1. Les marchés
  2. Live blog
live

L'optimisme s'est imposé sur les places boursières européennes

Les marchés ont poursuivi leur marche en avant, portés par une vague d'optimisme liée aux avancées commerciales entre la Chine et les Etats-Unis. A Francfort, le Dax a été freiné par RWE, Vonovia et Adidas. La spéculation a soutenu Solvay, Aperam ou encore Ahold Delhaize.
  • Rendez-vous demain pour une séance boursière chargée

    Voici déjà la fin de notre Market Live du jour. Merci de l'avoir suivi!

    Nous vous retrouverons demain pour une séance boursière certainement animée, compte tenu de l'agenda chargé du jour, avec de nombreux résultats en Bourse de Bruxelles (Ageas, Aperam, bpost, etc.):

    Rendez-vous dès 7h30 demain matin pour le suivi en direct de cette actualité boursière fournie. Bonne soirée!

  • Clôture en Europe

    Bel 20: +0,73% à 3.857,10 points

    AEX: +0,88% à 590,71 points

    Cac 40: +0,36% à 5.845,44 points

    Dax: +0,09% à 13.148,50 points

    FTSE 100: +0,31% à 7.392,36 points

  • Net rebond dans les services aux USA

    La croissance de l'activité dans les services aux Etats-Unis s'est nettement accélérée en octobre et plus que prévu, après être tombée à son plus faible niveau en trois ans en septembre, selon l'association professionnelle ISM.

    L'indice non-manufacturier s'est établi à 54,7. Il s'inscrit ainsi 2,1 points au-dessus de son niveau du mois de septembre. Les analystes s'attendaient à une croissance moins soutenue, à 53,3. L'expansion du secteur des services se poursuit depuis maintenant 117 mois d'affilée, soit bientôt 10 ans, précise l'ISM.

  • Wall Street ouvre en hausse

    La Bourse de New York débute la séance en territoire positif. Dans les premiers échanges, le Dow Jones  gagne 0,20% et le Nasdaq  avance de 0,16%.

  • L'Opep prévoit une croissance moins soutenue de la demande de pétrole

    12 mbj
    Hausse de la demande mondiale de pétrole d'ici 2040
    La demande mondiale de pétrole devrait progresser de près de 12 millions de barils par jour (mbj) d'ici 2040, à 110,6 mbj, contre 98,7 mbj en 2018, selon le rapport annuel sur le pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). C'est 1 mbj de moins comparé au rapport publié l'an dernier.

  • Credit Suisse s'intéresse à Argenx

    Credit Suisse entame le suivi de l'ADR d'Argenx avec une recommandation "neutre" et un objectif de cours de 137 dollars, ce qui laisse un potentiel de hausse de 7,3% par rapport au dernier cours de clôture.

    Le prix cible moyen pour l'ADR d'Argenx est de 165,47 dollars. En moyenne, les analystes ont réduit de 2% leur objectif de cours sur l'action ces trois derniers mois. Le prix cible varie dans une fourchette comprise entre enter 106 et 203 dollars.

    L'ADR d'Argenx a clôturé lundi sur une hausse de 1,92% à 127,65 dollars.

  • Trois plaintes pénales dans le dossier Nyrstar

    Estimant avoir été spoliés lors de l'opération de sauvetage de Nyrstar imaginée par Trafigura, son actionnaire principal, trois petits actionnaires ont décidé de porter plainte au pénal contre X pour manipulation de cours, a-t-on appris au cours de l'assemblée générale de Nyrstar.

  • Deux candidats en lice pour la division Healthcare d'Agfa

    En vente, on savait que la division Healthcare d'Agfa suscitait de nombreux intérêts. Selon certaines sources, rapportées par Reuters, le spécialiste belge de l'imagerie aurait arrêté sa "shortlist". Les candidats toujours en lice seraient:

    > l'Allemand Compugroup Medical
    > l'Italien Dedalus, soutenu par Adrian

  • Les trois gamelles du jour : Air-France-KLM, Pandora et Siemens Gamesa

    > Air France-KLM chute de 6% après avoir la présentation de son plan stratégique à cinq ans.

    > Le joaillier Pandora dégringole de  15,31%, la plus forte baisse du Stoxx 600, après avoir abaissé ses prévisions annuelles en raison de la faiblesse de ses principaux marchés et des troubles à Hong Kong.

    > Le spécialiste des énergies renouvelables Siemens Gamesa abandonne 9,42% après avoir abaissé ses prévisions 2020.

  • Le point sur la tendance boursière - Update

    1. Wall Street est attendue en légère hausse, de l'ordre de 0,3%.
    2. L'Europe boursière bien orientée, avec un gain de 0,15% pour l'indice Stoxx 600.
    3. L'optimisme sur le commerce USA-Chine dicte la tendance.
    4. Les minières (+1,6%) et les pétrolières (+1,4) profitent de l'embellie sur le commerce.
    5. Les valeurs défensives délaissées : l'immobilier perd 0,71% et les 'utilities' 0,52%.
    6. Les investisseurs attendent par ailleurs à 16h l'indice ISM des services aux Etats-Unis.

  • Les valeurs à suivre à Wall Street

    Occidental Petroleum, Regeneron, Uber...

    * UBER TECHNOLOGIES a creusé ses pertes sur le trimestre à fin septembre en raison d'un bond de 33% de ses coûts, lié aux importants investissements dans la promotion de ses services et dans le développement de nouvelles activités. Le titre perd 5,5% dans les échanges d'avant bourse. Plusieurs analystes ont revu à la baisse leur objectif de cours.

    * OCCIDENTAL PETROLEUM - La compagnie pétrolière a annoncé qu'elle réduirait ses investissements dans de grands projets de 40% l'an prochain, après des résultats inférieurs aux attentes pour son premier trimestre depuis la clôture du rachat d'Anadarko Petroleum.

    * REGENERON PHARMACEUTICALS - Le groupe pharmaceutique a fait état d'une hausse de 12,6% de son bénéfice au troisième trimestre, grâce entre autres à la croissance des ventes de Dupixent, le traitement de l'eczéma développé avec Sanofi.

  • Rebond modeste des prix à la production en zone euro

    Les prix à la production dans la zone euro ont très légèrement augmenté en septembre après une baisse plus marquée le mois précédent, montrent les chiffres publiés mardi par Eurostat, qui confirment la faiblesse de  l'inflation.

    L'indice des prix à la production pour les 19 pays ayant adopté la monnaie unique ressort en hausse de 0,1% d'un mois sur l'autre, comme attendu par le consensus Reuters, après un recul de 0,5% en août. Le rebond de septembre s'explique principalement par lahausse de 0,5% des coûts de l'énergie: en excluant ce facteur, les prix à la production sont restés stables en septembre.

    Sur un an, les prix à la production accusent une baisse de 1,2%.

  • 4% des petits actionnaires de Nyrstar présents à l'AG

    L'assemblée générale de Nyrstar se tenait ce mardi matin à Anvers. Selon la secrétaire du bureau de l'assemblée, 28% du capital était représenté. Sachant que Trafigura, l'actionnaire principal de Nyrstar, détient 24,02% du capital, cela revient à dire que 4% des petits actionnaires ont fait le déplacement.

  • Les tops et les flops en Europe

    > Lanterne rouge du Stoxx 600, le spécialiste des énergies renouvelables Siemens Gamesa chute de 13% après avoir abaissé ses prévisions 2020.

    > A la hausse, le groupe suisse de "travel retail" Dufry prend 7% après ses résultats sur neuf mois.

    > Oerlikon gagne 5,4%. Le groupe industriel suisse a annoncé un programme de rachats d'action et s'est dit confiant pour 2019, après avoir publié les chiffres du troisième trimestre conforme à ses propres attentes.

  • Le point sur la tendance boursière

    Après un début de séance sur la défensive, les principales Bourses européennes s'enhardissent à la hausse alors que l'appétit pour les actifs risqués continue de dominer les marchés mondiaux avec la multiplication des signaux positifs sur l'issue des négociations commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

    Bruxelles gagne 0,31%, Amsterdam 0,32% et Londres 0,25%. Francfort et Paris se limitent toutefois à des progression de l'ordre de 0,07%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 de la zone euro gagne 0,10% et le Stoxx 600 0,05%.

    Le compartiment de l'énergie affiche la plus forte progression du jour avec un gain de 0,72% pour son indice Stoxx. Les valeurs de la chimie prennent 0,66% et les bancaires 0,47%.

    Le classement des plus fortes baisses sectorielles est dominé par les compartiments défensifs: l'indice des télécommunications abandonne 0,57%.

  • Greenyard: -16%

    Les prises de bénéfice plombent l'action Greenyard . Le titre a clôturé hier à 6,08 euros, le double de sa valeur en une semaine.

    Le groupe spécialisé dans les fruits et légumes, qui poursuit actuellement un plan de restructuration visant à mieux se positionner face à une concurrence intense dans son secteur, a relevé mardi dernier ses prévisions pour le premier semestre, ce qui a propulsé le titre au-delà des 6 euros. Les analystes restent toutefois prudents sur le titre, car ils estiment que des incertitudes entourent toujours la société, notamment autour de l'amélioration de son bilan.

  • "Nous pourrions bientôt assister à une prise de bénéfices assez évidente"

    Selon les experts de Mirabaud Securities Genève, "nous pourrions bientôt assister à une prise de bénéfices assez évidente après un plus haut de 12 ans pour le CAC 40".

  • KBC Securities à l'achat sur Aedifica

    L'analyste Jan Opdecam de KBC Securities revient sur l'offre d'achat lancée par la SIR Aedifica sur la société finlandaise Hoivatilat.

    "Nous avons revu notre cénario d'investissement sur base des éléments obtenus lors de la conference call du 4 novembre. Nous somme fans de cette acquisition, vu le risque limité du portefeuille visé et les fondamentaux du march des soins de santé pour les personnes agées et des crêches en Finlande. Le prix peut sembler élevé mais en prenant en considération le pipeline en développement et le savoir-faire managérial, avec une stratégie de 'build and hold' et une certaine expertise pour assurer l'avenir d'Aedifica dans un contexte européen, nous concluons que c'était le bon moment pour agir."

    La recommandation passe à "acheter" et l'objectif de cours est relevé de 112 euros à 125 euros par action.

    Aedifica gagne 1,29% à 109,60 euros.

  • | Opening Bell |

    Les marchés européens ouvrent proche de l'équilibre, dans un climat toujours confiant du fait de la bonne orientation prise ces derniers jours par les négociations commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

    • Bruxelles: +0,45%
    • Amsterdam: +0,03%
    • Francfort: n.c.
    • Paris: +0,01%
    • DJ Stoxx 600: -0,02%


  • "Les incertitudes économiques refluent. Cela signifie que ceux qui avaient ralenti leurs activités, à la fois dans l'économie réelle et sur les marchés financiers, redeviennent actifs."
    Masaru Ishibashi
    Directeur du trading de Sumitomo Mitsui Bank à Tokyo

  • Briefing d'avant bourse

    Les principales Bourses européennes sont attendues en hausse dans le sillage des nouveaux records inscrits à Wall Street la veille et de la progression des places asiatiques en réaction aux nouveaux signes de progrès dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

    Les contrats à terme sur indices suggèrent une hausse de 0,24% pour le CAC 40 à Paris, de 0,14% pour le Dax à Francfort, de 0,37% pour le FTSE 100 à Londres et de 0,15% pour le Stoxx 600.

    Après les déclarations des derniers jours confortant le scénario de la signature d'ici la fin du mois d'un accord commercial partiel par les présidents américain et chinois, Pékin presse désormais Donald Trump de renoncer aux droits de douane mis en place en septembre dans le cadre de la "phase un" de l'accord commercial entre les deux pays.

    Le texte pourrait inclure un engagement américain à renoncer aux nouveaux droits de douane censés entrer en vigueur le 15 décembre sur environ 156 milliards de dollars de produits chinois.

  • Etex lance outre-Manche le plus gros investissement de son histoire

    Le groupe belge de matériaux Etex va investir 160 millions d’euros dans la construction d’une usine de plaques de plâtre dans le sud de l’Angleterre, à Portbury près de Bristol. Ce sera sa 114e unité de production et son plus gros investissement à ce jour. La mise en service est prévue pour 2022.

  • "La demande a progressé ce trimestre grâce à la flambée des ETF"

    Les investisseurs financiers ont soutenu la demande d'or au troisième trimestre 2019, compensant la moindre appétence des banques centrales et de l'industrie joaillière, selon un rapport du Conseil mondial de l'or (CMO).

    La demande totale en or a crû de 3% entre juillet et septembre par rapport à la même période l'an dernier pour atteindre 1.107,9 tonnes.

    La demande de fonds indiciels adossés au cours du métal jaune a atteint 258,2 tonnes au troisième trimestre, un niveau plus vu depuis le premier trimestre 2016.

    "Les investisseurs ont augmenté leur exposition au métal jaune en réponse aux taux d'intérêts bas, aux rendements négatifs et à l'incertitude géopolitique et économique. Ces principales tendances devraient se maintenir d'ici la fin de l'année, la politique monétaire devrait être encore plus accommodante aux États-Unis et les dissensions mondiales continueront de peser."
    Alistair Hewitt
    Responsable du CMO Conseil mondial de l'or

  • Au programme du jour ? L'assemblée générale tant attendue de Nyrstar

    Au programme, ce mardi, l'assemblée générale des actionnaires de Nyrstar , où les actionnaires pourront enfin approuver les chiffres annuels arrêtés au.... 31 décembre 2018.

    Un accord sur la dette de Nyrstar a toutefois vidé le groupe de sa substance.  Les actionnaires de "l'ancien" Nyrstar ont ainsi été expropriés pour un euro symbolique, toutes les activités opérationnelles étant transférées à une nouvelle société britannique. Cette nouvelle société appartient à 98% au négociant de matières premières Trafigura, l'ancienne Nyrstar étant reléguée au rang de holding, dont le seul actif se résume à une participation minoritaire de 2% dans la nouvelle entité Nyrstar. Et même ces 2%, Trafigura espère l'obtenir en lançant une offre de rachat de 22,5 millions d’euros. Cette offre expire le 6 novembre, lendemain de l'assemblée des actionnaires.

  • Placement privé d'obligations pour Leasinvest

    Leasinvest Real Estate annonce qu'elle envisage un placement privé d’obligations en coupures de 100.000 euros et pour des maturités de 7 à 8 ans, étant donné  que l’emprunt obligataire de 75 millions d'euros est arrivé à échéance le 9 octobre 2019. La nouvelle obligataire devrait contribueur aussi à une augmentation de la durée moyenne de la dette totale.

    Compte tenu du placement privé d’obligations envisagé, Leasinvest Real Estate précise qu'elle publiera ses résultats du troisième trimestre de l’exercice 2019 le 8 novembre 2019 au lieu du 14 novembre.

  • "Un potentiel de hausse de 58% pour Euronav"

    L'analyste Gregory Lewis de BTIG LLC relève son target sur l'ADR d'Euronav à 18 dollars contre 12 dollars. La recommandation d'achat est maintenue. Le nouvel objectif de cours laisse entrevoir une progression de 58% par rapport au dernier cours de clôture.

  • Nouvelle progression des marchés, l'optimisme domine toujours

    Bonjour ! Les signes de détente dans les discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine dopent à nouveau les marchés ce matin. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a clôturé en forte hausse de 1,8%.

    A Hong Kong, l'indice Hang Seng bonifie de 0,51%. En Chine, le CSI 300 des grandes capitalisations prend 0,89%.

    Les investisseurs s'appuyent sur les records inscrits lundi par les trois principaux indices de Wall Street et des informations du Financial Times selon lesquelles les Etats-Unis envisagent de supprimer les droits de douane de 15% qui frappent 112 milliards de dollars (100 milliards d'euros) de produits chinois depuis septembre.

    En Europe, les cotes sont attendues en hausse, de 0,4% pour l'Euro Stoxx 50 de 0,53% pour Londres et de 0,3% pour Francfort.

    ©AFP

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés