1. Les marchés
  2. Live blog
live

"L'été est lancé: les volumes et les variations sont limités"

Les marchés actions européens ont démarré la semaine sur une note positive, porté par le secteur des ressources de base. Chez nous, AB InBev a profité des commentaires de Goldman Sachs. Engie se dit confiant pour ses résultats semestriels.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en petite hausse ce lundi, même si l'attentisme prédominait avant un discours de la présidente de la Fed et le début de la saison des résultats.

    "Il n'y a pas vraiment de dynamique, ni de tendance claire sur le marché", a observé Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque. L'une des raisons de cet attentisme est que l'on "a du mal à avoir une lecture lisible sur ce que vont faire les banques centrales". L’analyste précise qu'à ce titre, l'audition de la présidente de la Fed Janet Yellen devant le Congrès américain mercredi constitue le principal événement de la semaine.

    Le Dax allemand a progressé de 0,46%, le Cac 40 de 0,40% et le Footsie britannique de 0,26%.

    Marc Coucke aménage son portefeuille

    Le Bel 20, indice phare de la Bourse de Bruxelles, a évolué dans une fourchette de 20 points avant de clôturer sur une progression de 0,24% à 3.845,08 points. Dans le peloton de tête, bpost a grimpé de 1,69% à 21,42 euros, Umicore de 1,17% à 60,61 euros et AvH de 1,08% à 150,05 euros.

    Le titre AB InBev a gagné 0,97% à 98,30 euros suite aux commentaires positifs de Goldman Sachs. Dans une note sectorielle publiée lundi matin, la banque d’investissement américaine a réitéré sa recommandation à "acheter", ajoutant la valeur dans sa "conviction list". Son objectif de cours passe de 114 à 121 euros. Le broker Jefferies a par contre réduit son objectif de cours à 115 euros contre 120 euros auparavant. Sa recommandation reste toutefois à "acheter".

    La directrice générale d’Engie (+0,50% à 13,16 euros), Isabelle Kocher, a affirmé que le groupe aborde ses résultats semestriels avec "beaucoup de confiance". "La dynamique est très bonne sur le plan commercial (..). Je suis extrêmement confiante parce que tout ce que je vois depuis que nous avons démarré (notre plan stratégique), et crescendo, c'est le fait que les métiers que nous avons choisis (..) ont un potentiel vraiment considérable", a-t-elle expliqué. Pour mémoire, le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité publiera ses résultats semestriels le 28 juillet avant Bourse.

    Le secteur des télécoms a connu une séance mouvementée suite à un récent rapport des autorités de régulation qui évoquent différentes situations de position dominante. Proximus a lâché 0,78% avant de terminer sur une hausse de 0,62% à 30,80 euros. Telenet a pris 0,72% et Orange Belgium 2,20%. Une consultation auprès des acteurs du marché est lancée et KBC Securities s’attend à ce que les nouvelles directives prennent effet en février/mars 2018.

    De son côté, Asit Biotech a encore gagné 12,44% à 4,89 euros, effaçant petit à petit son plongeon de la semaine dernière. CFE a pour sa part repris 3,80% à 123 euros.

    Marc Coucke a fait le ménage dans son portefeuille. Il a vendu, fin juin, 1 million d'actions Option (+4,55% à 0,09 euro) pour 91.200 euros et a acquis 1.071.428 actions Mithra (+0,88% à 8,90 euros) au prix unitaire moyen de 8,4 euros.

  • Nouvel achat aux Pays-Bas pour Aedifica

    La société immobilière réglémentée Aedifica  a annoncé après la clôture des marchés européens l'acquisition d'une résidence de soins à construire à Ede (Pays-Bas), d'une capacité de 42 unités. Le montant total de l'investissement, y compris la rénovation, s'élèvera à environ 9 millions d'euros. Lien vers le communiqué

    Il s'agit du 14e investissement (le huitième aux Pays-Bas) réalisé par Aedifica depuis son augmentation de capital de 219 millions d'euros clôturée fin mars dernier, ce qui porte le montant total investi jusqu'ici à 111 millions d'euros. "D'autres investissements suivront", promet son CEO, Stefaan Gielens.

  • Clôture des marchés européens

    DAX +0,46%

    AEX +0,42%

    CAC 40 +0,40%

    BEL 20 +0,24% 

  • Sanofi présente de nouveaux résultats positifs dans l'hémophilie

    Sanofi  , via son entité dédiée aux maladies rares Sanofi Genzyme, et son partenaire, la biotech américaine Alnylam (ALNY), ont présenté de nouveaux résultats positifs d'une étude de phase 2 toujours en cours sur le fitusiran, molécule expérimentale pour le traitement de l'hémophilie. 

    Dans le cadre de l'édition 2017 de l'International Society on Thrombosis and Haemostasis (ISTH), les deux partenaires ont publié des données montrant qu'à l'issue d'une phase de traitement allant jusqu'à 20 mois, le profil de sécurité et de tolérance du fitusiran restait "encourageant", sans accident thromboembolique, même dans le cas où le traitement est accompagné d'autres agents thérapeutiques. Lien vers le communiqué

  • Abercrombie s'écroule en Bourse après avoir renoncé à se vendre

    ©REUTERS

    Le titre Abercrombie & Fitch (A&F)  plonge à Wall Street, après que la marque de vêtements américaine a annoncé avoir mis fin à des discussions avec de potentiels acquéreurs.

    "Après un examen exhaustif d'éléments variés, et avec l'aide de notre conseiller financier, le conseil d'administration d'A&F est parvenu à la conclusion que le meilleur moyen pour augmenter la valeur pour les actionnaires est une exécution rigoureuse de notre plan stratégique", déclare Arthur Martinez, le président, cité dans un communiqué.

    Grosso modo, Abercrombie écarte toute idée de se vendre, une perspective qui avait pourtant enthousiasmé les marchés financiers en mai lorsque le groupe avait annoncé avoir été approché par de potentiels acquéreurs.

    Pour relancer la marque à la croissance en panne, M. Martinez promet des actions "agressives" sans donner davantage de détails, notamment si Abercrombie & Fitch entend annoncer un nouveau plan d'économies.

  • "L'été est lancé: les volumes sont faibles" et les variations au cours de la séance limitées. "Néanmoins, la semaine pourrait être instructive, avec les premiers résultats trimestriels et semestriels attendus de part et d'autre de l'Atlantique, ou encore l'audition semi-annuelle de (la présidente de la Fed) Janet Yellen devant le Congrès"
    stratégistes de Aurel BGC

  • Le fonds Elliott veut surenchérir sur Berkshire pour Oncor

    Le fonds Elliott Management, le premier créancier de la maison mère, en faillite, d'Oncor Delivery Company, a annoncé qu'il était en train de préparer une offre valorisant la société américaine de transport d'électricité 18,5 milliards de dollars (16,24 milliards d'euros), dette incluse.

    Cette offre est supérieure aux 18,1 milliards d'euros proposés vendredi Berkshire Hathaway Energy, filiale de Berkshire Hathaway  , le groupe de Warren Buffett, pour s'emparer d'Oncor.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones: -0,15%
    • S&P 500: -0,03%
    • Nasdaq Composite: +0,10%

  • Cellectis va introduire sa filiale Calyxt sur le Nasdaq

    La biotech française Cellectis a annoncé le lancement de l'introduction en Bourse sur le Nasdaq pour environ 100 millions de dollars de sa filiale Calyxt, dédiée à l'édition du génome des plantes.

    Calyxt était jusqu'à présent une filiale détenue à 100% par Cellectis, qui "a l'intention de rester actionnaire majoritaire", selon un communiqué.

    Cellectis est déjà coté sur le Nasdaq, ainsi que sur Alternext, marché d'Euronext pour les petites et moyennes valeurs.

    Plus de 6 millions d'actions ordinaires de Calyxt vont être émises et proposées aux investisseurs, pour un prix unitaire compris entre 15 et 18 dollars. Basé sur le point médian de cette fourchette indicative, le produit brut de l'opération devrait ainsi s'élever à 100 millions de dollars.

  • -16%
    Abercrombie & Fitch, qui avait indiqué en début d'année discuter avec plusieurs repreneurs potentiels, a annoncé avoir mis fin à ses discussions concernant un éventuel rachat. Selon une source, Sycamore Partners a fait l'offre la plus élevée, mais qui n'a pas été jugée suffisante par Abercrombie & Fitch. Le titre du groupe de prêt-à-porter chute de 16% dans les échanges en avant-Bourse.

  • Goldman Sachs en soutien d'AB InBev

    AB InBev : +1,21% à 98,53 euros. Le titre profite des commentaires favorables de Goldman Sachs, qui a placé la valeur sur sa liste de titres préférés ('conviction list').

  • Le point sur la matinée boursière

    1. Les indices actions européens restent en petite hausse à la mi-séance lundi, après les bons chiffres de l'emploi US, au sommet du G20 sans mauvaise surprise et au démarrage d'une semaine qui verra la saison des résultats d'entreprises s'amorcer.

    2. Vers 12h40, Amsterdam avance de 0,55%, Francfort de 0,53%, Paris de 0,30% et Londres de 0,26%.

    3. Les compartiments de l'alimentation, de l'immobilier et les utilities signent les meilleures progressions sectorielles, avec des gains de l'ordre de 0,9%. Les valeurs des matières premières par contre glissent de 0,85%.

    4. Avec un gain de 4%, PostNL pointe en tête de l'indice DJ Stoxx 600. Les services postaux devraient coopérer et chercher de nouvelles sources de revenus pour compenser la baisse de la distribution du courrier physique, selon une analyse du ministère néerlandais des Affaires économiques citée par De Telegraaf.

    5. AP Moller Maersk suit avec une progression de 3,3%, alors que le groupe chinois de fret Cosco a proposé 6,3 milliards de dollars pour reprendre son concurrent hongkongais Orient Overseas International Ltd (OOIL), ce qui donnerait naissance à un géant mondial du transport maritime.

    6. A Bruxelles, les biotechs Asit Biotech (+15%), Thrombogenics (+3%), MDxHealth (2,6%) mènent la hausse. Belles progressions de CFE et IBA également qui rebondissent de respectivement 3,6% et 3%.

    7. A Londres, le groupe britannique de BTP Carillion (-34%) s'écroule, après avoir averti sur ses résultats et annoncé le départ de son directeur général Richard Howson, provoquant une chute d'un tiers de son cours de Bourse.

    8. Unilever gagne 1,7%. Selon les analystes de Susquehanna il y a 75% de chance que Kraft Heinz lance une offre hostile, après la tentative avortée de prise de contrôle d'il y a quelques semaines. L'offre devrait avoisiner les 200 milliards de dollars.

  • "La saison des résultats va débuter officiellement cette semaine aux Etats-Unis. Face à un marché en plein doute (...) les investisseurs seront extrêmement sensibles aux publications de résultats des entreprises américaines."
    Les analystes du courtier Aurel BGC

  • Venez commenter l'actualité boursière avec nous dès 12h30 (->13h30)

  • Des signes d'infléchissement de la croissance aux USA

    La dynamique de croissance reste globalement stable dans les pays développés mais des signes d'infléchissement apparaissent aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en Italie, estime lundi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

    Les indicateurs composites avancés de l'OCDE, conçus pour anticiper les points de retournement de l'activité avec six à neuf mois d'avance, témoignent aussi de perspectives plus positives en Chine et au Brésil parmi les grandes économies émergentes.

  • Toshiba sortira du Nikkei le 1er août, remplacé par Seiko Epson

    Toshiba sortira le 1er août du Nikkei, le principal indice de la Bourse de Tokyo, au sein duquel il sera remplacé par Seiko Epson, a annoncé lundi le groupe Nikkei.

    Le groupe industriel en difficulté, qui vient de repousser la publication de ses comptes certifiés pour la sixième fois depuis 2015, avait été retiré le 23 juin de la première section de la Bourse de Tokyo, ce qui ouvrait la porte à sa sortie du Nikkei.

  • LES INDICATEURS AVANCÉS DE L'OCDE SIGNALENT TOUJOURS UNE DYNAMIQUE DE CROISSANCE STABLE DANS LA ZONE OCDE, MAIS DES SIGNES DE POSSIBLE INFLÉCHISSEMENT AUX USA ET AU ROYAUME-UNI

  • Engie aborde ses semestriels avec "beaucoup de confiance"

    Engie aborde ses résultats semestriels avec "beaucoup de confiance", a déclaré lundi sa directrice générale, Isabelle Kocher.

    Engie a confirmé en mai sa prévision de résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,4 et 2,6 milliards d'euros en 2017, qui repose sur une estimation d'Ebitda de 10,7 à 11,3 milliards. Ces chiffres se comparent à 2,2 et 10,1 milliards pour 2016 en données retraitées des cessions et des taux de change.

    Le producteur et fournisseur de gaz et d'électricité, également très présent dans les services énergétiques, publiera ses résultats semestriels le 28 juillet avant Bourse.

     

    "On aborde nos résultats semestriels avec beaucoup de confiance. Les métiers que nous avons choisis s'avèrent être les métiers qui sont effectivement demandés par nos clients et leur essor est réel."
    Isabelle Kocher, directrice générale d'Engie, lors d'une rencontre avec des journalistes

  • Mega fusion dans le secteur du transport maritime

    L groupe chinois de fret Cosco a proposé 6,3 milliards de dollars pour reprendre son concurrent hongkongais Orient Overseas International Ltd (OOIL), ce qui donnerait naissance à un géant mondial du transport maritime.

    Frappé depuis la crise de 2008 par des surcapacités qui ont fait très mal aux plus petits opérateurs, le sectaeur est touché par un important processus de consolidation, dont le rapprochement Cosco-OOIL ne serait que le dernier épisode en date.

    Il donnerait naissance au troisième groupe mondial de transport maritime, derrière le conglomérat danois Maersk et Mediterranean Shipping Company (MSC) basé en Suisse.

    L'action de OOIL progressait de 19% à Hong Kong et celle de Cosco de 5%. Au même moment, AP Moeller Maersk avançait de 2,73%.

  • Le moral des investisseurs semble avoir atteint un plateau

    Le moral des investisseurs et des analystes de la zone euro est resté stable en juillet, donnant l'impression d'avoir atteint un plateau, selon l'enquête mensuelle de l'institut allemand Sentix qui montre en revanche un regain d'inquiétude concernant l'évolution de la politique monétaire de la Banque centrale européenne.

    Son indice de confiance est ressorti à 28,3 après avoir atteint en juin un pic de 10 ans à 28,4. Le sous-indice mesurant les anticipations a décru à 19,8 contre 21, alors que celui sur les conditions actuelles s'est amélioré à 37,3, nouveau plus haut de 10 ans, contre 36 en juin.

    L'indice sur la politique monétaire a décroché à -26, son plus bas niveau depuis sa création en 2005, contre -11,5 en juin, reflétant la crainte de turbulences sur le marché obligataire quand la BCE commencera à réduire ses achats d'actifs.

    L'enquête de l'institut Sentix a été effectuée du 6 au 8 juillet auprès de 1.022 investisseurs.

  • Carillion s'écroule en Bourse après un profit warning

    Le groupe britannique de BTP Carillion a averti sur ses résultats et annoncé le départ de son directeur général Richard Howson, provoquant une chute d'un tiers de son cours de Bourse.

    Carillion, spécialisé dans l'entretien des réseaux routiers et ferroviaires, a lancé un réexamen de toutes ses activités et de sa structure capitalistique, sans exclure aucune option.

    Le groupe va également suspendre son dividende et inscrire une provision de 845 millions de livres (955 millions d'euros) dans ses comptes du premier semestre en lien principalement avec des contrats au Proche-Orient et au Canada. Elle va mettre fin à plusieurs contrats au Royaume-Uni et se retirer du Qatar, de l'Arabie saoudite et de l'Egypte.

    Carillion, qui réalise les trois quarts de son chiffre d'affaires en Grande-Bretagne, a notamment mis en avant le report de certaines décisions de dépenses publiques dans le pays à la suite du vote en faveur du Brexit.

  • Le point sur les marchés

    1. Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée en matinée dans le sillage des marchés asiatiques et de Wall Street, après des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis supérieurs aux attentes et un G20 sans mauvaise surprise.

    2. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,14%. À Francfort, le Dax gagne 0,51% et à Londres, le FTSE avance de 0,31%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,25% et le Stoxx 600 de 0,26%.

    3. Air France-KLM prend 1,7% après avoir fait état d'un trafic en hausse de 8,3% au mois de juin.

    4. A Francfort, E.ON gagne près de 2% après un relèvement de recommandation par HSBC, qui passe à l'achat sur l'éléctricien allemand.

    5. PostNL est la meilleure progression de l'indice DJ Stoxx 600 avec un gain de 3,5% à 4,24 euros. Les services postaux devraient coopérer et chercher de nouvelles sources de revenus pour compenser la baisse de la distribution du courrier physique, selon une analyse du ministère néerlandais des Affaires économiques citée par De Telegraaf.

    6. A Bruxelles, les biotechs Asit Biotech (+11%), Thrombogenics (+5%), MDxHealth (+3%) se placent parmi les meilleures progressions de la cote. Les investisseurs redécouvrent également les titres CFE (+3,5%) et IBA (+2,7%).

  • 6,5 ans
    L'action Air France-KLM a touché lundi un pic de six ans et demi en début de séance à la Bourse de Paris après l'annonce par la compagnie franco-néerlandaise d'un trafic en hausse de 8,3% au mois de juin. L'action a pris jusqu'à 2,9% à 13,09 euros, au plus haut depuis février 2011.

  • Bain et Cinven lancent une nouvelle offre améliorée sur Stada

    Les sociétés de capital-investissement Bain Capital et Cinven reviennent à la charge sur le groupe pharmaceutique allemand Stada en lançant une nouvelle offre améliorée après l'échec d'une première tentative à 5,3 milliards d'euros.

    Les deux fonds proposent 66,25 euros par action, au lieu de 66 précédemment, avec un taux d'acceptation abaissé à 63%, a fait savoir Stada en précisant consentir à la nouvelle offre comme c'était déjà le cas auparavant.

    La précédente offre de Bain et de Cinven, lancée en avril, avait obtenu l'assentiment d'investisseurs représentant seulement 65,52% du capital du fabricant de génériques alors que le seuil requis était de 67,5%.

  • Quest for Growth a vendu en juin une grande partie de ses actions Kiadis

    Quest for Growth , l'un des investisseurs dans les premières heures chez Kiadis , a cédé des titres de la société biotech néerlandaise depuis l'introduction de celle-ci en Bourse. Avec même une nette accélération du mouvement de vente en juin puisque la Pricaf a cédé 181.908 actions, pour n'en conserver que 74.424.

  • Coucke vend des titres Option, investit dans Mithra

    L'homme d'affaires Marc Coucke a vendu 1 million d'actions Option , mais il détient toujours une participation de plus de 8% dans la société technologique de Louvain.

    Il a également investit 9 millions d'argent frais dans Mithra , dans le cadre d'une augmentation de capital de 26,1 millions d'euros via un placement privé. Coucke a acheté 1.071.428 actions au prix de 8,40 euros pièce.

  • Asit Biotech et Floridienne en vue à Bruxelles, spéculations sur Unilever

    Asit Biotech bondit de 11,34% à 4,84 euros, poursuivant son mouvement de rattrapage après la dégringolade du titre fin juin. Mouvement inverse pour Floridienne qui rend 8,4% à 170,76 euros sur des prises de bénéfice après le plus haut historique atteint par l'action la semaine dernière.

    A Amsterdam, Unilever gagne 1%. Selon les analystes de Susquehanna il y a 75% de chance que Kraft Heinz lance une offre hostile, après la tentative avortée de prise de contrôle d'il y a quelques semaines. L'offre devrait avoisiner les 200 milliards de dollars selon les analystes de Susquehanna.

  • AIR FRANCE-KLM PREND 2,1% EN DÉBUT DE SÉANCE À LA BOURSE DE PARIS APRÈS AVOIR ANNONCÉ UN TRAFIC EN HAUSSE DE 8,3% EN JUIN

  • EON GAGNE 2,5% EN DÉBUT DE SÉANCE À LA BOURSE DE FRANCFORT APRÈS UN RELÈVEMENT DE RECOMMANDATION PAR HSBC

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens sont bien orientés à l'entame de la séance qui s'annonce relativement calme, prenant appui sur la clôture en hausse de Wall Street vendredi et les chiffres de l'emploi US.

    • Bruxelles: +0,16%
    • Amsterdam: +0,44%
    • Francfort: +0,49%
    • Paris: +0,36%
    • DJ Stoxx 600: +0,36%

  • Biocartis prolonge son partenariat à Singapour

    Biocartis, la société de biotechnologie axée sur le diagnostic moléculaire, a prolongé sa coopération avec la société singapourienne ETPL pour cinq ans.  ETPL est la division "commercialisation" de A*STAR, l'Agence pour la science, la technologie et la recherche à Singapour.

    Les deux partenaires n'ont pas communiqué de détails financiers de leur coopération.

  • 20,3 MDS EUR
    L'excédent commercial de l'Allemagne a atteint à 20,3 milliards d'euros en mai contre 19,7 milliards en avril (chiffre révisé). Le consensus était à 20,3 milliards d'euros.

  • ThromboGenics revoit sa collaboration avec BioInvent

    Les deux partenaires ThromboGenics et BioInvent ont décidé de réaménager les termes de leur collaboration sur le développement de deux produits à base d'anticorps monoclonaux, le TB-403 et le THR-317.

    Il s'agit pour l'essentiel de modifier la ventilation de la valeur économique et des coûts de recherche.

  • Tokyo bien orientée

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,76%, portée par la bonne fin de semaine de Wall Street et le renchérissement du dollar après les bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis en juin.

    L'indice Nikkei a gagné 151,89 points à 20.080,98 et le Topix, plus large, a pris 8,42 points (0,52%) à 1.615,48.

    Les investisseurs ont pris connaissance des propos du gouverneur de la Banque du Japon (BoJ), Haruhiko Kuroda, réaffirmant la détermination de l'institution à maintenir sa politique monétaire ultra-accommodante tant que l'inflation ne sera pas stabilisée au-dessus de 2%.

  • Un accord pour MDxHealth au Moyen-Orient

    MDxHealth a conclu un accord commercial avec IPS Genomix pour la distribution de son SelectMDx (un test de dépistage, non invasif, du cancer de la prostate) au Moyen-Orient.

    Selon les termes de cet accord dont l’aspect financier n’a pas été dévoilé, IPS Genomix s’occupera de la distribution et du remboursement du SelectMDx à travers le Moyen Orient tandis que MDxHealth réalisera les tests de dépistage dans son laboratoire de Nimègue aux Pays-Bas.

  • Briefing d'avant Bourse

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse modérée à l'ouverture, dans le sillage des marchés asiatiques et de Wall Street, qui a fini vendredi la semaine sur une note positive après des chiffres mensuels de l'emploi aux Etats-Unis supérieurs aux attentes.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien, le Dax à Francfort et le FTSE à Londres devraient progresser de 0,4% à 0,5% en début de séance.

    3. Les marchés d'actions pourraient néanmoins trouver du soutien du côté de la microéconomie avec le lancement cette semaine de la saison des publications de résultats d'entreprises pour le deuxième trimestre.

  • Good morning!

    Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit idéal pour suivre les principaux événements de cette semaine boursière.

     

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés