1. Les marchés
  2. Live blog
live

Un basculement en positif à la clôture en Europe

Les marchés européens terminent en légère hausse, alors qu'une rotation sectorielle s'opère en faveur des banques et du secteur automobile. Les prix à la production en Chine à un plus bas de trois ans. Delisting de Dexia. EDF et Kiadis en berne.
  • A l’agenda ce mercredi

    C’est la fin du Market Live. Merci de nous avoir suivis. On se retrouve mercredi pour une nouvelle séance.

    Au menu : le rapport mensuel de l’Opep, ainsi que les prix à la production en août et les stocks et ventes des grossistes en juillet aux Etats-Unis. Du côté des entreprises, l’offre de rachat de Connect Group par IPTE pour 1,60 euro par action se poursuit jusqu’au 23 septembre. Tinc publie ses résultats annuels 2018/2019 avant Bourse. WDP tient son assemblée générale extraordinaire avec comme ordre du jour la division du titre par 7 et le changement de statut juridique de la société en SA. A l’étranger, Hermès publie ses résultats du premier semestre. EDF tient une conférence de presse sur son projet de réorganisation. Aux Pays-Bas, Naspers introduit sa filiale Prosus (Tencent) en Bourse d’Amsterdam.

  • Clôture des marchés européens

    Les principales Bourses européennes ont terminé en hausse une séance irrégulière, les investisseurs semblant tiraillés entre l'inquiétude liée aux signes de ralentissement économique et l'espoir de voir la Banque centrale européenne (BCE) assouplir encore sa politique monétaire jeudi.

    Une rotation sectorielle s'est toutefois opérée au profit des banques et du secteur automobile en Europe.

    A la Bourse de Bruxelles, des biotechs ont fort souffert, alors que les banques ont rebondi.

    Bel 20: +0,44%

    AEX: +0,07%

    CAC 40: +0,08%

    Dax: +0,35%

    FTSE 100 : +0,44%

    Euro Stoxx 50: +0,13%

  • Un fat finger sur Elia?

    Le cours de l'action Elia est descendu subitement à 15h52 à 68 euros pour ensuite remonter à 73 euros.

  • McDonald's pèse sur le Dow Jones

    Le titre McDonald's affiche la plus forte baisse du Dow Jones en ce moment.

  • Un historique des performances du titre Apple après le lancement d'un nouvel iPhone

  • Primes élevées en cas de rachat de biotechs

    D'après une enquête de BiotechBourse, 2019 est une très bonne année pour les primes de rachat des sociétés biotechnologiques cotées. Par contre, le nombre de fusions et acquisitions est relativement faible.

  • Rotation sectorielle en faveur des banques et du secteur automobile

    Les investisseurs sur les marchés délaissent les titres qui ont le plus progressé depuis le début de l'année et qui présentent un caractère défensif au profit des banques et des valeurs automobiles

    A Bruxelles, Umicore et Aperam , fortement malmenés à cause des tensions commerciales, signent la plus forte hausse en ce moment.

    ING est en progression, tout comme KBC

    A l'inverse, argenx chute, tout comme les SIR WDP et Cofinimmo .

  • Wall Street ouvre en baisse

     Dow Jones -0,14%, Nasdaq -0,46%

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * Les fabricants de semi-conducteurs, qui réalisent une part importante de leur chiffre d'affaires en Chine, reculent dans les transactions en avant-bourse après l'annonce d'une baisse des prix à la production en Chine en août, nouveau signe de ralentissement de la deuxième économie mondiale. QUALCOMM, INTEL et APPLIED MATERIALS cèdent entre 0,6% et 1,1%.

    * EXXON MOBIL - Le pétrolier espagnol Repsol poursuit des discussions à un stade avancé pour racheter certains actifs de son homologue américain dans le golfe du Mexique pour un prix de l'ordre du milliard de dollars, a-t-on appris lundi de sources proches du dossier.

    * APPLE organise une présentation à la presse à partir de 19h, durant laquelle il pourrait dévoiler les modalités de son service de vidéo en ligne et de nouveaux modèles d'iPhone. L'action perd 0,4% à 213,42 dollars en avant-bourse.

    * DUPONT - Jefferies entame le suivi avec une recommandation d'achat et par un objectif de cours de 85 dollars.

    * SCHLUMBERGER - Morgan Stanley a relevé sa recommandation à "surpondérer" et fait du groupe parapétrolier sa valeur privilégiée dans le secteur.

  • L'essentiel de la tendance boursière

    1. Les marchés européens se replient, poursuivant sur leur tendance de la veille.
    2. Les pertes tournent autour de 0,4% à Paris, 0,16% à Amsterdam. Francfort est stable. Bruxelles gagne 0,14%.
    3. Les investisseurs attendent un geste des banques centrales.
    4. Le secteur bancaire, en tête des hausses sectorielles (+1,5%), profite de la hausse des rendements obligataires.
    5. Le producteur d'électricité français EDF est en tête des baisses de l'indice DJ Stoxx 600.
    6. A l'opposé, JD Sports (+5%), leader britannique de la distribution d'articles de sport, domine le Stoxx 600 grâce à de solides résultats semestriels.
    7. A Bruxelles, les trois gamelles du jour sont: Dexia (-14%), Kiadis (-9,4%) et Biocartis (6%).
    8. Wall Street est attendue en repli, entre 0,20% et 0,30%.

  • Un aide-mémoire pour la réunion de la BCE jeudi...

    ... réalisé par les économistes d'ING.

     

  • Explosion des coûts pour la biotech Kiadis qui a chuté de 60% en un an

  • Degroof Petercam plus prudent sur Leasinvest

    "Nous avons répété à maintes reprises que, malgré la faible perspective de hausse par rapport à notre objectif de cours, Leasinvest conservait un potentiel de surprise grâce à la nouvelle expansion du portefeuille en Autriche", indique Herman van der Loos de Degroof Petercam.

    Cependant, depuis lors, l'action a gagné 6% supplémentaires, pour se négocier nettement au-dessus du nouvel objectif de cours (116 euros; +5,50 euros), poursuit l'analyste. "En outre, nous pensons que l'endettement élevé devrait maintenant déclencher des cessions d'actif ou des apports en nature, pesant temporairement sur les gains. L'action est correctement valorisée, ce qui justifie un abaissement du conseil d'accumuler à conserver."

    Leasinvest est stable à 122,50 euros.

  • Le rendement du Bund à 30 ans redevient brièvement positif

    Le rendement de l'emprunt allemand à 30 ans est repassé brièvement en territoire positif, pour la première fois depuis plus d'un mois, dans un contexte d'incertitude relatif aux mesures que la Banque centrale européenne (BCE) pourrait annoncer et d'espoir d'un règlement du conflit commercial sino-américain.

    En outre, le débat sur le budget va commencer au Bundestag et le discours du ministre des Finances Olaf Scholz sera particulièrement suivi après que Reuters eut rapporté lundi que Berlin envisageait de créer un "budget parallèle" pour augmenter l'investissement public au-delà de ce que les règles budgétaires nationales permettent.

    Le rendement à 30 ans a gagné jusqu'à quatre points de base à 0,01%, au plus haut depuis début août. Il est revenu depuis dans le négatif, à -0,017%.

    Celui du Bund à 10 ans est à -0,569%, en hausse de 1,3 point de base.

  • Kiadis: -7%

    KBC Securities réagit aux résultats de Kiadis et à la consommation de trésorerie du groupe (voir post de 8h09).

    L’analyste Lenny Van Steenhuyse s’inquiète de la consommation de cash. "Les besoins de trésorerie de l'entreprise restent un point critique. Les coûts de recherche et développement ont augmenté. En outre, la société doit rembourser 6,1 millions d’euros de dettes en 2019 et un montant similaire en 2020 ", explique Van Steenhuyse. "La bonne gestion de la trésorerie sera cruciale ces prochains mois. Nous nous attendons à ce que Kiadis ait des liquidites pour environ 12 mois", précise l'analyste.

    L'objectif de cours de 10,5 euros et le rating "accumuler" est maintenu.

    Kiadis perd 7,32% à 5,70 euros dans un marché bruxellois stable (-0,07%).

  • EDF: -7%

    EDF cède 7%, en tête des baisses de l'indice DJ Stoxx 600, après avoir annoncé des anomalies dans la fabrication de certains composants de réacteurs nucléaires. Le groupe français a ajouté qu'il menait des analyses approfondies pour vérifier l'aptitude au service des équipements concernés.

  • L'Europe se replie dans un climat peu propice à la prise de risques

    Les marchés européens évoluent en légère baisse en début de matinée, dans un climat peu propice à la prise de risque avant une réunion jeudi de la Banque centrale européenne qui concentre les attentes sur les marchés.

    "Après les gains de ces derniers jours, les investisseurs se retiennent et espèrent un nouvel élan venant de la réunion de la BCE. Dans le même temps, les risques politiques ont été relégués au second plan, au vu de l'absence de nouvelles tensions dans le conflit commercial sino-américain comme de la perspective qui s'éloigne d'une sortie de la Grande-Bretagne de l'UE sans accord."
    Milan Cutkovic
    Analyste chez AxiTrader

    L'indice paneuropéen DJ Stoxx 600 perd 0,52% et l'Euro stoxx 50 0,30%. Paris lâche 0,38%, Francfort 0,26% et Bruxelles et Amsterdam 0,20%.

    La Bourse de Londres abandonne 0,50%. Les députés britanniques ont infligé dans la nuit de lundi à mardi une nouvelle défaite cuisante au Premier ministre Boris Johnson en refusant encore une fois de déclencher des législatives anticipées, avant que le Parlement ne soit suspendu jusqu'au 14 octobre, deux semaines seulement avant la date prévue pour le Brexit.

    La Bourse de Milan lâche 0,18%. Le président du Conseil Giuseppe Conte a facilement obtenu lundi soir la confiance des députés, auxquels il a promis d'engager l'Italie dans une "nouvelle ère réformatrice", tout en réclamant un coup de pouce de l'Europe sur les règles budgétaires et l'immigration.

  • |Opening bell|

    Les marchés européens ouvrent à l'équilibre, les investisseurs se montrant timorés avant une réunion jeudi de la Banque centrale européenne dont les marchés attendent une série de mesures accommodantes.

    • Bruxelles: +0,06%
    • Amsterdam: +0,06%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: -0,13%
    • DJ Stoxx 600: -0,18%

  • "Ouverture fragile en Europe avec des marchés qui regardent vers la réunion de la BCE jeudi. Les spéculations se poursuivent sur la possibilité d'un nouvel assouplissement monétaire."
    David Madden
    Analyste de CMC Markets

  • Briefing d'avant bourse

    1. Les bourses européennes sont attendues en très léger repli, de l'ordre de 0,10%.
    2. Les intervenants de marché devraient rester prudents à deux jours de la réunion de politique monétaire de la BCE.
    3. Une mauvaise statistique chinoise d'inflation affecte dans l'intervalle les places asiatiques, à l'exception de Tokyo.
    4. L'agenda des statistiques est dégarni, hormis quelques statistiques britanniques.
    5. Le Bund à 10 ans est stable à -0,582%, après avoir subi des dégagements hier en réaction à des informations indiquant que Berlin envisageait un "budget parallèle" pour emprunter plus afin de financer de grands travaux.

  • Dexia veut se faire radier de la cote

    Dexia poursuit inlassablement sa tâche: réduire son bilan. Au cours du premier semestre, ce dernier s'est ainsi tassé de 15% à près de 135 milliards d'euros contre 159 milliards fin décembre.

    "Le 1er semestre 2019 a connu une accélération importante de la transformation du groupe", explique Wouter Devriendt, CEO, dans un communiqué.

    Autre changement: le groupe annonce la convocation d'une assemblée générale en vue de voir le groupe radié de la cote.

  • Dans l'attente d'Apple

    Aujourd'hui, à 19 heures, heure belge, le CEO d'Apple  Tim Cook présente les derniers produits et services de la firme à la pomme depuis le Steve Jobs Theatre de Cupertino.

    Le plus important est la présentation de l'iPhone 11, qui disposera probablement d'un troisième appareil photo (pour les prises du vue extra larges). Les investisseurs attendent avec impatience la tarification du dernier iPhone.

    Selon les rumeurs, il y aura également une nouvelle Apple Watch (série 5, qui peut mesurer votre sommeil) et des mises à jour de l'iPad et du MacBook.

  • Le compte de Kiadis reste bien fourni

    Les liquidités de Kiadis , spécialisée dans le domaine des greffes de moelle osseuse, sont restées plus ou moins stables à 62,7 millions d’euros contre 60,3 millions un an auparavant. Cela s’explique par un placement privé organisé en mai dernier et qui a permis de lever 27,6 millions d’euros via l’émission de 3,68 millions d’actions nouvelles.

  • Immobel promut dans le Bel Mid

    Euronext a annonc le résultat de sa révision trimestrielle des indices Bel 20, Bel Mid et Bel Small. L'opération se traduit par un statu quo de la composition de l'indice Bel 20.

    Par ailleurs,

    > Celyad sort de l'indice Bel Mid pour passer dans le Bel Small.
    > Immobel est exclu du Bel Small mais monte dans le Bel Mid.
    > Nyrstar est éjecté du Bel Small.

    Ces changements seront effectifs le lundi 23 septembre.

  • SoftBank appelle WeWork à suspendre son IPO

    SoftBank Group, le principal actionnaire extérieur de The We Company, la maison mère de WeWork, demande à la société américaine de reporter son introduction en bourse en raison des inquiétudes sur la valorisation que l'opération peut laisser espérer, a indiqué lundi le Financial Times.

    Reuters avait auparavant rapporté que The We Company pourrait lancer dès cette semaine sa tournée de présentation ("roadshow") en vue de l'entrée en bourse du spécialiste de la location de bureaux en partage, et ce malgré le scepticisme entourant sa valorisation.

  • L'Asie en ordre dispersé | L'Europe donnée en légère baisse

    Bonjour et bienvenue sur le "market live" de L'Echo, l'endroit rêvé pour suivre les principaux événements de cette séance boursière.

    Les marchés asiatiques pointent en ordre dispersé. A Tokyo, l'indice Nikkei gagne 0,31% aidé par un repli du yen face au dollar et à l'euro, les investisseurs laissant un peu de côté la guerre commerciale sino-américaine et le Brexit.

    En Chine, l'indice CSI 300 des grandes capitalisations boursières perd 0,55%, Shanghaï et Shenzhen 0,4%, pénalisés par le déclin des prix à la production en août pour le deuxième mois consécutif, mettant sous pression Pékin pour qu'il engage des mesures de soutien à l'économie supplémentaires.

    Des mesures de relance sont attendues aussi en Allemagne, Berlin envisageant de créer de nouveaux organismes indépendants appelés à s'endetter pour financer des investissements, selon Reuters.

    En Europe, les marchés européens devraient ouvrir en légère baisse, avec des investisseurs toujours prudents dans la perspective de la décision de la BCE jeudi sur ses taux d'intérêt.

    Les résultats de Kiadis et de Dexia et l'assemblée générale chez Moury Construct figurent au programme de la journée.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Echo Connect