1. Les marchés
  2. Live blog
live

L’emploi US entretient l’espoir en bourse | Ageas rémunère, le marché applaudit | L’euro à un niveau inconfortable

La situation sur le front de l'emploi s'est améliorée aux États-Unis. Les marchés en Europe ont repris confiance, mais Wall Street évolue en léger repli. Dividende intérimaire pour Ageas. Claque pour MDxHealth. Trump fait monter la pression contre TikTok et WeChat.
  • Les tops et les flops à Bruxelles

    Les tops 

    Ageas   +6,69%
    Intervest Offices & Warehouses +5,12%
    Bpost    +3,34%
    Biocartis +3,32%             
    Avantium +3,19%                           
    Smartphoto +2,82%       
    Miko +2,78%    

    Les flops 

    Van de Velde -2,72%      
    Nyrstar -2,80% 
    MDxHealth -2,99%          
    Qrf -3,20%          
    IBA -3,26%          
    Keyware -5,37%               
    VGP -5,71%   

  • Les tops et les flops en Europe

    Les tops

    Delivery Hero    2,79%   
    Deutsche Telekom  2,56%           
    Metro   2,76%   
    NN Group           2,45%   
    Rocket Internet 2,43%
    Royal Mail           2,07%   
    Infineon              1,91%   

    Les flops  

    Hugo Boss -2,37%
    Easyjet -2,57%
    ArcelorMittal -2,72%
    Pearson -2,94%
    BP -2,90%
    Glencore -3,23%
    Prosus  -4,03%

  • Europe | Closing Bell

    Bel 20: +0,95% 
    AEX: +0,19% 
    CAC 40: +0,09% 
    FTSE 100: +0,03% * 
    DAX: +0,69% * 
    Stoxx 600 Europe: +0,34% * 

    * Résultats provisoires  

  • Facebook continue de grimper

    L'action du réseau social le plus utilisé au monde poursuit son ascension record. Le titre s'échange à présent au-dessus des 270 dollars à Wall Street, en hausse de 2,42% en début de séance. Depuis son coup de mou du 15 mars dernier, l'action affiche une hausse de 86%. 

  • Wall Street | Les tensions USA-Chine prennent le dessus sur les chiffres de l'emploi

    La Bourse de New York est en baisse vendredi dans les premiers échanges en raison de l'aggravation des tensions entre les Etats-Unis et la Chine, ce en dépit du ralentissement moins important que prévu des créations d'emplois le mois dernier.

    Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 132,9 points, soit 0,49%, à 27.254,08 points et le S&P 500 recule de 0,32% à 3.338,29 points. Le Nasdaq Composite cédait 0,37% à 11.067,30 points à l'ouverture.

    L'action Tencent a chuté de 10% dans les échanges en Asie et sa filiale musicale Tencent Music Entertainment , cotée à New York, perd 4,89%. Les groupes chinois Baidu , JD.com et Alibaba cèdent de 3,01% à 4,22%. M

    Microsoft, qui cherche à racheter les activités américaines de TikTok, abandonne 1,02%. Contre la tendance, T-Mobile US gagne 7,99% après avoir annoncé une hausse plus forte que prévu de ses abonnés et ravi à At&T la place de numéro deux des opérateurs télécoms aux Etats-Unis.

  • L'administration Trump met encore une couche de pression sur la Chine et Hong Kong

    Le département américain du Trésor a imposé vendredi des sanctions à l'encontre de la cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam et 10 d'autres responsables chinois et hongkongais. Ce nouveau coup de pression fait suite au mécontentement des autorités US après la récente répression qui a secoué Hong Kong. Les Etats-Unis dénoncent la nouvelle loi sur la sécurité nationale entrée en vigueur fin juin dans la région administrative spéciale chinoise et le report d'un an des élections législatives décidé par l'exécutif local. 

    Ce message adressé aux Chinois intervient alors que la veille le locataire de la Maison Blanche s'apprête à interdire toute transaction américaine avec les propriétaires chinois de WeChat et de l'application TikTok.

  • Uber: - 5,73%

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: -0,32% 
    S&P 500: -0,35% 
    Nasdaq Composite: -0,39%  

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    GOLDMAN SACHS a revu en forte baisse vendredi le bénéfice trimestriel annoncé le mois dernier pour tenir compte de provisions pour frais de justice liés au dossier du scandale de corruption du fonds souverain malaisien 1MDB.

    Des valeurs, en particulier chinoises, de la technologie pourraient réagir en Bourse aux deux décrets interdisant aux entreprises américaines toute transaction avec les groupes chinois ByteDance, propriétaire de l'application de vidéos TikTok, et Tencent, qui possède l'application de messagerie WeChat

    PFIZER a annoncé vendredi la signature d'un accord pluriannuel avec le laboratoire GILEAD SCIENCES pour l'aider à accroître la fabrication du traitement expérimental remdesivir contre le Covid-19.

    BIOGEN gagne 10,8% en avant-Bourse après avoir annoncé que l'agence américaine du médicament avait accepté d'examiner sa demande de commercialisation du traitement expérimental de la maladie d'Alzheimer, élaboré avec son partenaire japonais Eisai.

    FACEBOOK a temporairement interdit à un comité d'action politique républicain, appelé le Comité de défense du président, de faire de la publicité après qu'il a partagé à plusieurs reprises du contenu jugé mensonger par les contrôleurs d'information du réseau social.

    UBER TECHNOLOGIES a annoncé jeudi que la demande pour son activité de transports de passagers ne s'était que marginalement redressée au deuxième trimestre, ce qui a fait reculer son action de 3% dans les échanges après la clôture en dépit de la croissance de son activité de livraisons de repas.

    T-MOBILE a annoncé avoir enregistré une hausse plus forte que prévu du nombre de ses abonnés au deuxième trimestre et avoir ravi à son rival AT&T la place de numéro deux des opérateurs télécoms aux États-Unis.  

  • Série d'été | Le London Metal Exchange (4/5)

    Direction Londres pour le quatrième volet de notre série consacrée aux parquets des grandes places financières de la planète.  Environ 10% des volumes de transactions sur les métaux de base non ferreux sont négociés au London Metal Exchange, un parquet qui possède l’un des derniers marchés à la criée dans le monde. 

  • L'emploi US, supérieur aux attentes, donne un coup de pouce aux marchés et au dollar

    Les marchés européens redressent la tête après les données sur l'emploi américain.

    > Les futurs sur indices US réduisent leurs pertes. 

    > En Europe, la majorité des indices repassent en territoire positif. L'Euro Stoxx 50 gagne 0,11%. Francfort avance de 0,26%, Amsterdam de 0,18% et Bruxelles de 0,14%. Paris par contre reste en territoire négatif à hauteur de 0,11%.

    > L'indice dollar accroît ses gains.

  • Les chiffres de l'emploi US meilleurs que prévu

    Les créations d'emplois dans le secteur non agricole aux Etats-Unis (NFP) se sont élevées à 1,763 million au mois de juillet, alors que le consensus attendait 1,6 million, après 4,791 millions en juin.

    Des gains d'emplois notables ont eu lieu dans le secteur des loisirs et de l'hôtellerie, l'administration, le commerce de détail, les services financiers et commerciaux et les soins de santé.

    En juillet par rapport à juin, le redémarrage de l'activité a été ralenti par la résurgence du virus dans une large partie du pays, a précisé le département du Travail.

    Le taux de chômage s'est établi à 10,2% contre un consensus Reuters de 10,5% et 11,1% le mois précédent.

    Quant au salaire horaire moyen, il a progressé de 0,2% d'un mois sur l'autre, en regard d'un consensus de -0,5%.

     

  • "Ontex pourrait fournir à ses actionnaires un rendement de 300 à 400%"

    Nouvel épisode dans le feuilleton opposant ENA Capital à Ontex .

    Loin de se satisfaire de l'éviction récente du CEO, Charles Bouaziz, le hedge fund qui détient 15% du capital du fabricant de produits d'hygiène personnelle vient de poster une lettre ouverte à l'intention des (autres) actionnaires d'Ontex.

    Dans ce courrier, ENA Capital demande à Ontex de ....

    (1) revoir immédiatement sa stratégie, réviser son portefeuille de produits et élargir le spectre de son plan de restructuration;
    (2)prévoir une réunion avec le management pour discuter d'un plan de création de valeur, l'action étant actuellement "significativement sous évaluée". Si Ontex suit nos plans, elle pourrait être en mesure de fournir aux actionnaires un rendement de 300 à 400% à moyen terme par rapport au niveau actuel, précise ENA Capital;
    (3) d'envisager des alternatives stratégiques, parallèlement à la recherche d'un PDG et à l'élaboration d'une nouvelle stratégie autonome;
    (4)prévoir une rencontre avec le Président d'Ontex ainsi qu'avec l'actionnaire de référence GBL .

    Ontex perd 0,85% à 11,67 euros.

  • Le début de séance s'annonce négatif à Wall Street

    Les contrats à terme suggèrent une ouverture de Wall Street en baisse, de l'ordre de 0,50%.

    La tendance pourrait évoluer avec la publication, une heure avant l'ouverture, du rapport mensuel sur l'emploi aux Etats-Unis, surtout s'il confirme que la recrudescence des contaminations par le Covid-19 dans plusieurs Etats américains freine la reprise du marché du travail.

    Les investisseurs espèrent par ailleurs un compromis entre les principaux dirigeants démocrates du Congrès américain et l'administration Trump qui permettrait d'assurer le maintien d'un soutien financier public aux millions d'Américains frappés par les conséquences économiques de la pandémie. Mais les discussions de jeudi n'ont pas permis de progrès significatifs.

  • MDxHealth dans le dur

    MDxHealth signe à mi-séance la plus forte baisse à la Bourse de Bruxelles, alors que son test du cancer du cancer de la prostate SelectMDx nécessitera plus de temps pour être remboursé par les autorités sanitaires aux Etats-Unis, un marché crucial pour la biotech.

    En matinée, l'action MDxHealth a chuté de plus de 7,4% à 0,744 euro.

  • "Le potentiel de hausse à long terme de Galapagos l'emporte sur le risque de baisse"

    La chute de l'action Galapagos au cours des deux derniers mois est excessive, indique Degroof Petercam. Elle est liée à la volatilité apportée par le Covid-19 et la lecture des résultats des tests de phase 3 du filgotinib utilisé dans le traitement de la colite ulcéreuse. Ces résultats n'étaient pas parfaits, mais malgré tout compétitifs avec d'autres traitements en cours d'évaluation/approuvés, ajoute l'analyste Benoit Louage.

    Le potentiel de hausse à long terme de l'action Galapagos l'emporte sur le risque de baisse, estime-t-il. "Ceci est d'autant plus vrai compte tenu de la solide position de trésorerie de l'entreprise, ce qui lui offre la puissance financière nécessaire pour soutenir le développement des actifs (pré)cliniques que nous n'incluons pas encore dans la valorisation du titre".

    La recommandation est d'acheter (contre conserver) avec un objectif de cours de 205 euros.

    Galapagos perd 2,46% à 154,70 euros.

  • TikTok hausse le ton après les mesures de Trump

    L'application chinoise de partage de vidéos TikTok a menacé d'engager des poursuites judiciaires après les mesures radicales annoncées la veille par le président américain Donald Trump.

    "Nous utiliserons tous les moyens disponibles pour nous assurer que l'Etat de droit est respecté et que notre entreprise et nos utilisateurs reçoivent un traitement équitable, si ce n'est auprès du gouvernement américain, alors auprès des tribunaux américains."
    Le communiqué de TikTok

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Le rouge domine en Europe, à quelques heures de la publication des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis et dans un climat troublé par les tensions entre Washington et Pékin.

    Les replis varient entre 0,10% à Francfort et 0,46% à Paris. L'Euro Stoxx 50 baisse de 0,20% et le Stoxx 600 de 0,14%.

    L'indice Bel 20 est à l'équilibre (-0,05%), tiraillé entre la progression d'Ageas (+6,2%) et le recul de Galapagos (-3,16%).

    Le président américain a interdit par décret toute transaction avec l'application de partage de vidéos TikTok et l'application de messagerie WeChat d'ici à 45 jours, ce qui signifie que ni l'une, ni l'autre ne pourront plus opérer aux Etats-Unis au terme de ce délai si leurs activités américaines ne sont pas vendues par leurs propriétaires chinois.

    La Chine a dénoncé vendredi "une manipulation et une répression politiques" après les mesures prises par Donald Trump. De son côté, l'application chinoise de partage de vidéos TikTok a menacé d'engager des poursuites judiciaires.

    Cette actualité relègue au second plan l'annonce d'un bond des exportations chinoises sur un an au mois de juillet, les intervenants de marché redoutant des représailles de Pékin après la décision de Washington.

     

    "La Chine pourrait bloquer Apple et Microsoft en Chine. Ceci pourrait être le début d'une guerre des technologies de l'information."
    Nana Otsuki analyste de Monex Securities

  • Le rebond de la production et des exportations se poursuit en Allemagne

    L'économie allemande a poursuivi en juin le rebond amorcé le mois précédent avec une hausse de 8,9% de sa production industrielle, stimulée par un bond de 14,9% de ses exportations, montrent deux indicateurs publiés vendredi par Eurostat, l'office fédéral de la statistique.

    Les chiffres de la production, des importations et des exportations restent inférieurs aux niveaux d'avant la pandémie mais la hausse des exportations d'un mois sur l'autre a été la plus forte depuis près de 30 ans, grâce notamment à une forte demande de la part de la Chine (+15,4%).

    Les ventes vers les Etats-Unis, dont l'économie souffre d'une recrudescence des cas de contamination au Covid-19, ont en revanche baissé de 20,7%.

  • Un broker dégrade VGP

    KBC Securities dégrade VGP d'acheter à "conserver", "après la forte hausse de l'action hier à 129,6 euros sur base des résultats préliminaires du premier semestre en ligne avec nos estimations".

    Le broker retire également la valeur de sa "Dynamic Top Pick List", "compte tenu du potentiel de hausse limité".

    VGP perd 0,77% à 128,60 euros.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens démarrent en petite baisse, affectés par le regain de tension entre Pékin et Washington au sujet des plateformes Tiktok et WeChat dans un contexte de statistiques économiques mondiales relativement favorables.

    L'indice DJ Stoxx 600 perd 0,20% et l'Euro Stoxx 50 0,15%.

    L'indice Bel 20 perd 0,39% dans le sillage de la baisse supérieure à 2% de Galapagos . L'impact de ce repli est en partie compensé par la progression de 5% d'Ageas . Autre évolution de cours notable au sein de l'indice: KBC et son repli de 2,25%.

    Hors indice MDxHealth chute de 7% tandis qu'Hyloris gagne 1,7%.

    A Amsterdam, Prosus chute de 5,7%, lesté par sa participation qu'elle détient dans Tencent, le propriétaire de WeChat.

    Les investisseurs attendent à 14h30 les données mensuelles sur l'emploi américain.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: -0,32%
    Bruxelles: -0,02%
    Paris: =
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,12%
    DJ Stoxx 600: =

    Ageas: +4,55%
    MDxHealth: -5,47%
    Hyloris:+1,7%
    Montea: -0,83%
    Galapagos: -0,22%
    Celyad: -0,12%

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues en repli, un décret de Donald Trump augmentant la pression sur des applications chinoises qu'il accuse de porter atteinte à la sécurité des Etats-Unis.

    D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres pourraient reculer de 0,1% à 0,2% en début de séance.

    Les indices européens réagiraient ainsi avec davantage de modération au regain de tension entre Pékin et Washington que les indices asiatiques, nettement dans le rouge à l'approche de la clôture.

    Le président américain a interdit par décret toute transaction avec l'application de partage de vidéos TikTok et l'application de messagerie WeChat d'ici à 45 jours, ce qui signifie que ni l'une, ni l'autre ne pourront plus opérer aux Etats-Unis au terme de ce délai si leurs activités américaines ne sont pas vendues par leurs propriétaires chinois.

    Le regain de tension entre les Etats-Unis et la Chine relègue au second plan l'annonce d'un bond des exportations chinoises sur un an au mois de juillet, les intervenants de marché redoutant des représailles de Pékin après la décision de Washington.

     

    "La Chine pourrait bloquer Apple et Microsoft en Chine. Ceci pourrait être le début d'une guerre des technologies de l'information."
    Nana Otsuki
    Analyste de Monex Securities

  • Celyad, MDxHealth & Montea

    Deux autres sociétés belges à tenir à l'oeil ce vendredi puisqu'elles ont publié des communiqués après la clôture jeudi soir.

    > Au 30 juin 2020, Celyad Oncology avait une position de trésorerie d'environ 26,7 millions d'euros (30,0 millions de dollars). La biotech s'attend à ce que la position de trésorerie existante soit suffisante, sur la base de l'étendue actuelle des activités, pour financer les dépenses d'exploitation et les dépenses en immobilisations jusqu'au troisième trimestre de 2021. > Le communiqué des résultats semestriels de Celyad

    > MDxHealth - Le régime d'assurance-maladie américain Medicare retarde le remboursement crucial du test SelectMDx pour le cancer de la prostate. > Le communiqué

    > Montea annonce un résultat EPRA de 27,3 millions d'euros au premier semestre, 13% de mieux qu'un an avant. Par action, cela représente 1,72 euro (+5% sur un an). La SIR spécialisée dans l'immobilier logistique confirme sa prévision d'une augmentation du dividende par action suivant la croissance du résultat EPRA par action, soit de 5 % par rapport à 2019, pour passer de 2,54 euros à 2,67 euros, sur la base d'un taux de distribution de 80 %. > Le communiqué de Montea

  • "Achetez Hyloris"

    KBC Securities démarre la couverture d'Hyloris Pharmaceuticals , "une société biopharmaceutique innovante qui se concentre sur l'ajout de valeur par la reformulation de médicaments pharmaceutiques bien connus". L'entreprise comble ainsi les lacunes dans le système de santé qui n'ont pas été comblées par les grandes sociétés pharmaceutiques, précisent les analystes de KBCS.

    L'objectif de cours est de 11,5 euros avec une recommandation d'achat.

    Hyloris a clôturé à 10,50 euros jeudi.

  • 5,6 milliards d'euros dans les caisses de Galapagos

    Galapagos a plus que doublé son chiffre d'affaires au cours des six derniers mois, principalement grâce aux paiements de son partenaire américain Gilead. Cela a également permis à la société belgo-néerlandaise de consacrer plus d'argent à la recherche et au développement ainsi qu'à la préparation de la commercialisation du filgotinib, un médicament contre les rhumatismes, en Europe, ce qui a entraîné une perte nette plus importante.

    Galapagos disposait de 5,6 milliards d'euros dans ses caisses après le premier semestre. L'entreprise pense toujours qu'entre 400 et 430 millions d'euros seront dépensés cette année en raison des investissements et des coûts.

  • Le résultat net d'Ageas surpasse les prévisions des analystes

    Pour ce qui concerne les résultats à proprement parler, Ageas a réalisé un résultat net de 339 millions d’euros au deuxième trimestre, surpassant les prévisions des analystes qui misaient sur un bénéfice net de 225,5 millions d’euros.

    L’assureur explique ces chiffres par "l’excellent résultat en non-vie qui compense amplement le résultat plus faible en vie".

  • Jozef De Mey quitte la présidence d'Ageas

    Deuxième annonce d'Ageas (après celle sur le dividende) en marge des résultats trimestriels. Jozef De Mey a décidé de se retirer de la présidence du Conseil d’Administration d’ageas à dater du 22 octobre 2020, à l’occasion de l’assemblée des actionnaires.

    Ce départ anticipé est le fruit d’une décision personnelle prise par le Président. L’expiration de son mandat actuel était prévue pour le 19 mai 2021.

    Jozef De Mey avait rejoint le groupe Ageas en 1990. Il y a exercé les fonctions de directeur général de Fortis International, CEO de AG, et a été nommé membre du Comité exécutif en septembre 2000 où il était responsable des activités d'assurances belges et internationales, où il fut à l’initiative de l'expansion des activités en Asie.

    En février 2009, il est devenu le président non-exécutif du conseil d'administration et il a dirigé Ageas au travers de l’héritage Fortis.

    ©Frank Toussaint

  • Dividende intérimaire pour Ageas; pas de nouveau programme de rachats d'actions pour l'instant

    Ageas annonce qu'elle organise le jeudi 22 octobre 2020, une assemblée générale extraordinaire en vue d’approuver le paiement du dividende intermédiaire de 2,38 euros par action.

    Cette décision va à l'encontre des recommandations de la Banque nationale de Belgique qui avait une nouvelle fois demandé la semaine dernière aux banques et aux assureurs d'attendre jusqu'en janvier 2021 avant de verser un dividende.

    Ageas indique que la Banque Nationale de Belgique a été informée de sa décision de verser un dividende intérimaire.

    Compte tenu des nouvelles recommandations émises par la Banque Nationale de Belgique, le lancement d'un nouveau programme de rachat d'actions sera retardé.

  • Le Nasdaq au-dessus des 11.000 points

    La Bourse de New York a fini en hausse jeudi après un début de séance hésitant, portée par les géants de la technologie, qui ont fait passer le Nasdaq Composite pour la première fois de son histoire au-dessus de la barre des 11.000 points. Apple , qui a pris 3,5%, et Facebook , en hausse de 6,5%, ont soutenu tous les indices.

    > L'indice Dow Jones a avancé de 185,46 points à 27.386,98.
    > Le S&P-500, plus large, a pris 21,39 points, soit 0,64%, à 3.349,16.
    > Le Nasdaq Composite a progressé de 109,67 points (1,00%) à 11.108,07 points.

     

    "Les marchés sont incroyablement résilients. Il y a beaucoup de crainte de rater une occasion et il y a les piliers solides, les géants de la technologie qui continuent à faire monter le marché."
    Sal Bruno, d'IndexIQ à New York

  • Les exportations chinoises

    Les exportations de la Chine ont progressé de 7.2% en juillet, les importations ont quant à elles baissé de 1.4%, d'après les données publiées vendredi par les douanes chinoises.

    Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un déclin de 0,2% par rapport à l'année précédente après une hausse inattendue de 0,5% en juin.

    Les importations étaient attendues en hausse de 1.0% après une hausse de 2,7% le mois précédent.

    Selon les données des douanes, l'excédent commercial de la Chine en juillet ressort à 62,33 milliards de dollars, contre 46,42 milliards de dollars en juin, alors que les économistes anticipaient en moyenne un montant de 42 milliards de dollars.

  • Trump fait chuter la bourse de Hong Kong

    Bonjour! La bourse de Hong kong se démarque à la baisse ce vendredi matin en chutant de plus de 2%, pénalisée par la dégringolade de 10% de Tencent, propriétaire de la messagerie WeChat.

    Donald Trump a encore fait monter la pression jeudi contre le populaire réseau social, ainsi que la plateforme chinoise WeChat, avec des décisions radicales, de nature à envenimer les tensions avec la Chine.

    Le président a signé un décret interdisant, d'ici 45 jours, toute transaction "des personnes sous juridiction américaine" avec ByteDance, la maison-mère chinoise de TikTok.

    Le président a signé un décret du même ordre contre la plateforme WeChat, qui appartient au géant chinois Tencent.

    Les applications mobiles détenues par la Chine "menacent la sécurité nationale, la politique étrangère et l'économie des Etats-Unis", selon le président.

    Ailleurs en Asie, Shanghai perd 2% et la bourse de Tokyo 0,7%.

     

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés