1. Les marchés
  2. Live blog
live

"Le rebond de Colruyt mardi était exagéré"

Les marchés européens ont évolué sans tendance claire ce mercredi, dans un contexte d'incertitudes entourant les négociations commerciales et avant les réunions de politique monétaire de la Fed et de la BCE. À Bruxelles, Colruyt a essuyé une large vague de prises de bénéfices.
  • Changements dans le management de Kiadis

    Scott A. Holmes, le chief financial officer de Kiadis Pharma N.V et membre du Board se retire de l'entreprise pour poursuivre d'autres projets. Sa démission sera effective le 31 décembre 2019.

    Kiadis a également annoncé ne pas lui chercher de successeur pour le moment, alors que ses missions peuvent être confiées à d'autres personnes en interne, notamment à Amy Sullivan and Paul van Hagen.

  • Résumé de la séance

    Les principaux indices actions ont clôturé en ordre dispersé ce mercredi en Europe, les investisseurs n'osant prendre de position avant les réunions de la Réserve fédérale américaine et de la Banque centrale européenne. "Les investisseurs continuent d'attendre les réunions de politique monétaire et les résultats des élections en Grande-Bretagne", a résumé Andreas Lipkow, analyste chez Comdirect.

    → Le Dax allemand a progressé de 0,61%, le Cac 40 de 0,22% et le Footsie britannique de 0,03%.

    Après avoir ouvert en légère baisse (-0,11%), notre indice de référence, le Bel 20, est resté en territoire négatif tout au long de la journée. Il a ainsi clôturé sur un repli de 0,17% à 3.920,85 points.

    Le titre argenx a grimpé de 1,21% à 141,70 euros en tête de l'indice. La biotech a publié les résultats de l'étude de phase II avec le médicament candidat efgartigimod pour le traitement du PTI (purpura thrombocytopénique idiopathique) dans la revue officielle American Journal of Hematology. Le produit a été bien toléré durant l'essai clinique et une réponse encourageante a été notée après une exposition limitée au médicament. Argenx a par conséquent annoncé que la phase III pour l’efgartigimod dans cette affection devrait être initiée ce mois-ci comme prévu.

    KBC Securities a par ailleurs relevé son objectif de cours à 159 euros contre 130 euros auparavant, tout en ajoutant la valeur dans sa liste d'actions favorites pour 2020.

  • Fin du Market Live

    Il est l'heure de clôturer ce Market Live. Mais pas de panique, vous pourrez de nouveau suivre en direct les marchés financiers demain à partir de 07h30.

    Au menu de ce jeudi 12 décembre: Après la réunion de la Réserve fédérale, les investisseurs se tourneront vers la Banque centrale européenne. Christine Lagarde tiendra sa première conférence de presse en tant que nouvelle présidente de l'institution monétaire. Côté entreprises, Bone Therapeutics tient une assemblée générale extraordinaire. Adobe Systems et LDLC pubient tous les deux leurs résultats trimestriels après-Bourse.

    À demain!

  • Changements pour le Bel Mid et Bel Small

    Euronext Bruxelles vient d'annoncer qu'à partir du 23 décembre, l'action de la Banque nationale de Belgique sera incluse dans le Bel Mid, tandis qu'Exmar et Sioen descendent dans le Bel Small.

  • Le CFO de Kiadis s'en va

    Kiadis Pharma   a annoncé après la clôture des marchés européens que son responsable financier, Scott Holmes, a donné sa démission. Il quittera son poste le 31 décembre. "Nous ne prévoyons pas de trouver un nouveau directeur financier, car les responsabilités de Scott peuvent être reprises par d'autres membres de l'équipe de gestion, en particulier Amy Sullivan et Paul van Hagen", a indiqué dans un communiqué le CEO de la biotech Arthur Lahr.

  • Clôture des marchés européens

    CAC 40 +0,22%

    AEX -0,16%

    BEL 20 -0,17%

  • Le pétrole creuse ses pertes après les stocks américains

    Les prix du pétrole creusent leurs pertes en cours d'échanges européens, après une hausse surprise des stocks de brut aux Etats-Unis et tandis que le marché s'inquiète des tensions commerciales. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en février vaut 63,08 dollars à Londres, en baisse de 1,96% par rapport à la clôture de mardi. 

    Lors de la semaine achevée le 6 décembre, les réserves commerciales de brut ont progressé de 800.000 barils pour s'établir à 447,9 millions, là où les analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient une baisse de 3 millions de barils, selon un rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA). Déjà en légère baisse avant la publication des chiffres sur les stocks, les prix ont nettement reculé dans les minutes qui ont suivi, retombant au niveau de vendredi avant l'annonce de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés.

  • Dans un essai posthume, Paul Volcker critique avec force l'administration Trump

    Paul Volcker, président de la Fed entre 1979 et 1987 et figure respectée du monde financier décédé dimanche, a violemment critiqué Donald Trump et son Administration dans un essai écrit trois mois avant sa mort et publié ce mercredi par le Financial Times.

    Il s'alarme "des menaces de plus en plus inquiétantes qui pèsent sur le modèle" américain et dénonce "un mouvement dans le gouvernement et ses politiques pour saper la confiance des Américains". Dans ce texte destiné à être l'épilogue d'une biographie à paraître, l'ancien patron de la Fed signale que "jamais depuis peu après la seconde guerre mondiale, un président n'a aussi ouvertement cherché à dicter la politique de la Fed". Il stigmatise "des forces nihilistes (...) qui cherchent à discréditer les piliers de la démocratie".

  • Colruyt efface ses gains de la veille

    Dure séance pour Colruyt  . Alors que le titre avait bondi de 4,5% mardi suite à la publication de résultats semestriels meilleurs que prévu, voilà qu'il perd plus de 6% ce mercredi. "Le cours de l'action a réagi de manière excessive hier", estime l'analyste de KBC Alan Vandenberghe auprès de Bloomberg. "Les résultats ont été solides, oui, mais les orientations n'ont été que réitérées."

    C'est pourquoi il juge "justifiée" la correction aujourd'hui.

  • L'entrée d'Amazon dans Deliveroo pose de "sérieux problèmes de concurrence"

    L'entrée du géant en ligne Amazon au capital de Deliveroo se complique, les autorités britanniques estimant que l'opération pourrait entraîner "une baisse importante de la concurrence" dans le marché en pleine croissance de la livraison de repas au Royaume-Uni. L'Autorité britannique de la concurrence (CMA) va donc ouvrir une deuxième phase de son enquête, "sauf si les parties proposent une offre acceptable pour résoudre ces sujets de préoccupation" sous cinq jours.

    "L'enquête initiale de la CMA montre que l'investissement (d'Amazon) dans sa forme actuelle pourrait nuire à la concurrence de deux manières différentes: d'une part en décourageant le retour d'Amazon sur le marché britannique de la livraison de repas après la tentative avortée d'Amazon Restaurants"; d'autre part, "en freinant la concurrence sur le marché encore émergent des livraisons de provisions alimentaires où les deux sociétés ont acquis des positions dominantes", poursuit la CMA.

  • | OPENING BELL |

    Wall Street hésite à l'ouverture: Dow Jones -0,10%, S&P 500 +0,07% et Nasdaq +0,17%

  • L'inflation mensuelle américaine un peu plus forte que prévu

    L'inflation mensuelle aux Etats-Unis a été un peu plus forte que prévu à 0,3% en novembre, selon l'indice CPI publié mercredi par le département du Travail. Les analystes s'attendaient à +0,2%.

    Cette petite accélération des prix à la consommation devrait conforter la Fed, qui se réunit mercredi, dans son intention de faire une pause dans les baisses de taux.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Les principales valeurs à suivre à Wall Street où la Bourse de New York est attendue en ordre dispersé: -0,10% pour l'indice Dow Jones, +0,10% pour le S&P 500 e +0,20% pour le Nasdaq 100.

    Amazon, Chevron, Gamestop...

    * CHEVRON a annoncé mardi une dépréciation de ses actifs de 10 à 11 milliards de dollars et envisage la cession de certains projets dans le gaz naturel face à la baisse des cours.

    * TESLA prévoit d'augmenter les prix de son Model 3 importé de Chine en janvier, selon des sources proches du dossier.

    * HOME DEPOT - Le numéro un américain des magasins de bricolage a annoncé mercredi des prévisions de chiffre d'affaires pour son exercice fiscal 2020 inférieures aux attentes, trois semaines après avoir revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2019. Dans les échanges en avant-Bourse, le titre perd 2%.

    * AMAZON  - L'autorité de la concurrence britannique a déclaré mercredi que l'investissement d'Amazon dans le groupe britannique de livraison de repas Deliveroo soulevait de "graves problèmes de concurrence" et pouvait nécessiter une enquête approfondie.

    * GAMESTOP, distributeur de jeux vidéo, chute de 15% à 5,54 dollars dans les échanges en avant-Bourse après avoir abaissé sa prévision de bénéfice annuel en raison du ralentissement de la demande.

  • Le point sur la tendance - update

    1. Les indices actions européens dérivent sans tendance claire.
    2. Les investisseurs sont visiblement peu enclins à la prise de risque avant une décision de la Fed ce soir.
    3. Les traders gardent un oeil également sur le dossier commercial sino-américain.
    4. Le marché prendra connaissance de l'indice des prix à la consommation pour novembre aux Etats-Unis.
    5. Les valeurs belges dans les recos du jour: Ageas, Argenx, Galapagos, Recticel, Orange Belgium...
    6. Kepler ajoute Fagron et Ontex à sa liste des actions chouchous pour 2020.
    7. KBC Securities a publié sa "dynamic top pick list" de l'année prochaine.
    8. Wall Street attendue en ordre dispersé (-0,11 pour le Dow Jones, +0,02% pour le S&P et +0,11 pour le Nasdaq).

  • Berenberg relève son prix cible sur Galapagos

    L'analyste de Berenberg, Patrick R. Trucchio, a relevé mardi son objectif de cours sur Galapagos de 195 euros à 225 euros. Le conseil reste à "acheter".

  • "Orange Belgium devrait dépasser ses rivaux Telenet et Proximus en 2020"

    Le marché belge des télécommunications est potentiellement exposé à une rupture (disruption) concurrentielle qui devrait profiter à Orange Belgium , estime Bank of America dans une note, relevant sa recommandation sur l'action de "neutre" à "acheter".

    Orange Belgium a pris le rôle d'un challenger, s'attaquant aux packages convergents coûteux, explique l'analyste David Wright, qui relève son objectif de cours sur l'action à 31,80 euros contre 22,60.

    Telenet a été le perdant net de la poussée d'Orange dans la téléphonie mobile, précise encore Wright.

    Orange Belgium pourrait également tirer également un bénéfice significatif de ses accords de partage de réseau avec Proximus et de la vente potentielle de ses tours.

    La recommandation sur Proximus et Telenet reste à sous-performer.

  • Kepler ajoute Fagron et Ontex à sa liste européenne d'actions préférées

    Kepler Cheuvreux lance aujourd'hui sa "Liste européenne des SMID Caps pour 2020", qui comprend deux nouveaux arrivants belges: Fagron et Ontex.

    > Fagron . Le fournisseur de matières premières pharmaceutiques est décrit comme une action défensive de croissance dans son secteur. L'entreprise combine des atouts comme une grande visibilité sur le bénéfice, la conversion solide de la trésorerie ou encore une stratégie d'acquisition créatrice de valeur. Kepler Cheuvreux table sur une croissance organique des ventes de 7% au cours des trois prochaines années et une augmentation du résultat brut d'exploitation (EBITDA) de 10% en moyenne. Recommandation d'achat, objectif de cours de 23 euros.

    > Ontex . Kepler a déjà inclus Ontex dans ses "Consumer Best Ideas" vendredi. Le broker estime que la marge bénéficiaire opérationnelle du producteur de couches se redressera plus fortement qu'anticipé par le marché. Cette reprise est tirée par la baisse des coûts de production et le programme de réduction des coûts. La valorisation reste extrêmement déprimée aux niveaux de prix actuels. Recommandation d'achat, objectif de cours de 23 euros.

    La "Liste européenne des SMID Caps pour 2020" de Kepler est par ailleurs composée de Buzzi Unichem, Corestate, Indra, MTG, NOS, Scatec Solar, SPIE et Suedzucker.

  • Le point sur la tendance boursière

    1. Les indices actions européens évoluent en baisse, de l'ordre de 0,3%.
    2. Les investisseurs sont visiblement peu enclin à la prise de risque avant une décision de la Fed ce soir.
    3. Les traders gardent un oeil également sur le dossier commercial sino-américain.
    4. Le marché prendra connaissance de l'indice des prix à la consommation pour novembre aux Etats-Unis.
    5. Plusieurs valeurs belges dans les recos du jour: Ageas, Argenx, Recticel..

  • "Ageas devrait surperformer en 2020"

    Les valeurs européennes du secteur de l'assurance devrait surperformer le marché encore en 2020, estime RBC dans une note, le compartiment ayant montré cette année sa résilience face à un environnement économique plus faible.

    RBC voit des opportunités d'achat au Royaume-Uni. Aviva, Just Group et Legal et General sont ses valeurs préférées. Ageas devrait surperformer, tout comme Axa, Beazley, Direct Line, Munich Re....

    L'indice sectoriel Stoxx 600 de l'assurance a bondi de 21% depuis le début de l'année, surperformant la hausse de 20% pour l'indice sectoriel Stoxx 600.

  • Le KBC Securities du jour, sur Argenx et Recticel

    L'analyste Wim Hoste de KBC Securities relève sa recommandation sur Recticel à "acheter" contre "accumuler". L'objectif de cours est de 10 euros. Le broker relève également son prix cible pour Argenx à 159 euros contre 130. Le conseil d'achat est maintenu.

    Recticel prend 5,19% à 8,20 euros tandis qu'Argenx est stable (-0,07%) à 139,90 euros.

  • L'action Ajax encaisse une perte de 10%

    L'action du club de foot Ajax Amsterdam chute de 10%. Le seul club de football coté aux Pays-Bas ne passera pas l'hiver en Ligue des champions. Les investisseurs sanctionnent du coup l'action, maintenant que le club rate les millions d'euros liés à la plus importante compétion européenne.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens font leur premier pas sans conviction, peu encline aux prises de risque avant une décision de la Fed dans la soirée et toujours soucieuse des moindres développements sur le commerce international.

    • Bruxelles: +0,13%
    • Amsterdam: +0,08%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,16%
    • DJ Stoxx 600: +0,10%

  • Saudi Aramco : +10%

    L'action du géant pétrolier Saudi Aramco s'est envolée de 10% pour ses débuts en Bourse mercredi sur la place financière de Ryad, devenant la plus grosse entrée en Bourse de l'histoire.

    Le mastodonte de l'or noir est entré en Bourse à 8h30 sur le Tadawul, l'indice de référence saoudien, avec un prix de 35,2 riyals (8,5 euros) l'action contre 32 riyals (7,5 euros), prix initial.

  • Argenx dans les délais pour une étude de phase 3 avec efgartigimod pour ITP

    Argenx a publié les résultats de l'étude de phase 2 avec le médicament candidat Efgartigimod pour le traitement du PTI (purpura thrombocytopénique idiopathique) dans la revue officielle 'American Journal of Hematology', indique la société de biotechnologie dans un communiqué de presse.

    Au cours de l'étude de phase 2, l'éfgartigimod a été bien toléré et une réponse encourageante a été notée après une exposition limitée au médicament.

  • Voici la "dynamic top pick list" de KBC Securities pour 2020

    KBC Securities publie sa "New Dynamic Top Pick List" pour 2020, résultat de la fusion des anciennes "Top Pick List" et  "Dynamic Top Pick List".

    Le broker a sélectionné des valeurs combinant un scénario d'investissement solide, pouvant bénéfiicier de catalyseurs et présentant des valorisations attractives.

    Pour les grandes capitalisations, KBC Securities a retenu : AB InBev, Aedifica, Argenx, ASML, Basic-Fit, CFE, D'Ieteren, ING, Orange Belgium et UCB. Pour les petites capitalisations, Agfa, Fugro, PostNL, Recticel et Sipef ont la cote.

  • Briefing d'avant bourse

    1. Les Bourses européennes devraient ouvrir à l'équilibre.
    2. La Fed et l'inflation américaine, principaux rendez-vous du jour.
    3. Le commerce reste au centre des préoccupations des intervenants de marché.

  • Un investissement de 480 millions de dollars pour Ahold Delhaize

    Ahold Delhaize USA, filiale d' , annonce qu'elle investit 480 millions de dollars pour transformer et étendre ses opérations de chaîne d'approvisionnement sur la côte est des États-Unis. Cet investissement soutient la nouvelle stratégie triennale visant à faire évoluer la chaîne d'approvisionnement américaine vers un modèle d'auto-distribution entièrement intégré.

    L'investissement porte notamment sur l'acquisition de trois centres de distribution par Ahold Delhaize USA auprès de C&S Wholesale Grocers et la signature de contrats de location pour deux autres installations. De plus, il comprend un investissement dans deux nouvelles installations frigorifiques entièrement automatisées, encore à construire dans le nord-est et le centre de l'Atlantique des États-Unis.

  • L'action Prosus intégrée dans l'indice AEX

    La société d'investissement néerlandaise Prosus sera inclus dans l'indice AEX à la fin de ce mois, selon un communiqué d'Euronext. La filiale de la société sud-africaine de médias et de technologie Naspers a fait ses débuts à la Bourse d'Amsterdam en septembre.

    L'ajout de Prosus se fait aux détriment de la société de livraison de repas à emporter Takeaway.com. Ces deux sociétés sont actuellement engagées dans une guerre d'enchères pour le rachat du britanniques Just Eat.

  • L'IPO d'Aramco devrait être un succès

    La mise aux enchères des actions Aramco a débuté à 7h30, avant l'introduction en bourse à 8h30, heure belge. Le processus de mise aux enchères laissent entrevoir une forte augmentation de l'action: le prix offert est de 35,2 rials, contre un prix d'introduction de 32 rials. Cela correspond à une valeur boursière de 1.880 milliards de dollars.

    Selon les règles de la bourse de Riyad, l'action ne peut pas progresser de plus de 10% ce mercredi.

  • Emprunt obligataire pour Retail Estates

    Retail Estates a clôturé mardi soir un placement privé d’obligations pour un montant de 75 millions d’euros, en coupures de 100.000 euros, avec une échéance de 7 ans. Les obligations offrent un coupon annuel fixe de 2,15 %.

    Le produit net des obligations sera entre autres utilisé par Retail Estates pour poursuivre sa stratégie de croissance (via des acquisitions et des promotions immobilières). L’émission d’obligations contribue également à allonger l'échéance moyenne de la dette totale de Retail Estates et à diversifier ses sources de financement.

  • Statu quo pour la Fed ?

    La Banque centrale américaine (Fed) a entamé mardi une réunion monétaire de deux jours à l'issue de laquelle elle devrait aisser les taux d'intérêt inchangés après trois baisses consécutives cette année.

    Les intervenants de marché s'attendent à plus de 99% à ce que la Fed adopte un statu quo et laisse son taux au jour le jour entre 1,50% et 1,75%, selon l'évaluation des produits à terme de CME Group.

    Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, doit tenir une conférence de presse à 20h30 (heure belge) peu après la publication du traditionnel communiqué (à 20h). Le Comité monétaire va aussi divulguer de nouvelles prévisions de croissance, d'inflation et du taux de chômage.

  • Les investisseurs restent prudents

    Les marchés asiatiques pointent en ordre dispersé, les investisseurs restant prudents malgré les informations selon lesquelles Washington souhaite reporter les tarifs d'importation sur les produits chinois, qui devraient commencer le 15 décembre. Il n'y a toutefois pas eu de confirmation officielle.

    Le conseiller de la Maison Blanche, Peter Navarro, a déclaré qu'il n'avait pas d'indication d'une décision du président Donald Trump soit sur un accord, soit sur la poursuite de la hausse des tarifs. Ils attendent également a décisionde la Fed sur ses taux d'intérêt plus tard dans la journée, les élections britanniques et la BCE jeudi.

    A Tokyo, l'indice Nikkei a clôturé en repli de 0,12%.

    Hong Kong gagne 0,69%. Le CSI 300 des grandes capitalisations boursières chinoises avance de 0,19%.

    En Europe, les marchés sont attendus en légère hausse: +0,06% pour l'Euro Stoxx 50; +0,12% pour Londres et +0,13% pour Francfort.

    ©EPA

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés