1. Les marchés
  2. Live blog
live

Dow Jones et S&P 500 finissent la semaine sur des records

La Bourse US a fini en hausse ce vendredi, le S&P et le Dow battant des records de clôture, les investisseurs ayant considéré les solides données économiques et les bénéfices des banques comme des signes de dynamisme dans le contexte sanitaire. L'Euro Stoxx 50 a terminé au-dessus de 4000 points.
  • Fin du live

    Merci à tous de nous avoir suivis.

  • Dow Jones et S&P 500 finissent la semaine sur des records

    Le Dow Jones et le S&P 500 ont atteint de nouveaux records ce vendredi à la clôture de Wall Street, profitant de bons résultats trimestriels et de données laissant envisager un fort redémarrage de l'économie américaine. Le Dow Jones a gagné 0,48% à 34.200,67 points et le S&P 500 a pris 0,36% à 4.185,47 points. Les deux indices ont conclu leur quatrième progression hebdomadaire d'affilée. Le Nasdaq est lui monté de 0,10% à 14.052,34 points. "Les données économiques ont été formidables toutes la semaine", souligne Chris Low de FHN Financial.

    Après des chiffres jeudi montrant une chute des inscriptions hebdomadaires au chômage et le rebond des ventes au détail en mars aux Etats-Unis, la hausse de la confiance des consommateurs américains en avril (+1,9%) a encore mis du baume au coeur des investisseurs vendredi. Les mises en chantier de logements neufs aux États-Unis ont, elles, fortement rebondi en mars, grimpant de presque 20% et touchant un plus haut depuis 2006, selon les données du département du Commerce. Pour M. Low, une autre raison de la bonne santé du marché boursier tient au léger repli du taux à 10 ans sur les bons du Trésor américain cette semaine, qui s'établissait vendredi après-midi aux alentours de 1,59%.

    Le patron de la Réserve fédérale (Fed), Jerome Powell, a d'ailleurs de nouveau martelé cette semaine qu'il n'envisageait pas avant 2022 de relever les taux directeurs américains, actuellement compris dans une fourchette entre 0% et 0,25%. Du côté des résultats d'entreprise, Morgan Stanley a fait part d'un envol de ses profits trimestriels, ces derniers s'établissant à 4 milliards de dollars entre janvier et mars. L'établissement a en revanche indiqué avoir perdu 911 millions de dollars fin mars quand plusieurs banques ont dû vendre de manière précipitée des actions détenues pour le compte d'Archegos, une société qui gère la fortune familiale de Bill Hwang. L'action Morgan Stanley a reculé de 2,76%. PNC Financial Services (+2,33%) et Bank of New York Mellon (-4,04%), la plus vieille banque américaine, ont également publié leurs résultats, dépassant toutes les deux les attentes des analystes en matière de bénéfices et de chiffre d'affaire

  • Les marchés US terminent dans le vert

    Le Dow Jones a gagné 0,49% à 34.201,99 points.

    Le Nasdaq a pris 0,10% à 14.052,34 points.

    Le S&P 500 a avancé de 0,36% à 4.185,60 points.

  • A l'agenda lundi

    Coca-Cola et IBM au rapport. La Bourse de Tokyo devrait réagir aux données du commerce extérieur et de la production industrielle au Japon.

  • Clôture des marchés européens

    Bel 20: +0,94%

    AEX: +0,42%

    CAC 40:+ 0,85%

  • Morgan Stanley a perdu près d' 1 milliard de dollars avec Archegos

    Morgan Stanley a révélé avoir subi une perte de près d' 1 milliard de dollars avec la chute du fonds Archegos. La banque figure parmi les institutions à avoir une exposition à ce fonds spéculatif qui a été incapable il y a un mois d'honorer ses appels de marge, et provoqué des ventes massives de titres sur les marchés.

    Morgan Stanley a perdu 644 millions de dollars en vendant des actions qu'il détenait liées aux positions d'Archegos, et 267 millions de dollars supplémentaires en essayant de les "dé-risquer", a déclaré le directeur général de Morgan Stanley, James Gorman, lors d'un appel avec des analystes.

  • USA: la confiance des consommateurs au plus haut depuis un an en avril

    Les consommateurs américains continuent de retrouver le moral en avril, grâce au rythme rapide des vaccinations et aux récentes aides apportées par le gouvernement, et leur confiance a grimpé à son plus haut niveau depuis le début de la crise.  L'indice a progressé de 1,9%, pour s'établir à 86,5 points, son meilleur niveau depuis un an, selon l'estimation préliminaire de l'enquête de l'Université du Michigan.

    Cela a toutefois déçu les analystes, qui attendaient 88 points, et c'est encore bien inférieur au niveau d'avant la pandémie. 

  • Le Dogecoin prend près de 200%

    Le Dogecoin flambe de près de 200% à 0,40 dollars alors que le bitcoin se replie de 4% après  l'annonce par la banque centrale de Turquie de l'interdiction d'utiliser des cryptomonnaies pour régler des achats, justifiée selon elle par des risques de dommages "irréparables". 

    L'explication de cette flambée vient sans doute du compte Twitter de Elon Musk, qui vient de tweeter ceci notamment.

  • Wall Street ouvre en hausse

    Le S&P 500 et le Dow Jones ont atteint des sommets sans précédent  alors que Morgan Stanley termine les rapports sur les bénéfices des grandes banques américaines avec une envolée des bénéfices, tandis que l'optimisme quant à un rebond économique solide a mis les principaux indices sur la bonne voie pour des gains hebdomadaires.

    Le Dow Jones Industrial Average a progressé de 22,17 points, soit 0,07%, à l'ouverture à 34 058,16 points. Le S&P 500 a ouvert plus haut de 3,72 points, soit 0,09%, à 4 174,14, tandis que le Nasdaq Composite a gagné 20,35 points, ou 0,14%, à 14 059,11 à l'ouverture.

  • La banque d'investissement et le trading dopent le bénéfice de Morgan Stanley

    Le bénéfice trimestriel de Morgan Stanley a largement dépassé les attentes alors que l'augmentation mondiale des volumes de transactions a stimulé ses activités de banque d'investissement et de trading.

    Le bénéfice net de la banque américaine a atteint 3,98 milliards de dollars (3,32 milliards d'euros), soit 2,19 dollars par action à fin mars, contre 1,59 milliard de dollars, soit 1,01 dollar par action, un an plus tôt.

    Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice de 1,70 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv.

    Le produit net bancaire a quant à lui bondi de 61% pour atteindre 15,72 milliards de dollars.

    Morgan Stanley a par ailleurs rapporté une perte de 911 millions de dollars sur le fonds d'investissement Archegos Capital Management.

     

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    * Morgan Stanley a publié vendredi un bénéfice trimestriel plus que doublé sur un an et supérieur aux attentes à 3,98 milliards de dollars, grâce au dynamisme de l'activité de fusions et acquisitions et celle de trading. Le groupe bancaire a par ailleurs encaissé une perte de 911 millions de dollars de pertes sur Archegos.

    * Les valeurs liées aux cryptomonnaies baissent en avant-Bourse, comme le bitcoin, après que la banque centrale de Turquie a interdit l'utilisation de crypto-actifs pour l'achat de biens et de services en invoquant les risques qu'elle implique. Silvergate Capital , MicroStrategy , Marathon Digital et Riot Blockchain perdent entre 1,6% et 5,7%.

    * Alcoa gagne 3,3% en avant-Bourse après la publication de résultats trimestriels supérieurs aux attentes et de prévisions annuelles solides, conséquences entre autres de la hausse des cours de l'aluminium et de l'alumine.

  • Pour les analystes, Mithra a franchi une étape "majeure" aux USA

    L'action Mithra décolle sur Euronext Bruxelles suite au feu vert accordé par la Food and Drug Administration (FDA) au lancement de la pilule contraceptive Estelle aux États-Unis. Du côté des analystes, ce feu vert est considéré comme une étape importante.

    "Le feu vert d’Estelle pour le marché américain marque une étape majeure pour l'entreprise, car elle ouvre les portes du plus grand marché des contraceptifs dans le monde avec un potentiel de ventes de pointe aux États-Unis supérieur à 600 millions d'euros" indiquent ainsi Thomas Vranken et Lenny Van Steenhuyse, analystes chez KBC Securities.

  • Update | Le point sur la tendance boursière

    Wall Street est attendue en légère hausse - voire inchangée - au lendemain de nouveaux plus hauts pour ses indices de référence et les Bourses européennes progressent à mi-séance, les dernières statistiques américaines et la croissance record de l'économie chinoise soulignant la vigueur de la reprise.

    Les futures sur les principaux indices new-yorkais signalent une ouverture en ordre dispersé, mais sur de faibles variations. L'indice Dow Jones progresserait de 0,13% et le S&P 500 de 0,10%. Le Nasdaq est donné stable.

    En Europe, l'Euro Stoxx 50 et le Stoxx 600 gagnent de l'ordre de 0,45%. Ce dernier et le Dax ont inscrit de nouveaux records, respectivement à 441,82 points et 15.431,09 points en matinée.

    "Alors que la réouverture économique va s'accélérer dans les prochains mois, nous pensons que le marché haussier va rester sur des bases solides", indique Mark Haefele, directeur des investissements chez UBS Global Wealth Management.

    La confiance des marchés dans la reprise grâce à la vaccination et aux mesures de relance a été confortée par l'annonce d'une accélération de la reprise en Chine au premier trimestre avec une croissance de 18,3% sur un an, un chiffre légèrement inférieur aux attentes mais qui reste le plus élevé jamais enregistré.

    À cela s'ajoutent des résultats de sociétés en hausse plus marquée encore qu'attendu en Europe comme aux États-Unis.

     

    ©Bloomberg

  • Les résultats d'Econocom font réagir les analystes

    Econocom a indiqué jeudi soir dans un communiqué avoir réalisé une croissance de son chiffre d'affaires de 4,7% au premier trimestre. Cela incite les analystes à relever leurs objectifs de cours.

    L'action gagne progresse de 4% à 3,495 euros dans un marché en hausse de 0,80%.

    > Chez Kepler Cheuvreux, l'objectif de cours passe de 2,45 à 3,35 euros et le conseil de "conserver" est maintenu. Econocom est de retour sur la voie de la croissance, mais cette croissance est encore faible, explique l'analyste. De plus, la croissance a été tirée par le segment Produits et Solutions, qui réalise des marges inférieures.

    > Thomas Couvreur de KBC Securities est agréablement surpris par la croissance d'une année sur l'autre, car la majeure partie de l'Europe était en lockdown au premier trimestre. Cela a conduit à des projets annulés et reportés. Il s'attend cette année à une croissance d'environ 4% du chiffre d'affaires, en tenant compte des cessions en cours. Il relève son objectif de cours de 2,60 à 2,90 euros. En prévision d'une nouvelle reprise des ventes et d'une amélioration des marges, la recommandation de "conserver" est maintenue.

    > Econocom a connu un bon début d'année, déclare l'analyste Kris Kippers de Degroof Petercam. La croissance des revenus de 4,7% "est de bon augure pour 2021 avec un potentiel d'acquisition en plus". Il relève son objectif de cours de 3 à 3,75 euros et maintient son conseil d'achat. Il fait également cette remarque: "Une fois de plus, Econocom communique en avance sur le calendrier, ce qui reste fastidieux pour restaurer la confiance des investisseurs."

  • Les investisseurs saluent la décision de KBC de quitter l'Irlande

    La décision surprise de KBC se retirer de l'Irlande plaît visiblement aux investisseurs: l'action représentative gagne 2,2% à 62,64 euros.

    L'explication peut être que cette cession, même si elle est susceptible d'être bouclée à la valeur comptable, selon la société boursière Kepler Cheuvreux, renforcera le capital de base de KBC. Elle peut donc aussi se traduire par plus de capital excédentaire et quiconque dit capital excédentaire dit également des dividendes supplémentaires potentiels...

    Pourtant, Kepler reste prudent. "La décision illustre également à quel point il est difficile de déployer une banque numérique", dit-il. La filiale irlandaise était le "laboratoire de test numérique" de KBC pour l'ensemble du groupe, une stratégie que le PDG Johan Thijs a déployée il y a quatre ans lors d'une journée pour les investisseurs à Dublin.

  • HelloFresh | L'Oréal | Bank of Ireland

    > La société allemande de livraison de kits repas HelloFresh bondi de 4,15% après que ses résultats préliminaires du premier trimestre aient dépassé les attentes, conduisant à un relèvement de ses perspectives 2021.

    > Le fabricant des produits Lancôme, L'Oréal recule de 2% malgré une nouvelle reprise des ventes au premier trimestre.

    > Bank of Ireland grimpe de 5,5%, parmi les meilleures progressions du Stoxx 600, après avoir conclu un accord avec le groupe financier belge KBC pour explorer la vente de la majeure partie de l'unité irlandaise de KBC (+2,25%).

  • Daimler fait mieux que prévu, grâce la demande chinoise

    Le constructeur automobile allemand Daimler a fait état vendredi d'une hausse plus forte que prévu de son bénéfice opérationnel au premier trimestre, grâce à la hausse des prix et à la forte demande en Chine.

    À la Bourse de Francfort, l'action grimpe de 2,1% à 77,27 euros.

    Le constructeur automobile, qui a dévoilé cette semaine une version électrique de sa berline phare Mercedes-Benz Classe S, a vu son bénéfice trimestriel avant impôts et intérêts (ebit) ajusté atteindre 5 milliards d'euros, contre 719 millions d'euros l'année dernière.

    Le résultat dépasse nettement les attentes des analystes, qui tablaient en moyenne sur 4 milliards d'euros.

     

    "Une dynamique favorable des ventes chez Mercedes-Benz Cars dans toutes les grandes régions, et en particulier en Chine, a fortement soutenu la gamme de produits et les prix au premier trimestre."
    La société Daimler

  • Euro Stoxx50 au-dessus de 4000 points pour la première fois en 13 ans ...

    L'Euro Stoxx50 gagne 0,21% à 4.001,90 points. L'indice des actions vedettes de la zone euro, s'installe ainsi au-dessus des 4.000 points, un seuil qu'il avait franchi à la baisse en janvier 2008.

  • Le point sur la tendance boursière

    Après un début de séance hésitant, les bourses européennes ont progressivement pris de l'assurance grâce aux nouveaux records enregistrés la veille à Wall Street sur fond de bons indicateurs, et après les chiffres de la croissance chinoise au premier trimestre.

    Les gains varient entre 0,08% à Amsterdam et 0,69% à Bruxelles. L'Euro Stoxx 50 engrange 0,29% et le Stoxx 600 0,29%.

    Le compartiment automobile signe la meilleure progression sectorielle en Europe avec un gain de 1,55% pour l'indice Stoxx 600 de référence. Les investisseurs réagissent positivement aux chiffres des immatriculations en Europe publiés avant l'ouverture et aux résultats de Daimler.

  • Mithra: +15%

    Mithra bondit de 15,04% à 27,60 euros dans les premiers échanges, dopé par le feu vert américain pour Estelle.

  • |Opening bell|

    Amsterdam: +0,02%
    Bruxelles: +0,22%
    Paris: +0,03%
    Francfort: n.c.

    Euro Stoxx 50: -0,06%
    DJ Stoxx 600: =

    KBC: +0,65%

  • KBC en passe de se retirer d'Irlande

    Le bancassureur KBC annonce dans un communiqué la conclusion d'un protocole d'accord avec Bank of Ireland Group en vue de la cession de la quasi-totalité des actifs de crédit performants et des avoirs sur la clientèle de KBC Bank Ireland.

  • Les ventes de voitures explosent en mars en Europe

    Les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne ont bondi de 87,3% en mars, sous l'effet d'une base de comparaison très favorable, le mois de mars 2020 ayant été marqué par le début des confinements liés à la pandémie de coronavirus, selon les chiffres publiés vendredi par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

    Les immatriculations affichent une hausse de 191,7% en France, de 56,1% en Belgique et de 35,9% en Allemagne, la progression la plus forte ayant été enregistrée en Italie (+497,2%).

    Côté constructeurs, les ventes de Volkswagen et de Stellantis ont progressé respectivement de 45,9% et de 140,9%, tandis que le groupe Renault a enregistré une progression de 70,4%.

     

  • Care Property, Econocom et Floridienne

    Quelques valeurs à suivre puisqu'elles ont publié un communiqué depuis la clôture hier jeudi.

    Care Property - La SIR a annoncé l'achèvement de la première partie de son projet "Villa Wulperhorst" à Zeist. Le communiqué

    Econocom - Econocom a réalisé au premier trimestre un chiffre d'affaires en croissance organique de 4,7% par rapport au premier trimestre 2020 à 614 millions d’euros, porté par la forte dynamique de Produits & Solutions. Le communiqué

    Floridienne - Floridienne a annoncé avoir pris une participation majoritaire au travers de sa filiale Biobest Group dans la société australienne Biological Services et la conclusion d’un partenariat entre Biobest Group SA et la société canadienne Ecoation Innovative Solutions dans le domaine de l’intelligence artificielle. Le communiqué

  • Briefing d'avant bourse

    Les bourses européennes sont attendues sur une note stable ou légèrement haussière à l'ouverture, après les gains de la veille favorisés par de solides statistiques américaines qui ont alimenté les anticipations de rebond économique cette année et porté Wall Street sur de nouveaux plus hauts.

    Les contrats à terme signalent une hausse de 0,4% pour le Cac 40 à Paris, de 0,3% pour le Dax à Francfort, de 0,12% pour le FTSE à Londres et de 0,20% pour l'EuroStoxx 50.

    Ce vendredi, les investisseurs retiendront surtout l'annonce d'une croissance de 18,3% du produit intérieur brut (PIB) de la Chine au premier trimestre, qui confirme l'accélération de la reprise dans la deuxième puissance économique mondiale.

    Le marché attend également la 2e estimation de l'inflation du mois de mars en zone euro. Aux Etats-Unis, les mises en chantier de logements neufs pour ce même mois et la confiance des consommateurs en avril (Université du Michigan) sont également au menu.

    Les publications de résultats se poursuivent en outre des deux côtés de l'Atlantique. Plusieurs poids lourds de la cote parisienne, à l'instar de L'Oréal, ont révélé leurs comptes trimestriels jeudi après la clôture. Aux Etats-Unis, ce sera au tour de la banque américaine Morgan Stanley de se prêter à l'exercice ce vendredi.

  • Changement d'objectif de cours pour Aperam, Elia et Melexis

    Aperam - AlphaValue/Baader vise 48,10 euros contre 47,60 euros. La recommandaiton d'accumuler est maintenue. Le dernier cours de clôture d'Aperam est de 43 euros.

    Elia - Kepler Cheuvreux réduit son prix cible sur Elia de 110 euros à 108 euros. La recommandation d'achat est maintenue. Elia a clôturé jeudi soir à 90,15 euros.

    Melexis - Oddo BHF vise 95 euros désormais contre 85 euros pour Melexis. La reco "neutre" est maintenue. Melexis a terminé la séance hier à 90,90 euros.

  • IPO ratée pour Applovin

    La société spécialisée dans les applications et jeux pour téléphone mobile a raté son entrée au Nasdaq ce jeudi, le titre clôturant sur une chute de 18,50% à 65,20 dollars, proche de son plus bas de la séance de 63 dollars.

    Applovin avait fixé son prix d'introduction à 80 dollars, le milieu de la fourchette indicative initiale, ce qui correspond à une valorisation de 28,64 milliards de dollars.

  • Ahold Delhaize ex-dividende

    L'action Ahold Delhaize cote hors dividende final de 0,40 euro brut ce vendredi. Le distributeur a déjà versé 50 centimes par action en août, ce qui porte à 0,90 euro la rémunération versée aux actionnaires au titre de l'exercice 2020.

  • Pas de géant pour Mithra

    C'est un pas de géant pour Mithra : ce jeudi, la Food and Drug Administration américaine (FDA), en charge de l'approbation des médicaments aux États-Unis, a donné son blanc-seing à la pilule contraceptive Estelle. Le groupe liégeois voit ainsi s'ouvrir les portes du très lucratif marché américain, où les molécules sont souvent vendues plus chères qu'en Europe.

    En 2020, les ventes de produits contraceptifs hormonaux s'élevaient à 3,6 milliards de dollars aux Etats-Unis.

  • Croissance économique record pour la Chine | Le Dow au-delà des 34.000 points | L'Euro Stoxx 50 indiqué en hausse

    Ceci démarre notre "Market live" du vendredi 16 avril 2021. Merci de nous suivre.

    Les marchés européens devraient ouvrir en hausse, de l'ordre de 0,10% pour l'Euro Stoxx 50, dans un contexte toujours favorable aux actifs risqués après les solides chiffres de la croissance chinoise et au lendemain d'une performance record à Wall Street.

    La Chine a annoncé vendredi une hausse record de sa croissance économique au premier trimestre (+18,3% sur un an), largement du fait de la faible base de comparaison avec début 2020 quand l'activité était paralysée par l'épidémie.

    "Dans l'ensemble, la reprise s'est poursuivie au premier trimestre", a relevé devant la presse une porte-parole du Bureau national des statistiques, Liu Aihua. L'an dernier à la même période, le PIB de la Chine au premier trimestre 2020 s'était effondré de 6,8%, sa pire performance économique depuis 44 ans.

    Shangaï progresse de 0,46%. Hong Kong est à l'équilibre. Le Nikkei progresse de 0,10%.

    De son côté, la Bourse de New York a fini en hausse ce jeudi, le Dow Jones ayant dépassé pour la première fois les 34.000 points à la clôture et le S&P 500 continuant de grimper, alors que le reflux des rendements obligataires et des ventes au détail meilleures qu'attendu ont alimenté une rotation vers les grandes valeurs technologiques.

    > Le Dow Jones a gagné 0,90% à 34.035,99 points.
    > Le S&P 500 a pris 1,11% à 4.170,45 points.
    < Le Nasdaq a avancé de son côté de 1,31% à 14.038,76 points.

    C'est la deuxième fois cette semaine que le S&P 500 enregistre un nouveau record de clôture, tandis que le Dow Jones a dépassé son précédent pic du 9 avril.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés