"L'espoir de voir Bernanke adopter un ton doux"

©BELGA

L'Europe boursière a entamé la semaine sur une note positive, soutenue par l'enthousiasme de Wall Street (+1%) et l'espoir des investisseurs de voir la Fed poursuivre sa politique monétaire accommodante.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux...

David Collin (david.collin@lecho.be / @DavidCollin826) et François Remy (francois.remy@lecho.be / @francois_remy) sont vos "livebloggers" du jour. Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:56

Les actions européennes ont rebondi presque mécaniquement après leur plus longue série de pertes hebdomadaires en 14 mois. Les investisseurs ont surmonté leurs craintes de voir la Fed retirer son soutien à l'économie américaine à la veille de sa réunion de politique monétaire.

  • Telefonica, la société la plus endetté d'Europe, a vu son cours progresser de 2,3% grâce à l'intérêt que lui porte l'opérateur américain AT&T.
  • Saipem, le numéro un de l'ingénérie pétrolière en Italie, a dégringolé de près de 30% pour atteindre son niveau le plus bas en 4 ans.
  • Le concepteur de microprocesseurs ARM Holdings (-3,71%) a poursuivi son repli en raison de craintes sur ses prochains résultats 
  • Les indices nationaux affichent des gains sur 14 des 17 places financières de l'Europe occidentale ouvertes ce lundi.

 

17:51

Closing Bell

  • Cac 40 +1,54% à 3.863 points 
  • Dax +1,08% à 8.215 points 
  • AEX +0,81% à 350,81 points 
  • FTSE 100 +0,35% à 6.330 points

 

17:41 

Néerlandaise et Française en tête du Bel 20

Passé sous le seuil symbolique des 2.600 points mardi dernier, l’indice Bel 20 s’est réinstallé au dessus ce lundi (2.623) en profitant de la tendance optimiste de l’Europe boursière avant la Fed.

Montagne russe du jour, l’action Belgacom. Le cours a décrit un bond de 3% avant de réduire de plus de moitié en séance pour clôturer sur un bonus de 1,86%.

La Société Générale a revu à la baisse son objectif de cours à 15 euros. Soit un potentiel repli de 12,8% par rapport à la clôture de vendredi dernier.

Exane BNP Paribas a légèrement revu à la hausse son target price, à 18 euros. Mais l’analyste a relevé son conseil sur l’action Belgacom, à neutre contre sous-performer avant.

La première interview du nouveau CEO de Telenet accordée au Tijd a livré quelques éléments intéressants pour l’analyste de KBC Securities.

John Porter a d’abord présenté l’ancrage local comme un atout, avant d’estimer que la plus grande menace planant sur le business model de Telenet ne provenait non pas de Belgacom mais des applications over-the-top telles que Netflix, Google TV et autres réseaux peer-to-peer.

Plutôt qu’innover, Telenet mettra davantage l’accent sur la fidélisation des clients, en valorisant la gamme des produits existants.

Porter a aussi évoqué l’élargissement du partenariat avec Mobistar. Aucun argument de nature à enflammer le cours de Bourse. L’action a d’ailleurs terminé à l’équilibre (+0,01%).

Les stars de l’indice directeur belge étaient étrangères: la banque Delta Lloyd a pris la tête des progressions, s’adjugeant 3,07%.

Tandis que l’énergéticien GDF Suez, a signé la deuxième performance (+ 2,07%).

Les investisseurs en Umicore garderont à l’œil les développements du secteur automobile. Honda a postposé la production de ses véhicules hybrides électriques en Chine de 3 ans.

 

16:47 L'indicateur immobilier NAHB bien meilleur que prévu sur les constructions aux Etats-Unis en juin, a accéléré la hausse des indices en cours de matinée, "suggérant que le secteur continue à participer à la croissance" du pays, a noté Jennifer Lee, de BMO Capital Markets.

 

16:19 

 

16:11 

Le sentiment des promoteurs américains s'est encore amélioré en juin avec un indice à plus de 50 pour la première fois depuis le début de la crise immobilière il y a sept ans, montre l'enquête mensuelle de la fédération des constructeurs de logements NAHB publiée lundi. 

 

15:59 

 

15:52 Quoique entièrement tournée vers la réunion de deux jours de politique monétaire de la Fed qui s'ouvrait mardi, la place new-yorkaise entame la semaine de bonne humeur.

 

15:37 La Bourse de New York a entamé la séance en hausse, un bon indicateur américain aidant les indices à rebondir à la veille du début d'une réunion très attendue de la Banque centrale américaine.

Wall Street avait achevé dans le rouge vendredi une semaine très volatile, les investisseurs penchant pour la prudence à l'orée du week-end avec des chiffres américains mitigés: le Dow Jones avait cédé 0,70% à 15.070,18 points, et le Nasdaq 0,63%, à 3.423,56 points.

 

15:31

Express

Wall Street ouvre en hausse: Dow Jones +0,58%, Nasdaq +0,85%

15:18 L'action Saipem poursuit sa descente aux enfers cet après-midi. L'explication? Saipem a annoncé vendredi soir s'attendre désormais à une perte nette de 300 à 350 millions d'euros cette année, en raison notamment de la détérioration de ses relations avec l'Algérie. Il s'agit du deuxième avertissement en six mois pour la compagnie. Eni, qui détient 43% de l'entreprise, cède pour sa part 2%.

 

14:57 Je vous livre ici tous les détails de l'indice "Empire State".

Express

La croissance du secteur industriel s'est dans l'ensemble accélérée en juin dans l'Etat de New York mais un examen plus attentif des composantes de l'indice de la Réserve fédérale de New York paru lundi donne un aperçu de la situation bien moins encourageant.

L'indice "Empire State" est ressorti à 7,84 contre -1,43 en mai, alors que les économistes l'attendaient en moyenne à zéro, niveau de démarcation entre croissance et contraction.

La composante des commandes nouvelles fléchit toutefois à -6,69 contre -1,17, tandis que celle des stocks tombe à -11,29 contre -7,95.

La composante des effectifs se rétracte à zéro contre 5,68 et celle de la durée hebdomadaire du travail fléchit à -11,29 contre -1,14.

Les perspectives des entreprises restent relativement solides cependant, leur composante à un horizon de six mois ressortant à 24,98 contre 25,48.

Cet indice est l'un des premiers à donner un aperçu de la conjoncture industrielle mensuelle des Etats-Unis.

14:32 USA: bond de l'activité manufacturière de la région de New York à 7,8 en juin.

 

14:11 Quelques nouvelles sur l'IPO de bpost. La fourchette de prix a été revue à 13,75 euros - 15 euros contre 12,5 euros - 15 euros avant. bpost indique avoir reçu des marques d'intérêts pour l'ensemble des titres offerts. Le carnet d'ordres sera clôturé le 19 juin.

 

13:44 Les valeurs à suivre aujourd'hui à Wall Street:

HOT STOCKS

  • Boeing va lancer cette semaine au salon du Bourget la version allongée de son modèle 787 Dreamliner avec jusqu'à 100 commandes d'un montant global un peu inférieur à 30 milliards de dollars (22,5 milliards d'euros). Boeing, comme Airbus, ont tous deux commencé à engranger des commandes avec l'ouverture du salon aéronautique. 
  • Advanced Micro Devices: Les perspectives s'améliorent pour le deuxième fabricant mondial de microprocesseurs pour ordinateurs personnels, dont le chiffre d'affaires a fortement baissé l'an dernier, estime le magazine Borron's. Le rachat l'an dernier de SeaMicro, spécialiste des serveurs informatiques, dope les comptes du groupe, note-t-il. En avant-Bourse, l'action AMD grimpe de 6,6% à 4,20 dollars.
  • Orchard Supply Hardware Stores a déposé une demande de règlement judiciaire au titre du chapitre 11 de la loi sur les faillites alors que le distributeur Lowe's Companies s'apprête à racheter une majorité de ses actifs pour 205 millions de dollars (154 millions d'euros) en numéraire. Orchard Supply est issu d'une scission de Sears fin 2011. 
  • AT&T: Telefonica a démenti lundi avoir reçu une manifestation d'intérêt de la part d'AT&T, réfutant ainsi les informations d'un journal espagnol selon lesquelles le gouvernement a mis son veto à une offre d'achat de 70 milliards d'euros de l'opérateur américain. 

 

13:31 

Certains envisagent toutefois une reprise du "rally" à court terme si Ben Bernanke apaise les craintes d'un ralentissement prématuré de ses injections de liquidités dans l'économie et les marchés.

 

 

 

13:19

 

13:09 A vous signaler: le bond de 9% de l'action Nexity à la Bourse de Paris. Le titre est dopé  par les mesures fiscales favorables au secteur de l'immobilier qui viennent d'être annoncées par l'Etat français.


Coup sur coup, deux mesures favorables à l'immobilier ont été annoncées par l'Etat:

  • baisse à 10% de la TVA pour l'investissement dans le logement intermédiaire;
  • et un abattement exceptionnel pour 2014 sur les plus-values de cessions immobilières, qui pourrait être appliqué dès l'automne.

Des nouvelles qui ne peuvent que profiter au marché immobilier et aux sociétés de ce secteur, souligne-t-on dans les salles de marché.

 

12:30 |Le point en milieu de journée en Europe|

Les marchés européens accélèrent légèrement leurs gains en fin de matinée. Les investisseurs sont encouragés par la hausse de Tokyo un peu plus tôt, tout en restant prudent jusqu'à la fin de la réunion de la banque centrale américaine mercredi.


Les boursiers craignent un ralentissement des rachats d'actifs de la Fed qui ont permis, depuis de nombreux mois, de soutenir les indices boursiers. Cette échéance majeure laisse peu de place à une autre actualité.

Sur le front des valeurs,

  • les valeurs télécoms sont particulièrement recherchées. C'est le cas pour les actions Belgacom, France Télécom ou encore Telefonica.
  • Philips profite d'un relèvement de rating chez Deutsche Bank. Quant à l'action ABB, elle doit sa forte progression à la nomination d'Ulrich Spiesshofer, responsable de la division automatisation industrielle et entraînements du groupe, au poste de directeur général en remplacement de Joe Hogan.
  • Au rayon des baisses, Saipem s'effondre à la Bourse de Milan (voir le post précédent).

12:20 Le titre  Saipem est toujours en chute libre. La société italienne d'ingénierie et exploration pétrolière est victime d'un avertissement sur ses résultats, le deuxième depuis le début de l'année et l'annonce d'importantes "difficultés commerciales en Algérie". A 12h15, le titre chutait de 25,71% à 14,94 euros, dans un marché en légère hausse. Le groupe Eni, principal actionnaire de Saipem, reculait de son côté de 1,72% à 16,55 euros.

Envie de discuter de l'actualité boursière? Le live chat de Lecho.be est ouvert!

 

 

 

11:10 Deutsche Bank est passé à l'achat sur le titre Philips ce matin. La banque était auparavant à "conseRver". Dans les faits, cela se traduit par un gain de près de 5% pour le titre.

 

10:45 |Le point en milieu de matinée en Europe|

Les marchés européens évoluent en hausse, trouvant dans le rebond de la Bourse de Tokyo une source suffisante d'optimisme, dans une séance peu chargée en attendant la réunion mensuelle de la Banque centrale américaine (Fed). Paris et Francfort affichent des gains supérieurs à 1%. Bruxelles, Madrid et Londres gagnent 0,6%. Milan est dans le rouge, plombée par le plongeon de Saipem.

Le Nikkei, très volatile ces derniers temps et source d'inquiétude pour les marchés européens, a rassuré quelque peu lundi en finissant en hausse de presque 3% une séance qu'il avait débuté en nette baisse.

Désormais les investisseurs ont surtout le regard tourné vers l'autre côté de l'Atlantique. "La tension monte avant la réunion de la Fed" mardi et mercredi, ce qui place l'indice Dax dans l'expectative, écrit ainsi Wolfgang Albrecht, analyste de LBBW.

"La crainte que la Fed ne limite ses mesures d'achat d'obligation pèse de nouveau comme une épée de Damoclès sur les marchés", ajoute-t-il.

En attendant, le sommet du G8, qui se déroule lundi et mardi en Irlande du Nord, ne devrait pas avoir un grand impact sur les marchés, même si le sujet de l'évasion fiscale restera au coeur de la rencontre. "Le sommet du G8 va coûter beaucoup d'argent, mais il est peu probable que cela fasse quoi que ce soit d'autre", estime Paul Donovan, analyste chez UniCredit.

L'agenda économique européen est par ailleurs quasiment vide.

 

09:57 Le secteur télécom est en tête des hausses en Europe ce matin. L'actualité sur les valeurs du secteur est riche.

  • Belgacom (+3,5%) - Exane a relevé son opinion sur la valeur à "neutre".
  • Telefonica (+2,6%) - Selon le journal El Mundo, le gouvernement espagnol aurait mis son veto à une offre d'AT&T sur le groupe télécom espagnol.
  • France Télécom -  L'action gagne 2,3% grâce au soutien de l'Etat à son patron Stéphane Richard. Ce dernier est mis en examen dans le cadre de l'affaire concernant l'arbitrage de Bernard Tapie.
  • Le broker JP Morgan est passé à "vendre" sur le secteur.

 

09:40 Telefonica a démenti lundi avoir reçu une manifestation d'intérêt de la part d'AT&T , réfutant ainsi les informations d'un journal espagnol selon lesquelles le gouvernement a mis son veto à une offre d'achat de 70 milliards d'euros de l'opérateur américain.

"Telefonica n'a reçu aucune approche ou manifestation d'intérêt, orale ou écrite", a déclaré un porte-parole du groupe espagnol à Reuters.

Selon le journal El Mundo, qui cite des sources proches du dossier, un représentant d'AT&T a informé le gouvernement du projet de rachat de Telefonica mais s'est heurté à un refus de Madrid.

El Mundo précise de son côté que le sujet a été débattu au sein des ministères de l'Economie et de l'Industrie ainsi que dans l'entourage du Président du gouvernement, Mariano Rajoy.

AT&T recherche actuellement des opportunités de croissance hors des Etats-Unis, y compris par le biais d'acquisitions, notamment dans les services aux entreprises.



De son côté, Telefonica, dont la dette avoisine 52 milliards d'euros, est affaibli par la crise économique en Europe et notamment en Espagne. Le groupe réalise plus de la moitié de son chiffre d'affaires en Amérique latine.

 

09:38 Pour rappel, la Fnac entre en Bourse ce jeudi.

09:36 L'industriel allemand Siemens va progressivement arrêter d'ici 2014 son activité dans l'énergie solaire, faute de lui avoir trouvé un acheteur. Sept mois après avoir annoncé sa mise en vente, "nous avons reçu quelques intérêts, mais pas pu réaliser une vente. En conséquence, l'activité va maintenant être arrêtée", a déclaré à l'AFP un porte-parole. Dans le photovoltaïque, Siemens emploie quelque 280 salariés.

09:29 |Le point à l'ouverture des marchés en Europe|

Une demi-heure après les premières transactions, les indices européens sont en hausse lundi. Les investisseurs sont dans l'attente de l'issue mercredi de la réunion de la Fed afin d'en savoir plus sur la longévité de ses mesures de soutien. Les gains tournent aux alentours de 0,5%.

Les investisseurs vont être également attentifs à la réunion des chefs d'Etat et de gouvernement du G8 qui débute lundi en Irlande du Nord.



09:16 Saipem s'effondre ce matin: -22% pour l'action ce matin à Milan. Saipem, détenu à 42% par ENI, a revu à la baisse ses prévisions vendredi pour la deuxième fois depuis le début de l'année, et a dit s'attendre désormais à une perte nette sur 2013, en raison notamment de la détérioration de ses relations avec l'Algérie. ENI pour sa part tombe de 4%

 

 

09:07 Avec un gain de 3%, Belgacom s'inscrit largement en tête du Bel20. L'action profite d'un relèvement de rating d'Exane de "sous performance" à "neutre".

 

09:02 | Opening Bell |

Amsterdam: +0,43%
Bruxelles: +0,21%
Francfort: +0,64%
Londres: +0,40%
Paris: +0,46%
Milan: +0,06%
Madrid: +0,76%

 

08:55 Le calendrier macroéconomique est pauvre ce lundi. Seul chiffre important, l'activité industrielle dans la région de New York en juin. Peu d'autres évènements devraient retenir l'attention des investisseurs. Ils devraient toutefois être attentifs à la réunion du G8 qui commence ce lundi et se poursuit jusqu'au 18 juin.

 

08:41

 

08:25 JP Morgan passe à "vendre" sur le secteur télécom européen contre "neutre avant. Par contre les valeurs cycliques et les minières sont relevées à "neutre" contre "sous pondérer" avant. Le compartiement de l'énergie est remonté à "surpondérer" contre "neutre. Total mais aussi BP et Technip sont les valeurs préférées de JP Morgan dans ce groupe.


Traders-alert: hou de EU-telco-spelers in de gaten: JPMorgan verlaagt rating voor de hele sector naar Underweight (Sell is dat) van Neutral— Tom Simonts (@TSimonts) June 17, 2013

 

08:13 La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 2,73% lundi, soutenue par les valeurs défensives, après une ouverture dans le rouge.

 

08:10

Quel est le bon moment pour commencer à priver un drogué de sa méthadone ? C'est, imagée, la question à laquelle vont devoir répondre les 19 membres du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine mardi et mercredi.

Il semble qu'ils soient d'accord sur un point: il faudra bientôt réduire les achats d'actifs que la Fed maintient au rythme de 85 milliards de dollars (64 milliards d'euros) par mois dans le cadre de sa politique d'"assouplissement quantitatif" (QE). Reste à trouver le bon moment, une question sur laquelle ils ont pour l'instant des opinions divergentes.

Ces dernières semaines, même les plus ardents défenseurs du QE, à commencer par le président de la Fed, Ben Bernanke, ont laissé entendre qu'il ne faudrait plus attendre trop longtemps avant de réduire les achats.

Pour leur part, les opposants au programme jugent qu'il est grand temps de passer des paroles aux actes, afin de ne pas compromettre l'efficacité de la politique monétaire.

En déclarant le 22 mai que la Fed pourrait réduire le rythme de l'assouplissement quantitatif au cours de l'une des "prochaines réunions", Ben Bernanke a déclenché un mouvement de baisse marquée des Bourses et des emprunts d'Etat qui touche la plupart des marchés mondiaux.

 

08:09 Les marchés européens semblent manquer d'allant. Les contrats à terme laissent entrevoir une ouverture attentiste avant le comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) qui débute mardi.

Les marchés espèrent que les responsables de la Fed leur donneront mercredi des indications sur le calendrier et les modalités du retrait progressif des mesures d'assouplissement quantitatif.

 

08:05 La Bourse de Tokyo affiche un gain de plus de 2% peu avant la clôture, soutenue par les valeurs défensives qui ont contribué au retournement à la hausse du marché après une ouverture dans le rouge. Tokyo profite également de rachats à bon compte après la forte correction de ces dernières semaines sur des craintes d'une réduction plus rapide que prévu du rythme des rachats d'actifs de la Réserve fédérale.


08:03
Bonjour à toutes et tous. L'édition du Market Live de Lecho.be démarre ici. Merci de suivre avec nous cette séance boursière.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect