1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street optimiste avant Trump et l'état de l'Union

La Bourse de New York, en pleine saison de résultats d'entreprises, a terminé en nette hausse ce mardi en attendant une allocution solennelle du président américain devant le Congrès. En Europe, les Bourses ont connu leur sixième séance de hausse d'affilée.
  • A suivre ce mercredi 6 février

    ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Commandes à l’industrie / décembre

    Chine
    • Marchés fermés (nouvel an chinois)

    Etats-Unis
    • 14h30 Productivité, coûts du travail (1re estimation) / T4
    • 14h30 Balance commerciale / novembre

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    • Daimler / résultats du T4
    • Munich Re / résultats du T4

    Belgique
    • Aperam: résultats du T4
    • Global Graphics: offre de reprise à 4,25 euros par action par  Congra Software
    • Melexis: résultats 2018
    • Sequana Medical: souscription possible à l’IPO au prix de 8,5 à 9 euros. Jusqu’au 7 février, sauf clôture anticipée
    • Xior : résultats 2018

    Japon
    • Toyota / résultats du T3
    • Softbank / résultats du T3

    Pays-Bas
    • ING / résultats du T4

    Royaume-Uni
    • GlaxoSmithKline / résultats du T4

  • Disney fait mieux que prévu malgré de mauvais résultats en salle

    Disney a publié des résultats trimestriels meilleurs que prévu, bien qu'en baisse, affectés notamment par des entrées en salles en repli et à des effets comptables.

    Lors des trois mois achevés le 29 décembre et correspondant au premier trimestre de l'exercice fiscal 2018/19, le bénéfice net a chuté de 37% à 2,78 milliards. Ajusté, il ressort à 1,84 dollar l'action, bien au-dessus des attentes.

    A 15,3 milliards, le chiffre d'affaires est à peu près stable et supérieur aux attentes. La baisse du bénéfice net est accentuée par le fait qu'il avait été dopé fin 2017 par un gain de 1,6 milliard lié à la réforme fiscale américaine.

  • Wall Street optimiste avant Trump et l'état de l'Union

    La Bourse US a clôturé en hausse mardi, poursuivant sur sa lancée en pleine saison de résultats et en attendant un discours important du président américain. Le Dow a pris 0,68% à 25.411,52 points. Le Nasdaq a gagné 0,74% à 7.402,08 points. Le S&P 500 a avancé de 0,46% à 2.737,48 points. 

    Alphabet était le dernier membre des FAANG, regroupant aussi Facebook (+1,13%), Apple (+1,71%), Amazon (+1,56%), Netflix (+1,27%), à publier ses résultats. Et si les bénéfices ont dépassé les attentes des analystes, la frénésie de dépenses de l'entreprise a surpris les investisseurs. L'action a pris 0,92%. D'autres résultats ont été bien reçus, comme ceux du groupe de médias Viacom (+2,58%) ou du spécialiste des cosmétiques Estée Lauder (+11,71%). 

    Les acteurs du marché attendaient par ailleurs l'allocution que Trump allait prononcer devant le Congrès. Ils s'apprêtaient à être attentifs à tout commentaire sur les négociations avec la Chine, sur le budget, le plafond de la dette, ou sur une éventuelle nouvelle paralysie des administrations en cas de désaccord persistant sur le financement d'un mur avec le Mexique.

  • Wall Street a clôturé en hausse

    • Le Dow Jones a pris 0,68% à 25.410,17 points.
    • Le Nasdaq a gagné 0,74% à 7.402,08 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 0,47% à 2.737,62 points.
  • Le pétrole termine en baisse à New York

    Les cours du pétrole ont terminé en baisse mardi sur le marché new-yorkais Nymex, pénalisés par la publication la veille d'une baisse inattendue des commandes à l'industrie aux Etats-Unis qui a éloigné les prix du brut de leur plus haut de 2019 en relançant les craintes sur un ralentissement de la demande.

    En dépit du repli, les investisseurs estiment que les tensions sur l'offre liées aux sanctions américaines contre le Venezuela et à la réduction de la production de l'Opep constituent un facteur de soutien pour les prix.

    • Le contrat mars sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a perdu 90 cents, soit un repli de 1,65%, à 53,66 dollars le baril.
    • Au moment de la clôture du Nymex, le Brent cédait 51 cents (-0,82%) à 61,96 dollars.

    Les deux contrats de référence avaient touché lundi leur plus haut niveau depuis le début de l'année, à 55,75 dollars pour le premier et 63,63 dollars pour le second.

  • L'année 2019 s'annonce difficile pour Melexis

    Melexis affiche pour 2018 un chiffre d'affaires et un Ebitda respectivement en hausse de 11% et 8%. Mais c'est l'année 2019 qui inquiète, avec la prévision d'une baisse des ventes, ce qui serait une première en 10 ans.

  • Optimisme à la Bourse de Bruxelles à la veille du départ des annonces de résultats de sociétés. C'est plutôt bon signe!

    La Bourse de Bruxelles a repris de plus belle sa remontée. L’indice Bel 20, dont la hausse avait franchement décéléré ces derniers jours, a gagné 1,5% ce mardi à 3.559,27 points.

    Ce regain d’optimisme des investisseurs est plutôt de bonne augure à quelques heures du démarrage de la saison des annonces de résultats de sociétés pour l’exercice 2018. Cela, même si les tous premiers chiffres que les investisseurs auront à se mettre sous la dent ne devraient pas surprendre outre-mesure. Les bénéfices par action (BPA) qu’Aperam communiquera ce mercredi et Umicore deux jours plus tard sont attendus en baisse.Précisons que pour Umicore, le repli s’expliquera principalement par un effet de dilution suite à l’augmentation de capital qui s’était déroulée il y a tout juste un an. 22,4 millions d’actions nouvelles avaient été émises à cette occasion.

    Autres sociétés attendues dans cet exercice, Melexis devrait par contre faire part ce mercredi d’une progression proche de 4% de son BPA à 2,854 euros et Barco, jeudi, d’un bond de 46,3% à 5,56 euros selon des données fournies par Bloomberg.

    En Bourse ce mardi, Aperam a clôturé en hausse de 1,55% à 26,88 euros, Umicore de 1,19% à 37,44 euros, Barco de 2,69% à 106,80 euros.

    Au rayon des sociétés ayant communiqué des rachats en Bourse de leurs propres actions la semaine passée, Ageas a gagné 1,29% à 41,70 euros, Telenet 2,33% à 41,30 euros et Ahold Delhaize 0,86% à 23,36 euros. Pour le reste, on retiendra la nouvelle progression d’AB InBev. Toujours dopée par la perspective d’une éventuelle entrée à la Bourse de Hong Kong selon des infos parvenues auprès de Bloomberg de ses activités asiatiques, elle a encore pris 2,29% à 69,13 euros.

    IBA s’est raffermi de 1,79% à 11,97 euros. Huit jours après la publication d’une note mettant en doute l’efficacité de la protonthérapie et qui avait été à l’origine de la chute de l’action de la société basée à Louvain-la-Neuve, une autre, plus favorable cette fois, a été dévoilée par le centre nucléaire de Mol. Elle indique notamment que la protonthérapie est plus efficace que la radiothérapie conventionnelle et son extension à de nouvelles indications peut être envisagée.

  • Clôture des marchés en Europe

     

    - Bel 20: +1,50% à 3.559,27 points

    - CAC 40: +1,66% à 5.083,34 points

    - DAX 30: +1,61% à 11.356,23 points

    - FT 100: +1,94% à 7.170,31 points

  • La Bourse de Bruxelles entre de plain pied dans la saison des annonces de résultats

    A partir de ce mercredi, les annonces de résultats adopteront un rythme plus soutenu à la Bourse de Bruxelles.

    Sont attendus demain ceux d'Aperam et de Melexis. Jeudi, Barco se livrera à son tour à cet exercice, suivi le lendemain d'Umicore.

     

  • Les comptes d'épargne dépassent 270 milliards d'euros

    Selon des chiffres communiqués par la Banque nationale de Belgique, l’encours des comptes d’épargne belges a atteint un record : 270,24 milliards d’euros figuraient sur les livrets fin décembre 2018, contre 267,41 milliards en novembre. Cette hausse de 2,83 milliards d’euros (ou +1,06%) en un mois est la plus prononcée depuis décembre 2016.

    En tout, plus de 10 milliards d’euros ont été ajoutés sur les livrets en 2018. Ce qui en fait la meilleure année pour la collecte d’épargne en Belgique depuis 2013 (+14 milliards).

  • Reprise du titre Keyware à Bruxelles

  • Wall Street en hausse avant "l'état de l'Union"

    La Bourse de New York a ouvert en hausse après une nouvelle série de résultats de sociétés et avant le discours sur l'état de l'Union de Donald Trump, lors duquel les investisseurs guetteront entre autres de nouvelles indications sur les discussions commerciales entre lesEtats-Unis et la Chine.

    Vers 16 heures, l'indice Dow Jones affichait un gain de 0,46% à 25.355,16 points et le S&P 500 de 0,27% à 2.732,18 points.
    Sur le Nasdaq, l'indice Composite prenani 0,51% à 7.384,8 points.

    Lundi, le Dow Jones avait clôturé au-dessus de ses moyennes mobiles à 100 et 200 jours, après avoir effacé plus des trois quarts de sa baisse de décembre, des signaux techniques favorables. Le S&P-500 se dirige pour sa part vers une cinquième séance consécutive de hausse.

    Donald Trump doit prendre la parole devant les deux chambres du Congrès à partir de 21h00 à Washington (02h00 GMT), soit après la fermeture des marchés américains. Son discours sur l'état de l'Union devrait être consacré en partie à sa volonté de construire un mur à la frontière avec le Mexique, mais il pourrait aussi faire le point sur les discussions en cours avec la Chine sur le commerce international.

    Alphabet en légère baisse

    En attendant, le début de séance à Wall Street est animé par les publications de résultats. Parmi les hausses marquantes, le groupe de cosmétiques Estée Lauder gagne 11,24% après avoir relevé ses prévisions annuelles dans la foulée d'un trimestre meilleur que prévu.

    Ralph Lauren prend de son côté 8,63%, après un bénéfice et un chiffre d'affaires supérieurs aux attentes pour le trimestre clé des fêtes de fin d'année.

    A la baisse, Alphabet cède 0,55% à 1.126,55 points, si la maison mère de Google a battu le consensus sur la période octobre-décembre, l'augmentation de ses dépenses, appelée à se poursuivre cette année, inquiète certains analystes. 

    Plus durement sanctionné, le groupe pharmaceutique Gilead Sciences abandonne 3,4% à 67,63 dollars, après un bénéfice inférieur aux estimations.

  • Des actions chinoises sous de bons auspices l'année du cochon ?

    ©AFP

     

    L'année du cochon est historiquement favorable pour l'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong, qui a signé de fortes progressions annuelles. 2007, la précédente année du cochon, a été de bonne facture pour le Shanghai Composite et le MSCI China. Analyse

  • Wall Street ouvre en hausse

    - Dow Jones: +0,43% à 25.346,8 points

    - Stoxx 600 paneuropéen: +1,07% à 363,67 points

  • Pourquoi le titre Keyware est suspendu

    L'action Keyware est suspendue depuis 14h30.

    On en sait désormais un peu plus sur les raisons de la suspension.

    La cour d'appel de Bruxelles a acquitté aujourd'hui la société Keyware Card Division pour faux en écriture, fraude et violation du code de droit économique. Keyware avait été condamnée en décembre 2016 par le tribunal correctionnel de Bruxelles à une amende de 720.000 euros.

  • "La poursuite du rebond des marchés américains a tiré les actions européennes vers le haut, et l'atmosphère négative du mois de décembre semble être en train de céder la place à une humeur plus positive sur les marchés."
    David Madden
    Analyste de CMC Markets

  • Suspension des titres Keyware Technologies...

    ... à la demande de l'entreprise, en attendant la publication d'un communiqué, annonce la FSMA.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    L'appétit pour le risque l'emporte | Les actions monte | Assa Abloye et Saint Gobain en tête du marché

    1. Les Bourses européennes accélèrent le pas en début d'aprèsmidi, avec des gains compris entre0,7% à Bruxelles et 1,06% à Francfort. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 avance de 0,85%.

    2. Wall Street est attendue en hausse, de 0,4% pour l'indice Dow Jones, de 0,2% pour le S&P 500 et de 0,32% pour le Nasdaq 100.

    3. Le secteur de la construction progresse de 1,64% en Europe, meilleure progression sectorielle, boosté par Saint-Gobain (+5,22%). Son PDG, Pierre-André de Chalendar, a indiqué que la réorganisation en cours du groupe entraînerait des suppressions de postes.

    4. Le compartiment de la cosntruction profite également de la hausse du spécialiste suédois de la serrurerie Assa Abloy (+6,10%) après une croissance des ventes supérieure au consensus.

    5. L'action du bijoutier Pandora bondit de 16,72% à la faveur de résultats supérieurs aux attentes au titre du quatrième trimestre, de la présentation d'un plan d'économies et de mesures pour relancer la marque.

    6. L'une des meilleures performances du jour est pour le compartiment du pétrole et du gaz, qui prend 1,22%, grâce entre autres au bond de 4,67% de BP, après ses résultats annuels, supérieurs aux attentes.

    7. A l'opposé, ams, le fabricant de semi-conducteurs, fournisseur d'Apple entre autres, chute de 12,23% après avoir déçu le marché. Infineon, qui s'est montré prudent sur ses perspectives, gagne néanmoins
    0,57%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Alphabet, General Electric, T-Mobile...

    * ALPHABET a annoncé lundi un chiffre d'affaires et un bénéfice supérieurs aux attentes au quatrième trimestre, mais des dépenses nettement plus élevées, aussi bien commerciales que pour créer de nouveaux centres de données ou embaucher des spécialistes du "cloud", ont inquiété les investisseurs. L'action de la maison mère de Google perd 2,6% en avant-Bourse. Par ailleurs, d'après le journal Nikkei, Google s'associe avec l'alliance Renault-Nissan dans les véhicules autonomes.

    * APPLE a annoncé mardi avoir trouvé un accord avec l'administration fiscale portant sur le paiement d'arriérés d'impôts sans en préciser le montant.

    * BOEING veut accélérer l'assemblage de son 737 à partir de la première semaine de juin, a appris Reuters de deux sources au courant de ce projet.

    * T-MOBILE US a indiqué à la Commission fédérale des communications (FCC) lundi qu'il n'augmenterait pas ses prix pendant trois ans, à quelques exceptions près, s'il obtenait le feu vert au rachat de son concurrent SPRINT pour 26 milliards de dollars (près de 23 milliards d'euros).

    * GENERAL ELECTRIC a annoncé lundi qu'il se séparerait de son pôle transport le 14 février et pensait distribuer 8,7 milliards d'actions de sa filiale à ses actionnaires. Après la scission, elle sera fusionnée avec une filiale de WABTEC, un équipementier américain du secteur ferroviaire, une opération déjà annoncée en mai.

    * GILEAD SCIENCES - Le laboratoire a publié lundi soir un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes du consensus en raison de la baisse du chiffre d'affaires de ses traitements phares de l'hépatite C et d'une charge exceptionnelle. Le titre recule de 3,2% dans les échanges en avant-Bourse.

    * WALT DISNEY publiera ses résultats du premier trimestre après la clôture de Wall Street.

  • Le bijoutier Pandora bondit après ses résultats

    L'action du bijoutier danois Pandora bondit à la faveur de résultats supérieurs aux attentes au titre du quatrième trimestre, de la présentation d'un plan d'économies et de mesures pour relancer la marque.

    Pandora va également proposer un plan de rachat d'actions de 2,2 milliards de couronnes cette année et verser un dividende comparable à celui de 2018.

    L'action s'envole de 13,25% à 323,10 couronnes danoises à la Bourse de Copenhague, s'acheminant vers sa plus forte hausse en une séance en quatre ans.

    Un trader a jugé le quatrième trimestre "brillant", soulignant que celui-ci avait dépassé les attentes pour la première fois depuis longtemps.

    JPMorgan pour sa part a noté que l'attention est désormais focalisée sur la stratégie du groupe et ses prévisions pour 2019.

  • Infineon et AMS mettent en garde pour 2019

    Les fabricants de puces Infineon et AMS ont mis en garde contre la croissance de leurs ventes en 2019 lors de la publication de leurs résultats trimestriels.

    L’allemand Infineon voit ses ventes augmenter en 2019 dans le bas de la fourchette des prévisions. Les ventes du premier trimestre ont atteint 1,97 milliard d’euros, ce qui est conforme aux attentes. Infineon calcule pour l’ensemble de l’année une croissance de ses ventes de 9%, sur la base d’un taux de change de 1,15 dollar pour un euro. Infineon prévoit d’investir 1,5 milliard d’euros cette année, ce qui est inférieur aux prévisions initiales (1,6 à 1,7 milliard d’euros). Infineon cherche à gagner des parts de marché sur les marchés en croissance tels que les voitures électriques et les énergies renouvelables.

    AMS, société autrichienne cotée en Suisse, supprime son dividende et ne donne plus de prévisions annuelles. Le groupe est principalement un fournisseur de fabricants de smartphones tels qu'Apple. Au premier trimestre, AMS a enregistré un chiffre d'affaires compris entre 350 et 390 millions de dollars, soit un chiffre bien inférieur aux prévisions (404 millions de dollars).

    Infineon affiche une perte de 0,5% et l’AMS chute de 12%. Melexis - qui publie tôt demain matin ses résultats - perd 1%.

  • L'euro creuse ses pertes après les PMI

    L'euro creuse ses pertes face au dollar, à 1,1412 (-0,23%) après la publication des enquêtes PMI sur l'activité du secteur privé dans la zone euro qui montre que l'activité des entreprises dans la zone euro a progressé à son rythme le plus faible en près de six ans au mois de janvier, le ralentissement du secteur manufacturier gagnant celui des services.

    L'indice composite de l'enquête IHS Markit auprès des directeurs d'achat (PMI) a fléchi à 51,0 en janvier, son plus bas niveau depuis juillet 2013, contre 51,1 en décembre.

    Il est toutefois légèrement supérieur à une première estimation à 50,7 et se maintient juste au-dessus du seuil de 50 qui sépare contraction de la croissance.

    L'indice des services s'affiche pour sa part à 51,2, comme en décembre.

    Les indicateurs avancés de l'enquête suggèrent que cette tendance morose pour l'économie européenne ne s'inversera pas, ce qui n'est pas une bonne nouvelle pour la Banque centrale européenne (BCE), qui vient de mettre fin à son programme de rachat d'actifs et risque d'avoir du mal à relever ses taux cette année.

     

    "La zone euro commence l'année sur une note terne avec une croissance proche de la stagnation en raison de la baisse de la demande de biens et de services. Alors que le ralentissement touchait jusqu'à présent le service manufacturier et les exportations, des signes croissants montrent que le secteur des services est également touché."
    Chris Williamson
    Economiste en chef chez IHS Markit

     


  • Dia: +62%

    LetterOne, le fonds du milliardaire russe Mikhail Fridman, qui est le premier actionnaire des supermarchés espagnols Dia, a annoncé mardi le lancement d'une offre publique d'achat sur le groupe en grande difficulté à 0,67 euro par action.

    L'annonce de cette OPA entraînait un bond de 61,94% à 0,70 euro du titre Dia à la Bourse de Madrid.

  • ING plus optimiste pour WDP

    ING vise désormais 127 euros pour WDP contre 120 euros jusqu'à présent. L'avis reste à "conserver".

  • Le KBC Securities du jour

    Home Invest - KBCS passe à "réduire" contre "conserver". L'objectif de cours reste à 86 euros.
    Leasinvest - KBCS reste à "conserver" mais réduit le prix cible à 97 euros contre 105 euros.
    Intervest O&W - KBCS reprend la couverture du titre à "acheter" avec un prix cible de 25 euros.
    Nyrstar - KBCS réduit son objectif de cours à 30 centimes contre 50 centimes. Le conseil reste à "réduire".

  • "Les PMI manufacturiers de la semaine dernière n'ont pas donné de signes de rebond, à part un bon chiffre pour l'Espagne, et les chiffres des services devraient être décevants de la même manière."
    Michael Hewson de CMC Markets

  • Le point sur les marchés en début de matinée

    Hausse prudente des marchés avant les PMI | AMS chute | BP carbure

    Les indices actions européens progressent sur une note prudente en début de matinée, avant la publication des enquêtes PMI des services en zone euro. Les gains varient entre 0,33% à Bruxelles et 0,54% à Paris. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 progresse de 0,53%.

    Les valeurs pétrolières signent la meilleure progression sectorielle, avec un gain de 1,2%, aidées par BP. Le groupe pétrolier britannique a publié un bénéfice supérieur aux estimations, ayant tiré parti d'une vive hausse de sa production à la suite de l'acquisition des actifs dans le schiste américain de BHP Billiton pour 10,5 milliards de dollars.

    AMS dégringole de plus de 12% après un avertissement sur son chiffre d'affaires.

    Le fabricant de puces Infineon gagne 2% après avoir publié mardi un chiffre d'affaires et un résultat imposable en baisse entre octobre et décembre par rapport au trimestre précédent, sur fond de faibles activités dans l'industrie automobile et les smartphones. Le groupe bavarois s'attend néanmoins à une croissance des ventes de 9% sur l'exercice décalé prenant fin en septembre 2019.

    Pandora, meilleure progression de l'indice Stoxx 600, bonifie de 15%. Le bijouter danois a annoncé un plan de réduction de ses coûts de 1,2 milliards de couronnes suédoises pour faire face au ralentissement de la croissance organique de ses ventes.

    Wirecard (+5,79%) qui poursuit sa vive remontée depuis lundi, après les lourdes pertes de la semaine passée suite à des soupçons de faux dans sa filiale de Singapour, selon deux articles du Financial Times.

    Orpea bondit de 4,70%, les analystes de Kepler Cheuvreux ayant relevé sa recommandation à "acheter", selon des sources de marché.

    La journée sera marquée également par le discours sur l'Etat de l'Union de Donald Trump, initialement prévu le 29 janvier mais repoussé pour cause de "shutdown".

     

  • "Apple devrait acheter Netflix"

    Avec 130 milliards de dollars de trésorerie, Apple est en position de force pour faire ses emplettes sur les marchés américains. Selon la banque d'affaires américaine JPMorgan, Netflix constituerait "la meilleure option stratégique" pour Apple, confronté à un net ralentissement des ventes de son téléphone vedette.

    L'éditeur de jeux vidéos Activision Blizzard ou encore Sonos, le spécialiste de la sonorisation sans fil, sont les autres proies le plus souvent citées.

  • BP : +3,7%

    BP prend 3,7% à l'ouverture après avoir annoncé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes.

  • AMS : -11%

    AMS perd 10,9% à l'ouverture après l'avertissement sur son chiffre d'affaires du premier trimestre.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent proches de l'équilibre, au démarrage d'une séance sous le signe des indicateurs d'activité tant en Europe qu'aux États-Unis.

    • Bruxelles: -0,06%
    • Amsterdam: +0,18%
    • Francfort: +0,02%
    • Paris: +0,14%
    • DJ Stoxx 600: +0,11%

  • AMS s'attend à un trimestre faible, passe le dividende 2018

    AMS, spécialiste des capteurs qui fournit notamment Apple, s'attend à une baisse de son chiffre d'affaires du premier trimestre, vu entre 350-390 millions de dollars, en raison de la faiblesse persistante de la demande en smartphones et de la "saisonnalité caractéristique du marché de consommation" en début d'année.

    Le groupe autrichien, qui avait abaissé ses prévisions en novembre, a ajouté mardi qu'il ne verserait pas de dividende en espèces au titre de l'exercice 2018 afin de renforcer sa position en 2019 après la diminution de plus de la moitié de son bénéfice d'exploitation ajusté au quatrième trimestre, pénalisé par le ralentissement de la demande d'un gros client et de coûts de restructuration.

    En avant-Bourse, le titre est indiqué en recul de près de 10%.

  • BP multiplie presque par 3 son bénéfice net

    Le géant pétrolier britannique BP a annoncé mardi un bénéfice multiplié quasiment par trois en 2018, dopé comme l'ensemble du secteur par des cours du brut en nette progression l'an passé.

    Le résultat net a atteint 9,4 milliards de dollars, contre 3,4 milliards en 2017, selon un communiqué du groupe qui a considérablement amélioré sa rentabilité sur le seul quatrième trimestre en dépit d'un marché pétrolier plus erratique.

    Le titre BP est vu en hausse de 2% à 3% à la Bourse de Londres, selon des courtiers.

  • Befimmo, Cofinimmo et Umicore dans les recos du jour

    SocGen passe à "vendre" sur Befimmo et Cofinimmo avec un objectif de cours de respectivement 41 euros (54 euros) et 100 euros (120 euros).

    Barclays recommande désormais de "sous pondérer" Umicore contre "pondération neutre" jusqu'ici. Le prix cible est ajusté à 37 euros contre 46 euros.

  • Infineon abaisse ses prévisions, le titre attendu en baisse de 3%

    Infineon Technologies revoit à la baisse sa prévision de croissance du chiffre d'affaires 2018-2019, ramenée à 9%, et va réduire ses investissements dans un "environnement commercial de plus en plus difficile".

    Le fabricant allemand de puces électroniques précise que son chiffre d'affaires a baissé de 4% en glissement trimestriel à 1,97 milliard d'euros au titre de son premier trimestre fiscal, juste au-dessus du consensus Reuters qui était de 1,96 milliard.

    Dans les transactions d'avant-Bourse, le titre baisse de 3% après ces annonces.

  • Briefing d'avant Bourse

    Du vert attendu à l'ouverture | La Fed rassure encore | BP & Infineon à suivre

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse modérée à l'ouverture dans le sillage de Wall Street, un nouveau signal rassurant lancé par la Réserve fédérale rouvrant l'appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres prendraient de 0,3% à 0,5% en début de séance.

    3. Lors d'un dîner à la Maison Blanche lundi soir, le président de la Fed, Jerome Powell, a assuré à Donald Trump que la poursuite du resserrement monétaire dépendrait entièrement des informations économiques à venir, à fait savoir la banque centrale dans un communiqué.

    4. La séance en Europe sera rythmée par les résultats des enquêtes mensuelles auprès des directeurs d'achats (PMI) sur l'activité des services dans les économies de la zone euro.

    5. La journée sera marquée également par le discours sur l'état de l'Union de Donald Trump, initialement prévu le 29 janvier mais repoussé pour cause de "shutdown".

    6. Wall Street a fini en hausse lundi, soutenue par le secteur technologique dans un marché qui digère encore les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis et l'engagement à la prudence sur les taux de la Réserve fédérale. Le Dow Jones a pris 0,70%, le S&P-500 a gagné 0,68% et le Nasdaq Composite a avancé de 1,15%.

    7. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) prend 0,4%, à proximité d'un pic de quatre mois touché vendredi. Les marchés chinois resteront fermés toute la semaine pour cause de nouvel an lunaire.

    8. Les investisseurs attendent avant l'ouverture des marchés européens les résultats du groupe pétrolier BP et du fabricant de puces allemand Infineon, actif comme Melexis dans les semi-conducteurs pour l'automobile.

  • A suivre ce mardi 5 février

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 9h55 Indice PMI IHS Markit des services définitif / janvier

    Chine
    • Marchés fermés (nouvel an chinois)

    Etats-Unis
    • 14h30 Balance commerciale / décembre (reporté)
    • 16h Indice ISM des services / janvier

    Japon
    •  Indice PMI IHS Markit des services / janvier

    Royaume-Uni
    • 10h30 Indice PMI IHS Markit des services / janvier

    Zone euro
    • 10h Indice PMI IHS Markit des services déf. / janvier
    • 11h Ventes au détail

    → ENTREPRISES

    Allemagne
    •  Infineon / résultats du T1

    Belgique
    • Global Graphics: offre de reprise à 4,25 euros par action par  Congra Software
    • Sequana Medical: souscription possible à l’IPO au prix de 8,5 à 9 euros. Jusqu’au 7 février, sauf clôture anticipée

    Etats-Unis
    • Snap: résultats du quatrième trimestre
    • Walt Disney / résultats du T1 (après Bourse)

    Italie
    • Intesa Sanpaolo / résultats annuels

    Royaume-Uni
    • BP / résultats du T4

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 5 février. Bonne journée à toutes et tous!

    Les marchés financiers de Chine, de Hong Kong, d'Indonésie, de Malaisie, des Philippines, de Singapour, de Corée du Sud et de Taïwan étaient fermés pour cause de jour férié.

    La Bourse de Tokyo a fini en baisse, pénalisée notamment par un avertissement de Panasonic sur son bénéfice annuel. L'indice Nikkei a fondu de 0,19% et le Topix, plus large, a en revanche gagné 0,10%.

    Les investisseurs attendent avant l'ouverture des marchés européens les résultats du groupe pétrolier BP et du fabricant de puces allemand Infineon, actif comme Melexis dans les semi-conducteurs pour l'automobile.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect

Messages sponsorisés

n