1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe boursière a résisté à la chute de Wall Street

Plusieurs banques centrales asiatiques ont baissé leurs taux davantage qu'anticipé. Les investisseurs craignent que cela traduise une économie mondiale plus mal en point que prévu. Wall Street est en nette baisse mais les indices européens ont résisté après un bref passage en territoire négatif.
  • Les rendez-vous de jeudi

    Voici venir la clôture de ce suivi en direct des marchés. Merci pour votre fidélité!

    Voici le programme qui vous attend demain sur les marchés:

    Bonne soirée et rendez-vous demain dès 7h30 pour un nouveau Market Live.

  • Voici les débriefings de la séance boursière de ce mercredi

    La tendance est finalement positive en clôture en Europe, alors que les nouvelles du jour incitaient plutôt à la méfiance et que Wall Street est restée sous pression.

    En Bourse de Bruxelles, le Bel 20 a suivi la tendance positive, emmené par Umicore et Ageas, entre autres.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,59% à 3.526,05 points

    AEX: +0,43% à 539,57 points

    Cac 40: +0,61% à 5.266,51 points

    Dax: +0,71% à 11.650,15 points

    FTSE 100: +0,32% à 7.194,75 points

  • Les prix pétroliers chutent

    Les cours du brut    se replient d'environ 3%, sur des craintes pour l'économie mondiale après les interventions plus vigoureuses que prévu de plusieurs banques centrales asiatiques. Une hausse surprise des stocks pétroliers aux Etats-Unis a également pesé sur la tendance.

    Cours du baril de Brent intraday 2019-08-07 ©Bloomberg

  • L'or dépasse 1.500 dollars

    Cours de l'or intraday 2019-08-07 ©Bloomberg

  • Wall Street chute à l'ouverture

    La Bourse de New York débute la séance en nette baisse. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  perd 0,83% et le Nasdaq  abandonne 1,10%.

  • Les contrats à terme sur Wall Street passent négatifs

    Les marchés européens restent bien orientés en début d'après-midi, profitant d'une accalmie dans le conflit commercial, en attendant les prochains développements.

    Les indices ont cependant réduit leurs gains et les contrats à terme sur Wall Street passent négatifs, lestés par la baisse des rendements obligataires et les baisses de taux en série des banques centrales (voir post de 14h08) qui ravivent les craintes pour la croissance.

    "Les marchés obligataires mondiaux semblent attendre ce qui ressemble à Armageddon. À notre avis, la probabilité d'une récession aux Etats-Unis est de 80%."
    Tom di Galoma
    Directeur général trading et stratégie chez Seaport Global Holdings

    Amsterdam gagne 0,42%, Paris 0,64%, Bruxelles 0,68% et Francfort 0,76%.

    Wall Street, qui avait fini dans le vert mardi, rassuré par une stabilisation du yuan, s'apprête à ouvrir en baisse Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average perd 0,66%, le S&P 500 0,62% et le Nasdaq 100 0,58%.

  • Zenitel sur orbite

    Zenitel bondit de 5,73% à 16,60 euros.

    Le groupe de communications Zenitel a publié des chiffres semestriels solides. Le chiffre d'affaires a augmenté de plus d'un cinquième à 38,1 millions d'euros. Ceci est dû à une "amélioration de tous les marchés" et à l'acquisition de la société norvégienne Phontech fin 2018. Le bénéfice net a progressé de près d'un cinquième à 1,55 million d'euros, soit 0,47 euro par action.

    Zenitel a également un nouveau patron. Le Norvégien Kenneth Dastol est remplacé par le Flamand Koen Claerbout en tant que PDG. Ce dernier est administrateur de Zenitel depuis plus d'un an. Claerbout était jusqu'alors chef de la direction de la société audio Audioprof et compte de nombreuses années d'expérience dans le secteur des technologies.


  • La banque centrale chinoise dément les rumeurs de baisse des taux

    La banque centrale chinoise dément des rumeurs sur internet lui prêtant l'intention de réduire ses taux directeurs à compter du 10 août.

    Dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, la Banque populaire de Chine (BPC) indique que ces rumeurs sont sans fondement et ajoute avoir demandé une enquête policière.

  • Coucke achète des actions Fagron

    Coucke a dépensé plus de 651.000 euros lundi par l'intermédiaire de sa société de portefeuille, Alychlo, pour acquérir 41.604 actions du fabricant d'ingrédients pour la pharmacie Fagron . Il a payé en moyenne 15,65 euros par action. L’homme d’affaires détient 15% du capital de Fagron et siège au conseil d’administration de la société.

    Le cofondateur d'Omega Pharma fait l'inverse de la société de portefeuille Waterland de l'homme d'affaires Filip Balcaen, qui a vendu 10% de la société à des investisseurs institutionnels le mois dernier.

  • Les banques centrales baissent les taux en série

    La Nouvelle-Zélande et l'Inde ont réduit leur taux directeur plus que prévu. La Thaïlande a surpris les marchés en baissant son taux d'intérêt, pour la première fois depuis plus de quatre ans. Pour certains analystes, le mouvement n'est pas prêt de s'arrêter. L'action de la Banque centrale de Nouvelle-zélande pourrait pousser la Banque centrale australienne (RBA) a également abaisser ses taux en septembre...

     

  • Peugeot s'envole brièvement

    Le titre PSA s'est brièvement envolé de 6,6% vers la mi-séance mercredi à la Bourse de Paris après un article de l'agence de presse Bloomberg selon lequel le constructeur automobile chinois Dongfeng Motor passe ses options en revue au sujet de sa part de 12,2% dans le groupe français.

    Selon cet article, une cession totale ou partielle de cette participation est envisagée.

    L'action a ralenti cependant. Elle ne gagne plus que 0,93% à 20,14 euros dans un compartiment automobile qui gagne 1,15%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Match Group, Walt Disney, Weight Watchers International...

    * TESLA - Le constructeur de voitures électriques envisage de relever ses prix en Chine à partir de septembre, a-t-on appris de deux sources proches du dossier, sur fond d'incertitudes quant aux fluctuations du yuan.

    * TWITTER a reconnu mardi qu'il pouvait avoir utilisé des données personnelles de certains de ses utilisateurs sans leur accord à des fins publicitaires, arguant de problèmes de paramétrage qu'il dit avoir corrigés lundi.

    * MATCH GROUP - Le service de rencontres en ligne prévoit un chiffre d'affaires du troisième trimestre supérieur aux attentes et a fait état d'un chiffre d'affaires meilleur que prévu le trimestre précédent, grâce au succès de l'application de rencontres Tinder. L'action gagne 17% en avant-Bourse.

    * WALT DISNEY a annoncé mardi une baisse plus marquée que prévu de son bénéfice trimestriel, conséquence des investissements engagé dans le développement de l'offre médias en ligne appelée à concurrencer Netflix et des coût liés à l'intégration de Twenty-First Century Fox. L'action, qui a gagné 27% depuis le début de l'année et inscrit un record la semaine passée, perd 3,1% dans les échanges en avant-Bourse.

    * WEIGHT WATCHERS INTERNATIONAL bondit de 22% dans les échanges en avant-Bourse après avoir fait état d'un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes au deuxième trimestre et relevé ses prévisions de bénéfice pour l'ensemble de l'année.

  • EssilorLuxottica parmi les valeurs en vue en Europe

    > EssilorLuxottica bondit de 2,48%, parmi les plus fortes hausses de l'indice DJ Stoxx 600, après que le vice-PDG délégué du groupe a dit envisager d'autres acquisitions après l'annonce en juillet du rachat du néerlandais GrandVision .

    > Bayer gagne 6,8%, de loin la plus forte hausse du Dax, et Lanxess prend 5,6% après avoir annoncé la vente du groupe Currenta, un exploitant de sites chimiques, à l'australien Macquarie Infrastructure and Real Assets pour une valeur d'entreprise de 3,5 milliards d'euros.

    > La banque néerlandaise ABN Amro perd 2%, les analystes anticipant des pressions sur les marges et une baisse du revenus net d'intérêts.

    > Commerzbank recule de 3,5% après ses résultats trimestriels et Unicredit perd 3%, la banque italienne ayant abaissé son objectif de produit net bancaire pour 2019. A l'inverse, Banco BPM s'octroie 7% après ses résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les Bourses européennes progressent, redressant la tête après plusieurs séances difficiles.
    2. L'ensemble des marchés européens affichent des gains supérieurs à 1%.
    3. Bruxelles s'inscrit parmi les plus fortes hausses (+1,35%), grâce Umicore (+3,57%) ou encore Ageas (+2,54%).
    4. Le dollar néo-zélandais dévisse, pénalisé par la baisse surprise du taux d'intérêt de la Banque centrale
    5. Les rendements des emprunts d'Etats reculent après la décision de la RBNZ.
    6. Le taux d'emprunt belge chute de 7 points de base à -0,272%, un plus bas record.
    7. La production industrielle allemande en juin, en recul plus élevé que prévu, conforte le scénario d'une contraction de la première économie d'Europe au deuxième trimestre.
    8. Wall Street est attendue en hausse, de +0,4% à +0,7%.

  • Le dollar néo-zélandais dévisse

    Le dollar néo-zélandais dégringole face à la devise américaine, pénalisé par une baisse surprise du taux d'intérêt de la Banque centrale d'une ampleur inattendue de 50 points de base à 1%.

    Vers 12h, le dollar néo-zélandais perdait 1,32% face au billet vert, à 64,39 cents américains. Vers 5h, il est tombé à 63,78 cents (-2,25%), un niveau plus vu depuis début 2016.

    Une baisse des taux d'intérêt rend la devise concernée moins rémunératrice et donc moins attractive pour les cambistes.

    Selon plusieurs analystes, cette action pourrait pousser la Banque centrale australienne (RBA) a également abaisser ses taux en septembre.

     

    "Avec la Chine qui laisse filer le yuan, on dirait bien que la guerre commerciale est en train de se transformer en guerre des monnaies."
    Neil Wilson
    Analyste pour Markets.com

  • Lanxess et Bayer dopés par la vente d'un actif à Macquarie

    Les titres Bayer et Lanxess gagnent plus de 4% en matinée à Francfort, portés par l'annonce de la vente de Currenta, un exploitant de sites chimiques, à l'australien Macquarie Infrastructure and Real Assets (MIRA) pour une valeur d'entreprise de 3,5 milliards d'euros.

  • ING: "La mise en veille de la mine de Mutanda positive pour Umicore"

    Le géant des matières premières Glencore a déclaré dans son rapport de production semestriel que, compte tenu de la baisse considérable du prix du cobalt, il ralentit la production de sa mine (de cobalt) congolaise. C'est potentiellement une bonne nouvelle pour Umicore , déclare ING.

    "Mutanda est la plus grande mine de cobalt au monde, représentant environ un cinquième de la production mondiale", note l'analyste Stijn Demeester. La forte réduction de la production pourrait améliorer le sentiment envers le cobalt, gravement affecté par l'offre excédentaire sur le marché, et annoncer une reprise du prix du cobalt. Ce prix bas du cobalt explique en partie la baisse de la contribution au bénéfice d'Umicore de la division "Energy & Surface Technologies", qui inclut le raffinage du cobalt en plus des matériaux de batterie.

    "Lors de la conférence téléphonique, la direction a estimé l'impact du bas prix du cobalt sur le bénéfice d'exploitation de 10 à 15 millions d'euros pour la division, soit 4 à 6% du bénéfice du groupe."

    Glencore est l’un des acteurs les plus influents du marché des produits de base. En 2015, le groupe a provoqué une nette reprise du prix du zinc en mettant plusieurs mines de zinc en veille.

    Glencore perd 2,4% tandis qu'Umicore gagne 2,16% à 27,48 euros.

    ING a une recommandation d'achat et un prix cible de 41 euros pour Umicore.

  • "Conservez vos actions Ageas"

    KBC Securities maintient son conseil de "conserver" sur l'action Ageas . Le prix cible reste à 45 euros, inférieur au cours actuel de 47,53 euros (+2,35%).

    Jason Kalambousis, analyste chez KBC Securities : "L'Asie continue de soutenir les résultats d'Ageas, même en mettant de côté le 'one off' en Chine, tandis que le Royaume-Uni commence à délivrer de solides résultats. La nouvelle du programme de rachats d'actions montre à quel point Ageas est discipliné dans ses fusions et acquisitions, un crédit qui n'est pas toujours attribué à l'équipe de direction".

  • Le taux d'emprunt belge continue de baisser

    Le taux d'emprunt belge a 10 ans poursuit sa baisse. Il atteint le record de -0,233%. La barre de -0,2% a été franchie mardi.

  • KBC Securities sur Sofina

    KBC Securities relève son objectif de cours sur Sofina à 170 euros contre 160, avec une recommandation de "conserver". Le broker réagit à l'entrée du holding dans le capital de la société Drylock Technologies, une entreprise familiale spécialisée dans les produits hygiéniques dont notamment les langes.

    L'opération permet au holding d'acquérir 25% du capital de l'entreprise basée à Zele, en Flandre-Orientale.

  • Berenberg: "Fagron en route pour un solide second semestre"

    Après le rapport semestriel de Fagron , Berenberg s'en tient à sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 22 euros. L’analyste Beatrice Allen compte sur une croissance accélérée au second semestre pour le spécialiste des préparations en pharmacie.

    En Europe, le redémarrage de l'usine de préparation néerlandaise devrait aider, tout comme, au Brésil, une foire commerciale importante, et, aux États-Unis, de nombreux produits supplémentaires pour la méga usine de préparation stérile de Wichita. Cette croissance plus rapide devrait avoir un effet de levier sur la rentabilité, estime l’analyste.

    Allen pense également que grâce à la solidité de ses flux de trésorerie, Fagron pourrait potentiellement consacrer 175 millions d'euros supplémentaires à des acquisitions dans les trois prochaines années.

  • | Opening Bell |

    • Bruxelles: +0,73%
    • Amsterdam: +0,39%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,26%
    • DJ Stoxx 600: +0,24%

    • Ageas : +2,3%
    • Ahold Delhaize : -0,12%

  • Ahold Delhaize subit l'impact des grèves aux Etats-Unis

    Comme attendu, le distributeur belgo-néerlandais Ahold Delhaize subit le contrecoup d'une longue grève aux Etats-Unis. Celle-ci a impacté les ventes à hauteur de 224 millions de dollars. Conformes aux attentes des analystes, elles progressent légèrement sur le premier semestre. En Belgique, les magasins de proximité Proxy et Shop&Go ont le vent en poupe.

  • La production industrielle allemande baisse plus qu'attendu

    La production industrielle allemande a baissé nettement plus qu'attendu en juin, un mouvement qui a touché notamment les biens intermédiaires et les biens d'équipement, montrent les statistiques officielles publiées mercredi.

    Son recul a atteint 1,5% par rapport à mai, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un repli de 0,4% seulement.

    Le chiffre de mai a en outre été révisé à la baisse et montre désormais un repli de 0,1% au lieu d'une hausse de 0,3%.

  • Ageas signe le meilleur trimestre de son histoire

    Les voyants sont au vert chez Ageas , qui signe le meilleur semestre de son histoire. Le groupe d’assurances a enregistré, au premier semestre, un bénéfice net de 606 millions d’euros, contre 441 millions un an plus tôt. Les bénéfices au deuxième trimestre font un véritable bond: en vie, ils ont plus que doublé, passant de 121 millions l’an dernier à 262 millions, et en non-vie, ils affichent une hausse de 48%, passant de 55 millions l’an dernier à 81 millions.

  • Briefing d'avant Bourse

     

    Pause en vue en Europe | Nouvel indicateur allemand décevant | L'or vers les 1.500 dollars

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues sans grand changement à l'ouverture.
    2. La persistance de nombreuses incertitudes dans le dossier des tensions commerciales devrait inciter les investisseurs à la prudence en dépit du rebond de Wall Street.
    3. Le CAC 40 parisien devrait ouvrir proche de l'équilibre (-0,01%) et le Dax à Francfort pourrait prendre 0,15% tandis que le FTSE à Londres reculerait de 0,05%.
    4. La tendance devrait rester calme en l'absence de rendez-vous majeur.
    5. Les investisseurs suivront à 8h la publication des chiffres mensuels de la production industrielle allemande en juin.
    6. En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations perd environ 0,15% et la Bourse de Hong Kong recule pour une sixième séance consécutive (-0,45%).
    7. Le regain d'attrait des valeurs refuges profite à l'or, qui prend 0,62% à 1.483 dollars l'once, au plus haut depuis six ans.

  • Neuvième programme de rachats d'actions pour Ageas

    Pour le neuvième été consécutif, Ageas annonce un programme de rachats d'actions propres. Pour 200 millions d'euros. Comme d'habitude chez l'assureur, l'intention est de détruire ultérieurement les actions achetées, de sorte que les dividendes futurs peuvent être répartis sur un nombre moins élevé de titres.

  • Le prix de l'or se rapproche des 1.500 dollars

    Pour la première fois en six ans, le prix d’une once d’or se rapproche de la barre des 1 500 dollars. Les investisseurs voudraient-ils fuir certains risques géopolitiques ?

  • Baisse surprise du taux directeur en Nouvelle-Zélande

    Contre toute attente, la banque centrale de Nouvelle-Zélande réduit son taux d'intérêt principal à 1%. Il avait été abaissé à 1,5% en mai, marquant la première baisse depuis novembre 2016.

    De nombreux experts avaient cependant tablé sur un recul moindre de 25 points de base.

    La Banque justifie cet abaissement par les nuages s'accumulant sur la croissance.

    Elle n'exclut pas "d'autres décisions" dans l'année pour baisser le loyer de l'argent.

  • Le taux pivot du yuan à nouveau en baisse

    La Chine, qui contrôle étroitement le cours de sa monnaie, l'a de nouveau laissée chuter ce matin pour le troisième jour consécutif face au dollar, en dépit de propos plus conciliants de Washington sur la guerre commerciale.

    La banque centrale chinoise a fixé pour la journée le taux pivot du yuan à 6,9996 pour un dollar, en repli de 0,44% par rapport à mardi. Il s'agit de son niveau le plus bas depuis mai 2008.

    La Banque centrale autorise quotidiennement sa devise à fluctuer de plus ou moins 2% par rapport à ce taux pivot.

    Sur le marché des changes onshore, le taux du yuan est en repli de 0,4% à 7,0455 face au dollar.

  • Au menu: Ageas, Ahold Delhaize et Bpost

    Bonjour! Aujourd’hui trois entreprises intéressantes publient leurs comptes pour le premier semestre de l’année: l'assureur Ageas et la chaîne de supermarchés Ahold Delhaize avant Bourse et le groupe postal Bpost après Bourse.

    Pour l’assureur, la principale question est de savoir s’il va déployer un nouveau programme de rachats de ses propres actions pour le neuvième été de suite (!), le huitième s'étant achevé à la fin de la semaine dernière.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect