1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'Europe sans direction | Tensions sur les actifs italiens | SAS en difficulté

L'Europe boursière termine sans direction. Reprise des transactions à Londres. IBA et Mithra dans l'actu. La confiance des consommateurs et le climat des affaires à l'agenda.
  • A l’agenda ce mercredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivi. On se retrouve mercredi pour une nouvelle séance.

    Au menu : Les chiffres des demandes d’emploi et le taux de chômage en Allemagne pour le mois de mai, ainsi que la décision de politique monétaire de la Banque centrale du Canada. Côté entreprises, Elia et Jensen coteront ex-dividende, tandis que Abo Group, Care Property Invest, Iep Invest, Mdx Health et Ter Beke tiendront leur assemblée générale. A l’étranger, Elior et Pierre et Vacances publieront leurs résultats pour le premier semestre. Total, Publicis, Legrand, Faurecia et Bolloré tiendront leur assemblée générale.

  • Clôture des marchés européens

    Les Bourses européennes ont clôturé dans le rouge une séance dominée par la prudence en raison des tensions en Italie, ce qui s'est traduit par un net repli des rendements obligataires de référence et un accès de faiblesse de l'euro.

    Les investisseurs s'inquiètent d'un nouveau bras de fer entre Rome et Bruxelles sur les finances publiques italiennes alors que la Commission européenne menace d'imposer une amende de trois milliards d'euros à l'Italie pour non respect des règles communautaires en matière d'endettement et de déficit budgétaire structurel.

    Bel 20: +0,39%

    AEX: -0,02%

    CAC40: -0,44%

    Dax: -0,37%

    FTSE100: -0,12%

    Euro Stoxx 50: -0,45%

  • Une courbe des taux toujours inversée

    La courbe des taux américains est toujours inversée, une situation plus observée depuis 2007.

  • Le "risque italien" refait parler de lui

    Suite aux résultats des élections européennes, les craintes d'un affrontement entre le gouvernement italien et l'Union européenne se sont ravivées. Le pays serait menacé d'une amende de 3 milliards d'euros pour la gestion de son déficit et de sa dette.

  • La confiance du consommateur au plus haut depuis novembre aux USA

    La confiance du consommateur américain s'est encore améliorée au mois de mai, et une nouvelle fois plus nettement que prévu, pour atteindre un plus haut depuis novembre, montre mardi l'enquête mensuelle du Conference Board.
    L'indice de confiance de l'organisation patronale a augmenté à 134,1 contre 129,2 en avril et 124,2 en mars.
    Les économistes attendaient en moyenne un chiffre en hausse moins marquée, à 130,0.

  • Un gros fonds norvégien exclut le porno, l'alcool et les jeux d'argent

    Le plus gros fonds de pension de Norvège annonce qu'il désinvestit les secteurs de l'alcool et des jeux d'argent, sortant de groupes comme Pernod Ricard et Carlsberg, et qu'il s'abstiendrait d'investir dans la pornographie.
    KLP, qui gère quelque 80 milliards de dollars d'actifs, a vendu ses parts dans environ 90 entreprises qui tirent plus de 5% de leur chiffre d'affaires de la production d'alcool ou des paris.
    Ces actifs ont pesé jusqu'à 3 milliards de couronnes (320 millions de dollars) du portefeuille du groupe.

    La décision affecte des grands noms tels que les brasseurs Carlsberg , Heineken et Royal Unibrew , ou les groupes de spiritueux Diageo, Pernod Ricard, Rémy Cointreau et Moët Hennessy, branche vins et spiritueux du géant du luxe LVMH .
    Sont aussi concernés de gros groupes de paris en ligne comme William Hill ou Betsson

    A Bruxelles, AB InBev réagit négativement à cette annonce.

  • Wall Street, surveillant toujours les tensions Chine-USA, ouvre en légère hausse

    La Bourse de New York évolue en légère hausse à l'ouverture, hésitant au retour d'un long week-end à s'engager franchement alors que planent de nombreuses interrogations, sur la guerre commerciale notamment: le Dow Jones prend 0,12% et le Nasdaq 0,24%.Wall Street avait pâti au cours des dernières séances du regain de tensions entre Pékin et Washington: le Dow Jones s'est replié la semaine dernière de 0,7% et le Nasdaq de 2,3%.

  • Salle comble pour l'assemblée de Recticel

    Lors de l'assemblée générale annuelle, le fabricant de mousse de polyuréthane Recticel a accueilli beaucoup plus d'investisseurs qu'il y a un an. Cela s'explique bien sûr par la tentative de prise de contrôle de Kingspan et rejetée par Recticel.

    Avant de passer aux questions/réponses, les plus hautes personnalités ont choisi l'attaque comme meilleure défense. Dans les actionnaires, le CEO, Olivier Chapelle, a ainsi préféré parler de la valeur boursière aux actionnaires plutôt que la valeur de l'entreprise (valeur de marché + dettes).

    "Kingspan a créé une quantité fantastique de valeur pour les actionnaires, mais Recticel n'a pas non plus à rougir", a-t-il déclaré.

    Chapelle avait apporté des graphiques prouvant que depuis l'augmentation de capital en 2015, l'action Recticel avait augmenté plus que la moyenne du marché boursier bruxellois. Et l'évolution du cours de l'action depuis le début de cette année est également manifestement meilleure que celle des indices Bel20, Bel Mid ou Bel Small.

    "En avril, notre action a été multipliée par cinq en raison de la tentative de prise de contrôle de Kingspan. Mais après l'échec de Kingspan, nous avons pu maintenir une partie de cette augmentation. Il se pourrait que le marché comprenne maintenant mieux la valeur de ce que nous avons en interne. "

  • Retour dans le vert pour l'indice Bel20

    Les marchés européens reviennent dans le vert, avec des gains modestes.

    Bruxelles affiche la meilleure progression et gagne 0,48%, propulsé par AvH (+2,32%) et Umicore (+2%).

    Amsterdam, Francfort et Paris gagnent respectivement 0,30%, 0,12% et 0,04%.

    Wall Street est attendue en hausse. Le Dow Jones devrait progresser de 0,11%, le S&P 500 de 0,03% et le Nasdaq 100 de 0,21%.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    Prudence généralisée | Tensions sur les actifs italiens | Wall Street attendue en baisse

    1. Prudence généralisée sur les marchés actions, après les tensions en Italie et en attendant de nouveaux développements sur le front du commerce
    2. Les pertes varient entre 0,8% à Milan et 0,10% à Amsterdam
    3. Londres progresse (+0,11%), grâce au repli de la livre sterling et à la progression des minières dans le sillage de la hausse des métaux de base
    4. Milan sous-performe à nouveau les autres indices boursiers en Europe avec une baisse de 0,95%
    5. Lesté par les banques italiennes, le compartiment bancaire accuse le plus fort repli sectoriel (-0,74%)
    6. Le secteur auto (+1,23%) profite encore de l'annonce du projet de fusion entre Renault et Fiat Chrysler
    7.
    Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street, fermée la veille pour le "Memorial Day", en baisse de l'ordre de 0,2%.

  • Tensions sur les actifs italiens

    Si les marchés européens ont plutôt bien accueilli lundi les résultats des élections, l'issue du scrutin donne lieu à un regain de tensions en Italie autour du budget.

    Victorieux des élections, le vice-président du Conseil et dirigeant de la Ligue, Matteo Salvini, a de nouveau appelé à renégocier les règles budgétaires de l'UE.

    La Commission européenne a répondu en menaçant d'imposer une amende de trois milliards d'euros à l'Italie pour non respect des règles communautaires en matière d'endettement et de déficit budgétaire structurel, ce qui relance les craintes d'un bras de fer entre Rome et Bruxelles sur les finances publiques italiennes.

    > La Bourse de Milan sous-performe les autres indices boursiers en Europe avec une baisse de 0,95%.
    > Le rendement à dix ans, qui a déjà pris 11 points de base lundi, bondit encore de six points de base, pour atteindre 2,713%.

    Parallèlement, les emprunts d'Etat jugés les plus sûrs, Etats-Unis et Allemagne en tête, plongent vers de nouveaux plus bas.

    > Le rendement américain à 10 ans recule de cinq points de base, à 2,29%, son plus bas niveau depuis septembre 2017
    > Le rendement du dix ans allemand se situe quant à lui à -0,148%, à un creux depuis septembre 2016.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Alibaba, FCA, Nasdaq...

    * FIAT CHRYSLER AUTOMOBILES - Le titre du constructeur automobile italo-américain coté à New York gagne 7,9% en avant-Bourse, à la suite de l'annonce officielle d'un projet de rapprochement avec Renault.

    * NASDAQ a annoncé lundi retirer son offre de rachat d'Oslo Bors, laissant Euronext seul en lice dans la course pour l'opérateur boursier norvégien, l'un des derniers indépendants en Europe occidentale.

    * ALIBABA envisage de lever jusqu'à 20 milliards de dollars (17,9 milliards d'euros) via une deuxième cotation à Hong Kong, rapporte Reuters de sources proches du dossier.

    * ALPHABET - La filiale Google a annoncé lundi qu'elle allait investir environ 600 millions d'euros dans un nouveau centre de données à Hamina, en Finlande.

    * TE CONNECTIVITY - Le groupe allemand First Sensor a annoncé dimanche être en discussions avancées avec le spécialiste américain des connecteurs et capteurs en vue d'un rachat par ce dernier, tout en précisant ne pas pouvoir prédire l'issue des négociations.

    * MOMO - L'action du concepteur d'applications de "chat" mobiles est en hausse de 5% en avant-Bourse en réaction à une hausse de 35% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

    * NIO - L'action du constructeur chinois d'automobiles électriques est en hausse de 6,2% en avant-Bourse, en réaction à ses résultats du premier trimestre.

  • Co.Br.Ha. investit 20 millions d'euros

    La brasserie Haacht - connue sous le nom de Co.Br.Ha sur le marché Alternext - va investir dans une nouvelle ligne de fûts et une nouvelle ligne de canettes. Le directeur général, Frédéric van der Kelen, en a fait l'annonce mardi lors de la réunion des actionnaires. Il s’agit d’un investissement total de 20 millions d’euros.

    La ligne de fûts sera mise en service en 2020. "Nous pouvions déjà remplir des barils de 30 et 50 litres, et nous allons pouvoir désormais également remplir des fûts de 15 et 20 litres", a déclaré le PDG, âgé de 85 ans. "De telles petites barils ont la cote, certainement en France."

  • Rebond du sentiment économique en zone euro

    Le sentiment économique dans la zone euro s'est amélioré en mai après 10 mois consécutifs de baisse, grâce à un regain d'optimisme dans le secteur des services mais aussi dans l'industrie et parmi les consommateurs, montre l'enquête mensuelle de la Commission européenne publiée mardi.

    L'indicateur du sentiment économique dans les 19 pays du bloc est ressorti meilleur que prévu, à 105,1 points en mai, contre 103,9 en avril. Les économistes anticipaient en moyenne un indicateur inchangé.

  • Cette biotech française qui veut séduire les investisseurs belges

  • SAS avertit sur son objectif annuel 2018-2019, le titre chute

    SAS a annoncé mardi que son objectif annuel 2018-2019 serait difficile à tenir au vu d'une forte aggravation de sa perte imposable du deuxième trimestre, clos fin avril, notamment provoquée par une grève des pilotes intervenue entre le 26 avril et le 3 mai.

    Le transporteur, dont le titre perd 7% à la Bourse de Stockholm, vise à ce stade un résultat avant impôts et avant coûts exceptionnels positif après avoir dégagé en 2017-2018 son meilleur bénéfice depuis plusieurs années.

  • Les actifs italiens sous pression

    La Bourse de Milan perd 1,18%, la plus forte baisse en Europe, lestée par ses valeurs bancaires comme Unicredit (-2,40%) et Intesa Sanpaolo (-2,09%).

    Sur le marché obligataire, le rendement italien à 10 ans se tend de 4,3 points de base à 2,71%.

    La Commission européenne pourrait imposer une amende de trois milliards d'euros à l'Italie pour non respect des règles communautaires en matière d'endettement et de déficit budgétaire structurel, a dit mardi le vice-président du Conseil Matteo Salvini, grand vainqueur des élections européennes de dimanche.

  • Le point sur la tendance boursière

    Les marchés soufflent | Incertitude sur le front du commerce

    1. Les principales Bourses européennes se cherchent une tendance après leurs gains de la veille, les craintes sur le front des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine persistant malgré une fragile accalmie.

    2. Amsterdam perd 0,29%, Bruxelles 0,32%, Francfort 0,46% et Paris 0,51%.

    3. L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 cède 0,40%, lesté par les valeurs bancaires (-0,75% pour le stoxx 600 sectoriel) tandis que le compartiment des matières premières gagnent 0,69%, aidé par l'accalmie sur le front du commerce.

    4. La Bourse de Milan recule pour sa part de 1,07%, pénalisée par les inquiétudes autour de la situation budgétaire de la péninsule. Le rendement du 10 ans italien se tend de 4 points de base à 2,71%.

    5. Du côté de la conjoncture, le moral des ménages allemands s'est légèrement dégradé en mai, selon l'enquête de l'institut GfK, en attendant l'indice de confiance du consommateur américain que publiera à 16h le Conference Board.

    6. Aux valeurs, la société de traitement de courrier Neopost gagne 6,84% sur des résultats trimestriels bien accueillis et la société technologique Parrot bondit de 11,80% après l'annonce d'un contrat avec l'armée américaine pour des drones de reconnaissance.

    7. Fermée lundi pour cause de Memorial Day, la Bourse de New York pourrait ouvrir mardi en légère hausse, signalent les contrats à terme sur les indices de référence.

  • +11,80%
    Parrot en tête des hausses
    Parrot s'envole de 11,80% après l'annonce d'un contrat avec l'armée américaine pour des drones de reconnaissance.

  • La croissance des crédits au secteur privé accélère

    La croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro au secteur privé a accéléré en avril, selon des chiffres publiés mardi par la Banque centrale européenne (BCE).

    Les crédits aux entreprises non financières et aux ménages européens, ajustés de certaines opérations strictement financières, ont progressé de 3,4% sur un an en avril, après 3,2% en mars et 3,3% en février.

  • KBC Securities sur Greenyard

    Bakker Belgium, une société du groupe Greenyard , a signé un accord stratégique avec Delhaize Belgium pour devenir un fournisseur dédié de services pour les fruits et légumes.

    Pour KBC Securities, "depuis la présentation de son plan de transformation, nous devons admettre que la compagnie a signé plusieurs contrats intéressants. Nous pensons que celui signé avec Delhaize offre le potentiel le plus élevé. Toutefois, les investisseurs vont sans doute rester à l'écart, en attendant plus de clarté sur la manière dont Greenyard va résoudre les problèmes dans son bilan".

    KBC Securities confirme sa recommandation de "conserver" avec un objectif de cours de 5,70 euros.

  • "La reprise des cotations à New York et Londres va donner un coup de fouet aux marchés de la zone euro."
    Tangi Le Liboux
    Stratégiste du courtier Aurel BGC

  • ING sur Ontex

    ING confirme sa recommandation d'achat sur Ontex , même si l'objectif de cours passe de 28,70 euros à 18,71 euros.

    L'analyste Reginal Watson est revenu sur le programme Transform to Grow (T2G) qu'Ontex a présenté lors de la journée "Investisseurs". Ce programme tient compte entre autre d'une croissance du chiffre d'affaires de 1,4% par an d'ici 2021, contre une précédente prévision comprise entre 4 et 6%.

    Avec les nouvelles prévisions, nous ne pouvons plus appliquer les ratios de valorisation historique à Ontex, ce qui explique la baisse de l'objectif de cours précise ING. "A 18,71 euros, Ontex cote 14,2 le bénéfice attendu pour 2019 et affiche un rendement du dividende de 2,5%."

  • | Opening bell |

    Les marchés européens ouvrent en hausse s'installant dans le vert en attendant le retour de Wall Street après un jour férié, tout en guettant les évolutions commerciales sino-américaines.

    • Bruxelles: +0,31%
    • Amsterdam: +0,11%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,16%
    • DJ Stoxx 600: +0,16%

    Le compartiment automobile et les valeurs des matières premières mènent la hausse sur le front sectoriel.

    En zone euro, la confiance des consommateurs et le climat des affaires en mai sont aussi à l'agenda. La BCE publiera pour sa part l'évolution des crédits au secteur privé et de la masse monétaire M3 en zone euro.

  • Suisse: croissance de 0,6% au premier trimestre

    Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse s'est accru de 0,6% au premier trimestre, après un léger rebond au trimestre précédent, porté par la demande intérieure, notamment par la consommation privée, a annoncé mardi le Secrétariat d'Etat à l'Economie (Seco).

    Ces chiffres sont supérieurs aux prévisions des économistes interrogés par l'agence suisse AWP, qui l'évaluaient entre +0,2% et +0,4% par rapport au quatrième trimestre et entre +0,8% à +1% par rapport au premier trimestre un an plus tôt.

  • IBA décroche un contrat en Italie

    IBA a signé un contrat et reçu l’acompte pour l’installation d’une solution Proteus One avec l’Institut européen d’Oncologie (IEO) basé à Milan.

    La valeur du contrat se situe entre 35 et 40 millions d'euros.

  • Mithra signe un accord pour le Myring en Allemagne

    Mithra , la société de François Fornieri a octroyé une licence exclusive à Hormosan pour la commercialisation de son anneau vaginal contraceptif en Allemagne, le plus grand marché européen. Des revenus d'au moins 2,5 millions d'euros pourraient être à la clé.

  • Briefing d'avant Bourse

    Du vert en vue à l'ouverture, dans un contexte toujours incertain

    1. Les Bourses européennes sont attendues en hausse à l'ouverture, dans le sillage des gains de la veille.

    2. Les résultats des élections européennes masquent avec peine les incertitudes liées aux tensions commerciales.

    3. Le CAC 40 et le Dax pourraient gagner chacun autour de 0,2%.

    4. Le FTSE à Londres, qui était fermé lundi en raison d'un jour férié, prendrait pour sa part environ 0,4%.

    5. A Wall Street, le retour des investisseurs américains devrait se traduire par une ouverture dans le vert.

    6. La séance sera animée par plusieurs statistiques, avec notamment les indices du climat des affaires et du sentiment économique en zone euro (11h) et l'indice de confiance du consommateur américain du Conference Board (16h)

    7.  Les marchés asiatiques sont bien orientés, Bourses chinoises en tête, portés par le secteur automobile après l'annonce du rapprochement entre Renault et Fiat Chrysler.

  • Aliba réfléchit à une IPO secondaire à Hong Kong

    Après New York, le géant chinois du commerce en ligne Alibaba étudie la possibilité d'une deuxième cotation, cette fois à la Bourse de Hong Kong, qui pourrait lui permettre de lever 20 milliards de dollars, indique l'agence financière Bloomberg.

    L'opération aurait pour but d'ouvrir de nouveaux canaux de financement pour le groupe, dont la cotation à Wall Street en 2014 avait permis de lever 25 milliards de dollars, dans la plus importante introduction boursière de l'histoire.

    Alibaba pourrait effectuer une demande officielle à la Bourse de Hong Kong dès le deuxième semestre 2019, selon Bloomberg, qui cite des personnes proches du dossier ayant souhaité garder l'anonymat.

  • Assemblées chez Balta et Recticel

    Bonjour ! Ceci démarre notre Market live. Après une séance assez calme hier, la journée pourrait être plus animée avec la reprise des transactions à Londres et Wall Street. A Bruxelles, les investisseurs surveilleront principalement les assemblées de Balta et de Recticel.

    > Balta : Balta, après une longue série d'avertissements sur les bénéfices, cote autour de 3 euros, soit environ un quart du prix de souscription d'il y a presque deux ans. Cyrille Ragoucy, maintenant directeur général à temps plein au lieu de directeur par intérim, dispose d’un plan convaincant pour les actionnaires du fabricant de tapis.

    > Recticel :  le groupe chimique a refusé une offre de l’Irlandais Kingspan pour sa meilleure division, l’isolation.

    A suivre également, les assemblées générales d'Accentis , Campine , Cenergy et Moury Construct .

    On attend aussi des statistiques économiques aux Etats-Unis, entre autres.

    Retrouvez ici l'intégralité de l'agenda de la séance boursière du jour.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés