1. Les marchés
  2. Live blog
live

L’optimisme de retour sur les marchés | Plus forte hausse du Bel 20 en un mois | Le S&P 500 proche d’un record

Les indices européens ont terminé en nette hausse. Les investisseurs jouent l'optimisme au regard des relatives avancées sur le dossier du nouveau plan d'aide US à l'économie et alors que le S&P 500 est proche de son record historique. Wall Street évolue sans direction.
  • Bruxelles à la fête

    Le Bel 20 est remonté au-dessus des 3.433 points à la faveur d'un bond de 2,33% Seule deux valeurs ont terminé dans le rouge. 

    Barco a gagné 5,96%. ING (+4,59%) et Solvay (+4,50%) ont complété le podium des hausses de l'indice vedette. À l'inverse, Umicore (-0,85%) et Colruyt (-0,87%) n'étaient pas invités à la fête. 

    Sur le marché secondaire, c'est Kinepolis (+7,01%) qui a tenu le premier rôle alors que D'Ieteren (+6,13%) a profité des bonnes performances du secteur.  

  • Les espoirs pour l'économie font briller les actions en Europe

    Les principales Bourses européennes ont vécu mardi une séance faste, portées par des signaux rassurants pour la santé de l'économie et des espoirs de nouvelles mesures de soutien aux Etats-Unis. 

    > Le débriefing des actions européennes  

  • Europe | Closing bell

    Bel 20: +2,33% 
    AEX: +1,52% 
    CAC 40: +2,41% 
    DAX: +1,97% 
    FTSE 100: +1,58% 
    Stoxx 600 Europe: +1,57% 

    Résultats provisoires 

  • PORTRAIT | David Marcus, le "serial entrepreneur" de la Silicon Valley

    David Marcus prend les rênes de Facebook Financial, la nouvelle division du réseau social qui regroupe toutes les initiatives de paiement du groupe. À 47 ans, l'homme ajoute encore une ligne à un CV déjà bien rempli. 

    Lire | David Marcus, le "serial entrepreneur" de la Silicon Valley  


     

  • USA | Les prix à la production dépassent les attentes

    Les prix à la production ont rebondi plus fortement qu'attendu aux États-Unis en juillet, mais les pressions inflationnistes restent contenues sur fond de doutes sur la vigueur de la reprise de l'économie américaine. L'indice des prix à la production a progressé de 0,6% sur un mois en juillet après un repli de 0,2% le mois précédent, montrent les données publiées mardi par le département du Travail. Sur un an, il s'affiche en baisse de 0,4% après un recul de 0,8% le mois précédent.

    Les économistes interrogés par Reuters attendaient pour juillet un indice en progression de 0,3% sur un mois et en baisse de 0,7% sur un an.

     
  • Série | Le portefeuille du débutant (2/3)

    Quels titres choisir? Les investisseurs doivent respecter la règle de base de la diversification, ce que ne font pas souvent les débutants en bourse. 

    Lire | Les titres, à choisir raisonnablement

  • Le S&P-500 tutoie son record, le Nasdaq plafonne

    Wall Street évolue en ordre dispersé en début de séance avec un S&P-500 tout près de son record absolu mais encore un repli pour le Nasdaq, les valorisations extrêmement tendues des acteurs de la technologie montrant des signes d'essoufflement. L'indice Dow Jones gagne 1,06%, à 28.086,61 points après quelques minutes d'échanges. Le S&P 500 progresse pour sa part de 0,46% à 3 375,99 points à proximité immédiate de son record à 3.393,52 établi le 19 février. Le Nasdaq Composite perdait 0,25% à 10.941,38 points à l'ouverture.

    "Il faut reconnaître que c'est un marché qui a envie d'aller plus haut, malgré les tensions USA-Chine et malgré des nouvelles du coronavirus qui ne sont pas particulièrement encourageantes. Il y a une déconnexion entre les valorisations et la réalité économique mais les valorisations élevées peuvent se justifier, dans une certaine mesure, par la baisse des taux."
    Andrea Cicione
    Stratégiste - TS Lombard

  • Vestas domine un secteur éolien de plus en plus consolidé

    Le géant danois voit son carnet de commandes exploser cette année malgré la pandémie. Ce qui lui permet de donner à nouveau des prévisions annuelles. 

    > Notre article 

  • Wall Street | Opening bell

    Dow Jones: +1,01% 
    S&P 500: +0,51% 
    Nasdaq Composite: -0,28%  

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    OCCIDENTAL PETROLEUM perd 1,5% dans les échanges en avant-Bourse après avoir creusé ses pertes au deuxième trimestre en raison de la chute des cours du brut et de dépréciations massives sur ses actifs pétroliers et gaziers.

    TENCENT MUSIC ENTERTAINMENT a annoncé lundi une hausse de 18% de son chiffre d'affaire trimestriel, au-dessus des attentes du marchés, grâce une augmentation du nombre d'abonnés payants de ses services de musique. L'action gagne 2,6% dans les échanges avant l'ouverture.

    BRISTOL-MYERS SQUIBB a annoncé qu'un essai clinique de stade avancé associant l'Opvido à une chimiothérapie comme traitement d'un cancer gastrique avait atteint ses principaux objectifs. L'action du laboratoire américain prend 1,6% en avant-Bourse.   

    AMERICAN EXPRESS est en discussions avancées pour racheter Kabbage dans le cadre d'une opération qui valoriserait la société de financement aux petites entreprises à 850 millions de dollars, a rapporté lundi l'agence Bloomberg. 

    NIO, constructeur chinois de véhicules électriques, a publié mardi un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu et des perspectives annuelles supérieures aux attentes. Le titre gagne 12% en avant-Bourse. 

    NOVAVAX a annoncé lundi que sa capacité de fabrication de vaccins contre le COVID-19 était suffisante pour répondre à la demande américaine l'année prochaine, qui, selon le laboratoire, pourrait atteindre 500 à 600 millions de doses.   

  • Un S&P 500 record, est-ce normal?

    L'indice regroupant les 500 plus grandes valeurs de la Bourse de New York est sur le point de battre son record du mois de février dernier. Pourtant, les résultats trimestriels des entreprises américaines étaient plutôt faiblards. 

  • "Le recul des prix de l'or était inévitable"

    L'or perd plus de 2% alors que le dollar s'accroche à ses gains récents et que l'appétit pour le risque est stimulé par l'espoir d'un accord entre le Congrès et la Maison blanche sur un plan de soutien à l'économie.

    L'or au comptant perd 3% à 1.968,04 dollars, reculant par rapport au sommet de la semaine dernière de 2.072,50 dollars.

    "Le recul était inévitable", explique Rhona O'Connell, analyste chez StoneX, ajoutant que l'or était techniquement suracheté depuis un certain temps.

    Le fait que le métal jaune n'a pas progressé davantage malgré la montée des tensions géopolitiques montrent que de nombreux éléments de soutien pour l'or ont déjà été pris en compte, précise l'analyste.

    Mais la plupart des observateurs s'attendent toujours à une trajectoire positive pour l'or, le métal ayant gagné 31% cette année alors que les politiques monétaires des banques centrales et les taux d'intérêt proches de zéro poussent les investisseurs vers les lingots pour se protéger contre une éventuelle dégradation de la monnaie et l'inflation.

  • La Belgique lève 2,2 milliards d'euros à taux négatif

    La Belgique a levé mardi 2,2 milliards d'euros via l'émission de certificats de trésorerie. Ces emprunts ont été faits à taux négatif, indique l'Agence de la Dette. 766 millions d'euros ont été empruntés à un taux de -0,574 % et 1,435 milliard à un taux de -0,568%.

  • Update 2 | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue en hausse et les bourses européennes grimpent allègrement à mi-séance, l'espoir d'un accord entre le Congrès et la Maison blanche sur un plan de soutien à l'économie américaine, des données économiques encourageantes et un recul du risque sanitaire aux États-Unis donnant aux investisseurs un solide appétit pour les actifs risqués.

    Les contrats à terme signalent une ouverture des indices de référence de la Bourse de New York en hausse de 0,5% à 1%.

    En Europe, la tendance est soutenue en outre par l'annonce d'une amélioration inattendue du moral des investisseurs en Allemagne, selon les résultats de l'enquête mensuelle de l'institut ZEW.

    Les gains varient entre 2% à Amsterdam et 2,77% à Paris. L'EuroStoxx 50 engrange 2,6% et le Stoxx 600 2%.

    Tous les secteurs participent à la fête. Le secteur auto bondit de 4,4%, dopé aussi par les progressions des vente en Chine. Les pétrolières et les bancaires suivent avec des gains de l'ordre de 4%.

  • Next Digital: +1.100% en deux jours

    Pour montrer leur soutien à Jimmy Lai, l'éditeur et propriétaire du tabloïd hongkongais Apple Daily, arrêté lundi en vertu de la nouvelle loi sur la sécurité nationale de la ville, les Hongkongais ont acheté en masse des actions de sa société de médias, Next Digital Ltd. Le résultat: une augmentation de plus de 1.100% de l'action en deux jours, qui l'a propulsée à un sommet de sept ans.

     

  • Poutine annonce l'autorisation d'un premier vaccin russe

    La Russie a développé "le premier vaccin" contre le coronavirus, a affirmé le président russe lors d'une vidéo-conférence avec des membres du gouvernement retransmise à la télévision, assurant qu'il donnait une "immunité durable".

    L'indice MOEX de la bourse de Moscou qui avait ouvert en baisse gagne 1,2% sur cette annonce.

  • La capitalisation boursière de WDP dépasse 5 milliards d'euros

    WDP , la SIR spécialisée dans l'immobilier logistique qui surfe sur la vague du e-commerce, voit sa capitalisation boursière dépasser 5 milliards d'euros.

    L'action gagne 1,50% à 28,86 euros, un niveau légèrement supérieur à son niveau de clôture record du 21 février à 28,84 euros.

     

  • Nouvel objectif de cours pour Ageas chez ING

    ING maintient sa recommandation d'achat sur Ageas mais révise son objectif de cours à 46 euros contre 45 euros.

    "Sur base de notre définition de la génération de capital, Ageas se négocie actuellement à un rendement d'environ 9%, ce qui, selon nous, en combinaison avec les activités asiatiques (en croissance) est attractif", expliquent les analystes d'ING.

  • Le moral des investisseurs allemands s'améliore au-delà des attentes

    L'enquête mensuelle de l'institut ZEW sur le moral des investisseurs allemands s'est amélioré au-delà des attentes, mais l'évaluation de la situation actuelle n'évolue que lentement.

    L'indice du sentiment économique des investisseurs est passée à 71,5 contre 59,3 points le mois précédent, dépassant de loin une prévision de 58,0, selon un sondage Reuters auprès d'un panel d'économistes.

    "Les espoirs d'une reprise économique rapide ont continué de croître, mais l'évaluation de la situation actuelle ne s'améliore que lentement", indique le président de l'institut ZEW, Achim Wambach.

    L'indice mesurant les conditions actuelles a reculé à -81,3 points contre -80,9 le mois précédent, comparé à un prévision de -68,8 points pour le consensus.

  • L'indice Stoxx automobile, meilleure performance sectorielle

    L'indice Stoxx de l'automobile (+3,7%) signe la meilleure performance sectorielle à la faveur d'une nette progression des ventes automobiles en Chine (+16,4% sur un an en juillet).

    Continental bondit de 6%, BMW de 5%, Renault de 3,8%, Volkswagen de 3,4%...

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Les espoirs de progrès sur le plan de relance US et les signes encourageants sur l'évolution de la pandémie au États-Unis alimentent un courant d'optimisme sur les marchés européens.

    L'indice DJ Stoxx 600 gagne 1,93% et l'Euro Stoxx 50 2,36%. Paris bondit de 2,5%, Bruxelles, Francfort et Amsterdam suivent avec des gains de l'ordre de 2%.

    Les investisseurs espèrent que la signature par Donald Trump de décrets pour apporter une aide financière aux millions d'Américains mis au chômage par la pandémie de coronavirus sera un point de départ à la reprise des négociations entre la Maison blanche et le Congrès. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré lundi qu'il existait une possibilité de compromis, tout en se refusant à dire quand les discussions pourraient reprendre.

    Sur le plan sanitaire, le nombre de décès dus au nouveau coronavirus a reculé la semaine dernière aux États-Unis après quatre semaines d'augmentation selon un décompte de Reuters, grâce à la baisse des contaminations dans plusieurs États dont l'Arizona, la Floride et la Californie.

    Unique indicateur majeur au programme du jour, l'enquête mensuelle de l'institut ZEW sur le moral des investisseurs allemands sera publiée à 11h.

     

  • "L'appétit des investisseurs belges pour les actions est en léger recul"

    Après avoir progressé pendant trois mois consécutifs, le baromètre ING des Investisseurs a reculé de 10 points à 78 points en juillet, soit largement en dessous du niveau neutre de 100 points.

    Les investisseurs sont devenus clairement plus pessimistes en ce qui concerne les prochains mois, souligne ING. 51% des personnes interrogées s'attendent ainsi à une nouvelle dégradation de la conjoncture dans les trois prochains mois, tandis que seuls 24 % tablent sur une amélioration.

    Ce pessimisme va de pair avec une détérioration de la situation financière de leur ménage. 26% des répondants s'attendent ainsi à une détérioration, contre 15% qui anticipent une amélioration.

    "Notons également qu'après la hausse des cours boursiers de ces derniers mois, les investisseurs belges semblent commencer à avoir un peu le vertige. Seuls 24 % des sondés misent encore sur une progression des bourses dans les trois prochains mois, alors que 44% redoutent une baisse. L'appétit pour les investissements en actions est donc en léger recul", selon Peter Vanden Houte, Chief Economist ING Belgique.

    La crise du coronavirus a également poussé les plus jeunes à s'intéresser davantage aux investissements. Sur l'ensemble des investisseurs belges, 22% disent se préoccuper davantage de leurs investissements depuis la crise, 20% s’en préoccupent moins et 55% autant. 3% n'ont pas donné leur avis.

  • HelloFresh: +6%

    HelloFresh bondit de 6% après le relèvement de ses prévisions annuelles (voir post de 8h11).

  • Le point sur la tendance boursière

    Les bourses européens progressent dans les premiers échanges, dans le sillage du Dow Jones et des places asiatiques, les investisseurs espérant la reprise des négociations à Washington sur le plan de relance.

    Les gains varient entre 0,77% à Amsterdam et 1,10% à Bruxelles.

    L'Euro Stoxx 50 progresse de 0,92% et le Stoxx 600 de 0,82%.

    L'indice Bel 20 peut s'appuyer sur les progressions de Barco (+2,33%), d'AB InBev (+2,23%) et de Solvay (+1,9%). UCB est la seule valeur en baisse au sein de l'indicateur, avec un repli de 0,30%.

    Hors indice, bpost , IBA et Kinepolis engrangent de l'ordre de 2,6%. A l'opposé, Intervest est lanterne rouge de la cote (-1,8%).

    L'ensemble des secteurs progresse en Europe, même si le compartiment auto (+2,74%), les pétrolières (+2,40%) et les transports et loisirs (+1,9%) signent les avancées les plus significatives.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,96%
    Bruxelles: +1,21%
    Paris: +1,07%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: +1,02%
    DJ Stoxx 600: +0,92%

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues en hausse dans le sillage du Dow Jones et des places asiatiques, les investisseurs espérant la reprise des négociations à Washington sur le plan de relance.

    La séance s'annonce une nouvelle fois calme et faible en volumes d'échanges avec la trêve estivale et l'absence de grands rendez-vous.

    D'après les contrats à terme, le Dax à Francfort pourrait ouvrir en hausse de 0,95%, le FTSE à Londres gagnerait 0,81% et l'EuroStoxx 50 prendrait 0,92%. Le CAC 40 parisien pourrait avancer de 0,8%.

    Lundi, les indices européens ont fini en légère hausse après de bons indicateurs chinois et la signature, samedi, par Donald Trump, de décrets pour apporter une aide financière aux millions d'Américains que l'épidémie de coronavirus a mis au chômage.

    Les investisseurs espèrent que l'initiative du président américain sera un point de départ à la reprise des négociations entre la Maison blanche et le Congrès. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a déclaré lundi qu'il existait une possibilité de compromis, tout en se refusant à dire quand pourraient reprendre les négociations.

    "Les marchés supposent qu'un accord est susceptible d'être conclu, il s'agit simplement de savoir quand, et c'est sur cette hypothèse que les marchés devraient monter."
    Michael Hewson
    Analyste chez CMC Markets

    Ces espoirs relèguent au second plan les inquiétudes sanitaires, le cap des 20 millions de personnes contaminées dans le monde ayant été franchi, ainsi que les tensions entre Pékin et Washington, sur Hong Kong notamment.

    Unique indicateur au programme, l'enquête mensuelle de l'institut ZEW sur le moral des investisseurs allemands sera publiée à 11h.

  • Tokyo finit en hausse de 1,88%

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,88% mardi, aidée notamment par l'annonce d'une hausse de l'indice de confiance du secteur des services au Japon au mois de juillet.

    L'indice Nikkei a gagné 1,88% à 22.750,24 points et le Topix, plus large, a pris 2,53% à 1.585,89 points.


  • HelloFresh relève ses prévisions 2020

    HelloFresh relève ses prévisions 2020, après avoir connu jusqu'à présent un impact saisonnier plus favorable que prévu sur ses activités.

    La société a enregistré par ailleurs une demande supplémentaire, déclenchée par une nouvelle aggravation de la pandémie de Covid-19, sur certains de ses marchés. Elle enregistre également globalement une amélioration du "schéma de commande" et une meilleure rétention de ses clients en moyenne, y compris les clients acquis au cours du deuxième trimestre 2020.

    En conséquence, la fourchette des prévisions de croissance du chiffre d'affaires pour l'année 2020 pour le groupe HelloFresh est revue entre +75% et +95% contre +55% et +70%.

  • Zalando: le chiffre d'affaires et la base de clients bondissent de 20%

    L'entreprise de commerce électronique allemande, spécialisée dans la vente de chaussures et de vêtements, a considérablement accru sa base de clients au premier semestre 2020. Zalando compte plus de 34 millions de clients actifs à travers l'Europe (20,4% de croissance d'une année sur l'autre).

    Malgré un environnement commercial difficile en mars, la société a connu "une croissance forte et rentable entre janvier et juin". Son chiffre d'affaires a augmenté de 19,6% à 3,56 milliards d'euros (2,98 milliards d'euros un an avant).

    Au cours de la même période, Zalando a réalisé un résultat d'exploitation de 113,3 millions d'euros avec une marge de 3,2%, contre respectivement 108,1 millions d'euros et 3,6% un an avant.

  • Le paiement de l'acompte sur dividende d'Umicore aura lieu le 25 août

    Comme annoncé le 31 juillet 2020 le Conseil de surveillance d'Umicore a approuvé le paiement d'un acompte sur dividende brut de 0,25 euro par action. Ceci correspond à un dividende net de précompte mobilier de 0,175 euro.

    L'acompte sur dividende sera payé à partir du mardi 25 août 2020.

    L'action sera cotée ex-coupon à partir du vendredi 21 août 2020.

  • Le S&P 500 à moins de 30 points de son record de février

    Wall Street a fini la séance de lundi en ordre dispersé, digérant les nouvelles mesures de relance décrétées par Donald Trump pendant le week-end et suivant de près l'escalade des tensions sino-américaines.

    > Le Dow Jones Industrial Average est monté de 1,30% à 27.791,44 points.
    > Le Nasdaq, à forte coloration technologique, a reculé de 0,39% à 10.968,36 points
    > L'indice élargi S&P 500 s'est lui apprécié de 0,27% à 3.360,47 points, terminant à moins de 30 points de son record de février.

  • Wall Street proche de son record historique | Les actions européennes attendues en nette hausse

    Les marchés asiatiques progressent nettement, dans le sillage de Wall Street et du S&P 500 qui n'est plus qu'à quelques points de son record historique de février.

    La Bourse de Tokyo gagne 1,8%, Hong Kong 2,5% et Shanghai 0,6%. En Corée du Sud, l'indice Kospi engrange 1,5%.

    L'Euro Stoxx 50 est attendu en hausse de 0,9%.

    ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés