1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe boursière finit en baisse, inquiète pour l'économie

Les indices européens se sont repliés, les investisseurs s'étant inquiétés au sujet de la vigueur de la reprise économique après la réduction des prévisions de la Commission. Argenx a atteint un record. Euronav a continué sa remontée. Les compagnies aériennes sont sous pression à Wall Street.
  • Vos rendez-vous de mercredi

    Notre Market Live du jour se termine, merci de l'avoir suivi!

    Voici encore quelques informations utiles pour la séance boursière de demain. Il faudra notamment tenir à l'oeil la présentation du programme de l'Allemagne pour son semestre de présidence de l'UE et les AG d'Altsom et Daimler:

    Merci pour votre fidélité et rendez-vous demain dès 7h30 pour un nouveau suivi en direct de l'actualité boursière.

  • Voici les débriefings du jour

    La révision à la baisse des prévisions de la Commission européenne a semé le doute dans les rangs des investisseurs, ce qui a provoqué la baisse boursière du jour en Europe. Le secteur néerlandais de l'assurance a résisté grâce à la perspective d'une reprise des versements de dividendes.

    En Bourse de Bruxelles, Argenx a fini la séance en force pour atteindre un record. Ageas a aussi résisté au courant vendeur du jour. Euronav a continé sa remontée.

  • Clôture en Europe

    Bel 20: -0,30% à 3.462,83 points

    AEX: -0,44% à 576 points

    Cac 40: -0,74% à 5.043,73 points

    Dax: -0,92% à 12.616,80 points

    FTSE 100: -1,53% à 6.189,90 points

  • Novavax en forte hausse dans la perspective d'un vaccin

    La biotech américaine Novavax  a reçu un financement de 1,6 milliard de dollars du gouvernement américain pour le développement d'un vaccin potentiel contre le coronavirus, contre la promesse de réserver les 100.000 premières doses pour les Etats-Unis. L'objectif est de fournir ces dernières pour janvier prochain. Le titre Novavax s'envole de 30% à Wall Street.

  • Transporteurs aériens sous pression à Wall Street

    La progression de la pandémie de coronavirus aux Etats-Unis a des répercussions en Bourse de New York. Les craintes de nouvelles mesures sanitaires, même ciblées, affectent les valeurs des secteurs du tourisme et du transport aérien.

    American Airlines  et United Airlines  , entre autres, sont en nette baisse (environ 5 à 6%) à Wall Street.

  • Euronav continue sa remontée

    L'action Euronav  est en nette hausse (+4% environ) ce mardi sur Euronext Bruxelles. Le titre du transporteur maritime de pétrole avait déjà bondi de 4% la semaine dernière, grâce à des achats à bon compte après son plongeon de 20% en juin. Cette chute était due à la remontée des prix pétroliers et à la baisse des exportations de brut, qui ont pesé sur la demande d'utilisation de tankers.

  • BMW contre la tendance

    En Bourse de Francfort, BMW  parvient à grimper malgré le courant vendeur qui affecte les marchés ce mardi. Le constructeur a vu ses ventes reculer au deuxième trimestre mais il note un nette reprise de son activité en Chine, ce qui suscite l'espoir d'une tendance similaire sur ses autres marchés quand la situation sanitaire s'y améliorera.

  • Wall Street ouvre en baisse

    La Bourse de New York débute la séance en territoire négatif. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  perd 0,67% et le Nasdaq  cède 0,09%.

  • Les courtiers chinois ne peuvent plus suivre la demande

    Grâce au Parti communiste, qui a récemment exhorté le peuple chinois à acheter des actions, les courtiers et autres brokers de la République populaire ne peuvent plus suivre la demande...

  • Nyrstar double la capacité de son usine de poudre de zinc à Balen

    L'entreprise spécialisée dans le zinc Nyrstar indique avoir bouclé l'investissement d'environ cinq millions d'euros destiné à doubler sa capacité de production de son usine de poudre de zinc situé à Balen (province d'Anvers).

    Le site fonctionne maintenant à plein régime et fournira les sites de Balen et d'Auby (France).

    La poudre de zinc est une substance importante dans le processus de production de la fonderie.

  • "Les marchés pourraient chuter de 30 à 40%"

    Gary Shilling, ancien économiste en chef de Merrill Lynch, estime que les marchés pourraient chuter alors que les investisseurs se rendent compte que la reprise économique, dans la foulée de la récession engendrée par le Covid-19, pourrait prendre plus de temps que prévu.

    Le marché boursier pourrait plonger de 30 à 40% au cours des douze prochains mois, a déclaré l'analyste financier à l'occasion d'un entretien à CNBC.

  • Bayer recule, un juge remet en question l'accord sur le Roundup

    Bayer recule de 6,7%. Un juge américain a remis en cause certaines modalités de l'accord proposé par le groupe allemand pour mettre fin aux poursuites engagées contre le Roundup, un herbicide à base de glyphosate accusé d'être cancérigène.

    Le géant de l'agrochimie a annoncé en juin qu'il était prêt à payer de 10,1 à 10,9 milliards de dollars pour mettre un terme aux procédures lancées par près de 100.000 Américains ayant souffert d'un cancer qu'ils imputent à leur exposition au Roundup.

    Ce montant global inclut 1,25 milliard de dollars pour couvrir d'éventuels futurs litiges dans le cadre d'une action collective.

  • Ageas sur les chapeaux de roues

    Le titre Ageas bondit de 2,18%, à 33,31 euros. Le groupe d'assurance profite de bonnes nouvelles venant des Pays-Bas.

    De Nederlandsche Bank (DNB), la banque centrale de nos voisins du Nord, autorise, en effet, à nouveau les assureurs à verser des dividendes et à racheter leurs propres actions, alors que l'impact de la crise corona sur les assureurs a jusqu'à présent été limité. Les propositions de dividendes des assureurs doivent toutefois encore être évaluées par la DNB.

    Début avril, DNB avait appelé les assureurs à suspendre temporairement le paiement des dividendes et leurs programmes de rachat d'actions jusqu'à ce que l'impact de la crise soit plus clair.

    Les banques ont également reçu cet appel et il reste en vigueur.

    Les investisseurs peuvent s'attendre à ce que la banque centrale belge (BNB) autorise également la distribution de dividendes et les rachats d'actions.

  • Les vendeurs devraient passer à l'action à Wall Street

    Les contrats à terme sur les indices américains préfigurent une ouverture de Wall Street en baisse de 0,5% à 1% ce mardi.

    Lundi, la Bourse de New York a fini en nette hausse au sortir d'un week-end prolongé, soutenue par l'annonce d'une croissance plus forte que prévu de l'activité dans le secteur des services en juin aux États-Unis et sur fond d'optimisme pour la croissance économique en Chine.

    Le Dow Jones a ainsi gagné 1,78%, le S&P-500 a avancé de 1,59% et le Nasdaq Composite de 2,21%, un nouveau plus haut historique.

    Parmi les valeurs à suivre:

    > Le géant de l'e-commerce Amazon a fini à plus de 3.000 dollars pour la première fois de son histoire.

    > Tesla (+13,5%) a également clôturé à un pic historique.

    > Uber a gagné 6% après avoir annoncé le rachat de la société de livraisons de repas Postmates pour 2,65 milliards de dollars.

  • "La filiale de CFE a réalisé un exploit"

    DEME Offshore, filiale de CFE , a annoncé lundi, dans un communiqué, le succès de l’installation de la première fondation jacket au parc éolien offshore Moray East de 950 MW.

    Pour Bart Cuypers de KBC Securities, malgré des circonstances difficiles, DEME Offshore a été capable de respecter jusqu'ici le timing du projet. L'analyste ajoute que, compte tenu des circonstances actuelles, notamment liées au Covid-19, et de la livraison tardive du vaisseau Orion, DEME Offshore a réalisé un exploit.

  • ING sur Orange Belgium

    Selon l'analyste d'ING David Vagman, le nouveau PDG d'Orange Belgium , Xavier Pichon, est un excellent choix.

    Pichon possède une expertise en finance, transformation numérique et relations avec les investisseurs. Cela devrait permettre davantage de digitalisation chez Orange Belgium et de rassembler des ressources pour d'éventuelles acquisitions ou co-investissements dans les réseaux de fibre et la 5G, indique l'analyste.

    Orange Belgium grimpe de 0,68%.

  • Les banques pourraient devoir suspendre leur politique de dividende plus longtemps

    Dès le mois de mars, la BCE avait conseillé aux banques européennes de suspendre jusqu'en octobre leur politique de dividende et leurs programmes de rachat d'actions. Aujourd'hui, l'institution européenne réfléchit à allonger la période. Le conseil en charge du risque systémique de la BCE, présidé par Christine Lagarde, avait déjà émis l'idée qu'il serait opportun prolonger cette suspension jusqu'à la fin de l'année.

    Selon Kerstin af Jochnick, membre de la banque centrale, celle-ci devrait très prochainement communiquer sur la question.

    Le compartiment des valeurs bancaires perd 1,5%, selon l'indice DJ Stoxx 600 de référence, parmi les plus fortes baisses en Europe.

  • Le point sur la tendance

    Les bourses européennes évoluent dans le rouge, au lendemain d'une séance en nette hausse, l'aggravation de la crise sanitaire incitant les investisseurs à la prudence.

    Les pertes varient entre 0,8% à Paris et 0,45% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 se tasse de 0,94% et le DJ Stoxx 600 de 0,85%.

    Le nombre de décès liés au coronavirus aux États-Unis a dépassé 130.000 à la suite d'une vague de nouvelles contaminations qui a remis sous les projecteurs la gestion de la crise sanitaire par le président Donald Trump et menace de faire dérailler la reprise de l'activité économique.

    Des mesures de confinement vont être rétablies à Melbourne, la deuxième plus grande ville australienne, pour une durée de six semaines à cause de la résurgence de l'épidémie.

    "Après le rallye d'hier, des confinements régionaux comme aux États-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne et maintenant en Australie, nous rappellent gentiment que le scénario d'une deuxième vague est une menace que les investisseurs ne devraient pas exclure."
    Viraj Patel
    Analyste chez Arkera


    L'économie de la zone euro va s'enfoncer dans la récession cette année et rebondir moins fortement que prévu en 2021, selon les prévisions de la Commission européenne qui avertit que la France, l'Italie et l'Espagne seront les pays les plus en difficulté.

  • "La chute du PIB de la zone euro sera plus grave que prévu"

    Le PIB de la zone euro devrait chuter de 8,7% en 2020 avant de rebondir en 2021 (+6,1%), selon des estimations publiées ce mardi par la Commission européenne, qui se montre plus pessimiste que lors de ses dernières prévisions début mai.

    "L'impact économique du confinement est plus grave que ce que nous avions prévu au départ. Nous continuons à naviguer en eaux troubles et sommes confrontés à de nombreux risques, dont une nouvelle vague importante d'infections au Covid-19."
    Valdis Dombrovskis
    Vice-président de la Commission européenne

  • La Bourse de Bruxelles bat en retraite

    L'indice Bel20 perd 0,70% à 3.449,68 points, dans le sillage de KBC (-1,8%), Proximus (-1,24%) ou encore Solvay (-1,15%).

    Hors Bel 20, on retiendra les pertes notables des biotechs Acacia Pharma (-5%) et de Sequana Medical (-4,10%).

    Orange Belgium est stable à 14,72 euros. Le Français Xavier Pichon, 53 ans, a été désigné nouveau CEO d'Orange Belgium à partir du 1er septembre. Il remplace son compatriote Michaël Trabbia.

    CFE cède 0,5% à 59,20 euros. La filiale du groupe de dragage industriel a posé les premières bases d'un grand parc éolien en Ecosse.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: -0,47%
    Bruxelles: -0,57%
    Paris: -0,72%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: -0,72%
    DJ Stoxx 600: -0,64%

    Orange Belgium: -0,54%

  • Fountain reporte la date de son assemblée générale

    Le conseil d’administration de Fountain a décidé de reporter l’assemblée générale ordinaire de la société au 8 septembre 2020 à 9h. Le management entend ainsi se donner le temps de finaliser les négociations en cours avec ses banques, en vue d'obtenir les financements nécessaires pour surmonter la crise liée au Covid-19.

    Les discussions avec Raja Invest et certains actionnaires de référence relatives à un apport financier, sous la forme d’une augmentation de capital ou tout autre moyen de financement, sont également toujours en cours, précise Fountain.

  • La production industrielle allemande redresse la tête

    La production industrielle allemande a augmenté de 7,8% en glissement mensuel en mai, après une baisse de 17,5% en avril. Cela ne veut pas dire pour autant que l'industrie allemande a passé le cap de la crise du coronavirus. En effet, par rapport à l'année passée, le repli est de 19,3%. En outre, la reprise a également été plus faible que la hausse de 11% (en ryhtme mensuel) attendue par les économistes.

  • Xavier Pichon, nouveau CEO d'Orange Belgium

    Le Français Xavier Pichon, 53 ans, a été désigné nouveau CEO d'Orange Belgium à partir du 1er septembre. Il remplace son compatriote Michaël Trabbia.

  • Vers une ouverture en baisse en Europe

    Les bourses européennes sont attendues en baisse à l'ouverture, reprenant leur souffle après la progression de lundi. Les investisseurs restent tiraillés entre l'espoir d'une reprise rapide de l'économie et l'aggravation de la crise sanitaire.

    L'Euro Stoxx 50 pourrait perdre 0,7%, tout comme le Dax à Francfort. Ailleurs en Europe, les replis sont attendus aux alentours de -0,6%.

    Le nombre de décès liés au coronavirus aux États-Unis a dépassé 130.000 lundi, à la suite d'une vague de nouvelles contaminations qui a remis sous les projecteurs la gestion de la crise sanitaire par le président Donald Trump et menace de faire dérailler la reprise de l'activité économique.

  • Samsung surprend par son optimisme

    Le numéro un mondial des smartphones, le sud-coréen Samsung Electronics, anticipe un bond de 23% de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre, grâce, notamment, à une forte demande en puces mémoire et en écrans, en dépit de l'impact de la pandémie de coronavirus.

    Ce bénéfice d'exploitation devrait ainsi s'établir à 8.100 milliards de won (6,8 milliards de dollars) sur la période allant d'avril à juin, contre 6.600 milliards en 2019.

    Cette estimation est meilleure que ce qui était attendu par les analystes, qui tablaient sur un recul à un chiffre du résultat trimestriel.

  • Bonjour!

    Bienvenue dans notre Market live, l'endroit rêvé pour ne rien rater de l'actualité boursière.

    Les marchés européens sont attendus en léger repli, au lendemain d'une forte hausse. L'indice Euro Stoxx 50 attendu en baisse de 0,15%.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés