1. Les marchés
  2. Live blog

Fagron ne convainc pas

Les marchés européens ont terminé en nette baisse, à l'exception du Footsie. Côté valeurs, Fagron dégringole, Befimmo est sous pression, Biocartis se distingue positivement. Exane a démarré le suivi d'Aedifica. Solvay a levé 1,6 milliard de dollars en obligations.
  • Clôture des marchés européens

    FTSE-100 (Londres) +0,62%

    STOXX Europe 600 -0,32%

    BEL 20 -0,45%

    AEX -0,47%

    CAC 40 -0,87%

    DAX -1,06%

  • L'Opep se prépare à une réunion tendue vendredi

    La réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), vendredi à Vienne, devrait être tendue, la stratégie du cartel visant à maintenir des niveaux de production élevés n'étant pas du goût de tous ses membres.

    Le prix du baril a baissé de plus de moitié en 18 mois, passant de 115 dollars à environ 45 dollars. Le relèvement des taux d'intérêt américains, attendu par les marchés pour la mi-décembre, pourrait accentuer la baisse, qui s'explique principalement par la surabondance de l'offre face à une demande atone.

    L'Opep n'en devrait pas moins persister dans sa stratégie de défense de ses parts de marché, qui a atteint l'un de ses objectifs en étouffant l'explosion de la production de pétrole de schiste aux Etats-Unis. La production des pays hors Opep devrait en outre baisser en 2016 pour la première fois en près de 10 ans en raison de coupes dans les investissements.

    Le problème de l'abondance de l'offre subsiste cependant. La Russie, qui ne fait pas partie de l'Opep, et l'Irak, qui en est membre, ont ainsi augmenté leurs livraisons et l'Iran s'apprête à en faire autant après la levée attendue des sanctions internationales contre le régime de Téhéran.

    Dans ce contexte, les membres les plus fragiles du cartel craignent de voir le baril sombrer vers les 20 dollars le baril et expriment de plus en plus ouvertement leurs critiques à l'égard de la stratégie de l'Opep, initiée par l'Arabie saoudite.

    Un revirement de l'Opep à l'occasion de la réunion de vendredi est peu probable. Il ne pourrait survenir que si les grands producteurs non membres du cartel, particulièrement la Russie, participaient à une réduction coordonnée de la production mondiale.

     

    ©REUTERS

  • L'affaire VW se fait sentir sur les ventes de novembre

    Les ventes de Volkswagen  ont chuté de 24,7% aux Etats-Unis en novembre, reflétant l'impact du scandale des émissions polluantes de ses moteurs diesels alors que le reste de l'industrie affiche des records depuis 2001.

    Le géant allemand a annoncé avoir écoulé 23.882 nouveaux véhicules le mois dernier, contre 31.725 à la même période un an plus tôt.

    Ce décrochage est dû, explique VW, au gel des ventes de modèles équipés de moteurs diesel de 2 litres et de 3 litres accusés par les autorités américaines d'être dotés de logiciels permettant de fausser les tests anti-pollution dans le pays, notamment pour les émissions d'oxyde d'azote (NOx).

     

  • La BoE satisfaite des fonds propres des banques britanniques

    Les banques britanniques sont presque toutes arrivées au bout de leurs efforts de renforcement de leurs réserves de fonds propres en cas de nouvelle crise financière, a annoncé le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE) Mark Carney, à l'occasion de la présentation détaillée des nouvelles exigences prudentielles.

    La BoE a annoncé son intention d'obliger à terme les grandes banques du Royaume-Uni à détenir jusqu'à dix milliards de livres (14,3 milliards d'euros) de fonds propres supplémentaires, mais n'a pris aucune mesure en ce sens dans l'immédiat. Il s'agit d'un montant relativement faible en regard des milliards levés pour assainir leurs bilans depuis la crise financière.

    "Avec l'annonce de ce jour, le montant de capitaux exigés dans notre système est bouclé".
    Mark Carney
    gouverneur de la BoE

    Dans son "Rrapport de stabilité financière" semestriel, la banque centrale souligne par ailleurs que les conditions du crédit en Grande-Bretagnes ont pratiquement revenues à la normale depuis la crise, tout en ajoutant que les prix des actifs sont désormais vulnérables à une forte hausse des taux d'intérêt et des risques liés aux marchés émergents.

    "Après la crise financière mondiale, il y a eu une période de montée de l'aversion au risque et de désengagement de la prise de risque". "Le système est désormais sorti de cette période."
    Banque d'Angleterre

    La BoE dit attendre aujourd'hui des banques qu'elles constituent une "réserve de fonds propres contracyclique" ("counter-cyclical capital buffer", CCB) de 1% en période normale et qu'elle est en train de modifier les règles imposées aux banques, avec pour objectif de lancer en mars la mise en application de cette nouvelle obligation.

  • USA: hausse plus forte que prévu des dépenses de construction

    Etats-Unis Dépenses de construction octobre ---> +1.0% (cons +0.6% préc +0.6%)— Alexandre Baradez (@ABaradez) December 1, 2015

  • USA: contraction de l'indice activité ISM dans l'industrie manufacturière

  • "De manière générale, le sentiment reste positif". "Mais alors que le début de mois est généralement propice aux achats, il serait normal cette fois qu'on ait un certain attentisme avant la réunion cruciale de la BCE, l'audition de Yellen au Congrès (jeudi) et la statistique de l'emploi vendredi."
    Markus Huber
    analyste chez Peregrine & Black

  • USA: l'indice manufacturier en légère hausse

    US Mfg PMI 52.8, Exp. 52.6, lowest since October 2013— zerohedge (@zerohedge) December 1, 2015

  • Wall Street | Opening Bell |

    Dow Jones: +0,41%
    S&P 500: +0,46%
    Nasdaq Composite: +0,40%

  • Wall Street attendue en hausse

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture en hausse de Wall Street de 0,4% environ.

  • La Belgique se finance à 3 et 6 mois à des taux négatifs records

    L'Agence de la dette a accepté les offres à l'adjudication de certificats de Trésorerie de ce jour pour un montant total de 1,123 milliards d'euros, à des taux négatifs records.

    Elle a levé 0,408 milliard pour 3 mois à un rendement moyen pondéré de -0,403 % et 0,715 milliard pour 6 mois à un rendement moyen pondéré de -0,396 %.

  • RWE s'envole, après l'annonce d'une scission de ses activités

    L'énergéticien allemand RWE , mis à mal depuis plusieurs années par la transition énergétique, a annoncé une scission de ses activités, qui doit passer par la mise en Bourse d'une nouvelle société de réseaux et renouvelables "probablement fin 2016".

    "RWE va transférer ses opérations liées aux énergies renouvelables, aux réseaux et à la distribution en Allemagne et à l'étranger à une nouvelle filiale et l'introduire sur le marché action (...) probablement fin 2016", a annoncé le groupe de Essen dans un communiqué.

    A la Bourse de Francfort, cette annonce, partiellement éventée dans la presse quelques minutes avant sa publication, donne des ailes au titre RWE, repris dans l'indice Dax des valeurs vedettes.

  • BHF Kleinwort Benson : +0,24% à 5,76 euros, juste un peu au-dessus du prix de 5,75 euros par Oddo & Cie.

  • Chat spécial en vidéo

    Le chat spécial en compagnie de Peter De Keyser et Philippe Gijsels va démarrer dans une trentaine de minutes. Nous vous donnerons le lien vidéo dans quelques instants. Mais vous pouvez dès à présent poser toutes vos questions sur leur bilan 2015 et leurs perspectives 2016 ci-dessous.

     

    Live Blog Chat avec Peter De Keyser et Philippe Gijsels
     
  • Casino baisse, UBS craint des pressions sur les résultats

    L'action Casino enregistre l'une des plus mauvaises performances de l'indice SBF 120 mardi matin à la Bourse de Paris, le distributeur pâtissant des craintes exprimées par UBS sur les résultats et la dette du groupe.

     

    "La dynamique bénéficiaire de Casino à l'international (en particulier au Brésil) s'est encore détériorée, ce qui a plus qu'effacé toute amélioration des ventes en France, pensons nous."
    UBS

     

    Casino a fait mieux qu'attendu en France au troisième trimestre, récoltant les fruits de ses baisses massives de prix, mais les ventes de sa filiale ViaVarejo ont poursuivi leur décrochage avec l'aggravation de la crise au Brésil.

    UBS, qui conseille de vendre la valeur, a ramené son objectif de cours sur le titre de 45 à 40 euros et réduit ses prévisions de résultats, le courtier suisse anticipant désormais un bénéfice par action 20% inférieur au consensus pour 2015 et près de 30% en dessous des attentes du marché pour 2016.

    UBS souligne en outre que malgré la préservation de la trésorerie du groupe, il voit toujours la dette de Casino augmenter.

  • DegroofPetercam ajuste le tir sur Roularta

    DegroofPetercam relève son objectif de cours sur Roularta à 27 euros (23 euros) avant. Le conseil reste à "acheter".

  • Nouveau recul du chômage en zone euro

    Le chômage a une nouvelle fois reculé en octobre dans la zone euro à 10,7%, soit son plus bas niveau depuis janvier 2012, selon l'Office européen de statistiques Eurostat. Il s'était établi à 10,8% (chiffre confirmé) en septembre.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions 1/12 Solvay, Befimmo, Ageas, Celyad, Fagron, Ablynx, Euronav,Biocartis etc https://t.co/OWfdRYWLZm pic.twitter.com/vORyVhDDwV— Stéphane Wuille (@stephanewuille) December 1, 2015

  • L'indice PMI maufacturier de la zone euro à un pic de 19 mois

    La croissance du secteur manufacturier de la zone euro a atteint en novembre son plus haut niveau depuis 19 mois, montrent mardi les résultats définitifs de l'enquête mensuelle de Markit auprès des directeurs d'achats. L'indice PMI manufacturier a progressé à 52,8, un chiffre qui correspond à l'estimation "flash" publiée il y a une dizaine de jours, après 52,3 en octobre. Ce baromètre de l'activité industrielle est supérieur depuis bien plus de deux ans maintenant à la barre de 50 séparant expansion et contraction.

     

    "Conforme à une croissance annuelle de l'ordre de 2%, ce rythme d'expansion n'a toutefois rien de spectaculaire, et l'on n'observe pour l'heure aucun signe tangible d'intensification des tensions inflationnistes sous-jacentes. Le secteur manufacturier est désormais fermement engagé sur la voie de la reprise et parvient à générer des créations de postes, celles-ci s'accélérant en outre au cours du mois."
    Chris Williamson, économiste de Markit

     

    L'indice PMI s'inscrit en territoire positif dans la quasi-totalité des pays couverts, l'Italie (PMI: 54,9), les Pays-Bas (PMI: 53,5) et l'Irlande (PMI: 53,3) enregistrant les plus fortes croissances.

     

  • ZONE EURO-INDICE PMI MANUFACTURIER DÉFINITIF EN HAUSSE À 52,8 EN NOVEMBRE, UN PIC DE 19 MOIS (VERSION FLASH 52,8, OCTOBRE 52,3)-MARKIT

  • FRANCE-INDICE PMI MANUFACTURIER DÉFINITIF STABLE À 50,6 EN NOVEMBRE (VERSION FLASH 50,8)-MARKIT

  • ALLEMAGNE-INDICE PMI MANUFACTURIER DÉFINITIF EN HAUSSE À 52,9 EN NOVEMBRE (VERSION FLASH 52,6, OCTOBRE 52,1)-MARKIT

  • Le point à l'ouverture des marchés

    Les grands indices boursiers européens évoluent en ordre dispersé en début de séance, partagés entre l'impact d'un accès de faiblesse du dollar favorabln, entre autres, aux valeurs minières et celui de l'avertissement du géant allemand des gaz industriels Linde, inquiet du ralentissement de la croissance de ses marchés.

    Une vingtaine de minutes après le début des échanges, l'indice CAC 40 à Paris perd 0,092% à 4.952,91 points. À Londres, le FTSE gagne 0,5%, tandis qu'à Francfort, le Dax perd 0,07%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,1% et le FTSEurofirst 300 de 0,32%.

    Les valeurs minières sont soutenues par le rebond des cours des métaux, favorisé lui-même par le repli du dollar.

    A la baisse, Linde chute lourdement, signant la plus mauvaise performance de l'indice paneuropéen Stoxx, après l'annonce lundi soir d'une révision à la baisse de ses objectifs à l'horizon 2017.

    A Paris, Renault progresse malgré le démenti opposé par son allié Nissan aux informations du journal japonais Nikkei selon lesquelles Nissan souhaite augmenter sa participation au capital du constructeur français.

    Les banques britanniques profitent quant à elles de la publication des résultats des "stress tests" annuels de la Banque d'Angleterre et de son rapport de stabilité financière semestriel, qui ne comportent aucune mauvaise surprise et aucune obligation nouvelle de lever des capitaux dans l'immédiat.

    La matinée en Europe sera animée entre autres par les résultats définitifs des enquêtes mensuelles de Markit auprès des directeurs d'achats du secteur manufacturier.

  • Linde victime de son avertissement sur résultats

    Linde chute lourdement, plus mauvaise performance de l'indice paneuropéen Stoxx, après l'annonce lundi soir d'une révision à la baisse de ses objectifs à l'horizon 2017. Linde entraîne dans sa chute Air Liquide .

    L'allemand Linde, fabricant de gaz industriels et fournisseur de l'industrie pétrolière, a révisé en baisse ses objectifs de résultats de moyen terme, sur fond entre autres de déclin du prix du pétrole qui freine les investissements dans ce secteur.

    Citant "des conditions qui ont changé de manière notoire depuis octobre 2014", date à laquelle il avait émis ses prévisions à l'horizon 2017, le groupe a dans un communiqué boursier lundi soir abaissé sa prévision de bénéfice d'exploitation pour cette date, passant à une fourchette de 4,2 à 4,5 milliards d'euros (contre 4,5 à 4,7 milliards précédemment). Le rendement des capitaux employés (ROCE) n'est plus attendu qu'entre 9 et 10%, contre 11 à 12% auparavant.

  • Biocartis bondit de plus de 4% dans les premiers échanges, par contre Fagron dégringole de plus de 10% dans un marché globalement en hausse de 0,29%.

  • Befimmo perd plus de 3% dans les premiers échanges.

  • BOURSE-AB SCIENCE BONDIT DE 18,3% APRÈS DES RÉSULTATS SUR LE MASITINIB

  • BOURSE-RENAULT GAGNE 2,5%, NISSAN VEUT PORTER SES PARTS DANS RENAULT À 25% OU PLUS SELON LE JOURNAL NIKKEI

  • BOURSE-ACCOR PROGRESSE DE 2,5%, RACHÈTE 29 HÔTELS POUR 284 MLNS D'EUROS

  • BOURSE-AIR LIQUIDE PERD 2,5% APRÈS L'AVERTISSEMENT DE LINDE

  • | Opening Bell |

    • Amsterdam: +0,32%
    • Bruxelles: +0,04%
    • Francfort: +0,02%
    • Londres: +0,52%
    • Paris: +0,07%
    • Milan: +0,36%
    • Madrid: +0,40%
  • Exane démarre le suivi d'Aedifica

    Exane entame le suivi d'Aedifica avec un rating à "neutre" avec un target price de 63 euros.

  • Les transactions vont reprendre sur Befimmo

    Les transactions sur Befimmo reprennent ce matin, au lendemain d'un placement par la société immobilière de 535.329 actions propres et représentant 2,4% de ses actions émises. Les actions ont été placées au prix de 55,5 euuros l'unité. Par cette opération, Befimmo a levé 29,7 millions d'euros.

  • 10 milliards de livres
    La Banque d'Angleterre (BoE) a l'intention d'obliger à terme les principales banques du Royaume-Uni à détenir jusqu'à dix milliards de livres (14,3 milliards d'euros) de fonds propres supplémentaires mais n'a pris aucune mesure en ce sens dans l'immédiat.

  • "Les indices européens devraient ouvrir en hausse à la suite de plusieurs bonnes statistiques en Asie. Il est important de lire les stats chinoises du jour de manière très objective. Oui, l'activité manufacturière chinoise s'est à nouveau contractée en novembre, enregistrant son plus fort repli depuis trois ans. Mais la remontée très légère du PMI Caixin (...) suggère que les conditions dans le secteur manufacturier, bien que toujours moroses, se sont quelque peu éclaircies."
    John Plassard de Mirabaud Securities

  • 1,6 milliard USD
    Solvay a placé deux emprunts obligataires libellés en dollars, à échéance décembre 2020 et décembre 2025, ce qui lui a permis de lever 1,6 milliard. Les coupons sont respectivement 3,40% et 4,45%.

  • 60 milliards EUR
    Le fonds de pension du gouvernement japonais (GPIF), le plus important du monde devant celui de la Norvège, a annoncé avoir perdu près de 60 milliards d'euros en trois mois, heurté par le plongeon des marchés cet été.

  • Aviva réduit sa participation dans Ablynx

    Aviva Holdings a réduit sa participation dans Ablynx à 4,48%.

  • Barclays abaisse sa recommandation sur Total

    Barclays abaisse sa recommandation sur Total de surpondérer à pondération en ligne. L'objectif de cours relevé est relevé de 56,50 à 59 euros.

  • SocGen relève sa recommandation sur Rémy Cointreau

    SocGen relève sa recommandation sur Rémy Cointreau , de conserver à achat. L'objectif de cours est porté de 71 à 76 euros.

  • Citigroup initie la couverture d'Alstom, Legrand et Schneider

    Citigroup a initié la couverture d'Alstom et de Legrand avec une recommandation "neutre", et de Schneider Electric avec un recommandation "vendre".

  • Briefing d'avant Bourse

    Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, dans le sillage des places asiatiques, bien orientées en dépit du chiffre décevant de l'indice PMI manufacturier officiel, compensé par les résultats de l'enquête de l'institut privé Markit.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien  pourrait gagner jusqu'à 0,5% à l'ouverture, le Dax à Francfort 0,4% et le FTSE à Londres 0,5%.

    L'indice PMI manufacturier officiel chinois, à 49,6 en novembre après 49,8 en octobre, affiche son plus bas niveau depuis trois ans. Mais le PMI Caixin/Markit s'est lui redressé, à 48,6 après 48,3, ce qui traduit une contraction moins forte de l'activité.

     

    "Cela indique que la pression qui s'exerce sur la croissance économique s'est réduite et que la politique budgétaire a eu des effets marqués. Globalement, l'économie reste en voie de stabilisation."
    He Fan
    Chef économiste de Caixin Insight Group

  • Le Nikkei au-dessus des 20.000 points

    La Bourse de Tokyo, aidée par les devises et une statistique nippone encourageante, a fini en nette hausse après deux séances négatives, l'indice Nikkei renouant avec la barre symbolique des 20.000 points pour la première fois en trois mois.

    A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 1,34% (+264,93 points) à 20.012,40 points.

    L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 1,37% (+21,70 points) à 1.601,95 points.

    La séance a été moyennement active avec un peu plus de 2 milliards de titres échangés sur le premier marché.

  • Good morning!

    Ceci démarre cette édition du Market Live de Lecho.be. Merci de nous suivre!

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés