1. Les marchés
  2. Live blog
live

Les cours du pétrole remontent après les stocks de brut

Les indices européens ont montré de l'hésitation alors que selon le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, l'accord commercial Chine-USA est bouclé à 90%. Avis de brokers sur ADP, Adidas, Befimmo, WDP... Suspension de Retail Estates. Les prix du pétrole montent après stocks US.
  • H&M dopé en Bourse par ses résultats

    L'action Hennes et Mauritz (H&M) s'envole de 11% dans la foulée de la publication des résultats du deuxième trimestre attestant des progrès réalisés par le géant du prêt-à-porter dans sa conversion au commerce en ligne.

    Le groupe d'habillement bon marché a dégagé un bénéfice net de 4,5 milliards de couronnes (427 millions d'euros) sur la période mars-mai de son exercice décalé, stable sur un an, pour un chiffre d'affaires en hausse de 11%, à 57,4 milliards de couronnes.

    Les ventes en ligne ont continué de grimper, en forte hausse de 20% en monnaies locales et de 27% en couronnes suédoises.

    Ces résultats sont globalement en ligne avec les estimations des analystes interrogés par le fournisseur d'informations financières Factset.

    Si la rentabilité du groupe suédois reste bridée par le coût de sa transition numérique, elle se redresse clairement. La marge nette est ainsi quasi multipliée par cinq par rapport au 1er trimestre, à 7,8% contre 1,6%.

  • A l’agenda ce jeudi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve jeudi pour une nouvelle séance.

    Au menu : les chiffres de l’inflation en Allemagne en juin, les bénéfices dans l’industrie en Chine en mai, le PIB au premier trimestre aux Etats-Unis, les inscriptions au chômage pour la semaine du 22 juin aux Etats-Unis, et les promesses de ventes immobilières en mai aux Etats-Unis, les ventes au détail au Japon en mai et l’indice du climat des affaires et du sentiment économique en juin dans la zone euro. Du côté des entreprises, l’assemblée générale de Curetis est attendue, tout comme celle d’Orpea. Europacorp publiera ses résultats après Bourse.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont clôturé en ordre dispersé, après des statistiques américaines décevantes, alors que les investisseurs attendent toujours des signes concrets d'un accord commercial sino-américain.

    En Europe, Thyssenkrupp signe une belle progression, tandis que Brenntag chute.

    A la Bourse de Bruxelles, les valeurs cycliques ont été recherchées, alors que quatre valeurs ont été suspendues de cotation.

    Bel 20: -0,03%

    AEX: -0,01%

    CAC 40: -0,25%

    DAX: +0,014%

    FTSE 100: -0,08%

    Stoxx 50: -0,05%

  • Les cours du pétrole remontent après les stocks de brut aux USA

    Les stocks de pétrole brut ont plongé la semaine dernière aux Etats-Unis bien plus qu'anticipé par les analystes, selon les chiffres publiés par l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA).Lors de la semaine achevée le 21 juin, les réserves commerciales de brut ont baissé de 12,8 millions de barils pour s'établir à 469,6 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse plus modeste de 2,87 millions de barils. 

    Le baril de Brent a progressé, et le WTI aussi.

  • Reprise du titre Cofinimmo à la cotation

    Cofinimmo a signé un accord concernant l'acquisition de sept maisons de repos et de soins en Belgique. Cette opération se fera via les apports en nature d'immeubles. Leur valeur conventionnelle s'élève à environ 148,1 millions d'euros, a rectifié cet après-midi la société immobilière réglementée par communiqué. Elle avait annoncé dans la matinée avoir acquis huit maisons de repos.

  • La cotation de Fagron reprend

    Le titre avait été suspendu le temps d'un communiqué.

  • Wall Street ouvre en hausse,

    La Bourse de New York a ouvert en hausse après le repli de la veille, soutenue par des espoirs d'avancées dans les négociations commerciales entre Washington et Pékin avant la rencontre prévue samedi entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping.
    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 99,33 points, soit 0,37%, à 26.647,55 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,45% à 2.930,50 points.
    Le Nasdaq Composite, qui avait cédé 1,51% mardi, reprenait 0,64% à 7.935,49 points à l'ouverture.

  • Fagron trouve un accord avec la justice américaine

    Fagron a annoncé qu'il a trouvé un accord de principe avec le département de la justice américaine dans le dossier du prix des médicaments. La justice américaine avait lancé en 2016 une enquête au sein du secteur pharmaceutique sur les prix pratiqués pour les médicaments. L'accord devrait être formalisé au second semestre.

    Cet accord consiste en un paiement par Fagron de 22,3 millions de dollars (19,6 millions d'euros). Fagron va prendre une provision de 13,9 millions de dollars additionnelle, alors que ses provisions actuelles s'élèvent à 8,4 millions de dollars. Celle-ci sera inclue dans ses résultats du premier semestre de cette année. 

    Le titre reste suspendu pour l'instant.

  • Vers un prix d'IPO dans le bas de la fourchette pour Traton

    Volkswagen devrait fixer cette semaine le prix de l'introduction en Bourse (IPO) de Traton, sa filiale de poids lourds, dans le bas de la fourchette indicative allant de 27 à 33 euros fournie le 14 juin par le constructeur allemand, ont dit des sources proches du dossier.

    Même si la demande est suffisante pour que l'opération ait bien lieu, les investisseurs se montrent prudents en termes de prix, ont-elles ajouté.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Fedex, Micron Technology, Walmart...

    * FEDEX, en baisse dans les transactions après la clôture, progresse désormais de 1,7% en avant-Bourse après avoir publié mardi des résultats trimestriels supérieurs aux attentes de Wall Street. Le groupe a toutefois averti que les résultats financiers de son exercice fiscal 2020 seraient pénalisés par les incertitudes sur le commerce international et le non-renouvellement d'un contrat avec Amazon.

    * MICRON TECHNOLOGY - Le titre gagne 10% en avant-Bourse en réaction à l'annonce par le spécialiste des mémoires de la reprise de certaines livraisons au groupe chinois Huawei Technologies et l'évocation de signes d'amélioration de la demande. Ces annonces profitent aux autres fabricants américains de puces électroniques.

    * APPLE a annoncé mardi le rachat de Drive.ai, une start-up, spécialisée dans les voitures autonomes, en difficulté, une acquisition visant surtout à embaucher des ingénieurs spécialisés dans ce domaine.

    * TESLA - Le directeur de la production du constructeur de véhicules électriques a démissionné, rapporte le site d'informations spécialisé Electrek.

    * WALMART prévoit d'introduire en Bourse sa filiale japonaise de supermarchés Seiyu, a rapporté mercredi le quotidien Nikkei sans citer ses sources.

  • Retail Estates suspendue le temps d'un placement privé

    L'action Retail Estates est suspendue depuis 14h ce mercredi. Cette décision intervient dans le cadre d’un placement privé d’un paquet de 750.000 actions de la SIR émis plus tôt dans la journée à l'occasion d’un apport en nature lié à des acquisitions aux Pays-Bas.

    La suspension de la cotation restera en vigueur jusqu’à la publication des résultats de ce placement.

  • Celyad pour la première fois sous 10 euros

    L'action de la biotech Celyad dégringole de 8% à 9,66 euros, passant pour la première fois depuis son introduction en Bourse sous la barre des 10 euros.

    Celyad a été introduite en Bourse en juillet 2013 au prix de 16,65 euros par action, sous le nom de Cardio 3 Biosciences.

    Le titre Celyad chute lourdement, depuis l'annonce à la mi-juin de nouveaux résultats cliniques du programme CYAD-01 pour la leucémie myéloïde aiguë réfractaire/récidivante (LMA) et de syndrome myélodysplasique (MDS). Les résultats de la phase I ont été présenté lors du 24e congrès de l'Association européenne d'hématologie (EHA) à Amsterdam le samedi 14 juin.

  • Et une suspension de plus : Fagron

    L'action Fagron est suspendue depuis 14h15, à la demande de la FSMA, dans l'attente d'un communiqué de presse.

    Au moment de la suspension, l'action perdait 3,7% dans des volumes deux fois plus élevé que la normale.

  • ING sur Befimmo et WDP

    ING réduit sa recommandation sur Befimmo à "conserver" contre "acheter". L'objectif de cours est fixé à 53,50 euros.

    Pour WDP , la banque néerlandaise ajuste son prix cible à 137 euros contre 127 euros. L'avis reste à "conserver".

  • Kinepolis émet une nouvelle obligation

    Le groupe d'exploitation de salles de cinéma, Kinepolis émet une nouvelle obligation à 7 ans dont le coupon sera fixé dans une fourchette comprise entre 2,75% et 2,875%. Elle sera émise par coupures de 100.000 euros.

    Avec un prix d'émission de 101%, le rendement brut s'établira entre 2,60% à 2,72%.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés redressent la tête | "Un accord commercial avec la Chine finalisé à 90%"

    1. Les marchés européens redressent la tête après des débuts en territoire négatif.
    2. Les déclarations du secrétaire américain au Tresor Steven Mnuchin qui a indiqué qu'un accord commercial avec la Chine était finalisé à 90%, alimentent un certain optimisme.
    3. Ces déclarations contrebalancent les doutes sur l'évolution de la politique monétaire américaine après que plusieurs responsables de la Fed se sont employés mardi à tempérer les espoirs d'une baisse des taux en juillet.
    4. Les gains varient entre 0,20% à Paris et 0,50% à Bruxelles. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 bonifie de 0,14%.
    5. A Wall Street, les futures signalent une ouverture en hausse comprise entre 0,4% et 0,8%.
    6. Le secteur bancaire européen profite de la perspective amoindrie d'une baisse marquée des taux de la Fed en juillet pour gagner 1,42%.
    7. Les espoirs sur les négociations commerciales favorisent par ailleurs le secteur automobile (+1,3%).
    8. En tête du Stoxx 600, Thyssenkrupp bondit de près de 8%, le fabricant finlandais d'ascenseurs Kone envisage de faire une offre d'achat de la filiale ascenseurs du conglomérat allemand selon des informations de presse.
    9. Les prix du pétrole progressent, de 1,14% pour le Brent pour livraison en août et de 1,7% pour le WTI américain pour le même échéance, avant less données hebdomadaires sur les stocks américains.

  • L'accord commercial Chine-US est bouclé à 90%, dit Mnuchin

    Le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, a déclaré que l'accord commercial entre les Etats-Unis et la Chine est bouclé à "environ 90%", rapporte CNBC.

    "Nous avions fait environ 90% du chemin et je pense qu'il y a une voie pour arriver au bout", a-t-il dit dans le cadre d'une interview accordée à la chaîne de télévision.

    Le président américain, Donald Trump, et son homologue chinois, Xi Jinping, doivent se rencontrer samedi au Japon lors du sommet du G20, ce qui laisse espérer un apaisement des tensions.

    Les déclarations de Steven Mnuchin ont permis aux indices boursiers en Europe de se redresser, au même titre que les contrats à terme sur les indices à Wall Street qui préfigurent une hausse comprise entre 0,4% à 0,7% à l'ouverture.

  • MSCI intègre les actions du Koweït dans son indice des émergents

    MSCI, premier fournisseur mondial d'indices boursiers, intègre les actions koweitiennes dans son principal indice des marchés émergents, ce qui pourrait déclencher des milliards de dollars d'achats de la part de fonds indiciels.

    MSCI, dont le groupe d'indices sur les marchés émergents représente environ 1.800 milliards de dollars d'actifs, met en avant les réformes boursières entreprises par le Koweit.

  • Adidas : +2,3%

    L'action Adidas gagne 2,3% à 262,25 euros, aidée par le broker Berenberg passé à l'achat sur la valeur (contre "conserver" jusqu'ici). Le courtier a également relevé de 53% son objectif de cours pour le porter à 315 euros (206 euros jusqu'ici), le prix cible le plus élevé parmi les analystes répertoriés par Bloomberg.

    Dans une étude sectorielle, Graham Renwick, le nouvel analyste de Berenberg qui suit la valeur, estime qu'Adidas détient une position dominante dans le marché attractif des vêtements de sport. Il estime que le groupe allemand a la possibilité d'égaler, voire même de dépasser les marges réalisées par Nike.

    Le broker relève ses estimations de bénéfice par action pour 2019, 2020 et 2021 de respectivement 2%, 5% et 10%.

    "Maintenant, c'est le moment de détenir des actions Adidas", indique-t-il.

  • Avis de broker sur ADP et Adidas

    ADP - Berenberg entame le suivi du titre avec une recommandation à "conserver" et un objectif de cours de 135 euros.

    ADIDAS - Berenberg relève sa recommandation à "achat" contre "conserver".

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent en baisse après des propos jugés moins accommodants qu'attendu de la Fed tandis que l'escalade des tensions entre Téhéran et Washington, à la veille du G20, incitent les investisseurs à la retenue.

    • Bruxelles: -0,17%
    • Amsterdam: -0,16%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,17%
    • DJ Stoxx 600: -0,30%

  • Léger repli du moral des ménages allemands selon GfK

    Le moral des ménages allemands est en légère baisse à l'approche de juillet, dans un climat de pessimisme accru sur les perspectives de la première économie d'Europe.

    L'indice le mesurant, publié par l'institut GfK de Nuremberg et calculé à partir d'un échantillon de 2.000 personnes, est à 9,8 contre 10,1 le mois dernier et alors que le consensus était à 10,0.

    Cet indicateur montre que la confiance des ménages a principalement été ébranlée par la crainte de voir le secteur automobile, qui est confronté aux tensions commerciales et à la montée en puissance des voitures électriques, supprimer des milliers d'emplois.

  • Le bitcoin poursuit son rally

    Le Bitcoin poursuit son rally, dépassant le niveau de 12.000 dollars pour la première fois en presque un an et demi.

    La crypto-monnaie la plus populaire bondit de 10,75% pour atteindre 12.588,04 dollars après avoir gagné jusqu'à 13,84% à 13,938,06 dollars un peu plus tôt ce matin.

    La monnaie virtuelle a plus que triplé cette année et plus que quadruplé depuis le milieu du mois de décembre.

  • A suivre: les valeurs des semiconducteurs

    Le secteur des semi-conducteurs pourrait réagir aux annonces de l'américain Micron Technology dont le titre a gagné jusqu'à 10% dans les transactions après la clôture de Wall Street mardi.

    Le groupe a dit avoir repris certaines livraisons au groupe chinois Huawei Technologies et a évoqué des signes d'amélioration de la demande.

    Ces annonces interviennent après plusieurs avertissements sur résultats successifs dans le secteur.

  • Briefing d'avant Bourse

    Léger repli en vue | La Fed tempère les attentes des marchés | Le dollar et le pétrole montent

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en légère baisse, dans le sillage de Wall Street et de l'Asie,
    alors que plusieurs responsables de la Réserve fédérale américaine (Fed) se sont employés à tempérer les espoirs des investisseurs sur une baisse des taux le mois prochain.

    2. Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran, ainsi que les incertitudes entourant les négociations commerciales sino-américaines avant la rencontre prévue samedi au G20 entre Donald Trump et Xi Jinping, continuent par ailleurs d'alimenter la prudence.

    3. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 0,12% à l'ouverture, le Dax à Francfort reculerait de 0,19% et le FTSE à Londres cèderait 0,21%.

    4. La Bourse de New York a fini en net repli mardi. L'indice Dow Jones a perdu 0,67%, le S&P-500 a cédé 0,95% et le Nasdaq Composite a reculé de 1,51%.

    5. Le dollar reprend des couleurs avec la perspective amoindrie d'une baisse marquée des taux de la Fed en juillet. L'euro retombe ainsi autour de 1,1355 dollar après être monté à plus de 1,14 dollar mardi.

    6. Les propos modérateurs des responsables de la Fed sur une baisse des taux en juillet permettent au rendement des Treasuries à dix ans de revenir au-dessus de 2% après être tombé mardi jusqu'à 1,982%.

    7. Les cours du brut évoluent en nette hausse, dopés par la publication des chiffres hebdomadaires de l'American Petroleum Institute (API) montrant une baisse plus forte qu'anticipé des stocks de brut aux Etats-Unis. L'Energy Information Administration (EIA) doit publier ses propres statistiques ce mercredi à 16h30.

  • Suspension de Cofinimmo

    L'action Cofinimmo est suspendue, alors que la SIR compte émettre aujourd’hui de nouvelles actions dans le cadre d’apports en nature.

    Plus d'informations en cours de journée, dès que les opérations seront finalisées.

  • Powell et Bullard modèrent les attentes en matière de baisses de taux

    Le président de la Fed, Jerome Powell, a profité mardi d'une conférence organisée à New York par le Council of Foreign Relations pour défendre l'indépendance de l'institution face à la Maison blanche comme aux marchés financiers, qui semblent attendre une politique offensive de baisse des taux.

    De son côté, James Bullard, le président de la Fed de St. Louis, a déclaré qu'il ne pensait pas que la situation économique aux Etats-Unis justifiait une baisse d'un demi-point de pourcentage lors de la prochaine réunion de politique monétaire, fin juillet.

    Les propos des deux banquiers centraux ont poussé les investisseurs à revoir leurs anticipations en matière d'évolution des taux d'intérêt : selon le baromètre FedWatch de CME Group, les marchés n'estiment plus qu'à 25% la probabilité d'une baisse de taux de 50 points de base en juillet, contre plus de 56% en début de journée mardi.

    "Les déclarations de Jerome Powell et de James Bullard ont quelque peu refroidi le sentiment des investisseurs à l'égard de la politique monétaire américaine, mais je ne pense pas que les espoirs fondamentaux de baisse des taux aient changé."
    Takuya Takahash
    Stratège chez Daiwa Securities

  • Le pétrole en nette hausse en Asie

    Les cours du pétrole progressent de plus de 1,5% en Asie, après un rapport tablant sur une nette baisse des réserves américaines de brut, dans un contexte de tensions entre Washington et Téhéran au Moyen-Orient.

    > Le baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, pour livraison en août, progresse de 1,21 dollar, soit 2,09% à 59,04 dollars
    > Le baril de Brent, référence européenne, pour août, gagne 1,06 dollar, soit 1,63% à 66,11 dollars.

    L'organisation professionnelle American Petroleum Institute (API) a estimé que les réserves américaines de brut avaient contre toute attente baissé de 7,55 millions de barils au cours de la semaine achevée le 21 juin, ce qui suggère une forte demande au sein de la première économie mondiale.

     

    "Les prix ont flambé à la suite du rapport de l'API. Les prix du pétrole avaient grimpé en raison de l'escalade des tensions au Moyen-Orient. Mais le rapport de l'API permet de réduire les inquiétudes au sujet de la demande."
    Stephen Innes, de Vanguard Markets

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mercredi 26 juin. Bonne journée à toutes et tous!

    Au menu : l'indice GfK de la confiance du consommateur allemand en juillet, l’enquête de conjoncture auprès des ménages français en juin ou encore  les commandes de biens durables aux Etats-Unis en mai. Du côté des entreprises, l’offre de rachat de Connect Group par IPTE se poursuit, à 1,60 euro par action, jusqu’au 14 août. La Gimv tient son assemblée générale. A l’étranger, Schneider Electric tient sa journée investisseurs.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect