1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe finit en hausse après un emploi US "Goldilocks"

Les marchés européens ont progressé après la publication de chiffres mensuels de l'emploi américain suffisamment mauvais pour inciter la Fed à agir mais pas mauvais au point d'inquiéter pour la croissance. Asit Biotech et Ter Beke sont restées suspendues.
  • Votre agenda de lundi

    Notre Market Live se termine, merci de l'avoir suivi!

    Avant de vous donner rendez-vous lundi matin, voici un aperçu des événements à suivre pour les investisseurs lors de la première séance boursière de la semaine prochaine, avec notamment au menu l'indice Sentix de la confiance des investisseurs de la zone euro:

    Bon week-end et à lundi dès 7h30 pour un nouveau suivi en direct de l'actualité boursière!

  • Retour sur la séance du jour

    Après les chiffres de l’emploi publiés ce vendredi, les paris sont déjà pris: d’après les contrats à terme sur les taux directeurs américains, une baisse du loyer de l’argent est d’ores et déjà attendue. C’est ce qui explique la bonne humeur des intervenants des marchés d’actions ce vendredi.

    D’après les statistiques publiées par le département américain du Travail, les Etats-Unis ont créé 136.000 emplois en septembre, alors que les économistes en attendaient 145.000 en moyenne. Ces chiffres ne sont pas trop mauvais, de sorte que les investisseurs ne s’inquiètent pas pour l’état de santé du marché du travail et la croissance économique américaine. Mais ils sont aussi suffisamment inférieurs aux prévisions pour conforter le scénario d’une poursuite de la baisse des taux de la Réserve fédérale dans les mois à venir.

    En Bourse, c’est ce qu’on appelle une statistique "Goldilocks" (Boucles d’Or) car, à l’instar du bol, de la chaise et du lit de l’un des trois ours, trouvés par Boucles d’Or dans le conte éponyme, les chiffres de l’emploi ne sont ni trop grands, ni trop petits… Les principaux indices européens ont donc bien réagi. Le Cac 40 a gagné 0,91%. Le Dax a grimpé de 0,73%. Le FTSE 100 a pris 1,10%.

    En Bourse de Bruxelles, le Bel 20 a suivi le mouvement en grimpant de 1% en clôture.

    Toutes les composantes de l’indice vedette du marché belge ont fini en hausse, à l’exception d’Aperam, qui a cédé 1,74%. L’aciériste a souffert d’une note de JPMorgan qui a revu à la baisse ses objectifs de cours pour l’ensemble des sidérurgistes européens. Par ailleurs, le prix du nickel est en hausse à cause d’une offre tendue pour ce métal qui est utilisé pour améliorer les capacités de l’acier. Cette montée du prix du nickel risque d’affecter les aciéristes tels qu’Aperam.

    Hors Bel 20, Ter Beke a chuté de 8,94% en début de séance après une contamination à la listéria suspectée chez sa filiale néerlandaise Offerman. Le titre est resté suspendu jusqu’à la clôture.

    Econocom (+ 10,05%) a bénéficié d’un rebond technique.

    Le secteur biotechnologique a fait l’objet de mouvements spéculatifs. Kiadis a bondi de 7,26%.

  • Immobel clôture son émission obligataire avec succès

    Le groupe de développement immobilier Immobel  a clôturé la période de souscription de son obligation d’une durée de sept ans et demi. Il a levé 75 millions d'euros, soit le maximum espéré. Il a précisé dans un communiqué que l'opération a rencontré un vif succès. Son émission obligataire a été sursouscrite presque six fois.

      Les obligations seront émises le 14 octobre 2019 et admises à la négociation sur le marché réglementé d’Euronext Bruxelles. Les coupons bruts s’élèvent à 3%, payables le 14 avril de chaque année et pour la première fois le 14 avril 2020. Les rendements actuariels bruts sur base du prix d’offre s’élèveront à 2,722%, tandis que les rendements actuariels nets s’élèveront à 1,831%. Le prix d’offre était fixé à 101,875% de la valeur nominale des obligations (1.000 euros).

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +1% à 3.610,64 points

    AEX: +1,09% à 564,59 points

    Cac 40: +0,91% à 5.488,32 points

    Dax: +0,73% à 12.012,81 points

    FTSE 100: +1,10% à 7.155,38 points

  • HP chute après l'annonce de milliers d'emplois supprimés

    HP  chute de 8,94% après l'annonce de son intention de supprimer jusqu'à 9.000 emplois, soit 16% de ses effectifs, pour réduire ses coûts.

  • Apple grimpe grâce à des informations sur l'iPhone 11

    Apple  gagne 1,62%, la plus forte hausse du Dow Jones, après les informations du quotidien japonais Nikkei selon lesquelles le groupe est en train d'augmenter la production de l'iPhone 11 pour pouvoir répondre à la demande.

  • Des chiffres de l'emploi "Goldilocks"

    L'économie américaine a créé 136.000 emplois en septembre selon le département du Travail, un chiffre inférieur aux attentes (145.000 postes attendus en moyenne) mais le taux de chômage a reculé à 3,5%, son plus bas niveau depuis décembre 1969.

    Ces chiffres ne sont pas trop mauvais, de sorte que les investisseurs ne s'inquiètent pas pour l'état de santé du marché du travail et la croissance économique américaine.

    Mais il sont aussi suffisamment inférieurs aux prévisions pour ne pas remettre en cause le scénario d'une poursuite de la baisse des taux de la Réserve fédérale dans les mois à venir.

    A Wall Street, c'est ce qu'on appelle une statistique "Goldilocks" (Boucles d'Or) car, à l'instar du bol, de la chaise et du lit de l'un des trois ours, trouvés par Boucles d'Or dans le conte éponyme, les chiffres de l'emploi ne sont ni trop grands, ni trop petits...

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York évolue en hausse en début de séance. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones gagne 140,71 points, soit 0,54%, à 26.341,75 points et le Standard & Poor's 500, plus large, progresse de 0,52% à 2.925,84 points. Le Nasdaq Composite prend 0,42% à 7.905,68 points.

  • Les chiffres de l'emploi US rassurent les marchés

    Les marchés européens s'installent en territoire positif après les chiffres de l'emploi US, avec des gains tournant autour de 0,8%. La Bourse de Francfort est en peu en retrait (+0,3%).

    Wall Street est attendue en légère hausse, de 0,2% pour l'indice Dow Jones, de 0,14% pour le S&P500 et de 0,3% pour le Nasdaq.

  • Les créations d'emploi US inférieures aux attentes

    Les États-Unis ont créé 136.000 emplois en septembre, un niveau inférieur aux attentes qui alimente le scénario d'une nouvelle baisse des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine.

    Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 145.000 créations de postes non-agricoles, après les 130.000 annoncées pour août et alors que la moyenne des douze derniers mois s'établit à 173.000.

    Les indices actions européens augmentent leurs gains. L'indice DJ Stoxx gagne 0,45% contre +0,15% avant la publication de la statistique. A Wall Street, les futures ont effacé leurs pertes.

    Le taux de chômage est tombé à son plus bas niveau depuis près de 50 ans à 3,5%.

    Le salaire horaire moyen est resté stable en septembre après une hausse de 0,4% en août et sa progression sur un an revient à 2,9% après 3,2%; les économistes tablaient en moyenne sur une hausse de 0,3% sur un mois et de 3,2% en rythme annuel.

     

    ©Bloomberg

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Apple, HP, Snap...

    * APPLE a demandé à ses fournisseurs d'augmenter la production de l'iPhone 11 de huit millions d'unités, soit environ 10%, en raison d'une demande meilleure que prévu, rapporte vendredi le journal Nikkei Asian Review. L'action prend 1,4% à 223,9 dollars en avant-Bourse

    * HP recule de 5,2% en avant-Bourse après avoir annoncé qu'il allait supprimer jusqu'à 9.000 emplois, soit 16% de ses effectifs, dans le cadre d'une réorganisation destinée à réduire ses coûts. Les charges liées à cette restructuration s'élèvent à environ 900 millions de dollars, selon HP.

    * COSTCO perdait jeudi 1,5% dans les échanges après la clôture après la publication par le distributeur de résultats trimestriels inférieurs aux attentes.

    * THOMSON REUTERS, a annoncé vendredi le rachat de FC Business Intelligence, spécialisé dans les événements d'entreprises, qui sera rebaptisé Reuters Events, sans dévoiler le coût de cette acquisition.

    * SNAP - Morgan Stanley relève sa recommandation à "pondération en ligne" contre "sous-pondérer" et son objectif de cours à 17 dollars contre 14 dollars. En avant-Bourse, le titre gagne 2,73% à 14,69 dollars, après six séances d'affilée dans le rouge.

  • La famille Zouari va prendre 43% de Picard Surgelés

    La famille Zouari, qui exploite déjà environ 400 magasins du groupe Casino, va racheter au suisse Aryzta 43% du capital de la chaîne de magasins de surgelés Picard. Elle rejoindra ainsi au capital de Picard le fonds Lion Capital, actionnaire majoritaire de l'enseigne.

    Aryzta, spécialiste lourdement endetté de la boulangerie et de la pâtisserie industrielle, a annoncé dans un communiqué
    distinct que le montant de l'opération s'élèverait à 156 millions d'euros.

    L'action Aryzta gagne près de 10% à la Bourse de Zurich.

    ©RV DOC

  • Suspension de l'action Ter Beke...

    Offerman, la filiale néerlandaise de Ter Beke , rappelle tous les produits de son usine d'Aalsmeer. Trois personnes contaminées par la listériose seraient déjà décédées. À la Bourse de Bruxelles, l'action Ter Beke, qui perdait près de 9%, a été suspendue vers 12h45 dans l'attente d'un communiqué.

  • Suspension d'Asit Biotech...

    ... dans l'attente d'un communiqué de presse de la société de biotechnologie. La suspension d'Asit Biotech a été demandée par la FSMA. L'action perdait 2,36% à 1,16 euro.

  • L'essentiel à retenir de la tendance boursière

    1. Les marchés européens sur la réserve avant les chiffres de l'emploi américain.
    2. L'accumulation des signes de ralentissement économique ces derniers jours a modifié les attentes en matière de taux d'intérêt.
    3. Une baisse des taux de la Fed de 0,25% à la fin du mois jugée probable à 88% (49% la semaine dernière).
    4. La stat de l'emploi US est donc très attendue.
    5. L'Euro Stoxx 50 et le Stoxx 600 sont stables. Amsterdam gagne 0,34% et Bruxelles 0,22%. Francfort plie de 0,2%.
    6. Le secteur techno soutenu par une information sur l'iPhone 11 d'Apple.
    7. IPO réussie pour Verallia à Paris qui gagne 2,9% à 27,77 euros.
    8. Ter Beke sur le flanc à Bruxelles, Econocom, par contre, reprend des couleurs, tandis qu'Immobel s'implante en Allemagne.
    9. Wall Street donnée en baisse, de l'ordre de 0,30%.

  • Kepler vise plus haut pour Tinc

    Conséquence d’un rythme d’investissement peu élevé, les derniers résultats de Tinc sont inférieurs aux attentes de Kepler Cheuvreux. Toutefois, ses analystes estiment que ce sera seulement temporaire. Une fois les investissements réalisés, le portefeuille devrait générer des revenus et "bien couvrir" le dividende, indiquent-ils.

    Les méthodes de valorisation résultent en un nouvel objectif de cours de 13,40 euros, contre 12,20 euros auparavant. Comme le nouvel objectif de prix est inférieur au prix actuel, le conseil de "conserver" est maintenu.

    Tinc progresse de 0,74% à 13,70 euros tandis que l'indice Bel 20 gagne 0,20%.

  • Un locataire défaillant pour Aedifica

    Selon le Financial Times, l’opérateur britannique de maisons de repos Four Seasons n’a pas payé ses loyers ce mois-ci, pour des millions d'euros, sans en informer les propriétaires.

    L'une des sociétés immobilières ayant une exposition à Four Seasons est Aedifica , note Kepler Cheuvreux. Les maisons de retraite en question représenteraient 1,4% du total des revenus locatifs d’Aedifica.

    Aedifica gagne 0,19% à 105,80 euros. L'indice Bel 20 gagne 0,47%.

  • Blackrock au-delà des 5% dans le capital d'Ahold Delhaize

    Le gestionnaire d'actifs américain Blackrock a encore renforcé sa participation dans Ahold Delhaize . Blackrock a augmenté sa participation dans la chaîne de distribution de 4,98% à 5,05%. C'est ce qui ressort d'une déclaration de transparence.

    Ahold Delhaize gagne 0,45% dans un marché en hausse de 0,48%.

  • Cours ok

    Les problèmes affectant la diffusion des cours sur notre site sont résolus.

  • Infection à listeria possible au sein d'une filiale de Ter Beke...

    ... l'action Ter Beke perd 2% à 120,50 euros tandis que l'indice Bel 20 progresse de 0,61%.

    L'entreprise de viande Offerman a rappellé certains produits de viande des magasins en raison d'une possible contamination par la listeria.

    Offerman fait partie du groupe belge Ter Beke depuis 2017. La filiale néerlandaise est spécialisée dans la découpe et le conditionnement de toutes sortes de produits à base de viande tels que le salami, le filet de poulet, la roulade de bœuf et le jambon.

    La société possède trois succursales, dont une à Aalsmeer où un problème pourrait s’être posé avec la bactérie listeria.

    La listeria peut entraîner des infections graves, en particulier chez les enfants, les personnes âgées et les personnes affaiblies.

    La chaîne de supermarchés Jumbo a déjà retiré 135 produits de viande emballés de ses rayons. Offerman fournit également Aldi, Sligro et Versunie.

    ©BELGA

  • "La chute de l'action Econocom est exagérée"

    L'action Econocom a été durement touchée ces derniers jours. Mercredi, elle a perdu 6,2% et jeudi 5,5%, portant le cours de l'action à 2,07 euros, un plus bas depuis sept ans.

    La récente chute est liée aux ventes d'initiés, notamment de Jean-Philippe Roesch, administrateur et ancien directeur du groupe informatique. La situation d'Econocom est un autre facteur explicatif: les chiffres semestriels n’ont pas été convaincants, un important programme de réduction des coûts est mal passé au sein du personnel et la question se pose de savoir si la société n’a pas été trop optimiste lorsqu’elle a maintenu ses objectifs annuels en septembre.

    Les analystes Thomas Couvreur et Ruben Devos de KBC Securities, qui ont une recommandation d'accumuler avec un objectif de cours de 3,90 euros, trouvent la réaction des prix des derniers jours exagérée. Roesch a déjà régulièrement vendu des actions Econocom; seul le timing est un peu malheureux maintenant, indiquent-ils. Cependant, les analystes ne voient pas de lien entre les ventes d’actions et les performances d’Econocom. "Nous sommes fermement convaincus que le marché a réagi de manière exagérée à cette nouvelle."

    Depuis les résultats semestriels, Econocom a perdu 22% de sa valeur, alors que rien n'a fondamentalement changé, selon Couvreur et Devos. Ils admettent que les risques pour le redressement de la société sont maintenant plus prononcés en raison de la peur accrue de la récession. D'un autre côté, une restructuration plus ou moins réussie générerait une valeur significative qui ne se reflète pas actuellement dans le prix.

    L'action Econocom progresse de 7,15% à 2,22 euros dans un marché en hausse de 0,71%.

  • Problème avec les cours sur notre site

    Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques dans la diffusion des cours de Bourse. Nous mettons tout en oeuvre pour les résoudre le plus rapidement possible.

  • Immobel s'installe en Allemagne

    Immobel confirme son intérêt pour le marché immobilier allemand. Moins d’un an après l’acquisition de son premier projet sur le sol allemand (la tour résidentielle Eden à Frankfurt - 20.000 mètres carrés), le groupe annonce la création de sa filiale Immobel Germany et la nomination de Michael Henn comme CEO des activités allemandes.

    "Nous franchissons aujourd’hui une étape significative dans l’expansion d’Immobel. La profondeur du marché allemand offre un cadre opportun pour déployer notre savoir-faire sur ce marché qui est l’un des plus importants d’Europe. Les fonds institutionnels allemands comptent parmi les plus importants clients d’Immobel depuis de nombreuses années. Demain, nous serons en mesure de leur proposer des projets sur leur marché domestique", explique Marnix Galle, président exécutif d’Immobel.

    Immobel gagne 1,51% à 67,40 euros, dans un marché belge en hausse de 0,49%.

  • Verallia: +1,78%

    Verallia cote 27,48 euros, en hausse de 1,78% par rapport à son prix d'IPO de 27 euros. Le titre a varié entre un plus haut de 28,24 et un plus bas de 26,80 dans les premières minutes de la séance.

  • STMicroelectronics:+2%

    STMicroelectronics gagne 1,7% grâce à une information de presse selon laquelle Apple a augmenté sa production d'iPhone 11.

    Apple a demandé à ses fournisseurs d'augmenter la production de l'iPhone 11 de huit millions d'unités, soit d'environ 10%, en raison d'une demande meilleure que prévu, rapporte ce matin le journal Nikkei Asian Review.

    D'après Nikkei, les fournisseurs du groupe à la pomme restent prudents et craignent que cette hausse des commandes ne dure pas.

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent en hausse, avant des chiffres sur l'emploi aux États-Unis très surveillés en regard des signes de faiblesses donnés par l'économie américaine ces derniers jours.

    • Bruxelles: +0,25%
    • Amsterdam: +0,33%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,25%
    • DJ Stoxx 600: +0,16%

  • La bourse de Hong Kong s'enfonce

    L'indice Hang Seng de la bourse de Hong Kong creuse ses pertes, qui atteignent actuellement 1,4%. À 15 heures (21 heures en Belgique), une conférence de presse est planifiée par la cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, ainsi que par d'autres membres du gouvernement de Hong Kong.

    La raison du briefing n'a pas été donnée. Les investisseurs spéculent sur le fait que l'interdiction de porter des masques pendant les manifestations sera annoncée, ainsi qu'éventuellement d'autres mesures. Les Hongkongais militent depuis des mois pour plus de démocratie.

    Lundi, la bourse de Hong Kong sera fermée pour un jour férié.

  • Emploi US: "Bad news is good news"

    "Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin dans le sillage de la publication d'un ISM des services américain en dessous des attentes. La fameuse maxime 'Bad news is good news' (les mauvaises nouvelles sont de bonnes nouvelles, NDLR) a repris tout son sens", relèvent les experts de Mirabaud Securities Genève.

    Car, après une série de statistiques inquiétantes cette semaine, les marchés ont commencé à anticiper plus massivement un abaissement supplémentaire des taux directeurs par la Réserve fédérale américaine, ce qui a permis au marché de reprendre des couleurs, expliquent-ils.

    Dans ce contexte fébrile, le rapport mensuel sur l'emploi n'en sera que davantage surveillé.

  • Clôture anticipée pour l'offre d'obligations d'Immobel?

    Les investisseurs peuvent souscrire à partir de ce vendredi 4 octobre à l'offre obligataire du groupe de développement immobilier Immobel. L'entreprise propose une obligation d’une durée de sept ans et demi pour un montant compris entre 50 millions et 75 millions d’euros. La période de souscription se terminera le 8 octobre sous réserve d’une clôture anticipée qui pourra intervenir dès le 4 octobre à 17h30.

    Le montant minimal de souscription est fixé à 1.000 euros et les coupons bruts à 3%.

    Selon Alexandre Goldwasser, gérant du courtier spécialisé en obligations Goldwasser Exchange, les investisseurs particuliers risquent bien de se ruer sur cette émission obligataire.

    "Immobel procède à une petite émission, entre 50 et 75 millions d'euros, dans un marché où beaucoup de gens attendent une opportunité pour investir. Alors, il risque d'y avoir beaucoup de demande pour cette obligation."
    Alexandre Goldwasser
    Gérant du courtier spécialisé en obligations Goldwasser Exchange

  • Briefing d'avant bourse

    L'Europe devrait démarrer en hausse | L'emploi US et un discours de Powell dans le viseur

    1. Les principales bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture avant le rapport mensuel sur l'emploi aux  États-Unis alors que la dégradation de la conjoncture renforce le scénario d'une baisse des taux de la part de la Réserve fédérale.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner jusqu'à 0,57% à l'ouverture, le Dax à Francfort avancerait de 0,5% et le FTSE à Londres de 0,67%.

    3. Le principal rendez-vous de la journée est fixé à 14h30 pour la publication du rapport sur l'emploi en septembre aux Etats-Unis qui indiquera si le ralentissement de l'activité du secteur manufacturier, comme des services, a eu des répercussions sur le marché du travail.

    4. Les économistes prévoient 145.000 créations de postes, après les 130.000 du mois d'août, alors que la moyenne des douze derniers mois s'établit à 173.000.

    5. Dans ce contexte, les investisseurs suivront avec attention le discours, à 20h, du président de la Réserve fédérale Jerome Powell lors d'un colloque sur l'emploi et les prix.

  • Verallia introduite à 27 euros par action à Paris

    Le spécialiste français de l'emballage en verre, Verallia, dont la cotation en Bourse de Paris débute aujourd'hui, a fixé le prix de l'IPO à 27 euros par action, soit dans le bas de la fourchette retenue, qui s'établissait entre 26,50 et 29,50 euros.

    ©AFP

  • HP veut supprimer jusqu'à 16% de ses effectifs

    Le fabriquant d'ordinateurs et d'imprimantes américain HP a annoncé jeudi un vaste plan de restructuration qui va conduire à la suppression de jusqu'à 9.000 emplois sur les 55.000 que compte l'entreprise pour devenir une entreprise plus numérique et orientée vers les services.

    Les 7.000 à 9.000 suppressions d'emplois dans le monde entier vont s'étaler sur trois ans et mêleront licenciements et départs volontaires à la pré-retraite, précise HP dans un communiqué.

  • "Il est raisonnable de penser que les chiffres du rapport sur l'emploi seront probablement décevants."
    Minori Uchida chez MUFG Bank

  • Nyrstar convoque ses actionnaires

    Le spécialiste du zinc Nyrstar , qui détient une participation dans Nyrstar Group, convoque ses actionnaires pour une assemblée (ordinaire et extraordinaire) le 5 novembre prochain. Elle aura lieu à Anvers à 10h. Ce sera l'occasion pour les actionnaires qui le souhaitent de poser des questions au management et aux administrateurs.

    Nyrstar Group est détenu à hauteur de 98% par Trafigura (courtage et transport de matières premières) après une restructuration et une recapitalisation.

  • L'emploi US, principal rendez-vous de la séance

    Bonjour! Les marchés asiatiques pointent en ordre dispersé: Tokyo gagne 0,22%, Hong Kong perd 0,4% et la Bourse de Séoul 0,3%. Les bourses de Shanghai et de Shenzhen sont toujours fermées.

    Le rapport mensuel sur l'emploi américain, publié à 14h30, constitue le principal rendez-vous de la journée. Les économistes s'attendent majoritairement à un taux de chômage stable à 3,7% et à 150.000 créations d'emplois. ING n'exclut pas des chiffres décevants.

    Au programme figure également un discours de Jerome Powell (à 20h) en ouverture d'un colloque sur l'emploi et les prix organisé par la Réserve fédérale.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Echo Connect