Et maintenant ? Place aux prises de bénéfices ?

Les marchés d'actions européens ont repris le chemin des sommets ce vendredi. La faiblesse des rendements obligataires, les liquidités en abondance, les chiffres rassurant envoyés par l'économie allemande, tous ces facteurs encouragent les investisseurs à rester acheteurs. Mais ils pourraient déjà bientôt procéder à quelques prises de bénéfices.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Isabelle Dykmans (@IsaDykmans) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

18:20  Les Bourses européennes ont terminé une nouvelle fois en hausse vendredi, achevant encore une semaine dans le vert, après la
publication de plusieurs bons résultats d'entreprises. 

À Paris, le CAC 40 a terminé en hausse de 0,64%, le Footsie britannique a progressé de 0,49% et le Dax allemand de 0,19%, tandis que l'indice EuroStoxx 50
prend 0,44%.

Mais attention, certains analystes jugent le marché exposé à des prises de bénéfice après son élan haussier, tout en soulignant que la tendance de fond reste positive. "Il y aura des prises de bénéfice après une bonne semaine haussière mais on peut penser qu'il y aura aussi des rachats à bon compte qui suivront. Je ne vois rien qui puisse faire dériver le marché trop loin", a commenté Darren Courtney-Cook, de Central Markets Investment Management. 

17:43 Avec une clôture en "baisse" de 0,04%, on ne peut pas vraiment dire que le Bel 20 ait terminé la semaine sur une note négative. D'autant plus que c'est principalement parce que Bekaert cotait aujourd'hui sans son dividende que l'indice bruxellois a terminé juste en-dessous du point d'équilibre. Le titre a reculé de 3,92% à 21,46 euros. 

Hors indice, on retiendra que certains investisseurs ont décidé qu'il était temps de prendre quelques bénéfices sur Euronav. L'action du transporteur maritime a littéralement flambé ces derniers jours, bondissant de 3,05 euros le 30 avril à 4,14 euros ce vendredi. Elle a perdu 2,36% sur la séance. Rappelons qu'il n'y a pas vraiment d'info autour du titre, qui a bénéficié d'un coup de projecteur le week-end lors d'une interview de son CEO Nicolas Saverys dans l'Echo. Les investisseurs en ont-ils profité pour redécouvrir le titre ?

17:36 Closing bell!!

  • Le Bel 20 clôture à l'équilibre (-0,04% à 2.729 points) 
  • CAC 40  : +0,64% à 3.953 points
  • Stoxx 600 : +0,29% à 304 points
  • Dax : +0,19% à 8.278 points 

 


17:33 Voici un message de Bill Gross, LE gourou des marchés obligataires, fondateur de Pimco... La tendance haussière du marché obligataire a probablement pris fin, mais la tendance baissière n'a pas encore commencé. 

Gross: The secular 30-yr bull market in bonds likely ended 4/29/2013. PIMCO can help you navigate a likely lower return 2 - 3% future.— PIMCO (@PIMCO) May 10, 2013

16:04 Ben Bernanke vient de jeter un petit froid sur Wall Street. Il vient de déclarer dans un discours que la stabilité économique était cruciale, mais qu'elle pouvait s'avérer être "une arme à double tranchant" en encourageant les investisseurs à prendre des risques inconsidérés. Il a reconnu qu'il était peu probable que la Fed puisse toujours identifier les bulles... Les indices américains sont passés (très légèrement) dans le rouge après les mots de Bernanke. 

BERNANKE SAYS UNLIKELY FED COULD ALWAYS IDENTIFY BUBBLES— Steve Collins (@TradeDesk_Steve) May 10, 2013

15:32

Ouverture de Wall Street

  • Nasdaq +0,18% à 3.415 points
  • Dow Jones +0,14% à 15.103 points
  • S&P 500 +0,14% à 1.629 points

 

15:23 

Les raisons de la décote des sociétés tirant leurs résultats du marché européen perdent de leur pertinence. Même si les économistes interrogés par Reuters estiment que l'économie de la zone euro se contractera au premier trimestre, les récentes données macro en provenance de la plus grande économie, l'Allemagne, dépassent les attentes. 

 

 

15:12 Les investisseurs en quête de risque devraient se pencher sur les sociétés exposées à l'Europe, l'économie de la zone euro, heurtée par la récession, étant appelée à se reprendre.

Les constructeurs européens, opérateurs télécoms et les groupes médias d'Europe, dont les revenus sont essentiellement générés sur leurs marchés domestiques ont accumulé du retard par rapport au marché ces cinq dernières années, laissant leurs actions s'échangeaient avec une décote de l'ordre de 30% par rapport aux sociétés cotées exportatrices.

 

14:51 

Malgré la crise, les entreprises du Dax sont toujours intéressantes pour des investisseurs étrangers. La preuve: la part des actions qu'ils détiennent est toujours stable et à un niveau élevé.

 

Pour 24 des 30 entreprises du Dax, la part des investisseurs étrangers est passée d'en moyenne 44% en 2005 à 58% en 2012.

Les investisseurs institutionnels détenaient en moyenne 63% des actions du Dax en 2012. Les investisseurs stratégiques et privés détenaient respectivement 18% et 12% en moyenne.

Les groupes où les capitaux étrangers étaient les plus présents: Deutsche Börse (81%), Merck (77%) et Adidas (75%).

Les groupes où les capitaux étrangers étaient les moins présents: Henkel (24%), BMW (31%) et Adidas (34%)

 

14:32 | Perte de régime et potentiel limité

Le Cac 40 a fermé vendredi dernier un gap baissier, ouvert depuis juillet 2011. Depuis, l'indice parisien s'est rapproché du seuil psychologique des 4.000 points et de la zone de résistance importante comprise entre ce seuil et 4.020 points.

Mais "le mois de mai retire systématiquement des points de performance au Cac du fait des dividendes. Son évolution est donc trompeuse, le mode calcul induit un biais pessimiste qu'il faut corriger", observe Valérie Gastaldy, analyste technique chez Day by Day.

Certains estiment par ailleurs que le gap ouvert durant l'été 2011 n'a pas été véritablement fermé.

"La dynamique enclenchée en juin dernier serait, dans ce cas, très proche de la fin", estime Hugues Naka, responsable du cabinet indépendant d'analyse technique Kita First.

En outre, différents indices RSI montrent un ralentissement de la dynamique d'achat du marché.

"Une chose est sûre, on n'aura pas besoin d'une grosse nouvelle négative pour déclencher une baisse", avertit Nicolas Chéron, analyste chez FXCM.

 

14:13 

 

14:05 Les investisseurs continuent de croire malgré tout à la prolongation de cette tendance positive des valeurs US dans un environnement monétaire ultra-accommodant, soutenu par des chiffres encourageants fournis par le marché du travail.

 

13:55 La longueur de récent rally mené par les actions américaines a surpris et les conditions s'annoncent plus compliquées pour que la dynamique haussière se poursuive sans catalyseurs, tels que les résultats d'entreprises qdont la saison touche presque à sa fin.

 

13:43 Plusieurs banques centrales en Asie ont abaissé leur taux directeurs ces derniers jours (Vietnam, Corée du sud, Australie, Sri Lanka) un mouvement qui s'inscrit dans un contexte général d'assouplissement monétaire et qui est favorable aux marchés actions, souligne Yves Marçais, vendeur d'actions chez Global Equities.

 

13:38 L'Europe boursière face à l'absence d'une grande actualité est portée par un courant globalement positif grâce au mouvement de baisses de taux dans le monde.

 

13:33 Sur le marché pétrolier, le baril de Brent accentue ses pertes et évolue désormais sous le seuil des 104 dollars, les inquiétudes concernant la reprise chinoise l'emportant sur les bons chiffres américains. 

 

13:31 Les investisseurs attendent de la réunion du G7 Finances aux abords de Londres, la confirmation de mesures de soutien à l'économie. 

 

13:24 A ce stade, les futures sur les indices américains laissent toujours entrevoir une ouverture positive à Wall Street.

 

13:18 A Londres, le FTSE progresse de 0,62% après avoir atteint en séance un nouveau plus haut depuis novembre 2007.

 

13:03 

A suivre ce vendredi à Wall Street: Dell. L'investisseur activiste Carl Icahn a annoncé détenir désormais 4,52% du constructeur informatique et propose une solution alternative à son rachat par Michael Dell et le fonds Silver Lake, qui entendent le retirer de la cote.

 

 

12:45 

L'action Renault progresse de 3% après la publication par son partenaire Nissan d'un résultat net trimestriel en hausse de 46% à 110 milliards de yen, soit au-dessus des attentes des analystes, grâce à la baisse du yen dont il entend encore tirer profit. Le constructeur japonais, dont Renault détient un peu plus de 43% du capital, a annoncé le versement d'un dividende de 30 yens au titre de l'exercice 2013/2014. 

 

12:31 L'Opepe a toutefois noté en mars une hausse moins marquée de la demande chinoise en brut, en raison d'un ralentissement de l'activité économique.La situation économique au sein de la zone euro constitue le principal facteur d'inquiétude pour l'Opep, avec notamment les reculs de vente de voitures enregistrés en Allemagne et en France.

 

12:24 

 

12:18 Le cours de Solvay se reprlie de 0,6%. Le chimiste présentera ses trimestriels ce lundi 13 mai avant l'ouverture des marchés. ING a abaissé ses prévisions de bénéfices opérationnels récurrents de 8% pour les exercices complets 2013 et 2014. Le groupe est susceptible d'avoir souffert de son exposition aux marchés européens automobile et de la construction.

 

12:04 

Topo de midi

Les actions européennes s'orientent globalement à la hausse, poursuivant leur ascension vers un plus haut de 5 ans, dans des volumes d'échanges plus étoffés que la moyenne.

L'indice générique Stoxx 600 gagne 0,5%, et le nombre de titres changeant de main au sein dudit est supérieur de 23% à la moyenne sur les 30 derniers jours. Le baromètre de l'Europe boursière est en passe de signer une hausse de 1,4% sur cette semaine perturbée par des jours fériés.

Les contrats à terme sur l'indice new-yorkais S&P 500 augurent une ouverture en hausse (+0,2%) de Wall Street. Hier, ledit indice a décrit un petit repli après avoir enchaîné de nouveaux sommets à chaque session (5 d'affilée)

 

11:48 

L'action Gemalto accuse la plus forte baisse du Cac 40 après l'abaissement par Morgan Stanley de sa recommandation sur la valeur, de pondération en ligne à sous-pondérer, et de son objectif de cours de 63 à 51 euros.

Le broker explique que, selon ses calculs, la croissance organique de Gemalto au cours des 5 dernières années se situe autour de 3,5% en moyenne et juge que l'accélération prévue par le consensus (+9% à 12%) sur la période 2013-2015 est trop optimiste alors que la visibilité sur les perspectives du groupe reste faibles, notamment dans le domaine du paiement par téléphone mobile.

Depuis l'annonce début décembre de l'entrée de Gemalto dans le CAC 40, le titre a perdu 22% tandis qu'Alcatel-Lucent , qui lui a cédé sa place dans l'indice des valeurs vedettes, a gagné 32%.

 

 

11:38 | Insolite 

Le pont de l’Ascension. L'ennui est à son comble. 

Un badaud lance une piécette. Un vœu anonyme.

Un euro, symbolique, placé en Bourse. Et soudain… 

Le cours de Keyware bondit de 2,5%!

Blague à part, l'échange d'un titre peut relever d'une procédure automatique visant à maintenir un minimum de liquidité. Entre-temps, les volumes de transactions ont été multipliés par 3...

 

11:17 Le coût d'emprunt sur un an de l'Italie vient d'atteindre un niveau plancher historique, les investisseurs se tournant vers des rendements plus rémunérateurs que la dette allemande. L'émission de 7 milliars d'euros en bons du Trésor à échéance mai 2014 s'est soldée à un rendement de 0,7%, contre 0,92% lors d'une opération similaire le mois passé. 

 

11:04 L'indice paneuropéen Stoxx 600 gagne 0,4% à 304,91 points, prolongeant son ascension vers une sommet de près de 5 ans.

 

10:42 Les gestionnaires s'accordent à dire qu'il y a une conjonction d'éléments plaidant en faveur des marchés d'actions: à commencer par les Etats-Unis où, malgré un léger ralentissement, la croissance est confirmée et l'emploi s'améliore de façon continue.

Tandis qu'en Allemagne, même si les importations sont ressorties plus faibles qu'espéré, les investisseurs peuvent trouver réconfort auprès de ces chiffres qui n'étaient pas aussi mauvais que ceux du mois passé.

Et l'engagement de la BCE à prévenir tout dysfonctionnement sur le plan bancaire en Europe a de quoi renouveler la confiance des investisseurs, assure Pierre Mouton, gestionnaire de portefeuille chez Notz, Stucki & Cie

 

10:18 

 

10:12 L'amélioration affichée par le marché de l'emploi américain devrait raviver les interrogations sur la poursuite ou non de la politique monétaire accommodante de la Fed. A cet égard, les investisseurs accorderont une attention plus grande encore à un discours donnée par président de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, cet après-midi.

 

10:06 Les investisseurs se livrent à des arbitrages techniques et reviennent se positionner à l'achat sur des valeurs, notamment industrielles.

 

09:59 

 

09:46 

Info service: Colruyt s'est vu infliger une amende de 270.000 euros pour non respect de la législation interdisant la publicité pour le tabac.

 

 

 

09:34 A la Bourse de Bruxelles, l'action D'Ieteren prend la tête du Bel 20 en progressant de 1,8%. Le groupe présentera une déclaration intermédiaire jeudi prochain et, au vu des températures plus froides que celles enregistrées au premier trimestre 2012, les bénéfices engrangés par Belron sont attendus en hausse, indique ce matin KBC Securities. La croissance organique devrait s'élever à 4%, contre une chute de 13% à la même période l'an dernier.

 

09:25 Le cours de BT bondit de 8,8% à la Bourse de Londres et signe la plus forte progression de l'Eurofirst 300. L'opérateur télécoms britannique a relevé ses prévisions de résultats au vu de solides performances sur son quatrième trimestre clos fin mars. 

 

09:16 

L'action ArcelorMittal progresse de 4%. Le groupe a annoncé un résultat opérationnel meilleur qu'attendu au premier trimestre et a maintenu sa prévision d'une amélioration de ses performances cette année par rapport à 2012.

 

 

09:10 Les places financières d'Europe profitent d'un léger courant acheteur et de la bonne tenue de Tokyo, dans un contexte qui s'annonce une nouvelle fois très calme et en panne d'actualité significative.

 

09:06

Opening Bell

  • FTSE/MIB +0,78% 
  • IBEX 35 +0,32% 
  • Cac 40 +0,28% 
  • Dax +0,26% 
  • FTSE 100 +0,20% 
  • AEX +0,19% 
  • Stoxx 600 +0,15% 
  • Bel 20 +0,13%

 

08:53 Le secteur des matières premières risque d'être en ligne de mire alors que les prix du pétrole sont en baisse, dans un marché fragilisé par la surabondance d'or noir aux États-Unis.

 

08:50 Egalement à l'ordre du jour la réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G7 à Aylesbury près de Londres, où seront abordés le rythme des plans d'austérité en Europe et la lutte contre l'évasion fiscale.

 

08:48 Les investisseurs surveilleront l'émission à court terme lancée par l'Italie qui devrait confirmer le mouvement de baisse des taux des pays du sud de l'Europe et la production industrielle pour mars de ce pays.

 

08:46 L'agenda de la journée est pauvre et le marché devrait continuer à fonctionner au ralenti comme il le fait depuis le début de cette semaine, marquée par deux jours fériés.

 

08:44 

 

08:38 Si elle vous a échappé, voilà la petite rétrospective sur la "cote de Beckers"

Express

Juger la gestion de Pierre-Olivier Beckers à l'aune du cours de Bourse de Delhaize serait réducteur. "Les conditions de marché ont été extrêmement difficiles et, en ces temps éprouvants, il était d'autant plus dur de gérer une société avec des expositions particulièrement différentes. Le positionnement de Food Lion est aux antipodes de celui de Delhaize en Belgique", remet en contexte Fernand de Boer, chez Petercam.

Façonner le groupe tel qu'on le connaît à partir de ce que Beckers a hérité le 9 janvier 1999 n'a donc pas été une sinécure. Mais le bilan boursier est ce qu'il est: l'action du distributeur a perdu plus d'un tiers de sa valeur (36,6%) entre l'accession du jeune CEO et sa succession en forme de point d'interrogation.

À titre de comparaison, sur la même période, l'indice Stoxx 600 du secteur européen a limité ses pertes à 12%. "Cette dévalorisation est à mettre au compte de la distribution alimentaire et si vous comparez la performance de Delhaize à celle de Carrefour, par exemple, vous pouvez affirmer que Beckers a fait du bon boulot. La malédiction de la distribution alimentaire, c'est la compétition des prix", explique Adrew Gwynn, analyste chez Exane.

Outre l'acquisition d'Hannaford et le plan stratégique, qui ont marqué le cours de Delhaize, ce dernier est aussi le reflet de "cette intégration d'activités éparses en un groupe solide et l'expansion dans des pays à croissance rapide" menée par Beckers, souligne Pascale Weber, de KBC Securities. "Cela a changé le profil de croissance du groupe". Et, par là, celui de l'action.

 

08:28 L'action du groupe japonais d'électronique Sharp s'était déjà envolée de près de 15% hier sur des informations de presse prêtant un parternariat renforcé avec le géant coréen Samsung. Ce vendredi, le cours a grimpé de 6,4% en raison de nouvelles rumeurs sur un projet de suppression de 5.000 postes supplémentaires dans le monde, pour réduire les coûts fixes du groupe.

 

08:21 Les obligations allemandes à 10 ans approchent leur plus haut niveau en 4 semaines, à 1,3%, le prix du Bund étant en passe de signer une deuxième semaine de baisse, après que les chiffres de la balance commerciale en mars où les exportations ont augmenté.

 

08:15 La Bourse de Tokyo a fini en forte hausse de 2,93% ce vendredi, sous l'impulsion des valeurs exportatrices dopées par le recul du yen qui a enfoncé le seuil symbolique des 100 pour un dollar. 

 

08:11 Wall Street a terminé en léger repli jeudi, sous la pression de prises de bénéfices et malgré une statistique des inscriptions au chômage positive. Le Dow Jones est resté au-dessus des  15.000 points depuis mardi mais a cédé 0,15%, et le Standard & Poor's 500 a perdu 0,37%.

 

08:06 D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait céder 0,13% à l'ouverture, tandis que le Dax à Francfort gagnerait 0,08% et le FTSE à Londres 0,15%. 

 

08:03 Bonjour la compagnie! François au clavier ce matin. Les principales Bourses européennes devraient, à l'instar des séances précédentes, ouvrir sans tendance nette vendredi. Les marchés sont bien partis pour poursuivre leur consolidation de la veille après les fortes hausses enregistrées au cours des dernières semaines.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés