L'Europe efface ses pertes grâce à l'emploi et aux résultats US

Les Bourses européennes terminent dans le vert grâce aux bons résultats des banques américaines, malgré la crise ukrainienne. Morgan Stanley et Goldman Sachs ont publié des résultats meilleurs que prévu. La journée a été marquée par la montée en puissance de la saison des résultats.

Tout au long de la journée, L'Echo vous offre la possibilité de suivre l'évolution des marchés boursiers en temps réel, à travers les informations de la rédaction, les commentaires des courtiers, les déclarations de traders et autres  économistes sur les réseaux sociaux... Des suggestions, questions ou remarques? N'hésitez pas à nous en faire  part, nous essaierons d'en tenir compte.

 

17:45 Les Bourses européennes terminent en hausse. grâce aux bons résultats des grandes banques américaines, qui ont éclipsé la crise ukrainienne avant le long week-end de Pâques. Le Bel20 a terminé sur une progression de 0,44% à 3112,43 points. Le Dax a pris 0,99%, le CAC40 0,59%, le FTSE 100 0,62% et l'AEX 0,2%.

 

16:14  L'activité manufacturière a enregistré une croissance nettement supérieure aux attentes dans la région du centre du littoral atlantique des Etats-Unis au mois d'avril, grâce notamment à un bond des nouvelles commandes. L'indice "Philly Fed" est ainsi remonté à 16,6 - au plus haut depuis septembre - contre 9,0 en mars. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne un indice à 10,0.

15:37  Zoom sur l'IPO en demi-teinte de Weibo, le "Twitter chinois".

A savoir

Weibo a vendu moins d'actions que prévu pour son introduction jeudi à la Bourse de New York et a levé une somme très inférieure à ses attentes, dans un environnement de marché difficile. Le groupe, contrôlé par le géant chinois de l'internet Sina, a vendu 16,8 millions de certificats de dépôt (American Deposit Shares, ADS), ce qui lui a permis de lever 285,6 millions de dollars, avant la possible vente d'actions supplémentaires par le syndicat d'émission, a indiqué Dow Jones. 

Ces chiffres sont très en-deçà des objectifs de Weibo, qui prévoyait d'offrir 20 millions d'actions et de lever entre 340 millions et 437 millions de dollars à l'occasion de ses premiers pas boursiers. Cet objectif avait d'ailleurs déjà été revu en baisse par rapport aux 500 millions évoqués mi-mars dans le projet initial.

Weibo a fixé à 17 dollars le prix unitaire de ses actions, a également indiqué Dow Jones, soit dans le bas de la fourchette comprise entre 17 et 19 dollars que le groupe avait dévoilée début avril.

15:32 Wall Street a ouvert sur un léger repli. Dans les premiers échanges, le Dow Jones cédait 0,11%, le S&P500 0,10% et le Nasdaq Composite 0,35%.

15:25 Les indices européens sont désormais dans le vert après une première moitié de séance marquée par un repli des marchés. Les chiffres hebdomadaires de l'emploi aux Etats-Unis et les résultats meilleurs que prévu de Morgan Stanley et de Goldman Sachs ont permis d'inverser la tendance.  

14:39 Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont légèrement reparties à la hausse aux Etats-Unis après avoir frôlé leur plus bas niveau en près de 7 ans.  Elles se sont établies à 304.000 au cours de la semaine close le 12 avril, marquant une hausse de 0,7% sur une semaine alors que les analystes tablaient sur un rebond bien plus marqué de 4%.

 

13:45 

BEAT: Goldman Sachs Reports EPS Of $4.02 ($3.49 Estimated) http://t.co/y8BS6cLkRp— BI: Finance (@clusterstock) 17 Avril 2014

13:41 Voici les valeurs à tenir à l'oeil à Wall Street:

A savoir

>MORGAN STANLEY a fait part jeudi d'un bénéfice meilleur qu'attendu au premier trimestre et annoncé un relèvement de son dividende de 10 cents par action, faisant bondir le cours de son titre de 3,7% en avant-Bourse.

>GENERAL ELECTRIC a fait état jeudi d'une baisse de son chiffre d'affaires et de son bénéfice net au premier trimestre compensée par une augmentation de 12% du bénéfice de ses activités industrielles.

>GOOGLE a annoncé mercredi des résultats du premier trimestre inférieurs aux attentes, en raison notamment d'une nouvelle baisse du prix facturé pour les publicités sur ses sites, des données qui font chuter de près de 6% le titre du géant internet dans des échanges d'après-Bourse.

>IBM a annoncé mercredi un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, les bonnes performances de la division services pour logiciels du géant informatique n'ayant pas compensé une baisse de la demande pour ses serveurs et ses produits de stockage de données.

>AMERICAN EXPRESS a fait état mercredi d'une hausse plus marquée que prévu de son bénéfice net du premier trimestre,les utilisateurs des cartes de crédit du groupe ayant dépensé davantage dans un contexte de reprise de l'économie américaine.

>SANDISK a annoncé mercredi un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes, la croissance des ventes de ses disques SSD compensant l'effet de la volatilité des prix de ses puces mémoire.

>GENERAL MOTORS a annoncé mercredi soir qu'ils'apprêtait à élaborer un programme d'indemnisation en direction des automobilistes concernés par le rappel de millions de véhicules défectueux.

>MATTEL a fait part d'une perte nette au premier timestre qu'il impute à une chute des ventes de ses poupées Barbie et des jouets Fisher-Price. Sa perte est ressortie à 11,2 millions de dollars, 3 cents par action, contre un bénéfice net de 38,5 millions de dollars, 11 cents par titre, un an auparavant.

Tous les jours de la semaine, pendant l'heure du midi, L'Echo organise un chat avec pour thème l'actualité boursière du moment. Rejoignez-nous!

 

 

 

12:11 |Le point à la mi-journée en Europe|

 

A savoir

Les principales bourses européennes étaient orientées légèrement à la baisse jeudi à la mi-journée, des résultats décevants pour Google et IBM cassant l'élan du rebond enregistré la veille. Une correction se dessinait également à Wall Street, les futures sur indices new-yorkais suggérant une ouverture à la baisse.

Des inquiétudes sur les taux de change, un euro fort pesant sur les résultats de nombreuses sociétés et la tension grandissante en Ukraine influent sur des marchés peu actifs à l'approche du week-end de Pâques.

Le CAC 40 parisien perdait 3,67 points soit -0,08% vers 10h00 GMT, le Dax allemand reculant de 0,15% et le FTSE britannique de 0,26%. Les indices paneuropéens reflétaient la tendance générale avec -0,29% pour l'Eurofirst 300 et -0,34% pour l'Eurostoxx 50.

L'appétit des investisseurs est limité en outre par l'avertissement du spécialiste allemand de logiciels d'entreprises SAP qui a dit craindre une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro. SAP perdait 3,29% vers 10h00 GMT, l'un des plus fortes baisse de l'indice Eurofirst 30.

L'Ukraine occupe toujours les esprits alors que la confusion règne sur le terrain et que se tient jeudi à Genève une réunion des ministres des Affaires étrangères de la Russie, de l'Ukraine, des Etats-Unis et de l'Union européenne dont personne n'espère pas grand-chose.

Aux valeurs, les alcools et spiritueux sont en première ligne après l'annonce de la chute de leurs ventes sur le marché chinois par le géant britannique Diageo et son concurrent français Rémy Cointreau.

Diageo perdait un peu plus de 4% en milieu de journée et Rémy Cointreau près de 3% après avoir chuté jusqu'à -6% dans les premiers échanges. Pernod Ricard plongeait de 3,6%, la plus forte baisse du CAC 40.

Publicis, qui a fait état jeudi d'un net rebond de la croissance de son chiffre d'affaires et d'une amorce de reprise en Europe, prenait 2% vers 10h00 GMT, la plus forte hausse du CAC 40 derrière Alcatel (+3,6%).

La plus forte baisse de l'indice Eurofirst 300 était pour le groupe chimique néerlandais AkzoNobel, qui perdait 6% après avoir fait état de profits inférieurs aux attentes au premier trimestre en raison d'effets de change négatifs.

Les investisseurs américains attendent jeudi deux indicateurs dont il espèrent qu'ils confirmeront la reprise de l'économie américaine : le chiffre des inscriptions au chômage (12h30 GMT) et l'indice de la Réserve fédérale de Philadelphie mesurant l'activité manufacturière (14h00 GMT).

Le dollar et le rendement des bons du Trésor américains sont stables au lendemain des déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale, qui a prédit mercredi le retour au plein emploi aux Etats-Unis tout en écartant une remontée des taux d'intérêt dans un avenir proche.

L'euro était quasiment stable face au dollar, autour de 1,3841 dollars.

Sur le front du pétrole, le Brent s'approchait des 110 dollars le baril en raison notamment de l'évolution de la situation en Ukraine.

 

12:03 AkzoNobel, perd 6% après avoir fait état de profits inférieurs aux attentes au premier trimestre en raison d'effets de change négatifs.

 

11:42 Le mardi 22 avril prochain, la Belgique compte adjuger pour 2 à 2,5 milliards d'euros d'obligations linéaires (OLO).

11:24 Galapagos: +3,4%, en tête du marché élargi.

Le groupe belge de biotechnologie Galapagos a conclu avec succès les essais en phase 2a du traitement contre le psoriasis qu'il développe avec le Britannique GlaxoSmithKline PLC.
La molécule GSK2586184 a été testée sur 66 patients souffrant de psoriasis chronique. Une amélioration a été constatée dans 75% des cas.

GSK, qui détient les droits commerciaux sur le médicament, décidera de procéder à des essais cliniques, a précisé Galapagos dans un communiqué.

Galapagos ajoute qu'il pourrait recevoir un paiement d'étape de 34 millions d'euros, ainsi que des royalties à deux chiffres pour le passage à la commercialisation.

 

 

10:43 Tous les trois mois Carmignac prend sa (plus belle plume) pour commenter les enjeux économiques, politiques et sociaux du moment... Cette fois c'est Mario Draghi, le président de la BCE, qui en prend pour son grade.

 

10:34   Depuis la mi-mars, les cours des composantes de l'indice Bel 20 se sont appréciés de 1,5% en moyenne, dans une période relativement pauvre en annonces, marquée par l'attente des chiffres pour le premier trimestre 2014. Les évolutions ont toutefois été très contrastées, avec des hausses supérieures à 5% chez AB InBev, Ackermans, Delhaize, Elia, GBL ou Umicore, compensées par des reculs sensibles pour les valeurs financières (Delta Lloyd, Ageas, KBC), Telenet et UCB.

Dans le même temps, les objectifs médians se sont en moyenne appréciés de 1%, avec des progressions significatives chez GBL (+ 6%), GDF Suez (+ 5%), bpost (+ 3%) et Telenet (+ 3%).


En combinant les deux effets, le potentiel de hausse de l'indice Bel 20 est resté stable autour de 4%, ce qui permet d'envisager une progression vers les 3.200 points dans les semaines à venir. Pas moins de 7 valeurs ont toutefois un objectif médian inférieur au cours de Bourse (notamment Ackermans, Belgacom, Colruyt et Umicore) et seules les trois valeurs financières ont aujourd'hui un potentiel supérieur à 10% suite au recul enregistré sur le mois écoulé. Le nombre d'avis à l'achat a progressé de 38 vers 39%. Lire la suite de l'article

 

 

10:30 

 

10:14

Briefing actions belges (17 avril) #Umicore #GBL #Cofinimmo http://t.co/EaJaW9DQfY— Stéphane Wuille (@stephanewuille) 17 Avril 2014

 

09:49 |Le point à l'ouverture des marchés|

A savoir

Les principales bourses européennes ont ouvert jeudi en légère baisse après des résultats décevants pour Google et IBM et des inquiétudes sur l'évolution du marché des changes sur fond de tension grandissante en Ukraine.

Paris, Francfort et Londres sont stables. Amsterdam est en repli de 0,16%.

L'approche du week-end de Pâques limite l'appétit des investisseurs, de même que l'avertissement du spécialiste allemand de logiciels d'entreprises SAP qui a dit craindre une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro.

Le ton d'une journée qui s'annonce presque atone sur les marchés a été donné par la Bourse de Tokyo, qui a fini jeudi inchangée avec des variations des
indices Nikkei et Topix trop infimes pour dégager une tendance.

L'Ukraine occupe les esprits alors que la confusion règne sur le terrain et que se tient jeudi à Genève une réunion des ministres des Affaires étrangères de
la Russie, de l'Ukraine, des Etats-Unis et de l'Union européenne dont Washington n'espère pas grand-chose.

"Comme personne ne sait vraiment ce qu'il se passe en Ukraine après de nombreuses informations faisant état de fusillades, de défections, d'occupation
de bâtiments et de vols de blindés, il est peu probable que les investisseurs prennent des risques à la veille d'un long week-end et avant des négociations
dont personne n'attend grand-chose", écrit dans une note Jonathan Sudaria, trader chez Capital Partners.

 

09:46 Le spécialiste allemand des logiciels d'entreprise SAP a dit jeudi s'attendre à subir une accentuation des effets de change négatifs au deuxième trimestre en raison de la vigueur de l'euro, qui entame sa compétitivité alors qu'il cherche à combler son retard dans le segment de l'informatique en nuage.

Le groupe a prévenu que son chiffre d'affaires tiré de ses logiciels et des services associés allait être affecté à hauteur de 6% au deuxième trimestre tandis que son bénéfice d'exploitation, hors exceptionnels, serait inférieur de huit points de pourcentage

Ces annonces pèsent lourdement sur l'action SAP qui chute de 3,49% à 56,39 euros une demi-heure après l'ouverture de la Bourse de Francfort alors que l'indice paneuropéen des technologiques cèdait 0,8%.

 

09:27 Aux valeurs, les alcools et spiritueux sont en première ligne après l'annonce de la chute de leurs ventes sur le marché chinois par le géant britannique Diageo et son concurrent français Rémy Cointreau.

  • Diageo, le numéro un mondial, qui détient notamment la vodka Smirnoff, le whisky Johnnie Walker et la bière Guinness, a vu ses ventes reculer de 1,3% à périmètre et taux de changes comparables sur la période. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, ses revenus ont diminué de 7,4% en publié mais ont légèrement progressé de 0,3% à périmètre et taux de changes comparables. Le groupe indique avoir souffert "de l'impact des évolutions défavorables des taux de change et de la fin de l'accord de distribution de (la tequila) Jose Cuervo".
  • Remy Cointreau plonge de 5%. Le groupe de spiritueux est fortement pénalisé par le plongeon de ses ventes de 13,5% sur son exercice clos fin mars, en raison de l'effondrement de la demande pour son cognac Rémy Martin en Chine. Dans ce contexte, le groupe familial prévoit un plongeon de 35 à 40% de son résultat opérationnel courant.

09:07 |Opening Bell|

 

08:24 Bonne nouvelle pour le secteur automobile européen.

La reprise du marché automobile dans l'Union européenne s'est confirmée en mars, avec un bond de 10,6% des immatriculations de voitures neuves qui a profité aux constructeurs français, selon les chiffres publiés jeudi par l'ACEA.

L'Association des constructeurs automobiles européens précise toutefois qu'avec 1,45 million d'unités écoulées, il s'agit du deuxième plus mauvais mois de mars depuis le début de la collecte des données dans l'Union élargie en 2003.

Les groupes français, PSA Peugeot Citroën et Renault, ont particulièrement profité de ce rebond. Le premier, en difficultés, a vendu 10,9% de voitures en plus qu'en mars 2013, avec une meilleure performance pour Peugeot que pour Citroën. Les deux marques ont sorti ces derniers mois de nouveaux modèles, comme le crossover compact Peugeot 2008 ou le nouveau Citroën C4 Picasso.

 

08:18 Quelques valeurs belges à suivre ce jeudi:

  • COFINIMMO - Cofinimmo annonce aujourd’hui la signature d’un accord portant sur la cession d’un droit d’emphytéose sur l’immeuble Montoyer 14 pour une durée de 99 ans. Le montant de la cession s’élève à 13 millions d'euros, ce qui est supérieur à la valeur d’investissement déterminée par l’expert immobilier au 31.12.2013. Le communiqué.
  • GALAPAGOS - Le groupe belge de biotechnologie Galapagos a annoncé ce jeudi avoir conclu avec succès les essais en phase II du traitement contre le psoriasis qu'il développe avec le Britannique GlaxoSmithKline PLC. La molécule GSK2586184 a été testée sur 66 patients souffrant de psoriasis chronique. Une amélioration a été constatée dans 75% des cas. L'analyse de L'Echo.
  • MIKO - Miko, spécialiste du service café et des emballages en plastique, a souscrit un partenariat de 50 % avec l’entreprise Innoware établie à Jakarta, en Indonésie. Innoware est une entreprise de transformation de plastique qui travaille sur le même marché cible que Miko Pac. Avec 277 travailleurs, Innoware réalise un chiffre d’affaires de 4,5 millions d’euros. Le communiqué.
  • RETAIL ESTATES - Retail Estates et Be-Mine ont signé un contrat de coopérartion visant le développement d'un centre commercial sur l'ancier site minier de Beringen. Le communiqué.

 

08:10

 

08:04 La journée de jeudi sera marquée par la montée en puissance de la saison des résultats, avec, en Europe, les chiffres de Sodexo, Atos, Diageo ou encore SAP. Aux Etats-Unis, sont attendus les résultats du premier trimestre, entre
autres, de Goldman Sachs, Morgan Stanley, Dupont, General Electric et Pepsico.

 

07:57|Le point avant l'ouverture des marchés|

A savoir

Les principales bourses européennes sont attendues jeudi sans grand changement voire en légère baisse dans les premiers échanges après le rebond de la veille, des résultats décevants pour Google et IBM éclipsant la volonté manifestée par la présidente de la Réserve fédérale de maintenir pour l'instant ses taux d'intérêt à des niveaux très bas.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 1 à 2 points, soit 0,05%, le Dax allemand progressantde 0,04% et le FTSE britannique de 0,02% à l'ouverture.

En baisse à la mi-séance sous l'effet de prises de bénéfices, conséquence de sa hausse de plus de 3% la veille après la publication d'un chiffre de la croissance chinoise meilleur qu'attendu au premier trimestre, la Bourse de Tokyo a ensuite redressé la barre. L'indice Nikkei prenait 0,20% peu avant la fermeture.

Wall Street a terminé mercredi en hausse de plus de 1%, enchaînant ainsi sa troisième séance consécutive de gains.

La place boursière américaine a bien réagi aux déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Fed, qui a prédit le retour au plein emploi aux Etats-Unis tout en écartant une remontée des taux d'intérêt dans un avenir proche

Les investisseurs américains attendent jeudi deux indicateurs dont il espèrent qu'ils confirmeront la reprise de l'économie américaine : le chiffre des inscriptions au chômage (12h30 GMT) et l'indice de la Réserve fédérale de Philadelphie mesurant l'activité manufacturière (14h00 GMT).

Sur le front du pétrole, le Brent se maintenait jeudi au-dessus de 109 dollars le baril sur fond de tension grandissante en Ukraine.

Sur la marché des changes, l'euro était quasiment stable face au dollar, autour de 1,3837 dollars.

 

07:54 Bonjour à toutes et tous et bienvenue sur "market live"de la semaine de L'Echo qui vous permet de suivre minute par minute les grands moments de cette séance de Bourse. Il s'agit du dernier "market live" de cette semaine puisque les marchés européens sont fermés demain vendredi. Je () vais tenté de vous tenir informé jusqu'à 12h30 des principaux événements qui animeront cette séance de Bourse.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés