1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe boursière progresse encore, confiante sur la reprise économique

Les bourses européennes ont terminé en hausse, l'optimisme sur l'économie dominant toujours, en dépit des tensions sino-américaines et des craintes liées aux manifestations violentes aux États-Unis. BMW, Daimler, VW et Unibail parmi les gagnants de la séance.
  • Fin du Market Live

    C'est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mercredi pour une nouvelle séance.

    Au  programme: Assemblée générale chez AB InBev. Décision de politique monétaire au Canada. Déferlante d'indices PMI IHS Markit des services. Des données sur l'emploi US avec l'enquête mensuelle ADP.

  • Résumé de la séance en Europe

    Les Bourses européennes ont terminé mardi en nette hausse, la foi dans une reprise économique rapide, avec entre autres le soutien des banques centrales, l'emportant toujours largement sur les craintes liées aux tensions commerciales avec la Chine comme aux tensions sociales aux Etats-Unis.

    À Paris, le CAC 40 affiche sur la journée une progression de 2,02% (96,19 points) à 4858,97 points, sa meilleure clôture depuis le 6 mars. A Londres, le FTSE 100 a gagné 0,89% et à Francfort, restée fermée lundi pour la Pentecôte, le Dax a bondi de 3,75%. L'indice EuroStoxx 50 a pris 2,63%, le FTSEurofirst 300 1,49% et le Stoxx 600 1,57%, au plus haut depuis le 9 mars. 

    La hausse a profité à la quasi-totalité des grands secteurs de la cote européenne, la seule exception étant pour le compartiment de la pharmacie et de la santé (-0,27%). L'indice Stoxx de l'assurance a pris 4,07%, celui de l'automobile 3,82% et celui de l'immobilier 3,92%. Le géant des centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield s'est adjugé 10,06%, la plus forte hausse du CAC 40, après des déclarations optimistes sur le retour des clients dans les boutiques. Les constructeurs automobiles allemands ont bénéficié quant à eux de l'évocation d'un budget de cinq milliards d'euros dédié à une relance des ventes de voitures: Volkswagen a gagné 5,74%, Daimler 7,73% et BMW 5,23%.

    A Bruxelles, Solvay (+ 5,09%) a signé la plus forte hausse du Bel 20 (+1,6%). Colruyt (-2,68%) est lanterne rouge. Les SIR ont été recherchées. 

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: + 1,6%

    AEX: +1,22%

    CAC 40: + 2,02%

  • EasyJet et Carnival menacés d'exclusion du FTSE à cause du virus

    La compagnie aérienne EasyJet et l'organisateur de croisières Carnival risquent fort d'être sortis de force de l'indice FTSE 100 de la Bourse de Londres à cause de la pandémie de coronavirus, qui a fait tomber leur valeur boursière sous le seuil minimal d'admission.  

    Au pire de la crise boursière en mars, la capitalisation d'EasyJet avait fondu des deux tiers par rapport à son niveau du début de l'année et malgré un net rebond, elle ne se classe aujourd'hui qu'au 125e rang du classement de la Bourse de Londres.  

    Le gestionnaire d'indice FTSE Russell, qui doit annoncer mercredi ses décisions concernant l'indice FTSE 100, n'inclut en principe dans celui-ci que des sociétés figurant parmi les 110 premières capitalisations de la place.  Parmi les autres valeurs du "Footsie" susceptibles d'en être exclues figurent Carnival, le groupe de restauration et de pubs Whitbread, la compagnie d'électricité Centrica ou encore le groupe d'ingénierie Meggitt. 

    IAG , la maison mère de British Airways et Iberia, et le groupe hôtelier InterContinental Hotels Group devraient en revanche sauver leur place.  

    Parmi les candidats potentiels à une place dans l'indice phare de Londres, on trouve le spécialiste de la cybersécurité Avast ainsi que GVC , qui possède le bookmaker Ladbrokes et le site de paris et de jeux en ligne bwin.

  • Wall Street poursuit sa hausse malgré les tensions

    La Bourse de New York a ouvert en hausse dans le sillage des marchés asiatiques et européens, l'espoir d'une reprise économique rapide après le passage à vide du confinement l'emportant sur les inquiétudes liées au conflit commercial avec la Chine et aux tensions sociales aux Etats-Unis.  

    Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 58,47 points, soit 0,23%, à 25.533,49 et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,03% à 3.056,59 tandis que le Nasdaq Composite est pratiquement inchangé à 9.548,57 points.  Le S&P-500 a regagné plus de 39% par rapport à ses plus bas de mars et ramené à moins de 10% son repli par rapport à son record du 19 février (3.393,52 points). Quant au Nasdaq, il n'est plus qu'à moins de 3% de son pic d'il y a trois mois et demi.  Les investisseurs continuent de favoriser le scénario d'une reprise progressive de l'activité des sociétés cotées conjuguées à un soutien continu et massif des banques centrales aux marchés.  

    Parmi les valeurs qui bénéficient le plus des espoirs de retour à la normale de l'activité, la compagnie aérienne American Airlines Group gagne 2,88% et l'organisateur de croisières Carnival 1,9%.  

    La hausse la plus spectaculaire du début de séance est pour le spécialiste des transferts de fonds Moneygram International , qui bondit de 38,22% après des informations de presse selon lesquelles il a reçu une offre de rachat de la part de Western Union (+11,59%). 

  • OPENING BELL

    Wall Street ouvre en hausse: Dow Jones +0,55%, Nasdaq +0,12% 

  • Moneygram International: +40% en avant bourse

    Moneygram International s'envole de plus de 40% en avant-bourse après des informations de l'agence Bloomberg selon lesquelles son rival Western Union a fait une offre de rachat qui pourrait aboutir au mariage de deux des plus grands services de transfert d'argent des Etats-Unis.

  • Reprise des transactions pour Nyrstar

    Les transactions sur le titre Nyrstar reprendront à 14h40 indique la FSMA. Le titre est suspendu depuis 13h04 (voir posts de 13h18 et 13h10).

  • Nouvelle hausse en vue à Wall Street

    Wall Street est attendue en hausse, les contrats à terme sur les principaux indices new-yorkais signalant une ouverture en progression de l'ordre de 0,4%.

    En Europe, les principaux indices européens restent sur leur lancée positive, l'euphorie suscitée par la reprise de l'activité économique l'emportant sur la dégradation des relations entre les États-Unis et la Chine d'une part, sur les tensions sociales aux États-Unis d'autre part.

    Les principaux indices européens affichent des gains compris entre 1,2% à Amsterdam et 3,62% à Francfort. L'Euro Stoxx 50 prend 2,45% et le Stoxx 600 1,43%.

  • "Que Nyrstar reporte sa décision de mise en liquidation"

    La FSMA demande à Nyrstar de reporter la décision de mise en liquidation jusqu’à 3 mois au moins après le prononcé d’une décision de justice définitive relative au différent qui l'oppose à certains actionnaires minoritaires.

    Le gendarme des marchés a pris cette décision après avoir pris connaissance, notamment, de la citation en nomination d’un collège d’experts introduite devant le président du tribunal de l'entreprise d’Anvers par certains actionnaires minoritaires de Nyrstar SA sur la base de l’article 7:160 du Code des Sociétés et Associations.

    La FSMA veut ainsi donner un effet utile à la décision de justice à intervenir concernant la nomination de ce collège d'experts.

  • Suspension de Nyrstar...

    ... à la demande de la FSMA. Le groupe réduit à un monoholding organise aujourd'hui une assemblée générale sur une éventuelle liquidation.

  • Les tops et les flops en Europe

    > Le secteur automobile brille, son indice Stoxx prenant 4,61%, la plus forte hausse devant celle de l'assurance (+3,61%) et de l'immobilier (+3,49%).

    > Lufthansa gagne 5,2%, parmi les premiers contributeurs à la hausse du Dax, après la validation, par son conseil de surveillance, du plan de sauvetage gouvernemental de 9 milliards d'euros.

    > Toujours à Francfort, Volkswagen , BMW et Daimler prennent entre 6% et 8,3%, soutenus par des informations selon lesquelles le ministère allemand de l'Économie a proposé l'instauration d'un dispositif de primes à l'achat de véhicules neufs pour un montant représentant 5 milliards d'euros.

    > À Paris, Unibail-Rodamco-Westfield (+9,4%) est en tête du CAC après avoir annoncé la réouverture de 65 de ses 90 centres commerciaux avec la levée progressive des mesures de confinement.

    > Le groupe TF1 bondit de 7,82% après l'annonce d'un partenariat avec l'espagnol Mediapro pour le lancement d'une chaîne Telefoot en France.

    > En baisse, Seadrill perd plus de 10%. Le spécialiste norvégien des forages pétroliers en mer a fait part d'une dépréciation de 1,2 milliard de dollars sur la valeur de ses puits de forage et prévenu qu'il lui faudrait peut-être convertir une partie de ses 7,4 milliards de dollars de dette en actions pour assurer sa survie.

  • Warning de la FSMA

    L’Autorité des services et marchés financiers (FSMA) met le public en garde contre les activités du site web https://secure-aes-financial.com (anciennement www.aes-financial.com), qui propose des investissements sans respecter la législation financière belge.   

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes se maintiennent en hausse, toujours soutenues par l'espoir d'une reprise de l'activité grâce à la poursuite des levées des mesures de confinement.

    Les gains varient entre +1,32% à Amsterdam et à Bruxelles et +1,76% à Milan. Francfort, qui était fermée lundi, bénéficie d'un effet de rattrapage et bondit de 3,29%. Francfort profite également du bond de ses valeurs automobiles.

    L'Euro Stoxx 50 bonifie de 2,4% et le Stoxx 600 de 1,47%.

     

    "Le principal point d'attention parmi les investisseurs semble encore être la perspective à long terme d'un assouplissement des confinements ce qui commence à se traduire dans les statistiques qui font apparaître une amélioration graduelle."
    Michael Hewson
    Responsable de l'analyse marchés chez CMC Markets

     

    L'optimisme lié à cette stabilisation de l'activité économique fait passer au second plan, non seulement les craintes d'un risque d'une deuxième vague de coronavirus générée par des déconfinements trop rapides, mais également les tensions fortes qui agitent les États-Unis.

    Pour Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque, "tant que les banques centrales sont là, tout va bien" et leur interventionnisme "paraît immuniser le marché contre tout revirement baissier important".

    Et "la réunion de la BCE, qui est en ligne de mire cette semaine, devrait aller dans ce sens en confirmant à la fois une augmentation du programme d'achats d'urgence contre la pandémie et son extension jusqu'à mi- voire septembre 2021", a-t-il ajouté.

    Du côté des indicateurs, l'agenda ne compte pas de publications de premier plan.

  • Avis de brokers sur AB InBev

    Bernstein a relevé, ce mardi matin, son prix cible sur AB InBev à 57 euros, contre 55. La recommandation reste à "surperformance".

    KBC Securities a confirmé, pour sa part, son conseil d'achat avec un prix cible de 80 euros.

  • Volkswagen, BMW et Daimler carburent

    Volkswagen , BMW et Daimler progressent entre 6% et 9%, en réaction aux informations Reuters. Selon l'agence, le ministère allemand de l'Économie a proposé l'instauration d'un dispositif de primes à l'achat de véhicules neufs pour un montant total représentant 5 milliards d'euros.


  • Dividende en vue pour PostNL ?

    PostNL gagne plus de 6% à la bourse d'Amsterdam. Ceci après que le groupe postal ait annoncé, avant l'ouverture des marchés, un accord avec son propre fonds de pension.

    Dans ce nouveau dispositif, 100 millions d'euros de liquidités de moins seront transférées de PostNL au fonds de pension 2020, ce qui va naturellement améliorer le cash-flow de l'entreprise postale. Celui-ci est attendu désormais entre -215 millions et -185 millions d'euros.

    "Nous pensons que ce plan rend plus probable un dividende intérimaire en 2021, bien que l'impact relativement mineur du Covid-19 sur la circulation du courrier devra d'abord être confirmé", indique l'analyste Marc Zwartsenburg.

    PostNL a annulé son dividende en 2019 pour donner la priorité au désendettement.

  • +30% pour l'indice Bel 20 depuis le 17 mars

    L'indice Bel 20 progresse de 0,54% à 3.285,63 points, soutenu par les signes de reprise de l'économie avec la levée progressive des mesures de confinement.

    Par rapport à son plus bas de 2.529 points de la clôture du 17 mars, l'indice bruxellois de référence a progressé de 30%.

    Par rapport à son dernier plus haut de 4.198 points du 17 février, le Bel 20 affiche encore un repli de 22%.

  • Lufthansa | Unibail-Rodamco-Westfield | Seadrill

    La compagnie aérienne allemande Lufthansa bondit de 8% après l'approbation, par son conseil de surveillance, d'un plan d'aide gouvernemental de 9 milliards d'euros.

    L'exploitant de centres commerciaux Unibail-Rodamco-Westfield gagne 5% après avoir annoncé la réouverture de 65 de ses 90 centres commerciaux.

    Le groupe de forages pétroliers Seadrill chute de 14% à l'ouverture, après avoir évoqué une menace pour sa survie.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,77%
    Bruxelles: +0,73%
    Francfort: n.c.
    Paris: +0,98%

    Euro Stoxx 50: +1,07%
    DJ Stoxx 600: +0,97%

  • Ageas et Immobel ex-dividende

    Ageas et Immobel cotent respectivement ex-dividende de 0,27 euro et 2,66 euros brut ce mardi.

  • Le bout du tunnel pour Unibail-Rodamco-Westfield ?

    Unibail-Rodamco-Westfield indique que 65 de ses 90 centres commerciaux ont rouvert à la suite de la levée des mesures de confinement imposées face à la pandémie de coronavirus.

  • Briefing d'avant bourse

    Les principales bourses européennes devraient ouvrir en hausse, ce mardi, l'optimisme sur les perspectives économiques dominant toujours en dépit des tensions sino-américaines et des craintes liées aux manifestations violentes aux États-Unis.

    Les contrats à terme signalent une progression de 0,65% pour l'EuroStoxx 50, de 0,49% pour le Dax à Francfort, resté fermé lundi pour la Pentecôte, et de 0,81% pour le Cac 40 à Paris.

    Aucun indicateur économique majeur ne figure à l'agenda de ce mardi 2 juin.

  • Changements au sein de l'indice DJ Stoxx 600

    L'opérateur d'indices boursiers Qontigo a annoncé, lundi soir, des changements au sein de l'indice paneuropéen Stoxx 600 avec, notamment, la sortie, effective à compter du 22 juin, d'Eutelsat, Hugo Boss, Metro et easyJet.

  • Nouvelle coentreprise entre Allianz et VGP

    L'assureur Allianz et VGP , le promoteur immobilier spécialisé dans les biens logistiques et semi-industriels, annoncent qu'ils ont signé l'extension de leur collaboration à travers une troisième joint venture. Elle porte sur le développement du VGP Park München, comme annoncé en avril.

    Contrairement aux deux coentreprises existantes qui se concentrent sur l'acquisition d'actifs générateurs de revenus développés par VGP, cette nouvelle joint-venture sera initialement axée sur le développement du VGP Park München.

    Une fois entièrement développé, le parc comprendra cinq bâtiments logistiques, deux parkings autonomes et un immeuble de bureaux pour une surface locative brute totale d'environ 270.000 mètres carrés. Le parc est presque entièrement pré-loué à KraussMaffei Technologies et BMW.

    Il y a actuellement déjà 3 bâtiments et 2 parkings en construction, l'achèvement du premier bâtiment devrait avoir lieu en août 2020 et tous les autres bâtiments, sauf un, devraient être livrés d'ici novembre 2022. Le reste du bâtiment devrait être livré début 2026.

  • Amazon collecte 10 milliards de dollars sur le marché obligataire

    La politique monétaire des banques centrales (Fed et BCE) et leurs rachats d'actifs permettent aux entreprises de se financer à des conditions très avantageuses. Amazon.com en est un bel exemple. Le spécialiste de la vente en ligne a emprunté 10 milliards de dollars sur le marché obligataire, sur différentes maturités (de 3 à 40 ans). À chaque fois, le taux d'emprunt est un taux plancher, selon le Financial Times.

  • Argenx lève rapidement 785 millions d'euros

    Argenx a bouclé son augmentation de capital, option de surallocation incluse. Au final, la biotech a placé 4,21 millions de nouvelles actions, en Europe et à Wall Street, ce qui lui a permis de récolter 863 millions de dollars ou 785 millions d'euros.

  • Vers une ouverture en hausse en Europe

    Bonjour! Ceci démarre notre "Market live" du mardi 2 juin.

    La tendance est majoritairement positive en Asie, où les marchés profitent des mesures visant à réouvrir progressivement les économies mises en veilleuse pour lutter contre le Covid-19.

    En Europe, les contrats à terme sur l'Euro Stoxx progressent de 0,81%.

    Les contrats à terme sur Wall Street sont orientés à la baisse. Le président américain Donald Trump s'est dit prêt à déployer l'armée pour mettre fin "maintenant" aux manifestations violentes qui secouent les principales villes des États-Unis depuis la mort, la semaine dernière, d'un homme afro-américain lors de son interpellation par la police de Minneapolis.

    ©Photo News

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés