandation de Canaccord Genuity, passé de "conserver" à "achat" sur le constructeur de voitures électriques.

    * GOODYEAR TIRE AND RUBBER - Longbow Research abaisse sa recommandation à "sous-performance" contre "neutre", selon le site spécialisé TheFly.com.

  • Fiesta pour les banques italiennes

    Les banques italiennes se sont délestées de plus de 17 milliards d'euros de créances douteuses en décembre pour ramener le total comptabilisé dans leurs bilans à 100,2 milliards d'euros, le niveau le plus bas depuis juillet 2011, selon des données publiées lundi par la banque centrale.

    Selon la Banque d'Italie, les opérations de titrisation de créances ont permis de réduire le montant des prêts douteux de 34% en décembre sur un an, après une baisse de 25% en novembre.

    A la Bourse de Milan, l'indice des banques italiennes gagne 2% en fin de matinée. Au même moment, l'indice Stoxx européen du secteur bancaire progresse de de 1,25%.

  • Les marchés en milieu de journée

    Rebond technique et espoirs sur le commerce | Les banques italiennes bien orientées | Le sterling sous pression

    1. La tendance est positive sur les marchés actions européens, dont les principaux indices gagnent entre 0,87% et 1,04%, alimentée par un rebond technique et les espoirs d'une solution sur le commerce.

    2. Les investisseurs gardent un oeil sur le Brexit, les discussions commerciales sino-américaines et la possibilté d'un nouveau "shutdown" aux Etats-Unis.

    3. Du côté des indicateurs, la croissance économique du Royaume-Uni a nettement ralenti en 2018, à 1,4%, soit son rythme le plus faible depuis six ans, à moins de deux mois d'un Brexit aux contours incertains.

    4. Sur le marché des changes, la livre sterling est délaissée et baisse face à l'euro à 87,58 pence pour un euro contre 87,40 vendredi soir.

    5. Tous les secteurs progressent, bancaires (+1,32%) en tête grâce aux valeurs italiennes du secteur avec Banco BPM, Ubi Banca et UniCredit qui ont indiqué que les ratios de capital rencontraient les exigences de la BCE.

    6. Smith & Nephew figure parmi les baisses notables de la matinée. Dans l'actu également : Airbus, Deutsche Post, Lotus Bakeries, Sequana Medical.

    7. Wall Street est attendue en hausse à l'ouverture, de l'ordre de 0,35%.

  • Deutsche Post va pouvoir augmenter le prix du timbre

    Deutsche Post signe la meilleure performance de l'indice EuroStoxx 50 en réaction à un article de presse selon lequel le gouvernement allemand pourrait annoncer une augmentation plus forte que prévu des tarifs postaux. Le titre s'adjuge 2,22%.

    D'après le journal Frankfurter Allgemeine Zeitung, le prix du timbre pour une lettre pourrait être porté à 85 ou 90 centimes cet été, alors qu'était envisagée jusqu'ici une hausse de 4,8% à 70 centimes qui aurait pris effet en avril pour une durée allant jusqu'à fin 2021.

    Deutsche Post, qui distribue 59 millions de lettres par jour en Allemagne et a une part de marché de 62%, a dit saluer les délibérations du gouvernement mais n'a pas souhaité faire de commentaire sur les nouveaux tarifs évoqués par la presse.

  • "Le niveau des flux de trésorerie libre va augmenter de manière substantielle chez Lotus Bakeries"

    L'analyste Fernand de Boer de Degroof Petercam maintient pour Lotus Bakeries sa recommandation d'accumuler avec un objectif de cours de 2.650 euros. L'analyste Fernand se félicite de la stratégie qui se traduit par une croissance organique de plus de 5%. Il voit le cash-flow libre augmenter considérablement dans les années à venir après les investissements de plus de 100 millions d'euros dans divers projets et l'acquisition de Kiddylicious.

    "Cette année sera une nouvelle année marqué par des dépenses d'investissements élevées avec la finalisation des usines aux États-Unis et en Afrique du Sud. En combinaison avec une croissance de l'ordre de 5% et des marges stables et des dépenses d'investissements moins importantes à partir de 2020, il en résultera une libération significative du flux de trésorerie disponible. Cela permettra d'augmenter encore le dividende et la croissance externe en parallèle", selon De Boer.

    "Lotus Bakeries continue d’offrir une combinaison d'une croissance moyenne de l'ordre de 5% avec une visibilité forte et une stratégie claire. Les niveaux de free cash flow vont augmenter de manière significative dans les années à venir", ajoute l'analyste.

  • La croissance britannique la plus faible depuis 2012

    La croissance britannique a ralenti comme prévu au quatrième trimestre pour ressortir à 1,4% sur l'ensemble de 2018, son niveau le plus faible depuis six ans, selon les données publiées lundi par l'Office national de la statistique (ONS)..

    La croissance du produit intérieur brut est ressortie à 0,2% en octobre-décembre par rapport aux trois mois précédents, après une hausse de 0,6% au troisième trimestre. Ce chiffre est conforme aux estimations des économistes interrogés par Reuters mais légèrement inférieur aux dernières projections de la Banque d'Angleterre.

    La livre sterling creuse ses pertes face au dollar et à l'euro après ces chiffres.

  • Kepler Cheuvreux sur Barco

    Kepler Cheuvreux confirme sa recommandation d'achat sur Barco , avec un objectif de cours relevé à 145 euros contre 125 euros.

  • La situation sur les marchés

    Rebond technique et espoirs sur le commerce portent les marchés en Europe

    Les indices européens évoluent dans le vert en début de séance, sur un rebond technique et les espoirs d'une solution sur le commerce. Paris gagne 1,13%, Amsterdam 0,99%, Francfort 0,97% et Bruxelles 0,61%. L'indice DJ Stoxx 600 avance de 0,99%.

    Les discussions sur le commerce ont repris ce lundi à Pékin au niveau des experts et se poursuivront jeudi et vendredi en présence du secrétaire au Trésor Steve Mnuchin et du représentant américain au Commerce Robert Lighthizer.

    La progression des indices devrait toutefois rester limitée en raison des craintes nées de la multiplication des signes d'un ralentissement de l'économie mondiale.

    Les investisseurs européens réagiront lundi à une série d'indicateurs britanniques, notamment une estimation de la croissance au quatrième trimestre 2018 et les chiffres mensuels de la production industrielle, alors que la crainte d'un Brexit sans accord est loin d'avoir disparu.

    En Bourse en Europe, l'une plus fortes progressions sectorielles en début de séance est pour les ressources de base, très sensibles à la thématique commerciale, dont l'indice Stoxx prend 1,33%

    Euronext (-0,19%) réagit peu après avoir annoncé relever son offre sur la Bourse d'Oslo de 145 à 158 couronnes par action, surenchérissant ainsi sur celle de l'opérateur américain Nasdaq.

    Deutsche Post gagne 2,6%, sur base d'une note indiquant que l'Allemagne est sur le point d'accorder à l'entreprise de services postaux une hausse plus élevée que prévu de l'affranchissement des lettres du courrier.

    Airbus gagne 2,06% après la décision de Goldman Sachs d'ajouter la valeur à sa liste de valeurs préférées ("conviction list") en Europe.

    La seule baisse significative du début de séancé était subie par le fabricant d'équipements médicaux Smith & Nephew (-3,93%). Le Financial Times a rapporté que le groupe discutait du possible rachat de son concurrent américain NuVasive, à l'occasion d'une transaction qui pourrait dépasser les 3 milliards de dollars.

  • KBC Securities plus optimiste sur Lotus Bakeries

    KBC Securities change sa recommandation sur Lotus Bakeries à "accumuler" contre "conserver". L'objectif de cours est confirmé à 2.700 euros.

  • +2,35%
    La cotation de Sequana Medical a débuté lundi
    Sequana Medical gagne plus de 2% à 8,77 euros pour ses premiers pas en bourse. A l’issue de sa souscription publique, Sequana Medical a levé 27,5 millions d’euros. Le prix définitif est de 8,5 euros par action.

  • "Les craintes concernant la conjoncture mondiale augmentent, la saison des résultats s'avère pour l'heure mitigée et les investisseurs attendent toujours une issue au conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis. Dans ce contexte et après l'évolution en montagnes russes de la semaine dernière, les prochains jours ne devraient pas être faciles pour les Bourses, quand bien même le Dax repart lundi dans le vert."
    Milan Cutkovic
    Analyste pour AxiTrader

  • Airbus : +1,82%

    Airbus bondit dans les premiers échanges, aidée par Goldman Sachs. Le broker a ajouté la valeur à sa "conviction list" européenne et relever l'objectif de cours à 142 euros contre 127 euros.

  • Lotus Bakeries : +1,72% à 2.360 euros

    Lotus Bakeries progresse nettement dans les premiers échanges, après avoir publié ce matin ses résultats annuels. La grande surprise de ces chiffres, se situe au niveau du dividende. Il grimpe de 49% à 29 euros brut par action (payable le 25 mai) contre 19,50 euros au titre de 2017.

    "Cela correspond à un tiers du bénéfice net récurrent, et correspond à un juste équilibre entre une rémunération correcte pour les actionnaires et le réinvestissement du bénéfice dans l’entreprise" a expliqué Jan Boone, le CEO de Lotus.

  • | Opening Bell |

    Les marchés actions européens progressent dans les premiers échanges, regagnant un peu du terrain perdu en fin de semaine dernière, même si les incertitudes autour des négociations commerciales sino-américaines, un possible nouveau "shutdown" et le Brexit incitent les opérateurs à la prudence.

    • Bruxelles: +0,40%
    • Amsterdam: +0,64
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,63%
    • DJ Stoxx 600: +0,42%

  • Banimmo, Nyrstar, UCB... les derniers communiquées des sociétés belges cotées

    Banimmo - Banimmo SA et Argema Sàrl (groupe Marc Liégeois) ont planifié avec ING, avant fin février 2019, la signature d’un bail de 12 ans ferme pour leur centre d’activités à Louvain-la-Neuve. Le bâtiment compte environ 10.000 mètres carrés de bureaux sur 4 étages. → Le communiqué de Banimmo

    Nyrstar - Publication de l'ordre du jour de l'assemblée générale extraordinaire organisée le 14 mars 2019. → Le communiqué de Nyrstar

    UCB - UCB et The Epelipsy Society vont collaborer afin de mieux comprendre les composants génétiques de l’épilepsie. UCB va investir 2,5 millions d’euros dans cette collaboration. → Le communiqué d'UCB

  • Goldman Sachs séduit par Airbus

    Goldman Sachs ajoute Airbus à sa "conviction list" européenne et relève l'objectif de cours à 142 euros contre 127 euros.

  • Euronext relève son offre sur Oslo Bors

    Euronext annonce qu'il relève son offre offre sur Oslo Bors de 145 à 158 couronnes par action après la contre-attaque du Nasdaq sur l'opérateur norvégien, l'un des derniers indépendants en Europe.

    L'opérateur des Bourses de Paris, Bruxelles, Amsterdam, Lisbonne et Dublin précise dans un communiqué que la période d'acceptation de son offre a été prolongée de quatre semaines, jusqu'au 11 mars.

    Le 30 janvier Nasdaq, déjà fortement présent dans les région, a proposé de racheter la Bourse d'Oslo pour 152
    couronnes.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Timide rebond en vue malgré un climat anxiogène

    1. Les principales Bourses européennes devraient tenter un rebond à l'ouverture malgré la persistance des inquiétudes pour l'économie mondiale et des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient gagner de 0,3% à 0,4% en début de séance.

    3. Une mince lueur d'espoir pourrait éclairer les investisseurs lundi avec la reprise à Pékin des relations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    4. Les investisseurs européens réagiront en outre à une série d'indicateurs britanniques, notamment une estimation de la croissance au quatrième trimestre 2018 et les chiffres mensuels de la production industrielle, alors que la crainte d'un Brexit sans accord est loin d'avoir disparu.

    5. La Bourse de Tokyo est fermée, ce lundi étant férié au Japon.

    6. Les marchés chinois, qui étaient fermés la semaine dernière pour cause du nouvel an lunaire, sont orientés à la hausse avec un gain de près de 1% pour l'indice SSE composite de la Bourse de Shanghaï. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) recule néanmoins de 0,1%.

    7. Du côté des devises, le dollar progresse encore face à un panier de devises de référence, à proximité d'un pic de sept semaines, le billet vert jouant son rôle de valeur refuge dans un climat anxiogène.

  • A suivre lundi 11 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Chine
    • Indice PMI Caixin-Markit des services / janvier

    Japon
    • Marchés fermés au Japon

    Zone euro
    • Réunion de l'Eurogroupe

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Global Graphics: offre de reprise à 4,25 euros par action par  Congra Software
    • Lotus Bakeries: résultats 2018

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette séance de bourse.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content