1. Les marchés
  2. Live blog
live

Galapagos et Sofina en tête du Bel 20

Les marchés européens terminent en baisse, alors que Wall Street est fermée. Les prix du pétrole progressent. Un broker coupe dans l'objectif de cours d'AB InBev. Galapagos et Sofina recherchées. Les banques centrales en ligne de mire cette semaine.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mardi pour une nouvelle séance.

    Parmi les rendez-vous de ce mardi, les investisseurs attendent le baromètre allemand Zew, les résultats d'ASML, IBM, Johnson & Johnson...

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +0,10%

    AEX: -0,22%

    CAC 40: -0,36%

    DAX: -0,43%

    FTSE 100: -0,32%

    Stoxx 600: -0,16%

  • Pour 2020, le FMI prédit une "reprise poussive" de la croissance mondiale

    Le Fonds monétaire international s'est montré moins optimiste qu'en octobre dans ses dernières prévisions de croissance mondiale, tablant désormais sur 3,3% cette année et 3,4% l'an prochain (-0,1 point et -0,2 point respectivement). C'est bien mieux que l'an passé quand, sous l'effet de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, la hausse du volume du commerce international avait fondu (+1% après 3% en 2018) et fait tomber la croissance de la planète à 2,9%, son plus faible niveau depuis la crise financière.

    Après un ralentissement synchronisé en 2019, nous nous attendons à une reprise modérée de la croissance mondiale cette année et l'année prochaine.
    Kristalina Georgieva
    Directrice générale du FMI

     "Après un ralentissement synchronisé en 2019, nous nous attendons à une reprise modérée de la croissance mondiale cette année et l'année prochaine", a commenté la directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, lors d'une conférence de presse. Mais "nous ne sommes pas encore sortis d'affaire", a-t-elle ajouté à la veille de l'ouverture du 50e Forum économique mondial à Davos, en Suisse.  La reprise est freinée par exemple par de "mauvaises nouvelles" venues d'Inde qui souffre entre autres du déclin de la consommation, des investissements, des déficits budgétaires et des retards pris dans les réformes structurelles. De plus, dans d'autres pays, les économies sont secouées par une profonde contestation de la rue. 

  • Fevertree chute après ses chiffres de ventes

    Le titre Fevertree Drinks dévisse lourdement après avoir indiqué un recul de ses ventes sur un an. Elle attribue principalement cette baisse au marché américain, où la croissance devrait baisser à 10 % contre 33% l'année dernière. Le fabricant de limonades a précisé que ses ventes pourraient reculer de 5%, son deuxième avertissement sur résultats depuis trois mois. Depuis 2014, la part des ventes aux Etats-Unis de la société n'a cessé de diminuer. En conséquence, elle a décidé de diminuer ses prix.

    ©REUTERS

  • Air France- KLM accuse le coup

    Le titre Air France -KLM recule lourdement après un abaissement de recommandation à "neutre" par Davy Research, qui estime que la restructuration engagée par le groupe va peser sur les résultats à court terme. L'action pèse sur le secteur aérien européen, pénalisé par ailleurs par la remontée des cours du pétrole et des nouveaux problèmes découverts avec le Boeing 737-Max.

  • Chute des valeurs du luxe

    Les valeurs du luxe souffrent en raison de la propagation d'une épidémie liée au SRAS en Chine. Les investisseurs craignent que l'épidémie ait un impact sur les voyages en Chine, nombreux à l'approche des festivités du Nouvel An chinois, la période la plus chargée de l'année dans les transports. Des centaines de millions de personnes ont commencé à voyager en autocar, train et avion pour rendre visite à leur famille. L'année du Rat débute samedi. L'opérateur de Duty-Free Dufry signe la pire performance du Stoxx 600. A Paris, LVMH et Kering reculent. A Londres, Burberry est en repli.

    ©AFP

  • Galapagos et Sofina en tête de l'indice Bel20

    L'indice Bel20 grignote 0,08% à 4.010,46 points, avec 11 valeurs en hausse, 2 stables et 7 en repli.

    > Les tops: Galapagos (+2,5%), Sofina (+2,20%) et Barco (-1,56%).
    > Les flops: Argenx (-1,95%), AB InBev (-0,83%) et ING (-0,60%).

  • Le point sur la tendance boursière - update

    Les indices actions européens dérivent sans tendance claire dans un marché calme et en raison de prises de bénéfice, après les gains des derniers jours. Les volumes de transaction sont par ailleurs réduits, en l'absence de Wall Street, la journée étant fériée aux Etats-Unis.

    Wall Street ne rouvrira ses portes que mardi en raison du week-end prolongé du Martin Luther King Day et l'agenda européen du jour n'inclut aucun indicateur économique ou résultat de société majeur, ce qui prive le marché de moteur dans l'immédiat.

    Francfort et Bruxelles grappillent 0,06%. Paris cède 0,27%, tout comme Londres (-0,25%) et Amsterdam (-0,13%). L'indice DJ Stoxx 600 lâche 0,11% et l'Euro Stoxx 50 0,17%.

    Les prévisions du FMI sont attendues à 14h.

  • Plus haut historique pour Sofina

    Sofina au record, l'action a atteint les 208 euros en fin de matinée un niveau jamais touché pour le holding de la famille Boël.

  • Le Bel 20 repasse sous les 4.000 points

    L'indice Bel 20 repasse sous les 4.000 points (-0,21% à 3.998,94 points), avec 14 de ses composantes en baisse.

  • Le point sur la tendance boursière

    1. Les marchés européens repartent à la baisse.
    2. Les investisseurs prennent leurs bénéfices, en l'absence de Wall Street et après les hausses de ces derniers jours.
    3. Les prix du pétrole progressent face à la perturbation de la production libyenne.
    4. Les grandes bourses asiatiques ont progressé, sauf à Hong Kong, en raison des violences en marge des manifestations dimanche dans l'ex-colonnie britannique
    5. Degroof Petercam a sabré dans l'objectif de cours d'AB InBev et réduit son avis à "conserver".
    6. Qiagen, plus forte hausse de l'indice DJ Stoxx 600.
    7. Les banques centrales en ligne de mire cette semaine.

  • Qiagen: +6,2% à Francfort

    Qiagen bondit de 6% à Francfort, la plus forte hausse intraday depuis le 18 novembre. Selon la lettre d'information CTFN spécialisée dans les fusions-acquisitions, une partie tierce intéressée négocie toujours un possible achat de l'entreprise de biologie moléculaire.

  • NMC: -4,4%

    NMC Health chute de 4,4% à la Bourse de Londres. Il s'agit, par ailleurs, de la plus forte baisse de l'indice DJ Stoxx 600 après l'entreprise suisse de distribution spécialisée dans les produit hors taxes Dufry AG (-5%).

    Le groupe hospitalier spécialisé dans les établissements au Moyen-Orient fait l'objet, depuis un mois, d'une attaque du fonds de vente à pertes Muddy Waters.

  • Le rouge l'emporte en Europe

    Les bourses européennes entament la semaine sur une note négative, la fermeture des marchés américains promettant ce lundi une séance calme.

    Paris cède 0,18%, Amsterdam et Francfort 0,11%, Bruxelles 0,10% et Londres 0,02%.

  • Un broker dégrade AB InBev

    Degroof Petercam dégrade sa recommandation sur AB InBev à "conserver" contre "acheter".

    L'objectif de cours est de 80 euros, contre 100 jusqu'ici, ce qui laisse un potentiel de hausse de 12% par rapport au cours actuel de l'action (-0,5% à 71,68 euros).

  • BAE Systems: +2,8%

    BAE Systems bondit de près de 3% à la Bourse de Londres, et se trouve parmi les plus fortes hausses de ce début de séance. Le groupe britannique de défense BAE Systems a annoncé lundi le rachat en numéraire de plus de 2 milliards de dollars d'actifs aux groupes de défense américains United Technologies et Raytheon, en train de finaliser leur rapprochement.

  • |Opening bell|

    Amsterdam =
    Bruxelles: +0,04%
    Francfort n.c.
    Londres +0,02%
    Paris -0,15%

    Stoxx 600 -0,14%
    Euro Stoxx 50 -0,19%


  • Briefing d'avant bourse - Update

    Les marchés européens devraient ouvrir proches de l'équilibre. L'Euro Stoxx 50 est attendu sur une note stable. Paris devrait céder 0,09% et Amerstam 0,06%. Francfort est donné stable.

    Les volumes des échanges risquent d'être moins étoffés qu'à l'accoutumée, en raison de la fermeture des marchés américains pour cause de Martin Luther King's Day.

    Aucun indicateur majeur ne figure à l'agenda de la journée, que ce soit aux États-Unis ou Europe.

  • #rallyeboursier | La question du jour

    "Les gestionnaires de fonds qui font mieux que le marché génèrent un … positif ? 1/ Alpha 2/ Beta 3/ Delta"

  • Les cours du pétrole se tendent

    Les cours du brut ont atteint leur plus haut niveau en plus d'une semaine après le blocage de l'activité de deux importants champs pétroliers libyens par des alliés du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est du pays. Ce blocage menace, en effet, de réduire drastiquement la production.

    Les grandes puissances présentes dimanche à Berlin se sont prononcées en faveur d'un renforcement de l'embargo sur les armes imposé à la Libye dans l'espoir de parvenir à un cessez-le-feu durable.

    Le baril de Brent gagne 1,23% à 65,64 dollars et celui du brut léger américain évolue à plus de 59 dollars (+1%).

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes devraient entamer la semaine en légère hausse, portées par un vent d'optimisme après les records inscrits à Wall Street. Le CAC 40 parisien pourrait gagner environ 0,18%, le Dax à Francfort prendrait 0,1% et le FTSE à Londres 0,15%.

    Vendredi, le Stoxx 600 a inscrit un record en séance tandis que le CAC a une nouvelle fois touché un plus haut niveau depuis juillet 2007. Cette tendance positive devrait se poursuivre, toujours sous l'effet de statistiques encourageantes aux États-Unis et en Chine et de l'accalmie des tensions commerciales.

    "Si vous ajoutez à cela des publications d'entreprises meilleures que prévu, cela crée un cocktail enivrant porteur pour les marchés boursiers. Avec les banques centrales qui semblent se contenter de maintenir leur politique monétaire accommodante, on a le sentiment qu'en dépit de certaines valorisations élevées, les marchés actions restent l'endroit où il faut être."
    Michael Hewson
    Analyste de CMC Markets

    En raison de la fermeture des marchés américains à l'occasion du Martin Luther King's Day, les volumes des échanges risquent d'être moins étoffés qu'à l'accoutumée ce lundi.

    En outre, aucun indicateur majeur ne figure à l'agenda de la journée, ni aux États-Unis ni en Europe.

  • Picanol reprend ses activités au compte-gouttes

    Frappé par une attaque informatique d'ampleur, le spécialiste des métiers à tisser Picanol a annoncé à la veille du week-end qu'une partie de ses activités reprendrait lundi. Pour la reprise de l'action sur la Bourse de Bruxelles, il faudra encore attendre.

  • À suivre cette semaine sur les marchés

    Les banquiers centraux vont tenir leur première réunion de 2020. Ceux de la Banque du Japon se réuniront le mardi 21 janvier, suivis de ceux de la Banque centrale européenne (BCE) deux jours plus tard et de la Banque de Norvège. Christine Lagarde, qui vient de succéder à Mario Draghi à la présidence de la BCE et qui se considère comme étant "ni faucon, ni colombe, mais plutôt chouette" selon ses propres termes, devrait annoncer la première révision de la stratégie de l'institution depuis 2003. Cet exercice devrait entraîner une modification de son objectif d'inflation.

    Sur le plan des statistiques, le FMI publiera ses prévisions actualisées pour la croissance mondiale, tandis que l'AIE dévoilera son rapport sur le secteur du pétrole et gaz et l'environnement ce lundi. Mardi, le Baromètre ZEW de la confiance des milieux financiers fera l'objet d'une communication en Allemagne, de même qu'en Grande-Bretagne, les statistiques de l'emploi.

    Côté entreprises, à Bruxelles, Econocom communiquera sur ses ventes en 2019, et QfG sur ses résultats. À l'étranger, IBM, Netflix, easyjet (mardi), UBS, Logitech, SEB, Sodexo, United Continental, Barry Callebaut (mercredi), Carrefour, Boiron, Getlink (jeudi), American Airlines, P&G et Intel (vendredi) notamment publieront leurs résultats 2019.

    Enfin, Wall Street restera fermée lundi pour le Martin Luther King Day.

  • La Bourse de Tokyo au plus haut en 15 mois

    Le Nikkei des 225 valeurs vedettes de la Bourse de Tokyo a clôturé la séance de lundi sur un gain certes petit mais suffisant pour que l'indice atteigne un plus haut niveau de clôture en plus de 15 mois, porté ce jour par la bonne tenue de Wall Street en fin de semaine passée.

    > L'indice vedette Nikkei a pris 0,18% à 24.083,51 points.
    > L'indice élargi Topix a augmenté de 0,50% à 1.744,16 points.

    La Banque du Japon a débuté lundi une réunion de deux jours qui a toutes les chances de se conclure sur un énième statu quo monétaire.

  • Paris et Francfort à un souffle de leurs niveaux records

    Bonjour! Ceci démarre notre Market Live du lundi 20 janvier 2020.

    Les marchés européens devraient démarrer la semaine sur une note positive. L'Euro Stoxx 50 est attendu en hausse de 0,11%, Londres de 0,11% et Francfort de 0,10%.

    Francfort et Paris pourraient en profiter pour se rapprocher de leurs derniers niveaux records.

    > À 13.526 points, le Dax est à un souffle de son record du 23 janvier 2018 (13.559 points).
    > À Paris, le dernier record du Cac 40 remonte à juin 2007 (6168,15 points). L'indice a clôturé vendredi à 6.100,72 points.

    À Bruxelles, le Bel20 à 4.007 points est encore loin de son record de clôture du 23 mai 2007 (4.756 points).

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés