1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe lestée par les PMI | Le luxe souffre

Les indices européens terminent en baisse après les PMI et l'inflation en zone euro. Wall Street réduit ses gains après l'ISM manufacturier. Mithra dopée par son deal avec Mayne Pharma. Séance difficile pour Exmar. Shurgard ex-dividende. Le luxe sous pression après les violences à Hong Kong.
  • A l’agenda ce mercredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mercredi pour une nouvelle séance.

    Au menu : la publication du premier taux €STR de la Banque centrale européenne (BCE) et l’enquête ADP sur l’emploi privé en septembre aux Etats-Unis. Les marchés d’actions chinois sont fermés pour la fête nationale. Du côté des entreprises, l’offre de reprise de Connect Group à 1,60 euro par action par IPTE se prolonge jusqu’au 18 octobre. La dernière audience du procès de l’introduction en Bourse de Bankia se tient. Le salon Disrupt, dédié aux start-up de la technologique, est organisé par TechCrunch à San Francisco jusqu’au 4 octobre. Tesco publie ses résultats semestriels.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont terminé en baisse, lestées par des indicateurs décevants en Europe et aux Etats-Unis, nouveaux signes du ralentissement économique en cours.

    En Europe, le regain de violence à Hong Kong a fait plonger les valeurs du luxe.

    A Bruxelles, Mithra réduit ses gains à la clôture, et Galapagos et Exmar plongent

    Bel 20: -1,30%

    AEX: -1,09%

    CAC 40: -1,41%

    DAX: -1,14%

    FTSE 100: -0,62%

    Euro Stoxx 50: -1,27%

  • Boeing espère toujours un retour en service du 737 MAX au quatrième trimestre

    Boeing espère toujours un retour en service du 737 MAX, cloué au sol depuis plus de six mois après deux accidents rapprochés ayant fait 346 morts, au quatrième trimestre ayant démarré ce mardi, a déclaré un porte-parole. "La décision revient aux régulateurs mais nous continuons à travailler pour un retour en service au quatrième trimestre de cette année", a déclaré Gordon Johndroe par courriel.

  • Wall Street bascule dans le rouge après l'ISM américain

    Wall Street réduit ses gains après la publication de l'ISM manufacturier américain.L'industrie manufacturière s'est contractée davantage en septembre à 47,8(ISM).

  • Charles Schwab revoit ses frais et le titre chute

    Le titre Charles Schwab chute à la Bourse de New York après que le courtier a annoncé avoir éliminé les frais de courtage sur les transactions en actions américaines, en ETF (fonds indiciels) et en options. Ceux-ci passent de 4,95 dollars à zéro. 

    Son concurrent  TD Ameritrade souffre dans la foulée. 

  • Wall Street ouvre en hausse

    Dow Jones +0,22%, Nasdaq +0,34%

  • Le luxe sous pression avec les violences à Hong Kong

    L'indice Stoxx incluant les grandes valeurs européennes du luxe signe l'une des plus fortes baisses sectorielles du jour (-0,8%), en réaction aux violences à Hong Kong, entre manifestants et forces de l'ordre, au moment où étaient organisées à Pékin des festivités pour les 70 ans de la fondation de la République populaire de Chine.

    Hermès perd 1,3%, Burberry 1,06%, Kering 0,9% et LVMH 0,8%.

  • Mithra: +8% à la reprise des cotations

    Mithra a conclu le plus important contrat de son histoire avec Mayne Pharma pour la commercialisation de l'Estelle aux USA. Elle percevra au minimum 295 millions de dollars de droits de licence.

    Les cotations du titre ont repris à 14h en forte hausse.

  • Breaking | Mithra signe le plus gros contrat de son histoire avec Mayne Pharma

    Mithra a conclu le plus important contrat de son histoire avec Mayne Pharma pour la commercialisation de l'Estelle aux États-Unis. Mithra percevra au minimum 295 millions de dollars de droits de licence.

    La cotation de Mithra reprendra à 14h.

  • Le point sur la tendance boursière

    1. L'optimisme de début de séance a laissé place en milieu de journée de l'hésitation chez les investisseurs.
    2. La nouvelle contraction du secteur manufacturier en zone euro a pris le pas sur l'optimisme pour les négociations commerciales.
    3. La faiblesse de l'inflation en zone euro plombe aussi la tendance.
    4. L'OMC abaissé ses prévisions de croissance des échanges mondiaux de marchandises pour 2018 et 2019, en raison principalement des tensions commerciales.
    5. Bruxelles perd 0,30% et Paris 0,13%. Francfort est stable. Amsterdam gagne 0,20%. Le Stoxx 600 cède 0,24%.
    6. Wall Street est attendue en hausse de 0,3%.
    7. L'euro est stable à 1,09 dollar.

  • Séance difficile pour Exmar

    Séance difficile pour Exmar , dont l'action représentative perd 3,62% à 5,33 euros. Les investisseurs s'inquiètent pour la situation financière du transporteur maritime de gaz alors que le remboursement d'une garantie est retardé et que le locataire (Gunvor) d'une usine de regazéification flottante fait des difficultés.

    Les problèmes avec Gunvor sont "nouveaux et inattendus" estime Eric Duinslaeger de KBC Securities, qui ajoute qu'il n’est pas facile d’en estimer les conséquences.

    L'analyste maintient sa recommandation d'achat et un objectif de cours de 11 euros.

  • HSBC réduit sa reco sur Shurgard

    HSBC réduit son conseil sur le spécialiste des garde - meubles Shurgard Self Storage d'acheter à conserver. Cette année l'action a gagné 17% et pour la banque d'affaires c'est suffisant. L'objectif de cours passe toutefois de 29,50 à 31 euros.

    Ce matin, Shurgard a annoncé une petite acquisition aux Pays-Bas, celle d'ABR Self Storage à Randstad.

    Le spécialiste des garde-meubles publie ses résultats trimestriels le 29 octobre prochain.

  • L'inflation en baisse à 0,9% en septembre en zone euro

    L'inflation dans la zone euro a atteint en septembre son niveau le plus bas depuis trois ans, à 0,9%, contre 1,0% en août, selon des chiffres publiés mardi par l'Office européen des statistiques, Eurostat.

    Ce chiffre est inférieur aux prévisions des analystes interrogés par le fournisseur d'informations financières Factset, qui tablaient sur 1,0%.

  • Les réactions d'analystes pour KPN

    Après avoir annoncé lundi que Dominique Leroy n'était plus la bienvenue chez KPN, l'opérateur s'est choisi un nouveau directeur général en la personne du directeur opérationnel, Joost Farwerck. Le directeur financier a annoncé, lui, son départ, pour être remplacé par Chris Figee.

    Ruben Devos, analyste chez KBC Securities, est satisfait de la nomination du nouveau directeur général. "Farwerck a de bons antécédents dans le secteur des télécommunications. Il est également actif chez KPN depuis longtemps."

    David Vagman, analyste chez ING, est lui aussi favorable au nouveau PDG. "Le choix n'est pas surprenant et semble être un choix sûr après les problèmes avec Leroy."

    Vagman ajoute aussi que le nouveau directeur financier Chris Figee, dans son rôle actuel de directeur financier d'ASR Nederland est très respecté. "Il a dirigé la privatisation et l'introduction en bourse de l'assureur en 2016. Figee est également connu pour ses bonnes compétences en communication."

    L'analyste Corne van Zeil indique sur Twitter que l'action d'ASR Nederland est en baisse après l'annonce du départ de Figee :

  • La contraction dans l'industrie allemande s'accentue

    La contraction de l'activité du secteur industriel allemand s'est amplifiée en septembre, les entreprises du secteur faisant état de leurs plus mauvaises performances depuis plus de dix ans et la crise financière mondiale.

    L'indice PMI manufacturier a reculé à 41,7 après 43,5 en août, revenant à son plus bas niveau depuis juin 2009.

     

    "La tendance à la baisse des nouvelles commandes, qui enregistrent leur recul le plus marqué depuis plus de dix ans, est particulièrement préoccupante et continue d'alimenter la réduction de la production, des effectifs et des prix."
    Phil Smith
    Economiste d'IHS Markit

  • "La santé du secteur manufacturier de la zone euro est passée de mauvaise à très mauvaise"

    L'activité du secteur manufacturier dans la zone euro a enregistré en septembre sa contraction la plus marquée depuis près de sept ans, montrent les résultats de l'enquête mensuelle IHS Markit auprès des directeurs d'achats.

    L'indice PMI manufacturier ressort à 45,7, juste au-dessus de l'estimation "flash" publiée en cours de mois, qui le donnait à 45,6, mais néanmoins au plus bas depuis octobre 2012 et nettement en-dessous du seuil de 50 séparant contraction et expansion.

    "La santé du secteur manufacturier de la zone euro est passée de mauvaise à très mauvaise en septembre. Le pire est sans doute à venir, les indicateurs avancés ayant continué de se détériorer au cours du mois écoulé."
    Chris Williamson
    Chef économiste d'IHS Markit

  • Les actions européennes montent avant les PMI

    Les principales bourses européennes évoluent en hausse en début de matinée dans le sillage de Wall Street et Tokyo, soutenues par les espoirs que suscitent les négociations commerciales à venir entre les Etats-Unis et la Chine avant une nouvelle série d'indicateurs économiques.

    Bruxelles gagne 0,47%, Francfort 0,36%, Amsterdam 0,34% et Paris 0,12%. L'Euro Stoxx 50 avance de 0,25% et le Stoxx 600 de 0,12%.

    La journée sera animée, entre autres, par les chiffres définitifs des enquêtes PMI sur le secteur manufacturier en Europe. "L'accent est sur les chiffres allemands car l'estimation flash marquait un plus bas de plus de dix ans", souligne David Madden, de CMC Markets.

    À suivre aussi: l'indice ISM manufacturier américain, qui devrait, selon le consensus Reuters, traduire un retour à la croissance de l'activité en septembre et les premiers chiffres de l'inflation dans la zone euro en septembre après ceux, inférieurs aux attentes, publiés lundi en Allemagne.

  • Exmar: -4,20%

    Exmar dégringole de plus de 4% dans les premiers échanges. Le trading update publié par la société de transport de gaz, dirigée par Nicolas Saverys, publié lundi après bourse passe visiblement mal dans le marché (Voir post de 8h20).

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens débutent la séance en légère hausse, entamant le 4e trimestre avec un certain optimisme au sujet des négociations commerciales sino-américaines.

    • Bruxelles: +0,34%
    • Amsterdam: +0,51%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,29%
    • DJ Stoxx 600: +0,23%

  • Suspension de l'action Mithra...

    ... à la demande de l'entreprise dans l'attente d'un communiqué.

    Mi-septembre, la société annonçait l'imminence d'un accord pour la commercialisation de son produit-phare aux Etats-Unis.

  • Une bonne et une mauvaise nouvelle chez Exmar

    La société de transport de gaz Exmar , dirigée par Nicolas Saverys, a publié lundi après bourse un inattendu "update opérationnel et financier".

    La bonne nouvelle: son usine flottante de fabrication de GNL (gaz naturel liquéfié) TANGO FLNG reçoit du gaz depuis le 9 septembre et produit à pleine capacité depuis lors.

    La mauvaise: Exmar n’a pas encore pu obtenir d’accord avec Sinosure, la société chinoise qui garantit les crédits à l’exportation, sur FSRU, son unité flottante de regazéification.

    "Nous avons financé cette unité avec des crédits de Bank of China et de Deutsche Bank", explique Miguel de Potter, le CFO. "Comme à l’époque nous n’avions pas de contrat pour cet actif, nous avons versé une garantie bancaire de 65 millions de dollars environ, que nous devrions pouvoir récupérer, maintenant que cette unité fonctionne. Mais nous avons pour cela besoin de l’accord de Sinosure, et cela prend du temps."

  • WeWork renonce à son IPO face aux difficultés

    The We Company, maison mère de WeWork, a annoncé lundi l'abandon de son projet d'introduction en bourse, une semaine après la mise à l'écart de son fondateur Adam Neumann, déchu de son poste de directeur général.

    Le retrait du prospectus de l'IPO devrait permettre à la nouvelle équipe dirigeante de travailler de manière plus confidentielle pour tenter de redresser les finances du spécialiste de la location de bureaux en partage, sans avoir à divulguer autant d'informations que pour une société cotée.

  • Briefing d'avant bourse

    1. Les principales bourses européennes sont attendues en hausse dans le sillage de Wall Street et Tokyo pour la première séance du quatrième trimestre, dans l'attente de nouvelles indications sur la santé de l'économie mondiale et dans l'espoir de voir progresser les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 à Paris pourrait gagner environ 0,2%, à l'ouverture, le Dax à Francfort un peu plus de 0,4% et le FTSE à Londres 0,3%.

    3. La journée sera animée, entre autres, par les chiffres définitifs des enquêtes PMI sur le secteur manufacturier en Europe et par l'indice ISM manufacturier américain. On surveillera aussi les premiers chiffres de l'inflation dans la zone euro en septembre après ceux, inférieurs aux attentes, publiés lundi en Allemagne.

    4. Les investisseurs pourraient profiter pendant quelques jours d'une accalmie sur le front des tensions commerciales entre Washington et Pékin avec les célébrations du 70e anniversaire de la République populaire de Chine, en attendant la rencontre ministérielle prévue la semaine prochaine aux Etats-Unis.

    5. Sur le marché des changes, le dollar australien recule après l'annonce d'une baisse de taux de la Reserve Bank of Australia.

  • L'Australie baisse son taux directeur à un plus bas historique

    La banque centrale australienne réduit son taux directeur pour la troisième fois depuis le début de l'année, dans le but affiché de soutenir l'économie et notamment l'emploi, et elle est prête à poursuivre l'assouplissement de sa politique monétaire en cas de besoin.

    Le taux directeur est réduit d'un quart de point, à 0,75%, son plus bas niveau historique, comme attendu par la plupart des économistes et analystes interrogés par Reuters.

    Les marchés financiers ont d'ores et déjà intégré la possibilité d'une quatrième baisse d'un quart de point du taux directeur d'ici au début de l'an prochain.

  • Joost Farwerck devient le nouveau CEO de KPN

    Le président ad interim de KPN  Joost Farwerck sera le nouveau CEO de l'opérateur télécom néerlandais à partir du 1er décembre, a annoncé ce dernier ce mardi matin.

    La Belge Dominique Leroy, ancienne patronne de Proximus , avait été annoncée pour le poste. Mais KPN a renoncé à cet engagement.

    Le CFO, Jan Kees de Jager a, lui, décidé de quitter l'entreprise.

  • A l'agenda ce mardi

    Au menu : une rafale d'indices PMI Markit manufacturier (Allemagne, Royaume-Uni et Zone euro), l’indice ISM manufacturier de septembre et les dépenses de construction en août aux Etats-Unis et les chiffres de l’inflation en zone euro en septembre.

    Shurgard cote ex-dividende intérimaire de 0,45 euro brut.

    Les marchés chinois seront fermés pour la fête nationale toute la semaine.

  • Rebond de la Bourse de Tokyo, l'Europe signalée en légère hausse

    Bonjour! La Bourse de Tokyo rebondit, sur fond de baisse du yen par rapport au dollar et d'un regain d'optimisme sur les négociations commerciales sino-américaines, tandis que l'entrée en vigueur de la hausse de la TVA au Japon pèse peu.

    L'indice Nikkei gagne 0,66% et l'indice élargi Topix 0,96%.

    Des informations de presse selon lesquelles Washington envisageait d'interdire les investissements américains en Chine ont été démenties par des responsables américains, ce qui soulage la place tokyoïte aujourd'hui, comme Wall Street lundi.

    "Il y a peut-être des progrès dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine au niveau ministériel. Les récents achats chinois de produits agricoles américains sont perçus comme un geste de bonne volonté de Pékin."
    Ideyuki Ishiguro
    Stratégiste chez Daiwa Securities

    Et, d'après l'enquête trimestrielle Tankan de la Banque du Japon publiée ce mardi, la confiance des grandes entreprises nippones a certes de nouveau reculé en septembre (-2 points), mais nettement moins que prévu, témoignant ainsi d'une certaine résilience face aux vents contraires.

    Les marchés chinois et de Hong Kong sont fermés.

    Les bourses européennes sont attendues en hausse de l'ordre de 0,4%, selon les premières indications disponibles.

    ©Bloomberg

Plus sur Les Marchés

Echo Connect