1. Les marchés
  2. Live blog
live

Fin de semaine très mouvementée pour les Bourses

Les marchés européens ont clôturé en nette baisse ce vendredi, plombés par les derniers propos du président américain Donald Trump. Il a demandé aux entreprises américaines de chercher une alternative à la production en Chine. L'or bondit
  • Fin du Market Live

    C'est la fin de ce Market Live (et de la semaine)! Mais on se retrouve pour un nouveau suivi des marchés (moins mouvementés?) lundi matin, à partir de 07h30.

    Au programme du 26 août: l'agenda macroéconomique est plutôt léger. Les investisseurs prendront connaissance de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne, et des commandes de biens durables aux États-Unis. Côté entreprises, Accentis, Picanol et Tessenderlo doivent publier leurs résultats semestriels.

    À lundi!

  • EVS signe un accord avec NEP pour moderniser ses activités de production aux Etats-Unis

    EVS, leader mondial de la production vidéo en direct, a été sélectionné par NEP, premier fournisseur mondial de solutions de production externalisées, pour moderniser leurs installations de production dans un accord à plus de 8 millions de dollars.

    Cet accord représente l'acquisition des serveurs de production en direct de nouvelle génération XT-VIA d'EVS, ainsi que le déploiement de contrôleurs de rediffusion LSM, de solutions de gestion de contenu IPDirector et d'autres systèmes d'infrastructure. Tous les nouveaux systèmes seront livrés à partir de septembre 2019.

    "Cet accord important avec NEP confirme l'engagement d'EVS à soutenir ses clients de longue date dans un marché de la radiodiffusion en pleine mutation. Avec cette modernisation majeure, les serveurs XT-VIA d'EVS devraient devenir le standard de la production en direct, permettant aux autres acteurs clés de l'industrie d'accéder aux meilleures technologies de production disponibles", a commenté Pierre De Muelenaere, président du conseil d'administration et CEO ad interim de la société belge.

  • Clôture des marchés européens

    AEX -0,88%

    BEL 20 -0,88%

    CAC 40 -1,14%

  • La Fed agira de façon "appropriée"

    Après avoir fait état d'un regain des turbulences économiques et commerciales, tout en insistant sur une économie américaine encore solide, le président de la Fed a terminé en disant: "Nous agirons de manière appropriée pour soutenir l’expansion, avec un marché du travail solide et une inflation proche de son objectif symétrique de 2%".

  • "Pas de précédent" à la situation actuelle

    Au cours de ces dernières semaines, "nous avons vu de nouvelles preuves d'un ralentissement mondial, notamment en Allemagne et en Chine. Les événements géopolitiques ont fait la une des journaux, notamment la possibilité grandissante d'un Brexit, la montée des tensions à Hong Kong et la dissolution du gouvernement italien", a déclaré Jerome Powell, mentionnant également une autre salve dans la guerre commerciale du président Donald Trump avec la Chine.

    "En principe, tout ce qui affecte les perspectives d'emploi et d'inflation pourrait également influer sur l'orientation appropriée de la politique monétaire, ce qui pourrait inclure une incertitude quant à la politique commerciale", a-t-il ajouté. "Il n'y a cependant aucun précédent susceptible de guider la réponse de la politique monétaire à la situation actuelle".

  • Powell: l'économie américaine est dans une situation "favorable"

    L'économie américaine est dans une "situation favorable" et la Réserve fédérale "agira comme il convient" pour maintenir l'expansion économique actuelle sur la bonne voie, a déclaré le président de la Fed, Jerome Powell, dans un discours qui donnait peu d'indices quant à savoir si la banque centrale allait couper les intérêts taux lors de sa prochaine réunion ou non.

    "L’économie américaine a continué de bien performer dans l’ensemble", a déclaré Powell lors d’un discours à Jackson Hole. "Les investissements des entreprises et l'industrie manufacturière se sont affaiblis, mais la croissance solide de l'emploi et la hausse des salaires ont stimulé la consommation et soutenu une croissance globale modérée."

  • | OPENING BELL |

    Wall Street recule à l'ouverture: Dow Jones -0,46%, Nasdaq -0,60%

  • Les 26 plus grandes banques européennes valent moins que Facebook

    La capitalisation boursière total des 26 plus grandes banques européennes passe sous la seule valeur boursière de Facebook...

  • La Chine annonce une rafale de taxes sur les produits US, les marchés voient rouge

    La Chine annonce son intention de relever les droits de douane à l'importation sur environ 75 milliards de dollars (68 milliards d'euros) de produits américains, amorçant une nouvelle escalade dans le conflit commercial entre les deux premières économies du monde.

    Le ministère du Commerce chinois va imposer des droits de douane supplémentaires de 5% ou 10% sur un total de 5.078 produits provenant des Etats-Unis, parmi lesquels des produits agricoles, le pétrole brut, les petits avions et les voitures.

    Les droits sur certains produits prendront effet dès le 1er septembre, les autres le 15 décembre.

    Les marchés européens voient rouge : Paris cède 0,41%, Francfort 0,28%, Bruxelles 0,24% et Amsterdam 0,21%. L'Euro Stoxx 50 dérape de 0,53% et  le Stoxx 600 de 0,30%.

    L'indice DJ Stoxx 600 des valeurs automobiles lâche 1,5% et celui des matières premières 1,08%.

    Wall Street est attendue en baisse, entre 0,35% et 0,5%.

    La décision chinoise se traduit aussi par une nouvelle baisse des rendements obligataires, les investisseurs se reportant sur les actifs jugés les plus sûrs. Le rendement du Bund allemand à 10 ans retombe sous -0,65% contre -0,638% avant l'annonce de Pékin.

    Les prix pétroliers réagissent mal eux aussi.

  • AvH encore en soutien du titre Sipef

    Les acquisitions récentes d'actions Sipef par AvH soutient encore l'action aujourd'hui.

    Le groupe qui produit notamment de l'huile de palme a annoncé hier que le holding Ackermans & van Haaren (AvH) avait acheté 200.000 actions Sipef à un cours plancher la semaine dernière. La société d’investissement l’a fait le jour où le groupe de plantations a publié des chiffres très décevants pour le semestre, provoquant une chute de plus de 3% de l'action.

    Les investisseurs interprètent les achats d'AvH comme un signe de confiance.

    AvH détient désormais 32,3% de Sipef.

  • Eddie Stobart: scandale comptable, suspension de l'action et départ du CEO

    Eddie Stobart Logistics Plc a annoncé le départ du CEO Alex Laffey, après avoir échoué à publier ses résultats semestriels dans les temps, et demandé la suspension de son action représentative.

    Laffey sera remplacé par Sébastien Desreumaux, membre de l'entreprise depuis l'année dernière. Desreumaux possède une vaste expérience dans le secteur de la logistique, dont 20 ans chez le Français Norbert Dentressangle.

    La société a également décidé de revoir sa politique de dividende et elle a déclaré qu'elle publierait les résultats du premier semestre début septembre, avec un résultat opérationnel ajusté susceptible d'être sensiblement plus faible que prévu.

    La société de logistique avait indiqué le mois dernier, après une examen des comptes par le nouveau CFO Anoop Kangits, que le résultat d'exploitation ajusté de 2018 était surestimé d'environ 2 millions de livres.

    Eddie Stobart exploite environ 2.700 camions, 5.000 remorques et 43 centres opérationnels au Royaume-Uni et en Europe, et compte environ 6 600 employés.

    ©Eddie Stobart

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Hasbro, Pivotal Software, Salesforce...

    * SALESFORCE - Le spécialiste des logiciels de gestion de la relation client a présenté jeudi une prévision de chiffre d'affaires pour le troisième trimestre supérieure aux estimations de Wall Street, saluée par un bond de 6,7% de son action dans les échanges avant l'ouverture.

    * GAP - Le groupe d'habillement a publié jeudi soir des ventes à données comparables trimestrielles en baisse de 4% et inférieures aux attentes, en raison notamment des contre-performances de son enseigne Old Navy. Le titre cédait 2% dans les échanges d'après clôture à Wall Street.

    * HASBRO - Le fabricant de jouets a annoncé jeudi soir le rachat du groupe britannique ENTERTAINMENT ONE, propriétaire entre autres de la marque Peppa Pig, pour environ quatre milliards de dollars en numéraire. L'action Hasbro chute de plus de 5% dans les échanges hors séance.

    * HP a annoncé jeudi la démission, effective au 1er novembre, de son directeur général, Dion Weisler, qui sera remplacé par Enrique Lores, l'actuel vice-président en charge des activités d'imagerie et d'impression. Le groupe a également fait état d'une hausse moins forte qu'attendu de son chiffre d'affaires trimestriel.

    * VMWARE a annoncé jeudi le rachat de PIVOTAL SOFTWARE, un éditeur d'outils de développement et de gestion de logiciels, pour 2,7 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros environ) et celui de CARBON BLACK sur la base d'une valeur d'entreprise de 2,1 milliards. L'action Pivotal gagne 7,6% en avant-Bourse.

  • "Volkswagen souhaite investir dans un fournisseur chinois"

    Volkswagen étudie la possibilité de s'allier à des fournisseurs chinois du secteur automobile, a appris Bloomberg d’une bonne source. Le constructeur automobile allemand espère ainsi pouvoir accéder à une technologie cruciale sur le plus grand marché automobile du monde.

    Les options abordées sont à la fois la prise de participations et la création de coentreprises. Le fabricant de batteries Guoxuan High-tech est l’un des fournisseurs cité. Aucune décision n'a encore été prise, ajoute Bloomberg.

    Guoxuan High-tech a bondi de 6% à Shenzhen en réaction aux informations de Bloomberg.

  • Les futures sur Wall Street bien orienté avant Jacskon Hole

    Les contrats à terme sur les principaux indices américains pointent en hausse, de 0,3% pour l'indice Dow Jones, de 0,4% pour le S&P 500 et de 0,5% pour le future sur l'indice Nasdaq 100.

  • Hasbro en recul dans les échanges d'avant-bourse

    Le fabricant de jouets américain Hasbro perd 3,5% dans les échanges d'avant-bourse.

    Hasbro a annoncé jeudi l'acquisition, pour 4 milliards de dollars, d'Entertainment One, l'inventeur de Peppa Pig, la petite cochonne à l'accent britannique qui adore sauter dans les flaques de boue.

    La transaction sera entièrement en cash et les actionnaires d'Entertainment One vont toucher 5,60 livres (6,86 dollars) par action, précise un communiqué de Hasbro.

    Entertainment One s'envole de 32% à la Bourse de Londres.

    Peppa Pig ©rv

  • KBC Securities positif à l'égard des résultats de VGP

    KBC Securities se réjouit des résultats meilleurs que prévu de VGP .

    Selon l'analyste Wim Hoste, la société continue de tirer profit de son expansion géographique en raison de la forte demande d'immeubles locatifs. "En même temps, la deuxième joint-venture avec Allianz Real Estate lui permet d'accroître ses investissements", indique le broker.

    En cédant des immeubles à la joint-venture, VGP dégage des moyens lui permettant de financer de nouveaux projets.

    L'action gagne 1,73% à 82,20 euros dans un marché en hausse de 0,65%.

  • Bang & Olufsen prêt à analyser toute offre de rachat

    L'action Bang & Olufsen (B&O) connaît sa meilleure séance boursière depuis le début de l'année après que son président eut annoncé que le fabricant de téléviseurs et de chaînes stéréo de luxe était à vendre.

    Il n'est pas clair au stade actuel que B&O, basé dans l'ouest du Danemark, ait des prétendants potentiels, mais les commentaires du président Ole Andersen au journal Borsen ont été bien accueillis par les investisseurs, qui ont fait grimper le titre jusqu'à 15% après l'ouverture du marché à Copenhague.

    "Nous sommes prêts à écouter d'éventuels candidats à un rachat, mais il faudrait naturellement aussi en discuter avec les actionnaires. Nous sommes obligés de le faire", a déclaré Andersen à Borsen. Interrogé sur la pertinence d'un tel scénario, compte tenu des derniers développements de la société, Andersen a répondu par l'affirmative.

    ©Bloomberg

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens progressent de l'ordre de 0,4%, en attendant un discours crucial du président de la banque centrale américaine Jerome Powell, pour avoir une idée de l'évolution de ses taux d'intérêt directeurs.

    Le discours de Jerome Powell devant le gotha des banquiers centraux et des économistes, attendu à 16h aux Etats-Unis, "donnera un aperçu" de ce que la Banque centrale (Fed) "pourrait faire en septembre", selon David Madden, du courtier CMC Markets.

    Les investisseurs attendent aussi dans l'après-midi le chiffres ventes de maisons neuves en juillet aux Etats-Unis.

    Quelques valeurs se démarquent de la tendance, à savoir : Celyad , VGP , Thyssenkrupp ou encore Bang & Olufsen .

  • Adocia dégringole

    La société pharmaceutique Adocia plonge de 29% à 14,50 euros, après avoir été débouté par un tribunal arbitral de ses demandes de dédommagement à son ex-partenaire américain Eli Lilly, auquel il réclamait 1,3 milliard de dollars.

  • "Nous nous attendons à ce que Celyad étudie d'autres options de financement"

    Degroof Petercam maintient sa recommandation d'achat sur Celyad avec un objectif de cours de 72 euros, bien supérieur au cours actuel de l'action (11,26 euros, -3%).

    " Le trading update du premier semestre de 2019 n'inclut aucune surprise et il confirme les perspectives pour 2019 telles qu'annoncées précédemment, avec d'importantes étapes cliniques attendues dans les prochains mois", indiquent les analystes de Degroof Petercam. "Avec une trésorerie suffisante jusqu'en 2020, nous nous attendons à ce que la société étudie d'autres options de financement à court terme."

  • VGP: +2%

    Le promoteur immobilier VGP gagne 2% après ses résultats semestriels (voir post de 7h40) et des perspectives "très positives à court et à moyen terme".

  • Commerzbank: +2%

    Commerzbank gagne 2%, la banque allemande discuterait de suppressions de postes supplémentaires.

  • Thyssenkrupp: +3%

    Thyssenkrupp gagne 3%, le groupe serait en discussions pour racheter Kloeckner & Co qui bondit de 14,7%.

  • Celyad: -2,41%

    Les derniers résultats (voir post de 7h36) de Celyad mal accueillis : l'action perd plus de 2% dans les premiers échanges, dans un marché bruxellois en hausse de 0,55% selon l'indice Bel20.

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent en territoire positif, retrouvant de l'aplomb au lendemain d'une séance morose, en attendant un discours crucial du président de la Réserve fédérale américaine (Fed).

    • Paris: +0,49%
    • Amsterdam: +0,41%
    • Bruxelles: +0,44%
    • Francfort: n.c.

    • Euro Stoxx 50: +0,59%

    • Oxurion: +2,47%
    • EVS: +2,61%
    • Celyad: -3,62%


  • Bruno Colmant, nouveau CEO de Degroof Petercam

    "En raison de divergences de vues, le conseil d'administration de Degroof Petercam et Philippe Masset, son CEO, ont fait le constat qu'un niveau suffisant de confiance réciproque n'existait plus pour permettre la poursuite de leur collaboration." C'est en ces termes que la banque a annoncé ce vendredi matin un changement au sein de sa direction.

    Pour succéder à Philippe Masset, le conseil a porté son choix à "l'unanimité" sur Bruno Colmant. Ce dernier oeuvrait jusqu'ici au poste de responsable du département de recherches macro-économiques. Il était également membre du comité exécutif.

    Bruno Colmant, le nouveau CEO de Degroof Petercam ©Photo News

  • Briefing d'avant bourse

    Ouverture en hausse à prévoir avant Powell

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en territoire positif avant le très attendu discours de Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, à la conférence de Jackson Hole.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,45% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,45% et le FTSE à Londres prendrait 0,37%.

    3. Le grand rendez-vous du jour pour les marchés sera, à 16h, le discours que Jerome Powell doit prononcer devant les participants à la conférence de Jackson Hole, la traditionnelle réunion de fin d'été des banquiers centraux et spécialistes des politiques monétaires du monde entier. Le point clé est de savoir quelle orientation prendra la Fed sur ses taux.

    4. Selon le baromètre FedWatch, les marchés intègrent toujours à une large majorité (89%) une baisse de taux de 25 points de base le mois prochain.

    5. Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans prend près de trois points de base à 1,6437%.

  • VGP poursuit sa conquête de l'Europe

    Spécialisé dans l'immobilier logistique qui a le vent en poupe grâce au commerce en ligne, VGP et son allié Allianz visent de nouveaux pays européens. Au premier semestre, le résultat opérationnel du groupe belge a progressé de 5,6% à 96,1 millions d'euros.

    "Nous sommes très positifs sur nos perspectives à court et à moyen terme, grâce à notre pipeline de construction comptant plusieurs projets importants qui seront lancés au cours des 12 prochains mois."
    Jan van Geet
    CEO de VGP

  • "Le président de la Fed devrait garder sur la table la possibilité d'une baisse de taux mais il n'ira pas pleinement dans cette voie, ce qui favoriserait le dollar."
    Masafumi Yamamoto
    Responsable de la stratégie changes chez Mizuho Securities

  • Umicore ex-dividende

    Le titre Umicore cote ex-dividende brut de 0,375 euro par action, soit la moitié du dividende versé au titre du résultat de 2018. La date d'enregistrement sera le lundi 26 août 2019 avec versement le mardi 27 août.

    Le 5 août 2010, le conseil d'administration d'Umicore a décidé d'instituer un acompte sur dividende. Il correspond à la moitié du total des dividendes versés au titre de l'exercice précédent. La différence entre l'acompte sur dividende et le dividende total pour l'exercice est distribué après l'assemblée générale annuelle.

  • Quelle réaction du marché aux résultats de Celyad ?

    C'est un bon premier semestre qu'a connu la biotech belge Celyad avec "des données encourageantes" pour ses trois produits candidats et une position de trésorerie suffisante jusqu'à juin 2020, selon un communiqué diffusé jeudi soir.

  • A suivre ce vendredi 23 août

    → ECONOMIE / FINANCE

    Etats-Unis
    - 16h Ventes de logements neufs / juillet
    - Symposium économique de Jacskon Hole de la Fed de Kansas City (2e jour), discours de Jerome Powell à 16h

    Japon
    - Inflation / juillet

    → ENTREPRISES

    Belgique
    - Umicore: cotation ex-dividende de 0,375 euro brut
    - VGP: résultats semestriels, à 7h

    Pays-Bas
    - ASR: résultats du premier semestre

  • En route pour Jackson Hole !

    Bonjour et bienvenue sur notre market live. La séance boursière du jour sera dominée par la réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, Wyoming. Les investisseurs sont particulièrement impatients d'entendre le discours du président de la Fed, Jerome Powell.

    Powell va sans doute prononcer aujourd'hui l'un des discours les plus importants de sa carrière et tenter de convaincre que la Banque centrale américaine sait comment prolonger la plus longue période d'expansion de la première économie mondiale.

    Le président de la Fed s'exprime vendredi à 16h.

    Les marchés, qui attendent la confirmation de leurs anticipations sur des baisses de taux, se sont encore montrés nerveux jeudi.

    Ce matin en Asie, les donneurs d'ordres hésitent à trop s'engager. Au Japon, l'indice Nikkei gagne 0,30%. En Chine, la Bourse de Shanghaï avance de 0,5%, tout comme à Hong Kong.

     

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect