1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'étrange rebond de l'action de la biotech Celyad

Les indices actions ont clôturé en ordre dispersé ce mercredi, plombés notamment par le profit warning de Pearson et Premier Foods à Londres. Chez nous, Ageas a reçu le soutien d'UBS qui a entamé le suivi de la valeur. Celyad est fortement plébiscité ces derniers jours.
  • Sapec finalise la vente du pôle Agrobusiness

    Sapec a annoncé, après la clôture des marchés, avoir finalisé la cession de son pôle Agrobusiness à Bridgepoint, pour 345 millions d'euros.

    "La finalisation de la transaction maintenant réalisée, le groupe va pouvoir se concentrer sur l’étude de la manière de faire remonter vers Sapec les sommes nécessaires pour permettre la distribution aux actionnaires annoncée fin décembre, dont les modalités ne sont pas encore définies", indique la société dans son communiqué.

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,62%

    DAX +0,51%

    BEL 20 -0,11%

    CAC 40 -0,14%

  • Etihad Airways ne souhaite pas prendre une part dans Lufthansa

    Etihad Airways ne cherche pas à entrer au capital de Lufthansa  , a déclaré un porte-parole de la compagnie aérienne d'Abou Dhabi, démentant une information du quotidien italien Il Messaggero.

    "Nous pouvons confirmer que nous ne cherchons pas à prendre une participation financière dans Lufthansa", a dit le porte-parole après que le Wall Street Journal a cité des propos du directeur général d'Etihad Aviation Group, James Hogan, selon lesquels il souhaitait renforcer leur partenariat avec Lufthansa mais pas acheter une partie de son capital.

  • Rome souhaite plus de transparence sur les acquisitions

    Après la montée de Vivendi  au capital de Mediaset, le gouvernement italien envisage d'accroître les exigences de transparence en matière d'acquisitions, a déclaré Anna Finocchiaro, la ministre des Relations avec le Parlement.

    "Le gouvernement envisage de mettre en place une règle pour augmenter les obligations de transparence de l'acquéreur et il étudie les règles en vigueur dans d'autres pays"
    Anna Finocchiaro
    ministre italienne des Relations avec le Parlement

    Vivendi est devenu le mois dernier le deuxième actionnaire de Mediaset en portant sa participation à 28,8%, juste en dessous du seuil de 30% qui l'obligerait à lancer une offre publique sur le solde du capital du groupe de télévision.

  • Actions biotechs: que faut-il surveiller?

    Le cash est un facteur vital pour une valeur biotechnologique. Et pour celui qui investit dans ces actions, ce critère doit résolument être pris en considération. Lors de la Belgian-Dutch Innovative Entrepreneurs & Finance Conference, organisée par Euronext et ING à l’occasion de la visite royale belge aux Pays-Bas le 28 novembre dernier, Onno Van Stolpe a rappelé combien la trésorerie d’une société de biotech est importante. Le patron de Galapagos a admis que 30 à 35% de son activité sont consacrés à la quête de cash.


    Actions biotechs: que faut-il surveiller? https://t.co/CmSDVZBcx7— L'Echo (@lecho) January 18, 2017

  • |Wall Street: opening bell|

    Dow Jones: -0,07%

    S&P 500: -0,01%

    Nasdaq Composite: +0,10%

  • USA: la production industrielle rebondit en décembre

    La production industrielle aux Etats-Unis a rebondi en décembre davantage que ne le prévoyaient les analystes, selon les données publiées mercredi par la Réserve fédérale (Fed). En données corrigées des variations saisonnières, elle a augmenté de 0,8% sur un mois alors que les analystes tablaient sur une hausse de 0,6% après le recul de 0,7% (chiffre révisé en baisse) en novembre.

  • Wall Street attendue en hausse

    Si l'on en croit les contrats à terme sur les principaux indices américains, Wall Street devrait engranger des gains compris entre 0,18% et 0,2% à l'ouverture. 

  • Légère hausse de l'inflation aux Etats-Unis

    L'inflation mensuelle aux Etats-Unis a poursuivi sa modeste progression en décembre comme s'y attendaient les analystes et dépasse désormais sur un an l'objectif de 2% de la Réserve fédérale. L'indice des prix à la consommation (CPI) a progressé de 0,3% en décembre en données corrigées des variations saisonnières par rapport à novembre, selon les chiffres du département du Travail publiés mercredi. Sur un an, en données brutes, il s'établit à 2,1%, son plus haut niveau depuis juin 2014.

  • >GOLDMAN SACHS a publié mercredi un bénéfice trimestriel pratiquement quadruplé sur un an, une progression qui s'explique principalement par l'envolée des volumes de transactions dans les activités de courtage après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis. Le titre cédait 1,2% en avant-Bourse juste après la publication des résultats.

    >CITIGROUP a publié mercredi un bénéfice trimestriel en hausse de 7%, soutenu entre autres par l'augmentation des volumes de transactions sur le marché obligataire et celui des devises.

    >TARGET. Le distributeur a réduit ses prévisions de ventes et de résultats pour le quatrième trimestre au vu d'une période de Noël décevante, marquée par une baisse de 1,3% de ses ventes à périmètre comparable en novembre-décembre. L'action reculait de 3,89% à 70,94 dollars en avant-Bourse, entraînant WAL-MART qui baissait de 1,9% à 67,12 dollars.

    >ELI LILLY a annoncé mercredi avoir conclu le rachat de COLUCID PHARMACEUTICALS pour 46,50 dollars par action, soit un montant total d'environ 960 millions de dollars, ce qui lui permettra de renforcer son portefeuille de traitements de la migraine. Le prix proposé représente une prime d'environ 33% sur le cours de clôture de CoLucid mardi.

    >UNITED CONTINENTAL HOLDINGS a fait état mardi d'une baisse de 1,6% de son chiffre d'affaires unitaire au quatrième trimestre, une évolution meilleure que prévu initialement. Le bénéfice net trimestriel du groupe de transport aérien a parallèlement chuté de 39,8%. Le titre cédait environ 1% dans les transactions hors séance, à 72,61 dollars.

    >QUALCOMM - La Federal Trade Commission (FTC) américaine a annoncé mardi avoir engagé des poursuites contre Qualcomm, qu'elle accuse de pratiques "anticoncurrentielles"visant à maintenir son monopole sur la fourniture d'un semi-conducteur indispensable à la fabrication de téléphones portables.

    >HEWLETT PACKARD ENTERPRISE a annoncé mardi le rachat de la société non cotée SimpliVity, spécialisée dans les logiciels dématérialisés, pour 650 millions de dollars en numéraire.

    >WESTERN DIGITAL. Toshiba envisage de scinder sa filiale de semi-conducteurs et d'en vendre une partie à Western Digital, avec qui il partage une usine de mémoires flash au Japon, a dit une source sur place en confirmant une information de presse.

    >NETFLIX. Le service de vidéo en ligne publie ses résultats trimestriels après la clôture.

  • Bénéfice trimestriel en hausse chez Citigroup

    Citigroup a généré un bénéfice trimestriel en hausse de 7%, soutenu entre autres par l'augmentation des volumes de transactions sur le marché obligataire et celui des devises après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle de novembre aux Etats-Unis.

    La quatrième banque américaine par les actifs a réalisé sur les trois derniers mois de 2016 un bénéfice net de 3,57 milliards de dollars, soit 1,14 dollar par action, contre 3,34 milliards de dollars (1,02 dollar/action) un an plus tôt. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 1,12 dollar.

    Les revenus de Citigroup dans ses activités de taux fixes ont progressé d'environ 36% sur un an et ceux du trading actions d'environ 15% sur octobre-décembre. Au total, les revenus des activités de marché et de services aux investisseurs ont augmenté d'environ 24% par rapport au même trimestre de 2015.

     

    Citigroup reports fourth quarter 2016 earnings. Read the full report here: https://t.co/Hu5mmMi3Bh pic.twitter.com/bcsPiUs8ko— Citi (@Citi) 18 janvier 2017

  • Bond du bénéfice de Goldman Sachs

    Goldman Sachs a dégagé un bénéfice trimestriel pratiquement quadruplé sur un an, une progression qui s'explique principalement par l'envolée des volumes de transactions dans les activités de courtage après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

    La banque d'affaires et d'investissement américaine a réalisé sur les trois derniers mois de 2016 un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 2,15 milliards de dollars contre 574 millions un an plus tôt; les résultats du quatrième trimestre 2015 incluaient une charge exceptionnelle liée à un règlement amiable de cinq milliards de dollars.

    Le bénéfice par action trimestriel ressort à 5,08 dollars contre 1,27 dollar un an plus tôt. Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 4,82 dollars.

    Les revenus tirés par Goldman Sachs de ses activités de taux fixes, devises et matières premières ont bondi de 78,3% sur un an à 2 milliards de dollars.

     

    $GS reports full-year 2016 net earnings of $7.4 bn, diluted earnings/common share of $16.29, and ROE of 9.4% https://t.co/gTESJVhvw5— Goldman Sachs (@GoldmanSachs) 18 janvier 2017

  • Que se passe-t-il avec l'action Celyad?

    Depuis le 13 janvier, l’action de la biotech Celyad ne cesse de grimper : +5% le 13, +5,5% le 16 janvier, +6% le lendemain et aujourd’hui l’action a pris plus de 9% en  matinée. Sur quatre séances, cela fait donc un bond de 28% dans des volumes particulièrement étoffés. Ce mercredi vers 12h30 on atteignait déjà les 94.000 titres échangés pour un moyenne journalière de 27.200 au cours de l’année écoulée.

    Pourtant rien dans l’actualité ne semble justifier une telle ascension. Le dernier communiqué de la biotech remonte au 9 janvier. Elle y annonçait une décision importante : la confirmation par l’office américain des brevets de l’octroi du premier brevet d’envergure pour le traitement du cancer par thérapie cellulaire allogénique.

    Du côté des analystes financiers, seuls ceux de Kempen se sont manifestés ces derniers jours. Le 9 janvier et le 17 janvier, ils ont confirmé leur recommandation sur la valeur (acheter) et leur objectif de cours fixé à 44 euros pour un cours actuel de 23,8 euros.

    Alors simple effet de rattrapage pour une action qui a pris une sérieuse claque l’an dernier ou anguille sous roche ? 

    Une autre piste d'explication nous a été soufflée par un lecteur (merci à lui). Celyad a eu les honneurs du JT de RTL-TVi le 11 janvier. -Plusieurs patients atteints du cancer participent en effet à l'essai clinique du produit candidat NKR-2, une immunothérapie cellulaire développée par la Celyad. Les patients sont suivis aux cliniques Saint-Luc et à l'institut Bordet à Bruxelles.

  • Chat spécial avec Sylviane Delcuve (2)

  • Chat spécial avec Sylviane Delcuve (1)

  • Les marchés à la mi-séance en 5 points

    1. Les principaux indices européens évoluent en ordre dispersé à la mi-séance alors que les opérateurs attendent la réunion de la BCE demain et l’investiture de Donald Trump vendredi.
    2. Un peu avant midi, le Bel 20 cédait 0,21% et le CAC 40 0,4%. L’Euro Stoxx 50 est à l’équilibre et l’AEX gagne 0,34%.
    3. UBS a entamé le suivi de l’action Ageas avec une recommandation à " acheter " et un objectif de cours de 50 euros.
    4. Commerzbank a relevé sa recommandation sur ArcelorMittal à " acheter " contre " conserver " avant. L’objectif de cours passe de 6,5 à 9,5 euros.
    5. L’once d’or baisse de 0,4%.
  • Commerzbank relève sa recommandation sur ArcelorMittal

    Commerzbank a relevé sa recommandation sur ArcelorMittal à "acheter" contre "conserver" avant. L'objectif de cours passe de 6,5 euros à 9,5 euros.

  • L'inflation confirmée à 1,1% en décembre en zone euro

    L'inflation dans la zone euro a fortement accéléré en décembre, à 1,1%, son niveau le plus haut depuis plus de trois ans, a annoncé mercredi l'Office européen de statistiques Eurostat, confirmant sa première estimation. Ce chiffre est en hausse par rapport au mois de novembre, où l'inflation s'était élevée à 0,6%.

    Cette hausse est une bonne nouvelle pour la BCE, qui s'échine depuis deux ans à tenter de doper les prix. Mais le chiffre de mercredi reste encore éloigné de l'objectif qu'elle s'est fixé d'une inflation de presque 2%, niveau jugé bénéfique à l'activité économique.

    Les plus forts impacts à la hausse sur le taux d'inflation proviennent des carburants pour le transport (+0,21 point de pourcentage), des légumes (+0,07), et des combustibles liquides (+0,05). Le gaz (-0,10), les télécommunications (-0,05) et les produits pour les soins personnels (-0,04) ont eu les plus forts impacts à la baisse.

    Dans l'ensemble de l'UE, les prix à la consommation ont également augmenté de 1,2% en décembre, contre 0,6% en novembre.

     

    Euro area annual inflation confirmed at 1.1% in December 2016 (November 0.6%) #Eurostat https://t.co/O9BYeEdn5t pic.twitter.com/fz9lt6OaH3— EU_Eurostat (@EU_Eurostat) 18 janvier 2017

  • UBS recommande Ageas à l'achat

    Bart De Smet, CEO d'Ageas. ©Dieter Telemans

    UBS a entamé le suivi d’Ageas avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 50 euros ce qui représente une hausse potentielle de 31% par rapport au cours actuel.

    Les analystes de la banque suisse voient une croissance du bénéfice, à moyen terme, supérieur au consensus et au delà de 5% par action de l’assureur, une croissance accentuée par des rachats d’actions propres et/ou par des fusions et acquisitions.

    UBS pointe deux catalyseurs à court terme pour Ageas. D'une part, l’option de vente de 25% dans AG Insurance que BNP Paribas peut exercer au premier semestre 2018 et pour laquelle Ageas a déjà provisionné 1,1 milliard d’euros. L'exercice de cette option pourrait faire grimper le bénefice d'Ageas de 15%. Et, d'autre part, la finalisation de l’accord sur Fortis mi-2018.

    L’action pourrait aussi bénéficier de l’exposition du groupe en Asie qui constitue déjà 30% des bénéfices du groupe et qui est " sous-appréciée ".

  • Zoom sur Premier Foods

    Le groupe agroalimentaire britannique Premier Foods chute de 15% en Bourse mercredi matin après avoir réduit sa prévision de bénéfice annuel, conséquence du renchérissement de ses coûts lié à la chute de la livre. Le titre chutait de 15,63% à 40,67 livres après une heure d'échanges à la Bourse de Londres.

    Premier Foods, propriétaire de marques bien connues des Britanniques comme les gâteaux Mr Kipling ou la sauce Bisto, a fait état d'un chiffre d'affaires en baisse de 1% à 251,4 millions de livres (290 millions d'euros) sur son troisième trimestre clos fin décembre. En volumes, ses ventes ont progressé de 3,4%. Le groupe britannique, qui avait déjà réduit ses objectifs en octobre, s'attend maintenant à ce que son bénéfice annuel soit inférieur de 10% aux dernières prévisions.

    Pour contrecarrer la hausse de ses coûts à l'importation, Premier Foods a lancé un programme d'économies et dit négocier des hausses de prix avec la grande distribution. En avril, le groupe avait éconduit l'américain McCormick qui proposait de le racheter pour 65 pence par action.

  • Voici le briefing actions belges du jour

    Briefing actions (18 janv) - Ageas, AB InBev, Galapagos, Nyrstar, MDxHealth, Mithra, Econocom, Hamon https://t.co/bPEvptUHqc pic.twitter.com/lfHOpcw3GK— Stéphane Wuille (@stephanewuille) January 18, 2017

  • Avant la BCE demain, mais surtout avant l'investiture de Donald Trump vendredi, les marchés américains sont saisis d'un doute.
    Stratégistes obligataires
    Aurel BGC

  • Le début de séance en 5 points

    1. Les marchés européens ont ouvert en hausse ce mercredi mais ont rapidement ralenti voire effacé leur progression. Vers 9h10, le Bel 20 faisait du surplace tout comme le CAC 40. L’Euro Stoxx 50 progressait, lui, de 0,17%.
    2. UBS a entamé le suivi d’Ageas avec une recommandation à " acheter " et un objectif de cours de 50 euros.
    3. ASML prend près de 5% à la Bourse d’Amsterdam dans la foulée de résultats meilleurs que prévu.
    4. MDxHealth grimpe de 5%, le ConfirMDX faisant l’objet d’un remboursement après d’un assureur américain en soins de santé.
    5. L’euro est baisse face au dollar.
  • |Opening bell|

    Bel 20: +0,41%

    CAC 40: +0,30%

    Euro Stoxx 50: +0,39%

  • UBS vise un cours de 50 euros pour Ageas

    UBS a repris le suivi d'Ageas avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 50 euros ce qui représente un potentiel de hausse de 31% par rapport au cours actuel. Avant cette recommandation, 7 analystes étaient à l'achat sur la valeur, 2 conseillaient de la conserver et 3 de la vendre.

    ©L'Echo

  • Reprise de cotation en Hamon

    La cotation des actions Hamon suspendue hier, le temps du placement des droits de préférence non exercés pendant l'augmentation de capital, reprend ce matin à l'ouverture des marchés. 

  • Accord entre la Deutsche Bank et les USA

    La Deutsche Bank a signé avec la justice américaine un accord amiable de 7,2 milliards de dollars dans le dossier de la vente de titres adossés à des prêts immobiliers à risque avant la crise financière de 2008.

    La première banque allemande avait annoncé le 23 décembre avoir conclu un accord de principe avec les Etats-Unis. Le montant annoncé a en partie soulagé les investisseurs sur la santé du groupe car le chiffre évoqué initialement était près de deux fois plus élevé.

    L'accord définitif prévoit que Deutsche Bank paie une amende au civil de 3,1 milliards de dollars et indemnise à hauteur de 4,1 milliards les propriétaires, emprunteurs et collectivité slocales pénalisés par ses pratiques.

    Deutsche Bank anticipe un impact négatif de près de 1,2 milliard de dollars sur son bénéfice imposable du quatrième trimestre du fait de l'amende au civil.

    Le siège de la Deutsche Bank à Francfort. ©REUTERS

  • L'Europe attendue en légère hausse

    •Les principales Bourses européennes sont attendues en légère hausse mercredi à l'ouverture, au lendemain des déclarations de la Première ministre britannique, Theresa May, promettant un droit de regard du Parlement sur les modalités du Brexit. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 14 points à l'ouverture, le Dax à Francfort 31 points et le  à Londres 14 points.

    •La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 0,43%, soutenue par le redressement du dollar face au yen après avoir reculé en début de séance à un plus bas de cinq semaines. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon)avançait de 0,42% à ce stade. 

    Wall Street a terminé dans le rouge mardi, pénalisée par le repli des valeurs financières et d'autres compartiments qui avaient rapidement progressé après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis.

    •Les investisseurs en Europe prendront connaissance à 8h des chiffres définitifs de l'inflation en Allemagne puis à 11 de la statistique pour l'ensemble de la zone euro. Aux Etats-Unis le livre beige de la Réserve fédérale est attendu à 20h, avant une prise de parole de Janet Yellen, la présidente de la banque centrale, à 21h. 

    •Sur le marché des changes, la livre sterling subit des prises de bénéfices en perdant 0,6% à 1,2341 dollar après avoir enregistré la veille sa plus forte hausse en une séance depuis 1998, à la faveur de la promesse de Theresa May de soumettre l'accord final sur le Brexit à un vote du Parlement. Le dollar regagne du terrain par rapport à l'euro (+0,24%) à 1,0685.

    •Sur le marché pétrolier, le Brent de la mer du Nord avance de 0,34%à 55,66 dollars le baril. 

  • ASML fait mieux que prévu

    ASML a fait état mercredi d'un bénéfice net en hausse et supérieur aux attentes au quatrième trimestre et le premier équipementier européen des semi-conducteurs se montre optimiste pour cette année avec un carnet de commandes en hausse pour ses nouvelles machines.

    • Le bénéfice net s'élève à 524 millions d'euros contre 292 millions un an auparavant et un consensus le donnant à 414 millions.
    • Le chiffre d'affaires a progressé à 1,91 milliard d'euros contre 1,43 milliard un an plus tôt. ASML anticipait lui-même un chiffre d'affaires de 1,8 milliard au quatrième trimestre, une projection qu'il renouvelle pour le premier trimestre de cette année, avec en outre une prévision de marge brute de l'ordre de 47%.
    • Les commandes nettes représentaient 1,58 milliard d'euros au quatrième trimestre contre 1,18 milliard un an auparavant et le carnet de commandes s'élevait à 3,96 milliards d'euros contre 3,46 milliards à la fin du troisième trimestre.
    • La demande soutenue du quatrième trimestre observée de la part des fabricants de puces se poursuit au premier trimestre 2017, dit l'équipementier.

     

    BREAKING: $ASML reports record full-year 2016 net sales of €6.8 billion, record net income of €1.47 billion | https://t.co/LrrtG3WAeM— ASML (@ASMLcompany) 18 janvier 2017

  • Les Santo Domingo ont plus de 5% dans AB InBev

    Depuis le début décembre, les Santo Domingo, une famille de brasseurs colombiens rachètent régulièrement des actions AB InBev . Ses achats ont atteint 4,21 millions de titres pour 415,55 millions d'euros. Récemment; leur véhicule luxembourgeois, Bevco Lux, a franchi, à la hausse, le seuil de déclaration de 5% dans le capital du géant brassicole et détenait, à la date du 13 janvier, une participation de 5,01%.

  • La Bourse de Tokyo clôture en hausse

    ©AFP

    La Bourse de Tokyo a changé de cap mercredi en séance pour finir dans le vert, aidée par une pause dans le regain du yen, dans un climat fébrile à l'approche de l'entrée en fonctions de Donald Trump. A l'issue des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a gagné 0,43% (+80,84 points) à 18.894,37 points, après deux séances négatives. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part progressé de 0,32% (+4,76 points) à 1.513,86 points.

    Sur le volet des monnaies, le dollar s'affichait au même moment à 113,30 yens, quasi stable par rapport à la veille et en progression comparé au début de matinée, ce qui a permis de redonner des couleurs aux titres exportateurs japonais. L'euro a suivi une trajectoire similaire, remontant en séance à 121,05 yens, contre 120,90 yens mardi à la fermeture de la place tokyoïte.

  • Brevet américain pour Mithra

    Mithra Pharmaceuticals a obtenu du bureau des brevets et des marques déposées des États-Unis (USPTO) l'octroi d'un brevet couvrant l'utilisation d'Estetrol (E4) en tant que contraceptif d’urgence. Le brevet couvre spécifiquement l’E4, un oestrogène d’origine naturelle, comme une nouvelle solution potentielle de contraception d’urgence où l’E4 est utilisé seul, précise Mithtra. 

  • Nouveau remboursement pour MDxHealth

    MDxHealth signale que le Horizon Blue Cross Blue Shield du New Jersey a émis un avis positif concernant son diagnostic visant le cancer de la prostate, le ConfirmMDx. L'assureur en soins de santé qui compte plus de 3,8 millions d'affiliés remboursera le produit de MDxHealth.

  • Bonjour à toutes et tous!

    Bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit parfait pour ne pas rater une miette de cette séance de Bourse du mercredi 18 janvier.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés