1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe boursière fait fi du vote catalan

Les marchés européens ont préféré saluer les bons indicateurs macroéconomiques que s'inquiéter de la situation en Catalagne. La Bourse de Madrid a tout de même lâché 1,20%. Chez nous, Roularta et Ablynx ont chacun connu une envolée historique en Bourse.
  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en petite hausse ce lundi, peu impactés par les événements de ce week-end en Espagne. "Nous ne prévoyons pas pour l'instant que le problème se transmette au reste des principales places européennes ni à l'euro", estiment dans une note les analystes de Link Analisis.

    Le Footsie britannique a progressé de 0,90%, le Dax allemand de 0,58% et le Cac 40 de 0,39%. Les valeurs bancaires ont signé l’une des plus fortes baisses sectorielles en Europe (-0,20%), plombées par les banques espagnoles. Celles-ci ont vivement réagi au lendemain du référendum d'autodétermination interdit en Catalogne.

    Le compartiment des ressources de base a par contre gagné 1,47%, suite à la publication de bons indicateurs chinois ce week-end. L'activité manufacturière a notamment été plus dynamique que prévu en septembre en Chine, l'indice PMI officiel s'élevant à 54,2 contre 51,7 en août. À Londres, Glencore a grimpé de 2,57%, Rio Tinto de 2,29% et Antofagasta de 1,95%.

    Double envolée historique à Bruxelles

    Démarrant la séance sur une légère baisse de 0,11%, le Bel 20 est rapidement passé dans le vert pour clôturer sur une progression de 0,35% à 4.031,64 points. Umicore (+1,50% à 71,04 euros) a terminé sur un nouveau plus haut historique. L’action profite depuis plusieurs séances de l’engouement autour des batteries rechargeables.

    Le titre Colruyt a gagné 0,98% à 43,76 euros. Le broker français Oddo & Cie a pourtant abaissé son objectif de cours à 38 euros contre 40 euros précédemment. "Le contexte 2017/18 va rester aussi 'challenging' que l'an passé", estiment ses analystes. Ceux-ci tablent sur une consommation molle aussi bien en Belgique qu'en France, en sus d'une inflation sur les coûts (notamment salariaux) dans un contexte de faible inflation alimentaire et de pression structurelle sur les marges. Plus largement, Oddo souligne que Colruyt s'achemine vers une septième année sans croissance bénéficiaire et juge très élevés les niveaux de valorisation du titre. C’est pourquoi sa recommandation reste à "alléger".

    Sur le marché élargi, Roularta s’est envolé de 40,26% à 20,45 euros. Le groupe médias a annoncé la vente de sa participation dans la société Medialaan à De Persgroep. Dans un même temps, Roularta a racheté les parts de Persgroep dans Mediafin (éditeur de L’Echo). Pour cette double opération, Roularta recevra au final environ 217,5 millions d’euros. "Une transaction très positive", a réagi Ruben Devos de KBC Securities. L’analyste a relevé son conseil à "acheter" contre "conserver" auparavant. L’objectif de cours passe de 18,50 à 24 euros.

    L’action Ablynx a pour sa part bondi de 25,81% à 15,50 euros. La biotech a fait état de résultats positifs en phase III pour son traitement du purpura thrombotique thrombocytopénique Caplacizumab. Des résultats "impressionnants et proches du meilleur scénario" possible, selon les analystes de Jefferies. "Le produit fournit un avantage clinique important, réduisant l'échange coûteux de plasma, une procédure risquée, diminuant la récidive et démontrant un effet protecteur." Plusieurs brokers ont relevé leur objectif de cours sur Ablynx, tous recommandant d’acheter la valeur.

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,74%

    DAX +0,58%

    CAC 40 +0,39%

    BEL 20 +0,35% 

  • "Le bénéfice moyen par action des entreprises, qui avait reculé en 2015 et 2016, continue à se redresser". "On s'attend à ce que les entreprises du S&P 500 fassent état d'une progression de leur bénéfice par action en moyenne supérieure à 5%, avec en tête les secteurs de l'énergie, des technologies de l'information et de l'industrie"
    Sam Stovall
    de CFRA

  • USA: rebond des dépenses de construction en août

    Les dépenses de construction ont rebondi en août après deux mois de baisse, avec des hausses dans le parc privé comme dans le public.

    Elles ont augmenté de 0,5% à 1.210 milliards de dollars (1.031 milliards d'euros) en rythme annualisé, selon les chiffres publiés par le département du Commerce. Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une progression de 0,4% en août.

    Par rapport au mois d'août 2016, les dépenses de construction ont augmenté de 2,5%.

  • USA: hausse inattendue de l'ISM manufacturier en septembre

    L'activité du secteur manufacturier américain a enregistré une croissance plus forte que prévu au mois de septembre, a annoncé l'Institute for Supply Management (ISM).

    Son indice ISM s'est ainsi établi à 60,8, au plus haut depuis mai 2004, contre 58,8 en août et un niveau attendu à 58,0 par les économistes. La barre des 50 sépare croissance et contraction d'une activité. La composante des prix acquittés a bondi à 71,5, au plus haut depuis mai 2011, contre 62,0 en août et 64,0 attendu par les économistes.

    Un autre indice PMI manufacturier publié ce lundi, celui de Markit, est ressorti, lui, en légère hausse, à 53,1 en version définitive, contre 52,8 en août et 53,0 en première estimation.

     

  • Fiat Chrysler repousse la vente de Magneti Marelli à 2018

    Fiat Chrysler  scindera l'an prochain sa filiale d'équipements Magneti Marelli, de préférence sous la forme d'une introduction en Bourse, a déclaré l'administrateur délégué du groupe automobile, Sergio Marchionne.

    Fiat Chrysler avait jusqu'ici projeté de céder Magneti Marelli avant la fin de cette année.

  • Wall Street| Opening Bell |

    • Dow Jones : +0,11%
    • S&P 500: +0,07%
    • Nasdaq Composite : +0,12%

  • Nouveau record pour Umicore

    Umicore a touché en fin de matinée la barre des 71 euros, un niveau record. Depuis un certains temps déjà, le groupe spécialiste des matériaux spéciaux est depuis une des valeurs favorites des brokers, grâce au rush pour les batteries rechargeables.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * MGM RESORTS, LAS VEGAS SANDS, WYNN RESORTS- Les titres des opérateurs de casinos reculent dans les échanges en avant-Bourse après la fusillade lors d'un concert à Las Vegas qui a fait plus de 50 morts. MGM Resorts, qui détient le casino Mandalay Bay où s'est déroulée la fusillade, voit notamment son action reculer de plus de 5%.

    * WALT DISNEY et le câblo-opérateur ALTICE USA, filiale américaine du groupe français du même nom, ont annoncé samedi avoir conclu un accord de programmation provisoire sur le maintien d'ESPN et d'autres réseaux payants au sein de millions de foyers autour de New York. L'action Altice USA bondit de 10,9% dans les transactions en avant-Bourse.

    * FACEBOOK a déclaré qu'il allait mettre à la disposition du Congrès américain des copies d'environ 3.000 publicités sur Facebook achetées selon le réseau social par des personnes en Russie dans les mois précédant et suivant l'élection présidentielle américaine de 2016.

    * PEPSICO - Jefferies abaisse sa recommandation sur le fabricant de boissons à "conserver" contre "acheter" et ramène l'objectif de cours de 103 à 108 dollars.

    * TIFFANY & CO - HSBC relève sa recommandation sur le joaillier à "acheter" contre "conserver" et fait passer l'objectif de cours de 90 à 110 dollars.

    * UNION PACIFIC CORP - Morgan Stanley abaisse sa recommandation sur le groupe ferroviaire à "pondération en ligne".

    * AMERICAN INTERNATIONAL GROUP - Le géant américain de l'assurance n'est plus une institution financière d'importance systémique (SIFI), a décidé vendredi l'organisme américain de supervision financière Financial Stability Oversight Council (FSOC). Le titre a gagné 1% dans les transactions après la clôture et gagne encore 0,6% en avant-Bourse.

    * CITIGROUP a accepté de rendre 1,74 milliard de dollars (1,47 milliard d'euros) à l'administrateur de Lehman Brothers pour solder un litige datant de la faillite de la banque d'investissement en 2008, en pleine crise financière mondiale, rapporte Bloomberg.

    * SAREPTA THERAPEUTICS INC - Le titre gagne plus de 5% dans les transactions en avant-Bourse après le relèvement de la recommandation et de l'objectif de cours de Morgan Stanley, optimiste sur les ventes de médicaments du groupe pharmaceutique.

    * NORDSTROM - Selon le New York Post, les discussions de la famille fondatrice avec un éventuel partenaire en vue du retrait du groupe de la cote seraient sur le point d'échouer. Une source avait indiqué mi-septembre que la famille fondatrice de Nordstrom avait choisi d'adosser l'enseigne de grands magasins à la société de capital-investissement Leonard Green & Partners. L'action recule de 4% en avant-Bourse.

    * SYNCHRONOSS - L'action s'envole de 23% à 11,53 dollars dans les échanges en avant-Bourse alors que le fabricant de logiciels a indiqué avoir eu une meilleure offre de rachat que celle déposée par un des ses principaux actionnaires. Siris Capital Partners avait proposé à la mi-septembre de racheter le groupe pour 18 dollars par action.

    * SEAT GENETICS - Le titre grimpe de 7% en avant-Bourse après avoir reçu la désignation de traitement novateur("breakthrough therapy") par la Food and Drug administration (FDA) pour son candidat-médicament contre le lymphome.

  • Wall Street donnée en légère hausse

    • Dow Jones : +0,23%
    • S&P 500: +0,18%
    • Nasdaq Composite : +0,22%

  • Société Générale "achète" Ubi Banca

    La banque italien Ubi Banca bondit de 4%, en tête du Stoxx 600, portée par un relèvement de Société Générale à "achat" contre "conserver".

  • Le point sur les marchés à la mi-séance

    1. Les indices actions européens pointent dans le vert en milieu de journée, soutenus notamment par les derniers indices PMI sur l'activité du secteur manufacturier dans la zone euro et l'enquête Tankan de la Banque du Japon. Aux alentours de 12h30, Amsterdam gagne 0,5%, Londres 0,49%, Francfort 0,33% et Paris 0,12%.

    2. La Bourse de Madrid évolue contre la tendance, au lendemain du référendum d'autodétermination en Catalogne, avec un indice Ibex 35 qui a creusé ses pertes au fil de la matinée pour s'inscrire à -1,33%. Les rendements obligataires espagnols et catalans se tendent quant à eux de l'ordre de 10 points de base.

    3. Le secteur bancaire européen perd 0,39%, deuxième plus forte baisse en Europe,, pénalisé notamment par les banques catalanes comme Banco de Sabadell (-5%) et Caixabank (-4%).

    4. L'euro baisse face au dollar ce lundi, alors que plane une possible crise politique en zone euro. Vers 12h30, l'euro valait 1,1738 dollar, 0,6% de moins que vendredi soir.

    5. Aux valeurs, Roularta et Ablynx bondissent de respectivement 29,70% et 26,22%. Aileurs en Europe, Bic est à la pointe des baisses, lesté par son deuxième avertissement sur résultats de l'année.

  • Live chat

  • Baisse de la Bourse de Madrid, tensions sur les obligations catalanes

    Avec des indices boursiers européens en hausse en milieu de journée, on ne peut pas vraiment dire que les investisseurs s'inquiètent du chaos en Catalogne. La situation est différente à la Bourse de Madrid qui perd de l'ordre de 1%.

    Sur le marché obligataire, les obligations catalanes, voient leur rendement progresser de 10 points de base pour l'échéance 2018. Le rendement de l'obligation générique espagnole à 10 ans progresse du même ordre de grandeur à 1,70%.

     

  • "Le Capla est un potentiel game changer pour Ablynx"

    Jefferies considère les résultats publiés ce matin par Ablynx (voir post de 8h15) comme "impressionnants et proches du meilleur scénario avec le Capla comme un potentiel 'Game changer' pour l'action Ablynx qui semble négligée par les investisseurs."

    Le broker précise par ailleurs que "le Capla fournit un avantage clinique important, réduisant l'échange coûteux de plasma, une procédure risquée, diminuant la récidive et démontrant un effet protecteur."

  • Degroof Petercam "très positif" sur le deal entre Roularta et De Persgroep

    L'analyste Michael Roeg est très positif sur le deal entre Roularta et De Persgroep: "Nous sommes très positifs sur ces opérations car la vente de 50% de Medialaan devrait permettre de libérer la valeur cachée tandis que l'acquisition de 50% de Mediafin va augmenter les bénéfices et permettre à Roularta d'afficher une forte trésorerie nette d'environ 180 millions d'euros d'ici la fin de l'anné, ou de 14 euros nets par action.  Celle-ci pourrait être utilisée pour la croissance organique, des acquisitions, un rachat d'actions. Compte tenu de la structure de l'entreprise, la transformer en une entreprise privée non cotée semble logique. En regard des fondamentaux, prenant en compte au moins 14 euros en cash par action, nous arrivons à un prix cible minimum de 20 euros (contre 16,5 euros) dans ce scénario. Par conséquent, nous changeons notre rating à acheter contre réduire."

  • La croissance du secteur manufacturier à un pic de six ans

    L'activité manufacturière de la zone euro a connu une nouvelle accélération en septembre pour évoluer à son rythme de croissance le plus soutenu depuis février 2011, un élan qui devrait se poursuivre en octobre au vu de la bonne tenue des nouvelles commandes.

    L'indice des directeurs d'achats (PMI) IHS Markit a été de 58,1 en septembre, contre 58,2 en estimation flash, et 57,4 en août et 56,6 en juillet. Il s'éloigne ainsi encore un peu plus de la barre des 50 qui délimite croissance et contraction d'activité.

    Cette bonne tenue de l'activité manufacturière intervient alors que les entreprises ont appliqué leur plus forte augmentation des prix en cinq mois, faisant au passage plaisir à la Banque centrale européenne (BCE) qui appelle de ses voeux une montée des pressions inflationnistes vers son objectif.

     

    "Le boom du secteur manufacturier de la zone euro est passé à une vitesse encore supérieure en septembre, avec une reprise qui repose en outre sur une assise de plus en plus large. Une envolée des carnets de commandes a encouragé les manufacturiers à embaucher à un rythme jamais enregistré depuis les 20 ans qu'existent les enquêtes PMI."
    Chris Williamson
    Economiste chez Markit

  • "De manière un peu surprenante, les marchés européens ne se soucient absolument pas de l'évolution de la situation en Catalogne, malgré les conséquences pour l'unité de l'Europe. Après les affrontements en Catalogne et un résultat du référendum largement favorable à l'indépendance, les conséquences semblent pourtant assez imprévisibles pour l'Espagne. La situation pourrait évoluer rapidement dans les prochains jours."
    Les analystes d'Aurel BGC

  • Le début de séance en trois points

    1. Les indices actions européens progressent, affichant des gains compris entre 0,10% et 0,5%, avant des statistiques économiques. La Bourse de Madrid fait bande à part toutefois, avec un repli de 0,6% au lendemain du référendum Catalan

    2. L'euro se tasse de 0,62% face à dollar, lesté par le résultat du vote en Catalogne.

    3. Ablynx et Roularta dominent l'actualité sur le front des sociétés avec des bonds de respectivement 24% et 27%.

  • KBC Securities vise plus haut pour Ablynx

    KBC Securities relève son objectif de cours à 19,50 euros contre 15,5 sur Ablynx après les résultats favorables de tests sur le candidat médicament Caplacizumab. "Nous estimons le pic des ventes annuelles pour le Capla à 300 millions d'euros, avec une première contribution des ventes européennes en 2018 et des ventes américaines en 2019", expliquent les analystes Sandra Cauwenberghs et Lenny Van Steenhuyse. Ils relèvent les chances de succès pour le Capla à 95% contre 60%.

    En conséquence, la valorisation de la molécule augmente de 4 à 10 euros par action. Ensemble, avec les autres médicaments dans le pipe-line, en premier lieu le ALX-0171, un remède expérimental contre les perturbations respiratoires RSV, l'objectif de cours passe à 19,50 euros. Le conseil reste logiquement à "acheter" l'action.

  • Roularta flambe de 30% après son deal avec De Persgroep

    Roularta s'envole de 31,69% à 19,20 euros dans les premiers échanges, en réaction à l'annonce de la vente de la moitié de Medialaan au Persgroep qui acquiert ainsi l'intégralité du groupe de télévision. Roularta obtient 217,5 millions d'euros en cash et une participation de 50% de Mediafin, l'éditeur des journaux et des sites De Tijd et L'Echo.

    Le cash reçu représente plus que la capitalisation boursière de vendredi soir (191 millions d'euros). Il faut toutefois ajouter un endettement de 59 millions d'euros nets à la fin juin, pour arriver à une valeur d'entreprise de 251 millions d'euros pour Roularta. 

  • Ablynx s'envole

    Ablynx s'envole de 17%, après les très bons résultats de tests de son Caplacizumab (voir post de 8h15).

  • Bic plonge

    Bic perd plus de 7%, pénalisé par un nouvel abaissement de son objectif annuel de croissance organique.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent en hausse, au lendemain du referendum Catalan et dans l'attente de plusieurs statistiques en zone euro et aux États-Unis.

    • Bruxelles: -0,09%
    • Amsterdam: +0,19%
    • Francfort: +0,31%
    • Paris: +0,06%
    • DJ Stoxx 600: +0,15%

  • Resilux réalise une acquisition en Suisse

    Une acqusition à vous signaler chez Resilux qui a repris le spécialiste suisse du recyclage Poly Recycling.

  • Regroupement d'actions chez Smartphoto

    Le groupe de services photo Smartphoto veut donner à son action un niveau "plus respectable" à traver un regroupement de titres. Par 10 actions anciennes, les investisseurs devraient en recevoir une nouvelle. La conséquence: l'action qui évolue actuellement autour de 1,5 euro cotera autour de 15 euros. Toutefois cela ne changera pas la capitalisation boursière de l'entreprise car il n'y aura plus 39,4 mais 3,94 millions d'actions.

    Une assemblée générale extraordinaire sera convoquée le 14 novembre prochain pour se prononcer sur cette opération.

  • Nouvelle importante dans le secteur belge des médias

    Roularta vend la moitié de Medialaan au Persgroep qui acquiert ainsi l'intégralité du groupe de télévision. Roularta obtient 217,5 millions d'euros en cash et une participation de 50% de Mediafin, l'éditeur des journaux et des sites De Tijd et L'Echo.

    > Plus d'infos via ce lien

  • Tokyo aidée par l'enquête Tankan

    L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a fini la journée comme il l'avait débutée, sur une note positive (+0,22%), sur fond de dollar en petite progression face au yen et alors que l'enquête Tankan sur le moral des grandes entreprises nippones s'est avérée très positive.

    Après une série d'indicateurs positifs sur la consommation, l'inflation, la production industrielle ou l'emploi annoncés la semaine passée, l'indice de confiance des grandes firmes manufacturières japonaises s'est envolé de 5 points en septembre, à +22, un niveau qui ne s'était pas vu depuis septembre 2007, selon les chiffres de l'enquête Tankan publiés lundi par la Banque du Japon (BoJ).

    À l'issue des échanges, l'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a pris 44,50 points, à 20.400,78 points, renouvelant son plus haut niveau en plus de deux ans.

    En revanche, l'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a cédé 0,07% (-1,13 point), à 1.673,62 points.

  • Phase III très convaincante pour le Caplacizumab d'Ablynx

    Nouvelle avancée de taille pour le Caplacizumab d'Ablynx , ce traitement du TTP (purpura thrombotique thrombocytopénique), une maladie sanguine rare communément appelée maladie de Moschcowitz.

    La société fait état de résultats positifs en phase III avec des effets durables. Cette phase a atteint deux objectifs secondaires importants:

    • un recul de 74% de la mortalité des patients
    • un recul de 67% de la rechute chez les patients traités avec le Caplacizumab

  • Tokyo finit en légère hausse, Nissan recule

    La Bourse de Tokyo clôture en légère hausse après de bons indicateurs dans un climat de prudence à l'approche d'élections législatives anticipées.

    L'indice Nikkei a gagné 44,50 points, soit 0,22%, à 20.400,78 points. Le Topix, plus large, a cédé 1,13 point (0,07%) à 1.673,62.

    L'action Nissan a reculé de 2,69% après l'annonce par le constructeur automobile que des dizaines de milliers de véhicules avaient été produits sans procédure adaptée des contrôles de sécurité, ce qui pourrait entraîner un rappel à grande échelle.

  • Ce qu'il faut savoir avant l'ouverture des marchés

    1. Les Bourses européennes sont attendues en hausse modérée à l'ouverture d 'une séance qui sera marquée notamment par la publication des derniers indices PMI sur l'activité du secteur manufacturier dans la zone euro.

    2. L'euro recule de 0,4% face au billet vert, autour de 1,1763 dollar, après les violences qui ont marqué dimanche le référendum d'autodétermination en Catalogne. Selon le gouvernement séparatiste de Catalogne, le "oui" l'a emporté avec 90% des voix. Il a assuré que 2,26 millions de personnes avaient voté, établissant le taux de participation à 42,3%.

    3.  D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,2% à l'ouverture, le Dax à Francfort jusqu'à 0,5% et le FTSE à Londres autour de 0,1%.

    4. La Bourse de Madrid sera à surveiller à l'ouverture au lendemain du scrutin catalan.

    5. Les Bourses de Chine continentale sont fermées toute la semaine pour cause de fête nationale.

  • Good morning!

    Nouvelle semaine, nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le lundi 2 octobre. Bonne journée à toutes et tous!

     

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés