1. Les marchés
  2. Live blog
live

Un cocktail de facteurs négatifs enfonce les marchés | Wall Street plombée par Caterpillar et 3M

Les marchés européens reculent, nerveux face à une série de risques géopolitiques dans le monde, de l'Arabie saoudite au Brexit et dans le sillage du fort repli en Asie. Les résultats d'AMS, Atos ou encore MDxHealth passent mal.... Le Dow Jones chute en début de séance.
  • Le Dow Jones perd 2%

    L'indice vedette de la Bourse de New York  alourdit ses pertes et perd désormais environ 2%.

    Les chutes de Caterpillar  et 3M  après la publication de leurs résultats trimestriels pèsent sur le Dow Jones.

    De son côté, l'indice Nasdaq  perd plus de 2,5%.

  • Les taux de l'Italie se tendent un peu après le rejet de son budget

    Le taux d'intérêt des obligations italiennes à dix ans est reparti à la hausse après l'annonce du rejet du projet de budget du gouvernement d'Antonio Conte par la Commission européenne.

    Le taux des titres de dette à dix ans de l'Italie a dépassé 3,57% peu après 16h, contre 3,42% la veille en clôture.

    Mais cette tenstion n'est pas très spectaculaire. Le taux italien avait atteint un plus haut de 2018 vendredi dernier à plus de 3,8%.

  • Forte hausse de la volatilité

  • Wall Street ouvre en nette baisse

    La Bourse de New York s'inscrit en net recul à l'ouverture. Dans les premiers échanges, le Dow Jones perd 1,41% et le Nasdaq cède 1,88%.

  • Echec du médicament d'UCB contre le lupus

    Un revers pour les groupes pharmaceutiques UCB et Biogen , qui testaient ensemble le médicament Dapirolizumab pour traiter le lupus, une maladie auto-immune. Les tests de phase 2b ont donné des résultats finaux positifs insuffisants chez les patients après 24 semaines de traitement, bien qu'il y ait eu une certaine amélioration clinique et que le médicament se soit révélé sans danger.

    Selon KBC Securities, le dapirolizumab ne sera donc plus développé. Le médicament avait déjà été testé en vain pour de nombreuses autres affections. En outre, de nombreuses autres sociétés pharmaceutiques ont tenté en vain de soigner le lupus, mais il semble extrêmement difficile de traiter la maladie avec un bon résultat, sans effets secondaires.

    Les analystes Sandra Cauwenberghs et Lenny Van Steenhuyse déclarent que le dapirolizumab n'appartenait pas à la première liste du portefeuille d'UCB. Néanmoins, la recherche est un revers.

    L'objectif de cours de 75 euros et la recommandation d'achat est "sous revue".

  • Les valeurs à suivre à Wall Street (update)

    * CATERPILLAR a publié un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes du marché en évoquant une amélioration de la conjoncture dans la construction sur la plupart de ses marchés finaux mais son carnet de commandes a légèrement diminué et sa prévision de bénéfice par action annuel est inchangée. Le titre chute de plus de 6% dans les transactions en avant-Bourse.

    * 3M a ajusté à la baisse mardi ses prévisions de résultats annuels, disant notamment tabler désormais sur une croissance organique de 3% environ contre 3% à 4% auparavant, pour prendre en compte des effets de change défavorables. Le titre perd environ 5,6% en avant-Bourse.

    * UNITED TECHNOLOGIES , grand fournisseur d'Airbus et de Boeing, a annoncé mardi avoir revu à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice par action (BPA) ajusté pour l'ensemble de cette année. Au troisième trimestre, son chiffre d'affaires et son BPA ajusté ont dépassé le consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Le titre gagnait environ 1,6% dans les échanges en avant-Bourse.

    * VERIZON COMMUNICATIONS a fait état mardi d'une croissance plus soutenue qu'attendu du nombre de ses nouveaux abonnés au troisième trimestre, grâce entre autres à l'impact du lancement de nouveaux modèles d'iPhone par Apple. Son chiffre d'affaires trimestriel a ainsi dépassé le consensus Refinitiv.

    * MCDONALD'S a publié mardi un bénéfice par action et un chiffre d'affaires trimestriels supérieurs au consensus Thomson Reuters I/B/E/S et dit porter à 25 milliards de dollars environ le montant distribué à ses actionnaires sur la période 2017-2019.

  • Wall Street attendue dans le rouge

    Wall Street est attendue dans le rouge, pénalisées par un faisceau d'éléments négatifs, parmi lesquels figurent les tensions géopolitiques en Arabie Saoudite.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en repli de 1,2% à 1,8%.

    La séance à New York sera animée par de nombreux résultats trimestriels, dont ceux de poids lourds comme Caterpillar, McDonalds et 3M.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Arconic, Caterpillar, MCDonald...

    * UNITED TECHNOLOGIES a revu à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice par action (BPA) ajusté pour l'ensemble de cette année. Au troisième trimestre, son chiffre d'affaires et son BPA ajusté ont dépassé le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

    * CATERPILLAR, MCDONALD'S, 3M, et VERIZON COMMUNICATIONS, quatre autres valeurs de l'indice Dow Jones, doivent publier leurs résultats trimestriels avant l'ouverture des marchés américains.

    * ARCONIC - Le conseil d'administration du groupe de métallurgie, formé lors de la scission d'Alcoa en 2016, est en train d'évaluer une offre de rachat de 11 milliards de dollars (9,6 milliards d'euros) soumise vendredi par APOLLO GLOBAL MANAGEMENT, a-t-on appris de plusieurs sources proches du dossier. Le titre Arconic gagne 2,6% dans en avant-Bourse.

    * JOHNSON & JOHNSON a annoncé mardi son intention de racheter le solde du fabricant japonais de cosmétiques Ci:z, dont il détient déjà 19,9%, pour 230 milliards de yens (1,79 milliard d'euros).

    * FORD va arrêter pendant neuf jours en novembre la production de son usine d'Almussafes, en Espagne, en raison de la baisse de la demande pour les modèles produits par le site, a annoncé un porte-parole mardi.

    * XEROX, toujours engagé dans un différend avec le japonais Fujifilm après une fusion avortée, a publié mardi un chiffre d'affaires trimestriel inférieur au consensus mais il a relevé mardi sa prévision de flux de trésorerie libre 2018 et porté de 500 à 700 millions de dollars son objectif de rachats d'actions.

    * HOME DEPOT, LOWE'S - Morgan Stanley a abaissé ses objectifs de cours sur les deux enseignes de distribution en évoquant des signes de ralentissement du marché immobilier. Home Depot cédait 0,6% et Lowe's 0,4% en avant-Bourse.

  • Le point sur les marchés en milieu de journée

    L'aversion au risque domine, net recul des valeurs technos

    1. Les marchés européens restent franchement orientés en baisse en milieu de journée, lestés notamment par le net recul d'un secteur technologique plombé par les dégringolades d'AMS et Atos.

    2. Francfort cède 1,71%, Bruxelles 1,34%, Paris 1,21%, Amsterdam 1,16% et Londres 0,76%. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 abandonne 1,31%.

    3. Le compartiment des techs plonge 4%, emmené par AMS (-27%) et Atos (-23%), deux valeurs sanctionnées après leurs résultats trimestriels.

    4. Bayer perd 8%, après la confirmation aux États-Unis de la condamnation de sa filiale Monsanto pour avoir caché la dangerosité de son désherbant au glyphosate, le Roundup.

    5. Renault cède quant à lui 2%. Le groupe automobile a certes confirmé ses objectifs 2018 mais son chiffre d'affaires a été inférieur aux attentes au troisième trimestre.

    6. Randstad glisse de 4%. L'entreorise ne voit pas d'amélioration de son chiffre d'affaires dans ses principaux marchés d'Europe en fin d'année après un ralentissement au troisième trimestre, a déclaré à Reuters le directeur financier du numéro deux mondial du travail temporaire.

    7. Cinq valeurs de l'indice Dow Jones, doivent publier leurs résultats trimestriels avant l'ouverture des marchés américains. Il s'agit de Caterpillar, McDonald, 3M, United Technologies et Verizon Communications.

  • Van Eeckhout achète des actions Deceuninck

    Le CEO de Deceuninck Francis Van Eeckhout a acheté pour 107.294 euros d'actions supplémentaires.

  • IBA : -17% en deux jours

    Le spécialiste de la protontherapie IBA est à nouveau en forte baisse (-8,56%), après avoir chuté de 6,60% hier alors qu'on apprenait que le concurrent américain Varian a inauguré une nouvelle salle de traitement compacte pour la protonthérapie. Cela soumet IBA une forte concurrence. Auparavant, IBA détenait 100% du marché.

    IBA a perdu 17% depuis le début de la semaine.

    Selon les analystes de KBCS, IBA n’a pas trop à craindre de Varian. Pour le moment, l’entreprise wallonne dispose d’un avantage technologique par rapport à son homologue américain. L'offre de Varian est toutefois devenue plus compétitive et la société peut entrer en contact avec des clients potentiels grâce à la radiothérapie intégrée.

    En fonction de la manière agressive dont il fera son entrée sur le marché, Varian pourrait devenir à terme un formidable concurrent pour IBA. IBA bénéfice d'un avantage car il a la faculté d'installer ses systèmes plus rapidement. IBA peut installer un système de traitement en un an, tandis qu'il faut deux à trois ans pour Varian.

    KBC Securities maintient sa recommandation à "accumuler" avec un objectif de cours de 23,5 euros.

  • Le Dax s'enfonce

    La Bourse de Francfort creuse ses pertes et chute de 2,28%.

  • Les Bourses chinoises terminent en forte baisse

    La Bourse de Hong Kong a clôturé mardi en baisse de plus de 3%, effaçant les gains des deux précédentes séances alors que les craintes géopolitiques gagnent l'ensemble des marchés mondiaux.

    → L'indice Hang Seng a plongé de 3,08%, soit 806,60 points, à 25.346,55 points.

    → L'indice composite de la Bourse de Shanghai a perdu 2,26%, soit 60,05 points, à 2.594,83 points.

    → L'indice composite de la Bourse de Shenzhen a reculé de 1,92%, soit 25,44 points, à 1.300,29 points.

  • Le point sur les marchés

    Un cocktail de facteurs négatifs enfoncent les marchés

    1. Un cocktail de facteurs négatifs plombent les marchés européens, à l'instar de plusieurs résultats d'entreprises mal accueillis sur fond de craintes à l'endroit du Brexit, du budget italien, du commerce mondial, de la croissance chinoise, des taux d'intérêt américain et de l'isolation croissante de l'Arabie Saoudite.

    2. "Pour faire court, le monde semble se diriger vers le chaos", explique Akira Takei, gérant obligataire d'Asset Management One.

    3. Francfort cède 2%, Amsterdam, Bruxelles et Paris 1,4% et Londres 0,9%. L'indice DJ Stoxx 600 lâche 1,28% et l'Euro Stoxx 50 1%.

    4. Le secteur technologique plonge de 2,9%, lesté par AMS (-23,45%), pénalisé par des prévisions qui peinent à convaincre les investisseurs, et par Atos (-18,18%), après la baisse de son objectif de croissance.

    5. Le secteur automobile abandonne 1,7%, dans le sillage notamment de Renault (-2,60%) qui pâtit d'un chiffre d'affaires en baisse de 6% au troisième trimestre, même si le constructeur a confirmé ses objectifs financiers pour l'année 2018.

  • 1,30 EUR
    Melexis ex-dividende
    Le fabricant de puces électroniques Melexis est coté ex-dividende intérimaire de 1,30 euro brut ce mardi. L'action perd 3,78% à 58,55 euros.

  • Atos: -15,58%

    Atos chute de 15,58% après la révision à la baisse de ses prévisions annuelles.

    La SSII a annoncé mardi abaisser son objectif de chiffre d'affaires annuel, tout en estimant que sa marge opérationnelle serait plus proche du bas de la fourchette  prévue, après un troisième trimestre mitigé et dans la crainte des incertitudes économiques à venir.

  • Bayer plombé par la confirmation du jugement Roundup

    Le titre du géant de la chimie Bayer dégringole de plus de 7% en Bourse, après la confirmation aux États-Unis de la condamnation de sa filiale Monsanto pour avoir caché la dangerosité de son désherbant au glyphosate, le Roundup.

    Lundi soir, une juge américaine a certes réduit de plus de 200 millions de dollars les indemnités infligées à Monsanto, pour les ramener à 78 millions de dollars, mais elle a confirmé sur le fond la condamnation prononcée cet été à San Francisco.

    Les investisseurs y voient donc "une défaite surprise pour Bayer", selon le quotidien Süddeutsche Zeitung, puisque cette décision risque d'inspirer les quelque 8.000 procédures en cours aux États-Unis visant les produits au glyphosate de Monsanto.

  • Ahold Delhaize perd le seul Belge de son comité exécutif

    Marc Croonen était le seul Belge restant au comité exécutif d'Ahold Delhaize . Il quittera son poste de "Chief Sustainability, Transformation and Communications Officer" le 1er novembre.

  • KBC Securities sur MDxHealth

    "MDxHealth continue sur la tendance du deuxième trimestre,le chiffre d’affaires et les volumes des ventes continuant d’être fortement impactés par une force de vente incomplète. Ceci est principalement illustré par le recul du volume des tests ConfirmMDx et SelectMDx. Ce recul de la courbe de montée en puissance nous conduit à abaisser notre objectif de cours de 4,9 à 3,5 euros, tout en confirmant notre recommandation d'achat."
    Lenny Van Steenhuyse
    KBC Securities

  • MDxHealth: -12,88%

    Le trading update de MDxHealth publié avant l'ouverture des marchés passe très mal: le titre plonge de 12,88% à 2,27 euros.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: -1,03%
    • Amsterdam: -1,08%
    • Francfort: -1,37%
    • Paris: -1,22%
    • DJ Stoxx 600: -1,04%

  • Axa cède ses activités en Ukraine

    Axa annonce la conclusion d'un accord avec Fairfax Financial Holdings Limited afin de céder toutes ses activités d’assurance en Ukraine et de quitter le marché ukrainien. Selon cet accord, Fairfax acquerrait 100% de l’entité de dommages (AXAInsurance) et de l’entité de vie, épargne, retraite (AXA Insurance Life) en Ukraine.

    La finalisation de la transaction est soumise aux conditions habituelles, notamment l’obtention des autorisations réglementaires.

    Le montant de l'opération n'a pas été communiqué.

  • Hong Kong: -3%

    La Bourse de Hong Kong plonge en séance de plus de 3%, à l'instar de plusieurs places asiatiques plombées par les inquiétudes géopolitiques et les préoccupations relatives à l'économie chinoise.

  • MDxHealth dispose de 32,7 millions d'euros de trésorerie

    MDxHealth , qui développe des tests de cancer de la prostate, disposait encore de 32,7 millions d’euros en espèces à la fin du troisième trimestre. En mars, l'entreprise a levé 44 millions d'euros. MDxHealth indique qu'il est toujours sur la bonne voie pour enregistrer une croissance pour l'année entière mais qu'il n'est pas certain que cette croissance sera supérieure à celle de l'année dernière.

    Les revenus ont augmenté de 29% par rapport au troisième trimestre, en raison d’une augmentation du volume et d’un ratio de remboursement plus élevé. Au cours du trimestre précédent, la croissance était encore de 38%. Au premier trimestre, les ventes ont augmenté de 50% par rapport à l'année précédente.

  • "Les indices européens devraient ouvrir en baisse dans l'attente d'avoir plus d'informations sur: le budget italien, l'avancée des pourparlers concernant le Brexit, l'affaire Khashoggi, les incitations du gouvernement chinois, les informations qui ressortiront du livre beige mercredi soir, la réunion de la BCE de jeudi et enfin les résultats d'entreprises."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Tokyo finit en forte baisse

    La Bourse de Tokyo a fini en forte baisse face à l'appréciation du yen, aux inquiétudes suscitées par les résultats de sociétés et au repli marqué des actions chinoises après leur rebond de la veille.

    L'indice Nikkei a terminé sur un recul de 2,67% à 22.010,78 points, au plus bas depuis la mi-août, et le Topix , plus large, a cédé 2,63% à 1.650,72 points, son plus bas niveau de clôture depuis fin mars.

    Aux valeurs, Hitachi Chemicals chutait de plus de 8% en fin de séance après avoir publié un bénéfice en baisse pour le premier semestre de l'exercice fiscal en cours.

  • Les valeurs télécoms belges à suivre

    Les valeurs télécoms belges Telenet , Proximus et Orange Belgium méritent d'être tenue à l'oeil ce mardi, alors que la ministre bruxelloise de l’Environnement va revoir à la hausse la norme d’émission qui bloquait le déploiement de la 5G à Bruxelles.

    Avec une norme assouplie, Bruxelles répond aux exigences minimales pour la 5G, mais pour une bonne expérience utilisateur il faudra encore attendre. Et pour l'arrivée d’un quatrième acteur de réseau mobile, rendu possible par le gouvernement fédéral, il faudra encore attendre selon la ministre bruxelloise de l’Environnement, Fremault. "Aujourd'hui, trois joueurs suffisent certainement à Bruxelles. Le travail que nous avons réalisé avec eux s'est déroulé correctement. Je pense qu'un quatrième acteur n'est pas nécessaire maintenant, et certainement pas Ryanair du secteur des télécommunications."

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    L'Europe boursière attendue en baisse face aux multiples doutes

    1. L'aversion au risque devrait reprendre le dessus ce matin en Europe face aux multiples doutes sur l'Italie, le Brexit et les résultats des sociétés cotées.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,6%, dans les premiers échanges, le Dax à Francfort 0,9% et le FTSE à Londres 40 près de 0,6%.

    3. Les frictions entre l'Arabie saoudite et ses grands partenaires, créées par la mort du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi, tué dans l'enceinte du consulat saoudien à Istanbul, pourraient aussi empoisonner l'ambiance sur les marchés.

    4. Sur le front du budget italien, on attend ce mardi la réponse de la Commission européenne aux arguments avancés par le gouvernement italien pour justifier le creusement annoncé du déficit.

    5. A ces facteurs politiques et géopolitiques s'ajoutent les doutes de certains sur la capacité des entreprises à tenir longtemps encore le rythme soutenu de la croissance des bénéfices, face au ralentissement économique en Chine et au resserrement des politiques monétaires.

    6. La matinée en Europe sera animée par de multiples publications de sociétés, avec entre autres les chiffres d'affaires trimestriels de Renault, Essilor et Atos.

    7. A Wall Street, la séance à venir sera dominée par les résultats de Caterpillar et McDonald's, deux valeurs du Dow Jones.

  • A suivre ce mardi 23 octobre

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • 8h Prix à la production / septembre

    Zone euro
    • 10h Confiance du consommateur (1ere est./ octobre)
    • 11h Déficits et dettes publiques / T2

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • Aedifica: assemblée générale
    • MDxHealth: trading update T3

    Etats-Unis
    • Caterpillar / résultats du T3 (avant Bourse)
    • McDonald's / résultats du T3 (avant Bourse)
    • Texas Instruments / résultats du T3 (après Bourse)

    Pays-Bas
    • Randstad / résultats du T3

  • Lourde chute de la Bourse Tokyo

    La Bourse de Tokyo décrochait de plus de 2%, fébrile devant une série de risques géopolitiques dans le monde, de l'Arabie saoudite au Brexit.

    → Le président turc Recep Tayyip Erdogan a promis de révéler mardi "toute la "vérité" sur le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, affaire qui a abîmé l'image internationale de l'Arabie saoudite et fragilise sa relation avec les Etats-Unis.

    → En Europe, le feuilleton italien se poursuit: l'Italie a laissé inchangées ses prévisions de budget lundi, en dépit des critiques de Bruxelles, mais s'est engagée à ne pas creuser davantage le déficit ou la dette.

    → Même incertitude du côté des négociations du Brexit: Bruxelles et Londres ne sont toujours pas parvenus à un accord à cinq mois du divorce avec l'UE, prévu le 29 mars 2019.

    → En outre, les investisseurs japonais faisaient preuve de prudence avant le démarrage de la saison des résultats d'entreprises japonaises, selon les courtiers.

    "Les risques géopolitiques liés à l'Union européenne et au Moyen-Orient tirent vers le bas les prix des actions, dans le sillage de Wall Street qui a connu une séance mitigée."
    Les analystes d'Okasan Online Securities

  • Good morning!

    Bienvenue sur le "market live" de L'Echo. Ne bougez plus, vous êtes au bon endroit pour assister, aux premières loges, à cette séance de Bourse du mardi 24 octobre.

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés