1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'emploi US dope les marchés | Google achète Fitbit pour 2,1 milliards en cash | GBL entre au capital de Cepsa

Les marchés européens d'humeur joyeuse grâce au rebond de l'activité manufacturière chinoise et aux chiffres de l'emploi US. GBL investit dans Cepsa. Basic-Fit et Greenyard en forme. AB InBev, Orange Belgium et Euronext dans les recos du jour. Coup de froid pour Hamon et Ontex.
  • A l’agenda ce lundi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve lundi prochain pour une nouvelle séance.

    Au menu : l’indice PMI Markit manufacturier définitif en octobre en Chine, l’indice PMI Markit manufacturier définitif en octobre et l’indice Sentix en novembre en zone euro, et les commandes  à l’industrie en septembre aux Etats-Unis. Les marchés sont fermés au Japon en raison d’un jour férié pour célébrer la culture.

    Du côté des sociétés , Intervest Offices & Warehouses présentera ses résultats du troisième trimestre après Bourse. A l’étranger, Ryanair, Eiffage, PostNL, Ferrari  et Uber annonceront leurs résultats du troisième trimestre.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminées en hausse, dynamisées par des créations d'emplois solides aux États-Unis et une embellie inattendue du secteur manufacturier chinois.

    ASM termine en tête du Stoxx 600 après l'annonce d'un programme de rachat d'actions. Les sidérurgistes profitent des bons résultats d'US Steel. Basic-Fit tient la forme.

    A Bruxelles, Greenyard affiche de nouveau une forte progression, Aperam et Umicore profitent de la tendance positive.

    Bel 20: +0,87%

    AEX: +0,72%

    CAC 40: +0,56%

    DAX: +0,68%

    FTSE 100: +0,56%

    Stoxx 600: +0,57%

  • La Bourse de Stockholm clôture anticipativement à cause d'un problème technique

    La Bourse de Stockholm a clôturé anticipativement en raison d'un problème technique. Elle a fermé à 11 h, deux heures avant la fermeture officielle après de multiples problèmes durant la journée. Nasdaq OMX, qui gère la Bourse, a également dû interrompre momentanément les autres marchés baltiques du groupe (à Copenhague, Helsinki et Reykjavik).

  • Alibaba en hausse après ses résultats

    Alibaba a dégagé sur les trois mois à fin septembre,  deuxième trimestre de son exercice décalé, un chiffre d'affaires en hausse de près de 40% à 119,22 milliards de yuans (15,2 milliards d'euros), contre 116,8 milliards attendus en moyenne selon les données IBES de Refinitiv.
    Les ventes de la division de commerce électronique ont augmenté de 40%, à 101,22 milliards de yuans et celle du "cloud" de 64%, à 9,29 milliards.

     

  • "Les marchés ont repris de la vigueur après la publication d'une progression plus forte que prévu du nombre de créations d'emplois en octobre aux Etats-Unis et une révision favorable des chiffres de septembre, qui fait suite à une lecture relativement optimiste de l'activité manufacturière en Chine."
    Les analystes de Charles Schwab

  • Records à Wall Street après l'emploi US

    Le Nasdaq et le S&P-500 ont ouvert à des niveaux records, après les chiffres meilleurs que prévu des créations d'emploi aux Etats-Unis.

    > L'indice Dow Jones gagne soit 0,58%, à 27.204,42 points.
    > Le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,60% à 3.055,70 points.
    > Le Nasdaq Composite prend 0,46% à 8.330,62 points à l'ouverture.

     Ces deux derniers indices ont battu dès l'ouverture leur record absolu en séance, soit respectivement 3047,87 points pour le S&P 500 et 8119,73 pour le Nasdaq Composite.

  • Wall Street ouvre en hausse

    L'indice Dow Jones prend 0,42% et le Nasdaq 0,44%.

  • Google lance une offre sur Fitbit à 7,35 dollars par action

    Google (Alphabet ) annonce le rachat de Fitbit , un des leaders mondiaux des objets connectés spécialisés dans la fitness, pour quelque 2,1 milliards de dollars.

    La transaction devrait être conclue en 2020, explique Google, qui insiste particulièrement sur l'excellente réputation de Fitbit, notamment en matière de protection des données.

    Les bracelets Fitbit sont omniprésents aux Etats-Unis, où des millions de gens s'y réfèrent continuellement pour mesurer le nombre de pas faits tous les jours.

    ©AFP

  • L'emploi US dope les marchés

    Les marchés d'actions européens accélèrent quelque peu leur progression, après la statistique de l'emploi aux USA (voir post de 13h33). Les gains tournent autour de 0,70% à Amsterdam et de 0,5% à Bruxelles.

    Les contrats à terme sur Wall Street bondissent: le Dow Jones est ainsi attendu en hausse de 0,4%.

    ©REUTERS

  • La faillite d'AC Hartman sans impact sur Greenyard

    The Fruit Farm Group, appartenant au géant de l'alimentaire Hein Deprez, a déposé le bilan de sa filiale néerlandaise AC Hartman.

    Greenyard précise ne pas être liée ni à la société AC Hartman, ni à The Fruit Farm Group, car il s’agit d’un groupe géré séparément, tant sur le plan opérationnel que financier. Greenyard ayant des alternatives pour les produits concernés, il ne s’attend pas à ce que cet événement ait des conséquences négatives pour ses clients. La relance des activités de Greenyard ne sera pas non plus affectée par cet événement, précise le maraîcher dans un communiqué.

    Les résultats semestriels de Greenyard seront publiés le 19 novembre.

  • Les créations d'emploi aux USA supérieures aux attentes

    Le taux de chômage aux Etats-Unis en octobre est légèrement remonté à 3,6% contre 3,5% le mois d'avant, en partie à cause de la grève chez General Motors, mais les créations d'emplois sont restées solides.

    L'économie a créé 128.000 emplois en octobre, un peu plus que prévu.

    Les chiffres d'août et de septembre ont en outre été révisés en hausse de 95.000, selon les données du ministère du Travail publiées vendredi.

    "Au sein du secteur manufacturier, l'emploi a reculé dans la branche automobile et pièces détachées à cause d'une grève", dit le rapport.

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    1. Le moral des troupes boursières est plutôt bon, soutenu par un indicateur chinois qui prend le pas sur le dossier commercial
    2. Les gains varient entre 0,11% à Londres et 0,5% à Amsterdam
    3. Les secteurs sensibles à la croissance chinoise progressent, notamment le compartiment des matières premières (+0,93%)
    4. Wall Street est attendue en hausse de l'ordre de 0,2%
    5. La tendance pourrait avec le rapport mensuel de l'emploi américain, à 13h30
    6. Les tops et les flops de la matinée: Basic-Fit, Galapagos et Greenyard à la hausse; Ontex et Hamon à la baisse
    7. Les recos du jour : AB InBev, Euronext, Orange Belgique

  • GBL co-investit dans Cepsa

    Une annonce à retenir du rapport trimestriel de GBL : la société à portefeuilles, par l'intermédiaire de son fonds Sienna Capital, s'est engagée à investir environ 100 millions d'euros dans Cepsa, la plus grande société pétrolière non cotée en Europe. Une démarche remarquable après sa sortie de Total.

    GBL réalise cette opération en association avec des fonds affiliés au géant américain Carlyle, dans le cadre d'une prise de participation de 37% dans Cepsa.

    Aucun autre détail financier n'a été communiqué. GBL ne précise pas non plus quelle est la hauteur de sa participation dans Cepsa. Sur base d'une valorisation de la société espagnole de l'ordre de 12 milliards de dollars, sa participation devrait être inférieure à 1%.

    ©REUTERS

  • -19%
    Pinterest en chute libre en avant bourse
    L'action du site de partage de photos en ligne Pinterest chute de 19% dans les échanges en avant-bourse, après la publication d'un revenu moyen par utilisateur inférieur aux attentes et des prévisions jugées décevantes.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Amgen, US Steel, Pinterest...

    * US STEEL - Le sidérurgiste a publié jeudi soir une perte trimestrielle moins lourde qu'attendu par le marché grâce à la réduction de ses coûts et à des livraisons d'aciers plats supérieures aux prévisions. Le titre gagne 6,8% dans les échanges hors séance.

    * AMGEN va investir 2,7 milliards de dollars (2,4 milliards d'euros) pour acquérir 20,5% du capital de BeiGene afin de renforcer sa présence en Chine, le deuxième marché pharmaceutique du monde.

    * AMERICAN INTERNATIONAL GROUP - L'assureur a publié vendredi un bénéfice au titre du troisième trimestre contre une perte sur la même période un an plus tôt, marquée par des charges de plus d'un milliard de dollars liées à des catastrophes naturelles.

    * PINTEREST - L'action du site de partage de photos en ligne chute de 19% dans les échanges en avant-Bourse après la publication d'un revenu moyen par utilisateur inférieur aux attentes et des prévisions jugées décevantes.

    * Le secteur des CASINOS pourrait souffrir de l'annonce d'une baisse de 3,2% des revenus des jeux à Macao en octobre, un mois marqué par le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, les tensions à Hong Kong et les célébrations du 70e anniversaire de la République populaire de Chine.

  • Greenyard dépasse les 5 euros

    Greenyard poursuit sa marche en avant entamée depuis son warning "positif" du 29 octobre. L'action bondit de 17% à 5,08 euros, portant à 46% ses gains depuis le relèvement de ses prévisions d'Ebitda.

    Le groupe spécialisé dans les fruits et légumes, qui poursuit actuellement un plan de restructuration visant à mieux se positionner face à une concurrence intense dans son secteur, a relevé ses prévisions pour le premier semestre. Les analystes se sont toutefois montrés prudents sur le titre, car ils estiment que des incertitudes entourent toujours la société, notamment autour de l'amélioration de son bilan.

  • Ontex: -3,44%

    Ontex chute de 3,44% dans des volumes cinq fois plus importants que d'habitude, selon l'agence Bloomberg. Cette baisse ne trouve pas, pour l'instant, d'explication. A suivre.

  • KBC Securities sur GBL

    L'analyste Joachim Vansanten de KBC Securities réagit aux résultats publiés par GBL (voir post de 7h46).

    Vansanten constate que la décote par rapport à la valeur nette d'inventaire est élevée. "Nous estimons la valeur du portefeuille à 119,70 euros. Cela donne une réduction de 24,8% par rapport à une moyenne historique de 23%. Nous trouvons cela remarquable compte tenu des récents développements favorables."

    GBL gagne 0,49% à 90,42 euros dans un marché en hausse de 0,25%.

  • Basic-Fit tient la forme

    L'entreprise néerlandaise Basic-Fit a présenté de bons résultats ce matin, ce qui se traduit par un bond de 6,75% de l'action représentative à la Bourse d'Amsterdam.

    La chaîne de fitness a vu son chiffre d'affaires augmenter de 27% à 371,5 millions d’euros. Cela est dû en partie à l’augmentation de 20% du nombre d’abonnements. L'augmentation des revenus mensuels par client (+ 6%) aide également.

    Le CEO René Moos voit également une forte augmentation du nombre de membres premiums (membres qui paient davantage pour les extras). "Les membres apprécient clairement la valeur ajoutée de notre abonnement premium. Aujourd'hui, 14% de nos membres ont un tel abonnement. De plus, 30% des nouveaux membres souscrivent à un abonnement premium."

    Le PDG indique également que Basic-Fit ouvrira environ 155 nouvelles salles chaque année. En 2019, la société a déjà ouvert 123 clubs de fitness, ce qui porte le total à 752.

    ©ANP

  • Les tops et les flops en Europe

    > Les secteurs les plus sensibles aux développements du dossier commercial figurent parmi les mieux orientés: l'indice Stoxx des matières premières progresse de 0,9%, celui de l'automobile de 0,83%.

    >Les sidérurgistes profitent des résultats meilleurs qu'attendu publiés jeudi soir par l'américain US Steel.

    > Le gestionnaire d'actifs Amundi prend 5%; plusieurs analystes ont relevé leur objectif de cours à la suite des résultats trimestriels publiés jeudi.

    > Le compartiment bancaire perd 0,12, pénalisé par le net repli des rendements obligataires.

    > Suez Environnement cède 1,2%  après la révision à la baisse de la recommandation de JPMorgan, à "neutre" contre "surpondérer".

  • Le point sur les marchés

    Les bourses européennes entament le mois de novembre sur une note positive, après un indicateur rassurant sur l'économie chinoise, qui prend le pas sur les doutes concernant le commerce mondial.

    Les gains varient entre 0,41% à Francfort et 0,16% à Londres. L'Euro Stoxx 50 et le Stoxx 600 gagnent respectivement 0,2 et 0,33%.

    Cette bonne surprise chinoise tempère en partie la déception suscitée jeudi par les informations selon lesquelles les autorités de Pékin doutent de la possibilité d'un accord commercial à long terme avec les Etats-Unis.

    Vendredi, le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que la Chine et les Etats-Unis maintenaient des contacts étroits en vue d'une possible rencontre entre les présidents Donald Trump et Xi Jinping.

    La séance pourrait être plus calme qu'à l'habitude en Europe, la journée étant fériée dans plusieurs pays.

    Aux Etats-Unis, elle sera animée principalement par les chiffres mensuels du marché du travail et l'indice ISM manufacturier américain.

  • ArcelorMittal dopé par US Steel

    ArcelorMittal gagne 1,35%, l'une des plus fortes hausses du Cac 40 et de l'AEX après les résultats de l'américain US Steel. Thyssenkrup grimpe de 2,3% et Salzgitter de 0,5%.

  • RBC taille dans l'objectif de cours d'AB InBev

    L'analyste James Edwardes Jones de la Banque Royale du Canada (RBC) ne voit pas la chute récente de la part d'AB InBev comme une opportunité d'achat. "La perte de parts de marché aux Etats-Unis s’est accélérée au troisième trimestre. C’est un facteur défavorable important pour le brasseur belge, car les États-Unis représentent 30% du chiffre d’affaires".

    L'analyste réduit son objectif de cours AB InBev de 89 à 72 euros. Le géant de la bière gagne 0,5% à 72,40 euros.

    La semaine dernière, AB InBev a publié ses résultats du troisième trimestre. Les chiffres ont montré que les volumes diminuaient à nouveau (-0,5%), et le CEO, Carlos Brito, a lancé un avertissement sur les bénéfices. Depuis lors, le cours de l'action a chuté de 13%. Pour 2019, le titre affiche encore un gain de 25%.

    Jones maintient sa recommandation de "conserver".

    AB InBev bénéficie de 21 conseils d'achat, 10 recommandation de conserver et 3 conseils de vendre.

  • Hamon: -4,3%

    Coup de froid pour l'action Hamon qui perd plus de 4% à 2 euros dans les premiers échanges. Le spécialiste des tours de refroidissement a vu son carnet de commandes se contracter au premier trimestre. Ses marges par contre montrent des signes d'amélioration (voir post de 7h46).

  • |Opening bell|

    Les marchés européens démarrent du bon pied, tonifiés par un indicateur manufacturier chinois au plus haut depuis deux ans qui tempère le regain de préoccupations liées au commerce international.

    • Bruxelles: +0,26%
    • Amsterdam: +0,37%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,38%
    • DJ Stoxx 600: +0,32%

  • "Les marchés européens devraient ouvrir en légère hausse malgré les interrogations qui persistent. Celles-ci concernent les relations commerciales entre Washington et Pékin, l'avancée dans le processus de destitution de Donald Trump, l'arrêt des baisses de taux de la part de la Fed, la vigueur économique mondiale et l'effondrement des rendements américains."
    Les experts de Mirabaud Securities Genève

  • Metro:+2,5% en avant bourse

    L'homme d'affaires tchèque Daniel Kretinsky et son partenaire slovaque Patrik Tkac vont porter leur participation dans le distributeur allemand Metro à 29,99% contre 17,52% en exerçant une option d'achat sur des titres détenus par l'allemand Haniel, a annoncé leur véhicule d'investissement commun EP Global Commerce. Le titre gagne 2,5% en avant bourse.

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues dans le vert après un indicateur chinois rassurant sur la santé de la deuxième économie mondiale, avant les statistiques mensuelles de l'emploi aux Etats-Unis.

    Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,48% pour le CAC 40 à Paris, de 0,24% pour le Dax à Francfort, de 0,1% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,15% pour le Stoxx 600.

    L'indice PMI Caixin-Markit sur l'activité du secteur manufacturier chinois est ressorti supérieur aux attentes.

    Cette bonne surprise tempère en partie la déception venue de Pékin jeudi avec les informations selon lesquelles les autorités chinoises doutent de la possibilité d'un accord commercial à long terme avec les Etats-Unis.

    La séance pourrait être plus calme qu'à l'habitude en Europe, la journée étant fériée dans plusieurs pays.

    Aux Etats-Unis, elle sera animée principalement par les chiffres mensuels du marché du travail.

    Les investisseurs surveilleront aussi l'indice ISM manufacturier américain à 15h.

  • Citibank "achète" Euronext

    Citibank relève sa recommandation sur Euronext à "acheter".

    Euronext bénéficie de 11 recommandations d'achat, 4 de conserver et une de vendre.

  • JPMorgan note Orange Belgique un cran plus haut

    JPMorgan relève son conseil sur Orange Belgium de conserver à acheter.

    La banque d’investissement relève également son objectif de cours à 24 euros, ce qui laisse un potentiel de hausse de 22% par rapport au dernier cours de clôture.

    L'opérateur télécom bénéficie désormais de 12 recommandations d'achat, 9 de conserver et 4 de vendre.

  • Dexia radiée de la cote le 2 décembre

    Euronext Bruxelles a approuvé la radiation des actions Dexia du marché réglementé d’Euronext Bruxelles, demandée par Dexia à l’issue de son assemblée générale extraordinaire du 16 octobre 2019.

    Le dernier jour de cotation sera le vendredi 29 novembre 2019. La radiation sera effective le lundi 2 décembre 2019.

  • Les données de l'emploi US parasitées par la grève chez GM ?

    Les chiffres mensuels du marché du travail aux Etats-Unis, attendus en début d'après-midi, pourraient montrer un ralentissement marqué en raison du long conflit social chez General Motors.

    Le consensus table sur 89.000 créations d'emplois après 136.000 en septembre et sur une remontée du taux de chômage à 3,6%.

    "Ce rapport sur l'emploi relèvera davantage du bruit de fond que d'un véritable signal à cause de la grève chez GM."
    Ryan Sweet
    Economiste senior de Moody's Analytics

  • Thyssenkrupp et Salzgitter en nette hausse en avant bourse

    Thyssenkrupp et Salzgitter respectivement 1,8% et 2,3% dans les échanges en avant bourse selon le courtier Lang & Schwarz, un mouvement qu'un intervenant relie aux résultats meilleurs qu'attendu publiés jeudi soir par l'américain US Steel.

  • Galapagos, GBL, Hamon... quelques valeurs belges à suivre

    > Galapagos - Gilead Sciences et Galapagos indiquent que de nouvelles données issues du programme de recherche-développement sur les maladies inflammatoires seraient présentées à la réunion annuelle de l'American College of Rheumatology / Association of Rheumatology Pofesssionals à Atlanta du 8 au 13 novembre. Les sociétés présenteront notamment des données clés sur le filgotinib dans la polyarthrite rhumatoïde et le rhumatisme psoriasique.

    > GBL - La plupart des voyants sont au vert pour GBL, le holding des familles Frère et Desmarais. Le résultat net consolidé et les cash earnings sur les neuf premiers mois de l'année sont en augmentation, tout comme l'actif net réévalué. Et GBL dispose désormais de 4,2 milliards de liquidités pour d'éventuelles acquisitions. Notre article

    > Hamon - Le spécialiste des tours de refroidissement a vu son carnet de prises de commandes se contracter à 226 milions d'euros au troisième trimestre par rapport à 281 millions d'euros l'année précédente, en raison de l'incertitude liée, durant le premier semestre, au refinancement du groupe. Les marges par contre montrent des signes d'amélioration. La taille des autres commandes se situe dans la tendance du début d’année : des projets de taille moyenne mais comportant de meilleures marges. Le communiqué

  • L'activité manufacturière chinoise se redresse

    L'activité manufacturière en Chine a connu en octobre un rebond inattendu, signant sa meilleure performance depuis plus de deux ans, selon un indice indépendant rendu public ce vendredi, sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis.

    L'indice des directeurs d'achat (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, s'est établi à 51,7 le mois dernier, contre 51,4 en septembre.

    Il s'agit du plus haut niveau de cet indice depuis février 2017.

    Un chiffre supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité et, en deçà, d'une contraction.

    "La demande intérieure et celle à l'international se sont toutes les deux nettement améliorées malgré le bras de fer commercial que se livrent Pékin et Washington."
    Zhong Zhengsheng
    Analyste de CEBM, un cabinet affilié à Caixin

  • L'Asie en ordre dispersé | Regain d'inquiétudes pour le commerce

    L'Asie boursière pointe en ordre dispersé, entre le rebond de l'activité manufacturière chinoise, le repli de son équivalent japonais et un regain d'inquiétudes sur les négociations sino-américaines.

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé en repli de 0,33%%.

    A Hong Kong, l'indice Hang Seng bonifie de 0,62%.

    L'indice CSI des grandes capitalisations boursières chinoises bondit de 1,63%.

    L'agenda de la séance est essentiellement américain, avec plusieurs résultats d'entreprises (AbbVie, Colgate - Palmolive, Exxon...) et, surtout, les chiffres mensuels de l'emploi.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés