1. Les marchés
  2. Live blog
live

Le Nasdaq termine à un record | Le bitcoin passe sous les 30.000 dollars pour la première fois en cinq mois

Les marchés européens ont réussi à poursuivre leur rebond, malgré les inquiétudes autour d'un resserrement monétaire aux États-Unis. La plus célèbre des cryptomonnaies a souffert de nouvelles restrictions en Chine. Wall Street a terminé en hausse après les déclarations du président de la Fed.
  • À suivre ce mercredi 23 juin

    C'est ici que se termine ce live, merci à tous de nous avoir suivis. Mercredi, la salve d'indicateurs PMI pour la zone euro, la statistique des ventes de maisons neuves aux États-Unis et les stocks hebdomadaires de pétrole monopolisent l'agenda.

  • Galapagos annonce le départ de son Chief Scientific Officer

    Galapagos a annoncé que Piet Wigerinck quitterait son poste de Chief Scientific Officer (CSO) plus tard cette année. 

    Le Dr Piet Wigerinck a rejoint Galapagos en tant que Senior Vice President Development en 2008 et est devenu Chief Scientific Officer en 2012. Il a dirigé ses équipes dans le cadre des toutes premières recherches cliniques menées sur des volontaires sains et a été responsable des programmes de phase 2 FITZROY et DARWIN pour le filgotinib, qui est ensuite devenu le premier produit commercial de Galapagos. Sous sa direction, Galapagos a constitué un portefeuille important de plus de 100 familles de brevets.

    Toutes les activités de développement préliminaires seront désormais ajoutées au développement clinique avancé sous la responsabilité du Chief Medical Officer, Walid Abi-Saab. Piet Wigerinck restera toutefois au sein de l'entreprise au cours des cinq prochains mois en attendant de trouver un nouveau CSO.

  • Le Nasdaq termine à un niveau record

    Les marchés US ont terminé dans le vert mardi après que le président de la Réserve fédérale Jerome Powell a réaffirmé l'intention de la banque centrale américaine d'encourager une reprise "large et inclusive" du marché de l'emploi et de ne pas relever trop rapidement les taux d'intérêt en se fondant uniquement sur la crainte d'une inflation à venir.

    Le Nasdaq, qui regroupe les grands noms de la tech à Wall Street, a terminé mardi à un niveau record après avoir pourtant entamé la séance dans le rouge. L'indice a pris 0,79% à 14.253,27 points, tandis que le S&P 500 a gagné 0,51% à 4.246,44 points, échouant à quelques points de son record, et le Dow Jones a grimpé de 0,20% à 33.945,58 points. 

    La valeur boursière de Microsoft a dépassé pour la première fois les 2.000 milliards de dollars, tandis qu'Apple, Facebook et Amazon ont également progressé. Amazon a réalisé plus de 5,6 milliards de dollars de ventes en ligne aux États-Unis le premier jour de son événement promotionnel Prime, selon l'indice Adobe Digital Economy. Les valeurs dites "value", qui devraient bénéficier de la reprise économique, ont surperformé en 2021, tandis que les valeurs de croissance, y compris les grands noms de la technologie comme Apple et Nvidia, se sont redressées depuis que la Fed a adopté la semaine dernière une position sur les futures hausses de taux considérée par beaucoup comme plus agressive que prévu.

    GameStop a bondi après que le magasin de jeux vidéo a déclaré avoir levé plus d'un milliard de dollars lors de sa dernière offre d'actions, profitant ainsi de l'envolée du cours de son action cette année, alimentée par Reddit. Moderna a progressé après que l'Union européenne a conclu un accord en vue de se procurer 150 millions de doses supplémentaires de son vaccin anti-Covid.

  • Les marchés US terminent dans le vert

    Le Dow Jones a gagné 0,20% à 33.945,38 points.

    Le Nasdaq a pris 0,79% à 14.253,27 points.

    Le S&P 500 a grimpé de 0,51% à 4.246,45 points.

  • La valorisation de Microsoft atteint les 2.000 milliards de dollars

    Microsoft a atteint une valorisation de 2.000 milliards de dollars pour la première fois ce mardi. Les actions américaines ont fortement grimpé après que le président de la Fed, Jerome Powell, a réaffirmé que les pressions inflationnistes seront passagères, même après une augmentation notable au cours des derniers mois.

    L'action GameStop a également grimpé, le vendeur de jeux vidéo ayant réalisé une vente d'actions à hauteur de 1,1 milliard de dollars. 

  • Le pétrole en légère baisse alors que l'OPEP+ discute d'une augmentation de la production

    Les cours du pétrole brut s'inscrivaient en légère baisse ce mardi après que le Brent de la Mer du Nord a dépassé les 75 dollars le baril pour la première fois depuis plus de deux ans, après que la Russie et d'autres pays de l'OPEP+ ont discuté d'une possible augmentation de la production de pétrole.

    Les contrats à terme sur le Brent se sont finalement établis en baisse de 9 cents à 74,81 dollars le baril après avoir atteint leur sommet en séance de 75,30 dollars le baril. Le brut américain West Texas Intermediate (WTI) a lui perdu 60 cents, soit 0,8%, à 73,06 dollars le baril. 

  • Le Spac Transition entre en Bourse et lève 215 millions d'euros

    Le Spac Transition, un véhicule d'investissement dédié à la transition énergétique, a été introduit sur Euronext Paris et a levé 215 millions d'euros dans le cadre d'un placement privé, a annoncé mardi Euronext.

    Le cofondateur de Direct Energie (depuis racheté par TotalEnergies) Xavier Caïtucoli avait annoncé récemment son intention de lancer ce type d'entreprise pour financer une ou plusieurs acquisitions. L'objectif était d'obtenir quelque 200 millions d'euros.

    Xavier Caïtucoli a salué mardi "le succès de ce placement". "Premier Spac européen dédié à la transition énergétique, Transition va permettre à des ETI européennes de changer d'échelle et de devenir des champions au service des enjeux climatiques et des nécessaires transformations à venir pour atteindre les objectifs mondiaux de neutralité carbone", a-t-il estimé. 

  • Colonial Pipeline poursuivi dans le cadre de sa cyberattaque

    Une station-service représentant 11.000 autres semblables attaque Colonial Pipeline pour la cyberattaque dont le groupe a été victime en mai dernier, paralysant son immense réseau d'oléoducs.

    Le piratage s'est produit "malgré les connaissances et les avertissements préalables" et, au cours de la période qui a précédé l'attaque, Colonial "a ignoré et rejeté à plusieurs reprises les efforts déployés par l'organisme de réglementation compétent pour rencontrer (le groupe) afin de vérifier sa cybersécurité", affirme la station EZ Mart 1 LLC, qui demande des dommages et intérêts non spécifiés.

    Le piratage a affecté 45% de l'approvisionnement en carburant de la côte Est des États-Unis, faisant grimper les prix de l'essence et provoquant des pénuries dans les stations-services.

    Tout en s'excusant pour cette perturbation massive, le CEO de Colonial Pipe, Joseph Blount Jr, a défendu la réponse de l'entreprise, y compris sa décision de payer aux pirates informatique une rançon de 4,4 millions de dollars.

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,67%

    CAC 40 +0,14%

    BEL 20 +0,03%

  • Le patrimoine mondial des ménages a augmenté de 7,4% en 2020

    Le patrimoine des ménages au niveau mondial s'est accru de 7,4% en 2020, à 418.300 milliards de dollars, porté par la Bourse et l'immobilier, selon une étude de Credit Suisse. Le patrimoine par individu s'est pour sa part accru de 6% pour atteindre un niveau record de 79.952 dollars, a précisé la banque qui publie chaque année depuis 12 ans un rapport qui passe en revue l'évolution de la richesse des ménages.

    La dépréciation du dollar, la monnaie dans laquelle sont converties les données pour pouvoir procéder à des comparaisons, a eu une incidence sur les chiffres obtenus. Hors effets de changes, le patrimoine des ménages au niveau mondial a augmenté de 4,1% par rapport à 2019 tandis que le patrimoine par individu s'est accru de 2,7%.

    418.300
    milliards de dollars
    En 2020, le patrimoine total des ménages des ménages au niveau mondial s'est accru de 28.700 milliards de dollars pour atteindre 418.300 milliards de dollars.

  • Le site web de la cryptomonnaie "Vitae" fermé par la justice belge

    Vitae.co et Vitaetoken.io, le réseau social et le site web derrière la cryptomonnaie "Vitae", ont été mis hors ligne sur ordre d'un juge d'instruction, a informé le parquet fédéral. Une grande quantité de monnaie virtuelle a également été saisie.

    Vitae se présente comme un nouveau réseau social basé sur la technologie blockchain "défendant "l'intégrité et la confidentialité" de ses utilisateurs. Il promet de ne pas vendre les données personnelles et de ne pas placer de publicités sur le fil d'actualité des utilisateurs. "Vitae est un réseau social pour les personnes qui veulent la liberté d'expression, qui accordent de l'importance à la vie privée et qui veulent être des clients plutôt que des produits vendus aux annonceurs", peut-on lire dans un dépliant promotionnel. "Un réseau social où les gens peuvent gagner de l'argent grâce à leurs messages de valeur et être récompensés pour leurs activités."

  • USA: les ventes de logements anciens baissent pour le 4e mois d'affilée

    Les ventes de logements anciens ont baissé en mai pour le quatrième mois d'affilée en raison du manque de biens disponibles combiné à des prix record, a annoncé la Fédération nationale des agents immobiliers américains (NAR). Le nombre de biens anciens vendus a baissé de 0,9% à 5,80 millions, légèrement mieux qu'attendu par les analystes qui tablaient sur 5,71 millions.

    Le prix médian d'un logement ancien a continué son ascension, bondissant de 23,6% en mai comparé à mai 2020, à 350.300 dollars.

  • Blackstone achète un loueur de maisons pour $6 milliards

    La société d'investissement américaine Blackstone   a annoncé avoir racheté Home Partners of America (HPA), une société qui possède et loue plus de 17.000 maisons aux Etats-Unis, au moment où les prix de l'immobilier évoluent à des records dans le pays. HPA, qui propose aussi à ses locataires de racheter les demeures quand ils en ont les moyens, est valorisée 6 milliards de dollars par cette opération.

    Blackstone assure vouloir développer une "réelle approche à long terme de la gestion des propriétés". "Le principe fondamental de la plateforme HPA est de fournir aux résidents la possibilité de vivre dans la maison de leur choix avec la possibilité de l'acheter. Nous avons l'intention de poursuivre cet objectif et d'élargir l'accès aux maisons à travers les États-Unis", a assuré Jacob Werner, en charge du secteur immobilier chez Blackstone, dans un communiqué.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street ouvre en légère baisse: Dow Jones -0,06%, S&P 500 -0,04% et Nasdaq -0,07%

  • Le brésilien GPA dément tout projet de vente par Casino

    Le groupe brésilien de distribution alimentaire GPA a démenti des affirmations de la presse brésilienne selon lesquelles son principal actionnaire, le français Casino  , envisage de vendre sa participation d'environ 41% à son capital.

    Le journal O Estado de S. Paulo, citant des sources proches du dossier, a rapporté que Casino avait mandaté la banque d'affaires BR Partners pour cette cession. Citant une seule source, un autre journal, Valor Economico, a lui aussi fait état d'un projet de vente de la participation de Casino au capital de GPA mais a ajouté que le groupe français n'avait pas confié le dossier à une banque ou à des conseillers.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * BOEING a annoncé lundi le départ, sans donner de raison, de son lobbyiste Tim Keating, qui a aidé le groupe aéronautique à traverser la pire crise de son histoire après les crashs de deux 737 MAX.

    * MODERNA - L'Union européenne a décidé d'exercer une option d'achat dans le cadre d'un contrat d'approvisionnement avec le laboratoire américain pour 150 millions de doses supplémentaires de vaccins contre le COVID-19, a annoncé mardi la Commission européenne.

    * BLACKSTONE GROUP - Le groupe de capital-investissement a conclu le rachat d'Home Partners of America, spécialiste de la vente et de la location de logements individuels, pour six milliards de dollars (5,04 milliards d'euros), rapporte mardi le Wall Street Journal.

    * DELTA AIR LINES prévoit d'embaucher plus de 1.000 pilotes d'ici l'été prochain, selon un mémo interne que Reuters a pu consulter lundi, mettant en exergue un certain rebond de la demande dans le secteur aérien alors que celui-ci oeuvre pour se remettre de l'impact de la crise sanitaire du coronavirus.

    * ALPHABET - La Commission européenne a annoncé mardi l'ouverture d'une enquête formelle sur les activités publicitaires de Google afin de déterminer si le moteur de recherche a enfreint les règles en matière de concurrence de l'UE en favorisant ses propres services technologiques de publicité.

    * GAMESTOP gagne 9% en avant-Bourse après avoir annoncé la levée de 1,13 milliard de dollars (950 millions d'euros) en émettant cinq millions d'actions.

    * FULL TRUCK ALLIANCE - La start-up chinoise spécialisée dans la mise en relation entre transporteurs et clients, qui se surnomme elle-même l'"Uber des camions", entre en Bourse de New York ce mardi après avoir levé près de 1,6 milliard de dollars lors de son offre publique de vente d'actions.

  • Un hedge fund doit fermer ses portes, victime de Gamestop

    White Square Capital, un fonds géré par Florian Kronawitter, va cesser ses activités et restituer son capital aux clients ce mois-ci, rapporte le Financial Times qui a pu consulter le courrier envoyé aux clients.

    White Square a spéculé en janvier sur une baisse de Gamestop . Cependant, l'action du distributeur de jeux a explosé en raison de l'achat massif d'investisseurs coalisés sur la plate-forme Reddit. Gamesstop est passé de moins de 20 dollars au début de l'année à un sommet de 480 dollarss en janvier. Cela a entraîné des pertes à deux chiffres pour White Square en janvier.

    Le fonds Kronawitter est la première victime parmi la vague des actions "meme" (populaires sur les réseaux sociaux).

  • Le bitcoin plonge sous 30.000 dollars

    Le bitcoin plonge sous 30.000 dollars pour la première fois en cinq mois, la première cryptomonnaie souffrant des efforts chinois pour réguler ce marché décentralisé.

    La très volatile cryptomonnaie reste en hausse de 2,2% depuis le début de l'année mais plonge de 54% par rapport à son plus haut historique, atteint mi-avril à 64.870 dollars.

    "Les inquiétudes sur le serrage de vis du gouvernement chinois et la peur que l'acceptation du bitcoin et des autres cryptomonnaies va être retardé par leur impact environnemental pèse sur le marché", indique Fawad Razaqzada, analyste chez ThinkMarkets.

     

  • Bank of America: "Le marché sous-estime le potentiel de Solvay dans les batteries"

    L'exposition d'Arkema et de Solvay à la croissance des batteries pour véhicules électriques, via le polyfluorure de vinylidène (PVDF), n'est pas appréciée à sa juste valeur par le marché, écrit Bank of America dans une note.

    La demande pour le PVDF, qui est utilisé pour lier les matériaux cathodiques dans les batteries, devrait croître de façon exponentielle à mesure que le marché des véhicules électriques se développe, selon l'analyste Matthew Yates.

    L'objectif de cours d'Arkema est porté à 125 euros (contre 120 euros) et celui de Solvay à 130 euros (contre 125 euros).

    Arkema progresse de 0,8% et Solvay de 0,6%.

  • Les actionnaires de Vivendi approuvent le projet de scission d'Universal Music

    Les actionnaires du groupe français de médias Vivendi, réunis ce mardi en assemblée générale, ont approuvé à la quasi-unanimité les résolutions 5 et 6 portant sur la scission d'Universal Music Group (UMG) et la distribution de 60% des actions d'UMG, ce qui constitue une victoire pour le principal actionnaire Vincent Bolloré.

    Le projet de scission et la gouvernance de Vivendi avaient suscité les critiques de plusieurs fonds activistes avant l'assemblée générale annuelle.

    La résolution 5 a finalement été adoptée à 99,87% tandis que la 6 a été validée à 99,88%.

    Vivendi a indiqué que la cotation d'UMG à Euronext Amsterdam pourrait intervenir le 21 septembre prochain. Dans le cadre de cette opération, Vivendi distribuera 60% du capital du label musical à ses actionnaires actuels.

  • Luc Tack renforce son emprise sur Tessenderlo

    Luc Tack détient désormais 61,05% des droits de vote du chimiste Tessenderlo  via son véhicule Verbrugge (Picanol ). C'est ce qui ressort d'une déclaration de transparence publiée sur le site de Tessenderlo. Avec sa société Symphony Mills, Tack détient maintenant 67,93% des actions de l'entreprise.

    Il y a, par ailleurs, de fortes chances que Tack soit à l'origine de l'important bloc d'actions qui a changé de mains hier. Un ordre d'achat en un bloc de 572.971 actions Tessenderlo a été transmis lundi, en effet. La transaction a eu lieu au prix de 34,2 euros. À titre de comparaison, le volume quotidien normal de l'action du groupe chimique tourne autour de 32.000 unités. Les transactions de dirigeants qui seront publiés ces prochains jour sur le site Internet de la FSMA devraient permettre de voir si Luck Tack était effectivement à la manœuvre.

    Tessenderlo progresse de 0,14%, à 34,80 euros, dans un marché en baisse de 0,10%.

  • UPDATE | Briefing actions belges

    Target relevé sur Solvay | ING le plus optimiste pour Kinepolis | Avis de brokers sur KBC et Ontex (+Briefing)

  • Aux USA, un vendeur à découvert va indemniser une société cotée

    Un investisseur texan responsable de la chute de 39% en une séance de la valeur boursière d'une société foncière a accepté d'indemniser cette dernière pour solder à l'amiable une procédure judiciaire, ce qui pourrait inciter d'autres entreprises à engager des poursuites.

    Quinton Mathews, qui publiait ses commentaires sous le pseudonyme de "Rota Fortunae" ("roue de la fortune" en latin), versera à Farmland Partners "un multiple" des profits qu'il avait encaissés grâce à des ventes à découvert en 2018, précise l'accord amiable publié dimanche.

    Mathews a reconnu que "bon nombre des principales affirmations" réunies dans un commentaire publié sur le site Seeking Alpha concernant Farmland étaient fausses, notamment celle sur un risque de cessation de paiement.

  • "Kinepolis: le marché sous-estime la puissance du rebond"

  • Tous les yeux rivés sur la Hongrie...

    ... et pas seulement pour le match de demain contre l'Allemagne à Munich.

    La Hongrie a rendez-vous avec l'histoire aujourd'hui. En effet, à 14 heures, la banque centrale hongroise devrait relever son taux directeur et être le premier pays d'Europe à agir de la sorte cette année. L'inflation en Hongrie s'affiche à plus de 5% en juin pour le deuxième mois consécutif.

  • "La forte dynamique continue pour Recticel"

    Hier, nous vous informions que Recticel a officiellement lancé la vente de sa division matelas. Les analystes reviennent sur cette nouvelle dans leurs notes publiées ce matin.

    "Nous estimons le produit de la vente à 120 millions d'euros", explique l'analyste Kris Kippers. "La vente révélera de la valeur, car elle permet à Recticel de s'appuyer sur deux axes: l'isolation et les mousses de caoutchouc". De plus, l'analyste voit de bons présages dans le trading update surprise du concurrent Kingspan. "La forte dynamique des matériaux d'isolation se poursuit avec un nouveau carnet de commandes record en mai. C'est de bon augure pour Recticel".

    Kippers affuble Recticel d'une recommandation d'achat à laquelle est associée un objectif de cours de 18,5 euros. Mais les investisseurs s'inquiètent de l'absence d'informations sur l'offre publique d'achat de Greiner. Les Autrichiens ont une offre sur Recticel de 13,5 euros par action.

    Recticel cède 1,5%, à 14,28 euros, dans un marché en recul de 0,11%.

  • Kepler organise la Journée belge des sciences de la vie

    Kepler Cheuvreux est aujourd'hui l'hôte d'un événement sur la biotechnologie belge. Ce matin, Biocartis, IBA et Sequana Medical, entre autres, auront l'occasion de s'exprimer. Cet après-midi ce sera au tour de Mithra, Hyloris, Celyad et Oxurion.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes reculent tandis que les contrats à terme sur les indices américains ont effacé leurs gains à quelques heures de l'audition au Congrès de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, les marchés restant tiraillés entre la solidité des perspectives de reprise et les craintes de hausse des taux.

    Les replis varient entre -0,24% à Francfort et -0,05% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 lâche 0,3% et le Stoxx 600 0,2%.

    Les contrats à terme sur Wall Street laissent entrevoir une ouverture en repli de 0,10% pour le Dow Jones et le S&P 500 et une baisse de 0,3% du Nasdaq.

    Si les craintes d'un relèvement plus rapide qu'anticipé des taux d'intérêt américains ont pesé sur la tendance vendredi et en début de journée lundi, les propos de Christine Lagarde soulignant les différences entre la reprise économique aux États-Unis et en Europe ont rassuré les investisseurs européens.

    Après la clôture des marchés américains lundi, la Réserve fédérale a publié la déclaration que fera Jerome Powell, son président, à l'ouverture de son audition devant le Congrès ce mardi, déclaration dans laquelle il met en avant "l'amélioration soutenue" de la situation économique aux États-Unis et estime que si l'inflation a "progressé de manière notable", cette poussée devrait se dissiper.

    L'audition de Jerome Powell par une commission de la Chambre des représentants doit débuter à 20h.

    "La question principale est de savoir quand va commencer la politique monétaire moins accommodante de la Réserve Fédérale. Les investisseurs pourraient avoir surinterprété les propos et la date de ce début de tapering."
    Les anaystes de Saxo Banque

  • Grandvision: -7%

    EssilorLuxottica perd 1,76%, la plus forte baisse du Cac 40, après avoir déclaré lundi soir étudier toute les options concernant le projet de rachat du néerlandais Grandvision - qui chute de 7,14% - suite à la décision d'un tribunal arbitral reconnaissant Grandvision coupable de violations de l'accord de rapprochement.

  • Kinepolis boosté par ING

    ING réitère sa recommandation d'achat sur Kinepolis, faisant passer son objectif de cours de 49 euros à 62 euros. "Malgré la forte progression de l'action, en hausse de plus de 35% depuis le début de l'année, nous pensons que la reprise n'est pas terminée", indique David Vagman, analyste d'ING.

    Les actions sont toujours 25% en dessous de leur pic de 2020, alors que le marché sous-estime la force du rebond pour plusieurs facteurs, selon Vagman.

    L'analyste retient trois éléments:

    (1) un meilleur levier opérationnel, la direction travaillant sur un plan d'efficacité plus agressif pour délivrer un revenu par visiteur de 15 à 20% supérieur d'ici fin 2021 par rapport à 2019;

    (2) une réouverture des cinémas avec un contenu de qualité supérieure, avec deux fois plus de blockbusters par mois par rapport à la normale pour les 18 prochains mois;

    (3) les sondages auprès des clients et le chiffre d'affaires des rares blockbusters de ce début de l'année confirment l'intérêt de la clientèle pour les salles de cinéma.

    "Outre la reprise de la fréquentation et un meilleur levier opérationnel, nous attendons également avec impatience un redémarrage des fusions et acquisitions en 2022, clé pour un retour aux nivaux d'avant-covid", conclut Vagman.

    Kinepolis gagne 5% dans un marché en baisse de 0,11%.

  • Voici le briefing actions belges

    Kinepolis dopée par ING | Avis de brokers sur Ontex et KBC (+Briefing)

  • "Le baril de pétrole Brent pourrait atteindre les 100 dollars"

    Le marché pétrolier varie peu après un début de journée bien orienté qui a permis au pétrole de qualité Brent de franchir le seuil des 75 dollars le baril, pour la première fois depuis avril 2019, les signes d'un resserrement rapide du marché alimentant les perspectives haussières.

    Les cours du pétrole profitent, notamment, des perspectives de reprise économique et d'une demande accrue pendant la saison des congés estivaux de l'hémisphère nord.

    L'idée que l'élection de l'ultraconservateur Ebrahim Raïssi va rendre plus difficile les négociations sur le nucléaire iranien alimente aussi les tensions sur les prix.

    Le Brent gagne 0,31%, à 75,13 dollars, tandis que le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) abandonne 0,14%, à 73,56 dollars. Ils ont pris respectivement 1,9% et 2,8% lundi.

    Le baril de pétrole Brent pourrait même atteindre les 100 dollars l'année prochaine alors que la demande pour les voyages rebondit, estime Bank of America Corp.

    "L'optimisme au niveau de la demande est désormais bien établi et un resserrement du marché est une perspective très probable", explique Vandana Hari, fondatrice de Vanda Insights. "S'il y a une pause dans ce rallye, cela viendra probablement du côté de l'offre."

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens ouvrent en légère hausse, sur fond d'apaisement des craintes concernant un changement de politique monétaire précipité de la Fed, même si cette dernière commence à préparer doucement les esprits à cette perspective.

    Les gains varient entre 0,12% à Paris et 0,24% à Bruxelles.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,12%
    Bruxelles: +0,06
    Paris: +0,12%
    Francfort: n.c.

    EuroStoxx 50: -0,06%
    DJ Stoxx 600: +0,09%

  • La chaîne de lunettes allemande Mister Spex fixe le prix de son IPO

    Alors que la guerre des lunettes entre EssilorLuxxotica et le néerlandais GrandVision fait rage (voir post de 8h02), un nouveau lunetier fait son apparition pour entrer en bourse: Mister Spex.

    La société, dans laquelle le groupe de luxe EssilorLuxxotica est également au capital, souhaite entrer en bourse avec une fourchette allant de 23 à 27 euros par action.

    Mister Spex publiera son prospectus aujourd'hui. Le premier jour de cotation est prévu pour le 2 juillet.

  • Colruyt "achète" Colruyt

    Colruyt a profité de la chute des cours de son action représentative la semaine dernière pour racheter des actions. Entre le 16 et le 18 juin, le groupe de distribution a acheté 181.500 actions pour une moyenne de 47,07 euros chacune. Les achats ont représenté une valeur totale de 8,55 millions.

  • Le Nikkei se relance

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini en nette hausse dans le sillage de Wall Street, récupérant la majorité des pertes subies lors de la séance précédente.

    Le Nikkei a gagné 3,12%, à 28.884,13 points, tandis que le Topix, plus large, a pris 3,16%, à 1.959,53 points.

  • Briefing d'avant-bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse dans le sillage de Wall Street et des principales places asiatiques, la vigueur de la reprise économique l'emportant, pour l'instant, aux yeux des investisseurs sur le risque d'un resserrement des politiques monétaires.

    Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,4% pour le Dax à Francfort et le Cac 40 à Paris, de 0,3% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,45% pour l'EuroStoxx 50.

    À la Bourse de New York, le Dow Jones a enregistré, lundi, sa plus forte hausse depuis le 5 mars grâce à l'envolée des valeurs de l'énergie, des financières, mais aussi de certaines technologiques comme Microsoft(+1,2%), qui a inscrit un record de clôture.

    Après la clôture des marchés américains, la Réserve fédérale a publié la déclaration que fera Jerome Powell, son président, à l'ouverture de son audition au Congrès ce mardi, déclaration dans laquelle il met en avant "l'amélioration soutenue" de la situation économique aux États-Unis et estime que si l'inflation a "progressé de manière notable", cette poussée devrait se dissiper.

    L'audition de Jerome Powell par une commission de la Chambre des représentants doit débuter à 20h.

  • LVMH, Vivendi, Zalando... Quelques valeurs à suivre en Europe

    LVMH & Zalando -  Zalando a signé un partenariat stratégique avec Sephora, filiale du groupe LVMH, ce qui va permettre à l'enseigne allemande de vendre en ligne les produits distribués par le groupe français de cosmétiques. Aucun détail financier n'a toutefois été communiqué.

    Renault - Les performances financières de Nissan en avril et en mai ont été supérieures aux prévisions, a déclaré le président du groupe japonais lors de l'assemblée générale de ce mardi.

    EssilorLuxottica envisage de renoncer à son projet de rachat du néerlandais Grandvision après la décision d'un tribunal d'arbitrage concluant que Grandvision n'avait pas respecté les obligations prévues par l'accord de rapprochement.

    Vivendi - Les actionnaires du groupe de médias et de divertissement doivent se prononcer dans la journée sur le projet de scission d'Universal Music Group (UMG), critiqué par certains fonds activistes.

  • Le duo DPG-Rossel fait offre sur RTL Belgium

    Le processus de reprise de RTL Belgium passe à la vitesse supérieure. Les parties qui ont réussi la première phase de sélection ont dû soumettre, fin de la semaine dernière, une offre ferme au groupe RTL.

    Il nous revient que l'une de ces offres a été déposée par le duo DPG Media/Rossel. DPG Media compte notamment en portefeuille VTM, Het Laatste Nieuws et Qmusic. Rossel publie Le Soir, les journaux de Sudpresse et une série de journaux régionaux français.

    D'après nos informations, l'offre DPG-Rossel se situerait entre 200 et 250 millions d'euros.

  • Care Property | Recticel | Telenet

    Trois actions belges dans l'actualité et à suivre ce mardi:

    Care Property Invest - Care Property Invest a finalisé l'acquisition de son troisième projet espagnol, "Emera Mostoles", un centre de services de soins et de logement qui sera développé à Mostoles (Madrid). La valeur d'investissement totale de ce projet s'élève à 12 millions d'euros.

    Recticel - Annoncé en fin d'année dernière, la vente de la division literie de Recticel démarre désormais officiellement sous la houlette de la banque d'affaires JP Morgan. En novembre, KBC Securities estimait la valeur de Recticel Bedding à six fois l'ebitda, soit 100 à 110 millions d'euros environ sur base des chiffres de 2020.

    Telenet - Martine Tempels, executive vice president de Telenet  Business, a décidé de quitter l’entreprise après 12 ans de services. C'est ce qu'a annoncé, lundi, l'opérateur télécom. "Tempels a réussi à faire de Telenet Business un acteur majeur sur le marché professionnel belge", précise le groupe dans son communiqué. 

  • L'Asie boursière se relance | Powell calme le jeu

    Bonjour! Ceci démarre notre "Market live" du mardi 22 juin.

    Le rebond de Wall Street, lundi, permet aux marchés actions asiatiques de se relancer ce matin, notamment à la bourse de Tokyo où l'indice Nikkei progresse de 3% après avoir chuté d'autant la veille. Ailleurs en Asie, le CSI 300 des grandes capitalisations chinoises engrange 0,6%.

    Les bourses européennes et Wall Street ont fini sur une note positive lundi, repartant, elles aussi, de l'avant après un trou d'air provoqué par le ton moins accommodant de la Réserve fédérale américaine (Fed) en fin de semaine dernière.

    La Fed va toutefois continuer à faire tout son possible pour soutenir l'économie américaine, et ce, "aussi longtemps" que nécessaire. Et l'accélération de l'inflation, liée, selon elle, à des facteurs transitoires, devrait se stabiliser près de son objectif de 2% à partir 2022, selon un discours que son président Jerome Powell doit livrer devant le Congrès ce mardi, et qui a été publié à l'avance.

    Avec ce discours cherchant visiblement à calmer le jeu, "les risques d'un resserrement hâtif des politiques monétaires s'estompent", a réagi Hideyuki Ishiguro, stratégiste chez Daiwa Securities cité par l'agence Bloomberg.

    L'Euro Stoxx 50 est indiqué en légère hausse.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés