1. Les marchés
  2. Live blog
live

Wall Street de nouveau focalisée sur les résultats

La Bourse de New York, comme les Bourses européennes avant elle, a repris du poil de la bête ce jeudi. A contre-courant, le secteur de la distribution a été à la peine. Des actions comme Colruyt, Carrefour, Asos et Zalando ont sensiblement reculé.
  • A suivre ce vendredi 13 juillet

    ECONOMIE / FINANCE

    Chine
    • Balance commerciale / juin

    Etats-Unis
    • 16h Indice de confiance du Michigan (1ère estimation) / juillet

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • RealDolmen/ réouverture de l’offre de reprise à 37 euros par action par GFi. Jusqu’au 18 juillet.
    • Tigenix/offre de reprise par Takeda à un prix de 1,78

    Etats-Unis
    Résultats du T2 de
    • Citigroup (14h)
    • JPMorgan (12h30)
    • Wells Fargo (14h)

  • Wall Street de nouveau focalisée sur les résultats

    La Bourse de New York a rebondi jeudi, après une chute la veille, les courtiers se concentrant sur les résultats trimestriels déjà très encourageants des entreprises américaines. Le Dow Jones a gagné 0,91% à 24.924,89 points. Le Nasdaq a pris 1,39% à 7.823,92 points. Le S&P 500 a avancé de 0,88% à 2.798,34 points.

    Bien que seulement 30 entreprises du S&P 500 ont présenté leurs résultats, les investisseurs sont encouragés par le fait que plus de 90% d'entre elles ont dépassé les attentes. Les marchés se sont également félicités d'un apaisement des tensions sur deux fronts. Le soutien apporté par Trump à l'Otan après avoir obtenu l'engagement de ses alliés d'augmenter leurs dépenses militaires et la volonté de la Chine de négocier sur le plan commercial. 

     La chaîne de restauration rapide Papa John's a bondi de 11,05% après la démission de son fondateur John Schnatter pour des propos discriminatoires envers les noirs. Le fabricant de microprocesseurs Broadcom a de son côté plongé de 13,76% après l'acquisition de son concurrent CA Technologies pour 18,9 milliards de dollars. Ce dernier a bondi de 18,65%.

  • Wall Street clôture en hausse

    • Le Dow Jones a gagné 0,91% à 24.925,90 points.
    • Le Nasdaq a pris 1,39% à 7.823,92 points.
    • Le S&P 500 a avancé de 0,77% à 2.795,51 points.
  • Powell (Fed) optimiste pour la croissance américaine

    Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale américaine (Fed), s'est dit ce jeudi optimiste sur l'état de l'économie américaine, estimant que les baisses d'impôts et programmes de dépenses annoncés par l'administration Trump auront un effet durablement bénéfique sur la croissance.

    "Je pense que l'économie est vraiment bien", a-t-il dit dans une interview accordée à la radio Marketplace. "Quand vous baissez les impôts et augmentez les dépenses, en tout état de cause vous stimulez l'activité économique. On va observer un soutien significatif (...) à l'activité économique pendant au moins les trois prochaines années".

  • Le pétrole termine sur une note irrégulière à New York

    Les cours du pétrole se sont stabilisés ce jeudi sur le marché new-yorkais Nymex après leurs fortes pertes de la veille mais en terminant sur une note irrégulière.

    Le contrat août sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a encore cédé 5 cents, soit 0,07%, à 70,33 dollars le baril mais le Brent de mer du Nord a repris 1,05 dollar (1,43%) à 74,45 dollars.

    Le WTI avait chuté mercredi de 5% et le Brent de 6,9%, sa plus mauvaise séance en deux ans, après de nouvelles menaces de mesures commerciales des Etats-Unis contre la Chine et aussi l'annonce de la réouverture de quatre terminaux pétroliers en Libye, ce qui aura pour effet de ramener jusqu'à 850.000 barils par jour de brut sur les marchés internationaux.

  • Le Bel 20 porté par le secteur bio-pharma

    Après avoir subi mercredi des dégagements bénéficiaires sur fond de tensions commerciales dans le monde, la Bourse de Bruxelles est repartie de l’avant ce jeudi. L’indice Bel 20 a regagné 0,57% à 3.801,34 points.

    L’indice a été porté par la bonne tenue de sa composante bio-pharma comme Argenx qui a progressé de 3,12% à 75,10 euros, Galapagos (+ 2,32% à 85,44 euros) et UCB (+ 2,22% à 69,90 euros). Ainsi que de celle de certaines de ses grosses pointures telles qu’Umicore (+ 1,89% à 50,66 euros), Ageas (+ 0,38% à 42,73 euros) et AB InBev (+ 0,51% à 88,75 euros). Clôture positive aussi pour Ontex (+ 0,62% à 25,96 euros). UBS a indiqué détenir 5,12% du capital de ce groupe.

    Parmi la poignée de valeurs qui ont cédé du terrain, Telenet s’est replié de 0,13% à 44,46 euros sur des prises de bénéfice. Telenet avait effectué un bond de 5,15% mercredi. KBC a cédé 0,24% à 65,50 euros et bpost 0,72% à 12,41 euros.

    Le fait saillant dans ce registre des actions orientées à la baisse a été la chute de 4,78% de Colruyt à 49,40 euros, avec deux fois plus de titres traités que la veille. Une performance qu’il convient d’attribuer principalement à des prises de profits. L’action de ce distributeur de Hal avait gagné 15% en moins d’un mois et faisait mine de retrouver son pic historique de juin 2016 (54,72 euros). Le titre de son concurrent Ahold Delhaize s’est amélioré de 0,19% à 21 euros.

    Banimmo suspendu

    Hors Bel 20, Bekaert s’est raffermi de 0,22% à 27,14 euros. Melexis qui va ouvrir un centre de R & D à Dusseldorf, est resté inchangé à 77,25 euros.
    Fagron s’est offert un gain de 7,24% à 16,14 euros. Le courtier Kepler Cheuvreux a entamé le suivi de cette valeur avec une recommandation à "acheter" et un objectif de cours de 17 euros. Bonne tenue aussi de Mithra (+ 7,42% à 36,2 euros). ASIT Biotech qui a levé mercredi 12 millions d’euros, a pris 0,28% à 3,57 euros.

    Enfin, la cotation de l’action Banimmo a été suspendue à partir de 16h50 à la requête de la société elle-même. Après la clôture, on a appris que la société a été approchée en vue de son rachat. Avant sa suspension, l’action Banimmo affichait une hausse de 0,3% à 3,34 euros. 2.700 titres avaient changé de mains.

  • Patronale Life introduit une OPA volontaire sur Banimmo

    La discrète compagnie d’assurance vie belge Patronale Life déposera à court terme auprès de la FSMA un dossier d’offre publique d’acquisition volontaire et inconditionnelle en numéraire portant sur l’ensemble des actions de Banimmo pour un prix de 3,30 euros par action.

  • Banimmo suspendu

    Dans l'attente de la publication d'un communiqué, la cotation de l'action Banimmo sur Euronext Bruxelles est suspendue depuis 16h50.

  • La Porsche 911 plus rapide en course que le DAX 30

    Les voitures classiques allemandes ont davantage rapporté qu'un investissement dans les actions de l'indice DAX 30 de Francfort au cours de la période de 2005 - 2018, selon un calcul réalisé par Suedwestbank AG et repris par Bloomberg.

    Les propriétaires d'une Porsche 911s de collection ont vu  le prix de ce modèle monter de près de 700% contre 204% pour le DAX 30.

    Les BMW 503 et 507/3200CS, la BMW 02 et la Mercedes 300SL/W198 ont également fait mieux que le DAX 30.

  • Dans une fin de cycle, l'inflation atteint toujours son pic après la croissance
    Rose Ouahba
    Responsable de l'équipe obligataire chez Carmignac

  • Trump: "les choses finiront par s'arranger"

    Donald Trump a dit que les Etats-Unis étaient engagés pour l'instant dans une désagréable guerre commerciale avec la Chine, mais le président américain a ajouté, lors d'une conférence de presse à Bruxelles à l'issue du sommet de l'Otan, que les choses "finiraient par s'arranger".

    Il a ajouté que les Etats-Unis allaient négocier, si possible, un accord commercial "juste" avec la Chine.

  • Broadcom chute de 17%!

    La Bourse de New York a ouvert en hausse jeudi, dans le sillage des places d'Asie et d'Europe après le passage à vide provoqué la veille par la nouvelle offensive commerciale de l'administration Trump, un rebond également alimenté par l'actualité des fusions-acquisitions et les premières publications de résultats.

    Près de 30 minutes après le début des transactions, l'indice Dow Jones affichait un gain de 0,7% à 24.874,55 points et le S&P 500 de 0,51% à 2.788,23 points. Sur le Nasdaq, l'indice général montait de 0,46% à 7.752,49 points.

    Au sein du Dow, Caterpillar et Boeing, deux des valeurs les plus sensibles aux fluctuations des tensions commerciales, prennent respectivement 0,86% à 137,9 USD et 0,86% à 343,52 USD.

    DELTA AIR LINES MONTE APRÈS SES PROPRES RÉSULTATS

    Autre soutien aux actions: l'actualité des fusions-acquisitions. L'éditeur de logiciels d'entreprise CA bondit ainsi de 18,2% après l'annonce de son rachat pour
    18,9 milliards de dollars (16,2 milliards d'euros) en numéraire par le spécialiste des semi-conducteurs Broadcom. L'action de ce dernier chute de 17,44% à 200,98 USD. Avec cette chute, la capitalisation boursière de Broadcom revient à 86,6 milliards de USD.


    Comcast gagne de son côté 0,56% après avoir relevé, à 34 milliards de dollars, son offre d'achat sur le britannique Sky, également convoité par Twenty-First
    Century Fox (-0,10%).

    Les investisseurs surveillent par ailleurs les toutes premières publications de résultats trimestriels. Delta Air Lines gagne ainsi 1,22% après avoir battu le consensus, une bonne surprise qui éclipse la révision en baisse de ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

  • Wall Street remonte

     

    - DJ:          +0,51% à 24.828,4 points

    - S&P 500: +0,31% 2.782,52 points

  • Modeste hausse des prix à la consommation aux Etats-Unis

    Les prix ont poursuivi une modeste progression aux Etats-Unis en juin faisant néanmoins grimper l'inflation annuelle à 2,9% sur un an, à son plus haut niveau depuis février 2012, selon l'indice des prix à la consommation (CPI) publié jeudi par le département du Travail.

    L'indice CPI a avancé de 0,1% en juin en données corrigées des variations saisonnières par rapport à mai alors que les analystes s'attendaient à une progression de 0,2%.

    Pour l'indice de base (hors énergie et alimentation), la hausse mensuelle est de 0,2%, conformément aux attentes des analystes, et la hausse annuelle de 2,3%.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Comcast, Twenty-First Century Fox, Walmart...

    * COMCAST/TWENTY-FIRST CENTURY FOX - Le câblo-opérateur américain Comcast a relevé mercredi son offre sur le groupe britannique de télévision payante Sky à 26 milliards de livres (29,4 milliards d'euros) quelques heures seulement après la présentation par Twenty-First Century Fox d'une proposition améliorée.

    * BROADCOM/CA - Le groupe de semi-conducteurs a annoncé mercredi l'acquisition de l'éditeur de logiciels professionnels CA pour 18,9 milliards de dollars (16,2 milliards d'euros) en numéraire, une opération qui répond à sa volonté de diversifier ses activités. En avant-Bourse, l'action Broadcom perd 6,8% et le titre CA bondit de quasiment 17%.

    * WALMART a décidé de vendre sa chaîne japonaise de supermarchés Seiyu et a déjà approché en ce sens des groupes de distribution ainsi que des fonds d'investissement, a rapporté jeudi le quotidien économique nippon Nikkei. Le montant de la cession pourrait représenter 300 à 500 milliards de yens (2,3 milliards à 3,8 milliards d'euros), a ajouté le journal sans citer de sources. Walmart a déclaré qu'il ne commentait pas les spéculations de marché.

    * JD.COM INC - La branche financière du groupe technologique chinois coté à New-York a annoncé jeudi avoir levé 13 milliards de yuans (1,7 milliard d'euros) auprès d'investisseurs chinois, ce qui la valorise à près de 17 milliards d'euros.

    * PAPA JOHN'S INTERNATIONAL INC - Le fondateur et ancien directeur général de la chaîne de pizzas, John Schnatter, a annoncé mercredi qu'il démissionnait de la présidence du groupe. Ce départ intervient après les informations du magazine Forbes selon lesquelles John Schnatter a utilisé une injure raciste lors d'une conférence téléphonique. Le titre a reculé de près de 5% à 48,33 dollars mercredi.

  • "Les marchés actions ont compensé une partie de leurs pertes aujourd'hui, après la vente majeure de la veille. Les chasseurs de bonnes affaires sont intervenus sur les marchés ce matin mais, étant donné le niveau de tensions élevées, l'humeur plus optimiste pourrait être éphémère."
    David Madden
    Analyste de CMC Markets

  • "Les taux resteront stables aussi longtemps que nécessaire"

    Les taux d'intérêt dans la zone euro resteront à leurs niveaux actuels aussi longtemps que nécessaire pour assurer la remontée de l'inflation et les indications données par la Banque centrale européenne en la matière ne doivent pas être perçues comme définitives, ont jugé les responsables de la BCE lors de leur dernière réunion de politique monétaire, le 14 juin.

    La BCE a annoncé à l'issue de ce conseil des gouverneurs que les taux ne bougeraient pas "jusqu'à l'été" 2019. Elle a aussi annoncé la fin de ses rachats nets d'actifs à la fin de l'année.

    Les responsables de l'institut de Francfort ont néanmoins tenu à souligner que les taux n'évolueraient que si l'inflation en zone euro continue de remonter vers l'objectif d'une hausse des prix légèrement inférieure à 2%, montre le compte-rendu de cette réunion publié jeudi.

    Les marchés financiers n'ont pas réagi à la publication de ces "minutes".

  • Comcast réplique à Fox et relève son offre sur Sky

    Le câblo-opérateur américain Comcast a relevé mercredi son offre sur Sky à 26 milliards de livres (29,4 milliards d'euros) quelques heures seulement après la présentation par Twenty-First Century Fox d'une proposition améliorée sur le groupe britannique de télévision payante.

    Comcast propose désormais 14,75 livres par action, un montant supérieur aux 14 livres proposées par Fox, dont l'offre valorise Sky 24,5 milliards de livres. La précédente offre de Comcast était de 12,50 livres.

    Le câblo-opérateur vient couper l'herbe sous les pieds de Rupert Murdoch, qui tente depuis décembre 2016 de racheter les 61% qu'il ne possède pas encore dans le numéro un européen de la télévision payante.

  • Carrefour plie encore, le pessimisme prévaut

    Le titre Carrefour connaît un nouveau coup de mou à la Bourse de Paris pour retomber à un plus bas de six ans, alors que les avis d'analystes pessimistes sur les résultats semestriels à venir se succèdent.

    La valeur a déjà perdu 4,87% mercredi, après une note des analystes de Barclays qui ont prévenu que Carrefour pourrait avoir enregistré la plus faible performance de son histoire au premier semestre sur la France.

    Les analystes de Deutsche Bank et de Kepler Cheuvreux ne sont guère plus positifs.

    Dans une note parue jeudi, ceux de la banque allemande disent s'attendre à des pressions accrues sur les marges au premier semestre en raison notamment de la faiblesse des ventes dans la plupart des régions et des investissements nécessaires pour relancer les hypermarchés en France.

    Chez Kepler Cheuvreux, on estime que les ventes des hypermarchés français ont reculé de 1,5% à données comparables lors du premier semestre.

  • -10%
    Asos chute et plombe le compartiment
    Le groupe britannique de prêt-à-porter en ligne Asos chute de 10% après avoir publié une croissance de ses ventes sur quatre mois inférieure aux attentes. Il entraîne Zalando (-4%) dans son sillage dans un compartiment pénalisé par ailleurs les avis de broker sur Carrefour (-2,7%) et Colruyt (-5,6%).

  • Le point sur les marchés en millieu de journée

    Les marchés tentent le rebond, les détaillants sous pression, "minutes" de la BCE et inflation US au programme

    1. Les Bourses européennes retrouvent un peu de calme, au lendemain d'un net mouvement de vente lié à de nouvelles menaces américaines de hausse des tarifs douaniers visant la Chine.

    2. Londres gagne 0,73%, Paris 0,60%, Francfort 0,53%, Bruxelles 0,50% et Amsterdam 0,41%. L'indice DJ Stoxx 600 prend  0,55%.

    3. Les compartiments les plus défensifs en Bourse restent recherchés. Le secteur des médias, des soins de santé et les actions du transport enregistrent les meilleurs gains sectoriels avec des progressions de respectivement 1,02%, 0,97% et 1%.

    4. Le secteur de la distribution lâche 0,28%, pénalisé notamment par la chute de Colruyt (-5,61%) ou encore Carrefour (-3,6%), deux valeurs pénalisées par des commentaires d'analystes. La chute de Zalando (-4,50%) s'explique par les résultats et des prévisions décevantes  d'Asos qui provoque un plongeon de 12% du titre.

    5. La Commission abaisse sa prévision de croissance pour 2018 sur "fond d'incertitude accrue".

    6. Les "minutes" de la BCE et l'inflation US au programme.

    7. Wall Street est attendue en hausse, de 0,64% pour l'indice Dow Jones, de 0,47% pour le S&P 500 et de 0,45% pour l'indice composite du Nasdaq.

  • TF1 grimpe, Goldman Sachs passe à l'achat

    Le titre TF1 signe l'une des plus fortes progressions à la Bourse de Paris à la faveur d'un relèvement de recommandation à l'achat de Goldman Sachs.

    L'action du groupe de télévision prend 4,6%, sa plus importante progression depuis février 2018 en une séance, quand le SBF 120 gagne 0,28%.

  • "Si les dernières menaces américaines étaient appliquées, elles pourraient écorner la croissance chinoise, étant donné l'étendue des taxes envisagées. Les investisseurs deviennent nerveux. Pour l'heure, il n'y a aucun signe de progrès, ce qui pourrait conduire à des pertes supplémentaires sur les marchés actions."
    David Madden
    Analyste de CMC Markets

  • La Commission européenne abaisse ses prévisions de croissance

    La Commission européenne a abaissé jeudi ses prévisions de croissance pour la zone euro en 2018.

    Dans ses prévisions d'été, l'exécutif européen table désormais sur une croissance de 2,1% cette année, et non plus de 2,3% comme avancé le 3 mai dernier, lors de son évaluation de printemps.

    "La légère révision à la baisse par rapport au printemps traduit l'impact des tensions commerciales et de l'incertitude politique sur la confiance et la hausse des prix de l'énergie", a expliqué le commissaire pour les Affaires économiques, Pierre Moscovici.

    En raison de l'augmentation des prix du pétrole observée depuis le printemps, les prévisions tablent par ailleurs sur une inflation atteignant cette année en moyenne 1,7% dans la zone euro, soit une hausse de 0,2 point de pourcentage par rapport aux prévisions du printemps.

    En Belgique, la croissance est aussi revue à la baisse. Elle devrait être de 1,7% cette année et de 1,6% en 2019, contre 1,8% et 1,7% dans les prévisions de printemps de l'exécutif européen. L'inflation, qui avait atteint 2,2% en 2017, devrait quant à elle atteindre 1,9% en 2018 et 1,6% en 2019.

     

  • "Le compte rendu de la réunion de la BCE du 14 juin sera suivi avec attention pour détecter des indications quant à la prochaine hausse de taux, bien qu'il soit peu probable d'avoir plus d'éclaircissements par rapport à ce que Mario Draghi a déjà dit lors de sa conférence de presse."
    Les économistes de Société générale

  • Le point sur les marchés

    1. Les indices actions européens sont en légère hausse, dans un marché qui tente de rebondir après le coup de frein causé par la reprise de l'offensive protectionniste américaine.

    2. Washington envisage de taxer, dès septembre, une liste additionnelle de produits chinois importés, d'un montant de 200 milliards de dollars par an et Pékin a promis des représailles. Dans ce contexte, les investisseurs suivent aussi de près le sommet de l'Otan qui s'est ouvert mercredi à Bruxelles.

    3. Londres progresse de 0,45%, Paris de 0,22%, Francfort de 0,20% et Amsterdam de 0,15%. L'indice DJ Stoxx 600 bonifie de 0,19%.

    4. Le secteur des matières premières, qui avait chuté avec le regain de tensions commerciales mercredi, reste sous pression et lâche encore 0,2%.

    5. A contrario, la chute des cours du pétrole profite encore au compartiment des transports (+0,78%). Ryanair gagne ainsi 2,23% et EasyJet 1,93%.

    6. Autre signe de la prudence toujours de mise des investisseurs, les segments les plus défensifs sont aussi les plus recherchés: la pharmacie gagne 0,55%, l'agroalimentaire 0,39% et les biens de consommation 0,26%.

    7. Gerresheimer AG bondit de 10,19%. Le fabricant allemand d'emballage de médicaments a relevé la fourchette basse de la fourchette de ses prévisions de croissance de chiffre d'affaires. Il a également dévoilié une acquisition de 350 millions d'euros pour développer ses activités dans le numérique.

    8. La banque danoise DNB ASA chute de 4,9%, alors que ses résultats trimestriels sont de peu inférieurs aux attentes.

    9. A Londres, Asos chute de 11,26% après avoir publié une croissance de ses ventes sur les quatre derniers mois inférieure aux attentes.

  • Pourquoi Colruyt chute en Bourse

    Colruyt chute de 4,70% à 49,44 euros, sur des prises de bénéfice après la hausse de ces derniers jours, mais aussi par la décision d'Exane Paribas de réduire son conseil sur la valeur à "sous performance".

    La banque d'investissement pense que la concurrence entre les supermarchés va encore s'accroître avec l'arrivée du discounter néerlandais Jumbo. Si l'arrivée de Jumbo n'est pas confirmée, elle est attendue précise la banque.

    Une nouvelle guerre des prix mettrait les marges de Colruyt un peu plus sous pression, poursuit Exane qui souligne par ailleurs que l'action de Colruyt est fortement soutenue par l'achat d'actions propres.

    Selon Bloomberg, Peter Isaac, ancien COO et membre du Comité de direction de Lidl Belgium, a été nommé managing director de Jumbo Belgium à partir du 1er septembre. Jumbo Groep Holding envisage d'ouvrir 30 magasins en 2019, selon la revue professionnelle RetailDetail.

  • Voici le briefing actions belges du jour

  • Colruyt: -2,78%

    L'action en Colruyt en "Prix rouge" ce matin sur Euronext Bruxelles. Le titre perd 2,89% à 50,38 euros, sans explication directe si ce ne sont des prises de bénéfice après la forte progression de ces derniers jours.Entre le 19 juin et le 11 juillet, l'action a bondit de 15,08%.

  • Asit Biotech: -0,28%

    Asit Biotech ouvre en baisse de 0,28% à 3,55 euros.

    La biotech bruxelloise a levé mercredi 12 millions d'euros auprès des investisseurs institutionnels, via un placement privé d'obligations convertibles de premier rang non garanties. "Les montants levés seront prioritairement alloués au financement de notre 2e étude de phase III avec notre produit candidat leader, gp-ASIT +, dans l'allergie aux pollens de graminées, qui devrait être conduite pendant la saison pollinique 2019", a expliqué son CEO Thierry Legon.

  • Fagron: +3,26%

    Fagron bondit de 3,26% à 15,54 euros à l'ouverture, boosté par les commentaires de Kepler Cheuvreux qui a entamé le suivi de la valeur avec une recommandation d'achat et un objectif de cours de 17 euros.

  • | Opening Bell |

    Les indices actions européens tentent de de rebondir, après le coup de frein causé par la reprise de l'offensive protectionniste américaine.

    • Bruxelles: +0,27%
    • Amsterdam: +0,17%
    • Francfort: +0,38%
    • Paris: +0,27%
    • DJ Stoxx 600: +0,29%

  • L'action ZTE flambe

    Les actions du fabricant chinois de smartphones et d'équipements de télécommunications ZTE bondissent de 26% à la Bourse de Hong Kong, après avoir signé un accord avec l'administration Trump. Celui-ci permet à l'entreprise de reprendre ses activités avec des fournisseurs américains, répondant à une demande clé du gouvernement chinois face à l'escalade des tensions entre les deux plus grandes économies du monde.

  • "Les marchés ont eu le temps de digérer les derniers developpements de la guerre commerciale et devraient commencer à se stabiliser."
    Masahiro Ichikawa
    Responsable de la stratégie chez Sumitomo Mitsui Asset Management

  • Tokyo rebondit de 1,17%

    La Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,17%, soutenue par l'absence de nouveaux développements dans le conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis et le renchérissement du dollar face au yen.

    L'indice Topix, plus large, a pris 0,46%.

    Parmi les plus importants contributeurs à la hausse du Nikkei, le titre SoftBank Group a gagné 6,4% alors que le fonds spéculatif Tiger Global a pris une participation de plus d'un milliard de dollars (855 millions d'euros) au capital du japonais qu'il juge sous-valorisé, selon une source ayant connaissance du dossier.

  • Le point avant l'ouverture des marchés

    Rebond en vue en Europe, les minutes de la BCE et l'inflation US au programme

    1. Les principales Bourses européennes devraient ouvrir en légère hausse, au lendemain d'un net repli sur les marchés actions mondiaux et des matières premières après la nouvelle offensive de Donald Trump dans la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis à la Chine.

    2. D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait gagner 0,36%, le Dax à Francfort 0,34% et le FTSE à Londres 0,33%.

    3. La Bourse de Tokyo reprend des couleurs et gagne 1,15% à l'approche de la clôture, soutenue par un affaiblissement de la monnaie nippone face au dollar qui évolue autour de 112 yens, un plus haut de six mois. L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,63%.

    4. Wall Street a terminé en nette baisse mercredi face à la menace d'une nouvelle aggravation du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, ces derniers ayant publié une liste portant sur 200 milliards de dollars (170 milliards d'euros) de produits chinois supplémentaires qui seront assujettis à des droits de douane. Le Dow Jones a perdu 0,88%, le S&P-500 0,71% et le Nasdaq Composite 0,55%.

    5. Sur le marché des changes, le dollar se stabilise face à un panier de devises de référence après avoir gagné jusqu'à 0,60% mercredi, soutenu par la progression plus importante que prévu des prix à la production aux Etats-Unis.

    6. La séance sera animée notamment par la publication du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE) à 13h30, un rendez-vous très attendu par les investisseurs alors que les responsables de la BCE apparaissent divisés sur le calendrier d'une première hausse de taux.

    7. Le marché prendra aussi connaissance des prix à la consommmation aux Etats-Unis le mois dernier à 14h30.

  • Kepler Cheuvreux "achète" Fagron

    Kepler Cheuvreux initie la couverture de Fagron avec une recommandation d'achat. L'objectif de cours est de 17 euros, ce qui implique une hausse de 13% par rapport au dernier cours de clôture.

    L'objectif de cours moyen sur Fagron est de 16,13 euros, avec un minimum à 15 et un maximum à 17.

    Tous les analystes sont à l'achat sur la valeur.

  • Reprise de la cotation d'Asit Biotech

    La cotation du titre Asit Biotech reprend aujourd'hui.

    L'action a été suspendue hier, le temps pour la société de biotech de placer, auprès d'investisseurs institutionnels, des obigations convertibles (OC) pour un montant de 12 millions d'euros.

    Les OC seront enregistrées au nominatif pour un montant nominal de 2.500 euros. Elles ne porteront pas intérêt, arriveront à échéance 12 mois après leur émission et sont convertibles en actions ordinaires à la demande des détenteurs avant l’échéance ou seront automatiquement converties à l’échéance au prix de conversion.

    Le prix de conversion des OC est égal à 92% du cours moyen pondéré par les volumes du dernier jour de bourse précédant la demande de conversion du détenteur de l’OC ou l’échéance. Le prix ne pourra toutefois être inférieur à 1,1368 euro ce qui est supérieur à la valeur nominale des actions de la Société (0,78 euro).

    Dès la conversion des OC, les nouvelles actions émises seront immédiatement assorties des mêmes droits que les autres actions existantes, et seront négociables sur les marchés Euronext Bruxelles et Paris.

    Asit Biotech se réserve le droit de racheter les OC à un prix de 2.600 euros plutôt que d’émettre de nouvelles actions.

  • A l'agenda ce jeudi 12 juillet

    → ECONOMIE / FINANCE

    Allemagne
    • Inflation (définitif) / juin

    Etats-Unis
    • 14h30 Prix à la consommation / juin

    Zone euro
    • 11h Production industrielle / mai
    • 13h30 Compte rendu de la réunion de politique monétaire de la BCE du 14 juin
    • Réunion de l'Eurogroupe

    → ENTREPRISES

    Belgique
    • RealDolmen/ réouverture de l’offre de reprise à 37 euros par action par GFi. Jusqu’au 18 juillet.
    • Tigenix/offre de reprise par Takeda à un prix de 1,78 euro par actio.

    Pays-Bas
    • Akzo Nobel / résultats du T2

  • Good morning!

    Bonjour à vous. Si vous cherchiez le "market live" de L'Echo, ne bougez plus vous y êtes et, grâce à lui, vous ne manquerez rien des principaux développements de cette séance de Bourse du jeudi 12 juillet.

Plus sur Les Marchés

Contenu sponsorisé

Partner content