1. Les marchés
  2. Live blog
live

Hausses en clôture en Europe | Asit Biotech a plongé de plus de 80%

Les marchés européens ont fini en hausse, soutenus par la perspective d'un accord commercial entre Washington et Pékin. Les valeurs sensibles à la conjoncture économique mondiale se sont distinguées. Records à Wall Street. Le baromètre Ifo a rassuré. Asit Biotech a dégringolé.
  • Rendez-vous mardi!

    Notre Market Live se clôture, merci de l'avoir suivi.

    Nous vous proposons encore de jeter un coup d'oeil à l'agenda de demain qui annonce notamment la première cotation d'Alibaba à Hong Kong et un discours du patron de la Fed:

    Merci pour votre fidélité et rendez-vous demain dès 7h30 pour un nouveau suivi en direct des marchés boursiers.

  • Voici les débriefings du jour

    La séance boursière de ce lundi a été marquée par un regain d'optimisme au sujet des négociations commerciales entre les Etats-Unis et la Chine. Les valeurs sensibles au commerce mondial ont progressé.

    En Bourse de Bruxelles, Asit a subi la plus lourde chute du marché belge depuis 2001. A l'opposé, Curetis s'est envolé de plus de 30%.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,62% à 3.902,93 points

    AEX: +0,67% à 596,66 points

    Cac 40: +0,54% à 5.924,86 points

    Dax: +0,63% à 13.246,45 points

    FTSE 100: +0,95% à 7.396,29 points

  • Asit Biotech plonge de plus de 85%

    Alors que la suspension d'Asit Biotech  avait été levée avant l'ouverture de la séance boursière, il a fallu attendre la dernière heure de cotation pour qu'un cours puisse enfin être formé sur le marché, après l'annonce de l'échec de l'étude clinique de son traitement vedette. L'action dégringole de 86,5%.

  • Records à Wall Street

    En Bourse de New York, les indices S&P 500  et Nasdaq  évoluent à des niveaux records en cours de séance. Le président des Etats-Unis, Donald Trump, s'en réjouit.

  • Des ratings ESG pour les grandes actions mondiales

    MSCI, qui gère les plus grands indices boursiers mondiaux, a décidé d'appliquer un score environnemental, social et de bonne gestion (ESG) à 2.800 entreprises cotées, indique l'agence de presse Reuters.

    De plus en plus d'intervenants des marchés tiennent compte de critères de durabilité pour leurs choix d'investissement, parce qu'ils sont convaincus que les entreprises qui respectent le plus ces paramètres ont davantage de chances de dégager, à terme, des rendements plus élevés tout en présentant un moindre risque.

    Un score ESG a donc été attribué aux sociétés de l'indice All-Country World Index. MSCI utilise 37 critères pour déterminer ce score. Cette nouveauté sera étendue à 7.500 sociétés cotées l'année prochaine.

    Les notes ESG vont de AAA à CCC, suivant la méthodologie des agences d'évaluation financière. Par exemple, Facebook et Alibaba ont reçu un rating BBB, tandis qu'Alphabet, maison-mère de Google, est noté AA. Le groupe minier Glencore a quant à lui reçu un score BB.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York débute la semaine en hausse. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  avance de 0,21% et le Nasdaq  s'adjuge 0,47%.

  • Le premier week-end de "Frozen 2" rapporte plus que prévu

    Le nouveau film "Frozen 2" de Walt Disney a permis de collecter 127 millions de dollars au cours du week-end de lancement aux États-Unis et au Canada. C'est plus que les 120 millions de dollars sur lesquels Disney comptait. Le site Web de Box Office Mojo tablait sur 120 millions de dollars, tandis que le magazine de l'industrie cinématographique Box Office Pro anticipait 130 millions de dollars.

    Il est impossible de prédire combien "Frozen 2" produira au final dans le monde. Le film d'animation réalisé par ordinateur devrait être un succès de fin d'année, mais il lui sera difficile de faire mieux que l'original Frozen de 2013, qui a rapporté 1,27 milliard de dollars.

    ©Photo News

  • Nouveau deal à plusieurs milliards dans le secteur de l'or

    Le Canadien Kirkland Lake Gold met 4,9 milliards de dollars canadiens (3,3 milliards d'euros) sur la table pour intégrer son compatriote Detour Gold. Le montant de l’acquisition sera payé avec de nouvelles actions Kirkland, alors que l'action est à un record.

    Les actionnaires de Detour Gold reçoivent par action 0,4343 action Kirkland.

    Le secteur de l'or est en pleine concentration. Deux transactions géantes ont déjà été conclues cette année avec l’acquisition de Goldcorp par Newmont Mining et celle de Randgold Resources par Barrick Gold.

    Le principal actif de Detour Gold est la mine Detour Lake, située dans le nord-est de l’Ontario. Kirkland Lake Gold possède des mines au Canada et en Australie.

  • À 10.000 milliards de dollars, la dette corporate US donne le vertige

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Uber, Tesla, Tiffany...

    Tiffany - L'action du joaillier gagne 6,1% à 133,15 dollars dans les échanges en avant-bourse après l'annonce d'un accord de rachat par LVMH à 135 dollars par action, soit un montant total de 16,2 milliards de dollars (14,7 milliards d'euros). L'action LVMH prend 1,78% à Paris.

    Charles Schwab - Le courtier a annoncé lundi le rachat de son concurrent Ameritrade pour environ 26 milliards de dollars (25,4 milliards d'euros). L'action Charles Schwab perd 2,1% en avant-bourse tandis qu'Ameritrade gagne 1,3%.

    Medicines Co - Le laboratoire pharmaceutique a accepté une offre de rachat pour 9,7 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros) par le suisse Novartis, qui met ainsi la main sur son traitement des maladies cardiaques inclisiran.

    HP a réaffirmé dimanche son rejet de l'offre de rachat de 33,5 milliards de dollars en numéraire et en actions que lui a soumis XEROX, jugeant que cette offre le "sous-évalue nettement".

    Tesla prend 3,9% en avant-bourse après un tweet d'Elon Musk, son fondateur, faisant état de 200.000 commandes pour le pick-up Cybertruck. L'action a cédé 6% vendredi, les investisseurs accueillant avec scepticisme la présentation de ce pick-up électrique dont la silhouette évoque un blindé futuriste.

    Uber perd près de 7% en avant-bourse après un nouveau retrait de la licence lui permettant d'opérer à Londres.

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    1. Les indices UE dans le vert.
    2. L'optimisme reprend le dessus dans le dossier commercial.
    3. L'Ifo conforme aux attentes.
    4. Selon la presse chinoise, un accord entre Pékin et Washington serait proche.
    5. LVMH à suivre après l'annonce du rachat de Tiffany pour 15 milliards EUR.
    6. Mega fusion dans le courtage US: Charles Schwab rachète Ameritrade pour 26 milliards USD.
    7. Asit Biotech toujours pas cotée.
    8. Recos sur Barco, Melexis, Orange Belgium, Proximus, Telenet...
    9. Wall Street signalée en légère hausse de 0,2%.

  • Charles Schwab achète TD Ameritrade pour 26 milliards

    Charles Schwab annonce le rachat de TD Ameritrade Holding Corp à l'occasion d'une transaction portant sur une valeur totale d’environ 26 milliards de dollars.

    Dans le cadre de la transaction, les actionnaires d’Ameritrade recevront 1,0837 action Schwab pour chaque action détenue.

    L’accord, qui combinerait les deux plus importantes sociétés de courtage américaines, devrait être bouclé au second semestre de l'année prochaine.

  • ING relève les objectifs de cours de Proximus, Orange et Telenet

    Dans un rapport détaillé, David Vagman, analyste chez ING, analyse les valeurs télécoms belges. Le second semestre a été riche en événements pour le secteur des télécommunications, explique-t-il, avec des prix de gros inférieurs aux attentes dans le câble, les plans de Proximus et Orange Belgium de partager leur réseau mobile, le départ de Dominique Leroy de Proximus et la vente secrète puis annulée de VOO.

    Vagman estime que Proximus et Telenet souffriront de la pression sur les prix et du nombre croissant de personnes abandonnant le câble tandis qu'Orange Belgium deviendra un troisième acteur dans les connexions fixes. L'analyste a actualisé ses scénarios, ce qui explique le maintien de sa recommandation d'achat pour Orange Belgium, de son conseil de vente pour Proximus et de conserver pour Telenet.

    Il relève son prix cible pour les trois entreprises, mais surtout pour Orange Belgium dont l'objectif de prix passe de 22 à 28 euros. Il a maintenant un objectif de cours de 20 euros pour Proximus (contre 18 euros précédemment) et de 41 euros pour Telenet (contre 39 euros précédemment).

    Selon lui, Proximus est le plus à risque avec les modifications apportées à la réglementation, la nécessité d'augmenter les investissements dans la fibre optique chez les clients tandis qu'il sera difficile de réduire les coûts. Pour Telenet, il voit un risque à la baisse, mais aussi une flexibilité stratégique. La forte hausse de l'objectif de prix pour Orange Belgium est liée au fait que le potentiel de croissance à long terme en tant que troisième acteur des connexions fixes n'est pas encore pris en compte.

  • "La survenue d'un rallye de fin d'année, qui est toujours possible, dépendra certainement étroitement des négociations commerciales."
    Les analystes de Saxo Banque

  • ING relève son objectif de cours sur Barco et Melexis

    ING a publié un rapport sur les entreprises technologiques du Benelux. Deux acteurs belges sont mentionnés: Barco et Melexis .

    Pour Barco, le conseil reste d’acheter mais l’objectif de cours passe de 220 à 245 euros. "Barco a relevé ses prévisions à l'occasion de son trading update du troisième trimestre. Cela confirme notre conviction que l’histoire positive n’est pas encore finie", indique l’analyste Marc Hesselink. Il s'attend à ce que les produits de niche de Barco continuent à croître, que les marges s'améliorent encore grâce au contrôle des coûts et que la hausse du chiffre d'affaires ait un impact finalement sur le résultat.

    Pour le fabricant de puces Melexis, l'analyste a une recommandation de "conserver" et un nouveau prix cible de 62 euros (auparavant 56 euros). Il décrit Melexis comme une entreprise de haute qualité offrant des perspectives positives à long terme. Cependant, la valorisation actuelle de l'action laisse peu de place aux erreurs, précise-t-il.

  • Uber: -5,4%

    L'autorité des transports londonienne (TfL) refuse de renouveler la licence d'exercer de la plateforme de réservation de voitures Uber dans la capitale britannique, en raison de craintes pour la sécurité des passagers.

    L'action Uber est en baisse de 5,4% dans les échanges d'avant bourse.

  • Le point sur la tendance boursière

    L'Europe dans le vert | Espoirs sur le commerce | LVMH brille

    Les marchés européens démarrent la semaine sur une note optimiste, retenant de nouveaux signaux positifs sur le commerce international et la victoire annoncée des candidats pro-démocratie aux élections locales à Hong Kong.

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 bonifie de 0,70% et l'Euro Stoxx 50 de 0,43%. Amsterdam gagne 0,52%, Londres 0,51%, Paris 0,49%, Francfort 0,46% et Bruxelles 0,35%.

    Par ailleurs, le moral des entrepreneurs allemands mesuré par le baromètre Ifo a légèrement augmenté en novembre, signe d'un regain d'optimisme sur la résilience de l'économie allemande face aux tensions internationales qui mettent à mal son industrie manufacturière.

    Le secteur des valeurs liées aux matières premières a le vent en poupe: +1,7% pour l'indice Stoxx du compartiment.

    LVMH gagne 2,15% à 404,75 euros, galvanisé par l'officialisation du rachat de Tiffany pour un montant de 16,2 milliards de dollars.

    À Bruxelles, l'action Asit Biotech n'est toujours pas cotée. La société biotech a annoncé l'échec d'une étude de Phase III de son produit phare dans le traitement de l'allergie aux pollens de graminées.

  • Le baromètre Ifo en hausse, comme attendu

    Le moral des entrepreurs allemands a augmenté comme attendu en novembre et la plus grande économie d’Europe fait toujours preuve de résilience après une contraction plus tôt dans l’année, selon le baromètre Ifo.

    L'indice mesurant le climat des affaires s’est élevé à 95,0 en novembre contre 94,7 en octobre. Les chiffres de novembre sont conformes aux prévisions du consensus de Reuters.

    "Dans le secteur des services, le climat des affaires s'est amélioré", constate le président de l'Ifo, Clemens Fuest. "Les commerçants sont satisfaits de la situation actuelle... Les signes montrent que les affaires seront très bonnes pour Noël."

    "L'industrie manufacturière, cependant, est toujours bloquée en récession", a-t-il ajouté.

  • Unicredit: +2,07%

    Le groupe bancaire italien Unicredit , qui a déjà cédé plusieurs actifs non stratégiques par le passé, a confirmé dans un communiqué discuter avec son partenaire turc Koç "d'une potentielle évolution" de leur co-investissement dans la société Yaki Kredi.

    Selon des informations de presse, Unicredit envisage de céder sa part de 50% dans leur co-entreprise Koç Financial Services, propriétaire à 82% de Yapi Kredi, à son partenaire Koç Holding.

    Après ce communiqué, le titre Unicredit gagne 2,07% en bourse de Milan à 12,7 euros, dans un marché en hausse de seulement 0,9%.

  • KBCS divise par 5 son objectif de cours sur Asit

    Suite aux mauvais résultats de l’étude gp-ASIT + sur le rhume des foins, KBC Securities a abaissé son objectif de cours pour ASIT Biotech de 0,80 à 0,15 euro. Le dernier cours de bourse était de 2,60 euros.

    "Avec seulement 3,8 millions d'euros en cash, il sera difficile pour Asit Biotech de poursuivre les autres programmes."
    Les analystes de KBC Securities

  • Pas encore de cours pour Asit Biotech

    Ving minutes après l'ouverture de la séance à Bruxelles, l'action Asit Biotech n'est pas encore cotée. La société biotech a annoncé avant l'ouverture l'échec de son étude de Phase III de son produit phare utilisé dans le traitement de l’allergie aux pollens de graminées. Voir post de 7h44.

  • LVMH: +1,17%

    LVMH prend 1,17% à l'ouverture après l'annonce du rachat de Tiffany pour 14,7 milliards d'euros.

  • Asit Biotech: Gilbert Dupont passe à "vendre"

    Gilbert Dupont réduit son conseil sur Asit Biotech d' "accumuler" à "vendre".

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent en hausse, portés par une recrudescence des espoirs d'assouplissement commercial entre Washington et Pékin.

    • Bruxelles: +0,50%
    • Amsterdam: +0,42%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,50%
    • DJ Stoxx 600: +0,59%

  • Asit Biotech: -99,56% attendu à l'ouverture

    Asit Biotech : -99,56% attendu à l'ouverture.

  • Ascencio, VGP, Floridienne... quelques valeurs belges à suivre

    Ascencio - Ascensio propose de distribuer un dividende brut, en hausse de 2,9%, de 3,50 euros par action. La SIR note une hausse de 1,5% de ses revenus locatifs à 41,6 millions d'euros et une augmentation de son EPRA Earnings de 7,11% à 28,6 millions d'euros. Son résultat net est toutefois en forte baisse, à 21,3 millions contre 34 millions d'euros il y a un an.

    Floridienne - La société de portefeuille agricole et chimique Floridienne a vu ses ventes et ses bénéfices continuer à progresser au troisième trimestre. Le communiqué

    VGP - L’émission obligataire du promoteur immobilier VGP a été clôturée anticipativement. L'offre a été sursouscrite 3,5 fois. VGP a levé 150 millions d'euros avec cette opération. Le communiqué de VGP

  • LVMH achète le joaillier américain Tiffany

    LVMH annonce l'acquisition du joaillier américain Tiffany pour 16,2 milliards de dollars (14,7 milliards d'euros).

    Le géant français du luxe, qui va débourser 135 dollars par action en numéraire, prévoit de clôturer l'opération au milieu de l'année 2020.

  • Briefing d'avant bourse

    Les principales bourses européennes sont attendues en hausse modérée à l'ouverture dans le sillage des marchés asiatiques, les investisseurs misant sur un accord commercial partiel à court terme entre Washington et Pékin.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient gagner de 0,3% à 0,5% en début de séance.

    La Chine et les États-Unis sont très proches de la conclusion de la "phase un" d'un accord commercial, écrit lundi le Global Times, tabloïd aux accents nationalistes dirigé par le Quotidien du Peuple, l'organe du Parti communiste chinois.

    Citant des experts proches du gouvernement chinois, le journal ajoute que Pékin reste engagé à poursuivre les discussions avec Washington sur une "phase deux" voire une "phase trois" de l'accord.

    Le président américain Donald Trump a déclaré vendredi que les deux plus grandes puissances économiques mondiales étaient "potentiellement très proches" d'un accord pour régler leur litige commercial.

  • LVMH sur le point de s'offrir Tiffany pour 16,3 milliards

    LVMH et Tiffany sont parvenus à un accord sur le rachat du joaillier américain par le géant français du luxe pour un montant évalué à 16,3 milliards de dollars, soit 135 dollars par action, ont déclaré dimanche à Reuters des sources proches des discussions.

    L'accord pourrait être officialisé lundi.

    Le cas échéant, il s'agirait de la plus grosse acquisition de LVMH, dirigé par le Français Bernard Arnault, l'homme le plus riche d'Europe.

    ©Bloomberg

  • Échec pour Asit Biotech

    Asit Biotech , dont la cotation a été suspendue vendredi, signale ce lundi que son étude de phase III testant le gp-Asit+ dans le traitement de l’allergie aux pollens de graminées n’a pas atteint son objectif principal.

    "Nous analyserons les données plus en détail, évaluerons les meilleures options pour la société et communiquerons avant la fin de l'année", a indiqué Michel Baijot, le CEO d’Asit Biotech.

    Au 24 novembre 2019, la société disposait d’une trésorerie de 3,8 millions d’euros.

    La cotation devrait vraisemblablement reprendre ce matin.

  • Curetis attend le feu vert américain pour son minilabo

    Il y a quinze jours, Curetis annonçait n'avoir plus que 3,1 millions d’euros en caisse, contre 10,3 millions fin 2018.

    Aujourd’hui, la société biotech de diagnostics américano-néerlando ne parvient toujours pas à installer davantage de laboratoires dans les hôpitaux. Fin septembre, 165 minilabos Unyvero avaient été installés, soit 5 de moins qu'à la fin juin (170). 

    Certes, Curetis a signé en mars dernier un accord de distribution avec A. Menarini Diagnostics pour la commercialisation dans 11 pays européens avec l'intention d'étendre cette coopération à d'autres marchés de la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Deux autres accords de distribution ont été signés pour la Bosnie et la Serbie en juillet avec AKO MED.

    Côté des résultats, Curetis fait état pour les neuf premiers mois de l’année de revenus en progression à 1,4 million d’euros pour une perte opérationnelle en légère amélioration à 15 millions. La perte nette ressort à 16,33 millions d’euros.

    Curetis s’attend par ailleurs au feu vert prochain de la FDA pour son minilabo Unyvero (pour détecter les infections des voies respiratoires inférieures).

  • L'Asie boursière évolue dans la bonne direction

    Bonjour! Les bourses asiatiques évoluent dans la bonne direction, sur fond d'optimisme pour le commerce. Les investisseurs retiennent l'annonce de la Chine sur la propriété intellectuelle, selon laquelle le gouvernement chinois va augmenter les sanctions à l'encontre des entreprises chinoises qui violent la loi sur la propriété intellectuelle, un point de discorde dans les discussions jusqu'alors.

    La Bourse de Hong Kong signe une belle progression de 1,63% après la victoire écrasante des pro-démocratie aux élections locales tenues ce dimanche.

    Ailleurs en Asie, la Bourse de Tokyo a gagné 0,78%.

    Le CSI des grandes capitalisations boursières chinoises engrange 0,48%.

    En Europe, les marchés européens sont attendus en hausse modérée.

    Au menu de la séance : l’indice Ifo du climat des affaires en Allemagne en novembre. Du côté des entreprises, Pernod Ricard cotera ex-dividende et OCI publiera ses résultats du troisième trimestre.

    Des traders en activité sur le NYSE. ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés