1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe joue au yo-yo | IBA surnage à Bruxelles

Forte volatilité sur les marchés européens, plombés par un euro fort mais rassurés par des indices PMI manufacturiers encourageants. À Bruxelles, IBA gagne près de 10%.
  • Les principaux marchés d'Europe ont temporisé

     

    Les principaux marchés européens ont clôturé en ordre dispersé.

     

     

    Les indices européens

    • Indices Var.%
    • BEL 20 -0,55%
    • AEX +0,55%
    • CAC 40 -0,18%
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.

     

     

    Rédigé par Quotebot le 01/09/2020 à 17h42

  • Coup de déprime à la Bourse de Bruxelles

     

    L'indice Bel 20 a perdu 0,55% pour clôturer à 3.314,23 points. Des 20 actions qui le composent, 7 sont en hausse et 12 en baisse. Une seule valeur est restée inchangée.

     

     

    Top / Flop du Bel 20

    TOP
    • Valeurs Cours (€) Var.%
    • Barco | 18,01 (+0,89%)
    • WDP | 29,84 (+0,83%)
    • Aedifica | 99,4 (+0,71%)
    • Aperam | 24,91 (+0,57%)
    • Sofina | 252,5 (+0,4%)
    FLOP
    • Valeurs Cours (€) Var.%
    • Telenet | 31,4 (-3,62%)
    • Galapagos | 110,5 (-2,99%)
    • Proximus | 16,2 (-2,35%)
    • Argenx | 189,9 (-1,96%)
    • UCB | 98,5 (-1,02%)
    Les chiffres sont susceptibles d'évoluer à la marge.

     

     

    Rédigé par Quotebot le 01/09/2020 à 17h42

  • Clôture des marchés européens

    AEX +0,55%

    CAC 40 -0,18%

    BEL 20 -0,55%

  • L'incubateur de start-up Rocket Internet se retire de la Bourse

    Entré en 2014 sur le parquet francfortois, le groupe allemand estime que le marché des capitaux "a perdu son importance" en tant que source de financement, selon un communiqué.

    Ancien propriétaire de Zalando, Rocket Internet veut s'émanciper de la Bourse qui "réagit par soubresauts" et l’oblige à fournir quantité d'informations au public, pour se concentrer sur "le développement à long terme", poursuit le communiqué. 

    Lire | Rocket Internet se retire de la Bourse 

  • L'ISM manufacturier fait mieux que prévu aux États-Unis

    L'indice ISM pour l'industrie manufacturière aux États-Unis s'affiche pour le mois d'août à 56,0 points. Il était attendu par la cote à 54,8 points et montre une progression par rapport à la précédente prise de température mensuelle où il était fixé à 54,2 points.  

    Bonne nouvelle aussi en ce qui concerne le carnet de commandes des grandes industries US. L'indice ISM mesurant les nouvelles commandes s'inscrit à 67,6 points, soit son plus haut niveau depuis janvier 2004.  

    A Wall Street, l'indice Dow Jones est brièvement passé dans le vert tandis que le S&P 500 et le Nasdaq ont légèrement amplifié leur progression après la publication de cet indicateur.

  • Apple porte le Nasdaq au plus haut

    La Bourse de New York a ouvert en ordre dispersé mais avec un nouveau record pour le Nasdaq grâce à Apple, en attendant la publication d'indicateurs dans le secteur manufacturier.

    L'indice Dow Jones perd 0,07% à 28.410,59 points et le S&P 500 progresse de 0,14% à 3.505,11 points. Le Nasdaq Composite prenait 0,63% à 11.849,56 points à l'ouverture, un record.

    Le géant Apple gagne 1,83% et soutient le secteur technologique aux Etats-Unis et en Europe à la suite d'une information de Bloomberg selon laquelle le groupe à la pomme a demandé à ses fournisseurs de produire au moins 75 millions d'iPhone compatibles avec la 5G pour la fin de l'année.

    Le spécialiste de visioconférence Zoom se distingue aussi avec un bond de 36,43% après la révision à la hausse de sa prévision de chiffre d'affaires annuel et des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

    ©REUTERS

  • +32% pour Zoom et +1.000% depuis son IPO

    L'action Zoom grimpe de plus de 32% dans les premiers échanges à Wall Street, ce qui la propulse autour des 430 dollars. Pour rappel, l'application spécialisée dans les téléconférences est entrée à Wall Street en avril 2019 à 36 euros, soit une prime de 1.094% en 502 jours. 

    Zoom a présenté, lundi après-bourse, des résultats étincelants. Ses ventes ont bondi de 355% au cours du trimestre écoulé, à 633,5 millions de dollars. Grand gagnant de la crise du coronavirus, Zoom s'attend à terminer l'année avec des ventes atteignant 2,4 milliards de dollars, soit quatre fois plus que le chiffre réalisé en 2019.  

  • Des investisseurs trop confiants dans une victoire de Joe Biden

    Une analyse de JPMorgan estime que les investisseurs sont trop optimistes en misant sur une victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle américaine.


  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: -0,39% 
    S&P 500: -0,08% 
    Nasdaq Composite: +0,42% 

  • La tendance se retourne à la baisse en Europe

    L'euro a franchi le cap de 1,20 dollar, une première depuis mai 2018 qui a entraîné un repli brutal des principales places boursières européennes. 

  • Inflation négative, chômage en hausse: la zone euro sous le choc du coronavirus

    L'inflation en zone euro est passée en territoire négatif en août, tandis que le chômage a progressé en juillet, sur fond de choc économique historique provoqué par la pandémie de coronavirus, selon des données publiées par Eurostat ce mardi. 

    Lire | La zone euro sous le choc du coronavirus

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    APPLE a demandé à ses fournisseurs de produire au moins 75 millions d'iPhone compatibles avec la 5G pour la fin de l'année, ainsi que de nouveaux modèles de l'Apple Watch, un nouvel iPad Air et une enceinte HomePod plus petite, a rapporté, ce mardi, l'agence Bloomberg. Le titre gagne 3% en avant-bourse.

    FACEBOOK a menacé, ce mardi, de bloquer le partage d'informations de presse sur ses plateformes en Australie si un projet de loi destiné à contraindre le réseau social à rémunérer les groupes de presse locaux pour la mise en avant de leurs contenus est promulgué, exacerbant les tensions avec le gouvernement.

    TESLA - Le constructeur de véhicules électriques a annoncé, ce mardi, qu'il prévoyait de lever jusqu'à 5 milliards de dollars grâce à un programme de cessions d'actions. Le titre gagne 3% en avant-bourse.

    REGENERON - Sanofi a annoncé, ce mardi, l'échec d'un essai clinique visant à évaluer l'efficacité du Kevzara, développé avec l'américain Regeneron, dans le traitement de formes sévères ou critiques du Covid-19.

    ZOOM VIDEO COMMUNICATIONS a relevé sa prévision de chiffre d'affaires annuel de plus de 30% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes grâce à l'augmentation du nombre d'abonnés payants. Le titre du spécialiste de la visioconférence gagne 26,4% en avant-bourse. BTIG a relevé sa recommandation à "acheter", contre "neutre".

    Lire aussi | Zoom a grimpé de 800% depuis son entrée en bourse 

    WALMART a dévoilé, ce mardi, les modalités de son nouveau programme de fidélisation "Walmart Plus", qui permettra aux abonnés de bénéficier d'un nombre illimité de livraisons gratuites, de réductions sur l'essence et de caisses dédiées. Dans les échanges en avant-bourse, le titre prend 2,7%.  

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue dans le vert et le Nasdaq pourrait ouvrir sur un nouveau plus haut grâce à Apple tandis que les Bourses européennes, Londres exceptée, évoluent en hausse, les investisseurs saluant les indicateurs économiques du jour.

    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,9% pour le Nasdaq, de 0,2% pour le S&P-500 et en repli de 0,11% pour le Dow Jones.

    En Europe, l'Euro Stoxx 50 gagne 0,29% et le Stoxx 600 est à l'équilibre.

    La tendance a été soutenue dès le début de journée par le bon chiffre de l'indice PMI Caixin-Markit manufacturier en Chine, à 53,1 le mois dernier, progressant ainsi à un rythme record depuis janvier 2011.

    Les chiffres contrastés pour les grandes économies d'Europe ont momentanément ralenti la progression des indices mais les investisseurs semblent privilégier les signaux positifs sur la reprise.

    Aux Etats-Unis, la publication de l'indice PMI manufacturier est attendu à 15h45, suivi un quart d'heure plus tard par l'ISM, un indicateur concurrent plus suivi par le marché.

    Apple gagne 3% en avant-bourse. La firme à la pomme ademandé à ses fournisseurs de produire au moins 75 millions d'iPhone compatibles avec la 5G pour la fin de l'année, ainsi que de nouveaux modèles de l'Apple Watch, un nouvel iPad Air et une enceinte HomePod plus petite, a rapporté mardi l'agence Bloomberg.

  • "Engie pense qu'un prix plus élevé pour Suez serait justifié"

    Le groupe de services aux collectivités Engie attend un prix plus élevé avant de vendre sa participation dans Suez à Veolia, ont déclaré trois sources proches du dossier à Bloomberg, ajoutant que la société envisageait également d'autres options.

    Dimanche, Veolia a annoncé avoir proposé à Engie de lui racheter 29,9% (de ses 32%) du gestionnaire d'eau et de déchets Suez pour 15,5 euros par action, soit 2,9 milliards d'euros (3,45 milliards de dollars), en prélude à une offre pour l'ensemble de l'entreprise.

    Engie pense qu'un prix plus élevé serait justifié, ont déclaré trois sources proches du dossier.

    "Ce n'est pas assez élevé, Veolia doit revoir sa proposition", a déclaré l'une des sources.

  • Tesla lance une augmentation de capital de 5 milliards de dollars

    Tesla a conclu un accord de distribution d'actions avec une série d'institutions financières pour vendre, "de temps à autre", des actions ordinaires pour un montant total pouvant aller jusqu'à 5 milliards de dollars.

    Goldman Sachs, BofA Securities, Barclays, Citigroup, Deutsche Bank, Morgan Stanley, Credit Suisse, SG America Securities, Wells Fargo et BNP Paribas ont été mandatés pour réaliser l'augmentation de capital.

    L'action ralentit ses gains d'avant-bourse. Le titre progresse de 2,34% (à 510 dollars) après avoir gagné jusqu'à 8%.

  • Bye bye Rocket Internet, bienvenue Knaus Tabbert

    Le jour où Rocket Internet annonce qu'il veut quitter la bourse de Francfort (11h04), Knauss Tabbert annonce son intention de se faire coter sur le marché allemand. Le fabricant de camping-cars souhaite lever 20 millions d'euros avec la vente de nouvelles actions.

    Le timing de l'introduction en bourse n'est pas innocent. Knauss Tabbert veut profiter de la demande accrue de camping-cars en raison de la pandémie de coronavirus. Voyager en camping-car est, en effet, une manière idéale de passer des vacances en "bulle".

    Le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 780 millions d'euros en 2019 et a réalisé une croissance annuelle du chiffre d'affaires de 15% entre 2017 et 2019.

    Knauss Tabbert appartient au fonds de private equity HTP Investments depuis 2009.

  • Les fournisseurs d'Apple recherchés en bourse

    La cote européenne est tirée par la progression du secteur technologique (+1,50% pour l'indice sectoriel Stoxx 600), et notamment de fournisseurs d'Apple après une information de Bloomberg selon laquelle la marque à la pomme aurait demandé à ses fournisseurs de fabriquer au moins 75 millions d'iPhone compatibles avec la 5G d'ici la fin de l'année.

    STMicroelectronics, Dialog Semiconductor, Infineon Technologies et ASML gagnent entre +0,60% et +3,11%.

  • Zone euro: inflation négative en août, chômage en hausse en juillet

    L'inflation de la zone euro est passée en territoire négatif en août pour la première fois depuis mai 2016, tandis que le chômage y a progressé en juillet, a indiqué, ce mardi, l'Office européen des statistiques.

    En août, l'inflation s'affichait à -0,2% contre +0,4% en juillet, selon une première estimation d'Eurostat.

    C'est bien en deçà des objectifs de la BCE qui estime qu'une inflation proche de 2% est optimale pour une croissance saine de l'économie.

    Sur le front de l'emploi, les nouvelles ne sont pas bonnes non plus après les mesures de confinement qui ont mis à l'arrêt des pans entiers de l'économie qui ont du mal à redémarrer.

    Ainsi, en juillet, le taux de chômage s'affichait à 7,9%, contre 7,7% en juin, selon Eurostat, qui souligne que son mode de calcul ne permet pas de rendre compte pleinement des conséquences du confinement.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européennes se maintiennent à la hausse, malgré la parution des indices manufacturiers PMI en Europe qui montrent une reprise hésitante et inégale en août.

    Les gains varient entre +0,13% à Bruxelles et +0,95% à Paris. L'Euro Stoxx 50 avance de 0,51% et le Stoxx 600 de 0,28%.

    Les résultats définitifs des enquêtes IHS Markit auprès des directeurs d'achat du secteur manufacturier en Europe, publiés ce matin, montrent que la reprise économique s'est poursuivie en août mais qu'elle n'est pas uniforme.

    Le rebond du secteur manufacturier s'est confirmé le mois dernier en Allemagne et en Italie tandis que l'activité du secteur a ralenti en France et s'est contractée en Espagne.

    En Chine, l'activité du secteur manufacturier se porte bien mieux: elle a progressé à un rythme record depuis janvier 2011, selon l'indice PMI Caixin-Markit, grâce, notamment, à la première hausse des nouvelles commandes à l'export depuis le début de l'année.

  • Rocket Internet veut sortir de la bourse

    Rocket Internet SE , la société allemande destinée à créer des startups et à les faire coter, souhaite se retirer de la bourse de Francfort et du Luxembourg alors que "l'importance des marchés actions en tant qu'outil de financement a diminué".

    La société offre 18,57 euros par action et elle compte racheter jusqu'à 8,84% de ses actions en bourse à dater de ce jour et jusqu'au 15 septembre.

    En octobre 2014, Rocket Internet était valorisée 8,2 milliards d'euros. Elle peut se targuer de succès comme Zalando , l'un des plus grands détaillants de mode en Europe, et Lazada, une société de commerce électronique grand public axée sur l'Asie du Sud-Est cédée à Alibaba.

    Mais Rocket a depuis vu sa valeur baisser régulièrement en bourse après avoir eu du mal à enchaîner les succès.

    L'action Rocket a clôturé à 18,95 euros lundi, donnant à la société une valeur de marché de 2,6 milliards d'euros.

     

    ©REUTERS

  • La zone euro reste sur la voie de la reprise

    L'activité du secteur manufacturier dans la zone euro est restée sur la voie de la reprise en août, même si les industriels demeurent prudents en matière d'investissements et de recrutements.

    L'indice PMI manufacturier pour l'ensemble de la région calculé par IHS Markit a reculé à 51,7, après 51,8 en juillet, les résultats définitifs confirmant l'estimation "flash" publiée le 21 août.

    Le sous-indice mesurant l'évolution de la production, qui rentre dans le calcul de l'indice PMI composite attendu jeudi, est monté à 55,6, contre 55,3 en juillet et 55,7 en première estimation. Il se situe désormais au plus haut depuis avril 2018.

    "La production manufacturière dans la zone euro a de nouveau fortement augmenté en août, une nouvelle preuve encourageante du rebond de l'activité au troisième trimestre après la chute observée au pic de la pandémie de Covid-19 au deuxième trimestre."
    Chris Williamson
    Chef économiste d'IHS Markit

    Le sous-indice de l'emploi, à 44,2, après 42,9, reste toutefois inférieur à 50, ce qui traduit une diminution des effectifs.

  • Premier recul en trois mois pour les immatriculations en France

    Les immatriculations de voitures neuves en France ont chuté de 19,82% en août, marquant une pause dans leur rebond post-Covid à cause, notamment, d'un effet de base très défavorable après des mois d'août 2018 et 2019 hors normes.

    Il s'agit de la première baisse du marché automobile français en trois mois. En juillet, il avait progressé de 3,92%, confirmant son rebond grâce à la reprise d'activité des concessions après les fermetures imposées par la crise sanitaire liée au coronavirus.

    -32%
    Le repli des ventes sur un an depuis janvier
    Sur les huit premiers mois de l'année, les ventes de véhicules neufs ressortent maintenant en baisse de 32% environ (en glissement annuel), ce qui fait dire au secteur que l'année 2020 risque de se solder par un recul cumulé de 25% à 30%.

    Les immatriculations de voitures neuves du groupe PSA , qui regroupe les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall, ont baissé de 8,42% en août par rapport à la même période en 2019. Le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Alpine), ébranlé l'an dernier par les difficultés de son partenaire Nissan et par la dégradation de plusieurs marchés émergents qui ont fait son succès, a vu, quant à lui, ses immatriculations en France chuter de 19,98% en août. Sur le marché parisien, Renault  signe la plus forte baisse du CAC, lâchant 2% vers 10h45.  

  • "Achetez Resilux"

    Resilux a publié de très beaux résultats, profitant de ses récents investissements et de la demande croissante pour le PET recyclé dans l'économie circulaire, indique Guy Sips, analyste chez KBC Securities. La recommandation est relevée à l'achat (contre accumuler) avec un objectif de cours de 175 euros (contre 160 euros).

  • Kepler Cheuvreux s'intéresse à Shurgard

    Kepler Cheuvreux entame le suivi de Shurgard , avec une recommandation de "conserver" et un objectif de cours de 38 euros.

    Le commentaire des analystes: "Shurgard, qui fait environ deux fois la taille de son concurrent le plus proche, est le leader incontesté du marché européen du self-stockage, avec un portefeuille de 3,0 milliards d'euros répartis dans sept pays. Le self-stockage est encore naissant en Europe par rapport aux États-Unis, qui ont 42 fois plus de surface de stockage par habitant. Par conséquent, le marché est très fragmenté, offrant une large marge de consolidation. Nous considérons Shurgard comme idéalement positionné pour mener cette consolidation européenne, non seulement en raison de son niveau d'endettement mais aussi en raison de sa plateforme centralisée et évolutive. Les tendances structurelles telles que la croissance démographique, l'urbanisation et la réduction des effectifs jouent en faveur de cette classe d'actifs spécifique, tandis que les facteurs cycliques (pertes d'emplois, PIB négatif) sont contrebalancés par les événements de la vie (divorce, décès, déménagement). Cela permet des flux de trésorerie prévisibles. Avec l'évolution récente des cours (+ 13% depuis mi-août), nous peinons à trouver un point d'entrée".

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés européens ouvrent en hausse, profitant d'un indicateur manufacturier chinois favorable.

    Les gains varient entre +0,8% à Amsterdam et +0,34% à Paris. L'Euro Stoxx 50 progresse de 0,58% et le Stoxx 600 de 0,37%.

    À Bruxelles, l'indice Bel 20 engrange 0,53%, aidé par Argenx (+2,58%), WDP (+1,9%) et Sofina (+1,8%).

    Hors indice, IBA bondit de 8,38% après l'annonce d'un nouveau contrat en Chine.

    Resilux , qui a publié ses résultats semestriels lundi après la clôture, bonifie de 5,4%.

    Oxurion , qui a dosé le premier patient dans une étude évaluant le THR-149 pour le traitement de l'oedème maculaire diabétique, avance 5,14%.

    Accentis est bien orienté également, les investisseurs réagissant aux résultats semestriels du promoteur immobilier. L'action représentative engrange 2%.

    Au rayon des baisses, Crescent cède 3%. Le directeur financier Edwin Bex a cédé 4,4 millions d'actions Crescent entre le 13 et le 25 août, pour un montant de 182.720 euros. L'opération a été réalisée à un prix moyen de 0,042 euro par action.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,56%
    Bruxelles: +0,53%
    Paris: +0,56%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +0,68%
    Stoxx 600: +0,47%

    Crescent: -3,57%
    Resilux: +5%
    Oxurion: +4,74%

  • Accentis et Econocom

    Accentis - Le promoteur immobilier Accentis a vu ses revenus locatifs progresser à 6,5 millions d'euros au premier semestre 2020, contre 6,2 millions un an avant. L'ebitda a progressé à 5,1 millions d'euros (4,6 millions) et le bénéfice à 3,1 millions (contre 2,8 millions). Pour 2020, Accentis anticipe une hausse de 8,9% de ses revenus locatifs brut à 13,4 millions d'euros.

    Econocom - Econocom Belux vient de conclure avec Switch, le premier réseau Apple Premium Reseller en Belgique, un accord en vue de l’acquisition du fonds de commerce B2B, Education et Professional Services, qui représente environ 25 millions de chiffre d’affaires annuel.

  • Le cap de 1,20 dollar en vue pour l'euro

    L'euro progresse pour atteindre son plus haut niveau depuis mai 2018, avec désormais le cap de 1,20 dollar en vue.

    La monnaie unique européenne a brièvement augmenté à 1,1997 dollar, avant de retomber à 1,1983 dollar.

    L'euro profite ces derniers jours de l'affaiblissement du dollar lié à la politique monétaire de la banque centrale américaine et des propos tenus la semaine passée par Jerome Powell et donnant à penser que les taux vont rester bas pour une très longue période.

  • Briefing d'avant-bourse

    Hormis Londres, les bourses européennes devraient ouvrir en hausse, soutenues par un nouvel indicateur d'activité positif en Chine avant la parution des indices PMI en zone euro dans la matinée.

    Les contrats à terme signalent une hausse de 0,67% pour l'EuroStoxx 50, de 0,62% pour le Dax à Francfort, de 0,5% pour le Cac 40 parisien tandis que le FTSE à Londres, fermé lundi pour un jour férié, est attendu en baisse de 0,26%.

    Selon l'indice PMI calculé par Caixin-Markit, l'activité du secteur manufacturier en Chine a progressé en août à un rythme record depuis janvier 2011, portée par la première hausse des nouvelles commandes à l'export depuis le début de l'année.

    L'indice est ressorti à 53,1 le mois dernier, contre 52,8 en juillet et 52,6 pour le consensus.

    En Europe, les investisseurs suivront la publication à partir de 9h50 des indices PMI manufacturiers définitifs pour le mois d'août, avant celle de l'indice américain ISM manufacturier à 16h.

  • Oxurion: "Premier patient dosé dans la phase de l'étude Kalahari"

    Oxurion annonce le premier patient dosé dans une étude de phase 2 "Kalahari" évaluant le THR-149 pour le traitement de l'œdème maculaire diabétique (EMD).

  • Moins de chiffre d'affaires mais plus de bénéfices pour Resilux

    Resilux a vendu à peu près le même nombre de préformes et de bouteilles au cours des six premiers mois de 2019 qu'au cours des six premiers mois de 2019. Moins d'eau et de boissons gazeuses ont été consommées, tandis que les ventes de préformes et de bouteilles pour produits désinfectants ont augmenté. Le fait que le chiffre d'affaires ait chuté de 7,4% à 198,6 millions d'euros est principalement dû à la baisse du prix moyen des matières premières.

    Suite à l'absence des coûts de démarrage de la nouvelle usine de recyclage de Bilten, en Suisse, et de la nouvelle usine de préformes en Roumanie, le bénéfice est plus élevé.

    Le bénéfice d'exploitation a augmenté de 21,7% à 15,7 millions d'euros. Le bénéfice net s'élève à 10,9 millions d'euros, contre 7,8 millions un an plus tôt, soit une augmentation de 40,2%.

    Resilux s'attend à ce que les résultats du second semestre 2020 soient en ligne avec le second semestre 2019.

  • Biocartis étend sa collaboration avec LifeArc

    La société de diagnostic moléculaire Biocartis annonce l'extension de sa collaboration avec LifeArc, une association caritative indépendante de recherche médicale basée au Royaume-Uni, avec un nouvel accord visant le développement de tests dans le domaine des maladies infectieuses et immunitaires sur la plateforme de diagnostic moléculaire entièrement automatisée Idylla de Biocartis.

    Le nouvel accord de licence et de développement est une extension du partenariat existant qui se concentre aujourd'hui sur le développement et la commercialisation du test Idylla ABC (Advanced Breast Cancer).

  • L'activité manufacturière chinoise à son plus haut depuis neuf ans

    L'activité manufacturière en Chine s'est inscrite en août, pour le deuxième mois d'affilée, à son plus haut niveau depuis plus de neuf ans, signe du redémarrage de l'activité dans le pays, selon un indice indépendant publié ce mardi.

    L'indice des directeurs d'achats (PMI) pour le secteur manufacturier, calculé par le cabinet IHS Markit pour le groupe de médias Caixin, s'est établi à 53,1 points le mois dernier, contre 52,8 en juillet.

    Il s'agit d'une performance bien meilleure que la prévision moyenne des analystes sondés par l'agence Bloomberg, qui tablaient sur 52,5.

    Un niveau supérieur à 50 témoigne d'une expansion de l'activité manufacturière et, en deçà, il traduit une contraction. L'indice s'était effondré en février à 40,3 avec la paralysie du pays provoquée par le Covid-19.

  • Un contrat pour IBA avec le Sichuan Cancer Hospital & Institute

    IBA , fournisseur mondial de solutions de protonthérapie pour le traitement du cancer, annonce la signature d'un contrat avec le Sichuan Cancer Hospital & Institute pour l'installation d'un système de protonthérapie ProteusPLUS à Chengdu, province du Sichuan, en Chine.

    Le contrat représente plus de 50 millions d'euros pour IBA.

    L'acompte initial est prévu dans les 90 jours.

    L'installation de l'équipement devrait démarrer en 2022.

    Avec ce nouveau contrat, IBA a désormais vendu sept centres de protonthérapie en Chine continentale, avec un total de 24 salles de soins, représentant plus de 52% du marché chinois. Ceci sans tenir compte du contrat de licence stratégique annoncé la semaine dernière avec CGNNT en Chine.

  • L'Euro Stoxx 50 donné en hausse à l'ouverture

    Bonjour! Notre "Live blog" démarre ici. Merci de nous suivre.

    Les contrats à terme sur l'Euro Stoxx 50 et l'indice Dax pointent en hausse au stade actuel. L'Euro Stoxx 50 ouvrirait sur une progression de 0,70% et le Dax de 0,6%.

    ©REUTERS

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés