1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe boursière finit en hausse | WDP a tiré le Bel 20

Les Bourses européennes ont rebondi, Washington ayant assoupli ses sanctions contre Huawei. Infineon s'est redressé. Samsung dopé par les déboires de Huawei. Engie coté ex-dividende. Barco, Montea et WDP dans les recos du jour. Wall Street profite aussi du rebond technique.
  • Les minutes de la Fed dans le viseur mercredi

    Notre Market live se termine ici, merci de l'avoir suivi!

    Au menu, notamment, un discours du président de la BCE Mario Draghi et les minutes de la Fed publiées à 20h, heure belge.

    Bonne soirée et à demain!

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,53% à 3.494,94 points

    AEX: +0,32% à 553,14 points

    Cac 40: +0,50% à 5.385,46 points

    Dax: +0,85% à 12.143,47 points

    FTSE 100: +0,25% à 7.328,92 points

  • Ce que dit la note de Morgan Stanley qui dope WDP

    L'action de la SIR (société immobilière régmentée) Warehouses De Pauw  est en tête des hausses au sein du Bel 20 ce mardi, avec une progression de plus de 3%.

    En cause, une note de Morgan Stanley qui a entamé le suivi de l'action avec une recommandation de "surpondérer". La banque d'affaires a fixé l'objectif de cours à 175 euros.

    Dans sa note, Morgan Stanley juge que WDP devrait continuer à bénéficier d'un courant porteur structurel sur le marché européen de la logistique, ce qui devrait soutenir la croissance des profits pour plusieurs années.

    La croissance des loyers reste significativement inférieure à celle de son plus grand concurrent européen Segro , nuance Morgan Stanley qui estime cependant que WDP devrait tirer profit de son approche sur ses principaux marchés et d'une pénétration dans l'e-commerce qui excède 11%.

    En ce qui concerne la valorisation de WDP, la banque d'affaires considère que la valeur nette d'inventaire réactualisée aux taux des récentes transactions, couplée à des fondamentaux solides, laisse entrevoir un profil de retour total sur investissement attrayant.

    Morgan Stanley est la seule à se montrer aussi optimiste pour la SIR. Parmi les autres courtiers qui suivent cette valeur, l'agence d'informations financières Bloomberg recense six avis de "conserver" le titre et un conseil de le "vendre".

  • Baisse surprise des reventes de logements aux Etats-Unis

    Les reventes de logements aux Etats-Unis ont baissé de manière inattendue en avril en raison de la faiblesse persistante du marché immobilier d'entrée de gamme, confronté à une pénurie de maisons à vendre.

    Elles ont reculé de 0,4% à 5,19 millions d'unités en rythme annualisé, selon les statistiques publiées mardi par la National Association of Realtors (NAR), principale fédération d'agents immobiliers du pays.

  • La confiance des consommateurs européens monte plus que prévu

    En mai, la confiance des consommateurs européens a grimpé de 0,8 point en zone euro, à -6,5 points, contre -7,3 points au mois d'avril, pour lequel les données ont été revues à la hausse, selon les chiffres publiés à l'instant par la Commission européenne.

    Les économistes interrogés par Bloomberg tablaient sur un indice à -7,7 points en mai, après -7,9 points précédemment annoncés en avril.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York entame la séance sur une note positive. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,48% et le Nasdaq  prend 0,82%.

  • Jensen-Group: "l'année a bien démarré"

    "Pour Jensen Group l'année a bien démarré", selon des déclarations tenues lors de l'assemblée générale à Sint-Denijs-Westrem ce matin. Dans le communiqué de presse de ses résultats annuels, envoyé le 21 février, on pouvait lire que le fabricant de machines à laver industrielles avait reçu un peu moins de commandes en 2018, mais que le carnet de commandes était suffisant pour "bien démarrer l'année 2019".

    "La situation n'a pas changé depuis février" a indiqué le CEO Jesper Munch Jensen en marge de l'assemblée générale.

    Le ralentissement de la croissance économique et la guerre commerciale américano-chinoise n'auront aucun impact ? "Nous ne le remarquons pas beaucoup pour l'instant", a déclaré le président Raf Decaluwé. Il reste toutefois prudent: "Avec les mesures prises contre Huawei, le différend commercial est entré dans une nouvelle phase". Et s'il y avait eu des évolutions négatives notables, Jensen-Group l'aurait signalé, a-t-il ajouté.

    À partir de cette année, Jensen-Group ne publiera plus de mises à jour trimestrielles.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    JC Penney, Qualcomm, Tesla...

    * Les valeurs Techs et Semi-conducteurs sont orientées en hausse en avant-Bourse, à l'image d'Intel (+1,6%) ou de Qualcomm (+2,9%). Le département américain du Commerce est revenu lundi après la clôture de Wall Street sur une partie des restrictions imposées à Huawei en autorisant temporairement, jusqu'au 19 août, le géant chinois des télécoms à conserver ses réseaux existants et à fournir des mises à jour logicielles pour les possesseurs de ses téléphones.

    * Les FAANG sont également bien orientés en avant-Bourse. Facebook s'adjuge 1,2%, Apple, Amazon.com et Netflix gagnent autour de 1,1% et Alphabet, la maison mère de Google, regagne 0,6%.

    * HOME DEPOT avance de 0,9% dans les échanges d'avant-Bourse après l'annonce par le géant du bricolage d'un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, atténué toutefois par une croissance inférieure aux attentes de ses ventes à périmètre comparable.

    * TESLA perd 2,7% à 199,8 dollars en avant-Bourse, ajoutant à ses pertes de près de 40% depuis le début de l'année. Baird a ramené son objectif de cours de 400 à 340 dollars et Morgan Stanley estime que l'action pourrait tomber à 10 dollars dans un "scénario du pire" où la survie du constructeur de voitures électriques serait en jeu à cause de ses difficultés de trésorerie et des interrogations sur la fiabilité de son système Autopilot.

    * J.C. Penney et Kohl's chutent d'environ 10% avant l'ouverture après l'annonce par les deux groupes chaînes de grands magasins d'une baisse plus forte que prévu de leurs ventes à périmètre comparable sur le trimestre écoulé. Dans leur foulée NORDSTROM, qui publie après la clôture,
    perd 2,3% et MACY'S 1,8%.

    * Circor Interntanational, Crane - Crane, fabricant de produits industriels, a annoncé mardi une offre d'achat non sollicitée de 894 millions de dollars sur son concurrent Circor, pour une valeur d'entreprise de 1,17 milliard. L'action Circor flambe de 46,8% à 45,00 dollars en avant-Bourse, s'alignant sur le prix proposé.

    * Ocular Therapeutics - La biotech spécialisée dans l'ophtalmologie chute de 16,9% en avant-Bourse en réaction aux résultats d'essais de phase 3 de son traitement du glaucome OTX-TP qui n'a pas atteint son objectif principal.

  • 10 dollars
    L'action Tesla pourrait tomber à 10 dollars
    Tesla recule de 2,7% à 199,8 dollars en avant-Bourse, après un abaissement d'objectif de cours de Baird et un avis négatif de Morgan Stanley qui estime que l'action pourrait tomber à 10 dollars dans un "scénario du pire".

  • L'essentiel à retenir des marchés

    1. Les indices actions européens dans le vert
    2. Washington a assouplit légèrement sa position à l'égard d'Huawei
    3. Les valeurs technologiques en tête des hausses sectorielles (+1,70%)
    4. L'OCDE a légèrement abaissé ses prévisions de croissance mondiale
    5. Wall Street attendue en hausse, entre +0,4% et 0,7%.
    6. L'indice de confiance du consommateur en zone euro et les reventes de logements aux USA attendus dans l'après-midi

  • L'Agence de la Dette fait l'impasse sur une émission de bons d'Etat

    Alors qu'il y a traditionnellement quatre émissions de bons d'Etat par an (mars, juin, septembre et décembre), l'émission de juin 2019 n'aura pas lieu, annonce l'Agence de la Dette mardi, invoquant l'environnement de taux particulièrement anémiques.

    L'émission de décembre 2018 n'avait déjà pas eu lieu pour les mêmes raisons.

    "L'environnement actuel des taux fait supposer que les montants collectés seraient similaires aux faibles résultats obtenus en septembre 2018 et mars de cette année", justifie l'Agence de la Dette, qui reprendra les émissions "dès qu'elle s'attendra à plus de succès".

  • Engie, entre détachement du dividende et rumeurs sur Neoen

    Le titre Engie accuse la plus forte baisse du CAC 40, un recul lié au détachement du dividende pour l'exercice 2018 alors que le groupe fait l'objet de spéculations quant à un investissement dans le spécialiste des énergies renouvelables Neoen.

    Selon BFM Business, l'homme d'affaires Jacques Veyrat, qui gère la holding Impala, serait prêt à devenir actionnaire d'Engie en échange de sa participation majoritaire (50,1%) au capital de Neoen .

    Le repli du titre Engie est à mettre sur le compte du détachement du dividende d'un montant de 0,75 euro par action (dividende spécial de 0,37 euro et un solde du dividende de l'exercice 2018 de 0,38 euro) qui doit être versé le 23 mai.

    "Hors dividende, le titre monte. Le scénario présenté par BFM Business est assez intéressant sur le papier."
    Grégoire Laverne
    Gérant actions européennes chez Roche Brune AM

  • Cette action belge s'est envolée de 60% en 6 mois, et ce n'est pas fini

  • Les Bourses chinoises diversement affectées par l'affaire Huawei

    La Bourse de Hong Kong a fini dans le rouge mardi, l'affaire Huawei ayant douché les espoirs d'une résolution rapide du conflit commercial sino-américain, tandis que les places de Chine continentale ont bondi, tirées par l'espoir de mesures de soutien à l'économie.

    A Hong Kong, l'indice composite Hang Seng a reculé de 0,47% à 27.657,24 points.

    En Chine continentale, l'indice composite de la Bourse de Shanghai a au contraire bondi de 1,23% à 2.905,97 points,

    La Bourse de Shenzen a progressé de 1,77% à 1.548,68 points.

  • L'OCDE plus pessimiste pour la croissance mondiale

    L'OCDE a abaissé une nouvelle fois mardi sa prévision pour la croissance mondiale à 3,2% cette année, contre 3,3% auparavant, et appelé "d'urgence" les Etats à éviter une guerre commerciale et à prendre des mesures pour relancer l'économie.

    Ces prévisions ne prennent pas directement en compte les récentes passes d'armes entre Chine et Etats-Unis sur les droits de douane et autour du géant technologique Huawei, mais l'incertitude liée à la guerre commerciale des deux titans a bien été "incorporée" dans les calculs, selon une source de l'institution.

     

  • Engie : -4,21%

    Contre la tendance, Engie  perd 4,21%, plus forte baisse de l'indice DJ Stoxx 600, après une information de BFM Business, selon laquelle l'homme d'affaires Jacques Veyrat serait prêt à entrer au capital en échange de sa participation majoritaire dans le spécialiste des énergies renouvelables Neoen (+3,52%).

    Le titre est par ailleurs coté ex-dividende de 0,37 euro.

  • Les principaux mouvements à la Bourse de Bruxelles

    > L'indice Bel20 gagne 0,38% à 3.489,55 points.

    > Curetis bondit de 5,04% après une bouée de sauvetage de 6,5 millions d'euros.

    > WDP grimpe de 2,06%. Morgan Stanley a démarré le suivi de l'action avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 175 euros, le plus élevé parmi les analystes suivant la valeur.

    > Montea prend 0,52% après la publication de ses résultats trimestriels en nette hausse et un portefeuille immobilier de plus d'un milliard d'euros. KBC Securities a relevé son objectif de cours à 72 euros (contre 67 euros).

    > Barco prend 1,55% après un relèvement de son objectif de cours par Berenberg

    > Leasinvest cède 0,97%. La SIR table sur une hausse de ses revenus locatifs cette année et un dividende stable.

  • Rebond technique grâce au délai américain sur Huawei

    Les Bourses européennes s'offrent un rebond technique, après la baisse de la veille dans un marché qui reste malgré tout préoccupé par la dégradation du climat commercial et l'impact des sanctions contre Huawei.

    Les gains varient entre 0,46% à Francfort et 0,03% à Paris.

    Les technologiques, les bancaires et les valeurs industrielles inscrivent les meilleures progressions sectorielles avec des gains de respectivement 0,92%, 0,58% et 0,51%.

    Infineon reprend des couleurs à hauteur de 0,74%, après sa chute de 4,80% la veille. Le fabricant de puces va "cesser de livrer" à Huawei "des marchandises originaires des Etats-Unis", a-t-il indiqué lundi, mais continue à commercer avec le géant chinois.

  • | Opening Bell |

    Les principales Bourses européennes ouvrent en hausse modérée dans le sillage des places asiatiques, les marchés financiers saluant la décision des Etats-Unis de lever temporairement une partie des restrictions visant le géant chinois des télécoms Huawei.

    • Bruxelles: +0,35%
    • Amsterdam: +0,40%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,26%
    • DJ Stoxx 600: +0,38%

  • KBCS relève son target sur Montea

    KBC Securities revient sur les résultats de Montea (voir post de 7h49 pour les chiffres détaillés).

    Pour Alexander Makar et Jan Opdecam, Montea a délivré de solides résultats avec un bénéfice par action supérieur de 8% aux attentes, principalement grâce à la croissance du chiffre d'affaires, une croissance marquée à périmètre comparable (+5,5%) et une amélioration de la marge opérationnelle. "Des prévisions ambitieuses tout en maintenant des indicateurs de performance exceptionnels nous incitent à croire que Montea va dépasser son objectif d'une croissance de 5% de son bénéfice par action d'ici la fin de l'année", indiquent les analystes. L'objectif de cours passe de 67 euros à 72 euros. La recommandation de conserver est maintenue.

    Montea a clôturé lundi à 77 euros.

  • Tokyo clôture en repli, les technos en berne

    La Bourse de Tokyo a reflué mardi, entraînée par la baisse des valeurs technologiques, dans un climat fébrile face aux sanctions imposées par les Etats-Unis au géant chinois des télécoms Huawei.

    → L'indice Nikkei des 225 valeurs vedettes a cédé 0,14% (-29,28 points) à 21.272,45 points
    → L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a perdu 0,30% (-4,62 points) à 1.550,30 points

  • Briefing d'avant Bourse

    Washington desserre l'étau sur Huawei | Hausse en vue en Europe

    1. Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse modérée dans le sillage des places asiatiques, les marchés financiers saluant la décision des Etats-Unis de lever temporairement une partie des restrictions visant le géant chinois des télécoms Huawei.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner autour de 0,2% à l'ouverture. Le Dax à Francfort et le FTSE à Londres prendraient respectivement 0,3% et 0,5%.

    3. Le département américain du Commerce est revenu lundi sur une partie des restrictions qu'il a imposées à Huawei en l'autorisant temporairement, jusqu'au 19 août, à conserver ses réseaux existants et à fournir des mises à jour logicielles pour ses téléphones.

    4. Il est toujours interdit à Huawei de se procurer des composants et des pièces électroniques pour fabriquer de nouveaux produits sans recevoir une autorisation préalable de l'administration américaine.

    5. La décision de Washington n'en est pas moins considérée par les investisseurs comme une marque d'apaisement dans le dossier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui pèse sur les marchés depuis des mois.

    6. L'accalmie sur le front du commerce profite également aux marchés chinois puisque l'indice SSE composite de la Bourse de Shanghai prend 1,5%. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) prend 0,35%.

    7. Les cours du pétrole montent encore un peu, toujours soutenus par des anticipations du maintien par l'Opep et ses alliés de la limitation de leur production.

  • Fluxys et Solvay ex-dividende

    Deux valeurs belges sont cotées ex-dividende ce mardi : Fluxys Belgium (1,26 euro) et Solvay (2,31 euros).

  • Résultat en nette hausse pour Montea

    A l’issue des trois premiers mois de l’année, la SIR Montea a dégagé un résultat EPRA (entendez : sous-jacent) de 10,8 millions d’euros en hausse de 53% en glissement annuel. Par action, il atteint 0,79 euro (+30%). Le taux d’occupation s’élève à 99,1%.

    Pour l’ensemble de l’année, la société vise une croissance minimale de 5% du résultat EPRA par action. La croissance du dividende sera alignée sur celle de ce dernier. La SIR entend afficher fin de l’année une portefeuille immobilier autour de 1,1 milliard d’euros.

  • Double ballon d'oxygène pour Curetis

    Les caisses de Curetis se vidaient dangereusement ces derniers temps. La biotech cotée à Bruxelles vient de recevoir deux ballons d'oxygène pour un total de 6,5 millions d'euros qui s'ajoutent à ses liquidités de 6 millions.

  • Berenberg vise 190 euros pour Barco

    L'analyste Trion Reid de Berenberg relève de 20 euros son prix cible pour Barco pour le porter à 190 euros. La recommandation d'achat est logiquement maintenue. Barco a clôturé la séance lundi à 155 euros, ce qui laisse un potentiel de hausse de plus de 22%.

  • Morgan Stanley s'intéresse à WDP

    Morgan Stanley initie la couverture du titre WDP avec une recommandation de surpondérer. L'objectif de cours est de 175 euros, ce qui implique un potentiel de hausse de 29% par rapport au dernier cours de clôture.

    "WDP bénéficie d'un vent arrière structurel attractif : la croissance du marché européen de la logistique. Cela permettra au groupe d'enregistrer des bénéfices sur des projets de développement sur plusieurs années."

    "Si nous recalculons la valeur nette d'inventaire sur la base des transactions récentes, nous obtiendrons un profil de rendement attractif", ajoute le broker.

  • L'action de Samsung décolle

    L'action du géant sud-coréen Samsung Electronics est en hausse de plus de 4% à Séoul, dans le contexte des déboires de son concurrent chinois Huawei qui essuie les foudres de la Maison blanche.

    L'administration américaine a engagé une vaste offensive contre Huawei, dont l'intensité est montée d'un cran la semaine dernière lorsque Donald Trump a interdit aux réseaux de télécommunications américains de se fournir en équipements auprès de sociétés étrangères jugées à risque, une mesure ciblant clairement Huawei.

    Les autorités américaines ont cependant semblé vouloir calmer le jeu lundi en décrétant un délai de 90 jours avant d'imposer cette mesure, le temps que Huawei et ses partenaires commerciaux s'adaptent.

  • Good morning!

    Nouvelle édition du Market Live. Nous sommes le mardi 21 mai.

    Vous retrouvez ici tous les rendez-vous de mardi pour les investisseurs, avec notamment des statistiques aux Etats-Unis et en Europe, et les résultats de la société immobilière réglementée (SIR) Montea en Bourse de Bruxelles.

    Petite précision en bonus: l'OCDE publie ses perspectives économiques à 11h.

Plus sur Les Marchés

Echo Connect